Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 07h23
 

Environnement

Madagascar - Singapour

Première victoire juridique contre le commerce illégal de bois de rose

lundi 22 février | Yann

Après sept ans de frustrations, les environnementalistes malgaches enregistrent enfin une première victoire juridique dans leur bataille contre le commerce illégal de bois de rose. Cette première victoire a un goût paradoxal car elle a été remportée non pas au pays mais dans un État étranger, Singapour. Les journaux de ce pays rapportent en effet la décision de la Haute Cour de Singapour de casser un jugement datant d’Octobre 2015. Ce jugement avait acquitté la société Kong Hoo et son directeur général, Wong Wee Keong, dans une affaire présumée de trafic de bois de rose interceptée en mars 2014 en provenance de Madagascar.

La Haute Cour a décidé ce vendredi d’accepter la demande d’appel formulée par le Procureur Général de Singapour contre le jugement d’octobre.

La Haute Cour a donc annulé la décision précédente de la juge Jasvender Kaur, qui avait estimé que la cargaison n’était qu’en transit à Singapour et de ce fait ne contreviendrait pas aux lois de Singapour. Il est également probable que des documents déposés par l’État malgache, remettant en cause ce qui avait alors été présenté comme une autorisation d’exportation, ont joué un rôle dans la décision. L’État malgache était en effet représenté dans cette demande d’appel à travers un avocat, Maître Wong Siew Hong.

Le dossier reviendra donc, probablement au mois d’Avril, vers la cour de première instance. Les milieux environnementalistes malgaches espèrent bien que ce nouveau jugement permettra aussi d’éclairer le volet malgache de cette affaire, notamment celui des prétendues autorisations qui avaient été présentées comme provenant du Ministère de l’Environnement malgache.

La valeur de la cargaison saisie est estimée à 50 millions de dollars américains. Selon le site mongabay.com, il s’agirait de la plus importante saisie de ce type jamais réalisée.

31 commentaires

Vos commentaires

  • 22 février à 09:18 | zaho (#699)

    Je suis très content pour les environnementalistes malgaches, mais ne crions pas « victoire » trop vite, car ces gens là sont très puissants et ils vont tout faire pour avoir gain de cause. Mais le problème de tout cela doit commencer chez nous, en emprisonnant tous ces trafiquants car on les connaît, mais la justice chez nous est tellement corrompue chez nous. Il n’y a qu’à regarder les dossiers transmis par le BIANCO à la justice chez nous : classé sans suite

    • 22 février à 09:48 | elena (#3066) répond à zaho

      Il faut y voir surtout la pression internationale, je doute qu’un petit pays comme Madagascar avec sa clique maffieuse puisse jouer un grand rôle dans l"arrêt du trafic. L’intérêt c’est qu’en arrêtant les trafiquants internationaux, on pourrait espérer une baisse de la demande entraînant ainsi une baisse de l’offre, le trafic par la force des choses s’arrêtant faute de marché !
      Malheureusement, il est à craindre, vu la lenteur des choses, que les trafiquants locaux et internationaux aient encore de beaux jours devant eux !

    • 22 février à 11:03 | manga (#6995) répond à elena

      Bonjour Elena,
      La loi est faite pour être enfreinte pour ces genres de fripouilles qui ne s’intéressent qu’à leur ego, et savoir manipuler ou détourner certains articles de loi en leur faveur est l’arme qui servira à leur fin.
      Tout a étudié dans les « règles » y compris le trajet puisque comme à Singapour pour transit, des failles leur ont permis de procéder en toute impunité avant destination finale, qui est, et dans la majeure partie des cas, sous la responsabilité de l’acquéreur.
      Ceci étant, et si notre cher président fait état d’une certaine garantie en estimant qu’il n’a rien à perdre quelle qu’en soit l’issue, c’est qu’il croit vraiment jouer dans la « cour des grands ».
      Battre le fer nécessite l’utilisation un outil approprié et surtout quand il n’a pas encore été bien chauffé.
      Cette démarche à l’échelon internationale exige beaucoup de patience en terme de temps et demande un financement concluant relatif au financement des honoraires puisque un jugement de cette envergure traînera et le temps qu’il faudra comme il s’agit ici d’un dossier où les trafiquants ne se lésineront pas pour protéger leur intérêt.
      C’est pourquoi, j’ai conclu n’avoir aucun espoir pour obtenir gain de cause sur des biens qui ne sont plus dans notre territoire.

