Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 septembre 2017
Antananarivo | 05h12
 

Tribune libre

Tribune libre

« Refondation » dites-vous : Osera-t-on ?

mardi 27 juin

Madagascar est-tel qu’il est, un Etat-nation. Il ne s’agit donc pas de refonder la nation. C’est la notion de république que les Malgaches n’arrivent pas à assimiler. Oserons-nous aller au fond de la question ?

La date de la première des républiques à Madagascar, initiative de Malgaches, n’est pas le 14 octobre 1958. C’est le 2 avril 1947. Il s’agit de La République indépendante de Namontana, dans le district de Mananjary, proclamée dans les circonstances du soulèvement du 29 mars 1947. Elle fut l’œuvre de soldats malgaches, ayant fait partie des troupes coloniales de l’armée française, puis démobilisés à l’issu de la Deuxième Guerre mondiale. Une structure de commandement a été mise en place, de même qu’une logistique pour soutenir la lutte armée engagée.

Le passage à une Cinquième République est sur les lèvres de ceux qui parlent ici et là de cette idée de « refondation ». On ne peut pas… puisque la Première ne l’a jamais été. La nouvelle république à mettre sur pied n’est donc pas la continuité des quatre précédentes. D’où elle devra avoir un nouvel hymne et un nouveau drapeau. Ce rouge, vert, blanc représente l’errance en dégringolade de cinquante-neuf ans de pseudo-république ; Zanahary n’a pu bénir un pays qui court d’échec en échec.

La France s’est immiscée brusquement dans l’évolution interne de Madagascar lorsqu’elle a commencé à annexer l’île à l’issu de la guerre de 1883-5. A son retrait progressif de l’administration du pays aux termes de la colonisation, ses habitants, autrefois sujets de monarques (puis indigènes d’une métropole), se trouvent subitement citoyens libres et égaux. Le vécu d’un peuple ne se décrète pas du jour au lendemain sans une assimilation par voie d’expérience ; la colonisation n’a pas été un apprentissage pour intérioriser les valeurs républicaines. Déjà que la « république » du 14 octobre 1958 ne l’est que de nom, la population qu’elle est censée administrée s’avère être des pseudo-citoyens. Cette logique sera suivie par ses trois autres successeurs. Et nous voilà en train d’évoquer la refondation de la République. Allons-y, allons au fond de la question !


PS
 : Le retour à la souveraineté marqué par la proclamation d’une « république » puis l’octroi de l’indépendance le 26 juin 1960 n’est pas l’aboutissement des luttes nationalistes. Il est le fait essentiel de facteurs extérieurs, raison pour laquelle presque toutes les colonies françaises reçoivent leur indépendance à la même année (et plusieurs au même mois –juin-, dans une succession de jours).

Hasina A. Raveloson

10 commentaires

Vos commentaires

  • 27 juin à 11:23 | betoko (#413)

    Merci de votre post
    J’aimerais qu’on enlève la phrase qui se trouve sous les buste de Philibert Tsiranana à Antaninarenina ceci« Philibert Tsiranana père de l’indépendance de Madagascar » Je trouve que c’est de la désinformation et de la culte de la personnalité
    N’oublions pas que Madagascar était indépendant avant la colonisation par La France en 1895 et lors de la conférence de Berlin organisée par les grande puissance de la même année , il a été voté et décidé qu’aucune grande puissance ne devrait coloniser Madagascar , hélas comme Madagascar n’avait ni représentant encore moins un ambassadeur , La France a passé outre cette décision et la Reine Ranavalona 3 n’était pas non plus au courant

    • 27 juin à 11:57 | punchline (#9673) répond à betoko

      indépendant et fédéral, avant 1895 oui Madagascar l’était ; et seul le royaume SAKALAVA qui avait comme son valamparihy le ranomasina (ou la mer), de Diego à fort-dauphin, le sakalava possédait la partie la plus importante de l’île.

      andrianampoinimerina jalousait cette situation, d’ou son leitmotiv : ny ranomasina no valamparihiko (traduire : « la limite de mon royaume n’est autre que la mer »), en tout cas c’etait son rêve ; on rêvait beaucoup à cette époque là

      SEUL LES POISSONS MORTS SUIVENT LE COURANT

    • 27 juin à 14:57 | Ibalitakely (#9342) répond à betoko

      Oui bien sûr, nuance entre indépendance & retour à l’indépendance. & certes à l’époque des roitelets qui ont encore résisté à la monarchie merina [1]* qui était à + de 90% déjà souverain de l’ile, on était totalement indépendant avant 1896 càd avant le drapeau blanc de RANAVALONA III.
      1]* : le « ranomasina no vala-parihiko », c’est comme dans l’histoire du monde & dans chaque pays , c’était le roitelet le plus puissant que les autres aux alentour qui dominait & qui faisait des conquêtes pour agrandir son royaume voir son empire. Alors quoi d’étonnant avec Imboasalama. Si des Sakalava ou Betsimisaraka ou Atandroy ou autres étaient plus puissants, plus rusés & plus constructifs que lui, ç’aurait été la même chose, & allant peut-être même jusqu’aux iles voisines [éparses y comprises] donc ivelan’ny ranomasina ny vala-parihiny !! Mais que voulez-vous, l’histoire est ainsi faite.

