::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 15h08  :  18°C  :  Très nuageux
jeudi 24 juillet 2014
 

 > Editorial

Ping-pong party entre Paris et New-York

mercredi 11 mars 2009, par Ndimby A.

On avait déjà souligné hier le coté extrêmement étrange que les Nations Unies s’impliquent dans la protection d’un auteur de coup d’État. En effet, cette organisation internationale peut, et a même pour mandat de protéger des populations civiles. Mais on ne l’a jamais vue protéger une personnalité, et encore moins un putschiste : rappelons que l’ONU est une organisation d’États, ce qui ne laisse aucune place à des flexibilités avec les mouvements insurrectionnels.

Toutefois, le fait que l’information ait été donnée par Tiebilé Dramé, l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU, lui a conféré un semblant de crédibilité, avant d’être démentie dès le lendemain par le porte-parole du même Secrétaire général. Andry Rajoelina serait donc (à en croire la source onusienne) hébergé à la Résidence de l’Ambassade de France, ce qui était d’ailleurs une rumeur récurrente depuis des semaines. Puis, dans l’après-midi d’hier, le porte-parole du Quai d’Orsay, tout en reconnaissant que Andry Rajoelina avait été hébergé dans une résidence diplomatique française, affirmait qu’il est maintenant sous protection des Nations Unies.

Cette partie de ping-pong diplomatique entre Paris et New York démontre au moins deux choses. D’une part, qu’il semble y avoir un problème de cohérence de points de vue et de discours entre le siège des Nations Unies et la capitale Malgache. Comment peut-on imaginer qu’une telle bourde soit possible à un tel niveau ? D’autre part, l’implication aussi flagrante de l’Hexagone amène à se poser légitimement des questions. Est-ce juste pour une question de droits de l’homme (au demeurant bafoués au quotidien en France, rien qu’à voir les conditions des expulsions), ou pour protéger un ami, voire un poulain ?

Crise Made In France ?

La France est-elle pour quelque chose dans l’éclatement de cette crise, et a-t-elle soutenu Andry Rajoelina ?

Beaucoup de malgaches se posent cette question depuis le mois de Janvier. De source oculaire, le Président Ravalomanana aurait même montré son irritation à ce sujet envers le ministre Joyandet lors d’une réunion avec la délégation de médiateurs de la COI à Iavoloha. Faute d’éléments certains pour répondre à ce sujet, nous nous garderons de répondre par l’affirmative ou la négative à ces interrogations légitimes. Nous allons tout simplement aligner ci-après quelques faits, et nous laisserons au lecteur le soin de tirer sa propre conclusion.

On rappellera tout d’abord ce fameux voyage de deux semaines que Andry Rajoelina a effectué, juste entre l’annonce de l’ultimatum pour la réouverture de Viva TV et le début de la crise. On n’oubliera pas également cet épisode où il s’était vanté d’avoir bénéficié d’un « Monsieur le Président » de la part du ministre Français. Bien entendu, l’Ambassade de France a démenti, un peu du bout des lèvres, mais cela n’est finalement pas impossible. En effet, les relations d’estime et partenariat entre la France et Andry Rajoelina existent bel et bien, en particulier à travers les excellentes relations entre la Commune Urbaine d’Antananarivo et la Région Ile-de-France. On murmure que ces relations étaient pour Paris le moyen de faire un pied de nez à Marc Ravalomanana. Cependant, si c’était pour transformer la statue du lac Anosy en pilier de boîte de nuit, ou la colline d’Ampamarinana en ersatz d’Hollywood, on se pose des questions sur l’intérêt de telles relations.

Autre point qui est indéniable, c’est le fait que la façon de faire de Marc Ravalomanana a frustré les intérêts français, habitués à se comporter en terrain conquis à Madagascar. Les contrats promptement accordés à Lufthansa Consulting (Air Madagascar) et Lahmeyer international (Jirama), alors que des entreprises françaises étaient sur les rangs. L’influence de conseillers anglo-saxons dans le giron du pouvoir, avec pratiquement aucun français (à part peut-être Eva Joly, qui a une double nationalité). Puis il y eut le départ précipité de l’ambassadeur Gildas le Lidec, pour cause de soupçon de « mauvais œil-isme ».

Certaines orientations récentes du régime Ravalomanana sont également une menace pour les intérêts économiques français, comme la mise en place annoncée d’une société pétrolière par l’État, ce qui a fait hurler à la trahison par les sociétés pétrolières à Madagascar qui sont pour la très grande majorité à capital français.

Il faut cependant dire, pour être juste et objectif, que les intérêts économiques américains sont également fortement menacés par le projet DAEWOO, dans la mesure où actuellement 80% des importations sud-coréennes de maïs se font auprès de l’agriculture américaine. Il suffit d’imaginer le manque à gagner pour celle-ci si un tel projet réussissait à Madagascar.

Ny vola misy, fa ny ampiasana azy no tsy misy ?

Cependant, une fois encore, nous nous refusons à affirmer ici que la France (ou n’importe quel autre pays) est derrière Andry Rajoelina, car les éléments disponibles ne permettent pas de tirer de conclusion. Mais il est quasi-certain que Andry Rajoelina a des ressources financières considérables, ce qui autorise à se poser la question d’un éventuel sponsor (ou groupe de sponsors) : il serait incroyable qu’il puisse financer cette crise sur sa cassette personnelle, au vu des moyens engagés et de ses ressources supposées. On se souvient qu’il avait même failli affréter un jet privé pour faire venir le groupe Rossy de Paris. Ce ne sont donc pas les moyens qui manquent.

Comme avait dit son rival au temps de sa splendeur, « ny vola misy fa ny ampiasana azy no tsy misy » (l’argent est disponible, ce sont les opportunités pour le dépenser qui manquent). En fait, son aisance financière dans le domaine politique date de la campagne pour les municipales. Le(s) commanditaire(s) aurai(en)t-il(s) placé Rajoelina sur l’orbite municipale afin de l’utiliser contre le Président plus tard ? C’est une supputation, mais est-elle vraiment sans fondements quand on sait comment la politique se pratique à Madagascar ?…

En tout cas, cette ping-pong party (voire patate chaude party, chacun s’amusant à la transmettre à l’autre) dénote les limites de la médiation internationale. La principale difficulté est d’accorder les violons entre des pays, mais aussi avec les organisations internationales qui n’ont ni les mêmes moyens, ni la même marge de manœuvre, ni les mêmes objectifs. Alors chaque diplomate essaye de faire l’intéressant en se posant comme « solutionneur de crise », jusqu’au jour où survient un problème.

Malgacho-malgache

Les enjeux sont énormes. Quand on voit que les modes d’expressions des manifestants sont souvent violents, ni les Nations Unies, ni Paris, ni qui que ce soit n’a envie d’apparaître comme le fourbe de la communauté internationale. Car on ne sait jamais de quoi le lendemain sera-t-il fait. Même si l’actualité des derniers jours fait penser qu’il est possible qu’il soit trop tard, l’heure du laitier n’a peut-être pas encore sonné.

Les principaux groupes qui vont donc véritablement influer restent donc bel et bien malgacho-malgaches.

D’une part, l’armée, qui a déjà manifesté son manque d’empressement à prendre le pouvoir, et qui a montré ses limites à travers ses lignes de fracture. Toutefois, elle doit avoir la sagesse de garder un rôle d’arbitre, et non de milice partisane.

