Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 17h49
 

Société

Manifestations contre les délestages

Polémique autour des circonstances de la mort d’une personne à Toamasina

mardi 6 janvier 2015 | Léa Ratsiazo
JPEG - 96.4 ko

Le délestage n’arrête décidemment pas de faire des victimes. La deuxième émeute à Toamasina à la fin de l’année suite aux délestages a causé de nombreux blessés et un mort. Un mort de trop dont les circonstances provoquent des polémiques entre la famille du défunt et les forces de l’ordre. L’épouse du feu Mamisoa témoigne que son mari a été battu à mort par les gendarmes, elle affirme avoir vu de ses propres yeux les forces de l’ordre du GSIS et de l’Emmoreg qui, selon elle, ont fait descendre son mari du véhicule et l’ont roué de coups de pieds au milieu de la route, et l’ont emmené avec eux après. « Les forces de l’ordre nous ont forcés à quitter les lieux mais nous avons pu épier ce qu’ils faisaient » affirme la jeune veuve. La famille du défunt réclame justice face aux bavures trop fréquentes des forces de l’ordre.

De leur côté, les forces de l’ordre rejettent l’accusation de la famille du feu Mamisoa. Le colonel Justin Manantsoa explique que Mamisoa a trouvé la mort en sautant de la voiture en marche. Selon cet officier, « il a sauté de la voiture en marche et s’est cassé le cou ainsi. Les forces de l’ordre l’ont emmené à l’hôpital pour recevoir les premiers soins et ont même laissé un élément pour la garde de nuit. C’est ce dernier qui nous a prévenu de son décès tôt le matin ».

Feu Mamisoa était leader et membre de plusieurs associations sportives et sociales dans la ville de Toamasina et non moins ancien journaliste ; sa disparition et surtout la circonstance de son décès émeuvent la population de la capitale de Betsimisaraka. Comment va réagir la population dans les prochains jours ? Va-t-elle se révolter contre ce qui est ressenti comme une injustice de trop ou aura-t-elle peur des répressions des forces de l’ordre ? Notons qu’avec ce décès, cette ville enregistre déjà son deuxième mort pour cause d’émeute anti-délestage, sans omettre les nombreux blessés.

La Jirama, dont les coupures d’électricité sont à l’origine de tous ces dégâts et de ces morts, se défile en expliquant que la foudre est tombée sur ses infrastructures d’où la coupure de l’électricité de la nuit du réveillon. Rappelons que la Jirama de Toamasina vient d’être dotée de 6 groupes électrogènes de la part d’Ambatovy et de Madauto et a promis la fin de délestage grâce à ses machines. Promesse non tenue une fois de plus. À sa place, pour l’heure, il y eu mort et blessés.

60 commentaires

Vos commentaires

  • 6 janvier 2015 à 09:12 | Mba misaina (#7232)

    AOKA IZAY NY HERIM-PAMORETANA, avelao ny vahoaka haneho hevitra, izany ve no fanovana notadiavinareo tompon’andraikitra tamin’ny sorona 7 febroary 2009 ? Izany ve no tandroka aron’ny vozona ? sa ny mpitondra be vozona ?

    Leo ny fampanantenana poakaty ny vahoaka !

    Stop oppression and killing ! Let the malagasy population express their opinion.

    • 6 janvier 2015 à 10:20 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Mba misaina

      De tena misy tokoa ireo tsy mba misaina ary anisan’zany ireo manam-boninahitra sasantsasany ao @ tafika mba tsy hilazana hoe izy rehetra ! Manao fanambarana safo siaka mampandry adrisa fotsiny ry zareo ! Na inona na inona nefa fanadiovan-tena sy fanasana endrika ataon’ny tafika Malagasy dia efa ratsy tarehy eo imason’ny vahoaka izy mianakavy reo !
      Eto Toamasina manokana dia misy lehibena ori’asam-panjakana izay manao zinona ny mpiasa ao aminy ary vao nahafaty olona t@ fiarany ny volana oktobra farany teo kanefa dia avelin’reto mpampihorohoro reto miriaria eraky ny tanana fotsiny sady mbola mampitahotra ny madinika indray aza !

      Nolazaina fa nisy ny fikasihan-tanana nataon’reto mpamono olona sy mpampihorohoro vahoaka t@ ty olona maty ty fa nilaza izy ireo fa tsy tokony ahafaty azay hono zany ! De variana ny tena ary mametra-panontaniana hoe koa nahoana ary ty olona novonoin’ny mpampihorohoro ty no nolazaina hoe amo tampona nefa toaka kely fotsiny no nosotroiny hoy ny vadiny ary efa fotoana tokony hisavan’ny toakany io andro namonoan’ny mpampihorohoro azy ireo io ?

