Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 6 décembre 2016
Antananarivo | 23h02
 

Société

Lutte contre le travail des enfants

Pour une éducation de qualité

mercredi 17 juin 2015 | Randria Maeva
JPEG - 59.9 ko
Carton rouge pour le travail des enfants.

Selon le Bureau International du Travail (BIT), 28% des enfants malgaches sont des travailleurs. En général, ils sont âgés de 5 à 17 ans.

Les organismes internationaux alarment chaque pays sur le respect des droits des enfants, sachant que les objectifs de la communauté internationale en terme d’éducation n’ont pas été atteints. De ce fait, de nouveaux objectifs seront fixés pour renforcer la lutte contre le travail des enfants. Cette année, la politique de lutte est focalisée sur l’importance d’une éducation de qualité pour l’enfant. Les politiques nationales devront faciliter l’accès à l’éducation pour chaque enfant, adopter des projets de lutte contre le travail des enfants et rendre leur programme plus efficace. Dans son message lors de la Journée mondiale contre le travail des enfants le 12 juin dernier, Guy Ryder, Directeur général du BIT, a souligné que : « sans une éducation adéquate, les enfants qui ont été astreints au travail risquent plus que les autres d’avoir, une fois adultes, un travail précaire et mal rémunéré ou d’être chômeurs. »

Travail dangereux

Le Rapport mondial de l’OIT sur le travail des enfants, est sorti le 10 juin 2015. Ce rapport met l’accent sur les relations entre le travail des enfants et l’emploi des jeunes, surtout victimes au chômage. Il contient une Enquête sur la Transition de l’Ecole au Travail (ETET), menée dans 28 pays en voie de développement. Il souligne que les adolescents âgés de 15 à 17 ans, âge minimum d’admission à l’emploi, exercent des travaux dangereux. Des activités où les conditions de travail sont préoccupantes : longues heures, milieu et matériels de travail n’assurant pas sa sécurité… En tout, des activités illicites, qui peuvent lui faire subir des violences physiques ou morales comme la prostitution, le trafic d’arme ou de drogue, la pornographie…Ces derniers font partie des pires formes de travail pour l’enfant.

Déséquilibre et controverse

Rappelons que Madagascar a ratifié la Convention n°138 de l’OIT sur la définition de l’âge minimum pour l’arrêt de la scolarité et la Convention n°182 de l’OIT sur les programmes nationales pour l’abolition des pires formes de travail des enfants. La constitution est également claire pour la promotion de l’Education pour tous. Malgré les textes et les sensibilisations, le taux de scolarisation à Madagascar, a baissé ; de 83% en 2005, il n’est plus que de 73,4% en 2010, selon le rapport de l’Enquête Permanente auprès des Ménages (EPM).

Il est clair que cette situation est due à la persistance des crises, où les familles ont du faire face à des instabilités économiques, à des conflits sociaux et aux menaces de l’insécurité. En plus, l’assurance et la protection sociale sont encore précaires à Madagascar.

Les rapports sur Madagascar intègrent l’éradication du travail des enfants dans les activités agricoles, en soulignant que la majorité des enfants travailleurs, exercent des activités liées à l’agriculture et la pêche, en milieu rural. Cependant, dans la définition de la lutte contre le travail des enfants, les activités consistant simplement à aider les parents au quotidien n’en font pas partie. D’ailleurs, en milieu rural malgache, le travail de la terre est signe de la contribution de l’enfant dans les tâches familiales, partie intégrante de son éducation. Il faudrait peut-être adapter les programmes nationaux à cette propre conception, qu’ont les Malgaches de l’éducation et du travail.

39 commentaires

Vos commentaires

  • 17 juin 2015 à 09:37 | Paulo Il leone (#6618)

    Tous les Chefs-CISCO savent bien que le véritable taux de scolarité à Madagascar est en dessous des 50% !

    C’est bien ça et non pas la faillite d’airmad qui est le vrai symptome de l’état de délabrement dans lequel Madagascar a sombré depuis l’indépendance !

    Vive l’indépendance !

    Dans une m.er.de noire mais .... indépendants ! Que du bonheur !

    • 17 juin 2015 à 10:02 | racynt (#1557) répond à Paulo Il leone

      Eh ben vendez donc air mad au sinoa ou au Quatarien et Saoudien, les droits des enfants ne pourront qu’evoluer

    • 17 juin 2015 à 10:33 | Paulo Il leone (#6618) répond à racynt

      Lisez avant de réagir !

