Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 24 novembre 2017
Antananarivo | 12h20
 

Société

Insurection malgache du 29 mars 1947

« Nous ne sommes pas encore indépendants » selon des combattants nationalistes

jeudi 30 mars | Yvan Andriamanga

Edmond Rakotomavo, Président de l’association des combattants nationalistes estime que « Nous ne sommes pas encore indépendants. Pourtant ces combattants et des milliers de malgaches ont perdu la vie pour l’indépendance mais les colons sont toujours là  ». Derrière chaque acte, chaque décision des hauts dirigeants, les colons sont derrières selon ces nationalistes. Pire, d’autres colons arrivent en force notamment les chinois qui accaparent nos terres et nos richesses selon le leader nationaliste. Pour honorer ceux qui ont perdu la vie pendant la lutte anticolonialiste, l’association demande que des rues portent les noms de ces combattants. Notons que l’Etat a décidé de ramener à 300 000 ariary par trimestre les subventions accordées aux combattants nationalistes contre 100 000 ariary auparavant. Les survivants directs de 1947 sont au nombre de 1500 actuellement contre le double il y a une dizaine d’année.

Plusieurs entités politiques et civiles ont honoré la commémoration de l’insurrection de 1947 aussi bien à Moramanga qu’à Antananarivo. Une occasion pour certains politiciens de ramener sur le tapis les îles éparses. « Exiger la restitution par les colons de nos îles éparses est un acte de patriotisme » selon eux. Notons que les dirigeants évitent autant que possible ce sujet.

81 commentaires

Vos commentaires

  • 30 mars à 10:03 | jules (#2904)

    Mais bien sur que SI vous étes indépendants.
    Le cépamafote frappe encore.
    Vous etes juste bons à vous arnaquer entre vous et à détruire Mada, c’est ça le problème.
    Crevez en paix et en silence les panoupanous

    • 30 mars à 11:02 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661) répond à jules

      Un pays pauvre n’est pas un pays indépendant.

    • 30 mars à 11:04 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661) répond à jules

      c’est comme si tu disais qu’un mendiant était libre de ses choix, non ! il dépend de la générosité des gens

    • 30 mars à 12:17 | tanguy37 (#7699) répond à jules

      Ne vous plaignez pas que ce sont les chinois qui ont remplacer les FRAZAIS ! c’est bien votre amiral de bateau lavoir qui les a fait venir !!!!non,
      alors ,dem.....dez vous avec !!

    • 30 mars à 18:21 | Gérard (#7761) répond à jules

      hola ! jules

      vous passez là les limites !

      je vous imagine, tout comme moi, vahiny, c’est à dire étranger et invité....

      mon expérience quotidienne est que ce statut nous autorise la critique, voire même les sautes d’humeur....

      mais vous devriez considérer que les malgaches, pour le plus grand nombre, sont eux mêmes victimes de l’incurie de leurs dirigeants,

      ces gens là ne méritent donc nullement de crever, ni de recevoir cet anathème que vous proférez telle une insulte

      mais bien sur chacun sait que l’insulte salit la bouche qui la profère, bien avant que de risquer d’atteindre sa cible

    • 1er avril à 18:28 | kunto (#7668) répond à jules

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO

      Monsieur jules : un peu de respect SVP , merci ...

  • 30 mars à 10:17 | vatomena (#8391)

    Dans la nuit cruelle et sanglante du 29 Mars 1947 aucun rebelle armé de sa sagaie ,couvert de ses gris’gris n’a pu attenter aux biens ou à la vie d’un Colon des iles éparses. Et pour cause ..Sur les iles éparses ;il n’y avait que du vent ,du sable et la mer.. Pas un seul colon enrichi ni un malgache dépossédé ,humilié ,appauvri.
    longue Paix sur les iles éparses !

  • 30 mars à 10:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Il faut qu’on s’entende sur la signification du mot INDEPENDANCE car vivre en autarcie dans le cadre de la mondialisation est un non sens (inconcevable) à l’heure actuelle du NTIC.