      Samia velon’aina !

    • 6 janvier 2015 à 10:48 | Mba misaina (#7232) répond à I MATORIANDRO

      Famonoana ny mpiray tanindrazana aminy sy ny fiarovana ny sezan’ny mpitondra hatramin’izay ka hatramin’izao no hahazoan’ireo « mpitandro ny filaminana » fiakarana grady.
      Mendrika amin’izany ve ireo karazan’olona miakatra grady ireo tamin’ny fandatsahan-drà ny rahalahiny, ny anabaviny, ny zandriny ary ireo ray aman-dreniny ?

      Zarazaraina amin’ny tsy misy dikany ny galona eto amintsika, tsy noho ny fahamendrehana fa noho ny famoretana.

    • 6 janvier 2015 à 10:58 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Mba misaina

      sady, kanefa, le galona tsy azon’dry lerony entina any ampasana akory fa atao ambony ondana fotsiny !

      Galona ambony faty !

      Mapne an !

      Samia velon’aina !

  • 6 janvier 2015 à 10:49 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    « La foudre est tombée / les installations », voilà une idée pour le moins lumineuse, ces « responsables » ne manquent pas de répondant, dommage que le foudre soit aussi sélective ...
    Si ce n’ est se foutre du monde , mon Dieu que ça y ressemble !
    Devoir de résultat , si non expulsion avec amende et saisie de salaires !

  • 6 janvier 2015 à 10:52 | Paulo Il leone (#6618)

    Deux versions du drame totalement contradictoires !
    QUI croire ?
    Hélas, même si une commission d’enquête « incorruptible » était créée**, il est à craindre qu’il sera très difficile, avec les pressions et intimidations d’un bord comme de l’autre, de savoir ce qui s’est vraiment passé !

    ** une tâche qui relèverait en soi du miracle !

    • 6 janvier 2015 à 22:54 | caro (#7940) répond à Paulo Il leone

      Jusqu’a de plus amples informations par le biais d’une enquete que les autorites judiciaires doivent mettre en mouvement, la seule certitude c’est le deces intervenu a l’hopital, ainsi que la responsabilite de l’equipe qui a aprehende le decede.

      En effet, quelle que puisse etre la defense invoquee par ces militaires, a partir du moment ou l’individu se trouve entre leurs mains, ils doivent repondre de toutes les consequences qui en resultent, dont celle d’assurer que l’apprehende ne puisse echapper quelle que soit la situation. Et a fortiori quand la mort s’en est suivie.

  • 6 janvier 2015 à 11:35 | Isambilo (#4541)

    La foudre qui tombe sur les infrastructures de la Jirama ? C’est spécifique à Tamatave peut-être ?

    • 6 janvier 2015 à 13:02 | Jipo (#4988) répond à Isambilo

      Affirmatif, c ’est la seule non équipée de paratonnerre, elle a déjà les groupes qui attendent la benzine des dépités, vous ne voudriez pas en plus qu’ elle soit dotée d ’ anti foudre , alors qu’ elles ne fonctionnent pas ...

  • 6 janvier 2015 à 11:59 | betoko (#413)

    J’ai entendu le témoignage de la famille de la victime hier sur les ondes de Free FM . Deux officiers de la gendarmerie dont un général et un colonel n’ont pas la même version des faits . Le premier disait que la victime était saoul et l’autre il a sauté de la voiture en marche . De qui se moque t on ?
    2° Avant d’enterrer Mamisoa , sa famille aurait dû pratiquer une autopsie , c’est la moindre des choses .Avec cette autopsie on aurait pu savoir exactement de quoi il est mort , mais de toute façon , personne n’est dupe , voilà une bavure de trop

    • 6 janvier 2015 à 12:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      RAKOTOBE,
      - « ON NE SE MOQUE PAS de.. ; ».
      D’autres témoignages devraient se manifester.Point barre !
      C’est encore un « AV... » en perspective ;
      Les indemnités après une manifestation !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier 2015 à 12:22 | Isambilo (#4541) répond à betoko

      Il pouvait bien être saoul et sauter de la voiture. Ceci n’empêche pas cela et inversement. Et comme à tous les coups, ni le général ni le colonel n’étaient pas présents sur les lieux , il faut attendre l’avis du caporal, s’il n’était pas saoul lui-même.

