Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 02h32
 

Société

Sud

Près de 1,8 million de personnes en proie à la famine

mercredi 28 octobre 2015 | Léa Ratsiazo

Les dernières données du ministère de l’agriculture, du FAO (organisation mondiale pour l’alimentation et l’agriculture) et du PAM (programme alimentaire mondial) estiment qu’environ 1,8 million de personnes sont en insécurité alimentaire dans le Sud, c’est-à-dire en proie à la famine. Mais, insécurité alimentaire est le terme politiquement correct utilisé depuis plusieurs années pour dire « famine ». Cela sonne mieux et fait moins peur !

Ces 1,8 million de victimes représentent quasiment la moitié de la population des huit régions du Sud concernées. Plus de 450 000 personnes sont en état d’insécurité alimentaire sévère. Donc en clair, ces personnes sont carrément sur le point de mourir de faim. Les régions Androy, Anosy (district d’Amboasary) et Atsimo Andrefana (district d’Ampanihy) au sud du pays sont les plus affectées, où 380 000 personnes soit 30 % de la population sont concernées.

Le PAM va prendre en charge 130 000 personnes les plus vulnérables dans les districts d’Amboasary, Ambovombe, Tsihombe, Beloha et Betioky à partir de novembre jusqu’à la prochaine récolte en février 2016. Cette assistance se concretisera par des distributions de vivres ou d’argent contre la création d’avoirs communautaires, et de vivres aux familles sans force de travail pour renforcer leur résilience et les aider à préparer la campagne agricole. Pour le moment donc, officiellement 7% des victimes seront prises en charge par le PAM et qu’en est-il des autres ?

Ces dernières semaines, les dirigeants ont passé leur temps à démentir qu’il n’y a jamais eu une seule personne décédée victime de la famine dans le Sud et tout de suite après ils annoncent que 1,8 million de personne sont en proie à la famine dans la région. Ils vont expliquer que les décès sont les résultats de cas de paludisme mal soignés mais jamais de la famine. L’essentiel pour eux, c’est de ne jamais parler de la famine mais « d’insécurité alimentaire ». Au lieu de passer leur temps à trouver la terminologie linguistique adéquate, ils feraient mieux de bien gouverner afin qu’on ne parle plus ni d’insécurité alimentaire ni de famine.

160 commentaires

Vos commentaires

  • 28 octobre 2015 à 08:49 | El_pacha (#5090)

    Bof...La priorité c’est de préparer les grosses villas pour nos invités francophones et leur gros buffet gastronomique.

    Pour la population et la famine, ce sera pour plus tard. D’autant plus que plus il y en aura qui mourront de faim, plus l’Etat fera des économies...

    En tout cas, espérons que les responsables de la francophonie (au siège pas à Mada) sont conscients qu’ils vont venir festoyer dans un pays où la population souffre et meurs de faim. Et ce ne seront ni les pseudo-autoroutes, ni les vraies grosses berlines qui vont y changer quoi que ce soit.

    • 28 octobre 2015 à 09:14 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à El_pacha

      Pire que cela ,pour beaucoup ,trop fiers,trop orgueilleux,cette famine n’existe pas .
      Encore des inventions de journalistes.
      Mieux vaux ergoter sans fin sur des concepts de politiques politiciennes ou de ce qui se passe a Paris ,c’est plus valorisant pour ces messieurs !
      Pauvres c...

    • 28 octobre 2015 à 09:16 | vohitsara (#8896) répond à El_pacha

      Jereo intony takolaka-be an´i Anthelme Ramparany , ohatra.

      Fa angaha izy tsy mitondra sy mampiseho ny toe-pahavokisan´ny Malagasy iray-manontonlo, rehefa izy manao « missions » any ivelany ?

      Moa va tsy voky « tongo-kisoa sy tsaramaso » isan-andro toa azy daholo ny vahoaka rehetra ?

      Ary raha botrabotra ny depiote ; tsy taratrin´ny fahavokisan´ny vahoaka koa ve izany ? Fa inona fotsiny ary no maha « solon´ny vavan´ny vahoaka » azireo ?

      Koa mandeha « normal » araky ny « état de droit » daholo ny zavatra rehetra eto Madagasikara, koa dia aza be-tsikera eto, fa ndrao dia miafara any Tsihafaha ....... nohon´ny fampiarana ny « état de droit »

    • 28 octobre 2015 à 09:59 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à vohitsara

      Tu sais que google traduit le Gasy maintenant !

    • 28 octobre 2015 à 11:01 | hrrys (#5836) répond à El_pacha

      qui peut me dire que la construction d’un abattoir ( qlq soit ses lieux d’implantation) serait bénéfique pour la population du sud ??

    • 28 octobre 2015 à 11:01 | rakoto-neutre (#8588) répond à ATAVISME PREMIUM

      Bonjour

      Vous dites que c’est une blague des journalistes, plutôt une insulte de votre part.

      Imaginer que vous êtes à Chicago et le journal Le Figaro relate l’attentat dz l’HEBDO, et vous dites que c’est un mensonge.

      Les gens du Sud souffre chaque année de cette ’KERE’ ou FAMINE et non Insécurité alimentaire, mettez-vous à leur place ou si vous ne croyez à ce MT avance sur la famine qui est entrain de frapper le SUD, IL VAUT MIEUX POUR VOUS DE NE PAS LIRE CET JOURNAL.

    • 28 octobre 2015 à 11:25 | I MATORIANDRO (#6033) répond à hrrys

      Zah afaka miteny an’zany !!!

      Aza ny tendron’oreona fotsiny no jerena fa manjary gila maso !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 11:41 | vatomena (#7547) répond à El_pacha

      Ils ont faim ,ils ont soif ,ils peuvent en mourir mais ils sont des hommes fiers . Ils ont de l’honneur .Ils n’envoient pas leurs jeunes filles en Arabie ni leurs enfants faire le 4 mi dans la ville royale .Ils savent qui les affame et qui les oublie .Ils n’ont plus de routes ni d’hopitaux gratuits . Les projets de barrages ,de dérivation ,d’irrigation sont restés dans les cartons .Au temps colonial la France à elle seule pourvoyait à la mal nutrition . L’état malgache malgré toute les aides internationales ne joue pas sa partition . Il n’est pas agent du progres mais celui de la déperdition

    • 28 octobre 2015 à 12:32 | Isandra (#7070) répond à hrrys

      En fait, c’est cela le problème de Ra8, il a beaucoup d’idée dans sa tête, pourtant, il ne savait pas laquelle doit mettre en priorité,...dont le peuple a réellement besoin sans attendre,...

    • 28 octobre 2015 à 12:44 | jangobo (#8776) répond à vatomena

      L’origine de la malnutrition est la sécheresse qui provient des raketa brûlés par les colons durant le début de la colonisation car les tribus du Sud n’ont pas jeté les armes et les assiéger derrière leurs murs de raketa devenaient très coûteux, en temps et en argent pour les colons. Le pouvoi de la France à la malnutrition ne provenait pas de la métropole mais du peu qu’elle laissait à Madagascar.

      Dire la vérité et omettre d’en parler marque une certaine bassesse d’esprit.

    • 28 octobre 2015 à 13:30 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Isandra,

      Soit honnête. Il n ’y avait pas de famine pendant la période de RAV8.
      C’est un fait !

      Ce qui se passe aujourd’hui, : LA PESTE, LES CRIQUETS, LA FAMINE , le début de guerre civile dans le sud, tout cela est le résultat direct de la révolution ORANGE .

      Ce coup d’état a été CRIMINEL de part toutes ces inconsciences ! le pire, je dis bien le pire, c’est que VOUS, et Betoko entre autres, vous AVEZ soutenu cela EN FEIGNANT DE NE PAS RECONNAITRE LE TRAVAIL EFFECTUE pour désenclaver ces régions en particulier en investissant dans les routes.

    • 28 octobre 2015 à 13:44 | DIPLOMAT (#846) répond à jangobo

      Vous êtes en train d’écrire que pour coloniser M/car la France avait eu recours à la politique de la terre brûlée ?

      La colonisation a eu des effets de déstructuration terrible et en particulier pour M/car (perte de certaines valeurs, de traditions , de cultures etc...)

      C’est d’ailleurs tout simplement un crime. S’octroyer des terres, un pays, malgré des réalisations, c’est du vol .

      Nous sommes TOUS d’accord sur ce point.

      Cependant , JAMAIS, je dis bien JAMAIS, la France coloniale n’a laissé une épidémie ou une famine sévir.

      Demandez aux anciens ... et n’ayez pas peur d’entendre que la vie y fut plus douce qu’aujourd’hui !

    • 28 octobre 2015 à 13:49 | Stomato (#3476) répond à jangobo

      >>Dire la vérité et omettre d’en parler marque une certaine bassesse d’esprit.<<

      Et dire des mensonges et en parler c’est une marque d’une bassesse d’esprit certaine.

      Soyez lucide, depuis 1973, plus personne ne meurt de faim à Madagascar.
      Et c’est la position officielle des gouvernements de Madagascar depuis cette date.

      Quand au kéré, il faut bien un élément récurrent pour faire pleurer dans les chaumières des pays bailleurs de fonds.

    • 28 octobre 2015 à 13:49 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à rakoto-neutre

      Apprendre le Français ne se borne pas à la grammaire et à l’orthographe .
      Relisez !

    • 28 octobre 2015 à 13:55 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à jangobo

      Bien sur c’est la faute des colons ,fallait y penser !!!!

    • 28 octobre 2015 à 14:06 | vatomena (#7547) répond à jangobo

      Les raketa ,c’est pas bon . Le malheureux créole qui a apporté la cochenille pour nettoyer son champ ignorait l’effet dévastateur qui s’en suivrait . Depuis les années ont passé ,(plus d’un siècle ),et agrémentés de 50 ans d’Indépendance .Le Raketa a bien eu le temps de repousser . Si sur les plateaux et en foret on fait feux de brousse toute l’année,dans le Sud on respecte mieux la végétation

    • 28 octobre 2015 à 14:18 | Isandra (#7070) répond à DIPLOMAT

      Faux,...

      Malgré les financements et aides qu’il avait bénéficié Ra8 n’a pas pu éradiqué le kere dans cette région, comme les dahalos d’ailleurs, même si l’ampleur n’est pas la même, grâce aux institutions et structures internationales, telles que l’UNICEF, les coopérations européenne et française, le Conseil général de l’Eure en collaboration avec l’Association française des Volontaires du Progrès,...entre autres,...

      SOAMAD a publié ceci sur l’un des ses articles :

      « Pendant le kere de 2006 – 2007, SoaMad établit des contacts dans l’Androy pour identifier des actions de solidarité à entreprendre. Les propositions reçues des acteurs de développement et autorités ont convergé vers la construction de puits dans les communes de Beloha et Kopoky. Aucune institution extérieure ne travaillait pour l’approvisionnement en eau dans ces deux communes. Le sous-sol sablonneux renferme des nappes dont l’eau est douce selon des évaluations réalisées en 2003. Pendant les visites sur place en juillet 2007 et les enquêtes ‘préliminaires’, les populations ont confirmé que la construction de puits correspondait à leurs besoins prioritaires. »

      Tout cela vous prouve que le Kere existait à l’époque de Ra8,...pourtant, Madagascar n’a jamais été débordé des aides et financements extérieurs,...à cause de mauvaise conception de priorité,...

      C’est étonnant non,...?

    • 28 octobre 2015 à 14:35 | vatomena (#7547) répond à DIPLOMAT

      S’installer là où il n’y a rien est ce du vol ou faire acte de pionnier ? Les premiers bantous comme les premiers austronésiens et les premiers yéménites à debarquer sur les cotes étaient ils des voleurs ou des pionniers conquérants . Les vazimba ne sont plus là pour répondre

    • 28 octobre 2015 à 14:57 | jangobo (#8776) répond à vatomena

      L’histoire ne s’invente pas. Même si elle n’est pas écrite, le bouche à oreilles la transmet, de génération en génération.

      Le royaume Merina n’a jamais pu envahir le Sud, à cause des raketra qui entouraient les villages du Sud.

      Galliéni aussi n’a pas pu lors des poursuites des patriotes malagasy du Sud et il a opté à cette stratégie de terres brûlées.

      Et la culture des raketra était interdite durant la colonisation et ce n’était pas écrit car les « petits gouverneurs » se chargeaient de faire respecter ces interdits.

      Il n’y a pas eu de famine durant la colonisation car la France pourvoyait aux vivres mais les dépenses provenaient des recettes de Madagascar et non de la métropole.

      Par contre, pour ceux qui ne le savent pas, non seulement Madagascar a donné à la France, non seulement leur sang durant les deux grandes guerres mais aussi leur récolte de riz et autres et ce n’était pas de bon cœur mais sous la coercition. La troupe coloniale passait dans chaque village et gare à ceux qui avaient de la réserve de riz car c’était considéré comme rébellion.