D’autre part, le FFKM, qui sous la houlette de Monseigneur Razanakolona, a tenté (avec succès) de se redonner un peu de lustre après le flirt poussé avec Ravalomanana du Cardinal Razafindratandra et de Lala Rasendrahasina.

Troisièmement, la société civile, qui essaie tant bien que mal de se positionner pour enfin compter dans le microcosme malgache.

Et enfin, la classe politique (y compris les dinosaures), qui doit participer à la sortie de crise pour que celle-ci soit nationale, crédible et durable. Or, ces derniers en ont-ils la volonté ? On est tenté d’affirmer que les absents auront cette fois vraiment tort.

Quoi qu’il en soit, MM. Ravalomanana et Rajoelina devront faire des concessions importantes pour que la paix revienne, et faire taire l’hypertrophie de leur égo ainsi que leurs ailes extrémistes. Mais on sait tous que quelquefois, il faut rogner les ailes aux oiseaux pour qu’ils se portent mieux, surtout quand ils sont de mauvais augure.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 46 réactions Lire les commentaires
  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 07:00, par Mimie (#196)

    « Quoi qu’il en soit, MM. Ravalomanana et Ravalomanana devront faire des concessions »

    Est-ce que ce ne serait pas MM. Ravalomanana et Rajoelina ?

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      11 mars 2009 08:16, Rédaction internet (#89) répond à Mimie (#196)

      Merci de votre remarque. Erreur matérielle corrigée.

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      11 mars 2009 15:33, tovo (#690) répond à Mimie (#196)

      faire des remarques est permis à tout le monde, mais je vous en prie lisez d’abord ce qui est écrit réellement.

      • Ping-pong party entre Paris et New-York
        11 mars 2009 17:37, titi (#219) répond à tovo (#690)

        remarque supplémentaire :
        La crise alimentaire mondiale déclenchée récemment dans le monde vient en partie du fait que les état unis ont transformé leurs mais en Biocarburant, donc insuffisant pour satisfaire les besoins mondiaux en provende et autres nourritures dérivées qui ont fait flambé les produits alimentaires.
        Je ne pense donc pas que le fait que daewoo n’achète plus chez eux serait un inconvénient pour les USA surtout que obama va encore favoriser le biocarburant.
        Il faut savoir aussi que Shell est le deuxième pétrolier mondial de part ses réserves pétrolières et celle ci est anglo-néerlandaise et présente à madagascar.
        Total qui est française n’est que le quatrième sinon cinquième.
        Exon mobil qui est le N°1 mondial des pétrolier est américain il est talonné par le géant chinois PETROCHINA, je me demande alors qui à le plus intérêt a garder Madagascar sous son influence la France ou les anglo-saxons ? mais comme ont dis à madagascar c’est toujours la faute à la france

        • Ping-pong party entre Paris et New-York
          11 mars 2009 17:56, objectivité (#372) répond à titi (#219)

          TITI, si vous avez suivi la guerre froide entre AMERICAINS et SOVIETIQUES, ils ont toujours trouver des solutions à l’amiable sans tenir compte de l’intérêt du pays concerné qui reste toujours le DINDON DE LA FARCE. Actuellement la guerre froide est entre l’EURO et le DOLLAR ( et non entre l’Amérique et l’Europe). Le continent Africain MADAGASCAR inclu en paye les frais.« VAZAHA MODY MIADY » mahay mifanaraka fa GASY TENA MIADY tsy mahay na minia tsy mahay ny vokany sy ny fiafarany. Ekeko ny teninao, tsy an’ny vahiny izay mitsinjo ny tombotsoany ny adisoana fa antsika gasy manaiky ho rebirebeny ka hiady antrano.

          • Ping-pong party entre Paris et New-York
            11 mars 2009 20:28, Vitagasy (#304) répond à objectivité (#372)

            « Actuellement la guerre froide est entre l’EURO et le DOLLAR »

            Si vous me permettez, ca n’a rien a voir... La Fed et la BCE ne passent pas leur journee a regarder leurs muscles et a dire « quelle est belle ma monnaie ». Les niveaux relatifs des monnaies sont determines par les investisseurs (chinois !) qui cherchent a ’parquer’ leurs fonds (Treasury Bills ou obligations europeenes) — concept de « valeur refuge ».

            Donc pas de guerre froide. Juste les mecanismes du capitalisme.

            PS : A voir dans 3 ans si l’euro survivra cette crise.

        • Ping-pong party entre Paris et New-York
          11 mars 2009 20:17, Vitagasy (#304) répond à titi (#219)

          Bon, il faudrait arreter de se la jouer ’centre du monde et interets geo-politiques majeurs’ ; le canal de Suez existe depuis belle lurette. Avec un baril a 30$-$50 au lieu de la bulle a 150$, l’hypothetique petrole malgache fait figure de cacahuetes. Et puis le carottage ca coute tres cher, et, en temps de crise a la 29, les budgets de prospection en prennent un coup dans l’aile. Ca fait depuis la fin des annees 60 que Exxon a ete a Madagascar, ils ont depuis longtemps compris (depart en 73).

          Ca n’est pas toujours la faute a la France (ou aux autres). Lire et relire l’edito de Ndimby sur le complexe d’insularite des malgaches.

          PS : Obama favorisera les energies renouvelables et la voiture electrique

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      11 mars 2009 15:40, tovo (#690) répond à Mimie (#196)

      Je présente mes excuses à Mimie pour ma remarque sur l’erreur du journal, je lis dans ce même forum qu’il y a eu correction dans la version que j’ai lu.

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      12 mars 2009 04:48, andry (#884) répond à Mimie (#196)

      Merci à Ndimby A. pour cet éditorial mais il convient de nuancer ici un certain nombre de choses.

      Le but de l’ONU n’était pas de « protéger un putchiste » mais d’éviter qu’une tentative de médiation soutenue par les Nations-Unies serve justement à cautionner un « coup de force » de l’une des parties : une arrestation de Rajoelina aurait fait voler en éclat tout le processus et accéléré la radicalisation du conflit. L’étendue du malaise actuel, comme le montrent les troubles en province et le désordre dans l’armée, indique bien que l’emprisonnement de Rajoelina n’aurait pas suffi à éteindre le feu : il l’aurait au contraire attisé. Rajoelina n’est pas le seul problème de Madagascar.

      Si la position de la France depuis le début de cette crise, et bien avant, semble en effet très ambigüe, il faut se garder de verser dans la francophobie facile. Il est clair, et vous l’avez très bien souligné, qu’il n’y a jamais eu d’atomes crochus entre Iavoloha et l’Elysée. Paris n’a jamais soutenu et ne soutiendra pas Ravalomanana, pour les raisons que vous avez évoquées. Mais Andry Rajoelina de son côté s’est très rapidement discrédité, même aux yeux des Américains qui sont comparativement à mille lieux des enjeux de cette région. Il a exhibé en quelques semaines un degré d’irresponsabilité que Ravalomanana a mis plusieurs années à laisser paraître. Ravalomanana était inamical mais gérable (du moins jusqu’à la fusillade d’Ambohitsorohitra), tandis que Rajoelina devenait de plus en plus imprévisible et dangereux. La politique africaine de la France a souvent été détestable. Mais les troubles à Madagascar ne servent pas les intérêts français, ils les desservent.