  • 30 mars à 10:27 | Isandra (#7070)

    Jules et Vatomena se sentent ils visé par cet ancien combattant nationaliste..., car ils se précipitent pour répliquer...?

    Ils ont oublié que c’étaient les colons les envahisseurs,...ils pillaient nos richesses sans état d’âme, sous prétexte de civiliser et moderniser,...pourtant, c’étaient eux qui appliquaient la barbarie, en traitant les indigènes sous homme,...massacrer en masse les nationalistes, sans jugement bien sûr,...

    • 30 mars à 10:29 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Macron a bien compris, la colonisation est un crime contre l’humanité,...humiliation contre une nation,...pillage en bande organisée,...

    • 30 mars à 10:45 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,
      Vous avez parfaitement raison ,je vous rejoint sur ce point .
      C’est comme aujourd’hui les élèves de ces brutes de colons qui ont mis Madagascar en coupe réglée pour les seuls avantages de leur caste .
      Nous sommes exactement dans le même processus d’accaparation des richesses de ce pays .
      Les Malgaches éduqués sont tellement bons élèves qu’ils ont bien retenus toutes les leçons de domination enseignées les professeurs Frantsay .
      Petites différences néanmoins ,les services de l’état sur l’éducation,l’entretien et construction d’infrastructures,le sociale ,à l’époque ,fonctionnaient quand même et apportaient un minimum de confort au petit peuple ,ce qui n’est plus le cas aujourd’hui .
      Ne venez pas raconter vos fadaises habituels car des milliers de cadres Gasy de très hauts niveaux ont été formés après la décolonisation par les coréens du nord ,les russes ,les chinois et les Français !
      Donc qu’ont fait tous ces gens pour le pays ?

    • 30 mars à 10:56 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme premium,...

      « Petites différences néanmoins ,les services de l’état sur l’éducation,l’entretien et construction d’infrastructures,le sociale ,à l’époque ,fonctionnaient quand même et apportaient un minimum de confort au petit peuple ,ce qui n’est plus le cas aujourd’hui . »

      Cependant, Atavisme, tous ces services publics étaient financés par les impôts payés par les indigènes,...et les infrastructures réalisées pars les mains d’oeuvres gratuites,...Simotig oblige,...pendant lesquelles bon nombre de gasy ont perdu leur vie,...

    • 30 mars à 11:03 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Bonjour .
      Votre haine n’ est non seulement épidermique, elle est également viscérale !
      Quel qualificatif donnez vous à ceux qui se succèdent depuis et qui non seulement pillent, mais investissent partout sauf à Madagascar contrairement à ces kons de kolons ?

    • 30 mars à 11:05 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra ,
      Comme d’habitude sur le fond ,« la néocolonisation »de la caste dirigeante sur le peuple ne vous attire aucun commentaire !
      Par contre sur un fait passé sur lequel j’ai appuyé mon argumentaire vous sortez votre kalachs
      Apparemment le passé serait plus important pour vous que la dictature actuelle ?
      Si vous étiez aussi démocrates que vous le dites vous n’essaieriez pas d’occulter la réalité comme le font tous les acteurs nocifs de ce scandale

    • 30 mars à 11:18 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme premium,...

      Admettons que tous les dirigeants gasy ont volé,...au moins, ils sont Malagasy, non envahisseurs,...

      Néo-colonialisme,... Qui ont appliqué cette pratique, en plaçant leur pions pendant plusieurs années..., afin qu’ils puissent continuent de mettre la main sur nos richesses,...?

