Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2016
Antananarivo | 09h40
 

Société

Circulation dans la Capitale

Perte économique incommensurable causée par l’embouteillage

samedi 28 novembre 2015 | Léa Ratsiazo

Nette baisse de la qualité de vie, productivité économique en chute libre, telles sont entre autres les conséquences immédiates des embouteillages monstres de la capitale irrésolus. La pluie aidant, il n’y a plus d’heure ou de jour pour échapper aux embouteillages. Pire quand il y a une portion de rue en cours de réhabilitation comme c’est le cas du côté d’Ankadikely Ilafy actuellement. 2h30 aller et pareil au retour pour relier Avaradrano au centre ville d’une distance de 10 km à peine. Comment pouvez vous être productif sur le plan professionnel à ce rythme se plaignent les usagers de la route ? D’autant qu’on ne comprend pas du tout pourquoi on ne fait pas les travaux pendant la nuit par exemple pour ne pas trop perturber la circulation déjà mal en point ? Sans oublier qu’ils mettent deux semaines pour réhabiliter 200 mètres.

Quoi qu’il en soit, on a beau réhabiliter tant qu’il n’y a pas de nouvelles infrastructures routières, compte tenu du nombre de voiture en circulation, il y aura toujours des embouteillages. Désespérant !

33 commentaires

Vos commentaires

  • 28 novembre 2015 à 09:03 | Sabrina (#4247)

    2h30 pour faire 10kms ? Autant les faire à pied....

    Franchement, ce pays n’avance pas mais recule vers le Moyen-âge, au temps des charettes et des carosses.

    On est quand même en 2015 ; et quand on entend dire qu’il faut 2h30 pour faire 10kms c’est lamentable.

    • 28 novembre 2015 à 09:20 | Dadabe (#9116) répond à Sabrina

      Retour au Moyen-Age... Certes. Encore que toutes les villes, en ces temps anciens, n’étaient pas que des poubelles et des coupe-gorges. Passons. En 2015, si les charrettes étaient interdites de séjour après 6 h du matin et jusqu’à 19 heures (de même pour les gros camions de livraison), et si les taxis-be se montraient un peu disciplinés, la circulation serait nettement plus fluide. La réalité, c’est qu’il faudrait changer le parc des taxis-be, particulièrement sales et polluants, par des moyens de transport collectif modernes.

    • 28 novembre 2015 à 09:24 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      PS : si la police (avec un seul et même uniforme afin de savoir, enfin, à qui on a affaire car aujourd’hui on se croirait à un carnaval) passait moins de temps à racketter et se mettait, enfin, à gérer la circulation et à dresser de vraies contraventions (dont le montant doit être versé au Trésor Public et non pas disparaître au fond d’une poche...), bref, si chacun faisait son travail, cela aussi irait mieux.

    • 28 novembre 2015 à 10:17 | anihat (#9330) répond à Sabrina

      @sabrina : carosses, c’est 15km/h :p

    • 28 novembre 2015 à 10:36 | rakoto-neutre (#8588) répond à Sabrina

      Bonjour à tous

      Ces embouteillages ne s’en finissent plus et vont encore s’intenfiet.
      Pas de nouvelles rues,,les amciennes restéês sans élargissement sans entretien, sans budget pour les financer ou il y a de l’argent mais qui va les prendre en charge car le conflit de résponsabilité freine toutes activités concernant la CUA.
      IL FAUT ATTENDRE QUE TOUTES LES RUES DEVIENNENT IMPRATICABLE POUR MENDIER A LA BANQUE MONDIALE OU FMI.

    • 28 novembre 2015 à 10:37 | rakoto-neutre (#8588) répond à rakoto-neutre

      Lire s’intensifier

    • 29 novembre 2015 à 12:46 | andriaharimanana (#9331) répond à Sabrina

      effectivement !j’ai fait le trajet à pied d’ampefiloha à ambodivona, dans la pollution et la poussière ! le parcours du combattant ! mais c’est plus rapide !

  • 28 novembre 2015 à 10:28 | Isandra (#7070)

    Pendant ce temps, que faire Madame le maire, où est il l’argent des Allemands tant annoncé...?

    On n’entend plus Ramose FF (forcing et Feinte),...