    • 22 février à 11:19 | hrrys (#5836) répond à zaho

      Le problème est que nos autorités étatiques ont un lien avec ce trafic , c’est déjà en haut lieu

    • 22 février à 14:12 | rakoto-neutre (#8588) répond à hrrys

      Bonjour hrrys

      La cargaison saisie est estimée à 50 millions $, raison pour laquelle que quelqu’un d’en haut lieu est mouillé dans cettz affaire et la suite on va le couvrir comme l’affaire de 3 millions € à Paris.

      Ne crions pas victoire, ils travaillent en réseaux bien organisés.

    • 22 février à 14:43 | Jim-0450 (#945) répond à zaho

      Interceptée en Mars 2014. Entretemps il s’est passé quoi ????

    • 22 février à 15:20 | Dadabe (#9116) répond à elena

      Bonjour Elena !
      Vous avez raison, c’est un premier pas important mais cela prendra du temps pour éradiquer le trafic. Assécher la demande est la meilleure solution car, chez les corrompus et les pauvres, l’offre est toujours alléchante. Les vrais citoyens malgaches ont leur rôle à jouer avec l’aide des associations internationales de protection de la nature et l’ensemble de la communauté internationale. Bonne journée !

    • 22 février à 15:57 | zaho (#699) répond à Jim-0450

      C’est bizarre d’ailleurs que cette affaire ressorte maintenant. Très bonne question car je n’ai pas fait attention à la date de la saisie. Ceci dit, le gouvernement est mouillé jusqu’à la moelle. Qu’est ce qu’ils vont encore nous sortir comme arguments ?

    • 22 février à 21:46 | Gérard (#7761) répond à Dadabe

      cet article est à la fois une manipulation et une double insulte à l’intelligence des malgaches

      une manipulation, puisque il ne saurait y avoir une quelconque victoire des « environnementalistes » malgaches là ou aucun malgache n’ a eu d’ influence sur une décision d’un procureur singapourien

      - Une insulte à l’intelligence de ceux à qui on voudrait faire croire que cette péripétie est décisive, face à des trafics aussi gigantesques

      - Une insulte à l’intelligence des trafiquants, qui, en vrais professionnels, ont certainement déjà conçu lune parade

    • 23 février à 02:04 | Gérard (#7761) répond à Gérard

      Ou avais je la tête ? ce sont bien les malgaches, qui ont , à distance, guidé le procureur singapourien,.

      c’est écrit là, et donc incontestable :

      «  »Jean Ravelonarivo a également rappelé durant cette rencontre, que grâce à la détermination du Gouvernement malagasy, l’enquête sur les containers saisis à Singapour reprendra de nouveau et la saisie des rondins de bois de rose sera maintenue.«  »

      https://www.facebook.com/patrick.raharimanana/posts/10206067011695105

  • 22 février à 09:42 | manga (#6995)

    Il ressort de ce commentaire que :
    - Le « magot » intercepté était en transit vers d’autre destination.
    - Une cassation vient d’être prononcée par une autre juridiction qui n’exclut pas toutefois pas un revirement de jurisprudence, c’est-à-dire un tournant dans l’interprétation d’un point de droit, principalement par la Haute Cour de Singapour.
    - Ce revirement a été fondé sur un nouveau courant d’interprétation des juges du fond que les juridictions supérieures consacrent à partir du moment où elles ont été saisies.
    - Ceci est parfois difficile à prévoir, voire à repérer et à identifier, mais cette juridiction dite suprême est attentive à le gérer au mieux, et ce que les environnementalistes s’y attendent.
    - A titre d’exemple, voici l’île Maurice nous avait promis de communiquer le résultat de ses enquêtes sur un dossier similaire, mais me semble-t-il, et sans grande conviction, préfère adopter le « stare décisi ».
    Quelque peu réticent, et qui n’engage que moi, si on peut appeler le déroulé comme une victoire.
    Et surtout que quand on s’entête à panser la plaie et non crever l’abcès.
    Le bois de Rose sort du territoire Malgache : le problème ne devrait se résoudre qu’à Madagascar.

    • 22 février à 12:08 | DIPLOMAT (#846) répond à manga

      Et oui ...
      Nous retrouvons au travers de cette article , une mentalité bien de chez nous !
      C’est aux autres de régler NOTRE problème .
      Car au fonds : Qu’aurions nous fait concrètement (nous Malgache) si une juridiction étrangère n’avait pas entamé une procédure contre une importation illégale d’un produit dans son port ? Laissez moi deviner : RIEN !