      D’une manière générale il faut éviter de jeter trop vite l’opprobre sur les forces de médiation étrangères, car elles sont une partie importante du peu de ressources qu’il nous reste pour espérer sortir de cette crise. La société civile est impuissante et la FFKM est à bout de souffle, tandis que les deux protagonistes démontrent chaque jour leur incapacité à s’extraire de leur logique factieuse. Les manoeuvres de Ravalomanana sont méprisables et la décision de Rajoelina de saboter le projet d’assises nationales témoigne d’une inconscience qui laisse sans voix. Il ne nous manquerait plus que des mouvements xénophobes incontrôlés pour être livrés corps et biens au fanatisme des deux camps, et sombrer pour de bon au milieu d’un océan d’indifférence...

      Car les germes de haine et de dissension semés par Ravalomanana depuis huit ans, et la chienlit orchestrée par Rajoelina avec l’appui des aigris du pouvoir (Ratsiraka, etc.), que vous mettez bien en évidence dans vos éditoriaux, ont conduit le pays dans des zones hautement dangereuses. Madagascar entre dans un état d’instabilité largement inconnu, qui n’est plus que de très loin apparenté aux sempiternels « treize mai ». Nous sommes dans une situation où hélas, tout est possible, notamment la division des militaires en factions armées et l’apparition de dérives ethniques. La décision des Etats-Unis d’autoriser l’évacuation de leur personnel non essentiel doit nous alerter. Il ne faut pas croire que nos voisins du Tchad et de la République démocratique du Congo sont d’un naturel plus belliqueux que nous. Quand la violence s’installe, elle devient routinière.

      Personne ne veut d’un régime Ravalomanana conforté dans ses tendances autocratiques, ni d’un gouvernement pro-tgv qui n’aura rien de plus pressé que d’instaurer un sectarisme tout aussi insolent. L’histoire nous a appris que la classe politique malgache fonctionne par baronnies qui une fois au pouvoir pratiquent invariablement un ostracisme obtus, jusqu’à ce que ça leur explose à la figure. Mais nous nous enfonçons aujourd’hui tellement vite dans le marasme et la gabegie que nous risquons bientôt de regretter que Ravalomanana n’ait pas réussi à sauver son régime, ou que Rajoelina ne soit pas parvenu finalement à instaurer son gouvernement de transition. Ne sous-estimez pas la dynamique propre du chaos.

      La presse a ici un rôle fondamental à jouer. De Ratsiraka à Ravalomanana la liberté de la presse n’a jamais été qu’une façade commode, que l’on abat sans vergogne quand elle commence à gêner. Autant pour un certain nombre de droits fondamentaux. Mais la presse malgache jouit depuis le début de la crise d’une liberté beaucoup plus grande grâce aux circonstances exceptionnelles, qui éliminent les pressions étatiques. Un grand nombre d’analyses plus objectives, incisives et sans parti pris apparaissent, dont les vôtres. Ne gâchez pas cette brève liberté et utilisez-là à bon escient : appuyez les mouvements de conciliation, dénoncez les discours étroitement partisans, étalez au grand jour les velleités prédatrices et les politiques de la terre brûlée. Ces assises nationales, malgré tout le scepticisme qu’elles suscitent, sont peut-être notre dernière chance. Il nous faut une vraie union nationale, car la seule alternative à cela sera la désagrégation de Madagascar. Vous pouvez contribuer à rétablir cette union. Mais vous ne pouvez pas attendre : efa hazo amoron-tevana ny firenen-tsika.

  • Je reprends ce que Ndimby a écrit.
    « Il faut cependant dire, pour être juste et objectif, que les intérêts économiques américains sont également fortement menacés par le projet DAEWOO, dans la mesure où actuellement 80% des importations sud-coréennes de maïs se font auprès de l’agriculture américaine. Il suffit d’imaginer le manque à gagner pour celle-ci si un tel projet réussissait à Madagascar. »

    Dans mon intervention á l ’article l’ambassadeur des USA choqué par la manifestation devant l’ambassade de france, edition de ce jour, j’ai fait remarquer que ce diplomat est sorti de son devoir de reserve dans son pays d’exercice et il a montre de manieres indirectes plusieurs fois son soutien à Rajoelina et sa troupe.

    J’ai pose la question qui a l’oreille de Mr l’ambassadeur ?

    Mais evidemment cette affaire de Daewoo ne rend pas le gouvernement Malgache sympathique, ni attirant aux yeux des USA. Ils ne vont plus soutenir ceux qui menacent leurs interets.

    Malgaches, quel sort nous avons d’etre si pauvres ! On devient la proie des predateurs, nationaux, regionaux, internationaux, et ceux là meme apparaissent comme les bon samaritains qui veulent nous aider à apprendre á asseoir la democratie dans leur pays de predilection.

    • Ping-pong party entre Paris et New-York_ ah les remontrances des USA à Madagascar
      11 mars 2009 17:14, objectivité (#372) répond à Menabe (#209)

      MENABE, même à défaut de preuves tangibles, ta version des faits est la plus logique en analysant la précipitation des évènements. Les manifestants croient faire une révolution en voulant faire tomber le régime. Ils croient oeuvrer pour le bien de MADAGASCAR et les MALGACHES mais ils ne croient que ce qu’on veut les faire croire et voir. Je reviens au méa-culpa du PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE MADAGASCAR.« Si j’ai fait des erreurs je vous en demande pardon et j’en assumerais les responsabilités » Je pense qu’il est sincère sur le fait que (mis à part les éventuels cadeaux personnels) il pensait aux intérêts de MADAGASCAR en négociant avec les COREENS mais sa GRANDE FAUTE est le manque d’expérience politique et le manque de respect aux règles de jeux des pays qui l’ont soutenu ( légitimement par intérêt) Pour un CHEF D’ETAT, ne pas tenir compte de ces règles est vraiment une inconscience. C’est ce qui était arrivé aussi au Proffesseur ZAFY ALBERT quand il a essayé de flirter avec les FINANCEMENTS PARALELES. De même pour RATSIRAKA quand il a voulu se montrer ANTI FRANCAIS. Je crie aux politiciens de madagascar d’enseigner aux peuple malgaches que l’INDEPENDENCE EFFECTIF n’est qu’UTOPIE et que la marge de manoeuvre de n’importe quel président malgache en place est limitée par l’exigence des pays (amis) au lieu de profiter de la cupidité de la masse peu instruite pour tirrer la couverture vers soi au détriment de l’interêt de NOTRE SI CHER PAYS si patriotisme et nationalisme existe encore dans leur SANG MALGACHE.

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 07:43, par RTAM (#897)

    Protégé par les ONU ou par les Français, cet andry rajoelina mérite simplement d’ être mis en éxamen car c’ est lui la cause de tout ce qui se passe et de tout ce qu’ on endure actuellement .

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      11 mars 2009 08:15, meloky (#637) répond à RTAM (#897)

      Je crois que ni Andry ni Ravalomanana ne font pas les mieux. Ca represent bien les problèmes qui surmontent leur capacité. Aussi même, Ne jetez pas beaucoup de blâmes aux étrangers, car ils ne sont pas du tout folles. Les problèmes sont simplement aux ambitions malgerées des soit-disant « responsables » politiques qui dècrochent le pouvoir, car ils ont les moyens de s’unir ou plutôt d’initier à travailler ensemble dés le début mais ne le choisit pas de le faire. Maintenant, Je crois que quinquonque gaignant doit reflechir maintes fois avant d’agir sérieusement avec et pour les peuples, et seulement pour délivrer mieux selon leurs causes, sinon ce sera toujours de la galère.

