Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 novembre 2017
Antananarivo | 10h37
 

Politique

Session parlementaire

Possible révision des attributions de la CENI

mercredi 18 octobre | Ny Aina Rahaga

De nombreux projets de lois, essentiels et clés en vue des prochaines élections, passeront devant le parlement pour cette seconde session ordinaire qui a débuté hier mardi 17 octobre 2017. Mis à part le vote de la loi de finances 2018 qui se trouve normalement au programme du fait qu’il s’agit de la session budgétaire, l’on sait également que le Code électoral passera entre les mains des deux chambres.

En ce qui concerne l’Assemblée Nationale, la conférence des présidents est prévue se tenir aujourd’hui. Sauf que pour l’heure, aucun texte ne semble être arrivé à Tsimbazaza, notamment en ce qui concerne la loi de finances et le projet de révision constitutionnelle. Selon les indiscrétions, l’on pourrait également voir arriver une révision des attributions de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Vu les efforts déployés par la CENI jusqu’ici, notamment avec les cadres de concertations des parties prenantes aux élections, cette commission semble s’être procuré un rôle clé dans la réalisation des élections. Ce qui ne peut ne pas être du goût de tout le monde. Malgré tout, l’on ne sait pas également s’il s’agit d’une révision à la hausse ou d’une révision à la baisse des dites attributions. Tout compte fait, cette deuxième session ordinaire peut réserver de nombreuses surprises.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 18 octobre à 12:25 | Jipo (#4988)

    Re .
    toujours dans le même sens, la préoccupation majeure, est le budget, ce qui ne cache plus rien sur les objectifs de ces acteurs « nationalistes », # indépendants#, un peu à l’ image de la revolussion zozialiste dite : démokratik ...
    Comme les frites Mc Cain c ’est ceux qui en parlent le + qui en mangent le moins !
    Pour dire , comme les ( soumis à l’ insoumission ou les insoumis, bien soumis) la CENI
    n’ a d’ indépendant que ceux qui sont dépendants, car s’ ils l’ étaient vraiment, pourquoi y aurait-il des : « révisions d’ attributions » si ce n’ est pour soumettre les insoumis indépendants, voir les « frontistes » à pour le moins : plus de dépendance ...

  • 18 octobre à 18:28 | QUOUSQUE TANDEM (#543)

    On a vraiment les institutions et les dirigeants que l’on mérite, Ratsiraka, Zafy, Rajoelina, ...... 1ère république, 2iéme, 3ième, ...
    Heureusement que les Malgaches n’ont pas les moyens de voyager et de comparer avec leurs voisins.
    Madagascar le 5ième pays le plus pauvre

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 387