      Je dis seulement que c’est ça le grand chantier qui vaut la peine que vous les Malgaches vous y atteliez : l’éducation pour tous et pour toutes.

      Le reste ... airmad et tout le tralala .... c’est tellement secondaire et insignifiant en regard de l’ enjeu colossal qui est de mettre l’éducation à la portée de tous que ça fait vraiment pitié de vous voir vous écharpez pour ce qui en comparaison est sans importance : une compagnie aérienne nationale !

      Pourquoi pas donner la priorité au lancement d’un « satellite ou d’un porte-avions malgache » pendant que vous y êtes ! *

      Les Malgaches n’ont absolument aucun sens des priorités .... point-barre !

    • 17 juin 2015 à 10:45 | Stomato (#3476) répond à Paulo Il leone

      M’enfin, vous savez bien que la cause de tous les soucis de Madagascar réside dans la décision d’enseigner l’histoire de France aux jeunes Malgaches du temps de la colonisation.
      La révolte contre l’autorité en 1789 a été bien appliquée par les dirigeants d’après 1945... Mais comme les Français ils n’ont pas complètement compris la révolution de 1789, et sont tombés dans le même piège de la création d’une autre forme de royauté !
      Donc plaider pour d’avantage d’éducation est une chose à bannir car un peuple éduqué devra tôt ou tard se débarrasser de ses roitelets. Donc les roitelets laissent tomber l’éducation.

    • 17 juin 2015 à 16:11 | Isambilo (#4541) répond à Paulo Il leone

      Ce qui nous rappelle le coq français.

    • 17 juin 2015 à 18:59 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      Ouais ... sauf qu’ici personne en meurt de faim et que tous les gamins vont à l’école !
      Pour l’instant ...parce que FH et sa ministre de l’éducation sont en train de déconstruire l’école républicaine !

  • 17 juin 2015 à 10:23 | Gérard (#7761)

    existe t il 1 seul député que ce sujet intéresse ?

    • 17 juin 2015 à 10:37 | Paulo Il leone (#6618) répond à Gérard

      Je parie un paquet de caca pigeon que, comme tout le monde, vous connaissez déjà la réponse !

      depiote un jour ...pourris toujours !

    • 17 juin 2015 à 10:44 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      Allons plus loin dans la réflexion et l’ironie..

      Vous voulez « éduquer » les ZAZA avec des maîtres FRAM qui ne savent ni lire, ni écrire, ni compter ?

      Le résultat est édifiant..

      mais bon Chuuut

      il parait qu’il faut « proposer des solutions »..

      BAH VOYONS !

      LOL

    • 17 juin 2015 à 10:57 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      la solution elle est simple : faut faire un culte solennel et consensuel (xmdr) pour réaffirmer que célafôte aux vazahas qu rêvent de recoloniser l’eden gasy !

    • 17 juin 2015 à 11:03 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      PS ; le culte se fera en anglais, même si 98% des ouailles n’y entravent que dalle pour bien marquer la rupture avec les salauds de français qui ont empêché les malgaches d’être colonisés par les gentils anglais !

      ....et accessoirement pour faire plaisir à st-jo qui frétille d’impatience de pouvoir un jour rouler une pelle à Elisabeth II !

    • 17 juin 2015 à 11:22 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      Entre Elisabeth 2 et margareth thatcher mon coeur balance...

      pas que mon cœur d’ailleurs !

      hmmmm

      Mais bon, laissons l’érotisme en dehors de nos débats !

    • 17 juin 2015 à 11:59 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      Détrompez-vous, il n’était pas question d’érotisme dans mon post, mais d’idylle, d’exaltation de nobles sentiments, de romance au sens le plus pur et le plus chavaleresque du terme ! (...pas vrai, st-jo ??)

      faudrait plutôt dire ça à Basile qui a encore dérapé ! Voir son post ci-dessous ! Il fait une fixation sur le mot bi.te le pôv’ ! j’me demande pourquoi....
      xMDR !

    • 17 juin 2015 à 16:21 | Isambilo (#4541) répond à Paulo Il leone

      Laurel et Hardy dans leur version macabre sevissent. Attention ça vole bas.

