Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 06h08
 

Politique

Elections

Pagaille à la pelle

mardi 12 mai 2015 | Léa Ratsiazo

« Kitoatoa », c’est le mot qui revient le plus souvent dans la préparation des élections communales et municipales. Tout le monde se demande, mais qu’est ce que c’est ce foutoir ? On dirait qu’ils font exprès car jamais une élection de proximité n’a engendré autant de pagailles qu’aujourd’hui. Comme prévu, malheureusement, dans le cadre des élections municipales et communales, à quelques jours de la date de clôture de dépôt de candidature, le régime en place a encore pris, une autre nouvelle mesure qui a semé la confusion, cette fois-ci pour la commune de Talalan’Ivolonondry en particulier. Cette commune est scindée en deux selon la nouvelle loi sur la décentralisation : l’une a pour chef lieu Talatan’Ivolonondry et l’autre Ambohitrabiby. Dans le découpage initial, chacune de ces communes regroupe 14 fokontany. Mais pris d’une subite illumination, il y a quelques jours, le ministère de tutelle a décidé de basculer quelques fokontany, ceux d’Ambodifahitra et d’Ambatondralambo qui faisaient partie de la commune d’Ambohitrabiby à Talatan’ivolonondry. La décision n’a pas du tout plu aux habitants qui ont manifesté. C’était inédit car les manifestations et contestations sont en général l’apanage des grandes villes et non des communes rurales. Géographiquement, ces fokontany sont plus proches d’Ambohitrabiby selon les membres du fokonolona et ils seront perdants, en temps et en argent, s’ils devraient aller à Talatan’ivolonondry pour le moindre papier administratif.

Et pendant ce temps, les contestations s’enchaînent. La société civile, à l’instar du KMF-CNOE et du SEFAFI, désapprouve cette préparation complètement embrouillée des élections communales et municipales. La crédibilité de ces élections est déjà mise en cause prévient le SEFAFI. Le KMF-CNOE note qu’en principe au moment de la publication du décret de convocation des électeurs, tous les textes devaient être prêts, c’est la règle administrative et démocratique. Mais cette fois-ci, ce n’est notamment pas le cas, car chaque jour que Dieu fait, on change, on prend une nouvelle mesure, un nouveau texte, on procède à de nouvelles nominations….

L’opposition, regroupée au sein de l’Alliance Armada, exige le retrait de la nouvelle mesure scélérate sur la liste unique ne comportant ni nom ni photo. « C’est du n’importe quoi », s’insurge quasiment tous les concernés y compris les électeurs. Il se pourrait que la liste ne peut pas contenir tous les noms et photos et dans ce cas, que chaque liste, que chaque candidat prenne en charge l’impression de son bulletin comme au bon vieux temps au lieu de prendre des mesures à quelques jours de la fermeture de la date de dépôt de candidature selon eux. D’autant qu’ils auraient du le savoir depuis le début !

Pour l’ancien Premier ministre Omer Beriziky du parti UNDD, les tenants du régime auraient du consulter les autres, au moins les députés avant de prendre ce genre de décision. Des élections préparées dans de telle confusion n’apporteront rien de positif prévient-il. Hajo Andrianainarivelo abonde dans ce sens : « ce genre d’attitude de la part du régime ne correspond pas du tout à l’esprit de la réconciliation nationale », estime-t-il.

La préparation des élections est devenue une surprise partie, nul ne sait pas ce que nous réserve le régime demain ou le jour des élections.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 12 mai 2015 à 09:30 | Jipo (#4988)

    Re !
    La misère, l’ emploi, l’ éducation, le kere, les acridiens, les OM, l’ ékonomie, la santé, la sékurité : ne sont que des détails de l’ histoire, comparativement aux zélexionx et inaugurassions ...
    hery comme Capri !

  • 12 mai 2015 à 10:58 | tanguy37 (#7699)

    ALLO !!ALLO !!voulez vous me dire sur quel pays vous avez copié pour foutre un bordel pareil ? et pendant ce temps là le peuple ne dit rien,ne bouge pas,pas de manifs,pas de greves !!!ETONNANT ? non ?

    • 12 mai 2015 à 11:13 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à tanguy37

      Hi hi hi hi !

      On est dans une NATION où les dirigeants sont C(h)retins FJKM et le vahôk est reKONcilié, là où on discute à longueur de journée DES AMBRASSADES hypocrites OU DE SERRAGE DES MAINS ...SOUILLEES de... sang !

      Boris BEKAMISY

    • 13 mai 2015 à 04:02 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à tanguy37

      A quoi servent-elles les grèves,à Madagascar ?

  • 12 mai 2015 à 11:08 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « Pour cette élection de proximité c’est la liste des candidats qui est en vigueur ».Point barre !
    Alors pas de photos ,la fabrication est trop lourde.
    OU il faut supprimer ce fameux ==bulletin== unique !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 12 mai 2015 à 12:31 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Que pensez vous de la loi organique 005-2012 article 54 , Et oui encore un article 54 qui dérange le pouvoir
      En aucun cas un décret même présidentiel n’a aucune valeur devant une loi

    • 13 mai 2015 à 04:06 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      Je sais que l’interprétation de l’article 54 de la Constitution vous dépasse :
      - « ça suffit de discuter avec VOUS,nous ne trouverons pas un point d’entente ».
      En conclusion :
      - "IL S’AGIT DE MAJORITE ABSOLUE.Point barre !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 106