Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 6 février 2016
Antananarivo | 05h00
 

Politique

Ouverture ce jour du procès de l’affaire BANI

lundi 19 mars 2012 | Yann

Le procès de l’affaire BANI s’ouvre ce lundi 19 mars au tribunal d’Anosy. L’affaire était née le 17 novembre 2010, lorsqu’en plein référendum constitutionnel, des officiers supérieurs avaient annoncé la dissolution du pouvoir HAT et la mise en place d’un Comité de salut national. Participaient entre autres à la déclaration les généraux Noël Rakotonandrasana, ancien ministre de la Défense de la Transition, Jean Heriniaina Raoelina, ancien conseiller militaire de Marc Ravalomanana, et les colonels Charles Andrianasoavina et Assolant Coutiti. Des partisans des trois mouvances avaient reçu dans le même temps des SMS les invitant à se rassembler à la base aéronavale d’Ivato, où s’étaient retranchés ces officiers.

Sur le plan médiatique, ces événements allaient éclipser le référendum constitutionnel tenu ce jour là. Mais l’annonce de putsch militaire n’a guère eu de suite dans les faits et elle était rapidement matée : le jour même du 17 novembre 2010, les sympathisants civils venus manifester leur soutien étaient dispersés à coups de grenades lacrymogènes et de tirs en l’air. Deux jours après, un assaut entraînait la reddition des mutins.

Le professeur Raymond Ranjeva, ancien vice-président de la Cour internationale de Justice, et sa fille Riana, allaient ensuite être accusés par les autorités dans cette affaire. Le nom du professeur et celui de son mouvement Vonjy aina auraient été cités dans des documents retrouvés chez les mutins. Mais la défense du professeur Ranjeva nie toute implication volontaire de celui-ci dans cette annonce de putsch.

La tenue même de ce procès est contestée par beaucoup, à commencer par certains accusés militaires, qui se prévalent de l’article 16 de la feuille de route qui prévoit l’arrêt des poursuites judiciaires pouvant apparaître comme fondées sur des motifs politiques. Certains accusés pourraient refuser de se présenter au procès.

Le professeur Ranjeva et sa fille auraient promis de se présenter au Tribunal. De ce fait, une ordonnance judiciaire de prise de corps, qui avait décidé qu’ils devaient être escortés par les forces de l’ordre pour se rendre sur le banc des accusés, ne serait exécutée que de manière symbolique ce lundi. Leurs sympathisants ont en tout cas promis de venir nombreux pour les soutenir, et attirent l’attention de l’opinion internationale sur ce procès sensible.

34 commentaires

  • 19 mars 2012 à 08:10 | mpihomehy (#5162)

    C’est quand le procès contre les auteurs du coup d’Etat de 2009 ?

    • 19 mars 2012 à 09:05 | betoko (#413) répond à mpihomehy

      A quand le procés de Marc Ravalomanana sur son coup d’état de 2002 , de ses abus du pouvoir , de détournement de fond public et aussi de Didier Ratsiraka ?

      • 19 mars 2012 à 09:07 | mpihomehy (#5162) répond à betoko

        il ne faut pas oublier celui-ci non plus

      • 19 mars 2012 à 10:19 | mamy (#536) répond à betoko

        Il n’y a jamais eu de coup d’état en 2002.
        C’était une crise post-éléctorale, durant laquelle Ratsiraka a triché en changeant les membres de la HCC à la dernière minute pour proclamer les faux-résultats du scrutin à l’hotel Hermitage de Mantasoa.
        Et la victoire de Ravalomanana était reconnue après un recomptage des voix par les vrais membres de la HCC qui ont été remis à leurs fonctions après l’accord de Dakar.
        C’est pour cela qu’en juin 2002, le gouvernement était déjà reconnu.
        Donc, à ce propos, il n’y aura pas de procès qui vaille !