    • 6 janvier 2015 à 12:34 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      1. Il aurait aussi très bien pu être soûl, puis être tabassé, et sauter du camion en marche/ou se faire éjecter du camion !

      Ou (autre cas de figure :)

      2. les soldats, tous bourrés, l’ont tabassé comme des sauvages, puis ils lui ont versé du rhum sur le visage et l’ont projeté hors du camion en marche !

      Ou

      3. le général et le colonel étaient bourrés tous les deux (comme c’est souvent le cas chez ces bouffons en uniforme) et ils ont raconté des q..nneries à la presse !

      4. ou les scénarios 2. et 3. à la fois !

      Veuillez cocher la ou les case(s) de votre choix !

    • 6 janvier 2015 à 15:42 | zaho (#699) répond à betoko

      Je suis tout à fait d’accord avec toi Betoko. Ce colonel ment comme il respire. De plus, il n’a même pas honte. De toute façon, les militaires, la police et la gendarmerie font partie des organismes intouchables dans la plupart des pays de cette planète et dans les pays d’Afrique et d’Amérique latine en particulier. La plupart des militaires chez nous n’ont rien dans la tête. Je suis triste et je présente mes sincères condoléances à la famille de Mamisoa car ce que dit sa femme est vrai. Concernant l’autopsie, quel médecin aurait accepté de faire l’autopsie du corps, sachant la pression que le Ministère de la Défense et les militaires concernés auraient exercée sur ce médecin. Tout ceci est couvert et soutenu par le pouvoir en place. Je ne vous parle pas de la Police Aux Frontières qui ne connaît pas son travail ou des douaniers à qui tu apprends ce dont tu as droit d’exporter en tant que passagers en partance. Je sors un peu du sujet, mais les services de l’Etat chez nous laissent à désirer. Puisse MAMISOA reposer en paix, mais j’ai peur qu’IL ne soit mort pour rien et pourtant, il n’a fait que défendre ce qui ETAIT DU à tous les malgaches : de l’électricité.

  • 6 janvier 2015 à 12:16 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "Feu Mamisoa était :
    - leader
    - et membre
    de plusieurs associations sportives et sociales
    de la ville de Taomasina
    et « NON MOINS ancien Journaliste ».

    Paix à son âme.

    Et maintenant, il n’y a que le témoignage de « SA » Famille pour la circonstance de « SA » mort
    Et ==en face==
    - « LA VERSION DES FORCES DE L’ORDRE » qui font leur boulot :
    - sécuriser les biens et les Personnes.
    Une affaire qui mérite une enquête administrative ,d’abord
    Et
    - « UNE ENQUÊTE JUDICIAIRE » pour avoir un peu plus de témoignage.

    Le témoignage de la famille ne suffit pas.

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier 2015 à 12:39 | TSY MAGNEKY (#8715) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Tena mampalahelo mihitsy ny mahazo antsika eto Tamatave satria sady efa miaina ao anatin’ny aizina de mbola vonoina koa.
      Le comble angeh de ty eh : ny jiro zara raha mandeha adin’ny 02 anatin’ny andro iray nefa ny facture voamainka miakatra aveo anefa olona maro no miaina @ zavatra mandeha @ herin’aratra.
      Inona moa tena olan’ny JIRAMA io, gasoile sa moteur ?

      Toa efa nisy namatsy manko ilay moteur nolazaina fa efa tonta nefa voamaika mitohy ny DELESTAGE ?

    • 6 janvier 2015 à 12:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à TSY MAGNEKY

      Tamatave,c’était aussi ma « VILLE ».
      J’avais un oncle ,jusqu’en 1972,était un des « DIRECTEURS TECHNIQUES » de l’EEM Tamatave ;
      Didier et Razan..ont poussé les gens à faire la chasse aux « MERINA » ;

      Je suis sûr que SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA suive de près cette affaire de « TAOMASINA »,la capitale économique de Madagascar.

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 6 janvier 2015 à 12:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Déclaration de
    SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA
    Président de la République Malgache
    Chef d’Etat de Madagascar.
    - « Je vous remercie , de tout coeur, de vos voeux à l’occasion de cette nouvelle année 2015.Une année durant laquelle,nous allons démontrer ==ensemble==notre »attachement« à notre Pays,Madagascar et son Peuple (-à ses Populations-),mais aussi ,mener à bien nos divers projets de »DEVELOPPEMENT".
    Tout cela nécessite la « Réconciliation Nationale »,ce à quoi,je me suis ==toujours==attelé depuis l’année 2014.
    Toutefois,nous devons :
    - nous engager davantage,
    - avancer encore plus loin.
    Et avec votre soutien nous allons réussir.

