Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 21 août 2017
Antananarivo | 03h44
 

Socio-politique

Affaire Claudine et Bekasy

Olivier Mahafaly se défend devant les bailleurs de fonds

mardi 9 mai | Yvan Andriamanga

Le gouvernement de Mahafaly Olivier a du s’expliquer devant les bailleurs de fonds lors de la réunion du Groupe de Dialogue Stratégique (GDS) entre Madagascar et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) qui s’est tenu hier à Mahazoarivo. Les échanges lors de cette 10è réunion du GDS se sont portés particulièrement sur la lutte contre la corruption déployé par le gouvernement malagasy. Les bailleurs de fonds, pressés par leurs gouvernements et opinion respectifs ne comptent pas donner blanc seing à un gouvernement qui ne semble vouloir lutter tant que cela à la corruption s’il n’est pas complice voire auteur direct.

Le ministre de la justice, Andriamiseza Charles, qui s’est improvisé avocat de Claudine Razaimamonjy a défendu la cause de la milliardaire en expliquant en long et en large les raisons de son hospitalisation et de son évacuation sanitaire. Tout en sachant très bien que personne ne le croit. Le Gouvernement a du s’expliquer aussi sur l’affaire Bekasy. Ce dernier qui vient d’être élu Président des natifs du Nord du pays (FITEFA) s’est même propulsé sur le devant de la scène en clamant haut et fort qu’il n’a rien à se reprocher et que le jugement vient d’être rendu pour le blanchir. Impliqué dans des trafics de bois de rose, Johnfrince Bekasy prétend qu’il est un opérateur légal et dispose tous les documents le prouvant. Pour le Chef du gouvernement, l’affaire n’est pas encore close parait-il. Pareil pour l’affaire de trafic de bois de rose à Singapour. Notons que si l’importateur singapourien, responsable des importations illégales de bois de rose venant de Madagascar a été condamné par le Cour suprême de Singapour et vient d’écoper d’une peine de prison avec une amende. Aucune sanction de la part de Madagascar, principal concerné dans cette affaire, n’a été prononcée jusqu’ici contre les trafiquants dans le pays.

49 commentaires

Vos commentaires

  • 9 mai à 09:54 | Boris BEKAMISY (#4810)

    Et Yvan comme par hasard a omis de compléter un PARAGRAPHE pour nous parler du ROI ANDRIAMANDAVY VII l’ANGE GARDIEN de Claudine RAZAIMAMONJY en fuite royalement à Guangzhou en Chine suite à une convocation de la Gendarmerie à son encontre relative à une plainte du SMM sur les affaires le concernant qu’ON CONNAIT

    L’Information s’il est en une fait la UNE des quotidiens tananariviens depuis 3 jours mais l’ombre de « l’ERECTION de Macron » (SIC) semble parvenir à cacher cette NUDITÉ et HONTE de Madagascar .

    Quand aux PTF ou BDF de Madagascar ,on peut constater leur EMBARRAS de devoir s’assoir sur le même TABLE que ces BANDES de CORROMPUS qui nous gouvernent , certains membres de la Communauté des PTF auraient BOUChé le NEZ pendant ce DIALOGUE POLITIQUE avec les ......PREDATEURS de son PEUPLE
    BB

    • 9 mai à 11:22 | Eloim (#8244) répond à Boris BEKAMISY

      Pourquoi boucher le nez, BB ? Parce qu’on a affaire à la puanteur de nos gouvernants (jusqu’aux aisselles, n’est ce pas) ? Ainsi, avez vous vu juste !

    • 9 mai à 11:34 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Boris BEKAMISY

      @ ELOIM
      ça arrive que BB aie vu juste !
      Mais LA CORRUPTION PUE PLUS INSUPPORTABLEMENT que les aisselles de ces PAUVRES OBÈSES !
      L’Argent de la corruption a bien des ODEURS SUFFOCANTES même si ELOIM ne semble pas d’accord pour ne rien sentir que leur..... transpiration.... EPIDERMIQUE ou INTIME !
      BB

  • 9 mai à 10:01 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !

    Bof ! Nous avons pris la regrettable habitude de polluer irrémédiablement les affaires de l’état et de toute l’île par des problèmes locaux !

    Par exemple :
    En quoi l’affaire Bekasy concerne-t-elle les populations de l’Androy ?
    Et en quoi l’affaire Claudine concerne-t-elle les populations Betsimisaraka ?

    • 9 mai à 10:26 | filaver31 (#8373) répond à Saint-Jo

      Bonjour,

      En quoi les affaires impliquant des personnalités telles que le sieur Bekasy ou la désormais célèbre Claudine concernent-elles les populations de l’Androy ou Betsmisaraka ?
      C’est la question posée par Saint Jo.
      Tout simplement, me semble t-il, parce que ces actes de corruption ont pour conséquence de piller directement pour l’un, indirectement pour l’autre (fraude fiscale paraît-il) les richesses de Madagascar et que cet apauvrissement induit impacte directement Tous les malgaches.
      L’enrichissement frauduleux de quelques uns se fait obligatoirement au détriment de tous les autres.

      Bonne journée

    • 9 mai à 11:11 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      @ filaver31

      Les populations du Grand Sud ont à faire face à des problèmes locaux très urgents et vitaux !
      Détourner leur attention vers des problèmes plus « bobo » plutôt que vitaux , comme les leurs le sont , est une maladresse .
      Mais « vain-drahalahy tsy maharary ! » , disaient mes ancêtres !
      Alors , on se préoccupe plus du confort des bourgeois escrocs du Nord ou du Betsileo , plutôt que des victimes du kere dans le Grand Sud !
      Les victimes du kere ne doivent pas faire les frais de l’inefficace et vaine moralisation du monde des affaires du Nord ni du Betsileo .

    • 9 mai à 11:24 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Ah ! Je manque à tous mes devoirs ! Désolé !
      Merci , filaver31 !
      Et bonne journée à vous aussi !

    • 9 mai à 11:56 | Gérard (#7761) répond à Saint-Jo

      ces affaires concernent tout le monde du tsmimihety à l’antandroy parce que tout les citoyens de notre île ont besoin d’un minimum d’état de droit !

      elles concernent également la terre entière, du pôle nord au pôle sud, parce que mentir comme des arracheurs de dent comme le font les joyeux drilles au pouvoir et une insulte à l’ensemble de la communauté internationale, à la terre entière !

      cessez toutes les aides, toutes

    • 9 mai à 12:26 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      J’admire la candeur de Gérard !

      Ah ! Si je pouvais être candide comme Gérard l’est !
      Hélas ! C’est impossible .

    • 9 mai à 12:43 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,

      "En quoi l’affaire Bekasy concerne-t-elle les populations de l’Androy(imaginaire) ?
      Et en quoi l’affaire Claudine concerne-t-elle les populations Betsimisaraka(imaginaire) ?"

      Je rajoute : En quoi le kere de grand Sud concerne-t elle les populations d’Imerina(imaginaire) ?