        Pour les abus de pouvoir et le détournement de fond public... Nous avons tous été témoins des accusations portées sur le la place du 13 mai, comme quoi les fraudes fiscales de Ravalomanana faisaient 1600 milliards... mais quand cette personne est devenue ministre, il a demandé aux agents des contributions directes de constituer des preuves... Puisqu’ils ne les avaient pas alors ces preuves. lol !

        Donc, arrêtez Betoko ! votre divagation ne vaut rien.

      • 19 mars 2012 à 10:39 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

        betoko,

        « L’affaire de 2002 s’est soldée par le départ du Président Didier RATSIRAKA,en résidence en France ».
        Admettons que l’alternance du « POUVOIR » soit en marche.Point barre !

        Basile RAMAHEFARISOA
        b.ramahefarisoa gmail.com

      • 19 mars 2012 à 14:07 | illuminé (#6489) répond à betoko

        coup d’etat de 2002 ? vous avez oublié qu’il a eu des élections Betoko !! ou dans votre petit cerveau élections rime avec coup d’état ?

  • 19 mars 2012 à 09:13 | jansi (#6474)

    Eux, ils ont préféré LIBERER le CT de la région Sofia, défenseur du toaka gasy, violeur multirecidiviste, Jao Jean.

  • 19 mars 2012 à 10:46 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Le référendum du 17 novembre 2010 n’a plus de valeur dès que les Malgaches ont signé une « FEUILLE DE ROUTE », devenue la loi fondamentale de Madagascar.

    « ILS » avaient raison avant l’heure.Il faut en tenir compte de la réalité actuelle.

    Un procès sans aucun intérêt pour le Peuple Malgache.

    Basile RAMAHEFARISOA
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 19 mars 2012 à 11:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Moi personnellement je n’ai pas signé la feuille de route mais j’ai voté la constitution de 2010. Mr BASILE, évitez de faire l’amalgame entre les signataires de la feuille de route (une dizaine de personne) et les malgaches (plus de 20millions d’âmes).

      • 19 mars 2012 à 14:07 | ASSISE (#1505) répond à plus qu'hier et moins que demain

        Une dizaine de signature pour la Feuille de Route

        MAIS non 20 millions d’électeurs pour la constitution 2010. Là, ils on vraiment fait de l’amalgame.

        D’ailleurs qui a voté la transition ?

    • 19 mars 2012 à 12:26 | ASSISE (#1505) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vitsy ny nanao sonia ny « F. R » fa maro koa anefa ireo nanao sonia ho an’olon-kafa ny « référendum ». Be loatra ny tsy tonga nifidy ka dia aleo lazaina ho tsara loatra koa iny no anton’izany.

      Manginy fotsiny ny fomba nanatanterahina azy iny. Lany iny mandra-pandrava azy indray.

      • 19 mars 2012 à 12:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à ASSISE

        « Je » regrette si la CONSTITUTION de la pseudo-quatrième République Malgache est mort-née.Maintenant il accepter l’évidence si on veut avancer vers la sortie de crise pour un ordre de constitutionnalité.Des élections,libres,transparentes et acceptées de « TOUS ».
        La Feuille de route est devenue notre loi fondamentale temporaire.A prendre ou à laisser !

        Basile RAMAHEFARISOA
        B.ramahefarisoa gmail.com

        • 19 mars 2012 à 12:35 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

          rectification :
          "Il faut accepter l’évidence...

  • 19 mars 2012 à 12:37 | DIPLOMAT (#846)

    Encore des gesticulations avec un similacre de procès.

    Reste que ce n’est absolument pas ce qui nourrit le peuple.

    La préocupation du peuple est la chereté de la vie, les difficultés pour trouver un travail, un logement, la sécurité, la santé, les enfants... pas des feuille de route inappliquée, des histoires de séparation du TIM, des blocage (pas blocus comme racontait l’autre... ) , pas les discours de Andry Rajoelina...pas les reunion de bidasse vatatahy ! ON S’EN FOUT...

    La politique de poiliticart n’est valable que si l’on en a les moyens, et Madagascar n’en a pas.