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      11 mars 2009 17:39, objectivité (#372) répond à RTAM (#897)

      RTAM, Je suis toujours sympathisant du régime actuel malgrès ses erreurs successifs. Et toujours je réitère que ce n’est pas parceque c’est RA8 mais parceque je suis jaloux de la souveraineté de madagascar. Toutefois je pense que ce n’est pas l’acharnement contre ANDRY qui n’est qu’une pièce sur l’échiquier( ce qu’a d’ailleurs essayé d’éviter RA8 raison de ses hésitations et attentismes mais la tentation compréhensible a pris le dessus) qui nous sortira de l’auberge actuellement. Si nous aimons vraiment notre pays, insistons auprès de nos POLITICIENS de reprendre leurs esprits ( s’ils ne sont pas déjà vendus pour des intérêts personnels) de faire chacun leur méa-culpa et se donner la main pour vraiment sauver notre pays. Je pense que vous serrez du même avis que moi si je vous dis « IL N’EST PAS INTERDIT DE RÊVER ».

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 08:09, par ranlala1 (#895)

    Je ne suis pas toujours d’accord avec vous sur la plupart de vos analyses dernièrement malgré que je suis un de vos fidèles lecteurs. J’avais même l’impression, comme beaucoup, que les différents journaux Malagasy ont désérté le bon sens et c’est regrettable pour notre pays. Evidemment, je n’ai aucune idée de ce que c’est le travail d’un journaliste, je me garderais bien donc de vous donner des leçons. Mais, j’ai l’intime conviction que chaque pays a ses propres cultures, les nôtres sont encore jeunes certes mais que les journalistes doivent avoir le devoir de respecter. Il est inutile de copier bêtement les pratiques journalistiques des pays occidentaux. Leur mentalité n’est pas du tout la nôtre et ne le sera jamais. Comme l’ancien président français Jacques Chirac avait dit lors d’un point de presse, votre pouvoir est IMMENSE par rapport aux pouvoirs d’un Président de la République. Je pense que vous en êtes conscients.

    Je vous remercie donc de cette analyse qui me semble pertinente même si je pense toujours que ce n’est pas assez poussée. Mais cela fait énormément de bien et encourageant de voir qu’un journal quotidien comme Madagascar Tribune soit objectif (à travers cet article). Je vous encourage donc à continuer dans cette voie et que le PATRIOTISME soit votre leitmotiv.

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 08:16, par El hakim (#852)

    « Matoa tsika Malagasy soazanina, dia amintsika ihany no misy tsy vanona » dixit un chanteur. No coment !

  • Madagascar : une tache pour la France universelle
    11 mars 2009 09:03, par poiuyt (#584)

    Dans le faible système néo-colonial français, Madagasacar donne un mauvais exemple ; ancienne colonnie qui a commencé à relever la tête, et sans la france ; ce qui pourrait donner des idées aux autres peuples et états ex-français ; la tache d’huile qu’il faut éponger. Il est vrai que aujourd’hui, face aux chinois, américains, allemands le faible français avec ses ultramarins improductifs mais rebellement revendicatifs saigne excessivement ; Alors il faut sauver récupérer ce qu’il est possible encore : surtout le pétrole universel ;

    La france, - je répugne à y mettre le majeur -, est faible, et fait de petites affaires magouilles, dont Madagascar ; une de ses causes majeures : la francophonie ; mais que ne permet on pas au Président de le faire ? l’échéance est encore éloignée, et Il est trop mal dans l’universelle Opinion.

    Mais ce qui me sidère, c’est qu’on prennent les malgaches comme manipulables à souhait, et encore par un valet ... en fait, une marionnette.

    Pôvre Malagasy ! Ra8 était (est) bien s’il avait su être plus religieux en partageant, ou tout au moins en respectant ce qui est propre aux malgaches. Tous ceux qu’on fait venir là ne sont pas meilleurs, au contraire, ils l’ont ... prouvé eux-même !

    la france n’est pas une mère pour ces jours, non !

    Merci à NdimbyA. Avant de lire désormais il m’arrive automatiquement de chercher qui a rédigé.

    • Madagascar : une tache pour la France universelle
      11 mars 2009 17:00, ragasy (#416) répond à poiuyt (#584)

      Je suis d’accord avec vous sure la perfidie de la France.

      S’il y a une réunion qu’il faut absolument faire tenir c’est ce sommet de l’UA. Et la réunion qu’il faut se défaire c’est celle de la francophonie.

      Histoire de montrer à la France qu’on n’est plus sous leur joug et qu’on est comme vous le dites « l’ancienne colonie qui a commencé à relever la tête, et sans la France ; ». Surtout après le discours de Sarkozy sur la colonisation, sur le continent africain en plus, qui a choqué plus d’un.

      C’est le moment de leur montrer qu’on peut s’en tirer en unissant nos forces.

      Alors je demande à tous, on connait maintenant notre ennemi(e). Combattons-le ensemble. C’est maintenant qu’on doit montrer notre Firaisan-kina et non dans le pillage de nos compatriotes. Ne soyons pas aveuglés par la haine. Cette réaction de notre part est voulue, téléguidée et exécutée par leur valet le PADESM.

      Réveillons-nous. Il faut sauver la patrie.

      Vive Madagascar.

      • Madagascar : une tache pour la France universelle
        11 mars 2009 18:47, objectivité (#372) répond à ragasy (#416)

        RAGASY, je suis le plus souvent de ton avis mais contre ta manière de réagir que je trouve plutôt agressive. Essayons de convaincre les gens sans les irriter ; je pense que cela vaudrait mieu. AMICALEMENT VOTRE.

      • Madagascar : une tache pour la France universelle
        11 mars 2009 18:54, objectivité (#372) répond à ragasy (#416)

        RAGASY, je suis le plus souvent de ton avis dans tes idées mais contre ta manière de réagir qui est quelquefois trop agressives et sans tact. Essayons de convaincre sans irriter son interlocuteur ; je pense que ce serait mieux et plus efficace dans un forum. AMICALEMENT VOTRE.

        • Madagascar : une tache pour la France universelle
          12 mars 2009 06:34, ragasy (#416) répond à objectivité (#372)

          Je sais bien mais c’est attristant et rageant à tel point que quelquefois on a du mal à contenir sa colère.

          On essaiera de mieux réagir dorénavant.

          Meric pour ton rappel.

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 09:32, par xena (#774)

    Inona indray ary ity fialonana mibaribary asehon’ny Tribune ity ! Efa fantatray anie fa mpomba na-dRavalo ianareo Tribune e ! Nefa tsy mankaiza ianareosatria mifototra amin’ny lainga ny foto-kevitra ijoroanareo ! Ny ONU dia mahatsapa fa olona fototra ilaina amin’ny famahana ny olana ingahy Rajoelina mahery fo, ary raha tsy teo izy dia mbola teo ambany jadon-dRavalo ny malagasy. Soa fa nisy izy. Rariny noho izany raha arovana ny ainy, ary na ny vahoaka mpanohana azy aza dia midera izany zavatra izany satria Andry Rajoelina velona no ilainy olona ankehitriny fa tsy Andry rajoelina maty martiry. Mba mahaiza re mandinika ra Tribune alohany itenenana o !