      Il est confus sur cette histoire de fédération qu’il prône tous les jours ici,...

      En quoi le problème après le passage d’ouragan Matthew en Floride concerne t il Washington,...pourtant, l’administration fédérale de Washington a pris des mesures pour secourir et aider les sinistrés de cet Etat,...?

      Il faudrait que ses amis expat lui disent que c’est la dislocation de Madagascar, c’est à dire, l’indépendance de la nation Imerina qu’il veut, sans se rendre compte, mais non pas l’Etat fédéral,...

      Pour les merinas, si vous vouliez suivre l’idée de ce Masin-Joany, tsara tsondrano,...nous les restes 17 ethnies, nous resterons à jamais Malagasy,...mais, il faudrait que vous rembourseriez les dettes lesquelles sont proportionnelles aux infrastructures que les régimes successifs ont construites dans cette Province, au grand dame des autres,...

    • 9 mai à 13:11 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 9 mai à 12:43 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »

      1°) « Masin-Joany ... Il faudrait ... dire ... non pas l’Etat fédéral »

      Réplique : un Etat fédéral est déjà bien !

      2°) « mais l’indépendance de la nation Imerina qu’il veut , sans se rendre compte »

      Réplique : ce serait encore mieux , même si « je m’en rends pas compte » !

      3°) « Pour les merinas, si vous vouliez suivre l’idée de ce Masin-Joany, tsara tsondrano »

      Réplique :
      On se contre fout de votre « tsondrano » (hi-hi-hi !) puisque cela ne vous concerne en rien .

      4°) « nous les restes 17 ethnies, nous resterons à jamais Malagasy,...mais, il faudrait que vous rembourseriez les dettes lesquelles sont proportionnelles aux infrastructures que les régimes successifs ont construites dans cette Province, au grand dame des autres »

      Réplique :
      Ha-ha-ha ! Rien ne vous empêche de vous entendre entre vous !
      Et enfoncez-vous bien dans votre petite tête que vous n’avez rien à nous réclamer .
      Continuez vos ridicules à réclamations aux colons , comme vous-même personnellement le faîtes , si ça vous chante .
      A chacun sa m...de et à la nettoyer !

    • 9 mai à 13:35 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Cette Besileo originaire de l’Isandra ne sait rien , absolument rien de notre Histoire à nous !
      D’ailleurs elle ignore même l’Histoire du Betsileo ! Alors ...

      a) Quelle personne ignore que , avant la colonisation , il y avait un royaume merina dans cette île ?
      Mais le pseudonyme isandra , bien sûr !

      b) Quelle personne ne sait pas que , avant la colonisation , il y avait une nation merina dans cette île ?
      Toujours le pseudonyme isandra , bien sûr !

      c) Quelle personne n’est pas au courant que ce sont des missionnaires anglais (qui tenaient les premières écoles à Antananarivo) qui avaient introduit dans le royaume le vocable « malagasy » pour désigner dans leur ensemble tous les natifs de l’île ?
      Peut-être quelques personnes , mais le pseudonyme isandra en fait partie , bien sûr .

      d) Quelle personne ignore que c’est le pouvoir colonial qui avait fait des efforts pour créer une nouvelle nation malagasy , laquelle n’avait évidemment pas existée auparavant ?
      Il y a quelques personnes , et le pseudonyme isandra en fait bien évidemment partie .

      e) Quelle personne se rend pas compte actuellement que cette nation malagasy est très loin d’exister réellement ?
      Moi , saint jo , évidemment . Mais il y en a d’autres aussi . Et ceux-là , ils préfèrent eux aussi l’établissement d’un système fédéral pour gouverner et administrer efficacement enfin cette île et ses populations .

  • 9 mai à 10:35 | harmelle (#5862)

    Mada-gag-gangster
    Les politiques Malgaches savent pertinemment que les bailleurs de fonds et PTF ont accès à internet , des correspondants dans le monde entier et donc qu’ils sont au courant très précisément de tout ! Ils sont tenus d’être pris pour des imbéciles uniquement en rapport aux 20 millions de personnes que ce système mafieux détient en otage !!! Personne ne veut d’une crise humanitaire majeure , alors chacun fait au mieux :)

    • 9 mai à 17:37 | rakotoson (#8023) répond à harmelle

      ### Alors , on se préoccupe plus du confort des bourgeois escrocs du Nord ou du Betsileo , plutôt que des victimes du kere dans le Grand Sud ! ###

      @ Saint -Jo

      Je ne sais pas à quoi vous faites allusion . Si c à cette réunion de Mahazoarivo entre le « gouvernement de combat » de l’ adjudant - chef Olivier Mahafaly et les représentants des Bailleurs de fonds , désolé mais je ne suis pas de votre avis

      Ces derniers sont juste là pour demander des comptes au PRM & au PT & Co sur l’ effectivité de leur gouvernance . Des fonds dont ils ne cessent de quémander , ici et là et là , et qui sont détournés par milliards de dollars , pire d’ ariary , par des personnes sans scrupules telles que la mère Claudine et le père Bekasy et d’ autres de la même veine .

      Vous allez voir . C’ est ce que Hery Rajaonarimampianina va qualifier encore d « ingérence des pays étrangers » ( Les Etats - Unis , l" Europe et la France en tête ) . A la population d’ en juger .Ce sont ses enfants et ses arrières petits - enfants qui vont rembourser l ’ endettement des dirigeants actuels .

      Bien sûr , les prêts contractés auprès d’ Erdogan , le président Turc , ne font pas l’ objet d « ingérence comme celle des bailleurs de fonds occidentaux .Mais , ler contre - partie , eux , c’ est l’ installation d » un millier de mosquée , d’ écoles coraniques , l’ accueil des migrants qui fuient leur pays d’ origine à cause des guerres fratricides entre les tenants du pouvoir et leurs opposants

      Et ce volte - face de Rabary lequel , après avoir fermé quelques écoles coraniques , se met à distribuer des tablettes dans d’ autres écoles de peur de vir passer sous le nez les 10 milliards de dollars promis par Erdogan . Et , ces chois qui pilent notre sous - sol contre la construction de route

  • 9 mai à 10:40 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Je me demande bien ce que ces personnages font ?
    Au lieu de botter en touche, voir se positionner / la defensive, voir déjà coupables, qu’ ils livrent cette personne au Bianco et qu’ elle justifie de toutes ses malversations, quand est-ce qu’ ils vont cesser de foutre du monde de la sorte ?
    Quant aux bailleurs de fond, : ils ne valent pas mieux !