    Les journalistes devraient aussi rechercher du concret sur l’inaction de la HAT, en publiant :

    les VRAIS chiffres de l’inflation, et en y apportant leur vision éclairé.
    En parlant de la hausse du chomage : et y apporter leur vision.
    En parlant de la hausse de mortalité infantile, et y apporter leur vision.
    En parlant des chiffres sur l’insécurités et y apporter leur vision.
    En parlant de la chute de l’espèrance de vie, et en y apportant leur vision.
    En parlant de la baisse de la scolarisation des enfants de moins de PLUS DE 10 ANS.
    En parlant des chutes d’exportations de Letchis, vanille et Girofle, de crevettes et apporter leur vision.
    En parlant de l’evolution des exploitations des mines de M/car, en chiffre, et y apporter des projections !

    Faire un véritable édito économique !!!

    Ya de quoi faire !!!

    • 19 mars 2012 à 14:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

      Diplomat,
      « JE » vous comprends mais nous sommes dans un cercle vicieux :"NOUS DEVONS RESPECTER CETTE FEUILLE DE ROUTE POUR OBTENIR DES AIDES INTERNATIONALES (mêmes si elles sont empoisonnées).La balle est dans le camp des Malgaches.

      Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa gmail.com

      • 19 mars 2012 à 15:27 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

        Basile,

        La feuille de route ne sera pas respectée.
        L’autre freine des 4 fers pour garder le plus longtemps possible le pouvoir.

        La feuille de route fixe des echeances.
        Ces echeances sont autant de temps gagné à chaque fois...et pendant ce temps, le peuple crêve, les bandits attaquent, grace à des Bidas, et certains (je dis bien certains) Karana....sous l’oeil bienveillant de certains fonctionnaires pourris VOILA LA VERITE.

        Dans 3 ans, on y sera encore !

        Qui vivra verra !

        • 19 mars 2012 à 16:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

          Pas ci-longtemps que ça :
          « Dès qu’on parle de »TRAFICS",il y a toujours des karanas (le trafic d’or) mais il ne faut pas oublier les passeurs ou les hommes de mains.
          Je suis pour la méthode ancienne,pour lutter contre les voyous il faut utiliser les méthodes des voyous :« INFILTRATIONS »et la radicalisation des répressions pour « faire » des exemples.

          Basile RAMAHEFARISOA
          b.ramahefarisoa gmail.com

        • 20 mars 2012 à 03:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

          « L’autre freine des 4 fers pour garder le plus longtemps possible le Pouvoir ».
          Je viens de lire :
          « Christine doit partir de son poste de Gouvernement ».
          « Elle constitue le problème de la JUSTICE ».
          « La Communauté internationale a toujours dit que Christine constitue un blocage pour la reconnaissance internationale ».
          Christine instrumentalise la Justice.
          dixit le SMM.

    • 19 mars 2012 à 14:29 | da fily (#2745) répond à DIPLOMAT

      hello diplomat,

      VRAI ce que vous dites. On s’en carre les miches du procès de certains qui se sont vus lésés au moment du partage et d’un professeur qui de part sa contribution démontre ô combien nous avons de nullards à la tête de notre pays !

      Bowdel, c’est plus supportable !!

  • 19 mars 2012 à 13:13 | tononkira (#3592)

    mamono biby tsy nahafaty, ity ny Prezida Rajoelina sy ny forongony, ka ifoteran’ny rambony. Handroso ho faty raibe, hihemotra ho faty renibe.
    Fin de l’épisode hoy i Atoa Basile izay.
    vitao haingana ny seranana hélicoptère ao Ambatobe ao, ahazoana manao tongotra an-katoka.

  • 19 mars 2012 à 13:28 | jansi (#6474)

    Il est LIBRE Jao Jean !
    Eux, ils ont préféré LIBERER le CT de la région Sofia, défenseur du toaka gasy, violeur multirecidiviste, Jao Jean.
    A méditer

    • 19 mars 2012 à 17:00 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à jansi

      Et l’histoire du CHRIST ?