      Et pour les insultes, ce que le destinataire ne reçoit pas revient à celui qui l’a envoyé (ou va aux dirigeants du lapa qui sont coutumiers de ce langage). Bien le bonjour chez vous.

    • 28 octobre 2015 à 14:58 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Et qu’est devenu la SOAMAD depuis ?

      Quelle action de solidarité mis en place ?

    • 28 octobre 2015 à 15:02 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Que dit action contre la faim : http://www.actioncontrelafaim.org/fr/content/madagascar-le-projet-kere-en-reponse-l-urgence-nutritionnelle-dans-le-sud-ouest-du-pays

      1 er ligne je n’invente pas : RIEN QUE POUR TOI !

      (...) Ce phénomène a pu être constaté lors des 3 dernières années ! !

      Extrait :

      Le sud-ouest du pays pâtit grandement de la sécheresse qui fait rage depuis le mois de février. La semaine du 1er février, les équipes d’ACF ont diagnostiqué que de nombreux puits traditionnels étaient à secs. Ces conditions sont malheureusement récurrentes dans cette région, où la violence de ce phénomène a pu être constatée lors des trois dernières années.

      C’est mieux comme ça pour toi ???

    • 28 octobre 2015 à 15:17 | rakoto-neutre (#8588) répond à ATAVISME PREMIUM

      Merci, vous êtes l’as en français, bravo. Vous lisez trop de roman policier ?

    • 28 octobre 2015 à 15:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à El_pacha

      - « La Francophonie ne sera pas à Madagscar pour festoyer ».Point barre !
      Circulez..Merci !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 octobre 2015 à 15:41 | Robby (#9217) répond à Isandra

      Poussez un peu plus loin votre analyse, svp !!! vous parlez de kéré, des dahalos tout çà existe depuis depuis , et c’était pas la priorité des dirigeants jusqu’à ce jour. A chaque présentation d’un « PND », MAP, etc juste le nom qui change, il y a eu tjrs un programme pour le développement du sud l’insécurité et tout mais quel était le résultat ? RIEN. C’était pas au temps de Ra8 que voilà le kéré ! Nos « dirigeants », ils n’ont pas de famille là-bas, ils s’en foutent carrément de ces problèmes ! Mais essayez d’y aller un jour, voir les choses en face dans ce grand sud de Mcar là où les dahalos et le kéré existent au lieu rester dans les 4 murs et faire des commentaires qui ne reflètent même pas la réalité sur place. Pauvres de nous !!! Cherchez dans l’histoire et faites la synthèse après.

    • 28 octobre 2015 à 15:42 | zaho (#699) répond à El_pacha

      Je vous prie de me pardonner mon inculture. Je suis originaire du Nord de Madagascar et je ne connais pas du tout le Sud. Comment se fait-il que tous les gouvernements qui se sont succédés depuis l’indépendance n’ont pas pu résoudre ce problème. A commencer par cette question toute simple, du moins pour certains d’entre nous : Est-ce que ce problème vient du manque d’eau ? Si c’est le cas, c’est inadmissible.Est ce que les députés issus de ces régions ont fait quelque chose pour leurs administrés ? Je me le demande car, tous les ans, nous entendons parler du « KERE » dans le sud de Madagascar. Il est plus que temps que les gens qui nous gouvernent résolvent ce problème car on ne peut pas continuer ainsi jusqu’à la fin des temps. Avec les progrès actuels, je pense que faire venir l’eau dans le sud est possible et je pense même que les malgaches expatriés sont prêts à apporter leur contribution à condition que tout soit transparent. Ceci vaut appel à tous ceux qui veulent aider nos compatriotes. Je précise que je ne suis pas candidat car je ne connais pas du tout Madagascar. Je pense que des gens de bonne volonté ne manquent pas.

    • 28 octobre 2015 à 15:54 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Robby

      Ny an’Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA dia sahiny naseho masoandro ny MAP na dia tsy tomombana tsara aza nefa naharesy lahatra ireo mpamatsy vola fa ny an’reto hery vay manta reto de ataony anaty ambiaty sy tsy fantatr’olona mihintsy satria na ry zareo ao anatiny aza dia efa resy lahatra fa tsy mitombina ny raketiny ao anatiny raha tena misy tokoa aza ilay pnd zany !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 16:19 | Robby (#9217) répond à I MATORIANDRO

      Oui je sais le MAP c’était un bon plan de sortie pas comme le PND, là sui d’accord avec vous et c’est pour çà qu’on a eu tous les financements et aides, Ra8, il arrive bien à détailler parce que c’était lui qui l’a fait ! Contrairement à ce qui existe actuellement !! Mais je vous attire votre attention, son problème c’est qu’il n’a pas de tact ni de diplomatie à chaque fois qui est totalement en contradiction avec la politique, j’aimerai bien lui donner de conseil mais je sais déjà sa réponse, bon courage Mr le Président !!!!

    • 28 octobre 2015 à 16:30 | Eloim (#8244) répond à DIPLOMAT

      DIPLOMAT,
      - Pourquoi vous n’allez pas lui expliquer que l’année 2014 (mars 2014 plus précisément), El Nino a fait sa victime à l’apogée et ce phénomène continue à faire parler de lui cette année 2015 (depuis le mois de février) dans le pacifique et dont la projection pourrait atteindre la partie SUD de Madagascar ?
      - Ce qui prouve que nos Dirigeants s’enfoutent complètement des données scientifiques sous leurs yeux, plus encore ils n’écoutent jamais les techniciens qui leur conseillent, du moins de ce qu’il faut mettre en oeuvre comme conduite à tenir face à telle situation.
      - C’est pourquoi beaucoup de scientifiques malgaches quittent le pays pour de BON. Ce qu’il faut mettre en tête que les techniciens malgaches brillent à l’étranger plus qu’en restant au pays. Cela ne veut pas dire qu’ils ne vont plus servir le pays, c’est faux, plutôt on s’organise mieux pour faire quelques choses qui ont des impacts immédiats sur la vie sociale (écoles, dispensaires ambulants avec équipements divers comme radio mobile, échographe portable, ..., adduction d’eau dans quelques fokontany surtout dans les brousses, ...). Nous travaillons DISCRETEMENT, comme le « MIASA JAMBA RAFOZANA ». Notre courage et enthousiasme est au summum et personne ne nous arrête tant que nous avons la force.
      ACTA NON VERBA. Soyons HUMANISTES !

    • 28 octobre 2015 à 16:39 | Eloim (#8244) répond à zaho

      Le Sud de Madagascar n’est pas condamné à subir annuellement le KERE. Je peux vous dire que toutes les données ( par des enquêtes interposées) nécessaires pour développer le Sud sont DEJA ENTRE LES MAINS de nos GOUVERNANTS SUCCESSIFS. Donc, vous pouvez leur demander pourquoi le sud est devenu un dépotoir de PROJETS ? Et vous pensez pas qu’avec ces PROJETS, on ne peut pas faire quelque choses pour le SUD. La réponse est NON. Pourtant, c’est ainsi et j’en passe !

    • 28 octobre 2015 à 16:40 | El_pacha (#5090) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Trop tard, monsieur le nouveau venu (# 9107) le buzz est lancé : sommet francophonie = beuveries, salons de massage bien rempli, etc..

    • 28 octobre 2015 à 16:40 | DIPLOMAT (#846) répond à vatomena

      Non Vatomena, vous êtes plus intelligent que ça ;)

      Madagascar de 1885 avait une histoire , une culture, une langue. Il ne vous aurait pas échappé j’espère qu’il s’agissait d’une nation et non de débarquer comme vous dites sur de simples côtes.

      La France socialiste , pour des raisons de lutte d’influence face à la Grande Bretagne et les autres puissances coloniales , sous prétexte d’apporter le progrès (Jaures/Hugo/Ferry) n’ont pas eu de scrupules à soumettre des civilisations/Sociétés comme la notre ou comme celle de Siam au Vietnam et au Cambodge ...

      La France coloniale fut parfois brutale, parfois constructive, et contrairement à ce qu’on peut lire ici et là comme caricature, la très grande majorité d’entre eux , respectaient ce pays, et d’ailleurs les villes , les ouvrages d’art , les batiments administratifs ou sociaux pour les « indigènes » (hopitaux, bains douche, dispensaire, instituts, collèges,Lycéés, écoles, universités) montrent bien que la France coloniale avaient de la considération pour ses colonies. MAIS à long terme, l’avenir est dans le Sud . L’avenir est chez nous

    • 28 octobre 2015 à 16:49 | Isandra (#7070) répond à Robby

      Tout à fait d’accord avec vous,...il faut descendre sur terrain pour voir la vraie réalité,...des ateliers ou forum quelque soit le nom...ne sert plus rien,...

      Toutefois,...au vu de tous les financements et aides que Ra8 a bénéficié, des questions se posent,...Pourquoi ce problème se perpétue t-il toujours...? Etait-il le dernier de son soucie...ou s’en foutait-il de cette région...?

      Quant à Rajoelina, il a la circonstance atténuante, le blocus financier mis en place par la CI,...Tany mena tsy hirehitra,...

    • 28 octobre 2015 à 17:20 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      « Les vazimba ne sont plus là pour répondre », comme les Gaules celtiques,...

    • 28 octobre 2015 à 17:58 | Isandra (#7070) répond à Eloim

      « Ce qu’il faut mettre en tête que les techniciens malgaches brillent à l’étranger plus qu’en restant au pays ».

      Je pense que c’est une question de créativité et conception,...Feu Professeur Ratsimamanga avait pu briller, tout en restant au pays,...et ses oeuvres sont hérités par des générations,...

    • 28 octobre 2015 à 18:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ne vous justifiez pas,...on vous comprend,...

      Soyons sincère,...la plupart des Diplômés gasy préfèrent travailler à l’étranger pour motif économique,...

    • 28 octobre 2015 à 18:32 | Isandra (#7070) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pendant ce temps, notre président élu du peuple se régale la beauté Paris et la cuisine française,...

      http://www.madagate.org/madagascar-informations-politiques/a-la-une/5345-hery-rajaonarimampianina-le-president-qui-pense-ne-rien-devoir-a-son-peuple.html

    • 28 octobre 2015 à 18:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à El_pacha

      El_Pacha
      J’étais ==avant vous==sur ce forumMT.com (-à trois chiffres-)
      9 107 c’est l’effet d’une suspesion temporaire avec des c..ons

    • 28 octobre 2015 à 19:06 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Isandra

      Isandra..
      Notre CHEF PROTOCOLE à Paris habite à trois maisons de chez MOI.
      J’évite de parler du voyage de SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINANA dans l’hexagone mais je suis au courant par d’autre canal sécurisé.
      Quelle coĩncidence :
      - je viens de lire le « FAN-CLUB » Tiako Madagascar « TIM » qui prit une ampleur populaire nationale pour éliminer du Pouvoir l’Amiral didier RATSIRAKA.
      L’objectif de la réorganisation ,confiée,à mon AMI Jacques SYLLA,était de transformer cette popularité ==en majorité==à l’Assemblée Nationale,afin d’assurer une stabilité politique.
      - « C’est une condition réclamée par les bailleurs de fonds pour débloquer les premières tranches des 2,4 Milliards de dollars promis en juillet 2002,à Paris,par la Communauté Financière Internationale réunie au sein d’un club des »AMIS de MADAGASCAR".
      En revenant,au séjour de SEM Hery RAJAONARIMAMPIANANA ,à Paris,
      - « je lui souhaite un heureux séjour et bénéfique sur tout le plan,avec sa suite »
      Savez-vous que Marc RAVALOMANANA se déplacait avec « AIR MADAGASCAR FORCE ONE ».
      L’équipage aussi bien technique que commercial est « ALLEMAND » et l’avion devrait être entretenu en Allemagne ou en Afrique du Sud.
      Le coût des voyages présidentiels de l’actuel CHEF de l’Exécutif ne représente « RIEN » par rapport à celui du Président Marc RAVALOMANANA ou de Didier RATSIRAKA.
      Pour le Menu à l’hôtel,c’est potable...et acceptable.
      JE SUIS PARTISAN DES VISITES FREQUENTES ENTRE « AMIS »
      - « France-Madagascar ».