  • 9 mai à 11:22 | Turping (#1235)

    Comment sortir de ce cercle trivial :pauvreté, aide détournée et corruption ???
    - Le but de l’aide au développement (aide avec taux d’intérêt, endettement) est de réduire la pauvreté et d’aider les pays à se développer (théoriquement).
    - Les partenaires du développement (bailleurs de fonds) et bénéficiaires de l’aide ont un rôle et des responsabilités à partager pour éviter que la corruption réduise l’efficacité de l’aide ( ce que le texte semble vouloir développer) même si la réalité est loin d’être la vérité avec pragmatisme.
    - Tout en sachant que les bailleurs de fonds, ne sont pas des organismes institutionnalisés pour gérer l’ingérence dans un pays supposé souverain de facto.
    - Dans le cadre de l’assistance, les mesures de lutte contre la corruption doivent être intégrées dans les réformes de la gouvernance nationale.
    Ce que l’exécutif essaie de transmettre alors que l’agissement du Ministre de la justice Andriamiseza allait dans le sens contraire tout en sachant que ce dernier voulait protéger Claudine dans l’affaire du détournement de fonds publics comme Bekasy dans les trafics illicites de BDR, c’est pathétique !
    - Alors que l’exigence d’un soutien politique, institutionnel et public pour être efficace et durables sont nécessaires. De ce côté là, il y a une grande carence et de volonté collective.
    L’aide demeure sans effet s’il n’existe pas déjà une dynamique et une large base de soutien en faveur des vraies réformes. Le pays reste toujours en réalité dans l’impasse, car la politique pour se remplir les poches ne répond pas aux exigences du développement.

    • 9 mai à 12:19 | Saint-Jo (#8511) répond à Turping

      « 9 mai à 11:22 | Turping (#1235) »
      « Comment sortir de ce cercle trivial :pauvreté, aide détournée et corruption ??? »

      Réponse :

      Je n’en démords pas .
      Tant pis pour les personnes qui , pour des raisons obscures voire très suspectes ,
      persistent à croire ou plus exactement à faire croire qu’en continuant à appliquer ad vitam aeternam ce système de gouvernement et d’administration centralisé très favorable à tous les abus ,
      cette île et ses populations pourront sortir un jour de ce cycle infernal que Turping appelle « pauvreté , aide détournée , corruption » !

      Non ! Depuis le 14 octobre 1958 jusqu’à ce jour , ce pays et ses populations ne cessent de régresser .
      Mais il ne faut pas toucher à ce système de gouvernement et d’administration qui est le principal moteur de cette descente dans les ténèbres .

      Pour paraphraser une pub , je dirais
      « qui d’autres que les Merina peuvent mieux s’occuper de l’imerina ? »
      « qui d’autres que les Tanosy peuvent mieux s’occuper de l’Anosy ? »
      ou
      « qui d’autres que les Betsileo peuvent mieux s’occuper de l’affaire Claudine ? »
      « qui d’autres que les Zanak’Avatra peuvent mieux s’occuper de l’affaire Bekasy ? »

      Cela aurait au moins le mérite de libérer les autres états régionaux de ces vains soucis et de se concentrer sur leurs propres efforts de développement local .

      Vous savez , au tout début du premier mandat de Monsieur Marc Ravalomanana ,
      nous étions un groupe à avoir eu un entretien collectif avec lui .
      Un de nos camarades avait évoqué l’éventualité de la mise en place d’un système de gouvernement et d’administration fédéral .
      Sans laisser au camarade de finir ce qu’il avait à dire , Monsieur Marc Ravalomanana avait balayé d’un revers de la main l’idée et avait dit textuellement [je cite] :
      - « Saro-pady dia saro-pady ny firaisam-pirenena ka tsy azo kitikitihina mihitsy ! » [fin de citation]
      (pour ceux qui ne lisent pas le gasy , « l’unité nationale est hautement taboue et il est formellement interdit d’y toucher »)

      Dommage !
      Pourtant les circonstances existantes à l’époque étaient très favorables pour établir une fédération d’états locaux .

      Si nous avions mis en place à cette époque-là (2002) un état fédéral ,
      alors ,
      . ou bien on aurait eu à l’heure actuelle de biens meilleurs résultats (et que demande le peuple ?)
      . ou bien nous vivons toujours comme aujourd’hui (mais au moins nous aurions essayé !) .

    • 9 mai à 12:26 | atavisme premium (#9437) répond à Turping

      Comment qualifier ces comportements indignes perpétrés par la classe dirigeante de ce pays .
      Croyez vous que les représentants des organismes mondiaux sont dupes de ce jeu ignoble qui se fait contre les populations de ce pays .
      Madagascar est en rouge dans tous les classements mondiaux de développement .
      Que faut-il de plus ,ces gens au pouvoir croient-ils que la petites glorioles de prendre l’argent des vazahas en fera des gens remarquables ?
      Peut-ont être satisfait, en étant originaire de la grande île, quand on discute avec des étrangers connaissant les pratiques des pouvoirs successifs depuis l’indépendance
      Vous les fiers et ombrageux des hauts plateaux ,que faites vous contre ces dérives incroyables ?

    • 9 mai à 12:44 | Saint-Jo (#8511) répond à Turping

      « 9 mai à 12:26 | atavisme premium (#9437) répond à Turping »^
      « Vous les fiers et ombrageux des hauts plateaux ,que faites vous contre ces dérives incroyables ? »

      Réponse :
      Si vous connaissiez notre Histoire et notre culture à nous , gens « fiers et ombrageux des hauts plateaux » , vous auriez cru que nous aurions des chances (peut-être pas à 100 % , mais des chances quand même) de redresser notre propre situation à nous si , libérés de certaines contraintes , nous pouvions planifier nous-mêmes notre développement local et agir nous-mêmes à notre guise .
      Malheureusement c’est loin d’être le cas .

    • 9 mai à 12:57 | Isandra (#7070) répond à Turping

      AT premium,

      « Vous les fiers et ombrageux des hauts plateaux ,que faites vous contre ces dérives incroyables ? »

      Cherchez les Bouc émissaires.

      Masin-Joany a trouve,...les gens qui ne font que mampadihy vody des province, attendre les fruits de sueurs de la population de la nation imaginaire de l’imerina,...la seule qui travaille pour nourrir les restes,...

    • 9 mai à 13:13 | atavisme premium (#9437) répond à Turping

      Isandra,
      Il faut sortir a tous prix de la situation actuelle, et cela vous plaise ou pas c’est Saint jo qui a raison .