    • 17 juin 2015 à 19:09 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      faut pas être susceptible comme ça, camarade !

      C’est bientôt la fête de l’indépendance !
      Faut rigoler... faut sourire ! Plus belle la vie à Madagascar ! pas comme chez ces méchants colonialisses !

  • 17 juin 2015 à 11:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « B.IT. » c’est une vraie bite,ça pice sans cesse pour des conseils mais ferme les yeux sur la réalité.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoaàgmail.com

    • 17 juin 2015 à 12:03 | Gérard (#7761) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      t’as raison mon pote, le BIT c"est encore un truc de vahasa, comme le TPI ou même le PAM qui nourrit tes gosses !

      quel temps fait il à Paris ?

    • 17 juin 2015 à 12:06 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Gérard

      PAM,c’est une bonne chose,à condition qu’il utilise les produits locaux et « NON » pas des surplus des Pays développés.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 juin 2015 à 12:35 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Et quand il n’y a pas assez de produits locaux, on fait quoi ?
      Oups, VOUS devez savoir quoi faire...
      Car à quoi bon le PAM s’il y avait assez à manger à Mada.... ?

    • 17 juin 2015 à 12:41 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      - « Il y a de quoi à manger à MADAGASCAR » ;
      Regardez tous ces « GROS VENTRES » avec leur 4X4 et cetera et la quantité d’ordures sur les chaussées.
      Et les églises,temples,sectes remplis tous les dimanches.
      PASTEUR-CURE,le dimanche mais quoi dans les jours de la semaine !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 juin 2015 à 12:47 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ces gros ventres existent, mais comme vous ils sont élaborés avec les ressources piquées hors Madagascar.
      Critiquer les pasteurs et curés a toujours été l’argument des faibles en esprit, qui ne verront pas Dieu puisqu’ils n’y croient pas.

      Ayez un peu de courage et allez réellement en brousse la prochaine fois que vous rentrerez au pays.

      Mais faites vous greffer de nouveaux yeux pour voir les réalités du pays profond.

    • 17 juin 2015 à 13:01 | Paulo Il leone (#6618) répond à Stomato

      une greffe des yeux ne lui servira à rien !

      Ce qu’il lui faudrait c’est une greffe de cerveau ....!

      Y a -t- il un donneur sur le forum pour se porter volontaire ?
      ...
      ...
      ...

      C’est bien ce qui me semblait !

    • 17 juin 2015 à 18:33 | Jipo (#4988) répond à Paulo Il leone

      Le fihavavana veut que l’ on sacrifie un coq ...

    • 17 juin 2015 à 19:40 | Paulo Il leone (#6618) répond à Jipo

      un cerveau de coq pour basile ? pourquoi pas !

  • 17 juin 2015 à 11:22 | leclercq (#4410)

    bonjour à tous
    Une petite fille Française âgée de 6 ans environ en vacances avec ses parents avait fait cette remarque qui en dit long sur les petits enfants Malagasy , à Madagascar , il y a plus d’enfants que de parents et que les peluches sont dans les arbres (allusion aux lémuriens )et enfin que les routes elles sont des chemins .,Vous vous demandez sans doute où le rapport avec le travail des enfants Gasy !!! ce à quoi je réponds , à chacun son interprétation , quant à moi , je dirais tout simplement que si on veut réellement venir à bout du travail des enfants , il faudra commencer par permettre aux femmes de disposer de leur corps comme bon leur semble à commencer par la distribution gratuite de la pilule et aussi de leur donner le droit de décider elles-seules si oui où non , elles veulent mener leur grossesse à terme.

    • 17 juin 2015 à 12:12 | Paulo Il leone (#6618) répond à leclercq

      Faut d’abord parer au plus pressé, c’est à dire commencer par frapper la vente de rhum d’une taxe de 500% pour décourager rakoto de s’imbiber à peu de frais avant d’aller engrosser sa femme « à l’insu de son consentement » !

      Et ensuite éduquer les femmes en matière de contraception raisonnée pour éviter les avortements à répétition... mais comme ça ne rapportera pas un ariary, ni aux dépiote ni aux ministres et autres « hauts » fonctionnaires, ça m’étonnerait fort que ces mesures voient le jour !

      M’enfin !... comme si la santé des femmes c’était un chantier prioritaire !