    • 28 novembre 2015 à 11:06 | betoko (#413) répond à Isandra

      Pendant la campagne électorale pour les élections municipales , Marc Ravalomanana disait , je le cite" Croyez moi , dés que Lalao sera élu il suffit ( pas il suffirait ) que je les siffle une seule fois et tous les rainy boto (’ allemands ) viendront nous financer . je suis mort de rire , Il prend ces allemands pour des chiens on dirait car il suffit de les siffler , et jusqu’ à maintenant personne n’est venue , Lamentable

    • 28 novembre 2015 à 11:14 | Isambilo (#4541) répond à Isandra

      Et si on commençait par savoir où sont passés les quelques 700 millions sur les 830 du début d’année ?
      Faire les travaux pendant la nuit ? Excellent : les riverains ne pourront pas dormir la nuit et la productivité baissera. Sans parler de la différence de salaire entre travail de nuit et salaire de jour.

    • 28 novembre 2015 à 11:28 | betoko (#413) répond à Isandra

      La meilleure de Mme Lalao Ravalomanana , de mes propres yeux , je l’avais vu sortir de la marie dans sa voiture (avec chauffeur) et deux policiers municipaux lui ouvrait la route avec leur sifflet . Tout le monde doit s’écarter pour laisser madame circuler librement dans les embouteillages .
      Mais de quel droit ?

    • 28 novembre 2015 à 13:06 | Sabrina (#4247) répond à betoko

      Comme si les embouteillages et l’anarchie sur les trottoirs de Tana ne datent que d’aujourd’hui...

      Pffff...

    • 28 novembre 2015 à 13:13 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Isandra

      Isandra.
      Calmez-vous.
      Antananarivo est une ville dépendante de l’Etat Malgache.
      Si les allemands souhaitent investir ,il faut l’aval de l’Etat Malgache.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 novembre 2015 à 18:49 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      J’imagine qu’il ne vous a pas échappé qu’ENFIN le curage des égouts est en cours !
      Que crois tu qu’on puisse faire en 2 mois ??
      Rien que le curage TON PDS ne l’avait JAMAIS fait en 5 ANS !!! Alors ferme LA STP

    • 28 novembre 2015 à 20:05 | jangobo (#8776) répond à Isandra

      La CUA ne peut travailler sans un organigramme bien défini, pour savoir qui s’occupe de quoi. Et c’est bloqué au niveau du Préfet.

      Et puis le rôle de l’Etat et de la CUA doivent être bien déterminés.

      Kotovao a arrêté les travaux qui devraient être finis au temps du PDS car ils ont perdu du temps à se chamailler (peut-être pour savoir qui va recevoir les 10% si ce n’est pas plus maintenant) et Lalao est arrivée et vlan, redistribution des cartes.

      Et voyez comment travaille cette équipe de Rajao : c’est comme s’ils n’y avaient pas de marché préétabli pour ces travaux et coup de baguette, stop !

      Et Roland a dit qu’il va commencer les travaux, après un accord avec la CUA pour la réfection des routes. Pour vous dire qu’il faut donner à César ce qui est à César.

      Et en parlant du partage des responsabilités, c’est la SAMVA qui s’occupe de la ramassage des ordures et la SAMVA, c’est l’Etat.

      Et savez-vous à qui appartiennent ces gros engins qui s’occupent du curage d’Andriantany ou ne voyez vous que ce qui ne marche pas ?

    • 28 novembre 2015 à 20:41 | rakoto-neutre (#8588) répond à betoko

      Elle est l’élue d’Antananarivo et l’ancien président comme Rajoelina ou Ravalo, est sous la protection de l’état et jouit d’un traitement spécial et peut-être que pour cette raison que son épouse en béneficie aissi de ce traitement de faveur..

  • 28 novembre 2015 à 10:29 | lemama (#5841)

    On a plutôt affaire à des ’’ dame-jeannage ’’ !!!

  • 28 novembre 2015 à 10:32 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - « Pourquoi on ne fait pas des travaux pendant la NUIT » !
    Quelle idée farfelue ???

    - « ANKADIKELY-ILAFY »,c’est un endroit que je connais bien== même== si j’ai quitteéMadagascar,il y a 50 ans.
    L’extension d’Antananarivo a amélioré cette « PARTIE D’ANALAMANGA »,mais les infrastructures n’ont pas suivi cette évolution.
    - « A QUI LA FAUTE » ?
    A tout le monde.. ;aux petits riches..
    IL FAUT DEVELOPPER LES TRANSPORTS EN COMMUN et TAXER LES AUTOMOBILES INDIVIDUELLES.