      Encore
      - « BON SEJOUR,à Paris »
      SEM HERY RAJAONARIMAMPIANINANA RAKOTOARIMANANA
      et sa suite.Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 octobre 2015 à 19:09 | vatomena (#7547) répond à DIPLOMAT

      il a fallu attendre 1958 pour que la population atteigne le chiffre de 5 millions . Quelle était la population de l’ile en 1895 .? Bien malin qui répondra avec exactitude .Il n’y avait pas de bureau d’Etat civil comme de cadastre pour enregistrer les propriétés .J’imagine ce pays comme étant pratiquement vide à l’époque avec de vastes étendues sauvages,des forets primaires .....La colonisation c’est 70 ans de présence étrangère. avec des périodes heureuses ou malheureuses.Mais ,au sortir de la Colonisation ,le malgache avait gardé son ame ;Elle n’avait pas été détruite .Le malgache d’aujourd’hui ne ressemble pas à celui qui est présenté dans tous les livres de voyageurs

    • 28 octobre 2015 à 19:12 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Chaque année les celtes de France et du royaume unie se réunissent pour des danses et chants celtiques ,pas les vazimba

    • 28 octobre 2015 à 19:16 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à zaho

      zaho !
      C’est simple :
      - Madagascar est divisé en deux,la séparation, c’est à IHOSY
      LA FAUTE A LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE.
      Les français ou étrangers refugiés dans le « SUD » de Madagascar sont des « VICHYSISTES »
      et ceux des hautes terres et le Nord sont des français résistants « GAULLISTES ».
      C’est un peu simpliste mais c’est la réalité !
      Madagascar en 2015 a besoin :
      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale ».

      NOUS SOMMES EN PLEIN TROISIEME GUERRE MONDIALE.
      La turquie a déjà gagné son « PARI » :
      - « ÊTRE EUROPEEN »,le futur membre le plus peuplé d’Europe

    • 28 octobre 2015 à 19:17 | vatomena (#7547) répond à jangobo

      OUI ,45 000 tirailleurs ont servi la France en 1914- 1918 .Je ne suis pas sur que Hery pourrait lever une armée de 45 ooo hommes pour défendre une province .

    • 28 octobre 2015 à 20:46 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le KON c ’est celui ☛ qui signe 1943 à la fin de chacun de ses copiés/collés ./☚

    • 28 octobre 2015 à 22:06 | ramaso (#7441) répond à Isandra

      Vous savez ISANDRA ,j´ai ecrit dans mon post d´hier deja cette eniem sortie de delegations malgaches qui ne rate aucune occasion pour participer a un sommet international cette fois en INDE et ATTALAH BEATRICE se tremousse deja la-bas,le PRM HERY doit passer a PARIS pour goüter la cuisine de chez PULLEMAN puis continuer vers l´INDE faire la fete,ce GVNT bat tous les records de sorties a l´etranger pour ne rien rapporter au pays a par LES INTERWIEWS a l´AEROPORT D´IVATO pour raconter que nos relations avec le pays visite sont bonnes et nous allons obtenir des AIDES,la meme rengaine pour endormir le peuple,bon appetit Mr le PRESIDENT ! LE coüt du dessert seulement 12 euros peut faire manger un simple citoyen pendant 4 jours.

    • 29 octobre 2015 à 00:36 | DIPLOMAT (#846) répond à vatomena

      Et pourtant, il n’ y avait ni cadastre, ni recensement, ni titre de propriété !

    • 29 octobre 2015 à 18:09 | vatomena (#7547) répond à jangobo

      Au 18 ème siècle,ilsemble que les réunionnais avaient introduit sur les cotes orientales de Madagascar une espèce de cactus ou figue de barbarie .connue à Madagascar sous le nom de raketa .en 1929 la cochenille se développa,se multiplia d’une manière extraordinaire.Elle pénétra le pays mahafaly ,et progressa vers l’androy. les grands peuplements de raketa furent détruits par les insectes qui se déplaçaient en immense ruées bouillonnantes ; des le dernier trimestre de 1929 la sécheresse s’installa . les raquettes ayant disparu ,les bœufs étaient les premières victimes et les réserves d’eau s’épuisèrent . la famine fut vécue par ce peuple de guerriers comme une honte personnelle ..beaucoup se terrèrent dans leur village car « montrer son indigence au fanjakana c’était devenir »mahantra " ,Recevoir chaque jour sa nourriture était à leurs yeux déchoir. En 1930,le riz apporté en secours alimentaire était inconnu des antandroy qui ne consommaient que des tubercules (manioc , patates , légumineuses, mais ,sorgho )..les antandroy éprouvaient des difficultés à s’habituer à cette denrée .
      dans les régions cotières riches en poissons des villages entiers se laissèrent mourir de faim car des « fady » leur interdisaient de consommer tout ce qui vient de la mer..

    • 30 octobre 2015 à 08:26 | vatomena (#7547) répond à jangobo

      Qui sont ils donc ceux qui avaient jeté les armes ? Lors de la « pacification » du sud combien de colons étaient installés là ? Là où rien ne pousse que pouvaient ils cultiver ? du riz ,de la vanille ,des orangers ? mais alors ils étaient des sorciers de l’agriculture ,de la plantation ! ! les colons avant de déguerpir ont ils bu toute l’eau du Sud ,je me le demande. Depuis les années 1900 ,il me semble que les raketa et les épineux ont bien eu le temps de repousser . Je le crois .

  • 28 octobre 2015 à 09:02 | I MATORIANDRO (#6033)

    Mandainga daholo reo mpanao gazety sy olona miteny io mosary io fa mihinan-kanina sy milamina tsara ny fiainan’reo ndaty sy vezolahy reo !

    Io frankonfolie io ihany omanina tsara fa ho afa-baraka sy afa-bintana eo nareo raha vao tsy tontosa antsakany sy andavany ny fikarakarana mandritra io fihaonana io, sady raha mahomby tsara io frankonfoli io de mba misy takon-kenatra kely aloha ny fitanjahanareo @ tsy fahombiazana sy ny tsy fisiam-bola !

    Aza adino @ zoma rehefa manao fety eo Andohatapenaka ny miantso manokana ilay mpanjakan’ny baomanga mba hanafana io lanonana tena manan-danja io !

    Ho ela velona anie ny fanjakan’ny hery vay manta !

    Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 09:21 | rabe (#9271) répond à I MATORIANDRO

      Mampalehelo eto fa misy de tena mpanavakavak volonkoditra, moa ve io olona miseho azy ho izy, izy ve mba nisafidy ny ho zanaky ny reniny sy ny rainy ?????? Tsy fantany fa Andriamanitra no nanao anao ho zanak’i rakoto, na zafy na ratay sns... Fa za aloha raha nomena safidy de tena tsy nisafidy ho gasy mihitsy aho fa tafiditra ao anaty ny firenena efa mahantra mbola mahantra koa ny toetsain’ny olona hotr’io miseho azy manavaka olona io nefa sur aho fa tsy alehan’io rangahy io. mampalahelo amizao 2015 izao ve mbola misy olona misaina ohatry ny olona tamin’ny 1800 ??? efa nilaozan’ny toetr’andro izany e ! andana miverina misalaka rehefa tsy zaka ny manao pataloha e !

    • 28 octobre 2015 à 09:30 | I MATORIANDRO (#6033) répond à rabe

      Ndryyyy !!!

      Hi ! Hi !

      Aza matahotahotra fa tonga dia tsory le tinao lazaina fa tsy hisy hanagadra nao eo e !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 09:54 | rabe (#9271) répond à I MATORIANDRO

      Tsorina n’in e ???? Aza hadino ary aza matahotra fa tsy otranao aho : tsy makasitraka na ravalo na rahery na Ratsiraka na iza rehefa tsy mahavit’azy de miala tsy fanatique ny aty e ! Ary tsy mandray na 1 centime na 1 ariary aminy volan’ny gasy mazava na volagasy ! Ny gasy aza no omeko ! Ny maplahelo ahyde ny gasy otrahy ampahatraina amin’ny toetsaina lomorina sy tia tena omeko ohatra ny fanriko amin’ny gasy enao vakio ity :
      Pourquoi les malgaches ont besoin de CENI ? Bianco ? Tribunal spécial des bois de rose, ???? Tout ça car le peuple n’a plus confiance à l’ensemble du ministère de l’intérieur pour l’organisation de l’élection et l’ensemble du ministère de la justice pour la corruption. Beaucoup d’état de ce monde n’ont pas besoin de créer une structure tels que bianco, tribunal spécial car ils ont confiance à leur justice et leur institution, ils ont aussi de structure de contrôle strict de leur agent, et sur tout ils ont des agents qui ne cherchent que l’intérêt général. Nous avons tout ça inutilement car nous n’avons pas des gens honnêtes et intègres dans ces 2 ministères là ??? ou nos gouvernants ne veulent pas sanctionner les fautifs ou plus précisément nettoyer l’administration ????? ou l’inexistant de contrôle ou autorité compétent pour mettre les points sur les i ??? ou ils sont mèchent avec ????? Mais le plus grave ils laissent les voleurs de la république à continuer leur destruction à grande échelle ! A toute honnêteté, dans cette démarche de création bianco ceni.... ils multiplient le nombre de corrompus et laissent les autres continuent leur vols et trafics : résultat la paupérisation grandissante de la population !!! Ne s’étonne pas un jour si ça retourne contre eux tout ça car ils poussent le bouchon trop loin.

    • 28 octobre 2015 à 10:38 | I MATORIANDRO (#6033) répond à rabe

      Hay ve e ?

      Za koa tsy mandray am’ze volan’gasy kah ! kanefa tsy fratsay koa no angalako vola !

      Efa zatra jaly hoah reo olona any atsimo reo raha zay no tinao tenenina !

      Reo kotonandra rehetra dia vondraka sahala @ kisoa daholo taratry ny fiainan’reo olona any atsimo !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 12:05 | Isandra (#7070) répond à rabe

      Aza gaga amin’izany ianao, fa izay no nampianarin’ny Dadany azy,...

      Baomanga a baomanga, rehefa naongan-drizareo teo vao, nitsoaka hoatran’ny mpangalatra akoho.

      Ataovy ihany, mbola tsy fay...

    • 28 octobre 2015 à 12:56 | rabe (#9271) répond à I MATORIANDRO

      Zany ve nareo zanak’i Dada moa : mpanavakava-bolokoditra nefa mpivavaka moa ? Hadinonareo ny fampianaran’i KRisty ???? Fa man’in no tsy mino nareo hoe misy ny Kere satria tsy otranareo le olona fa otran’iza sa sokajinareo ho in vo ekenareo fa mpilaza ny marina ? Aza gaga mikasika ny gasy ntsika ; tsy mbola nisy fotona teo amin’ny fiainany ka nanakarena ny gasy, mahantra fona nefa tsy misy ady antrano, tsy misy in ny tany sy ranomasina dia tena ampy tanteraka ny ahampanana ny gasy fa man’in no tsy taf mihitsy : ny toetsatina aloha no lo, pokaty ratsy otranenareo ireo. Ianareo ihany no mihevitra fa mahay sy mahavita zavatra eto ny sisa de dondrona sy tsy alehany nefa teo ny rainareo nahantra tokoa ny gasy, nahorony Dada daholo ny zavatra rehetra ho azy irery tsy nahazo ny hafa. MAMPALEHELO E !

    • 28 octobre 2015 à 14:39 | I MATORIANDRO (#6033) répond à rabe

      raha hendry ianao de miverena mody aty fa tsy any ivelany any no mitatasika !

      Zah h@zao ora itenenako zao dia manome sakafo iray vilia ny mpiara-belona amiko isan’andro noho ny nafitsoky domelina mpanongam-panjakana ary tsy haneneko izany fa ataoko ho adidy sy andraikitra am-pitiavana !

      Nifindran’ny havendranan’dry nandra sahady ngah nareo e ?

      tandremo fa mifindra ny hadalana sy ny havendranan’reo olona reo an ! Hi ! Hi !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 14:42 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      nahazo namana vaovao i nandra de falifaly !

      Tanteraka @ nandra mihintsy le fitenenana hoe tonga namana adala ve vao mody hendry ndray ??

      Hi ! Hi !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 15:56 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Izay moa ny fombanareo,...mahay mihatsy rehefa tena atao tsy mahofoka,...

      Manamavo olona sisa no bala mba azo avoaka rehefa lany hevitra,...

    • 28 octobre 2015 à 22:37 | ramaso (#7441) répond à I MATORIANDRO

      Soyons objectifs MATORIANDRO,dans ce forum chacun etale ses idees,y en a qui se rejoignent ou le contraire mais on en fait pas une guerre,sinon je n´aime pas trop des forumistes qui insultent d´autres pour leurs point de vue,nous sommes tous libres d´exprimer nos idees dans ce forum et non pas insulter les autres.

  • 28 octobre 2015 à 09:56 | jangobo (#8776)

    Où est maintenant ce représentant du peuple qui dénie cette réalité ?

    7% des victimes vont être prises en charge. Qui va s’occuper du reste ?

    Je ne pense pas que cela soit kotovao qui est occupé aux travaux d’andohatapenaka, ni rajao qui fait semblant de ne rien savoir et n’intervient, ni pour les îles éparses, ni pour Tsihombe.

    Comment changer cet état de choses qui nous touche, nous qui avons toujours quelque chose à mettre sous la dent. Aza manao vain-drahalahy tsy mba marary !

    L’Etat faillit à son rôle. Il est temps de faire appel aux initiatives privée.