    • 27 juin à 14:58 | Ibalitakely (#9342) répond à betoko

      Oui bien sûr, nuance entre indépendance & retour à l’indépendance. & certes à l’époque des roitelets qui ont encore résisté à la monarchie merina [1]* qui était à + de 90% déjà souverain de l’ile, on était totalement indépendant avant 1896 càd avant le drapeau blanc de RANAVALONA III.
      1]* : le « ranomasina no vala-parihiko », c’est comme dans l’histoire du monde & dans chaque pays , c’était le roitelet le plus puissant que les autres aux alentours qui dominait & qui faisait des conquêtes pour agrandir son royaume voir son empire. Alors quoi d’étonnant avec Imboasalama. Si des Sakalava ou Betsimisaraka ou Atandroy ou autres étaient plus puissants, plus rusés & plus constructifs que lui, ç’aurait été la même chose, & allant peut-être même jusqu’aux iles voisines [éparses y comprises] donc ivelan’ny ranomasina ny vala-parihiny !! Mais que voulez-vous, l’histoire est ainsi faite.

    • 27 juin à 15:03 | Ibalitakely (#9342) répond à betoko

      * Il fallait dire à ses ancêtres de se réveiller plutôt car l’avenir n’appartient pas à ce qui se lève tard.

    • 27 juin à 15:12 | Ibalitakely (#9342) répond à betoko

      Dia na efa 64 taona nozanahan’ ny frantsay aza avy eo ka mbola nataony ihany hoe vous les déshérités de Madagascar, dia mihino ka mamaly hoe oui msé.

  • 27 juin à 14:32 | Ibalitakely (#9342)

    Dia hatramin’ny ny constitut° na lalàm-panorenana, ny code pénale & ny code électorale dia toa izay sadasada any ivelany any no ampiarina eto. Avy eo tsy hoe 5° république ny sasany dia mba ny hankany koa ve no maha maika ny sasany ?? Amboarina asiana fanovana fotsiny ny lalàm-panorenana (2010) ka izay mety & ilaina @ ny firenena ihany no tokony ho soratana & eken’ny rehetra maro an’isa.
    Dia itsika eto koa ve izany ny ratsy ataon’ny any ivelany any ihany no mba hay alaina tahaka, ohatra izao mpisarasara-bady rehetra izao no atao filoha ka ny miompy ny kisipasipany ao @ Elize ao no lasa mahazatra, ka ny mety ataony tsy mba fianatra toy ny hoe tsy voatery ny filohan’antoko repoblikana na demôkraty foana no atolotra ho fidiana fa mba mety misy olona tsara kokoa @ izany toerana izany no izy. Ankohatra izany, ny an’ny firenena hafa, izay nilatsaka fidiana ho filoham-pirenena ka tsy lany, @ ankapobeny, tsy mba milatsaka ho fidiana intsony, na travailliste izany na conservateur na républicain na démocrate ohatra. Indrindra anie ka ho ampitoviana na vatsiana mihintsy ny kandidà rehetra dia hisy im-polo milatsaka eto !!
    & aza dia kinga loatra koa mampitovy zavatra tsy mitovy kosa ianareo e. Fa hafa mihintsy ny hoe ny fikambanana Tiako Iarivo no navadika ho antoko Tiako i Madagasikara izay vao nilatsaka ho fidiana filoha ny 2001 i Ra8, & ny hoe efa avy nanongam-pajankana izay vao ny fikambanana TGV no navadika antoko tgv [asa @ ity maparaparaka ity na mbola misy ihany ve izany antoko tgv izany ??], na koa hoe efa ary @ fiodinana faharoa 2013 ary vao hoe andao hanangana antoko dia inona re no atao anarany, andao atao hoe antoko kiravatomanga !!

  • 27 juin à 15:07 | betoko (#413)

    N’était il pas utile pour tout le monde que Madagascar soit une île indivisible qu’un état fédéral , comme fut l’Italie , et aussi l’Allemagne ? nous avions étudié en classe de seconde jusque’ en classe terminale l’unité italienne et l’unité allemande . Ce n’est qu’aprés la fin de la deuxième guerre mondiale que l’Allemagne fut devenu un état fédéral et réunifier en 1989
    Bien sûr qu’Andrianampoinimerina et Radama 1er étaient des colonisateurs comme fut Napoléon à cette époque et pourquoi , les malgaches se plaignent d’être colonisé par La France ?

  • 27 juin à 19:28 | Sorobila (#9239)

    Et pourquoi l’ancien « capitaine de crevette » devenu l’amiral rouge (de pacotille) a-t-il dénommé la Grande Ile < République Démocratique de Madagascar > si elle n’en était pas une ?

    • 27 juin à 19:41 | betoko (#413) répond à Sorobila

      Je ne comprends pas votre question . Quelque soit l’appellation qu’on donne à Madagascar , ce pays est une île . Quand un journaliste français lui avait demandé pourquoi République Démocratique de Madagascar , il répondit je le cite encore ,« Car c’est la mode »
      Il disait qu’il n’est pas communiste et pourtant il copie et était allé visiter tous les pays communistes tels que Cuba , La Corée du Nord , C’est son droit le plus absolu , mais les malgaches n’ont pas ni l’âme ni avoir une éducation communiste
      Ce que je souhaite c’est que les ONG comme SHERPA ou TRANSPARENCY INTERNATIONAL s’occupe de ses biens mal-acquis

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 136