      Nous aurons rien fait ; juste geindre comme d’habitude en espérant un geste du destin.
      Avec un 1er ministre qui s’en lave les mains !

    • 22 février à 14:27 | Mihaino (#1437) répond à DIPLOMAT

      Bonjour DIPLOMAT ,
      - Votre dernière phrase résume toute notre mentalité et le comportement de nos Dirigeants !
      « Geindre comme d’habitude en espérant un geste du destin . Avec un 1er ministre qui s’en lave les mains ! » Notre pauvreté n’est pas une fatalité . Don-Dresaka de TV Plus d’hier soir a parlé longuement du KERE dans le sud avec des invités célèbres connaissant bien le problème !

      - Je rebondis sur les larmes de Onitiana Realy à la fin de son discours sur le KERE que Madagate développe à cœur joie sur son site !
      Je voudrais juste dire à cette illustre journaliste , devenue ministre actuellement que malgré la fameuse solidarité gouvernementale qu’elle soutient dans ses arguments cette réfléxion d’ Albert EINSTEIN : « NE FAIS JAMAIS RIEN CONTRE TA CONSCIENCE MEME SI L’ETAT TE LE DEMANDE » !

      - Enfin , cette première victoire contre le commerce illégal de bois de rose n’est que le début du commencement d’une très longue procédure ....

  • 22 février à 11:23 | Isambilo (#4541)

    Le trafic de bois ne concerne pas uniquement Dago. Juste à côté de Singapour il y a Bornéo, le Cambodge, la Birmanie. Plus loin, le Brésil. Cette décision, comme écrit plus haut, a une importance internationale parce qu’elle ne touche pas qu’un petit trafiquant chinois et quelques personnes malgaches.

  • 22 février à 12:22 | Jipo (#4988)

    Première victoire ???
    On ne peut que déplorer qu’ elle vienne de Singapour !
    Ah ces zétranzés ...

    • 22 février à 15:05 | Gérard (#7761) répond à Jipo

      Cette décision va dans le sens de ceux qui luttent contre ce traffic, parmi lesquels figurent des « environnementalistes malgaches » dont on se demande bien qui ils sont.

      l’acteur de ce revirement semble bien être un procureur singapourien, pas malgache !

      ceux qui fêtent une victoire qui va dans leur sens, mais à laquelle ils n’ont en rien participé ont fait l’objet d’une jolie fable, « le coche et la mouche » de Jean de La Fontaine

      ceux qui attendent tout du ciel, ou de son représentant ici bas : la banque mondiale, ont eux fait l’objet d’une autre fable « le chartier embourbé »

      Il ne fait aucun doute que La Fontaine aurait aimé Madagascar !

  • 22 février à 14:40 | walesa (#5863)

    Monsieur le Président de Madagascar,
    Permettez-moi de vous proposer serieusement, que ce 50 millions de dollars soit destiné à la réalisation d’un barrage hydro-energetique au sud du Pays (Androy) ! Chaque autre utilisation de cette enorme masse d’argent ne servira A RIEN et le volatisera à jamais, j’en suis certain !

    • 22 février à 15:06 | peter devilbis (#6291) répond à walesa

      Si construire un barrage dans le sud etait si facile a faire,ne crois tu pas que les vazahas auraient deja fait cela pour Madagascar.Quand je vois ici en France tous ces nantis malgaches avec leurs grosses voitures et grosses maisons a Paris et dans les autres villes ,je me demande pourquoi aider leur pays d’origine juste par des dons qu’ils gaspillent ici en boite de nuit ou dans les fetes malgaches pour attirer les jeunes filles ,ne peut etre fait par simple volonte ou meme par pitie s’ils le veulent.Ou meme ces riches malgaches qui construisent des Hotels 7etoiles avec terrains de golf et piscine(au moins 100 000litres pour le remplir) or juste a cote d’eux meurent des gens et enfants par manque d’eaux et de nourriture.Comment appelerez vous cela ?

    • 22 février à 15:31 | Dadabe (#9116) répond à peter devilbis

      Walesa n’a pas tort même si, techniquement, cela n’est pas évident (on peut aussi revenir sur le projet de pipe-line transportant de l’eau depuis les hauts plateaux). Par ailleurs, je suis entièrement d’accord avec vous sur l’indécence qu’il y a à bâtir des hôtels de luxe qui restent à 90% vides mais permettent notamment de blanchir de l’argent sale. Le tourisme à Madagascar ne sera pas un tourisme de luxe avant 50 ans, au mieux.

