Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 8 décembre 2016
Antananarivo | 02h27
 

Société

Mouvement de grève

Oui et non

mardi 11 octobre | Bill

Les greffiers reprennent leur travail tandis que les 13 syndicats d’enseignants de l’Education nationale persistent dans la grève. En raison du déroulement du 19è Sommet du COMESA qui a débuté ce lundi 10 octobre 2016, le bureau national du syndicat des greffiers décide de suspendre la grève qui aurait du commencer lundi 10 octobre. C’est Haja Andriambololona, le président du syndicat qui l’a annoncé hier quand il a prié les greffiers de rejoindre leur bureau et d’effectuer comme d’habitude leur travail. Vendredi dernier pourtant le même bureau national du syndicat a lancé le mot de grève et décidé de fermer les bureaux des greffes de toute l’île ce lundi pour une durée indéterminée. Là encore, la suspension de grève demeure pour une durée indéterminée bien que le motif de ce report est l’accueil du sommet du COMESA sachant que le sommet s’achève le 19 octobre prochain. A quoi tout cela rime-t-il ? Chacun est « roi » dans son métier ! En tout cas, la reprise normale du travail des greffiers satisfait aux justiciables.

Le président du syndicat des greffiers déclare que la poursuite du travail répond au souci d’écarter toute idée de manipulation politique de leur mouvement de la part des gouvernants. Autrement dit ce n’est pas pour le service public auquel ils ont souscrit tout au début de leur carrière que les greffiers travaillent mais par peur des gouvernants qui décident ou non de satisfaire leurs revendications. Toujours est-il que le contre-ordre du bureau national du syndicat des greffiers a créé une certaine confusion au sein des membres du syndicat et du corps des greffiers.

La même confusion est ressentie au sein des enseignants « FRAM et anciens FRAM ». Si des enseignants FRAM poursuivent la grève, nombreux sont ceux qui vaquent à leurs occupations et fonctions d’enseignants dans les écoles primaires publiques, notamment ceux qui viennent d’être intégrés comme fonctionnaires. Elidio Andrianjafy, un leader des 13 groupements syndicalistes affirme que la grève gagne aujourd’hui six (6) Directions régionales de l’Education nationale, mais il avoue aussi que nombreux sont les écoles primaires publiques qui fonctionnent. Cela n’empêche, ajoute-t-il que les 13 syndicats demeurent solidaires et persistent dans la grève pour obtenir des résultats concrets. Ces syndicats réclament des augmentations des divers indemnités (craie, risque, fonction) et l’annulation de l’obligation de contrat CDD pour les enseignants FRAM.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 11 octobre à 11:07 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Bill toujours égal à lui-meme, surtout ne changez rien, ne vous relisez surtout pas , avant d’ aller vaquer à vos okupassions .
    « aussi que nombreux sont les écoles » ...
    Demander la sécurité de l’ emploi, ?
    Ces fonctionnaires à l’ image des dirigeants, et leur prézidia, honoris causa en ékonomy, ne savent pas que les caisses sont vides .
    C ’est vrai ça , à quoi sert l’ instruction si ce n’ est pour ignorer ce qu’ elle nous apprend , à savoir : essayer de réfléchir, avant de prétendre penser ...

    • 11 octobre à 11:31 | walesa (#5863) répond à Jipo

      On travaille, on travaille pas, ça change rien, absolument rien ! Le Pays est depuis bien long temps en faillit totale. Surtout les cerveaux de ses fonksioners pourris ont bien cessés d’exister et sont aussi en faillit ! C’est donc un echeque cuissant de leurs esprits. Ne m’etonne meme pas l’absence d’une declaration du faillit de Madagascar ! Personne capable de la declarer ! Dans ce contexte j’ai ne qu’un reve : Allouer le Pays tout entière aux plus offrants gestionnaires-milliardeurs (en dollars) sous certaines conditions. Sinon lancer un appel d’offre auprès de quelques charitables milliardeurs, pour qu’ils puissent devenir notre nouveau Roi ! Ha ha ha !
      Mais malheuresement ce ne que mon reve...I have dream !

    • 12 octobre à 09:09 | NICOLAI (#8035) répond à Jipo

      si les caisses sont vides c est parce que certains puisent dedans

  • 11 octobre à 11:18 | punchline (#9673)

    ils sont i.d.i.o.t.s ces syndicats, arrêter leur grèves pour le COMESA , on aura tout vu.plus rien ne m’étonnes
    on a le président qu’on mérite
    il savent déjà ce que c’est un COMESA, voilà je vous le donne, c’est mieux que wikipedia :

    « des africains de l’est à faible pouvoir d’achat, qui produisent les mêmes produits vivrières(oignons, tomates, banane), donc à potentiel d’échange zéro, et donc rien à voir en commun, mais qui se croient être à la même hauteur que le marché commun européen »

    le COMESA est un leurre

    liberez andrianony tsitohara t robson pierre

    • 11 octobre à 12:09 | Babah (#9347) répond à punchline

      Les syndicats gasy ont toujours été ainsi, pauvre Punchline-déçu ! Vous ne le constatez qu’aujourd’hui lorsqu’ils n’arrivent pas à faire grève-illimitée pour manque de saosy venant des Mpanao Dinika ampitsanganana ?

      Afo sendikaly, dreviste de la jirama, de aimad, greffiers, fram et ex-fram, seces, paraméd, magistrats, douaniers, forces vives, sou-officiers, reservistes, mpivarotra an-dalana, bas-quartiers, av7, ... : tous ces « grévistes professionnels » ne sont que des opportunistes paresseux à l’affût de gains faciles et leurs chefs et leaders des futurs ministres, ct et cst de demain.

      La déception n’est pas trop amère, j’espère ? Et dites-vous bien qu’avec votre projet de pédéralisme, oups fédéralisme plutôt, le nombre de ces glandeurs professionnels se multiplieront par le nombre d’Etats fédérés ou de gouvernorats créés.

      Continuons la rêverie du renouveau révolutionnaire et laissons tomber le vrai job : je le répète encore, il n’y aeu que sous Tsiranana et Ra8 que la majorité de la population a bien mangé, été bien éduqué, soigné et a pu circuler en sécurité . Ceux qui nient cette évidence et feignent de regarder ailleurs sont motivés par autre chose que le bien-être de la population.

      Il n’y a pas photo : Tsiranana n’est plus là, Ra8 est encore dynamique. Adoptons son pragmatisme, arrêtons la mesquinerie.

    • 11 octobre à 17:03 | punchline (#9673) répond à punchline

      @ babah !
      punchline déçu ? oui, pas pour moi , pour eux
      donc tu es en train de dire qu’ils ont arrêté leur grève, car il y avait une histoire de saosy ? c’est fou ça ! , les gens du pouvoir considère la corruption comme naturelle !

      cela dit, ça n’empêche pas de dire que leur lutte est légitime, et surtout l’instinct de grève et de révolte est devenu pavlovien, et ça c’est bon signe.

      continuons à secouer le cocotier, continuons l’échauffement , la répétition générale, car le grand match est imminent

      liberez pierre robson et tsitohara andrianony

  • 11 octobre à 15:01 | I MATORIANDRO (#6033)

    Ndryyy !!!

    comeza hono no anajanonana ilay fitakiana !!!

    Efa nahazo vola tany ambony tany ny mpitarika vaovaon’ty sendika ty dia manao lelon-jaza otran’io ka ny mpiray tolona aminy lasa fitaovana ; tsy mahagaga raha tsinotsinoavin’ny fitondrana mitafy mananasy ny fitakianareo !

    Samia velon’aina !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 115