Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 septembre 2016
Antananarivo | 19h58
 

Société

Alasora comme lieu de décharge provisoire

« On ne veut pas des ordures de la capitale », déclarent les habitants

mercredi 20 janvier | Bill

Les ordures de la capitale font toujours parler d’elles. C’est maintenant au tour des habitants de la commune d’Alasora de hausser le ton et de crier au scandale. A cause des travaux effectués à la décharge d’Andralanitra, la ministre de l’eau, Johannita Ndahimananjara, en accord avec le maire de la commune d’Alasora, a décidé de faire d’une colline située dans un fokontany d’Alasora la décharge provisoire des ordures de la capitale ; et ce pour une durée maximale de trois (3) jours.

Mais l’arrivée d’une vingtaine de camions dès le premier jour a provoqué l’ire des habitants du fokontany en question. En plus des nuisances olfactives, ces habitants dénoncent aussi les impacts sur leur champ de culture. Les ordures dont les suintements dévalent la pente depuis les hauteurs d’une colline, polluent une partie de la commune pilote d’Alasora, tonne le chef du fokontany impacté, Nirina Ramanantsoa. Il regrette aussi que l’on ait choisi une telle colline sacrée pour abriter des ordures et qu’Alasora soit réduite à un tel statut alors qu’elle prétend être une commune pilote. Ceux qui ont décidé cette transformation, fut-elle passagère, ont-ils un seul instant programmé à la réhabilitation des lieux, à la remise à l’état originel de la colline, s’interrogent les habitants qui ne cachent pas le mal qu’ils ont à détruire leurs propres ordures domestiques. Ils envisagent d’interpeller le maire car le risque est grand pour que les conséquences de cette décision ne perturbent davantage la vie et la santé des enfants. Et puis les craintes ne sont pas sans fondement car dans le pays on a l’habitude de pérenniser ou de rendre permanent tout ce qui est infrastructure provisoire ; le pont provisoire de Tanjombato en est la preuve.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 20 janvier à 08:23 | Noue (#2427)

    Il y a ordures et ordures que les habitants dans la capitale n’en veulent plus !

  • 20 janvier à 09:55 | sakalava (#9382)

    IMPENSABLE, INIMAGINABLE, HONTEUX, comment on peut accepter une telle situation ? et la santé pour ces personnes autour de ces ordures qu’est ce qu’on en fait ?, les mots me manquent, j’arrête d’écrire

  • 20 janvier à 09:59 | rakoto-neutre (#8588)

    Quel désastre pour la commune d’Ialasora, pilote ou culotte

  • 20 janvier à 11:25 | Ragnarok (#3696)

    Choisir une colline pour déverser des ordures, c’est intelligent...

    • 20 janvier à 20:26 | Bena (#494) répond à Ragnarok

      alors que les collines de mavoloha sont assez vastes.

      n’oublions pas : quand un président est bon, le site s’appelle iavoloha, sinon c’est mavoloha.

  • 20 janvier à 12:34 | Behantra (#9165)

    Mais pourquoi n’envoie t’on pas en France des techniciens malagasy pour un stage de moyenne durée
    Etudier comment on traite les déchets dans les communes
    Je me rappelle que ce problème , ’gestion des ordures’ a fait grand bruit en France il y a 25 ans (début des années 90)

    Mais depuis on a construit des usines pour traiter ces déchets et ça marche

    Voilà un projet beaucoup plus rentable que cette francofolie qui n’apportera rien aux malagasy

  • 20 janvier à 16:37 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Qui suis-je ?
    Je suis obnubilé par ce qui est arrivé à Me Corbeau de la fable « Le corbeau et le renard » de la Fontaine.
    Je juge toujours en apparence. Exemple :
    Entre un individu mal habillé et bien habillé, le pauvre pour moi est celui mal habillé.

    Je réagi toujours d’une façon primaire. Exemple :
    - Si quelqu’un trouve quelque à chose à dire sur toutes mes manières (faire, penser, etc..), je le considère comme étant contre moi donc mon ennemi.
    - Si des indicateurs économiques contredisent mon impression, j’exige à ce qu’ils me soient favorables, quitte à limoger le responsable, sans action sur le terrain.

    Après Dieu, c’est moi qu’on doit respecter et c’est à moi qu’on doit faire allégeance.

    • 20 janvier à 19:29 | Behantra (#9165) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Au lieu d’ânonner des sonneries tu ferais mieux de demander pardon aux familles des chrétiens que tes
      congénères musulmans aphgans vont éxécuter

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 310