    =« Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale ».

    Le Président Marc RAVALOMANANA n’a pas besoin d’Amnistie.

    PS :
    FH/HR=Même combat

    Rendez-vous respectifs :
    FH:2015-2017
    HR:2016-2018

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 6 janvier 2015 à 12:48 | walesa (#5863)

    Bonjour et Bonne Année à Tous !
    Quand à cette affaire de la Jirama, rien ne nous etonne. La corruption et le desordre au sein de cet intreprise est à l’image et à la hauteur et grandeur de la corruption qui touche la societé malgache dans son enseble depuis tjrs, mais plus particulièrement acceleré depuis l’accession malveillante au pouvoir d’un certain Andry Le Nul ! On a jamais vu, il y a encore dix ans, Madagascar classé parmi quelques pays les plus pauvres du monde. Et ça y est ! On detient déja le record du monde en devenant le pays le plus pauvre de la planete en matière de l’electricité. 189-eme pays sur 189 ! J’ose meme pas parler à propos de l’infrastructure routière ou p.ex de la flotte maritime de notre cher Amiral Rouge ! Mais on multiplie à l’infini le nombre de nos genéraux gradés ! Pourtant nos frontières maritimes n’existent plus. Tout le monde, n’importe qui peut debarquer partout à Madagascar comme au temps des pirates ! De meme pour les frontières aeriennes pourvues de douanes, qui permettent aux voyous de tout bord de s’emparer de la richesse malgache. Quelle corruption monstrueuse !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    C’est une agonie du Pays et de ses Institutions. Et je ne parle plus de la Justice, car cette institution est peut etre le plus corrompue de tout ! Voici pourquoi le « sakoroka » est en train de se proliferer à travers le Pays. Oh, quelle désolation incroyable ! Mais je m’arrete ici pour de ne pas decourager ceux, qui croyent encore naivement en reversement de la situation. Mais, en tant qu ’un croyant j’espère, moi-aussi naivement, qu’il y aura UN MIRACLE !

    • 6 janvier 2015 à 12:57 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à walesa

      Avons-nous une politique de « FLOTTE MARITIME » pour une île.
      NON et NON,nous n’étions qu’une poubelle de la flotte maritime française.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier 2015 à 13:12 | walesa (#5863) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      A qui la faute ? A la France ?! Madagascar n’a pas besoin d’avoir la flotte de grands bateaux oceaniques mais des petites vedettes rapides, bien equipés et en nombre souffisant pour secouriser l’ensemble de notre espace maritime, nos frontières et nos ressources halieutiques contre le traffic en tout genre ! Dans cette domaine il n y avait jamais eu un quelconque effort de l’Etat !

    • 6 janvier 2015 à 13:25 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      toujours à vous délecter des rubbish , poubelles, détritus, que vous incarnez à merveille.
      Politique de la santé ?
      Politique de la sécurité ?
      Politique de l’ éducation ?
      Politik de la korrupcion ?
      Politik de la délation ?
      Politik de la konnerie ?
      Politik du népotisme ?
      Politique de la médiocrité & moramora : seules qui méritent d’ avoir la moyenne ...
      Politik politichienne ?
      Avec toutes ces politik que vous zavez, vous attendez koi pour les mettre en application !

    • 6 janvier 2015 à 13:31 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Poubelle ou tout le monde mangeait à sa faim et roulait en voiture, à présent la poubelle est devenue un paradis pour les pourris que vous admirez, mais que vous n’ avez pas les :1+1, de rejoindre !
      Il faut mater tous ceux qui s’ opposent à l’ instauration de votre « paradis » et incarcérer tous les autres , n’ est-ce pas roséfarisaoul ?

    • 6 janvier 2015 à 23:21 | jeanlinna (#8629) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Et oui Basile,on a échanger nos vieux rafiots contre des mecs comme toi qui ne se privent jamais de démontrer leur dédain du pays qui les nourrit... Le padesm...un rassemblement de patriotes beaux parleurs et gros cossards...va offrir ton cerveau à Madagascar.... Ils vont pouffer !