    • 9 mai à 14:53 | Turping (#1235) répond à Turping

      St Jo,
      Votre vision de voir à laquelle je ne souscris pas « un état fédéral » pour Madagascar. Par contre, je respecte votre idée.
      - Par contre, quand vous évoquez la loi d’Octobre 1958,et le système hérité depuis l’indépendance octroyée sous dépendance, le centralisme pour gérer les affaires étatiques n’est plus adaptable dans un pays aussi grand que la France réunie avec la Belgique avec les 18races ethniques sans compter les métissages, les indiens, chinois, etc....
      Réponse :
      - Vu que la constitution malgache comme les dirigeants aiment bien plagier tout se qui se passe en France. Décentraliser le système étatique, déconcentrer,.... serait la meilleure solution du moins financièrement pour gérer les affaires locales.
      - Comme j’ai réitéré à plusieurs reprises, le fédéralisme dans l’état actuel des choses ne pourrait engendrer que des effets pervers de division, de guerre civile car l’unité nationale se reposant sur les valeurs communes pour des intérêts communs n’est pas encore au rendez-vous. Chaque chose en son temps.
      D’abord, il faut dépasser la néocolonisation imposée, justement concernant cette loi de 1958 pour progresser.
      Remarque : même en France, la vraie décentralisation ne date que depuis 1982.
      Par ailleurs, je n’ai jamais dit que le fédéralisme n’est pas un système qui ne marche pas dans les autres pays comme : la Suisse, L’Allemagne, les Usa,.... Mais pas chez nous où la souveraineté nationale est absente sans de vrai lien commun.

    • 9 mai à 15:15 | Turping (#1235) répond à Turping

      Atavisme premium,
      Sans rentrer dans les propos ataviques, je pense que les vazah comme vous le dîtes ne sont pas aussi dupes pour jeter de l’argent par les fenêtres alors qu’il recherchent du retour plus avantageux dans système mondial gouverné par les intérêts financiers, bancaires,...
      - Je dirais tant mieux, si toutes les gabegies gouvernementales depuis au moins 3 générations sacrifiées ne vont encore alourdir les fardeaux des malgaches dans un pays déjà appauvri, meurtri par le mode de gouvernance successive.
      Remarque : Atavisme a toujours tendance à stigmatiser la population des hauts plateaux dans cette affaire car il pense que la mauvaise gouvernance a été imposée par les merinas des hauts plateaux.
      Une grosse erreur ! Car c’est le mode de gouvernance imposée depuis l’indépendance octroyée sous dépendance qui est mise en cause ayant créée des voyous. C’est de ce côté qu’il fallait faire de rupture, en plagiant uniquement tout ce qui est bien mais non pas les magouilles fillonistes, cahuzaquienne,etc....
      - La vraie décentralisation financière du pouvoir que Madagascar n’a hérité du système serait le meilleur apanage dans un premier temps avant de progresser vers le fédéralisme si la situation le permettra plus tard.

    • 9 mai à 15:17 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : alors qu’ils recherchent,....

    • 9 mai à 16:12 | Saint-Jo (#8511) répond à Turping

      @ Turping

      Les Gasy sont libres de se comporter comme ces insectes qui veulent quitter une pièce et aller dehors recouvrer leur liberté , qui se heurtent et se cognent indéfiniment sans arrêt contre une vitre et n’arrivent pas à sortir , mais qui aveuglément continuent quand même à faire et à refaire vainement la même chose jusqu’à l’épuisement mortel !

      Pourquoi persister jusqu’à épuisement à appliquer une méthode qui n’a apporté que pauvreté , misère , famine , désolation et malheur depuis plus de 58 ans ?
      Il est évident et même prouvé que ce n’est pas ce système de gouvernement et d’administration central qui nous sortira de la situation de catastrophe dans laquelle nous sommes . Mais il faut quand même le garder à tout prix .
      Attitude plutôt surprenante !

  • 9 mai à 12:28 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Avec ces PTF ou Ponce Pilate des temps modernes, Jésus Christ mais pas Issa Ibn Mariam, l’affamé, le pauvre et le prisonnier va se faire crucifier pour la énième fois n’est-ce pas ?

    • 9 mai à 13:33 | Tsisdinika (#3548) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Correction : Issa Ibn Yusuf.

    • 9 mai à 15:49 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Sauf que c’est le fils de Marie mais pas celui de Joseph car ce dernier était un charpentier sans ascendant noble contrairement à sa femme qui est de la lignée de DAOUD (DAVID).

    • 10 mai à 10:04 | Tsisdinika (#3548) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ah oui ? C’est pas ce qui est écrit dans Matthieu 1:16. C’est Joseph qui est de la lignée de David et non Marie. Même les chrétiens ont tendance à l’oublier et certains pensent que Marie tient une place plus importante dans ce couple de parents adoptifs du Messie (doctrine dogmatique de l’immaculée conception).

    • 10 mai à 11:07 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Dans la bible on a écrit tout et son contraire et c’est la raison pour laquelle le bon Dieu a révélé le Saint Coran au prophète Mohamed (PBSL) pour rétablir la vérité mais beaucoup de crétin persiste encore dans leur aveuglements.

    • 10 mai à 14:15 | Tsisdinika (#3548) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Merci. Moi aussi j’aime débattre intelligemment.

  • 9 mai à 12:50 | Isambilo (#4541)

    Les bailleurs de fond ne sont pas des anges non plus. Ils ont aussi leur corrupteurs et corrompus de haut vol. Tout ceci relève du commerce, tant que les affaires leur rapportent, ils continueront à verser l’argent qui, d’une manière ou d’une autre, revient chez eux.

  • 9 mai à 13:29 | dirk_cab (#6503)

    Bonjour,

    Pitoyable de voir un PM obligé de s’expliquer et de de prosterner devant les « bailleurs de fonds » !

    Eh oui , mais que voulez-vous ? Quand on n’arrête pas de faire des bêtises et qu’on a besoin de se remplir la panse, on fait fi de ses susceptibilités et on s’agenouille devant le « maître ».

    Tout ceci nous donne l’image, le niveau de respectabilité de ce gouvernement fantoche.

    Pendant ce temps les trafiquants de haut vol se tirent et s’envolent tous se mettre à l’abri, vers des destinations inconnues et impossibles à atteindre pour la justice « très limite » du pays.

    Seuls les « innocents » se font choper par ailleurs , avez vous entendu parler du journaliste Fernand CELLO ?

    Cello est coupable de quoi, de quel enrichissement, quel crime a t’il commis ?

    Ces bandes de « primates » du gouvernement n’ont-ils pas autre chose à faire ? Par exemple « enfermer Claudine, Bekasy » pour de bon et pour longtemps ?

  • 9 mai à 13:31 | TSIKOZA (#7624)

    la HVM et sa manière dilatoire ! Qu’est ce qui reste à faire pour un régime qui n’a même pas capable de casser un œuf ? Duper le peuple et sucer encore plus l’argent des pauvres malagasy pour combler le vide de la JIRAMATY et marquer par n’importe quelle manière le nom du parti HVM sur les murs, les gazons, les goudrons et brandir la photo de Rajaonarimampianina lors des foires quelconque.
    Même les bureaux de fokontany portera aussi, au prochain jour ses photos.
    Le temps avance et 2018 approche bougez bougez, le président va se robotiser pour parler face à face avec, non pas le peuple parce que le youtube n’est pas à la porté de tout le monde , mais par les enfants des ministres et des députés adoptés par le HVM. 
    Toujours la même politique ou c’est à l’approche de fin de mandat où on avance des grands projets comme la RN5 dont le commencement des travaux est prévu pour l’année prochaine. PROPAGANDE. RY MALAGASY ! SOA LAVO HAHAY HAMINDRA. Espérons qu’il aura cette fois ci une alternance démocratique à Madagascar

  • 9 mai à 13:51 | dirk_cab (#6503)

    Rapanoelina (affaire Facebook) , Cello (Fernand Cello est connu pour ses fréquentes sorties médiatiques dénonçant des irrégularités sur l’exploitation de saphir à Ilakaka) en prison .