  • 19 mars 2012 à 13:56 | intrus (#6296)

    Un coup d’état contre un coup d’état ! Est-ce un coup d’état ?

    Si je tente de reprendre ce qu’un voleur a pris à mon père (dada), je ne peut être déclaré voleur que par le vrai voleur !

    • 19 mars 2012 à 14:41 | Jipo (#4988) répond à intrus

      Bonne question de celui qui plie sans rompre Coup d état contre coup d état = 0 balle au centre , on pourrait même parler de coup d’ éclat .
      Pour ne pas dire : juste retour de bâton à cout gracieux .
      Encore un coup de Ravalomanana , ah ce francheman !

  • 19 mars 2012 à 15:34 | Tojo (#6209)

    Yann a écrit ceci : « Le professeur Raymond Ranjeva, ancien vice-président de la Cour internationale de Justice, et sa fille Rina, allaient ensuite être accusés par les autorités dans cette affaire. Le nom du professeur et celui de son mouvement Vonjy aina auraient été cités dans des documents retrouvés chez les mutins. »


    Ce qui est intéressant est de savoir « que contient ce document en question » et en quoi Raymond Ranjeva et sa fille ont-ils été cités ?

    Je me rappelle qu’un chèque de Ray Amandreny Mijoro a été aussi trouvé chez les mutins, et il s’est avéré que ledit un membre de famille du colonel Noel était le trésorier de Ray Amandreny Mijoro.

    Alors, les journalistes, nous, ce que nous voulons c’est de savoir « la nature » de l’implication de Raymond Ranjeva dans cette affaire, autrement dit, ce que le « document » révèle concernant Raymond Ranjeva et sa fille. Après, nous pourrions en discuter du sérieux ou pas de la teneur dudit document, cela afin de juger s’il s’agit d’un coup monté ou s’il y a eu vraiment implication du politicien Ranjeva dans cette histoire.

    Mais de grâce épargner nous les arguments farfelus de « Andriana Merina », « ancien juriste international », « ami de Vatican » et banane et cacahuètes.

    • 19 mars 2012 à 16:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Tojo

      Ceux qui souhaiteraient de la guerre civile,à Madagascar,ne manquent pas.
      Aux Malgaches de faire attention sur les QUESTIONS RELIGIEUSES.
      Il nous faut un Pays neutre !

      Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 19 mars 2012 à 16:33 | jansi (#6474) répond à Tojo

      RRanjeva est un honnête homme dont le rang social (Andriana Merina, olobe), le savoir (agrégé de droit), la notoriété (ex président du CIJ), l’expérience (juriste d’envergure internationale), et les points de vue politiques (programme Vonjy aina) sont des facteurs dangereux politiquement pour la durée de vie et la stabilité du régime. Il faut lui faire peur et si besoin l’écarter pour longtemps. Le reste n’est que montage comme tous ces actes de « destabilisation dans une république bananière » punissables selon les lois scélérates de la plupart des pays tropicaux sous développés.
      Dans ces pays là, on ne supporte pas les critiques, on n’aime pas qu’on apporte la contradiction, on refuse les débats publics.

      • 19 mars 2012 à 17:05 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à jansi

        Et DOMINIQUE STRAUSS KAHN ?

        • 19 mars 2012 à 17:51 | jansi (#6474) répond à plus qu'hier et moins que demain

          DSK. C’est une autre affaire, dans un contexte différent, dans un pays différent, qui n’a rien à voir ni à comparer avec cette affaire RRanjeva qui pour le moment est sous le coup de la très vieille et tres policière stratégie du soupçon.

          Le procès reprend demain. La nuit porte conseil à ceux qui doivent décider du sort de RRanjeva et de sa fille mais aussi des gens impliqués dans ces affaires.

      • 19 mars 2012 à 20:37 | Tojo (#6209) répond à jansi

        Soyons sérieux !
        Il ne faut pas donner à Raymond Ranjeva la qualité qu’il n’a pas. D’une part, c’est irrespectueux, et d’autre part, c’est vouloir sa perte.