    • 17 juin 2015 à 12:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à leclercq

      - « OUI,Madame..je partage ==franchement==votre point de vue ».
      Il y a 50 ans,j’ai crié de joie, à une « AMIE » à son mariage, à l’Hôtel CRILLON :
      - « Sept Garçons,sept Filles »..
      A haute voix,elle m’avait répondu :-« C’EST TOI QUI VAS LES ELEVER ».
      Pour me justifier de vant un partenaire des « PERSONNALITES FRANCAISES » :
      - « J’ai répondu,c’est le beau souhait pour un jeune couple,à Madagascar ».

      DEPUIS,CE JOUR-là,je suis partisan de deux enfants au maximum et l’interruption de grossesse devrait être autorisée..OU STERILISER CARREMENT l’homme,après deux enfants déclarés.
      Cordialement

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 juin 2015 à 12:16 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - un parterre ==NON==partenaire

    • 17 juin 2015 à 14:33 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour
      Vous et moi ne sommes pas toujours sur les mêmes longueurs d’onde mais une fois n’est pas coutume et pourvu que !!!
      Bonne fin d’après-midi

    • 17 juin 2015 à 16:25 | Isambilo (#4541) répond à leclercq

      On ne permet pas aux femmes. C’est aux femmes de se battre contre la phallocratie. Elles ont les moyens de gagner.

    • 17 juin 2015 à 19:19 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      ..la « phallocratie ».... qu’est ce qui faut pas entendre ! t’es un nostalgique du MLF de 68, camarade ? T’es bien le seul .......même cohn bendit a retourné sa veste depuis longtemps resté coincé en 68 ! A moins que tu ne sois dela jaquette flottante ?

  • 17 juin 2015 à 12:24 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Ou en sommes nous en 2015 à Madagascar ?

    « Malgré les textes et les sensibilisations, le taux de scolarisation à Madagascar, a baissé ; de 83% en 2005, il n’est plus que de 73,4% en 2010, selon le rapport de l’Enquête Permanente auprès des Ménages (EPM). »

    Selon les chiffres de l’Objectif du Millénaire OMD :
    90% des enfants des pays en voie de développement suivent aujourd’hui un cursus d’éducation primaire....57 millions d’enfants restent encore à scolariser.

    Quant à Madagascar, « La constitution est également claire pour la promotion de l’Education pour tous. »

    - La clarté suffit-elle ?

    Propositions :

    - Inclure dans l’enseignement de base, la connaissance des droits de l’homme et des peuples et notamment les droits des enfants.

    - Tous les candidats aux futurs élections présidentiels doivent présenter un programme incluant un plan d’action concret et réaliste pour l’éducation de base adaptée aux contextes des régions de Madagascar.

    - Inclure dans la future constitution un article très exigeant> : « que tout président élu qui ne mets pas en œuvre prioritairement ce programme d’éducation de base adapté dans les 6 premiers mois de son mandat, peut être destituer pour haute trahison ! »

    Je vous laisser proposer des lois exigeantes et adaptées pour les députés « glandeurs » qui n’exercent pas leurs fonctions (Sans propositions de lois, sans amendements de lois, sans actions de contrôle du gouvernement).

    • 17 juin 2015 à 12:42 | Stomato (#3476) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Il suffit !

      Il suffit de toujours ne parler QUE des droits de l’homme !!!

      N’oublions pas, n’oublions jamais que l’Homme a AUSSI et avant tout des devoirs !

      Chaque personne à qui l’on confie des responsabilités devrait copier 1000 fois l’article 29 de la charte des droits de l’Homme version 1948 avant de commencer à exercer ces responsabilité.
      Valable aussi bien pour les responsabilités publiques que privées.

      Ne prenez pas trop cela pour vous, mais vous m’avez éveillé....

    • 17 juin 2015 à 13:58 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Stomato

      Vous avez raison de souligner aussi les devoirs en même temps que les droits.

      Cela va de soi pour moi. Pour des raisons pédagogiques c’est mieux d’évoquer explicitement les devoirs en face des droits.

      Hélas à Madagascar le droit des plus faibles comme les enfants sont encore ignorés dans la pratique. Le statut des fille au pair (Ankizy mpanampy an-trano) n’existe même pas !

      - Comment voulez vous que la CI/Bailleurs de fonds nous respectent alors que nous même ne respectons pas le droit des plus faibles d’entre nous ?