    Laissez de côté les forums et harangues aux dirigeants qui ne mènent à rien.

    Organisez un convoi de la faim, La BNGRC a les moyens pour l’organisation mais je me méfie de militaires qui ne s’occupent pas de leur vrai boulot.

    Prenez les choses en main. Faites pour que ceux qui ont faim ne rêvent pas de riz, en mangeant des raketa.

    https://www.youtube.com/watch?v=vIKsfP-1fu4
    Think of children starving. They sleep hungry, they wake up hungry.

    Mobilisez la population qui n’attend qu’une tête pensante et agissante pour donner.

    • 28 octobre 2015 à 10:19 | El_pacha (#5090) répond à jangobo

      Excellente initiative !

      Seulement voilà : ils veulent les sous de la francophonies et ils sont prêts à cacher les cadavres sous le canapé pour cela ! on n’aura jamais la moindre autorisation étatique nécessaire pour toute initiative afin d’aider contre la famine.

      Ils vont nous sortir les « réunions en bandes organisées », « atteinte à la sureté de l’état », etc...

    • 28 octobre 2015 à 10:43 | I MATORIANDRO (#6033) répond à jangobo

      Aleo manamboatra trano ho an’reo fatim-bazaha reo toy izay manao orin’asa hanamboarana sakafo ho an’y gasy e !

      Alefa hery vay manta a !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 11:05 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Rehefa avela hiasa malalaka daholo ireo olona nangalatra sy nandoba fananam-panjakana, tsy ara-dalana rehetra io,...ka raha izany man’inona raha hasaina manao orin’asa eto Madagasikara daholo ireo mafia rehetra manam-bola maneran-tany ireo, amin’izay manan’asa daholo ny gasy,...!?

      Tsy misy fofona izany ny vola eh ! sa ahoana ?

    • 28 octobre 2015 à 11:11 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Ny hadalan’i domelina no tsy nanaovany an’zany !!!!!

      Iza no nisakana azy tsy hanao an’zany ?????

      Keep cool !!

      Hi ! Hi !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 12:00 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Tsy mbola resy lahatra ihany ve ianao hoe tia tanindrazana Rajoelina, io izao porofo anankiray io..?

      Tsy nampiditra mafia hampiasa vola teto izy, na dia afaka nanao izany aza izy sy nila vola sy mpampiasa vola mafy aza ny gasy, satria fantany fa hitondra zava-doza hoan’ny firenena izany, tsy tiany tahakan’ny Colombia, Afghanistan, Bulgarie sns, i Madagasikara,...

    • 28 octobre 2015 à 12:44 | rakoto-neutre (#8588) répond à jangobo

      Bonjour

      Vous avez raison, au lieu de nous engeuler sur notre situation, la chose primordiale est de faire une pétition pour sauver nos voisins et cocitoyens du sud ’aFITIA TSY MBA HETRA’’, ON ATTEND TOUJOURS L’AUTORITE, A ATTENDRE L’HERBE QUI POUSSE LE BOEUF MEURT DE FAIM,

      LE TENANT DU POUVOIR A D’AUTRES CHATS A FOUETTER, QUELLE INGERANCE !!

    • 28 octobre 2015 à 14:36 | Behantra (#9165) répond à Isandra

      Isandra moa izany ny apostoly ny Rajoelina ?

      Izany hoe na ratsy na tsara ny ataon’i Rajoelina dia miraikitra eo mbolotongony eo faona !! lalimanga marina

      Ny momba an’ilay mafia nampiditra vola teto : 40 millions d’euros avy tany la Frantsa nanaovana ’coup d’état’ ve dia efa lany daholo ??

      Ny tenako moa zany dia tany Fianarantsoa tamin’i fifidianana farany teo

      Nandalo tany i lavanify nanohana an’i Racrisy nefa indrisy fa resy

      Ary tsy sahy nakany Toamasina akory fa i ragista no nalefa tany !!

      Koa dia mazoto re rasandra ary mahereza fa tena mbola ho ela ny kilalao

    • 28 octobre 2015 à 14:49 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Behantra

      Sampikelin’dry le vendrana reo iny e !

      Zao izy ndray zao lasa manao sesitany ; mivezivezy etsy sy eroa ! Enjehin’ny eritreriny !

      Efa mamoy fo ara-politika i domelina ary na ilay ben’ny tanana eto Toamasina aza efa nitsipaka azy ambava-fo !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 15:01 | Isandra (#7070) répond à Behantra

      Tsy mbola naheno an’izany mafia izany aho, sady raha nisy izany mino aho, fa tsy navelan’ny justice frantsay hipetrapetraka fotsiny,...saingy ny mipetraka zavatra novinavinain’ny ZD tao an-tsainy, izay tsy misy porofo, no tsy misy fototra mazava.

      Momban’ny fianara indray, i Rakrisy no naharesy saingy adin’ny be sandry moa no misy eto, amin’ny manaraka ireny havoaka indray maka,...tahaka ny zavatra rehetra tsy mety nataon’ity fitondrana ity, sy fandikan-dalana maro,...

      Farany, raha tsy diso aho nandalo tany koa Ra8, inona anefa ny vokany, toa tany aoriana tany ny azon’ny Tim.

    • 28 octobre 2015 à 15:02 | jangobo (#8776) répond à Isandra

      Ary nankaiza tokoa ilay fikambanana « Fitia » moa izy iny, amin’izao fahavoazana mahazo ny gasy izao ry Isandra ?

      Sa miandry fifidianana ? Sa variana mitsangatsangana any ampita ?

    • 28 octobre 2015 à 15:50 | Robby (#9217) répond à Isandra

      Raha mi-consulter spécialiste enao a ! de mety omeny conseil hinana sesame 1 gony fa après ho itanao ny fivoaran’ny analyse nao fa ho gaga daolo reo rehetra reo, fa tsy ôtran’io mijery mila solomaso io !!! vakio tadiavo karohy ny affaires sarkozy - khadafi sns sy ny maloto ambadiki’izany rehetra izany etc, de isokatra ny masonao, tsy mahalala vazah mody miady marina enao !!!!! Mifohaza amzay !!! jereo ny iles éparses tsika fa aza varina na tsy ho anao aza fa ho an’ny taranaka faramandimby. Misaotra.

    • 28 octobre 2015 à 15:56 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Robby

      Raha tsy minono @ fratsay inandra dia tsy velona !

      mazava ngeh zany e !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 16:04 | Isandra (#7070) répond à jangobo

      Tsy voatery mivazavaza tahakan-dRa8 rehefa manao zavatra, aiza ko na hanao état de lieu na WC aza dia iantsoana mpanao ngazety,...

      http://fitia-madagascar.over-blog.net/

    • 28 octobre 2015 à 16:15 | Isandra (#7070) répond à Robby

      Tsy azoko hoe inona no idiran’ny Sarkozy sy Khadafi amin’ny resaka eto,...affairen-drizareo izany,...

      Ny mazava eto dia tsy misy porofo mazava ny fandontoana ataon’ny ZD and-Rajoelina, dia terena fotsiny izao ny olona hino.

      Ny marina dia eritreretinareo hoatran’ny Dadanareo daholo ny olona, ny hangoron-karena ihany ny ao an-doha,...raha izy tokoa aloa no teo amin’ny toeran-dRajoelina tsy nisy FMI sy BM nanalingelina, dia tena halatra be vatabe angamba no vitany teto, nisy an’ireo nanara maso aza mbola vitany ihany ny nanondina,..Lasany ny Star, ny sociétés ngeza rehetra, ny banky moa tsy tenenina intsony,...TIKO Banks, TIKO club,...WC,...feno tiko tanana,...soa ihany fa teo Rajoelina nanakana izany tsy hitranga,...

    • 28 octobre 2015 à 17:48 | Behantra (#9165) répond à Isandra

      Kalfane ny anaran’ilay karana nandray ilay 40 millions euros , izy io no nanome
      ny 600 milliards andradomelina , nividianany ireo miaramila anao coup d’état

      Dimy taona ny malalanao no teo amin’i fitondrana : en cinq ans (hoy ry zareo
      frantsay) il a précipité Madagasikara dans le gouffre

      Koa dia mahareza e

      Angamba efa hitanao tany ho any fa ny tenako dia tsy momba na iza na iza

      Koa aza mamizatena amin’i ZD sy Ra8 fa marary eo foana ny atidohanao

    • 28 octobre 2015 à 18:12 | Isandra (#7070) répond à Behantra

      Porofo oh ! Raha tsy izany ampangino ny vava,...Azo foromporonina ny anarana,...man’inona raha natao hoe Akbaraly, dia mba nety nino ihany izahay,...

      Maro anie ny olona milaza teto fa tsy ZD, saingy fitahan’ny sorany ihany rehefa mandeha ny fotoana,...

    • 28 octobre 2015 à 19:39 | Behantra (#9165) répond à Isandra

      Kay ve tsy mahafantatra na inona na inona ity Isandra ty è !

      Raha any Frantsa ianao no mipetraka dia tsy ho mena tsiny fa raha toa kosa hoe eto an-toerana dia tena mendrika aminao mahintsiny ilay niantsoin’i sasany anao hoe : nandra ralalimanga

      Ireo olona manaraka akaiky ny fandehan-zavatra eto antanin’arivo dia mahafantatra ny nataon’io Kalfane io , sy ny malalanao

      Izany ny antony lehibe tsy nifidianan’i mponina eto Iarivo an’ilay kandidaty
      vehivavy ny Mapar

      Ary aza masosay rehefa voatsindrona aky chérie a ! ny kilalao anie mbola ho ela e !

  • 28 octobre 2015 à 09:58 | Isambilo (#4541)

    Ces disettes reviennent régulièrement. Ni la population, ni les élus de cette population n’ont jamais songé à faire des réserves quand la récolte est bonne.
    S’ils ne peuvent pas produire plus à cause de la qualité de la terre et du manque d’eau, ce n’est pas l’espace vide qui manque à Dago. Ils peuvent s’installer ailleurs comme font toutes les populations en danger.
    Au lieu de cela, ils attendent chaque fois du PAM.
    C’est la preuve, s’il en fallait, de la coexistence de plusieurs niveaux de développement à Dago.

    • 28 octobre 2015 à 10:20 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Isambilo

      Et si l’administration ,qui est la pour gérer la population ,faisait son travail ?
      Ce que vous écrivez est parfaitement honteux ,mais apparemment vous ne savez pas pourquoi ?
      Vous êtes sans doute née avec une cuillère d’argent dans la bouche et ceci explique cela !

    • 28 octobre 2015 à 10:28 | Isambilo (#4541) répond à ATAVISME PREMIUM

      Non, c’était une cuillère en bois comme pour pas mal de Malgaches. Mais je n’ai pas attendu les autres pour comprendre qu’il fallait changer de coin quand ça sent le roussi.
      Cette mentalité d’assisté ne fait rien progresser. L’administration est là pour exécuter les ordres du gouvernement mais ça n’empêche pas le paysan de changer de champ quand il voit que le sien ne produit rien.
      Et quand on est dans un lieu où il n’y a pas beaucoup d’eau, on se rapproche de la rivière sans attendre que l’administration vous y oblige.
      C’est ce qu’ont fait des millions de Malgaches depuis des siècles.
      Sauf pour ceux qui n’ont pas dépassé le stade des chasseurs-cueilleurs. Ce qui est le cas.

    • 28 octobre 2015 à 10:52 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isambilo

      Assalaamo alaikoum

      Vous ne voyez pas l’INTERDICTION DIRECTE (chercher du travail au moyen orient est prohibé) et INDIRECTE (quitter sa région pour se déplacer vers une autre exige la présentation d’un papier/d’une pièce justificative émanant du Fokontany de départ sinon vous ne serez jamais intégré dans le Fokontany d’arrivée).

    • 28 octobre 2015 à 11:09 | vatomena (#7547) répond à Isambilo

      Et quand on a de l’instruction ,du savoir faire on s’en va faire le double national ailleurs ,sucer ailleurs ce qu’on ne trouve pas chez soi.Cette voie du salut l’homme du Sud ne l’a pas . C’est à MADAGASCAR RESISTANCE d’en prendre conscience .

    • 28 octobre 2015 à 11:35 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Isambilo

      Et les milliards qui sont captés par cette administration et qui ne réapparaissent que dans les poches de certains ?ne serait-ils pas plus utiles pour ces gens qui y ont droit aussi ?

    • 28 octobre 2015 à 13:02 | jangobo (#8776) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Et puis, en connaissant la duplicité de nos dirigeants, ils croient peut-être participer à l’opération « Fahalemena » en affamant nos compatriotes du Sud.

      Et ne dites pas à un traditionnel Malagasy de changer de région. Ce n’est pas coutumier des gens du lieu et ce ne le sera jamais.

      Ity no aty aminay !!!