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      11 mars 2009 11:14, poiuyt (#584) répond à xena (#774)

      Est-ce qu’il existe sur la toile un endroit où Xena pourrait trouver des analyses comme ici ; s’il en est, dites le ici, Vous pensez que ici tous est pro-8 ? Vous ne l’êtes pas vous. Mais si la tendance est pro8, hé ben, C’est que c’est sûrement la sagesse des sages du peuple malagasy. A mon avis les personnalités « ados » sont sur MOOV et ailleurs, où rare est la réflexion d’en face.

      Ce n’est pas de coups d’état que Mada aurait besoin ; Ra8 a « subi » sa transformation aujourd’hui, il le dit, il faut le croire ; Merci à VOUS ; il faut commencer les cycles de mandats entiers et paisibles. Moi aussi j’ai de la famille pro-changement ; mais le meilleur changement est encore celui que fera le nouveau 8 ; ce qui se cache derriere le nouveau, se cache ; si l’on se cache, c’est que l’on n’est pas clair. Qui a voulu qu’on tue ?

      • Ping-pong party entre Paris et New-York
        11 mars 2009 17:25, ragasy (#416) répond à poiuyt (#584)

        J’ai toujours dit depuis le début de ce forum que le message est parti vers Ra8.

        Et c’est je crois le seul mérite de TGV, d’avoir osé le dire (tout n’est pas négatif). Et s’il était resté à Ambohijatovo, il aurait été un héros national. Mais hélas, vu ce qui s’était passé jusqu’à maintenant, tout n’a été que manigance.

        Il n’y a jamais eu non plus un président qui osé reconnaître ses erreurs et la colère du peuple (bien qu’un peu tardif, mais mieux vaut tard que jamais n’est-ce pas ?) ! Cela aussi mérite un coup de chapeau pour un homme qui est célèbre par son ego.

        Mais j’ai aussi toujours dit qu’on ne lui donnera plus un chèque en blanc.
        Mais donnons lui une autre chance.

        • Ping-pong party entre Paris et New-York
          11 mars 2009 19:47, lanto herilala (#463) répond à ragasy (#416)

          Je veux juste dire que si Rajoelina a senti que sa vie est menacée et qu’il a sollicité la protection de l’ONU (ou de la France), ce n’est pas parce qu’il a peur du camp d’en face mais de son propre camp (lynchage populaire) a cause de « l’echec » de son mouvement.

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      11 mars 2009 18:27, objectivité (#372) répond à xena (#774)

      Miala tsiny aminao aho ry XENA fa ny akamaroan’ny olona mifanerasera eto dia tsy miandany amin’itsy na iroa fa manao « analyse » fa ianao angamba no mahatsapa voadonan’ny marina ka mitsikera anjambany fotsiny. Raha mahay mandalina tsara ianao dia ho tsapanao fa mifanipy vato mamay ny ONU sy i RENIMALALA eo amin’ny fiarovana an’i ANDRY RAJOELINA satria tsapan’izy ireo fa tsy mazava ny resaka. Tsara ampatsahivina koa angamba fa samy afa ny ONU sy ny ETATS UNIS.

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      12 mars 2009 01:17, jonas (#185) répond à xena (#774)

      Diso ny resakao milaza fa momba an-dRavaolomanana ny Tribune, nanaraka inty foana aho hatramin izay efa ho efa taona izay fa tsy hoe mandritry ny krizy.Manao analizy izy, niezaka nampatsiaro ny mpitondra ny tsy mety izy,nampatsiaro ny mpanao politika ny tena fanaovana politika tsara izy,nitondra fitaizana ho olom-pirenena izy. Vavolombeon izany aho kanefa tsy afaka ny anome ny adiresiko anao sao doranao eo ny variko efa ho jinjaina eny an-tanimbary.

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 09:54, par baracunda (#285)

    Tout à fait d’accord avec l’analyse.
    Actuellement, les Malgaches, las du conflit qui s’éternise, ont tendance à englober dans un même panier le Légal et l’Autre qui est un putchiste. Et même la communauté internationale n’arrive plus à distinguer la riz de l’ivraie. Mais, sans jugement tendancieux, d’où vient la crise ? Qui l’a créée ? Je pense que les Nations-Unies ont été piegées par la France, cette dernière étant toujours contre M. Ravalomanana depuis le début, voir ses réticences et sa reconnaissance tardive en 2002, loin derrière la Suisse et la Grande-Bretagne. Confirmée avec les Communales et l’arrivée de M. Rajoelina.

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 10:04, par marcopolos (#866)

    L’éditorial de Ndimby est le plus objectif de tous les médias de M/CAR que je parcours tous les matins,je l’encourage donc à maintenir ce cap quoiqu’il arrive.
    Je pense que les heures sont compteés pour notre pays mais il reste la solution de l’armeé « unifieé »,le dernier recours pour arrêter le chaos.
    Cette transition militaire non partisane doit organiser dans les 6 mois des élections présidetielles et legislatives en simultané,avec l’aide de la communauté internationale pour les modalités et contrôle du bon déroulement de ces appels aux urnes.
    La première grande tâche de cette transition sera d’instaurer la paix,proteger les biens et les personnes et reprimer tous les fauteurs de troubles venant de qui que ce soit.
    Il faut enfin que les militaires démontrent leur utilité et faire parler leur intelligence avant les armes.

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 11:32, par poiuyt (#584)

    XENA disait plus haut :

    Inona indray ary ity fialonana mibaribary asehon’ny Tribune ity ! Efa fantatray anie fa mpomba na-dRavalo ianareo Tribune e ! Nefa tsy mankaiza ianareo satria mifototra amin’ny lainga ny foto-kevitra ijoroanareo ! Ny ONU dia mahatsapa fa olona fototra ilaina amin’ny famahana ny olana ingahy Rajoelina mahery fo, ary raha tsy teo izy dia mbola teo ambany jadon-dRavalo ny malagasy. Soa fa nisy izy. Rariny noho izany raha arovana ny ainy, ary na ny vahoaka mpanohana azy aza dia midera izany zavatra izany satria Andry Rajoelina velona no ilainy olona ankehitriny fa tsy Andry rajoelina maty martiry. Mba mahaiza re mandinika ra Tribune alohany itenenana o !

    Je lui aurais proposé ma réponse :

    Est-ce qu’il existe sur la toile un endroit où Xena pourrait trouver des analyses comme ici ; s’il en est, dites le ici, Vous pensez que ici tous est pro-8 ? Vous ne l’êtes pas vous. Mais si la tendance est pro8, hé ben, C’est que c’est sûrement la sagesse des sages du peuple malagasy. A mon avis les personnalités « ados » sont sur MOOV et ailleurs, où rare est la réflexion d’en face.
    Ce n’est pas de coups d’état que Mada aurait besoin ; Ra8 a « subi » sa transformation aujourd’hui, il le dit, il faut le croire ; Merci à VOUS ; il faut commencer les cycles de mandats entiers et paisibles. Moi aussi j’ai de la famille pro-changement ; mais le meilleur changement est encore celui que fera le nouveau 8 ; ce qui se cache derriere le nouveau, se cache ; si l’on se cache, c’est que l’on n’est pas clair. Qui a voulu qu’on tue ?