  • 6 janvier 2015 à 12:52 | Saint-Jo (#8511)

    Ireo miaramila ireo sy ireo zandary ireo dia efa miosona ràm-bahoaka mihitsy e !
    Mihaotra lavitra ny ahasiahan’ny biby-dia voan’ny aromotana ny ahasiahan’ireo miaramila ireo sy ireo zandary ireo amin’ny vahoaka.
    Tsy fantatr’ireo miaramila sy zandary ireo akory fa ny fiarovana ny vahoaka sy ny olon-tsotra anie no adidiny voalohany indrindra.

    • 6 janvier 2015 à 13:02 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Saint-Jo

      - « Les Forces de l’Ordre font leur boulot,ne tirez pas toujours sur »ELLES".
      il faut voir aussi les « RESPONSABILITES » des meneurs des manifestations.
      Les dégâts co-latéraux sont toujours possibles.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier 2015 à 13:05 | TSY MAGNEKY (#8715) répond à Saint-Jo

      Tsy fantatra intsony manko no omena tsiny satria ireo miaramila ireo manko olona baikon’ny olona de mety tsy mahazo karama izy ireo raha toa ka tsy manatanteraka ny baikon’ny mpanomeo baiko fa ny fahitako azy aloha ny fanjakana ihany no afaka mamaha an’io olana io

    • 6 janvier 2015 à 13:16 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Les FO font leur boulot : à savoir laisser passer tous les BDR qui se promènent, en quête de cieux plus radieux et tirer sur tout le reste, particulièrement ceux qui s’ opposent à la corruption et l’ incompétence .
      Ils sont comme vous : ils foutent la me-de partout ou ils passent et ça se sent !
      Leur boulot c est de tabasser à mort un compatriote et de le jeter / dessus le camion !
      Saoul ? entièrement compatible avec ses activités sportives...
      Vous méritez le meme sort . /

    • 6 janvier 2015 à 13:23 | Saint-Jo (#8511) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Sss... Ny fampianarana sy ny fanofanana ireo miaramila sy zandary maminareo ireo mihitsy no tsy mandeha amin’ny laoniny e.
      Na ny mpampianatra sy mpampanofana azy ireo tamin’ny fotoana niomanany hanao ny asa miaramila sy zandary, na ny mpanome baiko, na ny mpanatanteraka ny baiko, dia samy tsy mendrika daholo.
      Mety mba ho ren’ny ainareo mpanohana ny miaramila sy zandary mpamono vahoaka ireo ihany angamba ny fahorian’ny vahoaka namoy havan-tiana, raha toa ka ny vadinareo sy ny ray sy reninareo sy ny iray tampo aminareo sy ny zanakareo no maty novonoin’ireo miaramilanareo sy zandarinareo ireo.
      Na maty nitarika manifestation ilay olona, na maty colatéral ilay olona, ny fahafatesana dia fahafatesana ihany.
      Ary ny mpamono dia miaramilanareo sy zandarinareo izay samy biby toetra ihany.

    • 6 janvier 2015 à 13:52 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Saint-Jo

      NON,nos « FORCES DE L’ORDRE » sont bien formées et bien encadrées en me basant sur les « aînées » des FORCES DE L’ORDRE MALAGASY.
      J’ai fait MAI 68,en France,j’ai appris à gérer les manifestations,il faut que chaque camps prenne sa « RESPONSABILITE ».Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier 2015 à 13:57 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - « il faut que chaque camp prenne sa »RESPONSABILITE" ;
      Quand il y a mort d’HOMME,c’est toujours la faute des « FORCES DE L’ORDRE ».
      Quand il y a des blessés graves ou mort d’Homme chez les « FORCES DE L’ORDRE »..c’est normal pour beaucoup des gens civilisés ou démocrates.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier 2015 à 14:17 | Saint-Jo (#8511) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Hay moa !
      Fahombiazan’ny fampianarana sy ny fanofanana an’ireo miaramilanareo sy zandarinareo ireo tokoa izany ireny faty olona tany tao Antananarivo tamin’ny taona 2009 ireny, ireny faty olona tany Atsimo teo ireny, iny faty olona tany Morondava iny, iny faty olona tany Toamasina iny ?
      Toa faty olona lava izao izy ity e !
      Sa izay ilay « bien formées et bien encadrées » aminareo ?

      Izao fihetsikareo izao no antsoinay hoe « manao vain-drahalahy tsy maharary » !
      Tsy havanareo tokoa mantsy no matin’ny miaramilanareo sy ny zandarinareo, izay tena tsara ofanareo sy tsara baikonareo tokoa.
      Tandremo ary rehefa hifoteran’ny rambony aoriana ao !