    Claudine, Bekasy, poursuivis pour des affaires de détournement massif : LIBRES !

    Rambo à une époque nous disait que ce gouvernement n’a jamais eu de prisonnier politique !

    A part çà , tout est NORMAL à Madagascar, la vie continue ....

  • 9 mai à 13:56 | dirk_cab (#6503)

    Autre chose , en passant :

    Aimé Olivier Jaomiary , a été nommé « brillant » directeur de la Jirama, a préconisé une augmentation des tarifs.

    Cependant les délestages intempestifs et sauvages continuent , que se passe t’il ?

    Allez savoir...

    • 9 mai à 16:31 | Eloim (#8244) répond à dirk_cab

      Ne demandez pas trop, cher ami ! A Dago tout est paradoxal. on ne se fie plus sur les paroles de qui que ce soit. Un grand trou a été creusé entre la classe dirigeante et la masse populaire. Que faire ? Certains d’entre nous disent qu’il faut changer le système ? le mode de gouvernance ? Etat ceci cela ! N’est-il pas temps, en rigolant sarcastiquement que nous sommes maudits ? Tout le monde se cache derrière cet orgueil et cette hypocrisie pour dissimuler les méfaits de l’incapacité dont les tenants du pouvoir nous font montre jusqu’à présent.
      Anecdote : comment se fait-il qu’un PM à la fois Ministre de l’Intérieur a l’audace de s’exprimer sur l’affaire Claudine ? De même, SEM le Ministre de la Justice d’un ton d’ordonnancement faisant foi l’indépendance de l’exercice judiciaire concernant cette même affaire ? Et pour relater, l’affaire Bekasy y est pour quelque chose car la Dame Corrompue l’a aidé à s’enfuir pour l’île paradisiaque de tous malfrats ?

  • 9 mai à 15:44 | Ibalitakely (#9342)

    Mampahatsiahy ahy namoko iray izay avy any @ faritra Atsimo izay nitantara indray andro fa ny mpangalatr’omby any aminy any hono na tratra am-body omby tsotra izao dia mbola milaza, rehefa asaina miaro tena, hoe tsy izy no naka ilay omby fa ilay omby no tonga nanantona akaiky azy. Toraka izany ny hoe tsy nisy ny nanongam-pajankana izany ny 2009 & tsy nisy nanery ny ministry ny fiarovana t@ fitondrana TIM niala izany fa izy mihintsy no niantso ny miaramila vatany nanery azy iala nametra-pialàna ; tsy nisy nanome baiko ireo miaramila, t@ izany fotoana izany ihany, nandao ny andrim-pajankana rehetra nembesany fa izy ireo mihintsy no nanapa-hevitra ny nanao “abandon de postes” tsotra izao ; tsy nisy nandraohana ireo mpikambana tao @ « directoire militaire fôpla 2009 » tsy andray izay nomena azy ireo fa ireo mihintsy no, na dia tsy nisy inona izany teny am-pelatànany satria tsy nandray & nandà marindrano izany izy ireo, →→→→ tsy nisy nanongana any Ra8 fa izy mihintsy no no nandeha ho azy tany Afrika Atsimo any ka tonga amin’ilay fomba fiteny hoe na nisy aza dia lasa tsy nisy indray.

    • 9 mai à 16:05 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Izany eo ihany ry tompn’andraikitra isany ato @ MT online fa mba jereo tsara kely ny nomba ireto forumistes mifanao nazie & mifanompa & mifanao andevo sns fa tsa da mety loatra an !!!

  • 9 mai à 16:06 | Eloim (#8244)

    St Jo,
    Pouvez vous être plus explicite à propos ce que vous entendez par ce dont qui suit : « Non ! Depuis le 14 octobre 1958 jusqu’à ce jour , ce pays et ses populations ne cessent de régresser » ? Une telle date, dites-vous va servir de référence - sinon, avant telle comment était-ce ?

    • 9 mai à 17:35 | Saint-Jo (#8511) répond à Eloim

      Le 14 octobre 1958 fut le jour de la proclamation officielle du fait que Madagascar est devenue une république gouvernée par des Malgaches .
      Auparavant , c’était une colonie française gouvernée par un Français portant le titre de Gouverneur Général résidant à Ambohitsorohitra-Antananarivo . Dans les localités régionales il y avait des Francais appelés Administrateurs qui contrôlaient tout ce qui se passait dans leurs régions respectives . Le pouvoir colonial savait faire fonctionner un gouvernement centralisé entre les mains du seul Gouverneur Général . Et pour cause .
      Depuis le 14 octobre 1958 , le pays est gouverné par le Président de la République qui , je le rappelle est un Malgache . Ses pouvoirs sont comparables à ceux de l’ancien Gouverneur Général . Sauf qu’ en tant que Gasy , un système de gouvernement centralisé ne figure pas dans sa culture ni dans son ADN . Et il en est de même des membres de son équipe ainsi que de tous les Gasy .

  • 9 mai à 16:54 | lysnorine (#9752)

    @ Saint-Jo 9 mai à 13:35 répond à Saint-Jo

    « c) Quelle personne n’est pas au courant que ce sont des missionnaires anglais (qui tenaient les premières écoles à Antananarivo) qui avaient introduit dans le royaume le vocable « malagasy » pour désigner dans leur ensemble tous les natifs de l’île ?
    Peut-être quelques personnes , mais le pseudonyme isandra en fait partie , bien sûr . »

    Toa an’isan’ireo olona tsy mahafantatra loatra izany koa angamba i DAMA-NTSOHA (J Bte Razafintsalama) sy Dr RAKOTONIRAINY Joseph arak’ity lahatsoratra manaraka ity, niseho tao amin’ny gazety « Marturia Vavolombelona », laharana faha- 293, Alahady 01 Aôgositra 1993, nitondra ny lohateny hoe :

    « Ny teny hoe “Malagasy” sy “Madagasikara” »

    « Manakasy » na « Manakasina » (NDLR : manan-kasina ?), hoy i DAMA-NTSOHA (J Bte Razafintsalama) ao amin’ny lahatsoratra hoe « La signification de l’histoire malgache » ao amin’ny boky « Le Renouveau Malgache » (taona 1956), no niavian’ny teny hoe « malagasy ». Fa tamin’ny taonjato faha-XVI dia Nosy Saint-Laurent no niantsoan’ny Eropeana ity Nosy ity, ary dia notsorin’izy ireo hoe « madécasse » aza ny hoe « Manakasy » tamin’izany fotoana izany.