        Le projet « vonjy Aina » qu’il a présenté a le même poids que l’action de Satrobory (le révérend). Il ne fait peur à personne.
        Il faut être ivre pour croire que Raymond Ranjeva avec son Vonjy Aina, une sorte de bout de papier sans consistance, aura la capacité de conquérir le pouvoir aussi bien par « la mendicité » (Oui, RR a fait de sa stratégie politique de « quémander le pouvoir » à Andry Rajoelina) que par les urnes.

        Politiquement, RR ne pèse que dalle. Il n’a même pas la capacité de gagner trois Fokontany d’Andohalo ou de Faravohitra. Il ne pèse donc zéro politiquement.

        En se prévalant être « technocrate », RR a toujours « demandé », « quémander », mendier" pour qu’on lui offre sur le plateau d’argent le pouvoir. Un gars comme çà n’est pas capable de gouverner.

        Alors, le seul moyen pour lui restait pour conquérir le pouvoir serait de s’allier avec ceux qui « ont la capacité » d’arracher le pouvoir dans la main de Rajoelina. Les voilà réunis à BANI. Sauf que parmi les élements militaires contactés et qui ont donné leur accord pour mener le coup, il y en a qui ont désisté à la dernière minute dont le 1er RFI d’Ivato dont le chef de Corps s’est retrouvé injoignable le jour J et à l’heure H. En voyant cela, les autres corps ont eu peur et ont préféré se retirer, en laissant les galonés de BANI, seuls dans leur coin et ramassés comme des cacahuètes.

        RR aurait, alors, compris, que le coup d’Etat a échoué mais il n’avait pas suffisament le temps pour tout effacer.

        La question qu’il faudrait poser n’est pas « si RR est mouillé dans ce coup » (Oui, il l’est),mais surtout Pourquoi Monja Roindefo, lui n’est pas inquiété alors que lui aussi il serait dans le coups. Là, oui, il y aurait deux poids deux mesures.

        Mais de là à dire que RR est « innocent » du fait de son CV, on a juste envie de lui crier : « Mon oeil » !

        Donc, La justicie malgache va-t-elle oser envoyer l’Andriana Merina (selon Ndimby) à Tsiafahy pour se nourrir des rats ou Pas ? La loi est-elle la même pour tout le monde ou est-ce qu’un statut social, et de castes, pourrait effacer un crime ?

        wait and see !

      • 20 mars 2012 à 03:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à jansi

        Jansi,
        Etes-vous Malgache ?

        Basile RAMAHEFARISOA
        b.ramahefarisoa gmail.com

  • 19 mars 2012 à 18:31 | el che (#344)

    En ouvrant le proces sue l’affaire bani, Rajoelina se condamne lui-même.
    Un coup d’état est un acte criminel, puni de mort par notre justice.

    Certes, aucun juge n’aura le courage de mettre en accusation de Phat, c’est la preuve de leur subordination au tenant du pouvoir, et prouve que la condamnation de ravalomanana est bien une mascarade de justice.

    Tôt ou tard, ce sera au tour de Rajoelina de répondre de ses crimes devant la nation entière

    • 19 mars 2012 à 20:56 | Jipo (#4988) répond à el che

      Entièrement d ’accord avec vous , encore faudra-t-il l’ empêcher de s ’ échapper, et ça c ’est pas gagné , sachant que la france n ’extrade pas ses ressortissants , il n’ aura juste quà se réfugier à l’ ambassade de france pour etre « diplomatiquement exfiltré » ( de nuit comme souvent) par le 2ème RPIMA . Il faut bloquer tous les aéroports , aux premières vibrations .

      • 20 mars 2012 à 03:58 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

        La France n’extrade passes ressortissants mais envoie ses déchets (humains),partout !

        Basile RAMAHEFARISOA
        b.ramahefarisoa@gmùail.com

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 114