Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 novembre 2017
Antananarivo | 10h37
 

Economie

Région Boeny

Pilote pour le développement

jeudi 26 octobre

Faire de la Région Boeny une région pilote pour le développement, tel est l’objectif des responsables de la Région Boeny et du ministère de l’Economie et du Plan en organisant le « dialogue économique pour concevoir les outils d’appui au développement régional pour l’effectivité de la croissance inclusive du Plan national de développement (PND) du Boeny ». C’est ce qui ressort des discours des personnalités qui ont pris la parole lors de l’ouverture ce 25 octobre 2017 à l’hôtel les Roches Rouges à Mahajanga, d’un atelier qui durera trois (3) jours.

Les acteurs économiques dans la région Boeny s’y sont donc réunis afin d’approfondir, de débattre et de dégager des réflexions permettant d’obtenir un document d’orientation stratégique qui se rapporte sur différents points à savoir : les problématiques liées au développement des facteurs clés prédéterminés et identifiés pouvant stimuler la croissance inclusive dans la Région Boeny, les réponses concrètes pouvant transformer ces problématiques en opportunités, la sélection des actions prioritaires concrètes et ciblées susceptibles d’aider les décideurs dans leur prise de décisions et enfin l’identification des portes d’entrées pour chaque priorité retenue y compris les objectifs et les résultats attendus.

Face à l’importance de cet atelier et l’impact économique qui va s’ensuivre, le chef de la Région Boeny, Saïd Ahamad Jaffar, n’as pas omis de remercier le ministère de l’Economie et du Plan d’avoir organisé ce dialogue économique d’autant plus que ce ministère a choisi ladite région comme pilote pour le développement. « La région Boeny regorge de richesse pourtant jusqu’alors ce n’est qu’une infime partie de la population qui ont la possibilité d’en jouir. Cet atelier nous est donc nécessaire » affirme-t-il.

Durant l’atelier, une présentation des conditions préalables de réussite de l’inclusivité a été faite ; entre autres, emploi et opportunité, éducation, service financier, service d’infrastructure et de santé, lutte contre la corruption, développement des actifs et entreprenariat ou encore impôt et redistribution juste et progressive devront être les premières préoccupations des acteurs économiques. Des travaux de commissions se feront aussi tout au long de ces 3 jours où les résultats formulés par les acteurs vont permettre de déterminer les problématiques, les solutions ainsi que les axes prioritaires d’orientation des actions à faire.

Recueilli par Bill

2 commentaires

Vos commentaires

  • 26 octobre à 11:33 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Encore et toujours ces innombrables ateliers qui n’aboutissent à rien de concret pour le développement du pays.
    Qu’est-ce qu’on ne promet pas et qu’on ne fait pas pour se maintenir au pouvoir ?
    Ce n’est plus l’appât du gain mais celui du pouvoir qui fait tourner la tête de nos dirigeants.

    • 26 octobre à 19:03 | lysnorine (#9752) répond à plus qu'hier et moins que demain

      @Assalaamo alaikoum
      « Encore et toujours ces INNOMBRABLES ATELIERS qui n’aboutissent à RIEN DE CONCRET pour le développement du pays. »

      Le lecteur ne peut effectivement manquer de relever l’abondance des formules ou expressions CREUSES habituelles, révélatrices d’une certaine incapacité (quasi-naturelle ?) des décideurs à élaborer un ENSEMBLE de « PROJETS » CONCRETS d’OPÉRATIONS, générateurs de « développement ». Encore faudrait-il bien définir, au préalable, ce qu’on comprend par ce terme, et, partant, les OBJECTIFS PRÉCIS que les projets se proposent d’atteindre au terme de leur réalisation dans un laps de temps bien déterminé. Bien entendu, il ne faudrait d’abord compter que sur ses PROPRES RESSOURCES dont un inventaire exhaustif devrait être disponible.

      Citons :
      région « PILOTE » ; « DIALOGUE » ; « outils d’APPUI au développement » ;
      « croissance INCLUSIVE (?) ...« réussite de l’INCLUSIVITÉ (?) » « présentation des CONDITIONS PRÉALABLES de réussite de l’INCLUSIVITÉ »
      C’est ce qui ressort des « DISCOURS » ;
      « ATELIER » qui durera trois (3) jours.. ; document d’« ORIENTATION STRATÉGIQUE » (!) ; travaux de « COMMISSIONS » ;
      déterminer les « PROBLÉMATIQUES », les solutions ainsi que les
      « AXES prioritaires d’ORIENTATION » des ACTIONS (?)

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 377