    • 6 janvier 2015 à 14:21 | Mba misaina (#7232) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Si c’est un des vôtres qui a été battu à mort, vous ne penseriez pas de cette manière !
      C’est un homicide, le ou les responsables doit/doivent payer.

    • 6 janvier 2015 à 14:51 | Jipo (#4988) répond à Mba misaina

      Tout à fait exact !

    • 6 janvier 2015 à 15:20 | manga (#6995) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Babazy,
      Une solution aux problèmes.
      Abrogez déjà ces histoire d’EMMOREG en interdisant à toute force de s’équiper quelconque arme durant quelconque intervention comme il se passe dans certains pays de ce globe et on verra bien comment ils mènent leur tâche comme il se doit. Le kalach demeure comme à l’accoutumée un outil à terroriser

    • 6 janvier 2015 à 15:24 | Maestro (#7313) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Sans Blague ! J’ai failli rigoler dis donc.

    • 6 janvier 2015 à 15:52 | Maestro (#7313) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      15h30 - TOAMASINA : à Toamasina, dans la nuit du 2 janvier, un policier dénommé Paul Georges Bemananjara, alias Mike John Polisy, a été agressé par par trois éléments de l’Emmo/Reg Atsinanana. Ce matin, cette victime a tenu une conférence de presse, pour dénoncer cet acte et surtout, pour déposer sa plainte auprès des autorités locales.
      Source Orange.mg

      A trois contre un ! Vous avez parlé de l’encadrement des militaire je crois ?

    • 6 janvier 2015 à 16:56 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Maestro

      Dans quel état était-il votre policier dénommé Paul Geoges Bemananjara ? ........
      Maerstro,je pousserais== l’investigation== plus loin.Il n’y a pas de fumée sans feu.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefartisoa gmail.com

    • 6 janvier 2015 à 17:18 | Maestro (#7313) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Poussez ! Poussez très loin même et n’oubliez pas de nous faire part de vos Investigations mais autant vous dire tout de suite : il y a du Renvoi dans l’air alors allez y avant que le vent emporte les PQ qui ont servi de Blocs Notes.

    • 6 janvier 2015 à 19:21 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Mba misaina

      Vous concluez,sans preuve que c’est un « HOMICIDE ».
      L’AV 7 a fait des « petits ».

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier 2015 à 19:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Saint-Jo

      Ce n’est pas de me dire la souffrance quand il y a « MORT » de proche.
      Mais il faut trouver la « VERITE » pour tout le Monde ;
      Les Forces de l’Ordre sont aussi des humains.Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier 2015 à 19:54 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Maestro

      - « Mike John Polisy contre trois éléments de l’Emmo/Reg Antsinanana ».
      Le premier nommé vaincu cherche un soutien des « JOURNALISTES ».
      UNE PUBLICITE DE PLUS EN PORTANT PLAINTE !

      « Mike John Polisy » mis à mal/vaincu==dans== son fief !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 7 janvier 2015 à 00:03 | Maestro (#7313) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous n’avez que ça ? Plutôt maigre comme info ! Pioché sur le Net. Quand un policier surprend des éléments INCONTRÔLÉS en plein acte de Sauvagerie que se passe t il ?

  • 6 janvier 2015 à 14:55 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    « De leur côté, les forces de l’ordre rejettent l’accusation de la famille du feu Mamisoa. Le colonel Justin Manantsoa explique que Mamisoa a trouvé la mort en sautant de la voiture en marche. Selon cet officier, « il a sauté de la voiture en marche et s’est cassé le cou ainsi. Les forces de l’ordre l’ont emmené à l’hôpital pour recevoir les premiers soins et ont même laissé un élément pour la garde de nuit. C’est ce dernier qui nous a prévenu de son décès tôt le matin » »

    Quoi qu’il en soit, Mr Mamisoa était non seulement arrêté mais également se trouvait dans la voiture des FO donc ces derniers sont entièrement (civilement et pénalement) responsables de sa décision de sauter d’une voiture en marche éventuellement, de ses blessures (le fait de l’amener à l’hôpital justifie cette assertion) et de sa mort.
    Il reste à trouver celui qui a ordonné son arrestation (mandat de justice, excès de zèle voir volonté manifeste de réprimer).

    • 6 janvier 2015 à 15:12 | bebera (#8478) répond à plus qu'hier et moins que demain

      L’avis du médecin légiste dans tout ça puisqu’il a été conduit par ces hommes à l’hôpital ? Et que dit l’autopsie ?