    • 28 octobre 2015 à 13:52 | Stomato (#3476) répond à Isambilo

      Il faudrait se poser la question de savoir pourquoi il n’est pas fait de provisions quand les récoltes sont bonnes !!!

      La réponse est simple : les provisions, quand elles sont faites sont volées.
      Ah non, pardon elles ne sont pas volées, elles s’évaporent car le vol n’existe pas à Madagascar.

      Pauvre pays !

    • 28 octobre 2015 à 15:11 | jangobo (#8776) répond à Stomato

      Croyez-vous que la récolte d’une année suffit à un paysan ?

      Si oui, Madagascar ne serait plus dépendant et ne penserait pas à chercher demain ce qu’elle a mangé avant-hier.

      D’autres régions ont du surplus en nourriture, telles le nord et l’est mais manquent de moyen pour les écouler sur d’autres marchés.

      La refonte des routes a été faite, il y a un temps et était sur le point de désenclaver plusieurs régions mais nos politiques ont dit que les routes n’étaient pas mangeables...

      Et la roue tourne. Galilée a dit que oui mais c’est vrai qu’elle tourne quand même et le temps aidant, il a eu raison. Qui sait ce que sera le demain de ce pauvre pays et le demain du vôtre qui est riche !?!?

  • 28 octobre 2015 à 10:54 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum KAIKILAY

    Ou bien seulement relire Antigone.
    Ou bien au nom de quoi les dictatures tombent ?
    Quel est le socle du : on a le droit de se révolter. Sur quoi repose ce droit ?
    KAIKILAY

    La réponse à toutes vos questions est simple :

    C’est la loi du plus fort dans un rapport de force. Pourquoi ?

    Quant les révolutionnaires (ceux qui se révoltent) ne parviennent pas à faire tomber le dictateur ou à exercer leurs droits de se révolter, ces derniers n’ont plus leurs raisons d’être et les initiateurs deviennent des victimes voire des rebelles mais pas des révolutionnaires.

  • 28 octobre 2015 à 10:56 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    L’Administrateur civil :
    - Thierry RAKOTONARIVO
    Représentant de l’Assemblée Nationale au sein de la Commission Electorale indépendante (-CENI-)=C’est un bon choix.
    Thierry RAKOTONARIVO pourrait ouvrir sa gande « G » pour un sujet qu’il maîtrise « parfaitement » mais « AVEC » mon regret que le Ministère de l’Intérieur Malgache est hors circuit pour les consultations nationales au suffrage direct ou indirect à MADAGASAR.
    C’EST LA FAUTE A QUI ????

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 octobre 2015 à 11:27 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      La vôtre vous la FERMEZ quand ???

    • 28 octobre 2015 à 15:35 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Jipo

      A quand votre rendez-vous avec Marc RAVALOMANANA ?
      De la résidence protégée,il ira où après ?

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 28 octobre 2015 à 10:58 | Isandra (#7070)

    « Au lieu de passer leur temps à trouver la terminologie linguistique adéquate, ils feraient mieux de bien gouverner afin qu’on ne parle plus ni d’insécurité alimentaire ni de famine. »

    Combien de fois, je vous ai dit Léa,...ce n’est qu’une bande des apprentis arrivée au pouvoir par hasard,...non seulement, ils sont nuls, inexpérimentés mais orgueilleux,...du coup,...c’est tout à fait normal qu’ils perdent leur temps à trouver la terminologie à chaque situation, cela fait partie de leur apprentissage,...

    Heureusement qu’ils n’ont pas besoin d’organiser un atelier pour la trouver,...

    Malheureusement,...jusqu’à maintenant,...ils n’arrivent pas à trouver la terminologie adéquate pour convaincre les bailleurs...et les investisseurs,... la gesticulation ne marche plus,...

    • 28 octobre 2015 à 11:11 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ...mais en plus orgueilleux,...

    • 28 octobre 2015 à 11:15 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Ianao io no isan’ny nul voalohany nametraka azy teo !!!
      Mazava ve sa akipy ndray aloha ny maso ??

      Asaivo mianatra any @Andriamtoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA izy rehefa tsy mahay e ! Ny olona sioka fotsiny tonga de mirotsaka ny tune !

      Mahandrasa kely fa hoa avy ndray ny vali-bontana momba iny resak atany iny ao anatin’ny andro vitsy monja !!!!!

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 13:42 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      « Ianao io no isan’ny nul voalohany nametraka azy teo !!! »

      Tao aorian’ny fandavana ny tena tokony ho kandidanay, dia tsy nomena fotoana betsaka izahay ahafahana mifantina ny tena tokony nety teo,...nohon’ny hamehana dia izay voaray ny tanana no natolotra...

      Miala tsiny amin’ny vahoaka,...tsy mpaminany moa ny tena koa,...

      Kanefa, na dia izany aza, mino aho fa vao maika ratsy noho izao no nitranga, raha ilay « hody aho dia tsy mamo » no lany teo,...angamba asa fotsiny izay nitraga,...Tsy manome tsiny anareo aho, satria fantatro fa nohon’ny hamehana tahakan’ny nahazo anay no nanendrenareo azy,...

    • 28 octobre 2015 à 14:51 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Ka izany mihintsy no maha inandra anao, mihinankinam-poana sady mihinana maloto !!!!

      Hi ! Hi !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 19:04 | Mihaino (#1437) répond à Isandra

      Efa ao anaty ny ARMADA ange io olona lazainao io ê !
      Eny Ambodovona foana ry zareo no mivory ary toa tsy mamo intsony izy !

  • 28 octobre 2015 à 10:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Des aides,des subventions et cetera tombent dans ces différentes régions du SUD...je me pose la question :
    - « Où vont-elles exactement » ?

    Dans les 4X4 ou les "BLING-BLING à Antananarivo et les Grandes villes de Madagascar ;

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 octobre 2015 à 11:30 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Elles sont accaparées par ceux que vous adulez, admirez, & défendez , les pourris de votre pire espèce !

    • 28 octobre 2015 à 13:08 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour Basile

      Votre souci tombe à pic.
      Toutes ces subventions existe-t-il un département qui les gère

      j’ai vu des dons que quelqu’un utilise à des fins politiques et de faire croire aux yeux de tous qu’il s’occupe bien et se soucie des autres.

      Et des subventions je crois que le responsable en fera de la sorte, les commissions en sus.

      UN JOUR ON TROUVERA UN CHEF NOBLE, DIGNE ET JUSTE.! :

    • 28 octobre 2015 à 15:40 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à rakoto-neutre

      Rakoto-neutre,
      Ce sont dans les utilisations des aides et des subventions qu’on trouve la « CORRUPTION » sans vol.
      Demandez les recettes à « Monsieur Marc RAVALOMANANA » et compagnie.
      - ou
      A LANTO RAKOTOMANGA.....

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 octobre 2015 à 17:09 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je suis tout à fait d’accord avec vous.
      Durant l’ère Ravalpmanana celui-la a abusé la trésorerie malgaches au profit de TIKO.
      CHOSE COURANTE, il a bel et bien détourné des milliards du fond public et il a osé prohibé la venue des dons et subventions de létranger de vertaines orrganisations caritatives. Je ne cite que le cas de Père PEDRO

    • 28 octobre 2015 à 17:14 | rakoto-neutre (#8588) répond à rakoto-neutre

      Lire ’ l’étranger de certaines’

  • 28 octobre 2015 à 11:27 | sanois (#8546)

    A vous lire messieurs dames c est comprendre que vous vous foutez pas mal des gens du sud et des problemes que vous leur causez par votre idifference et peut etre votre haine de tout et tout.
    le riz qui viendra ne sera pas fourni par les malgaches mais en partie par ces (salauds) de francais europeens etc
    Il faut le barbecuter sur la plage.

    • 28 octobre 2015 à 11:34 | Jipo (#4988) répond à sanois

      Si le riz vient de ces salauds d’ étranzés, quel qualificatifs donnez-vous à vos compatriotes qui s’ engraissent / leurs dos en ne foutant strictement rien , attendant ces aides pour se les accaparer & les revendre ???
      Un pneu autour de la taille en guise de BBQ ...

    • 28 octobre 2015 à 11:36 | I MATORIANDRO (#6033) répond à sanois

      Tsy ampahafirin’ny halatra nataon’reo tsy vanona reo teto ze vary kely omeny any ry vavan-dreniny ambany foitra ty a !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 11:50 | Isambilo (#4541) répond à sanois

      Raisonnement à courte vue : le riz qui viendra a été acheté à un agriculteur du Nord. Ce qui permet de réguler les marchés du Nord tout en assurant un débouché à cet agriculteur.
      Ces malins du Sud mangent le pain des Français sans bouger !! Pas mal non ???

    • 28 octobre 2015 à 11:59 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à sanois

      Ah le Sanois ,comme il est franc le gars .
      J’espère que tes convictions ne sont pas a l’inverse de ce que tu écris .
      En clair planqué a Paris (tu sais chez les salauds)alors que parents et amis se gavent sur le dos de 25 millions de pauvres.
      Que voila de la belle humanité !
      Et les salauds ,si tu les aimes pas ,quittes les !
      Mais pour cela faut avoir des c.ouilles

    • 28 octobre 2015 à 12:07 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Isambilo

      Face aux quelques Euros dépensé ,ci ou la ;pour faire un peu de propagande la France se remboursera au centuple sur le pétrole qu’elle va extraire de vos iles !!
      Abruti je vous dis !

    • 28 octobre 2015 à 12:07 | vatomena (#7547) répond à Jipo

      Les vrais parents sont ceux qui vous nourrissent .Dans le Sud ce n’est pas l’état qui pourvoie mais les ONG . Faut il aller jusqu’à la sécession....pour se faire entendre

    • 28 octobre 2015 à 12:42 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Jipo

      C’est de l’ironie de la part de Sanois.

    • 28 octobre 2015 à 13:56 | Stomato (#3476) répond à ATAVISME PREMIUM

      Sauf que : la France donne de l’argent depuis l’indépendance, et depuis ce temps elle n’a extrait aucun pétrole, même à titre d’échantillon.

      Votre atavisme est vraiment déréglé, mais à l’image du pays !

    • 28 octobre 2015 à 14:04 | kakilay (#2022) répond à plus qu'hier et moins que demain

      L’humour françafrique
      a du mal à se faire reconnaître...
      Et les prétentieux diront
      que nous manquons d’humour...
      à la leur...
      bien sûr
      ...Mr Watson !

    • 28 octobre 2015 à 20:56 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bien singulier !!!

  • 28 octobre 2015 à 11:57 | Saint-Jo (#8511)

    La foire aux cancres.

    Retour triomphal du foza hrrys, qu’il célèbre par la ponte d’une grosse perle, pêchée ce matin dans les eaux troubles du kere.

    « 28 octobre 11:01, hrrys (#5836) répond à El_pacha (#5090) » qui peut me dire que la construction d’un abattoir ( qlq soit ses lieux d’implantation) serait bénéfique pour la population du sud ??"

    Aussi loin que je me souvienne, le kere frappe de façon cyclique dans le Sud . Nos longo qui vivent dans ces régions ne méritent pas d’être négligés, voire méprisés, comme tous les pouvoirs centraux qui se sont succédés dans ce pays l’ont toujours fait jusqu’à ce jour. Si ce n’est pas l’opération Tandroka ou l’opération Fahalemena, alors c’est le kere. Le kere dont on nie d’abord l’existence, avant de le reconnaître de façon penaude quand on ne peut plus le cacher.

    Aussi loin que je me souvienne aussi, la tuberculose et la cysticercose frappent de façon continue les populations de ce pays.
    Or, à l’exception des foza évidemment, qui dans ce pays ne sait pas
    . qu’un zébu peut être porteur de germes de la tuberculose et donc, dans ce cas, est impropre à la consommation
    . qu’un porc peut être porteur de germes de la cysticercose et donc, dans ce cas, est impropre à la consommation aussi

    Les foza de la Transition I , comme les foza de cette Transition II, ignorent que, pour l’instant, la consommation de viande de la population tananarivienne est assurée
    . pour moitié par de la viande provenant des abattoirs, donc suffisamment sécurisée par des services vétérinaires stricts
    - et pour l’autre moitié par de la viande provenant d’animaux abattus hors abattoirs, donc échappant à tout contrôle vétérinaire, c’est-à-dire absolument non-sécurisée.

    D’ailleurs, Antananarivo n’est-il pas surnommé « la capitale mondiale de la tuberculose » par les médecins étrangers qui travaillent dans la capitale.
    Et quel est le taux de Tananariviens atteints de cysticercose (la plupart de ces personnes qui font une crise de convulsions, que certains désignent par voan’ny fanitona ou voan’ny androbe) ?

    D’où la nécessité de compléter le nombre d’abattoirs pour ravitailler la population d’Antananarivo en viande totalement sécurisée par des services vétérinaires stricts.