    • 22 février à 15:36 | walesa (#5863) répond à peter devilbis

      J’ai passé une partie de ma vie au sud de Madagascar. Ayant de connaissances dans la matière du genie civil, je vous assure, que nous pouvons construire de petits barrages hydro-agricoles à très, très bas prix ! Soyez certain, dans quelques endroits enclavés que je connai bien, je pourrai construire des barrages servant ses rizières pour seulement (!) 2 000 000 A à 4 000 000 ! Et ces endroits ne sont pas si rares que ça ! Avec la participation de mains d’oeuvre des villageois ceci est bien possible !
      Quand à l’injustice à Madagascar, elle est rèsultat d’une manque cruelle de vrais Ray-aman-dreny -Patriotes et Vissionnaires à la tete du Pays et ce- malheuresement depuis l’Independence !

    • 22 février à 19:10 | manga (#6995) répond à walesa

      Walessa,
      Permettez-moi de vous temoigner mon indignation par rapport à des versions peu erronées de certains contributeurs, voire des journaleux s’inspirant au malheur d’une population en détresse pour toucher le lecteur.
      Le problème du sud n’a rien de complexe ni d’onéreux pour tous ceux qui ont gouverné.
      Un cas similaire se définit comme suit :
      On monte Daech pour pour qu’il massacre son propre peuple , et dont le but est de pouvoir récolter le maximum de bénéfices. Plus la guerre s’étend en temps et en espace, plus l’extase atteint son point extrême.
      Tout est monté de toutes pièces, les gouvernants n’ayant pas pu (comme circulent les rumeurs) sont mêlés jusqu’aux os.
      Je déplore la façon dont on interprète le malheur des autres comme une pauvreté puisque ce n’est pas la réalité qu’on nous raconte.
      Aussi, l.état d’âme de Onitiana REALY en tant qu’originaire du Sud et détenant un portefeuille ministériel ayant rapport surtout avec la population n’est autre que vulgaire.
      Qui a part Latimer Rangers, si ce n’est que lui, prétend connaitre son pays, du moins le sud profond, mais comme ce dernier ne fait que gêner le parcours « fulgurant » de nos chers hauts placés.
      Et dire qu’il nous manquent des gens honnêtes et respectueux, les dirigeants en ravissent.
      Disons qu’on ne parle pas le même langage que les autres mais je campe à ma position.
      Walessa, je vous encourage moralement sur les projets qui vous tiennent à coeur mais sachez que vous n’apporteriez rien de concret une fois le dos tourné.

    • 22 février à 21:20 | manga (#6995) répond à Dadabe

      Dadabe,
      Et sauf, il me semble que vous aviez raté des épisodes.
      Le sud profond est ravitaillé en eau grâce à Menarandra et Mandrare.
      Suite à l’exploitation en matière de pêches des eaux territoriales malgache, les japonais avaient investi financièrement que techniquement dans l’approvisionnement de cette région
      Connu sous le nom d’AES, le personnel ne pouvait provenir que d’Iavoloha de l’ère Ignace.
      La suite, je vous la confie.
      Je ne vous divulguerai pas non plus les équipements mis à disposition, mais dire que le sud souffre actuellement équivaut à conclure qu’il n’y avait jamais eu d’intervention dans ce domaine.
      Et si mes mémoires sont bonnes, le gouvernement français avait entamé des procédures visant à éradiquer ce fléau notamment en ce qui concerne les proches d’un président africain,
      Je ne sais pourquoi il fera exception à ces enfants « pourris » malgaches.

    • 23 février à 02:09 | walesa (#5863) répond à manga

      Merci Manga de votre post,et mes excuses pour la reponse tardive, mais que je peut vous dire ?
      Visiblement le problème du Sud est complexe vu l’eloignement de Tana et l’état d’ame des hommes d’Etat. Ces quelques actions humanitaires hypocrites ne servent à rien du tout aux malheureux affamés ! Mon idee est d’encourager certains personnes du terrain d’aller malgre tout à la recherche des petites opportunités dont j’ai parlé dans mes postes plus haut et ce sans attendre de l’aide de qui que se soit ! Ces opportunités existent. Il faut seulement avoir envie et courrage de les chercher et d"en tirer les profits

    • 23 février à 07:58 | Dadabe (#9116) répond à walesa

      Je n’ai rien compris aux explications de Manga qui me semble mélanger beaucoup de choses à la fois. Je répète ce que je pense Walesa : vous avez raison et l’idée, déjà existante ailleurs, de micro centrales hydro-électriques est excellente !