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 11:35, par RTAM (#897)

    Fa i Xéna ve marary eh ! efa hitanao tsara ’zao problème be ateraky ny fanonganam-panjakana ataonareo ’zao dia mbola an’ iza ihany ny tsiny ? Raha mba vitan’ ny fitakiana ny démocratie teo @ kianjan’ Ambohijatovo de mankasitrka tanteraka aho, fa aiza ve ka fanonganam-panjakana no atao. Fa hiverina any @ siècle firy indray isika vao hanaja ny atao hoe : succession de pouvoir izany ?
    * Ekena ny fisian’ ny force de l’ opposition
    * Tsy ekena ny opposition mandika lalàna
    * Ekena ny tokony hisian’ ny démocratie
    * Tsy ekena ny anarchie
    * Ekena ny débat na critique raha constructive
    * Tsy ekena ny fanonganam-panjakana na @ lafiny inona na lafiny inona .

    Mbola betsaka no tiako ho lazaina fa sao dia tsy azonao eo ny tena tiana ahatongavana.
    Misaotra betsaka

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 12:09, par Observateur (#816)

    La situation s’est aggravée depuis que Rajoelina « a eu protection » ou a déclaré devoir aller se cacher pour raison de sécurité. Le fonds de l’escalade de la violence des dernières 24h, ce n’est même plus Rajoelina-Ravalomanana conflit seul : c’est le fait que les « pro-TGV » pensent qu’ils ont le soutien de l’ONU, de la France et des Américains, que le Malgache patriotique se révolte de l’ingérence de la France surtout, que les légalistes sont fatigués de l’anarchisme qui a le dessus, que le FFKM a été maladroit, et que l’information a été désastreusement conduite, peut-être oas toujours de façon malintentionnée. L’on doit se demander qui tire profit de tout ceci. Certainement pas le Malgache de la rue ; pas le Malgache tout court. Alors, pourquoi au lieu de construire, écouter les parties qui encouragent et fomentent la destruction entre Malgaches ? Tout un chacun a le devoir de contribuer au bien du pays. Si les Malgaches restent insensibles à vouloir vraiment trouver une solution correcte, qui le ferait ? La solution ne peut se trouver dans la force, la violence, le non respect des règles de Droit, et l’obstination aveugle. Seuls ceux qui n’ont rien à perdre perdureraient dans une situation pareille. Dans tout ceci, les « fauteurs de trouble » ne réalisent pas qu’ils sont le dindon de la farce. Triste.

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 12:39, par zana47200 (#227)

    Ndimby et tous les compatriotes sur ce forum, j’ai plusieurs fois parlé de mes doutes sur la propulsion d’Andry Rajoelina sur la scène politique. Il a été toujours soutenu financierement par quelques exilés en France qui ne sont pas exempts non plus d’un autre apport de financement. Mesdames et Messieurs, Ravalomanana a brigué la mairie, dix ans après la création de son groupe Tiko. Depuis combien de temps Andry Rajoelina était il aux rênes de son groupe ? Tiko a démarré dans l’agro-industriel qui est un marché fructueux dans un pays à dominance agricole. Toutefois, il a dû attendre 10 ans pour montrer sa force. Andry Rajoelina a dépense à peu près le double de la somme que Ravalomanana avait investi pour sa propagande à la mairie de la capitale ? Il n’y a pas besoin de ne pas l’affirmer, ce n’est pas sa société publicitaire qui lui a rapporté cette somme. Ce n’est pas le peuple malgache qui lui achète ces panneaux à la différence des boites d’yaourt et de beurre, que même le petit peuple peut s’en procurer de temps en temps.
    Avant même de démarrer sa propragande, il était aperçu à Paris sans tambour battant. Après son investiture à la mairie, il était encore venu à Paris pour faire une quête pour la reconstruction de l’hôtel de ville. Quelques temps après, il était de nouveau de retour pour faire un interview à Didier Ratsiraka, interview diffusé sur les ondes de la Radio et télé VIVA et qui incitait les malagasy de se révolter contre le pouvoir ?
    Si Andry Rajoelina voulait vraiment se révolter il aurait dû lui même inciter directement le peuple à se soulever car la radio et télé VIVA lui appartiennent. Pourquoi il ne l’a pas fait personnellement ? Pourquoi il a demandé à Ratsiraka de le faire ? Est ce que c’est Ratsiraka qui vit la souffrance et la misère du peuple malagasy ? Il faut savoir qu’il avait tenu les rênes du pouvoir pendant 25 ans et la seule construction qu’il a pu faire c’est Iavoloha et encore c’était pour lui et non pas pour le peuple.
    Que vous le croyez ou non, la France est derrière tout cela. Frustrée par le virement de Ravalomanana pour les anglo-saxons, la France n’a jamais digéré cet affront et a cherché tous les moyens pour évincer Ravalomanana du pouvoir. Elle a réussi car bon nombre de malgache qui se dit intellectuel s’est fait manipuler facilement par la France. Est ce que c’est le fait d’une acculturation ????
    A vous de le juger

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 14:02, par miabo (#607)

    Tout ceci montre une fois de plus la possible faiblesse de l’ONU face aux influences et aux questions d’interêt des grandes nations. Qouqu’il en soit et à juste titre d’ailleurs, mieux vaut une ONU qui est limitée dans son marge de manoeuvre que pas d’ONU du tout.

    A mon avis, l’ONU travaille sans arrière pensée pour résoudre cette crise. C’est son rôle d’ailleurs.
    Attendons donc de voir ce que l’assise nationale sous son égide va donner.

    A mon avis, si TGV est sous sa protection,elle dispose là, d’un moyen de pression efficace contre lui pour l’inciter à y participer sous peine de manquer à cette protection. C’est le seul moyen dont elle dispose d’ailleurs contre TGV, ce qui n’est pas le cas de Ravalomanana(bailleurs de fonds, sommet UA...)

    Mais encore une fois, l’interêt de la France va-t-elle dans la tenue ou non de cette assise ? ...

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 14:32, par DIPLOMAT (#846)

    Les intérêts de certaines entrprises ne reflètent pas les intêrêts de la France. Il faut imperativment cesser ces amalgames, qui plus est dans la plupart des cas son sans aucun fondement.
    LA PRIORITE EST L’INTERET DES MALGACHES.
    Entre une société civile qui se déchire, et une armée qui se fractionne, il n’existe pas de péril plus grave dans la demeure.
    Les appels aux dialogues réitérés par la communauté internationale restent mortes. Clairement, c’est l’opposition qui les rejettent.
    Hors il n’y a pas d’autres alternatives à la discussion dans un monde civilisé.
    De quoi demain sera fait, car pour couronner le tout, voilà une armée qui exige un accord entre les décideurs politiques, alors même qu’en son sein il y a des mutins ?

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      11 mars 2009 15:28, miabo (#607) répond à DIPLOMAT (#846)

      Et dire que ce sont ces mutins qui mettent la pression pour un accord dans les 72h.Mais comme TGV refuse l’assise sans une autre proposition de sa part d’ailleurs, j’attend de voir leur reaction.

      En ce qui concerne les interêts ou pas de la France, elle est maintenant concernée suite à son agissement. (j’espère sincèrement que ça va dans le sens d’une résolution de la crise).

      • Ping-pong party entre Paris et New-York
        11 mars 2009 16:04, poiuyt (#584) répond à miabo (#607)

        C’est la france qui mène tout cela ; il ne peut en être autrement ; Vous n’avez pas vu avec quelle assurance le putschiste parle ? D’où vient ses castagnettes ? Qui payent les agisseurs, les officiers ? les avions ? les gardes du corps ?