    Manamafy izany koa i Dr. RAKOTONIRAINY Joseph ka nilaza fa tamin’ny asabotsy 10 aogositra 1500 no nahitan’ny tantsambo portigey an’i Diégo-Diaz (Diégo-Suarez taty aoriana, Antsiranana amin’izao fotoana izao). Ary satria andron’i Masin-dahy Saint-Laurent io andro io dia izay no nametahana ny anarana hoe Nosy Saint-Laurent azy(1)
    (1) « Ry Malagasy, iza moa ianao ? ». Ny Hasin’ny Teny Malagasy, No 12, jolay 1974.

    Ny hoe « MALAKASY » na « MATAKASY », izay samy TENY MALAGASY HIRINGIRINY HATRANY AMIN’NY FAHAGOLAN-TANY , hoy izy, dia FIANTSOANA ny MPONINA TETO HATRAMIN’IZAY, ary tao amin’ny FARITRA AVARATRA ATSINANANA (Vohémar) no tena nisy azy. Izany dia araka ny voasoratra ao amin’ny Volan’onjatsy(2) 1200-1500 nataon’ny Anakara-Antemoro tamin’y sorabe.

    (2) Teny Malagasy tany amin’ ny taona 1200, ary voalaza fa voasoratry ny Anakara (Matitanana) tamin’ny teny arabo (sorabe) tamin’ny taona 1504.

    Voalaza ihany koa fa nisy harambato tsara tarehy sy nahafinaritra tao amin’ny morontsiraka nampalaza iny faritra iny, nampalaza ihany koa ny mponina (MALAKASY na MATAKASY) tao. Tian’ny vahiny na vazaha io toerana io ka nataony toeram-pitsangantsanganana, ary nomeny ny anarana hoe « Malakasin’Ihara » ny mponina tao. Io hoe « MALAKASIN’IHARA » io no nivoatra ka nahatonga ny hoe « Madagasikara » taty aoriana. Etsy an-daniny, ny mponina (MALAKASY) kosa dia nanome ny anaran’ilay toerana hoe Iharambaya lasa hoe « Iharahambazaha » taty aoriana noho izy tian’ny vazaha na vahiny.

    Raha ny teny INDONEZIANA Iraisana (INC) indray anefa no iaingana dia toy izao no niforonan’ny teny hoe
    « Madagasikara » amin’ny endriny tsotra indrindra : MADYA (MADA), ala no dikany - GAS (I) na GASI, afovoany no dikany - KARA na HARA, akora no dikany (haram-bato, karan-doha...). Koa ny dikan’ny hoe Madagasikara dia hoe : ilay vato eo afovoan’ny ala, satria tany rakotra ala be ity Nosy ity fahizay. Tsy mazava kosa anefa ny amin’ny fiavian’ny teny hoe « Malagasy » na « Gasy » , niantsoana ny mponina teto amin’izany : fanatsorana ny hoe « Madagasi » niova hoe « Malagasy » (na « Gasy ») ve ? Na koa ny Malakasy ihany no niova araka ny fanononana azy noho ny fotoana ela.
    Nangonin-dRAFALINDRATO R.

    • 9 mai à 17:48 | Isandra (#7070) répond à lysnorine

      Lysnorine,...

      Misaotra anao namoaka an’ireo loharano ireo,...ka ity Masin-Joany ity anie miseho tapa-pahaizana amin’ny zava-drehetra, ny tantara fantany ihany no heveriny fa marina ny any hafa diso.
      Sahy milaza aza izy fa mahay ny tantaran’Isandra nohon’ny zanak’Isandra,...izay manana ny lovan-tsofina nafindra.

    • 9 mai à 17:53 | Saint-Jo (#8511) répond à lysnorine

      Pour faire adopter un nouveau vocable à une population , surtout à cette époque-là , il fallait avoir l’adhésion de son public .
      Concernant les mots que les Étrangers ont introduits chez nous et que nous avons adoptés , les mots anglais , introduits par des enseignants anglais , sont très nombreux .
      Qui oserait ne pas adopter les mots utilisés par ses instit’ ?

    • 9 mai à 19:03 | Saint-Jo (#8511) répond à lysnorine

      Surtout ne confondez pas l’origine d’un mot avec le comment l’avoir fait adopter par une population .
      Dans les kabary des souverains merina le mot malagasy n’apparaît nulle part . Mais les mots Ambaniandro , Ambanilanitra , Imerina , Merina appaissent chaque fois que l’orateur en avait besoin .
      La foza nazie vache folle originaire de l’Isandra croirait facilement aussi que la vanille était introduite à Madagascar par des Amérindiens et non par les Français .
      Cette idiote viendrait-elle sur ce forum dans le but de tirer le niveau de tout le monde vers le bas ?
      Quelle misère intellectuelle !

    • 9 mai à 20:17 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Momba ny fanoratana ny TENY malagasy, dia i RADAMA 1 no nanoritra ny fitsipika harahin’ny misionera amin’izany, arak’izao andalan-tsoratra izao, notsoahana avy amin’ny Boky nosoratan’ny pasitera RABARY : « Ny Daty Malaza » , Boky 1.

      « 31 DECEMBRE (1822)

      Androany Talata fara-taona dia nihaona komity ny Misionera hihevitra izay tokony hatao amin’ny taona ho avy HAMPANDROSOANA ny raharaha, dia Rev. D. Jones mivady sy Rev. D. Grioffiths mivady ary Rev. J. Jeffreys mivady sy izy telo lahy MPAMPIANATRA TAOZAVATRA, dia Mr Chick mpanefy vy, Mr Rowlands mpanenona ary Mr Canham mpanao hoditra. Ny lehibe indrindra tamin’ny zavatra notapahiny dia izao : NY HANAROTANA NY TENY MALAGASY. Hatramin’izao dia TENY ANGLAIS no notenenina tao amin’ny Sekoly. Hitan-drizareo Misionera anefa fa RAHA TE-HANONDROTRA tokoa ny Malagasy izy, ara-panahy sy ara-nofo, dia NY TENY GASY IHANY NO HAHEFANY IZANY. [Izay foto-pitsipika mitombona foana mandrakariva na taloha na ankehitriny na amin’ny ho avy !]. BOKY malagasy ary toriteny sy FAMPIANARANA amin’ny TENY MALAGASY no FIASANA TSARA INDRINDRA sady mifanitsy indrindra amin’ny fo sy SAINA malagasy.

      Tsy maintsy hosoratana àry ny teny malagasy, nefa ahoana no fanoratra azy ?