    • 23 février à 11:47 | walesa (#5863) répond à Dadabe

      Bonjour Dadabe
      Content de vous lire, comme d’habitude. Dans cette affaire Kéré, que certains de nos politicards hypocrites charognards essayent tirer le profit, il me manque cruellement des actions concrètes de leur part pour apaiser un peu cette terrible famine, qui touche la grande population du peuple Androy
      S’ils ne fassent rien pour eux, à part leur gestes malintentionnés, alors qu’ils ferment leur gueles hypocrites et qu’ils s’en aillent avec leur quelques sacs du riz pourrit !

  • 22 février à 14:47 | walesa (#5863)

    Lutter eficacement contre la famine à Madagascar et pour son progress réel impose des actions concrètes et pas de bla bla bla éternalisé !

  • 22 février à 15:32 | lefona ihany (#6757)

    vous venez d’en faire un, de blabla M WALESA !
    - « le monde doit être meilleur » : discours à la portée des 6000 000 000 de terriens : beau
    discours, mais après ? Même les maffieux le pense aussi !
    - "Lutter efficacement contre la famine à Madagascar et pour son progress réel impose des
    actions concrètes" comme vous dites, est aussi un discours à la portée des 22 000 000 de Malgaches, mais après ?
    Ca veut dire quoi « actions concrètes » d’après vous ?
    Si cela veut dire régler ce problème en y participant personnellement et être pret à sacrifier
    sa peau et éventuellement y laisser sa vie, donc vous serez partant ?

  • 22 février à 15:50 | walesa (#5863)

    Voir ma reponse au Peter devilbis si dessus.
    Donner les moyens, les outils aux Malgaches est une autre façon la moins onereuse qu’on puisse dir pour les sortir de la pauvreté !
    Autres actions concrètes ? Ca pourra etre p.ex ; l’exoneration totale de toutes taxes douanières sur l’importation du materiel agricole. Car Madagascar proprement parlant est un pays rural moyenageux !
    La liste pourra etre longue si seulement on voudra faire des recherches !

    • 22 février à 17:37 | lefona ihany (#6757) répond à walesa

      OUi, j’ai bien vu cette réponse, et j’ai bien compris que vous avez une vision et une connaissance du terrain !Ensuite vous dites bien :« Quand à l’injustice à Madagascar, elle est résultat d’une manque cruelle de vrais Ray-aman-dreny -Patriotes et Vissionnaires à la tete du Pays et ce- malheuresement depuis l’Independence ! ».
      Je suis d’accord avec le terme « manque » mais je ne le suis pas quand vous dites « depuis l’Indépendance ». Pour être plus précis, je vais aller plus loin que ce que vous semblez ne pas
      vouloir dire ou je ne l’espère pas que vous ignorez : il y avait TOUJOURS de Ray aman-dreny
      Patriotes et Visionnaires MALGACHES, mais d’une façon où d’une autre ils ont TOUJOURS été
      neutralisés ou purement éliminés ! Rien de plus et rien de moins !
      Je ne parle pas des détritus style deba ou le8, je parle bien de personnes ayant comme vous le
      dites une vision, un sens du patriotisme avéré par leurs actes qu’ils furent, politiciens, militaires, juristes, financier ou simples citoyens. Ces gens-là n’ont pas été mis « hors d’état de nuire l’intérêt de certains » par le peuple, mais par suivez mon regard depuis l’indépendance.
      Donc c’est dans ce sens que je repose la question, car pour moi, avoir une bonne idée, prendre
      des initiatives, c’est un fait, mais vous savez bien que LES MEMES CAUSENT produisent LES MEMES EFFETS !
      Pour moi, la vraie solution POUR TOUT, commence par fermer la porte de Madagascar, le temps
      (combien ?..pouf) de regler nos affaires internes entre nous, comme si on était souverain quoi,
      on peut déjà rêver non ? L’occasion pour nous de punir une bonne fois pour toutes ceux qui ont
      été au pouvoir et qui se sont comportés comme des sagouins et cela inclut l’actuel président !
      Remettre les pendules à l’heure malgache à Madagascar. Parmi nous mêmes, il y en a qui pensent
      que faire ainsi engendra une guerre civile inéluctable. Moi je ne le crois pas mais c’est certain, on va passer un sale quart d’heures..ou de siècle. Parmi nous encore surtout la diaspora, il y a ceux qui pensent comme vous : aucun malgache n’est doté de patriotisme et de vision, ni d’assez d’intellect pour concevoir ! Pour eux le malgache n’est qu’un moyen exécutant qu’on peut amadouer avec quelques kapoaka et de FMG. Je ne le crois pas.Sacrifice pour sacrifice ?
      Facile à dire, en effet, mais oui, ça va retarder pas mal de projets, embêter la CI, couper les
      vivres de l’extérieure...emmener peste et choléras , si vous voulez ! MAis qu’à-ton actuellement
       ? Que vit-on ? Y-a-til famine ou pas ? Y-a-t-il une réconciliation ou pas ? Y-a-t-il une bonne
      gouvernance ou pas ? y-a-t-il ingérence ou pas ? Y-a-t-il la justice ou pas..etc !
      Je ne pense pas que les actions concrètes que vous prônez et qui sont positives soit opportunes
      vu le contexte. « On » va vous stopper, écarter d’une façon ou d’une autre, donc...il faut d’abord
      supprimer cette fameuse CAUSE qui nous a foutu de plus en plus dans la mélasse et là...il faut
      être bien prêt ! Sinon eh bien, on fait comme vous et moi : on blablatte !