        Soyons réalistes , ce n’est pas un panneau publicitaire qui paiera !
        qd même.

        • Ping-pong party entre Paris et New-York
          11 mars 2009 17:50, miabo (#607) répond à poiuyt (#584)

          Je suis d’accord que les financements ne peuvent venir que de l’extérieur,mais y a d’autre piste à part l’Etat parrain, je parle bien sur des diasporas mais je ne peux rien affirmer parce que j’ai pas tous les élements.
          Je peux dire en tous cas que TGV est bien plus organisé que nous ne le pensions et il a bien réussi son coup : désordre social, déstabilisation institutionnelle,internationalisation de la cause. il a bien choisi ses cibles:une partie de la population qui se dit victime d’une injustice politique, institutionnelle, économique(désormais leur nombre ne compte plus), une partie des forces armées...dans tous les cas, tout cela nécéssite beaucoup d’argent et à mon avis Tgv n’est que l’aile politique officielle.

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 14:37, par Colin (#867)

    Je trouve que la prise de pouvoir par l’armée n’est pas et ne sera pas une meilleure solution. Car donner le pouvoir à l’armée pour pouvoir ensuite organiser des élections revient à suivre les exemples des autres pays sur le continent. Ces exemples n’ont jusqu’ici abouti à rien(corrigez si je me trompe). Les élections anticipées à Madagascar n’ont jamais apporté quelque chose de positive il suffit de revenir sur les évènements précédents (1991 avec gouvernement de transition, financement parallèle...et j’en passe !!! L’urgence pour l’instant est d’arrêter les violences et les vandalismes. Pour celà il faut que chacun(en particulier les casseurs) pense ce que l’on est entrain de détruire n’appartient pas ni à Rav8 ni à Andry à mais à chacun d’entre nous et à nos enfants. Donc pour prochaines élections, prenons le temps d’analyser les choses et les personnalités de chaque futur candidat avant de voter. Le manque d’analyses est notre faible. Alors par pitié pour les prochaines élections, arrêtons de voter pour un candidat par sa réussite personnelle mais plutôt par ses capacités intellectuelles, sociales et de son niveau éducatif. C’est l’avenir de nos enfants qui en dépend pas le notre.

  • Des nations étrangères
    11 mars 2009 15:58, par poiuyt (#584)

    L’ONU n’a plus confiance en le Président ; l’ onu pense que putschiste est plus populaire, mais très relativement sûrement, très relativement plus intègre, car l’autre 8 est « sale » ; les ennemis de mes « amis » sont dit-on mes ennemis ; onu allié objectif avec le putchiste, très possible, surtout qd la France l’encourage. Mais il est bizarre que le mouvement de Mahamasina pour 8 n’ait pas été compté, pourtant au lendemain de la fusillade, il y était clair que le peuple, celui qui n’est pas enrôlé, y était en bcp plus grd nombre qu’au 13mai.

    Les américains se sont manifestés ce 11 mars, dans leur sens : ne pas offrir Mada à la France, en appelant à la réconciliation. Ils avaient un peu de frein à soutenir un « sali » ; mais plus aujourd’hui.

    Les allemands sont absents ; bizarre ; encore ce même frein peut-être.

    Les chinois, idem.

    Les français, par les moyens du putsch, veulent Madagascar. La france veut avoir Madagascar, par ses alliés, il y a trop de cran dans les mouvements des putschistes. C’est du mépris pour la grande muette qu’est le peuple malgache. Du mépris ! Tais-toi, la ferme pour toi, on décide pour toi !

    Je ne voterai pas pour ses gens, non. Ra8 est devenu au fil des événements, curieusement, the right man on the right place. n’en déplaise à plusieurs. Et il a un + : c’est un malgache, un vrai, un qui n’a pas de france pour fuir le jour venu !

    Corrigez-moi, je me trompe sûrement.

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 17:07, par xena (#774)

    Ny tena fototr’izao zavatra rehetra izao dia tsy iza akory fa ingahy Ravalomanana sy ny fiziriziriany amin’ny heviny ! Tany amboalohany raha nanomboka izao tolona izao dia tsy nisy nihevitra ny hoe ndao haongana Ravalo, ny notakiana dia ny fahalalahana miteny, toy ny amin’ny firenena demokratika rehetra eran-tany ! Tsapa manko fa tena ny jadona no nampiasain’ity filoha efa mihozongozona ity ! Nogadarina ny mpanohitra, noroahina ry Père Urfer, nakatona ny fandaharana Karajia tao amin’ny Don Bosco, nidina ny Radio Viva ! sns... Ny notakiana diany mba tsy hanaovana izany intsony, kanefa arakaraka ny nahamafy ny fitakiana no vao mainka nanamafisan’ingahy Ravalo ny jadona fanaony sy ny fanjakazakana nataony satria hoe manambola sy fahefana izy ! Fampisehoan-kery aza no nasetriny ny fitakiam-bahoaka : « jereo aloha ny herinao hoy izy alohan’ny hifanatrehanao amiko ! » Tena fandrangitana indray aza no azo avy amin’ity filoha. Ka teo vao nanapa-kevitra ny rehetra hoe aleo haongana any io fa efa tsy manana fitondran-tena amin’ny maha filoha azy intsony !
    Koa ankehitriny dia miaiky ny hadisoany ny lehilahy nefa araka ny hevitray dia efa tara loatra izany, satria efa maro loatra ny aina nafoy, ary efa mahahenika an’i Gasikara ny tsy fankasitrahana intsony ity Ravalo ity. Koa tokana ihany ny vahaolana hampiravina izao krizy izao : NY FIALAN-DRAVALO TSY MISY HATAK’ANDRO !
    Ho sasatra eo foana ianareo Tribune hanohana io Ravalo io, eny e, nahazo vola be avy aminy ianareo, saingy ho lany andro eo ianareo satria ny tolona ataonay dia tsy hijanona raha tsy miala Ravalo. Efa akaiky ny fotoana !

    • Ping-pong party entre Paris et New-York
      12 mars 2009 01:30, jonas (#185) répond à xena (#774)

      Tsy mora ny mitondra firenena.Indrindra fa mahantra toa an I Mcar. Dia mihevitra ve ianao fa i andry tgv mahay mitondra an io tsy misy kilema, nefa vao miditra sehatra dia baroa sy fangalarana ary herisetra no mitranga.
      Sa haverina eo ilay efa nanao fahadisoana indroa miataona sy ny ekipa mba....ianao na dia ita aza fa....

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    11 mars 2009 18:51, par jimendo (#934)

    Bonjour a tous,bien sure que les vrais responsables de tous ce merdier ce sont les français,les français sont les premiers responsables de tous les maux de l’afrique,les coréens veulent racheter les terres malgaches:on en parle mais pas plus que cela,par contre c’est la faute des français c’est sure,mais je vous poses la question pourquoi accepter notre fric,l’argent que la france vous donnes c’est avec mes impôts donc le fruit de mon travail .Tous cela pour vous dire d’arrêter de toujours trouver des responsables à tous vos problèmes bien sure les français ne sont pas des saints mais arrêtons les amalgames,je suis français et j’aime Mada,je dois venir chez vous en juin ,que va t il se passer on va me taper dessus car mon pays est responsable de tous vos malheur ?