    Mais pour les foza, dont hrrys en particulier, il est inutile de sécuriser l’état sanitaire des viandes consommées à Antananarivo.
    Tant pis pour la santé des Tananariviens, en somme !

    Mais nous savons tous, depuis plus de 6 ans maintenant, qu’un foza se distingue toujours par le vide de ses connaissances et par son acuité intellectuelle absolument émoussée.
    Comme leur chef suprême, en fait.

  • 28 octobre 2015 à 12:37 | betoko (#413)

    Combien de fois j’avais dit sur ce site que la population du sud n’a plus rien à bouffer mais personne ne m’avait pris au sérieux
    Combien parmi vous présents sur ce site ont écrit à Hery Rajaonarimampianina pour qu’il demande à La France de nous restituer les îles éparses afin que nous puissions AU MOINS sauver nos compatriotes du sud . Personne.

    • 28 octobre 2015 à 12:50 | vohitsara (#8896) répond à betoko

      Jereo intony takolaka-be an´i Anthelme Ramparany , ohatra.

      Fa angaha izy tsy mitondra sy mampiseho ny toe-pahavokisan´ny Malagasy iray-manontonlo, rehefa izy manao « missions » any ivelany ?

      Moa va tsy voky « tongo-kisoa sy tsaramaso » isan-andro toa azy daholo ny vahoaka rehetra ?

      Ary raha botrabotra ny depiote ; tsy taratrin´ny fahavokisan´ny vahoaka koa ve izany ? Fa inona fotsiny ary no maha « solon´ny vavan´ny vahoaka » azireo ?

      Koa mandeha « normal » araky ny « état de droit » daholo ny zavatra rehetra eto Madagasikara, koa dia aza be-tsikera eto, fa ndrao dia miafara any Tsihafaha ....... nohon´ny fampiarana ny « état de droit »

    • 28 octobre 2015 à 13:04 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à betoko

      Laisse moi rire.
      Pensez que la classe dirigeante va dépenser l’argent du pétrole pour nourrir les gens du sud, est au mieux de la naïveté et au pire de la c.onnerie !
      Et si tu me crois pas ,alors explique moi pourquoi les milliards de profit fait dans les différents trafics (bdr,or,pierres précieuses etc) et organisés par la même classe dirigeante,ne sont pas utilisés a cela !
      Bons arguments par contre pour expliquez la criminalisation de l’état Malagasy

    • 28 octobre 2015 à 14:21 | vatomena (#7547) répond à betoko

      y a quoi à manger dans les iles éparses .? Si pétrole il y a ,qui le trouvera , ?
      Si du pétrole est trouvé ,qui va financer l’exploitation et rembourser les frais de recherche ? Madagascar Résistance peut etre ? madame Caro doit avoir un plan aussi fécond pour le Sud que pour Juan de Nova

    • 28 octobre 2015 à 15:43 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Resituer les îles éparses pour nourrir ....

    • 28 octobre 2015 à 18:00 | betoko (#413) répond à vatomena

      Allez sur le site www.zinfos974.com et tapez Juan de Nova , vous y trouverez toutes les réponses
      Si le pouvoir actuel ou future détournent des milliards de dollar obtenu à la vente du gaz et du pétrole e
      venant de cette région , il en reste énormément pour nourrir 22 millions de malgaches pour des dizaines et des dizaines d’années
      Comme d’hab ce sale colon de Vatomena est un sale kon réactionnaire
      Demain se tiendra à Live hôtel à Andavamanga une conférence de presse à ce sujet

    • 28 octobre 2015 à 19:29 | vatomena (#7547) répond à betoko

      Betoko ,auriez vous quitté le refuge de la Réunion ?J’espère que vous serez encore en vie quand le premier baril de Juan de Nova sera vendu . En Attendant ,il y a toujours le gaz et pétrole de Tsimiroro . Un trésor que les colons n’exploitaient pas tout comme le champ minier d’Ambatovy ou de Fort Dauphin

  • 28 octobre 2015 à 13:07 | Ramarolanoana J (#1663)

    La famine dans le Sud est exagérée. Les données de la FAO et du PAM ne sont généralement pas fiables. Je soupçonne ces institutions de faire de la publicité pour obtenir plus de financement. Il en est de même de pratiquement toutes les ONG de développement qui interviennent dans cette partie de l’île réputée être une « cimetière de projets » (le GRET en tête). En effet, cette zone est semi-aride alors que ces organismes (y compris la FAO) promeuvent la culture « maraîchère » et d’autres cultures introduites et ne s’occupent pas des cultures traditionnelles qui y sont adaptées (manioc, patate douce et légumineuses). De plus, l’élevage (bovin et surtout de petits ruminants) est ignoré alors que c’est l’activité la plus adaptée à cette région et peut être une source importantes de revenu avec lequel on peut acheter des vivres. Par ailleurs l’Androy et Amboasary Atsimo sont plus humides que la partie sud du Sud Ouest malagasy (Betioky, Soalara, Beheloka, Tampolo) alors que je n’ai jamais entendu parler de famine dans ces zones les plus arides de MAda où la famine devrait frapper le plus durement.

    • 28 octobre 2015 à 13:20 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Ramarolanoana J

      Très juste ,les ONG trouvent des créneaux pour vivre des aides !

    • 28 octobre 2015 à 13:38 | Saint-Jo (#8511) répond à Ramarolanoana J

      La foire aux cancres.

      Comme perle, celle-ci est peut-être l’une des plus grosses jamais pêchées dans ce forum.

      « 28 octobre 13:07, par Ramarolanoana J (#1663) » La famine dans le Sud est exagérée."

      On ne sait pas de quoi exactement parle cet individu.
      Selon ses dires,
      . est-ce la famine qui est exagérée ? Alors, oui ! Une famine est toujours une situation exagérée
      . ou bien, est-ce les comptes-rendus sur ces famines qui sont exagérés ? Si, comme le dit cet individu, « la FAO n’est pas fiable », alors qui serait fiable ? Cet individu ? Quel toupet !

      Wow ! Maintenant que j’ y pense, quelqu’un a dit aussi que les comptes-rendus sur les massacres de populations perpétrés fréquemment dans le Sud sont exagérés aussi .

      Autrement dit : tous les comptes-rendus et rapports officiels sur les malheurs qui frappent les populations du Sud sont exagérés !

      Quels cons ! Mais quels cons !

    • 28 octobre 2015 à 14:01 | Stomato (#3476) répond à Ramarolanoana J

      Vous avez absolument raison, la famine est exagérée mais les gens ont faim.
      Ils ont faim mais pas trop, juste ce qu’il faut pour que les « salauds » ci dessus définis, aient un reste de mauvaise conscience pour ouvrir les portefeuilles.
      Pas pour résoudre les problèmes du sud, surtout pas, mais pour d’autres utilisations plus « valorisantes ».

    • 28 octobre 2015 à 20:23 | Ramarolanoana J (#1663) répond à Saint-Jo

      Saint-Jo, la malnutrition frappe tout Mada, mais celle dans le Sud (=Androy et Atsimo ANdrefana) n’est pas plus grave que celle qui sévit dans les Hautes Terres car le Sud a des ressources que le centre de l’île ne possèdent pas : les ruminants (caprin, ovin et dans une moindre mesure, bovin) et la mer (=poisson). L’image propagée par les médias selon laquelle des famines comme celles en Ethiopie dans les années 80 est « totalement fausse » (visitez l’Androy et le Sud Ouest malagasy et vous verrez).
      Quant aux rapports de la FAO et du PAM, est-ce que vous savez que ces organismes emploient des consultants (nationaux et internationaux) pour obtenir leurs résultats ? Qui dit consultance dit travail fait à la va vite, avec des résultats inexacts et/ou approximatifs (contrairement aux recherches scientifiques qui sont lentes mais avec des résultats plus fiables, le contraire de la philosophie de ces organismes). Est-ce que vous savez aussi qu’il est déconseillé aux étudiants en Master ou en thèse de citer les rapports de tels organisme ? Idem pour les chercheurs et/ou étudiants écrivant des articles scientifiques ? Est-ce que vous savez aussi que le PAM n’aura plus sa raison d’être à Mada si la question de la soit disons famine dans le Sud est réglée ? Est-ce que vous savez que ces organismes ONUSIENS se soumettent à des appels d’offre provenant de bailleurs de fonds comme l’UE tout comme les autres ONG ?
      Refelchissez à toutes ces questions avant de disserter sur un sujet que vous ne maitrisez pas et regardez vous dans un miroir avant de traiter les autres de cancre.

    • 28 octobre 2015 à 21:21 | Saint-Jo (#8511) répond à Ramarolanoana J

      Il est vrai que je n’ai pas passé quelques temps de ma jeunesse dans le grand Sud.

      Il est vrai que je n’ai pas rencontré le regretté Monja Jaona pour de très intéressants et très instructifs échanges avec lui en deux ou trois occasions.

      Il est vrai que je n’avais pas coopéré socialement avec les religieux de l’Assomption présents dans le Sud, jusqu’aux fins fonds de la brousse.

      Il est vrai que nous n’avons pas creusé des puits pour le ravitaillement en eau potable dans certains villages.

      Il est vrai que nous n’avons pas aidé à soigner des victimes de malnutrition dans le Sud.

      Il est vrai que nous n’avons pas aidé à introduire les spirulines dans le Sud, et que nous n’avons pas aidé des spécialistes à chercher à adapter la production des spirulines aux conditions climatiques du Sud.

      En fait, comme vous dîtes, mes amis et moi ne connaissons rien du Sud.
      Mes amis Européens mariés avec des enfants du Sud et avec lesquels ils ont fait des enfants, les Assomptionnistes, les universitaires travaillant à Toliara : nous ne connaissons rien du Sud, absolument rien.

    • 29 octobre 2015 à 20:25 | Ramarolanoana J (#1663) répond à Saint-Jo

      Ne pas se contenter d’analyses superficielles et des clichés svp. La réalité est tout autre.

  • 28 octobre 2015 à 14:42 | caro (#7940)

    Bonjour,

    Le problème de la famine qui frappe le sud de Madagascar n’est pas une nouveauté.
    C’est un sujet récurrent qui revient tous les ans sans que des mesures adéquates pour éviter de parler de « radicales » ne soient jusqu’à ce jour mises en œuvre.

    Si l’on connaît ce pays et cette région, l’on sait que plusieurs questions sont en lien à ce « sort » que doivent endurer nos frères de cette localité :

    • Conditions climatiques et environnementales :

    Cette partie désertique de l’île n’est pas la plus gâtée comparativement aux autres régions de Madagascar. La faiblesse des précipitations est un des facteurs qui ne favorisent pas la culture. C’est un paramètre fondamental qui ne se laisse pas maîtriser sans engager d’énormes investissements, voire quasiment impossible à dompter à court terme.
    Sous cet angle, et en l’état actuel des choses, on n’y peut grand-chose ;

    • Raisons historiques et déformations de l’espace :

    Naturellement, comme dans toutes régions désertiques, la nature a fait que des végétations adaptées ont recouvert cette région avant l’époque coloniale.
    L’histoire nous apprend que pour défendre leurs territoires des envahisseurs, la population locale a mené des guérillas et faisait des forêts de cactus leur abris naturels, des forêts impénétrables rendant ces nationalistes insaisissables.
    Pour y faire face, les colons ses sont donc servis de l’arme destructrice fatale et imparable : le feu.

    Il n’est pas temps revenir en arrière pour ressasser ou rechigner sur ce que nous avons perdu, mais il nous faut affronter désormais la réalité.
    Il me semble dès lors très important, en ce moment de réveil écologique dans le monde et la préservation de la planète, que l’on fasse en sorte de réintroduire dans cette région ce qui faisait d’elle ce qu’elle était.
    Même si ce n’est pas une solution immédiate pour secourir nos compatriotes, elle le sera pour les générations futures dans la mesure où les végétations jouent un rôle primordial dans l’écosystème et la pluviométrie ;

    • Défaillance d’une correcte gestion du territoire :

    Le sud a déjà fait l’objet de plusieurs projets dans le cadre de l’adduction d’eau. La quasi-exclusivité de ces projets n’a pas abouti pour de multiples raisons dont les détournements par les autorités, des préconisations pouvant ne pas être adaptées, ainsi que le poids politique que représente cette région.
    A cela, on peut ajouter une gestion du dossier afférent qui ne fait pas preuve d’un suivi et d’une rigueur que mériterait une conduite réfléchie et méthodique d’un projet. Mais, sous cet aspect, ce n’est pas spécifique pour le sud, donc l’éventuelle solution relèverait d’une solution globale touchant l’ensemble de Madagascar ;

    • Raisons liées à des attaches culturelles :

    L’on sait que le malgache est très attaché à ses terres. Le fait de rencontrer des contrées isolées au milieu de nulle part en est la preuve qui témoignent de cette inclination tendant à prouver aux aïeux de l’autre monde que les générations postérieures sont toujours là pour « faire vivre leurs terres ».
    C’est difficile pour un non malgache, ou pour celui qui est sorti de ce cadre, de comprendre telle conception des choses et qui le qualifierait du haut de leur/sa culture comme une aberration. Ce qu’il ne faut pas oublier c’est que pour changer les choses, il faut du temps et de l’éducation. Procéder à un forcing ne peut apporter que des frustrations à destination de ceux à qui on veut faire du bien.
    Une éventuelle déplacement de population pourrait donc être une solution, mais il faut l’envisager avec tout un ensemble de moyens qui tiennent compte de ces paramètres, et surtout une infrastructure d’accueil adéquat ;

    • Perspectives :

    Hormis tout ce que je viens d’énumérer plus haut, contrairement à ce qu’on voit, à ce qu’on dit actuellement sur le sud, cette région pourrait très bien à l’avenir constituer un espace promis à la prospérité si la vision et le patriotisme des gouvernants lui accordent la place qu’elle mérite.