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 novembre 2015 à 11:13 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Combien de fois je te disais que t’es loin pour connaitre la réalité . A maintes reprises l’entreprise COLAS fait travailler leurs ouvriers la nuit pour bitumer certaines rues de Tana pendant des mois et des mois .
      Pas la peine de taxer les automobilistes , nous payons déjà très chère les taxe sur les carburants et le gaz . Par contre à qui sont destinées les sommes exorbitantes dont les présidents des coopératives de transport à Tana encaissent tous les jours à raison de 2000 Ar par taxi-Be au minimum et sans justificatif de paiement aucune ?

    • 28 novembre 2015 à 13:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      - "2000 ariary:même pas un euro !
      C’est un « POURBOIRE ».Point barre !

    • 28 novembre 2015 à 13:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Pour le bitumage nocturne,il y a une raison technique :-« IL FAIT TRES CHAUD A MADAGASCAR »,autant que possible,le bitumage se ferait la « NUIT »==temps plus clément==Point barre !
      Bekoto.. ;Bekoto...je commence à avoir quelques éléments sur vous,« FANTASTIQUES » !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 novembre 2015 à 14:42 | Anton (#8594) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pour le bitumage nocturne,il y a une raison technique :-« IL FAIT TRES CHAUD A MADAGASCAR !!!

      Basilou, d’abord il est question de Tana ce qui ...’tempère’ ton raisonnement ; ensuite cela dépend également de la saison enfin et SURTOUT la chaleur (donc ta raison technique ne tient pas) n’est pas l’ennemi du bitumage [terme impropre car il s’agit en réalité d’enrobés bitumineux -constitué de granulats, de fillers et du liant hydrocarboné (bitume) ]
      Il s’agit d’enrobés fabriqués à chaud (aux alentours de 180 °C) et appliqués à chaud (aux alentours des 150 °C) ; il est loisible de fabriquer des produits tièdes entre 100 °C et 150 °C mais appliqués à ‘chaud’ (aux alentours des 150 °C).
      Les enrobés chauds sont transportés dans des camions disposant d’une benne munie de trappes à l’arrière, facilitant la mise en œuvre. La législation (dans un grand nombre de pays occidentaux) impose que les bennes doivent être bâchées lors du transport d’enrobés pour justement conserver la chaleur.
      Si, un enrobé stocké dans la benne d’un camion bâché peut rester plusieurs heures à température, mais il est, par contre, indispensable que la mise en place soit effectuée rapidement avant qu’il ne refroidisse (au-dessous de 130 °C, un enrobé est très difficile à ’travailler’, et la qualité de l’application peut être remise en cause) ; on évitera formellement les temps trop froids et mieux vaut en journée que la nuit sur les hauts plateaux
      A contrario l’eau est une ennemie car elle refroidit rapidement l’enrobé ; c’est pourquoi, on préconise (voire on interdit) ne de ne pas mettre en œuvre par temps de pluie (donc à Tana il vaut mieux faire les travaux pendant la saison sèche et en journée)

    • 28 novembre 2015 à 16:52 | Stomato (#3476) répond à Anton

      Bon rappel, mais pensez vous que basile le saint glé est capable de comprendre ?
      N’est il pas aussi besoin de répandre une certaine épaisseur d’enrobé pour avoir une chaussée résistante au passage de véhicules lourds ? Et ce sur un soubassement calibré en fonction des conditions climatiques ?

    • 28 novembre 2015 à 18:49 | Anton (#8594) répond à Stomato

      Je suis pas un spécialiste en travaux de génie civil mais les travaux de chaussée demande des réalisations spécifiques (et surtout dans les règles de l’art, ce qui fait souvent défaut) suivant le type de chaussée (rigide, semi rigide, souple) ; de travaux (neuf, réhabilitation, entretien) ; de l’usage (véhicules légers, mixte, lourds, ..)
      Pour schématiser (car c’est plus technique et complexe et nécessite quelques études, de sol notamment) :
      .Pour les travaux neufs par exemple une fois les terrassements réalisés (terrain sain) dans l’ordre un compactage (avec remblai si nécessaire) puis couche de forme (compactage par couches) ; couche de fondation (compactage par couches) ; couche de base (compactage + imprégnation) et couche de roulement (entre 5 et 7/8 cm suivant le type) ; il fait aussi prévoir un système de récupération et d’évacuation des eaux pluviales.
      .En réhabilitation, généralement si la chaussée est ’saine’ on refait la couche de base et la couche de roulement
      .En entretien, si le support est sain, la couche de roulement ou, plus simplement, une couche de roulement sur l’existant