    • 6 janvier 2015 à 15:18 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Et ce n’est pas pour rien que dans les voitures de transport public figure les affiches visibles suivantes :
      - Interdiction absolue de transporter des rhums et des tabacs du terroir.
      - Interdiction absolue de faire sortir les mains et la tête à l’extérieur du véhicule.
      - Interdiction absolue de sauter, de descendre de la voiture en marche.
      - Interdiction de parler au chauffeur.

    • 6 janvier 2015 à 15:26 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à bebera

      Le médecin légiste se contente seulement d’annoncer LA CAUSE DU DECES, il appartient à la famille de porter plainte contre X et à la justice d’établir la vérité sur la cause du décès, de condamner les coupables éventuels en cas de crime.

    • 6 janvier 2015 à 15:39 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      C’est la procédure même si dans une grande démocratie sous caméra de surveillance comme les Etats-Unis, les policiers blancs qui tuent de sang froid leurs concitoyens noirs ne sont même pas inquiétés par la justice.
      Que peuvent-ils en être dans une république bananière comme la notre où l’état de droit et la justice ne sont que l’ombre d’eux-mêmes ?

    • 6 janvier 2015 à 16:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Résumez-nous ce que vous voulez ?Point barre !
      Il y a des règles à appliquer,il faut les appliquer.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier 2015 à 18:52 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Malgré ces affiches, les aides-chauffeurs/receveurs (taxi-be) /propriétaires sont toujours poursuivis/tenus responsable par la justice des infractions/des accidents éventuels suite à des agissements des passagers indisciplinés.
      Donc les FO aussi dans le cas cité ci-dessus doivent faire l’objet de poursuite : l’égalité des citoyens devant la loi.

    • 6 janvier 2015 à 19:27 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Il m’arrive de visionner quelques documentaires des transports en commun à Madagascar et en Afrique.
      je cherche pas trop loin pour prendre une décision :
      - « LE TRANSPORTEUR EST RESPONSABLE » des accidents mortels ou graves.
      - "Appât de gains ou manquement aux codes de la route et du transport en commun.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 6 janvier 2015 à 17:14 | Mihaino (#1437)

    Avant de réagir , j’ai écouté avec attention les versions de la veuve de Mamisoa et celles des forces de l’ordre sur les chaînes de TV ( nationales ou privées ) .
    Paroles contre Paroles et qui croire ???Laissons travailler une enquête spéciale à ce sujet comme réclamait RA8 en son temps une enquête internationale, neutre & indépendante, après le massacre de 2009 ?!
    Qui a bloqué qui , quoi & comment ??Il appartient à chacun d’y répondre.

    Ayant vécu à Toamasina et connaissant la mentalité de sa population pacifique , hospitalière et sociable , je suis à même de confirmer que les « Betsimisaraka » restent vraiment solidaires comme leur nom l’indique, malgré les agissements & actes de quelques racailles manipulées, politisées et bien payées, qui perturbent la vie tranquille et qui cherchent à diviser pour régner dans cette région ?! Parfois , ces personnes malintentionnées véhiculent la haine et la discrimination envers les gens venus d’ailleurs ( Merina & Hauts plateaux, Betsileo ou autres Mpihavy participant à l’essor économique de ce POUMON DE MADAGASCAR , 1er port de l’île ). Quand notre poumon est malade , il nous est difficile de respirer et la mort subite arrive vite !
    DANS CE CAS PRECIS de Toamasina , nos Dirigeants actuels doivent trouver des solutions pacifiques, concertées, et matérielles pour JIRAMA car la foudre peut frapper x fois au même endroit !
    J’ai évité d’écrire Wait and see en 2015 car il ne faut plus attendre ni voir mais AGIR très vite.
    Toutes mes condoléances à toutes les familles des victimes de toutes les bavures commises de part et d’autres !

    • 6 janvier 2015 à 19:31 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Mihaino

      Mihaino,
      Merci de votre « MESSAGE »..
      Cordialement,
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 6 janvier 2015 à 17:14 | Jacques (#434)

    « La Jirama se défile en expliquant que la foudre est tombée sur ses infrastructures ».

    Comme par hasard. Mais de tels arguments n’étonnent plus, c’est à l’image des mentalités au babakotoland, la petite « boîte » au dessus de l’épaule est tellement évidée qu’on n’arrive plus à trouver une explication qui en serait plus rationnelle, ainsi on se contente de considérer les gens pour des imbéciles. Comportement d’autant plus rageant que la Jirama s’était vu offrir 2 groupes électrogènes par d’autres sociétés aux fins de résoudre les itérations qui, au contraire, se sont multipliées jusqu’à provoquer la mort d’un homme. Y en a vraiment ras la casquette, la populace !