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    12 mars 2009 00:43, par Mena (#947)

    Vous me faites hurler de rires quand vous vous dites objectifs dans votre article. Vous donnez même l’impression que des milliers de gens descendent dans la rue parce que tout va pour le mieux. Mahafinaritra fa tohizo ezaka.
    En tout cas, je préfère de loin que mon pays préfère plutôt la France et le USA comme partenaires principaux ; au moins on sait où on va !!!

  • Ping-pong party entre Paris et New-York
    12 mars 2009 06:24, par ggerfo (#932)

    Aza entina amin’ny fihetsehem-po be loatrae.
    Ireto misy resak’olona efa zokiny sy manampanahy ; alahatro ary rehefa alalinina dia manazava zavatra maro.
    Avelako any Ra8 na TGV na RATSIRAKA etc... olom-belona mety diso ireny . Ny firenena , isika rehetra samy voa mafy foana satria ny olona no enjehina sy ny natsangany . Ndao mba hijery @ fomba tony kokoa. Tsy manome na hanome lesona sanatria fa miantso tsotra izay mety ahatakatra ny tiako lazaina.
    Hoy ny zokiolona iray : fony hanome fahaleovantena na malagasy ny vazaha dia nandefa amiral iray miaraka amina équipe matevina hanao fandihadiana stratégique momba an’i Madagasikara. Fehan’io fanadihadiana io dia mizara roa toy izao (i) izay mahafehy ny filière rizicole eto Madagasikara no mahafehy ny toekarena iray manotolo , (ii) izay mahafehy ny « fihavanana » no mahafehy ny « politika ».
    Ny vary tsy asiko resaka fa tsotra , tsy misy izany période de soudure izany na maintso ahitra. Crise artificielle izany , natao ahabe kokoa ny tombom-barotr’izay mifehy ny vary . Tsy handalina lavitra aho , jereo fotsiny ny volana février 2006 , nidina ambany dia ambany ny vidimbary nefa théoriquement , traditionnellemnet période de soudure tsra ny février . Jereo ny gazety rehetra tamin’io vanimpotoana io na ny tarehimariky ny INSTAT . Nahoana satria .....
    Ny Fihavanana ve ve ? Nanomboka nisolo tsikelikely ny vazaha teo amin’ny fandrahandrahana ny gasy (merina ) vers les années 60 . Teraka ny fialonanan sy ahiahy teo @ vazaha . Namporisihany ny tanindrana hanao adimpoko t@ merina mpangorokarena . Nipoitra ny voambolana borizano maimbo , hova tsy manitra ets.... Tsikaritry ny andrina merina io tato afara dia natsangany ny Tranobe hifampifehezan’ny andrina rehetra izay heverina fa généralement descendants des princes merina ny maro .Rava ny tetiky ny mena sofina. Nisy sakoroka ponctuels entre foko tetsy sy teroa ary araka ny fotoana fa tsy lasa lavitra .
    Nitady fomba lalina sy subtile kokoa ny mena sofinanka nahita après plusieurs simulations fa ny tsaho mandady amin’ny tany sy tsy maripototra no tena mora miparitaka sy mandemy ny gasy .... simulations nataony ny « opération valo arivo » fangalana testicule zaza mbola tsy pibère na lohanonon-jazavavy mbola tsy pubère hanaovan’ny nord coréen fanafody hitsabona ny cancer de cerveau du président de la république d’alors . Zavatra maro no nokendrena tamin’izany fa ny lehibe dia hoe hatraiza ny portée-n’ilay intox.
    Fihavanana no répère culturell principal ny gasy na avy anindrana na afovoany. Fihavanana ... havana....ny fasana anefa no mamaritra sy mampifamatotra ny mpihavana ....fasana ....taolam-balon’ireo ray amandreny taloha.Raha potika izany ny fanajana taolam-balo sy na ny fasana dia potika ny répère culturel-nao . Tsy potehina fotsiny fa tonga dia solona répère hafa ( fihavanana solona dollar ) . Ahoana ny phase opérationnelle amin’izany .
    - Namidina touristes ny aloaalo bara sy antandroy . Commercialement tsy dia intéressant fa culturellement mafy ahan’ny tany androy sy bara ny fiantraikanay . Maro no tsy rototra ary ny mpino kristiana aza dia faly ny sasany fa heveriny hoe aloalao sampy ets...
    - Nanarama jiolahy gasy indray ry zareo nanatitra maloto tamina doany maro teto @ nosy ..... mitovy amin’ny esty ambony ny réaction-ny olona . Répère potehina daholo anefa ireny
    - Nodorany ny rova tetsy manjaka miadana , tsy répère ethnique intsony fa tena natioinal , izay vao tongatonga saina ny ampahany
    - Nalefany ny intox hoe misy mividy taolam-paty ...dia io izy io . Tsy mbola nisy enquête judiciare niafara tamin’ny filazana mazava fa dia i X na Y tena nahazo vola V noho io . Ariana etsy sy ero fotsiny ilay taola avy eo . Toy ilay resabe hoe atsy misy mercure rouge ary ambassade mihitsy no manondrana azy ???!!!... Ny fehana aoha nizao dia efa manomboka ny olona tompompasana mihitsy no mamaky ny fasany fa ny taolan’ny havana fa tsy mbola i dada sy neny no avoakany . Atsy ho atsy dia ny taolan’i dada sy neny mihitsy ny atao afera ...sans résultat financier anefa finalement .Ny fanajana an’i dada sy neny mihitsy no rava , ny fanajana ny razana , ny fasana nny tanindrazana , ny FIHAVANANA no potika tanteraka . Rehefa izay dia ny vola ny DOLLAR sisa REPERE PRINCIPAL. Dia izay ...
    - Atsipiny ny vola be , asiansy kalachnikov eoa anilany dia mifamono eto isika ... Tonga ny ilainy Valable eto amitsika ilay formule classique atsy Afrique na Amérique latine : « Là où il y a le pétrole , il y a la guerre » . Efa ela anie no fantany fa misy ary rentable , exploitable io pétrole io e , saingy mbola teo ny fihavanana ka sarotra ny nampiady ny gasy , teo ko ny didoan’ndry Ratsiraka momba ny révolution , ny didoanra8 momba ny rapide durable ets....
    - Koa tsy efa tonga eo amin’ny phase finale ve ry zareo : tsy misy intsony ny fihavanan fa ny vola no iadivana ; ny zanaka tsy voafehin’ny ray intsony , Boay kely manongana andrazoky , ny génération tektonik manalika ny génération bitniks , ny sectes miantsy ny FFKM ets... Tsy izay ve ilay idéal chaotique .
    Koa aza dia variana mifandranitra re raha azo atao fa ndeha samy haka saina lalina aloha e. Ndeha hitsikera tena dahola aloha vao mijery ny hazo kely eo @mason’ny namana.
    Efa lalimpaka ny fahavoazantsika aratsaina. Misy marina betsaka ny an’i TGV ary be loatra koa ny adalana nataon’ireo mptondra nisesy na ra8 na Ratsiraka na Zafy ets... fa dia efa tsy henatra ve fa dia mampiantrano an’i TGV ny mena sofiana ???? Plus qu’une ingérence , insulte ... tsy haiko e
    Tsy ho tonga min’izany koa anefa ny sasany raha tsy hazain’ny mpitondra mbamin’ny ain’izay tsy mitovy hevitra amibn’y : mort ou vif pour Pety , pour TGV , pour Ranjiva tes...
    Misaotra anoa namaky ggerfo gmail.com

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 301  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360