      Teto Antananarivo tamin’izay dia nisy Andriandahy mirahalahy avy tany amin’ny TAIMORO, izay niakatra teto Antananarivo tamin’ny andron’ANDRIANAMPOINIMERINA. ka napetrany tamin’ny ANDRIAMASINAVALONA, RATSILIKANINA sy ANDRIAMAHAZONORO. Izy mirahalahy dia nahay nanoratra ny teny malagasu tamin’ny litera arabo, ka nampianatra an-dRadama. Rehefa nanjaka izy, dia nataony sekretera sy mpanolo-tsaina azy izy mirahalahy. Sorabe no anaran’ny soratra tamin’ny litera arabo fehizay. Tamin’izay koa dia nisy Frantsay teto, izay tonga taloha kelimn’ny Misionera, natao hoe Monsieur Robin. Izy kosa dia sekreteran-dRadama tamin’ny Vazaha, sady nampianatra azy niteny sy nanoratra frantsay. Ny soratra arabo sy ny soratra arabo dia SAMY HAIN-DRADAMA sy ny manan-kaja vitsvitsy, ka iza ary no hanoratana ny teny malagasy tamin’ireo ? Ry zareo Misionera dia tsy tia ny litera arabo, fa sady sarotra no nahìny hampahery ny Fivavahana Mahomedana ; nefa kosa ny fomba fanoratana tamin’ny litera romana, izay efa natao teto Madagaskara sahady fehizay, dia sady sariotra koa no tsy vazaha tsy Malagasy. [...]

      TSY NANAPA-KEVITRA IRERY anefa ry zareo Misionera, fa naniraka an’i Mr Jones izy hiresaka amin-dRadama. Radama koa tsy tia litera arabo, fa sariotra loatra. Ny litera romana no tiany ; nefa kosa nolaviny mafy ny fomban’ny litera amin’ny teny anglais, fa matetika ny litera iray dia manam-peo roa na mihoatra aza. Ny i dia i, nefa matetika dia “ai” toy ny amin’ny mine (ahy), na “eu” amin’ny teny frantsay toy ny amin’ny sir (tompokolahy). « Aoka isan-ditera tsy hitondra afa-tsy FEO TOKANA, hoy Radama, ka ny i dia i, ary ny a dia a ; raha feo roa dia atambatra ny litera hilaza azy toy ny “ai”, “io”, etc. ». Tsy izany ihany, fa tian-dRadama raha esorina ny litera sasany amin’ny alfabeta vazaha, izay azo soloana fa tsy misy asany akory amin’ny teny malagasy.

      « Ahoana ange, hoy Radama, no anaovana ny “s” sy ny “c” ? »
      « Satria, hoy Mr Jones, indraindray ny “c” dia manana feo mafy toy ny “k”, toy ny amin’ny teny hoe “capital” »

      « Koa raha izany, hoy Radama, dia tsy ilaina akory ny “c”, fa ny “s” dia hitondra feo malemy, ary ny “k” hitondra ny feo mafy. Dia najanona ny “c” amin’ny alfabeta malagasy. Nofoanan-dRadama toy izany koa ny “u”, ny “w” ary ny “x”, fa ny “u” dia azo soratana toy ny io, etc., ny “w” dia tsy misy asany akory, ary indraindray aza dia tsy miteny akory amion’ny teny anglais, toy ny amin’ny hoe “write” (manoratra). Ny “x” diatena tsy ilaina akory amin’nyb teny malagasy, fa ny “ks” dia tsy hita na dia amin’nybteny iray aza ! Ny “y” anefa nifanarahan’izy roa lahy hotanana hatao “i” farateny, toy ny amin’ny hoe “mitsitsy”.

      Rehefa izany, dia noheverina indray ny fitambaran’ny konsonanta, toy ny mb, nd, nt, dr, tr, ts, ndr, ntr, nts. [...]
      Dia nandroso toy izany ny resaka, nefa tsy vita indray andro, fa andro maromaro. Mr Jones sy Mr Griffiths aza dia mbola nandany roa taona namboatra ny ortografintsika sy ny gramerantsika. Tsy raharaha mora fa tena sarotra amin’ny vahiny vao mianatra tenim-pirenena ny hanao ny ortografiny sy ny gramerany. Ilana faharetana sy fandavan-tena ary famonoian-tena sy fikelezan’aina izany, vao mety vita.

      Isika dia MANONDRIKA amim-panajana ny LOHANTSIKA eo anatrehan-dRADAMA, noho ny FAHENDRENY. Lehilahy teraka sy velona tao amin’ny tany maizina, nefa NAZAVA SAINA tsy latsaka, fa MIHOATRA AZA, noho ny maro amintsika miaina eto amin’ny tany mazava. »

    • 9 mai à 21:58 | Saint-Jo (#8511) répond à lysnorine

      Je ne vais pas imposer aux visiteurs du site une barbante lecture d’une copie d’un texte ,
      en plus écrit en gasy (je dirais plutôt en merina intégral) ,
      pour prouver que le vocable « malagasy » est absent des discours officiels des souverains merina quand ils s’adressaient à leurs sujets .

      Alors je vous donne la référence suivante que vous pouvez consulter
      soit sur internet
      soit dans une bonne bibliothèque spécialisée .

      Voici ces références :

      . [« Kabarin-dRanavalomanjaka » , nentin-dRainilaiarivony , Prime Minister sy Commander-in-Chief , tamy ny Ambanilanitra sy ny foloalindahy , tao Andohalo , tamy ny 24 Alakaosy (13 July) 1876 , tak. 8-10)]

      . Ou encore : [“Takelaka notsongaina II” , Siméon Rajaona , tak. 470-471]

      Remarque : Ce discours fut donc donné 48 ans après le décès de Radama Ier .

      Vous pouvez y compter , en 54 lignes , les nombres de fois où la souveraine avait utilisé respectivement les mots : « Malagasy » , « Ambaniandro » , « Ambanilanitra » , « Imerina » .

      Alors , vous trouverez le décompte ci-après :

      Malagasy : 0
      Imerina : 2
      Ambanilanitra : 3
      Ambaniandro : 3

      Alors , chacun peut tirer ses propres conclusions et croire ce qu’il veut croire .

      Et accessoirement , si vous avez accès à ce texte , compte tenu de son contenu vous n’aurez aucun doute sur l’existence de la nation merina à cette époque-là .

    • 10 mai à 08:59 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Saint-Jo 9 mai à 21:58
      « Kabarin-dRanavalomanjaka » , nentin-dRainilaiarivony

      « [...] le vocable “malagasy” est absent des discours officiels des souverains merina quand ils s’adressaient à leurs sujets

      « Vous pouvez y compter, en 54 lignes , les nombres de fois où la souveraine avait utilisé respectivement les mots : “Malagasy” , “Ambaniandro” , “Ambanilanitra” , “Imerina” .

      « Malagasy :0
      « Imerina : 2
      « Ambanilanitra : 3
      « Ambaniandro : 3

      Tsy misy tokony hahagaga loatra ny amin’izany satria ny « vahoakany », izay heverina ho teo ambany masony izany no ikabarian’ireo mpikabary ireo – fa tsy toy ny ankehitriny hoe ny vahoaka iray manontolo ka tsy hita maso raha mikabary amin’ny Radio na Televiziônina. Manazava tsara izany rahateo ny hevitr’ireo teny ireo :

      « Ambaniandro » na « Ambanimasoandro » : Teny nilazana ny vahoakan’ny mpanjaka teto IMERINA, AFA TSY ny andriana sy ny andevo.(Rakibolana Malagasy, Rajemisa)
      The name given to the Hova by the other tribes ; the Hova. ( A new English-Malagasy dictionary, Richardson, 1885).