    La présence et l’abondance des bovidés, entre autres, capables d’y être élevés, même dans les conditions présentes est une preuve que cette région ne devrait pas celle sous laquelle elle se présente actuellement.

    • 28 octobre 2015 à 22:38 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à caro

      Bonjour Caro,

      « Cette partie désertique de l’île n’est pas la plus gâtée comparativement aux autres régions de Madagascar. La faiblesse des précipitations est un des facteurs qui ne favorisent pas la culture. » :

      - Qui sera « L’homme » ou « la femme » qui saura arrêter le Kere ?
      Il n’y a pas de fatalité même si à court terme « Raha noana ny vatana mivezivezy ny Fanahy »
      Traduction libre. « Quand le corps a faim, l’esprit fait des va et viens » ;)

      Voici un témoignage très inspirant :
      L’homme qui a arrêté le désert
      Une histoire vraie et actuelle, riche d’enseignement, applicable de suite.

      A méditer.

      « Un simple fils de paysan est parvenu a brisé le mythe selon lequel l’’Afrique serait incapable de résoudre ses problèmes sans aide exterieur ».
      « J’aimerais que les gens aient le courage de se développer à partir de leurs racines. » Yacouba Sawadogo.

      http://www.courantpositif.fr/lhomme-qui-a-arrete-le-desert/

      https://www.youtube.com/watch?v=zVh34vp-gAQ

      Curseur en 40 :00 Une borne en béton implanté de force par le gouverneur en plein milieu du QG de Yacouba Sawadogo ! Pour un projet immobilier.
      Curseur en 48 :00 Avec l’aide de la société civile (nationale, internationale (OXFAM USA)), les autorités ont reculé par rapport au « Plan d’Urbanisme » initialement imposé.

      NB : Toute ressemblance avec une situation existante ou ayant existé à Andohatapenaka est purement fortuite.

      Quelques axes de solutions :

      Axes de solutions :
      - Re-valorisation/Rehabilitation des solutions endogènes fécondes, des solutions paysannes ingénieuses avec l’appui des techniciens/experts/chercheurs Malagasy.
      - Re-valorisation/Renforcement de la coopération Sud Sud. Comme au rugby, les habitants de l’hémisphère sud peuvent aussi s’échanger des solutions inédites.

    • 29 octobre 2015 à 01:11 | caro (#7940) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Bonsoir Le Veilleur,

      Je vous remercie infiniment du lien que vous avez mis pour prendre connaissance d’un témoignage de la volonté d’un paysan qui a réussi dans sa patience en avançant à contre courant et entendu jusqu’en terre américaine.

      « Toute ressemblance avec une situation existante ou ayant existé à Andohatapenaka est purement fortuite » : bien vu !

      Ce documentaire qui montre une patience à toute épreuve serait un exemple, mais j’ajouterai qu’au point où en sont nos paysans, il leur faudrait un accompagnement dans un cadre bien conçu avec suivi mettant en œuvre « des solutions endogènes » par implication directe des intéressés.

      Il y a une quarantaine d’années, il y avait à Nanisana un centre d’essai à la Station agricole qu’il conviendrait de repenser afin d’envisager une application dans ce que serait un encadrement de nos agriculteurs sans attendre d’hypothétiques aides ou coopérations qui tardent à venir ou à se mettre en place.
      Dans le temps, on entendait parler de « contremaîtres » qui étaient en soutien aux paysans.

  • 28 octobre 2015 à 14:44 | Saint-Jo (#8511)

    Mba mihomeheza kely !

    Hoy ity mpisera tonga matetika mifanasa vangy amintsika eto ity hoe :

    « 28 octobre 09:59, ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à vohitsara (#8896)
    « Tu sais que google traduit le Gasy maintenant ! »

    Dia nandramako notsapaina tokoa ary izay mba hakingan’izany google izany amin’ny fifehezana ny tenin-drazantsika.
    Dia ity ny lahatsoratra fohy nomeko ho adikany amin’ny teny frantsay.

    « Arahaba Tompokolahy sy Tompokovavy ! Na dia lava nify anoloana aza aho dia tsy hitsako alohan’ny vazana. Ao ireo ray aman-dreny, loloavina antampon’ny loha. Ao ireo zoky mahaleo mahalasa. Ao koa ireo zandry atreha-mahefa, iamboho-mahavita. »

    Dia toy izao ny fandikan’ny google azy.

    « Bonjour mesdames et messieurs ! Même si je dois longues dents de devant ne peuvent pas mâcher dents de devant. Dans leurs parents, loloavina dessus tête. Il y avait près de l’homme indépendante. Il y a plus jeune des autorités compétentes, le dos tourné vers l’arrivée ».

    Mazava aminareo ve io dikan-teny io ?

    • 28 octobre 2015 à 15:05 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Saint-Jo

      Je ne suis pas responsable des traductions de google.
      Mais ou voulez vous en venir ?

    • 28 octobre 2015 à 15:21 | Saint-Jo (#8511) répond à ATAVISME PREMIUM

      « 28 octobre 15:05, ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Saint-Jo (#8511) » Je ne suis pas responsable des traductions de google.
      « Mais ou voulez vous en venir ? »

      La 1ère phrase que j’ai écrite est « Mihomeheza kely » !
      Ce qui veut dire « Riez un peu ! »

      That’s all, folks !

    • 28 octobre 2015 à 15:41 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Saint-Jo

      Oui c’est vrai que ces traductions sont souvent grotesques !

    • 28 octobre 2015 à 15:55 | rakoto-neutre (#8588) répond à Saint-Jo

      Ha ! Ha !Ha ! Oiiiiiii !!!!
      Aza dia mampihomehy fa na dia kabary gasy sy hainteny malagasy ve dia ho hain’ny google adika.

      Mino aho fa teny efa voarindra no hainy adika.

  • 28 octobre 2015 à 15:01 | Mihaino (#1437)

    « Ventre affamé , n’a point d’oreilles » (proverbe français )
    « Ny kibo tsy mba lamosina » (adage malagasy )
    - Comment voulez-vous , Mrs & Mmes les dirigeants , que le Peuple vous écoute et vous fasse confiance avec tous vos discours démagogiques qui ne répondent pas encore à ses attentes ??Vous êtes devenus aveugles, muets et sourds car vous n’entendez pas ses cris et ses douleurs ! Au lieu de résoudre ce problème« d’ insécurité alimentaire » , vous organisez des séminaires par-ci , par-là et vous voyagez de par le monde pour quémander ! Les ONGS , le PAM ....portent secours à nos compatriotes car il faut reconnaître que nous ne pouvons pas manger vos résolutions , ni vos bla-bla-bla incessants !
    - Presque deux ans , vous êtes aux affaires et rien ne se profile à l’horizon et nous remarquons tous que vos ventres ont grossi avec la bonne bouffe que vous mangez ici ou ailleurs ! Continuez à gouverner de cette manière et vous verrez que chaque chose a une fin . Vous ne faites que passer mais la vie continue à Madagascar et tôt ou tard , vos gros ventres vont imploser ou exploser ! Rien qu’à regarder nos responsables (PM, Ministres, députés ......) , la plupart chauves et bien touffus car ils sont heureux alors que plus de 70% de leurs compatriotes restent malheureux !
    Les erreurs passées , commises par nos Dirigeants successifs depuis la 1ère République n’ont jamais été corrigées par les nouveaux venus ! « Il faut quitter le chemin battu » SVP ! Beaucoup de leçons sont à prendre mais dommage que nos gouvernants n’en prennent pas compte !
    Qui vivra, verra ....

    • 28 octobre 2015 à 15:24 | Saint-Jo (#8511) répond à Mihaino

      Comme son nom l’indique.

      « 28 octobre 15:01, par Mihaino (#1437) »« Ventre affamé , n’a point d’oreilles » (proverbe français )« Comme votre pseudo est »Mihaino" , on peut donc croire que vous n’avez pas faim.

    • 28 octobre 2015 à 15:44 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Saint-Jo

      Ihomehezana kely hoy ianao !!

      Mi - haino !

      Otran’ny hoe :

      Mi-temps !

      fa lery aloha azo antoka fa voky tsara matoa afaka maneho hevitra eto e !

      Samia velon’aina !

    • 28 octobre 2015 à 16:23 | Mihaino (#1437) répond à Saint-Jo

      Je mange à ma guise Saint-Jo et je n’ai pas encore demandé aux ONGS ni à PAM ou autres de me nourrir ! Effectivement , je mange comme MONSIEUR TOUT LE MONDE et je préfère même être évité qu’invité !

    • 28 octobre 2015 à 20:43 | Ramarolanoana J (#1663) répond à Mihaino

      PAM et ONG de développement font partie de ceux qui appauvrissent Mada. Parlons du cas du Sud : des aides au développement sont par exemple débloquées par l’UE par l’intermédiaire du FED (=Fonds Européen pour le Développement). Mais ce fonds est distribué à des ONG internationales (GRET, AVSF, GIZ, CRS, ADRA, WHH, ....) alors que c’est l’Etat malagasy qui va le rembourser avec les intérêts. Ces ONG les utilisent ensuite pour payer les salaires d’expatriés aux compétences douteuses, à l’achat de véhicules 4x4, à la location de bureaux somptueux et au financement de projets grotesques comme le développement de la culture maraîchère (en zone semi aride) ou la promotion du sorgho. De plus les activités relatives à ces financements faramineux ne concernent qu’une minorité de personnes (<5% de la population totale des zones d’intervention).

    • 28 octobre 2015 à 20:54 | Saint-Jo (#8511) répond à Mihaino

      « 28 octobre 16:23, Mihaino (#1437) répond à Saint-Jo (#8511) » Je mange à ma guise Saint-Jo ... et je préfère même être évité qu’invité !"

      Bien sûr, Mihaino ! J’espère que vous ne prenez pas à mal cet innocent jeu de mots que j’ai fait. Histoire de rire un peu .

      Ah ! Mihaino, j’aime bien être invité. A charge de revanche j’aime aussi invité les copains qui aiment rire !

    • 28 octobre 2015 à 21:33 | Mihaino (#1437) répond à Saint-Jo

      J’ai bien compris votre innocent jeu de mots Saint-Jo ! Rassurez-vous , j’aime rire dans ma vie car c’est la santé , c’est vrai !
      Tous mes amis de longue date ont tous de l’humour et quand on se rencontre , nous racontons des blagues , chacun à sa façon !
      Par contre , je préfère être évité qu’invité car je ne suis pas du genre « M’as-tu vu ? » les fêtes familiales et les autres occasions dans l’intimité m’intéressent plus que les réunions où on aime papoter et discuter de tout et de rien ! Improductif à mon avis !Chacun est unique

    • 28 octobre 2015 à 21:46 | Mihaino (#1437) répond à Ramarolanoana J

      Je partage entièrement votre analyse Mr/Mme Ramarolanoana J .
      TOUTES LES AIDES ne sont pas gratuites ni innocentes à mon avis !
      Toutes ces ONG internationales nous aident sûrement mais nous incitent à ne rien faire à long terme ! Leurs aides sporadiques sont les bienvenues lors des catastrophes naturelles mais à la longue , elles nous appauvrissent de plus en plus ! Eternels assistés , nous serions incapables de nous développer ! Mea culpa , si je me trompe !
      Cordialement,

  • 28 octobre 2015 à 15:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Le SUD !!
    Le problème ne date pas d’aujourd’hui.. ;
    Mais j’accuse certains leaders politiques du SUD d’être toujours des « OPPOSANTS PATENTES » de chaque Régime,depuis notre indépendance.
    Mais n’oublions pas que beaucoup de « NOS HAUTS FONCTIONNAIRES » sont originaires du SUD.
    - « TROUVEZ L’ERREUR » !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 octobre 2015 à 16:51 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je vous avais demandé ,hier soir,ou vous teniez cette info sur la co-gestion des îles éparses !
      Je ne vous demande pas vos sources ,je vous demande dans les grandes lignes les modalités de cet accord !