    • 22 février à 19:04 | walesa (#5863) répond à lefona ihany

      Merci lefona ihany !
      Je suis d’accord avec vous, et je confirme, moi aussi : Il avait tjrs à Madagascar de vrais ray-aman-dreny sages, patriotes et vissionnaires, malheuresement neutralisés et mis à l’ecart par le Pouvoir en place. Aujourd’hui ils y sont aussi, je suis certain ! Mais vu actuel état de choses - encore plus ecartés du Pouvoir et avec encore plus de peine à réagir !
      Je vois aussi, que vous etes sur ce point pésimiste et vous vous attendez à un sale cart d’heure ...ou d’un siècle... Eh bien, vous n’etes pas un seul à y penser ! Malheuresement moi aussi, je pense comme vous et bcp d’autres.
      Ce cercle vicieux d’une assotiation de malfeteurs au Pouvoir eternalisé ne pourra etre rempu probablement que par une action violente, genre « revolution », balayant toute la pourriture et ses oeuvres sur son passage ! Mais ce Pays de moramora et des hommes le plus pacifiques du monde pourra aboutir par une telle solution ?! L’histoire nous dira...

  • 22 février à 16:17 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le traffic de tout genre prospère quand l’Etat et les Institutions sont faibles, pourquoi ? Quand ils sont faibles, ils sont tout simplement facilement corruptibles, de facto, ils sont désordonnés. Ils ne peuvent plus jouer leurs rôles de gardien de la loi, protecteurs des intérêts du pays, assurant mécaniquement la souveraineté de la Nation ! Facile à comprendre hein !!! J’espère qu’un jour les politiciens et la Société Civile vont finir par l’ apprécier.

    La caisse de l’État est vide, il a du mal à collecter les impôts, point d’activités économique, le chômage prospère, comment payer les fonctionnaires, l’Armée et la Justice....et financer les promesses du président ?

    Il est difficile de raisonner et faire évoluer un pays dans lequel les partis politiques, les politiciens et la majorité des gens qui ont fréquenté l’école et qui ont eu la chance de faire des études ont du mal à apprécier les rôles et la place de l’État !

    Une crise Institutionnelle n’existe pas dans un pays où les politiciens respectent la Constitution, point !!! Beaucoup l’ignorent. Je ne vois absolument pas pourquoi les leaders politiques et surtout l’Armée et la Justice évoquent, et questionnent la Constitution dans des différends électoraux ? Dans des bagarres d’égo entre les Ravalistes et Rajoelistes....etc....l’exemples sont nombreux.....?

    Encore et encore, il faut comprendre que pour développer le pays, il faut un État fort et des Institutions stables et fiables. Les aides vont passer sur ces canaux. De plus, la lutte contre la corruption passe forcément par une Justice solide....non corrompue !!!!

    À mon sens, il est inutile de crier victoire, c’est une effet d’annonce. À court terme, il faut que le regime réalise que le pays est politiquement bloqué. Il faut vite retablir l’ordre, la stabilité politique. Et à long terme, il faut mettre en place des processus et calendriers électoraux stables dans le temps qui résisteront aux assauts des politiciens voyous, comme on a pu observé dans le pays depuis 13 ans....

    ......quand vous laissez les voyous vous définissent la Constitution de votre pays, la souveraineté de votre pays est dans la balance, personne ne la respecte......les voyous ont des cervelles des moineaux....ne pensent pas bien loin !!!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 247