    • 28 novembre 2015 à 19:16 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Anton vient de te répondre au sujet des bitumage de nuit . accouche un peu pour voir qui je suis

    • 28 novembre 2015 à 19:24 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ne compare pas le ariary avec l’euros , je parle de Madagascar
      2000 Ar par taxi -be minimum à multiplier par 3000 taxi-be , cela fait combien par jour ? D’autres président de coopératives demandent entre 3000 , à 25 000 AR

    • 29 novembre 2015 à 13:56 | Stomato (#3476) répond à Anton

      Je ne suis pas non plus spécialiste dans ce domaine.
      Mais j’ai observé un peu partout dans le monde, dont Madagascar, la manière dont les routes se dégradent et comment les effets des divers éléments de dégradation sont minimisés.

      Il m’arrive aussi assez souvent d’utiliser internet pour me documenter sur divers sujets.
      Voici par exemple ce que Wikipédia peut vous montrer au sujet du dimensionnement d’une structure de chaussée routière.
      Pourquoi ne pas faire lire cela a différents élus responsable de signer les chèques aux entreprises chargées des travaux ? Et en profiter pour leur rappeler que les travaux cela se contrôle !!!

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Dimensionnement_d’une_structure_de_chauss%C3%A9e_routi%C3%A8re

    • 30 novembre 2015 à 05:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      - « Un petit rapporteur »

  • 28 novembre 2015 à 16:44 | diego (#531)

    Bonjour,

    La Capitale a été toujours gouvernée par ses propres enfants, n’est-ce pas ? Tout comme les autres grandes villes à Madagascar.

    Si j’étais tulearien, j’accuserais en premier les élites et intellectuels enfants du Sud de la misère grandissante de cette région :

    - le KERE c’est l’œuvre de la classe dirigeante du Sud. C’est à dire les élites, intellectuels et la Société Civile du Sud.

    Et si je devais accuser et nommer des politiciens, ils s’appelleraient :

    - Monja, Vital etc...et leurs proches collaborateurs !

    Les politiciens sudistes sont responsables des malheur des gens du Sud, point !

    Quand on a fini de bien établir les responsabilités des enfants des provinces, il est alors plus que juste de questionner les responsabilités des élus nationaux.

    Nous venons d’élire des femmes et des hommes à la tête de nos provinces. Questions :

    - ces élus auraient-ils vraiment un pouvoir pour mener la politique dans laquelle ils ont été élus ?

    - disposent-ils des moyens financiers pour mener leurs programmes ?

    C’est compliqué hein !

    La classe politique malgache met la charrue avant les bœufs comme on dit :

    - 2002, 2009 et les élections s’avèrent difficile à ingérer pour Ravalomanana, Rajoelina et Mr R. Hery et leurs si brillants alliés !!!!!

    • 28 novembre 2015 à 21:01 | kunto (#7668) répond à diego

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
      - Madagascar un chapeau trop grand pour nos politiciens .
      - Chef de Quartier - Maire - Député - Ministre - Président : sans conviction - sans programme - sans vision - sans envie de développez le pays = 95 % de pauvreté en 2015 .
      - QUE DIEU NOUS REVEIL

    • 28 novembre 2015 à 21:06 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - COP21 ? Est ce que ça va avancer Madagascar ? ( fallait envoyer Mr A-R faire acte de présence pour Madagascar il est sur place ) .
      - 1 seul Objectif = le développement de Madagascar .
      - QUE DIEU NOUS AIDE

  • 28 novembre 2015 à 17:14 | Cacatoès (#7049)

    Tsy misy na iray aza !! Na jiro mena aza tsy misy (misy mamaky foana ny ampoula na misy milaiso ny poteau) !! Ny olona eny @ arabe no mande, ny trotoara misy pivarotra doly.
    Hiverina @ andro faha-gola angamba tsika ty sady hitana ny laharana farany @ firenena mahantra ny farany. Amin’izay andro izay koa angamba tonga saina ramalagasy dia hitraka sy hiova aminizay !!!

  • 30 novembre 2015 à 21:13 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

    - Cop 21 ????? alors qu’il y a urgence à Antananarivo - à Madagasikara ?????

    - 1 seul sujet = le Développement de Madagascar .

    - QUE DIEU NOUS GUIDE SUR 1 SEUL OBJECTIF

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 321