Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 septembre 2016
Antananarivo | 12h55
 

Environnement

Journée mondiale de l’environnement

Pour une consommation durable

samedi 6 juin 2015 | Randria M.

Vendredi 5 juin, la journée mondiale de l’environnement, prenant comme thème « sept milliards de rêve, une seule planète, consommons avec modération » pour cette année 2015. C’est une journée promulguée par le PNUE ou Programme des Nations Unies pour l’Environnement. D’après le thème, la célébration de la journée s’est focalisée sur la production et la consommation durable.

Selon le PNUE, les êtres humains qui seront au nombre de 9 milliards 600 millions, en 2050, auront besoin des ressources naturelles provenant de 3 planètes, si nous poursuivons le même rythme de consommation. En 2012, le PNUE a alarmé le monde sur quatre points : la lutte contre la destruction de la couche d’ozone, la lutte contre la déforestation, la préservation de la qualité des réserves d’eau et la lutte contre la désertification et la sécheresse. En effet, peu des objectifs annoncés lors du sommet de RIO en 1992 ont été atteints.

Madagascar est un pays qui possède différentes ressources et richesses naturelles, tels que les animaux endémiques comme les fameux lémuriens, les caméléons, le Fosa... Des faunes et des flores préservées dans les aires protégés d’Andasibe ou de Ranomafana. Ces richesses sont gravement menacées par la déforestation, les besoins en énergie, les émissions de gaz à effet de serre…

Actions menées

C’est dans ce cadre que les différentes institutions concernées ont décidé de marquer cette journée par des activités, visant à sensibiliser chaque citoyen de leur responsabilité au niveau de l’environnement, partout dans l’île. Le mercredi 03 juin 2015, la direction régionale de la pêche et des ressources halieutiques à Antsiranana avec la direction de l’écologie et de la forêt ont invité la population et les différentes organismes pour la plantation de 150 000 gousses de palétuviers (« Rhizophora mucronata » et « Briguera gymnorhiza ») à Nosy Lonjo. Cette action a été menée pour sauvegarder et raviver la mangrove. Il y a également le ministère de l’environnement qui a organisé hier 05 juin 2015, dans la région de Vatovavy Fitovinany, à Manakara, un atelier visant à faire connaître les mesures et dispositifs du ministère pour une consommation durable de nos ressources naturelles. D’ailleurs c’est l’objectif particulier de cette année pour Madagascar. La célébration dure depuis deux jours pour la Commune rurale de Mariarano, dans le district de Mahajanga II.

Responsables ou victimes

Le changement climatique et le développement durable sont les termes à la mode, si bien que l’on pointe souvent du doigt la population rurale sur leur pratique, leur exploitation de la forêt. Les différentes institutions, surtout étrangères transforment les forêts en aire protégée et y interdisent l’accès, alors que la forêt se trouve être leur source de vie et représente pour la population une valeur symbolique. Peut-être qu’elle abuse parfois des ressources mais la loi doit s’appliquer à chaque citoyen, notamment pour les braconniers et les hommes d’affaires qui font des pratiques illicites. Il y a également les pays développés qui alarment, en instaurant leurs différents projets environnementaux dans les pays sous-développés comme Madagascar, mais qu’en est-il des pays industrialisés qui sont les plus pollueurs dans le monde.

L’on blâme les vendeurs de charbon d’être destructeurs de l’environnement, mais ils continueront toujours d’en vendre tant que les gens de la ville en auront besoin.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 6 juin 2015 à 12:20 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    A consommer avec modération

    Comme cela ressemble étrangement à une pub , disons , alimentaire

    Mais , mais à y regarder de près : une consommation pour la survie et celle pour le plaisir doivent elles ètre limitées ??

    La Chine , à elle seule consomme deux fois et demi d’énergie que le reste du monde , cet appétit gargantuesque fait vivre tout le monde : ceux et celles qui ont eu la chance de visiter Shangai ont pu voir ce que sera le monde du futur

    Ceux qui optent pour ce futur emprunteront la mème voie

    D’autres préfèrent tondre leurs moutons ... loin de cette pollution et toujours avec modération ... n’est ce pas ???

    • 6 juin 2015 à 20:36 | takaka (#8449) répond à Rakotoasitera Fidy

      Pourquoi avec modération ? Moi le pôvre gasy pur porc n’a qu’une devise : ketreho ketreho koa fa ny faty tsy hitahita.
      Allez dire aux Ricains la modération. surtout ceux de Miami.

    • 7 juin 2015 à 09:12 | Stomato (#3476) répond à Rakotoasitera Fidy

      Il n’est pas impossible que le monde du futur soit représenté par le sud de Madagascar...
      Un désert brûlant, sec et nu.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 370