      « Ambanilanitra » : Teny na anarana nilazana fahizay ny mponina rehetra tsy an-kanavaka eran’ ny Fanjakana.
      The whole of the subjects of the sovereign, – nobles, Hova, and slaves.

      « Ry mpirai-Tanindrazana malala » koa no tena fampiasan’ny mpitondra fanjakana malagasy taty aoriana.

      Tsarovana koa fa faritany no tondroina amin’ny hoe « Imerina » fa tsy « vahoaka » :

      Imerina : The district in the central part of the island inhabited by the Hova, not including Vonizongo and Vakinankaratra, which are only in the following phrase
      Imerina enin-toko : Avaradrano, Sisaony, Marovatana, Ambodirano, Vonizongo, Vakinankaratra (Richardson)

      Imerina : Teny ilazana ny tany ambony havoana “manerinerina” itoeran’ny Merina, izany hoe ny FOKO eto afovoan’ny Nosy. (Rajemisa)

      « Et accessoirement , si vous avez accès à ce texte , compte tenu de son contenu vous n’aurez aucun doute sur l’existence de la NATION merina à cette époque-là »

      Efa nambaranay teto ihany fa tsy hainay loatra ahoana no andraisana amin’ny fiteny sy fisainana malagasy ny hevitry ny teny vazaha hoe « nation ». Mety ho voatsikaritry ny mpitazana ny fifidianana ny ho prezidà frantsay farany teo fa nisy tokoa fanavahana ny tsangan-kevitry ny mpifaninana ka nahatonga fanombohana azy ho : « nationaliste » sy « patriote » . Tia Tanindrazana (patriote) sy ny fitiavan-tanindrazana (patriotisme) no mahavantam-bava amin’ny fiteny malagasy.

      Tsy misy mandà velively ny fisian’ny « FOKO » Merina hatrizay hatrizay, tahaka ny fisian’ny foko hafa rehetra ihany eto Madagasikara, izay tsahivina fa mihoatra be ilay 18 nanisan’ny mpanjanan-tany frantsay azy ny isany. Koa asa raha zavatra iray ihany ny hevitry ny hoe « foko » Merina sy « nation » Merina.

      Fa raha ny kabarin’Andrianampoinimerina kosa no raisina dia mihoatra lavitra noho Imerina no Tanindrazana sy Mpirai-tanindrazana, Fianakaviana iray, noheveriny hovoriana, hapetraka eo ambany fanapahana tokana ary notanterahan-dRadama 1 tamin’ny ankapobeny.

      « Fa tsy misy tsy ho ahy izao anivony riaka izao, hoy Andrianampoinimerina, ka ho avy ny any MENABE ho tonga amin’ity tany Antananarivo ity. Ho avy ny any IBOINA. Ho avy ny any BETSILEO. Ho avy ny any amy ny BETSIMISARAKA. Ho avy ny any ANTSIHANAKA. Ka tsy misy TSY HO AVY amin’ity tany ity, hoy izy, na amy ny lavany ATSINANANA, na amin’ny lavany ANDREFANA, na amin’ny sakany ATSIMO, na amin’ny sakany AVARATRA ; fa efa nomen’Andriamanitra ho ahy ity tany ity, koa tsy mba asiako toerana ifandatsana ity tany ity ; fa raha misy manao izany, ataoko meloka, hoy Andrianampoinimerina. Tsy izany va no izy ry ambani-andro ? Izay ! hoy ny ambani-andro. »
      (Kabary nataon’Andrianampoinimerina tao Andohalo notsoahana avy ao amin’ny “Malagasy Kabary from the time of Andrianampoinimerina collected by W.E.Cousins, Missionary of the London Missionary Society, Antananarivo, 1873. p.2)

      Tamin’ny taratasy tamin’ny teny frantsay nosoratan-dRadama 1 ho an’ny Direktoran’ny L.M.S. tamin’ny 29 Ôktôbra 1820 dia mazava tsara ny anaram-boninahitra nanondroany ny tenany : « RADAMA ROI DE MADAGASCAR A la Société Missionnaire, ordinairement appelé La Société Missionnaire à Londres » (Rabary, Ny Daty malaza, Boky 1, 29 octobre). Mpanjakan’i Madagaskara fa TSY MPANJAKAN’IMERINA ka io ilay tsy zakan’i Frantsa sy ny Frantsay nitetika hanjanaka an’i Madagasikara hatrizay hatrizay, izay efa notombohiny ho fananany.
      Ny mpanjaka vavy rehetra nandimby an-dRadama 1 koa dia « Mpanjakan’i Madagasikara » fa tsy « Mpanjakan’Imerina » no anaram-boninahitra nentiny. Ny Mpanjanan-tany frantsay sy ny mpanoratra mpiara-dia aminy no tsy nitsahatra nampiasa ary mampiasa ny voanteny tahaka ny hoe : la « Reine des Hova », le « Royaume Hova » « la « Monarchie Hova », la « Monarchie Merina » fa alahelony ny nisian’ilay « Royaume de Madagascar » nahaleo tena, neken’ny firenen-dehibe rehetra nandritra ny taon-jato faha-19, talohan’ny nanjanahan’i Frantsa azy an-keriny.

  • 9 mai à 17:50 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le PM n’a pas à se défendre devant les bailleurs de fonds.

    Il n’a tout simplement pas le pouvoir qu’on lui prête avoir pour conduire une politique qui permettrait d’instaurer durablement la confiance envers les élus Malgaches.

    Madagascar, comme beaucoup des pays africains, a hérité des institutions coloniales. Institutionnellement, Madagascar a entre les mains tout ce que la France possède, ni plus ni moins. Mais les politiciens et élites français et ceux de Madagascar n’en font pas les mêmes usages.

    Cela va de soi, il y a une certaine maturité, sagesse et beaucoup de connaissances de la part des politiciens français. Il y a les poids de l’histoire aussi. Beaucoup des désordres et d’irresponsabilité chez les Malgaches :

    - il y a rien à Madagacar qui pourrait faire peur aux élites et aux politiciens malgaches.

    A Madagascar, la personne et les groupes des gens qui arrivent à s’emparer du pouvoir, n’importe quelle manière, terrorisent le pays, imposent leurs méthodes et mieux, ils questionnent les lois existantes :

    - et les Malgaches, majoritairment et collectivement, politiciens ou pas, ne se remettent jamais en question, systèmatiquement, pour eux, les problèmes, ce sont leurs voisins !

    Cela s’appelle la paresse !!!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 119