    • 28 octobre 2015 à 19:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à ATAVISME PREMIUM

      La FRANCE conserve son rôle et son pouvoir.
      MADAGASCAR possède un certain pouvoir (-économique et environnemental-) et largement représenté au Conseil d’Administration.
      LA GESTION ADMINISTRATIVE EST CONFIEE ==à la fois==,à la FRANCE et à MADAGASCAR.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 octobre 2015 à 21:24 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pouvoir économique ???
      On a vu pour Air mad et la zirama, avec une main devant ( tendue ) et l’ autre derrière de quelle économie parlez vous celle pour vous faites à chaque don étranzé, pour renflouer vos comptes perso !
      Votre honoris causa en économie, autre que pavaner avec sa paire de ciseaux, quel pouvoir économique a-t-il montré pour son Pays ???
      Pouvoir économique = ☹ ./ ou .T !

  • 28 octobre 2015 à 17:33 | diego (#531)

    Bonjour,

    Pour un pays comme Madagascar, tous les problèmes se rattachent à la politique. La politique est bloquée et elle est en désordre. À mon sens, il faut trouver rapidement les causes du blocage afin de pouvoir mettre de l’ordre dans nos affaires politiques.

    La souveraineté d’un pays est conditionnée par un pouvoir politique. Autrement dit par le pouvoir judiciaire, l’Armée et la liberté pour un peuple de choisir ses élus, ses parlementaires.

    Quand vous avez un pays dont l’État ne trouve pas 3.1 milliards pour fonctionner, il est tout à fait normal, si on peut appeler cette situation normale, que la faim et les maladies tutoient la population.

    Comme la monnaie chute, l’ inflation va s’installer et durablement. Mr R. Hery ne dispose aucun levier pour tenter de faire quelque chose, il dépend des aides. Et quand le pays ne dispose plus la moindre institution fiable, que reste-t-il :

    - les ONG !

    Dans les pays où l’État et les Institutions se sont affaiblis, les ONG fleurissent. Et tout le monde sait que les ONG n’ont pas vocation à présenter encore moins à implanter des politiques de développement. Ce ne sont pas des partis politiques. Les ONG sont là pour prendre les places dont l’État et politique ont déserté.

    La souveraineté du pays est posée. Et cela, depuis 2002, année à laquelle la CI et bien évidemment les grandes puissances ont été invité par l’équipe Ravalomanana à s’immiscer dans les affaires politiques du pays dont l’une d’eux, la plus délicate et la plus importante :

    - la souveraineté d’un peuple de disposer de son propre avenir, L’ÉLECTION !

    C’est un boulet pour le pays et pour Ravalomanana, mais personne ne veut, apparemment, s’en débarrasser.

    On parle de la faim aujourd’hui, d’autres choses qui s’y rattachent demain, la maladie par exemple ou des faux médicaments.

    L’État ne pourra pas fonctionner normalement, les problèmes vont s’accumuler et boum, le régime tomberait ? Les politiciens et les leaders politiques s’en prendraient à qui ?

    Le pays n’a plus un seul parti politique capable de présenter une alternance viable et stable au régime politique qui se trouve dans un état de décomposition....avancé.....espérons que la francophonie va soulager quelques plaies et encore lesquelles ?

    La faim est une grave crise. Que propose le président ? À notre niveau, un pays qui compte 70% d’illettrés, la solution est plus urgente que l’analyse !

  • 28 octobre 2015 à 17:46 | valoha (#7124)

    Isika samy isika dia mahavaha ny olan’ny any Atsimo raha misy ny rindra sy lamina, raha manaraka lalana sy roto-lalana iombonana ny Malagasy Faritra 22.
    Atao resaka be mantsy ny any Atsimo mba ho very dia ny vahoaka manolohana izao ampihimamba goavana mahazo ny harena Malagasy izao. Voky ny vahiny sy ny gasy vitsy rajako ! Mia-mahantra hatrany ny valalabemandry.
    Ny fitantanana mikorontana, feno koly, anjakan’ny didiko fehy lehibe dia mitarika hatrany ny fahantrana ho any @ lalina kokoa.
    Koa ny mety amintsika malaky dia ny mifanantona, mifanapatapaka, mamela ny ambo-po rehetra any an-kafa, ary miara-mirona mijery izay azo atao ho an’ny any Atsimo.
    Tsy mila vola avy any ivelany lava ny famahana ny olana any Atsimo. Isika eto dia mahavita an’ io tsara rehefa iray firehan-kevitra. Ary tsy ny any Atsimo ihany izany fa manerana an’i Gasikara.
    Tsara ny mba handinihantsika rehetra izany - ny samy Malagasy ihany dia ahavaha ny olany ho any @ ny fampandrosoana sy fandriampahalemana. Avy eo miara-mikaon-doha isika @ ny fiaraha-miasa any ivelany.
    Tsy revy na nofy izany fa kosa zavatra azo tanterahana tsara rehefa miaraka ny Faritra 22 manaraka ny fanapahan-kevitra iombonana !!! Antsika no tompony !

    • 28 octobre 2015 à 19:37 | Mihaino (#1437) répond à valoha

      « Izay voky maharaka ny namana » hoy isika Malagasy ka aoka isika faritra 22 mba hifanampy ary hifanome tànana mba tsy hisy ny namana noana na KERE !
      Marina ny teninao tokony HIFANANTONA, HIFANAPATAPAKA , HAMELA NY AMBO-PO REHETRA ....isika rehetra indrindra fa ireo Mpitondra sy ireo mpanao politika na polifika fa efa manomboka leo ny vahoaka amin’ny adinareo !
      Mirary soa,

  • 28 octobre 2015 à 23:20 | diego (#531)

    Bonjour,

    La Faim ne concerne pas uniquement le Sud, toutes les six provinces sont touchées et en sont donc concernées.

    Madagascar n’a pas un État corrompu ou des Institutions corrompues :

    - l’État et les Institutions sont en train de disparaitre sous nos yeux, c’est une évidence, il faut l’admettre.

    Une fois qu’on admet cette situation, admettre, n’ayons pas peur de le répéter, admettre enfin que c’est le cas les belles âmes pourraient alors s’accorder quant aux solutions qui devraient s’imposer d’eux-mêmes :

    - rétablir l’ensemble des pouvoirs publics, autrement dit ressuscités l’État ;

    - remettre au centre de la vie publique du pays les Institutions, autrement dit, mettre à leurs têtes des gens responsables, etc....

    Tout cela revient à dire qu’il faut tout faire pour rendre le pays gouvernable. C’est assez curieux qu’à Madagascar, les élites n’aient pas ce réflexe, rendre gouvernable leur pays.

    Si le pouvoir n’était aussi centralisé à Madagascar, nous pourrions bien tenir responsable de la situation actuelle, le Kere, les élus locaux et les élites originaires du Sud. Le pouvoir est concentré entre les mains du président :

    - Mr R. Hery est donc le 1er responsable du KERE ! C’est bien le KERE de Mr R. Hery.

    Ce n’est pas fini, l’inflation, l’insécurité, l’instabilité, Mr R. Hery en sont le responsable, point ! On attend ses réponses !

  • 29 octobre 2015 à 02:14 | jagiba (#6837)

    Certains intervenants dans ce forum parlent de politique de « Terres Brûlées » laissées par l’ancien Pays Colonial .....Mais qui a le courage de parler de La Terre Brulée qui se pratique Tous les ans ,tous les jours depuis des décennies à Madagascar : ce début de semaine l’air est irrespirable jusqu’à Tana !!!! Qui met le feu ???l’ancien pays colonial !!! Courage :fuyons les responsabilités !!!! Ces pratiques du Feu sans limite qui détruisent l’environnement ,qui accélère l’érosion des sols ,qui appauvrissent les sols ,qui détruisent les récoltes et les forêts ,qui fragilisent la santé , qui affament le Pays (faîtes l’aller-retour Tana - Majunga par la RN4 et vous constaterez le désastre) ......sont La Vraie CA TAS TRO PHE Environnementale ,Alimentaire et Sanitaire de Madagascar .... Le vrai patriotisme c’est de sauver d’abord l’Ile Rouge pour qu’elle redevienne l’Ile Verte ...... et après ,après seulement on parlera des Iles Eparses !!!!

    • 29 octobre 2015 à 07:41 | jangobo (#8776) répond à jagiba

      La politique des terres brûlées, autres que dans le Sud n’est pas le fait de la France mais de la culture des tavy et des éleveurs de bœufs pour le pâturage de leur bétail.

      Au temps de ra8, ces pratiques ont diminué car, il a mis en place des lois pour. Ces lois restent en vigueur mais c’est le Fanjakana chargé des les appliquer qui se défile car, ils sont occupés ailleurs.

      Maintenant, velo a dit que les chefs de fokontany seront sanctionnés en cas de feux de brousse dans leurs circonscriptions.

      Un fokotany moyen a 10 km de côté, donc 100 km2. Le chef de fokotany, pour un salaire de misère (c’est 40 000 ariary ou moins) va donc se mettre derrrièrre chaque touffe d’herbes 24/24 et 7/7 pour éviter les sanctions. Tsongoy fon-tena, tsongoy fon’olona.

      Si j’étais l’un d’eux, ma démission serait déjà sur le bureau du maire et j’aurai laissé velo à son problème.

      Hanasazy fotsiny fa tsy hikaroka ny vahaolana.

      Aiza ny mpiambin’ala hanao ny asany sa variana mandamina andramena ?

      Mampalahelo izy ô, mampalahelo ô !!! (bis)

    • 29 octobre 2015 à 17:31 | caro (#7940) répond à jangobo

      Bonjour Jangobo,

      « Maintenant, velo a dit que les chefs de fokontany seront sanctionnés en cas de feux de brousse dans leurs circonscriptions » :

      Quand vous pensez que c’est un PM qui parle ainsi, et de surcroit Général de son grade, c’est la honte à la figure, non seulement pour le gouvernement au nom duquel il parle et qu’il représente, mais aussi du peuple qu’il est censé diriger.

      Un élu local représente un mandat électif, et en aucune manière, quelles que soient les infractions commises sur sa circonscription, IL NE PEUT ETRE TENU PERSONNELLEMENT responsable de ces actes.

      Il me semble que les militaires ont un minimum de formation en droit, mais lorsqu’on entend de telle énormité, l’on se demande à quel titre il occupe le poste qu’il tient, et de quelle boite de Bonux sont sorties les étoiles qu’il porte sur ses épaules !

      Vous étonnez-vous alors si investisseurs et bailleurs de fonds prennent leurs jambes à leur cou pour s’éloigner de l’île appelé Madagascar ?

      « Hanasazy fotsiny fa tsy hikaroka ny vahaolana » !!!

    • 30 octobre 2015 à 09:53 | vatomena (#7547) répond à caro

      « les bailleurs de fond prennent les jambes à leur cou pour fuir l’Ile... »Triste constat !

      Faut -il rendre hommage aux « colons » qui ont tenu 70 ans avant de déguerpir ? Ils ont été un peu tardifs à comprendre .Ils ont eu le temps de faire bien du mal .Ils devaient etre encore pres de 30 000 à vivre ici dans les années 60 ; Mais comme les malgaches aiment rendre le bien pour le mal ,c’est plus de 200 000 malgaches qui sont partis en France pour faire du bien à la France ! et ça continue .

    • 30 octobre 2015 à 18:24 | vatomena (#7547) répond à jagiba

      Que voulez vous dire ? Les malgaches méritent ils Madagascar ?Les chinois ,les français, les indiens ne brulent pas leurs forets ,ne stérilisent pas leurs terres

    • 31 octobre 2015 à 03:08 | jagiba (#6837) répond à vatomena

      Bonjour Vatomena . Je veux modestement mais avec conviction apporter mon soutien à tous ceux qui luttent pour faire reculer la pauvreté désastreuse à Madagascar , à tous ceux qui traquent la corruption sous toutes ses formes ,à tous ceux qui dénoncent les pratiques suicidaires pour l’économie du Pays (Brulis ,Vols de Zébus ....) , à Tous ceux qui s’engagent à « réparer » les dégâts catastrophiques de ces pratiques (Reboisement ,Plans d’exploitation des quelques forêts qui restent , Arrestation des Dalo.....) , à Tous ceux qui, comme le Père Pedro , pallient aux carences politiques et financières coupables des Elus et des Services de l’Etat Malgache ..... à Tous ceux qui ,discrètement, parrainent des projets et/ou soutiennent des personnes ..... J’espère que Vous faîtes parties de Tous ceux-là !!!!

  • 29 octobre 2015 à 11:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - « LE SUD »,c’est le centre névralgique de tous les trafiquants à Madagascar.
    En particuliers les trafiquants d’origine étrangère.Ils peuvent passer « INAPERCUS »,dans ces « REGIONS DU SUD ».

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 100