Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 22h41
 

Société

Agence de placement

Pas d’agrément pour les demandeurs actuels

samedi 24 septembre | Randria Maeva

Les 17 agences de placements, chargées de l’envoi des employés à l’étranger, qui demandent un agrément, actuellement, auprès la Direction de l’Emploi à l’Etranger et de la Main-d’œuvre (Ministère de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et des Formations Professionnelles), n’ont pas encore obtenu d’autorisation.

Koweït, Arabie Saoudite, Liban…ce sont tous des pays qui rappellent la traite des travailleurs domestiques malgaches. Selon le rapport du Syndicat des Professionnels Diplômés en Travail Social (SPDTS), entre 2009 et 2014, 36 femmes malgaches ayant travaillé en tant que domestiques dans ces pays, sont mortes. Malgré les accidents et les alertes, l’envoi des travailleurs domestiques à l’étranger, s’est multiplié durant cette période. Les agences ont obtenu des autorisations, sans compter les agences illicites qui ont continué de recruter. En 2013, la Grande île a cessé l’envoi des travailleurs mais en 2014, le syndicat a encore enregistré de nombreuses victimes.

Une pratique qui va à l’encontre de la loi internationale du travail mais aussi du respect des droits de l’Homme. Selon les rapports de l’Organisation Internationale du Travail, Madagascar ne dispose pas encore de loi conforme aux conventions internationales sur l’envoi des travailleurs à l’étranger. Il faudra ainsi actualiser la loi nationale du travail et ratifier la convention 189 concernant le travail domestique, adoptée en 2011 par la Conférence internationale du travail. Il y a aussi la convention 66 concernant les travailleurs immigrants. Il est nécessaire de mettre au point le contrôle des agences, la formation pour ces derniers et les travailleurs, mais aussi de vérifier la situation juridique des pays destinataires, et leurs positions par rapport aux conventions. Les procédures auprès des Ambassades et du ministère des Affaires Etrangères, ne doivent pas être prises à la légère.

Rappelons que le 09 septembre 2016, la Direction de l’Emploi à l’Etranger et de la Main d’Œuvre a organisé une réunion de concertation pour les Centres de Formation professionnelle (CFP) et les Agences de Placements Privés (APP). Ce sont des agences de placements dans la migration professionnelle à destination de Maurice, Seychelles et Hong Kong, ayant obtenu un agrément en juin 2016. La concertation s’est concentrée sur la convention de partenariat entre les centres de formations et les agences de placements mais également sur l’établissement des référentiels de métiers (Gens de maison, Zone franches, autres).

4 commentaires

Vos commentaires

  • 24 septembre à 08:54 | Isambilo (#4541)

    Je ne savais pas que les trafiquants d’esclaves s’appellent maintenant « agences de placement » !

  • 24 septembre à 10:24 | atavisme premium (#9437)

    Les loups se bouffent entre eux ,magnifique !
    Par contre augmenter encore la répression de toute part et c’est la population qui souffre encore plus !
    Mais cela les hautes autorités s’en foutent royalement !
    Et les dahalo pourquoi on en parles plus ?
    Bizarre encore cette affaire ce serait pas encore des manipulations du pouvoir pour s’accaparer les richesses du sud ?
    Et passons sur tous les scandales en court ,des gros bras kidnappent un haut responsable du Mapar a Fianar ,pas de commentaire ,bonne pub pour le tourisme .
    Monde de fous dangereux !

  • 24 septembre à 10:56 | betoko (#413)

    Triste réalité , 36 femmes décédées pour cause de violence dans un pays où nous n’avons pas d’ambassade et dire qu’on se bouscule encore pour y aller . Certaines femmes disaient que ce n’est pas vrai , que c’est de l’affabulation . Une fois j’ai interroger une agence de placement , qu’est ce qui se passe si parmi ces femmes que vous allez envoyées seront victimes de violence quelconque , réponse : Cela ne nous regarde pas , notre rôle c’est de leur trouver du travail , Cette agence s’est trouvée à Andrefan’Ambihijanahary

  • 25 septembre à 13:07 | Jipo (#4988)

    En effet la traite : on préfère la pratiquer soi - meme, n’ a-t-on pas viré les « sales » kolons frantsay, qui exploitaient sans vergogne les pôves gasy, pour les exploiter soi-même , avec la délicatesse qu’ on leur connait , maintenant ça va beaucoup mieux, et pour etre sur de ne pas manquer de postulants, quoi de mieux que de les garder / place, donc : des concurrents ? Niet !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 237