      Proposition : Par exemple, des théâtres de rue qui promeuvent les droits humains pourraient être envisager dans tous les recoins de Mada afin de faire connaitre les droits et devoirs des enfants de façon ludique (via les Hira gasy ou autres ...). Les élèves peuvent créer leur propres groupe de théatre. La culture, le divertisssement et l’enseignement pratique se peuvent se conjuguer à merveille.

    • 17 juin 2015 à 17:38 | Stomato (#3476) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Très bonne proposition.
      Pas besoin de beaucoup d’argent pour commencer une vraie manière d’enseigner, manière déjà utilisée depuis des lustres à Madagascar.
      Ensuite il est toujours utile de répéter les messages « basiques » mais fondamentaux.
      Et surtout pas besoin de décision de politiques.
      Si les troupes sont nombreuses il ne sera pas vraiment possible de leur faire changer le message.

  • 17 juin 2015 à 16:28 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "Nous aurions dû faire comme la Corée du Sud pour l’éducation !

    • 17 juin 2015 à 17:45 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ah que voila une bonne idée...
      Vos mentors ont fait tant de choses comme à l’étranger, rien n’a jamais marché

      La seule chose qui marche vraiment à Madagascar c’est ce que font, ou font faire des étrangers.

      Tous les génies de votre envergure ont déserté le pays, mais cela ne les empêche pas de dire comme Thomas Diafoirus ce qu’il aurait fallu faire pour que le malade ne mourut point...

    • 17 juin 2015 à 18:45 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Avec des trisomiques de votre pire espèce, aveugles , sourds, têtus et fier de l’ etre , seul l’ asile est la meilleure école ; avec des stages réguliers de pratique à la colonie 6 :
      http://telescoop.tv/browse/464348/16/russie-au-coeur-du-goulag-moderne.html

  • 18 juin 2015 à 09:44 | Rakotomihaina (#4689)

    Mais vous croyez que ces pierres sont destinées pour qui ?

    Les gros destinataires sont en premier lieu les pays développés.

    Voici un exemple parmi des centaines dans le monde. Dans la commune zurichoise d’Uitikon-Waldegg des pavés livré d’Inde et ont été taillés par des enfants : veuillez bien lire à partir de la page 6 de cet article pdf http://www.sah.ch/data/9D1B739E/SAH_Soli_2_08_f_SV_def.pdf

    Donc chers Européens veuillez cesser cette hypocrisie que tout est blanc et net chez vous. Si vos gouvernements et autres richissimes n’envoient plus de demande, automatiquement l’offre se réduit dans les pays en voie de développement. Il en est de même pour tous ces produits que vous achetez à « bon prix » : textiles, chaussures, pierres précieuses et également la prostitution infantile.

    De l’autre côté c’est inadmissible et condamnable que des salopards de « Mal-gaches » (ceux-là je ne les appele pas Malagasy) soient prêt à vendre leur âme et celles de leurs compatriotes du plus jeune âge jusqu’au tombeau (les os des défunts) pour satisfaire les besoins des pays développés (la Chine est également un bon acheteur), quitte à falsifier des documents de certification éthique (et là le rouage de la corruption revient.)

    Cessez ces débâts hypocrites et superficiels de donner la cause à x ou y. La cause est le manque de conscience de l’être humain et rien d’autre.

    Pays développés : suis-je prêt à encore acheter de nouveaux produits à bas prix alors que ce que j’ai déjà pourrait me suffire ?
    Pays pauvres : devrais-je en tant qu’entrepreneur accepter de sacrifier des compatriotes pour m’enrichir encore plus et préserver mon statut social déjà élevé ?

    Voici la vidéo (malheureusement en allemand)
    https://www.youtube.com/watch?v=Sysv0zh8uws

    Il y a des solutions : comme le fair-trade qui ont un méchanisme de contrôle efficace mais pour cela il faut que les consommateurs soient prêts à payer le prix. Peut-être il serait meilleur d’avoir une vieille voiture et de payer pour les fair-trade que de se taper un crédit sur des années pour un nouveau véhicule et fermer les yeux sur l’origine des produits très bon marché.

    Il faut souligner que les citoyens des pays anglo-saxons sont plus conséquents dans le changement. comparé à la France, Italie ou Espagne.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 152