    Malheureusement le sieur Mamisoa envoyé ad patres à cause d’un acte qu’il croyait on ne peut plus juste ne sera pas le dernier à connaitre un tel sort aussi longtemps que subsistent ces machins d’Emmo-ceci ou Emmo-cela. Eh oui les jours se suivent et les singularités du bled paraissent inébranlables.

    • 6 janvier 2015 à 18:48 | hrrys (#5836) répond à Jacques

      Bien sûr tt le monde ne veut être le fusible au cas où HeryR sera furieux,ces réponses evasives expliquent tt,ce sont q des

    • 6 janvier 2015 à 18:52 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      foussards qui n’ont rien ds le ventre,les vatatay gasy sont experts qd il s’agit d question d’émeutes ou de manifestation

    • 6 janvier 2015 à 19:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jacques

      La « FOUDRE »,vous ne la croyez pas.
      Malheureusement,elle existe et peut frapper au même endroit.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 6 janvier 2015 à 20:10 | betoko (#413)

    Une déclaration importante de la veuve de la victime que j’avais oublié de mentionner
    Elle disait sur les ondes de Free FM que quelqu’un de l’hôpital l’avait informé que le corps de son mari est à la morgue de l’hôpital , et a été déposé par des gendarmes sans son téléphone portable ni ses papiers
    Elle disait aussi que son pantalon était descendu jusqu’ à ses genoux et ses habits étaient sales , mais son visage était bien propre , on dirait que quelqu’un l’avait lavé à la hâte. Sur son visage on a trouvé de l’hématome et il y avait des blessures sur ses lèvres
    Pourquoi la gendarmerie n’avait pas averti sa famille en le déposant à la morgue Que sont devenus ses papiers et son portable . Des questions très embarrassantes dont la gendarmerie aura beaucoup de mal à répondre

  • 6 janvier 2015 à 20:21 | tsimahafotsy (#6734)

    Que vaut la vie d’un Malgache face aux têtes brûlées de l’Emmoreg et du GSIS ?
    Que vaut la vie d’un jeune black face à la police raciste américaine ?

    • 7 janvier 2015 à 07:26 | GILHAN (#8671) répond à tsimahafotsy

      Bonjour !

      « La vie ne vaut rien.Mais rien ne vaut la vie » selon RABELAIS.

      Selon la Déclaration des Droits de l’Homme, tout être humain a droit à la vie.

      Selon le livre d’EXODE Chapitre20 Verset13 :« Tu ne tueras point ». C’est le 6éme commandement que Dieu a donné aux Hommes.

      Ainsi, qu’on soit Bill GATES ou « MASIKINY QUAT’MIS », Hery RAJAONARIMAMPIANINA ou quidam, John RAMBO ou Mère THERESA, nous avons tous droit à la vie !

      Et ce droit à la vie est le même pour tous et inaltérable.

      Toute perte humaine est déplorable et intolérable. quelqu’en soient les circonstances.

      Rien ne peut justifier le fait d’avoir ôté la vie à un être humain.

      Cela ne sert à rien de se dédouaner, ou de protéger les coupables au nom du corporatisme ou parce qu’il est de même tribu que soi . Chacun sait ce qu’il a fait. Et il ne faut surtout pas oublier que tout homme devra mourir et comparaître personnellement devant Dieu pour être jugé sur ses actes. Là, il n’ y aura plus possibilité de mentir !

      Je tiens à signaler que dans beaucoup de vraies forces d’intervention (S.WA.T. ; G.I.G.N. ; R.A.I.D ; G.I.P.N....), l’essentiel est de neutraliser le fauteur de trouble ; c’est à dire de l’immobiliser.Et surtout pas de le tuer ; aussi gangster qu’il l’est ! Leurs Agents sont sévèrement notés sur les pertes humaines.Et en cas de mort d’hommes non justifié par de circonstances exceptionnelles, c’est la révocation assurée.
      Bref, ce n’est parce qu’on est lourdement armé qu’on a le droit de tirer sur tout ce qui bouge, et de se la jouer « Inspecteur Harry ».

      Et il y a une différence notoire entre « force anti-émeute » et « force d’intervention ».

      La question principale est de savoir : avons nous réellement une vraie unité anti-émeute ?

      Mes sincères condoléances aux familles de la victime.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 252