    • 30 mars à 11:36 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra ,
      Ah oui, donc si vous êtes gasy vous avez le droit d’accaparer les richesses du pays ,de l’état ,du peuple !
      Raisonnement assez particulier je dois le dire .
      C’est en effet sur ce genre de monstruosité que s’est développé la dictature actuelle .
      Un salaud de colon Frantsay vaux bien vaut un salaud de néo colon gasy ,non ?
      Ou serait la différence quand on sait que Madagascar était vide d’habitants il y a moins de 1000 ans .
      Quel serait donc les plus accrédités a votre théorie fumeuse .
      Les austronésiens en particulier qui auraient été les premiers colons après les mythiques vazimba ?
      La souche africaine ,côtière, ne serait alors que les suivants que l’on peut exploiter sans vergogne car l’on considère qu’ils n’ont aucun droit sur cette Ile ?
      Le suprématisme développés par certains, vient-il de ces considérations ,en gros j’étais là le premier donc je fais ce que je veux !
      Belle mentalité ,il faudra nettoyer un jour les écuries d’Augias !

    • 30 mars à 12:01 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme premium,...

      Le vol est toujours mauvais quelle que soit la nationalité,...mais, si vous ne pouvez pas les échapper,...je choisi la préférence nationale,...dans la mesure où avec les nationaux, l’argent aurait beaucoup de chance de revenir au pays, un jour,...

    • 30 mars à 12:34 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Malemy loha, Isandra
      je vous demanderais bien d’aller évangéliser ces malgaches qui vivent depuis des siècles dans les iles éparses mais si vous comprenez la Bible aussi mal que l’Histoire des Hommes, mieux vaut que vous restiez chez vous .
      Nous savons que l’aviateur De Fontanges a précipité 6 sorciers criminels du haut du ciel Mais sait on combien ce ’mahery fo ’, 3fois médaillé, a massacré de vazaha ,de créoles ,d’autres malgaches ,combien de maisons il a incendié ,combien de plantations il a ravagé et surtout qu’a t-il fait des terres reconquises. Est ce que les terres ainsi libérées donnent aujourd’hui encore plus de riz et apaisent la faim de tant d’enfants du pays .
      les Communistes disaient aux paysans : la Terre appartient à ceux qui la cultivent, ;j’ajouterai : et surtout pas à ceux qui la détruisent par des feux de tavy.
      Mettez le feu partout et vous ne mangerez pas demain.

    • 30 mars à 12:51 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Malemy loha
      Venez me dire que Ratsimamanga ,Rabemananjara ,Tsiranana, Rabetafika , Razanamasy ont été traités en sous hommes. Dans quels livres ,ils ont appris à lire ?qui ont été leurs maitres de formation ? dans quelle langue ils ont pu se faire comprendre à l’International ?
      Et qui se plait à incendier les palais et les Rova ?qui laisse s’effondrer les ponts ? et qui prend les impots ,confisque l’aide internationale sans jamais boucher le plus petit nid de poule dans les rues de la capitale., ?
      Prenez la parole quand vous aurez mis le pays au niveau des années 1950-1960 . En attendant vous pouvez vous taire ou prier.

    • 30 mars à 12:52 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,Isandra,
      Que dites vous là .
      Tout le monde ,oui le monde entier sait, que vos gouvernants voleurs planquent le fruit de leur larcin a l’étranger dans les paradis fiscaux .
      Encore une occasion perdue pour vous taire !
      Je met un trait sur un calendrier sur toutes les ineptsies et mensonges que vous racontez ,il est tres raturé je dois dire !

    • 30 mars à 13:09 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      Cette nazie k-to mécréante foza originaire de l’Isandra vendrait père et mère pour des sous de plus . Vous ne l’avez toujours pas remarqué ?

    • 30 mars à 13:20 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,
      Pire encore le 1/3 ,le tiers,le TIERS,du budget de l’état qui disparaît chaque année et qui sert manifestement à l’enrichissement personnel des quelques milliers d’ayant droit appartenant a la caste dirigeante ,ne donne lieu a aucun investissements productifs et a aucune taxe et aucun impot à Madagascar ..
      Cela explique en partie la situation catastrophique ,entre autres ,de l’économie Malgache .
      Et vous avez le toupet de faire du nationalisme indigne de cette triste réalité .
      Vous êtes démocrates ,comme vous êtes chrétienne ,avec plein de bémols qui font que dans la réalité,et comme tous vos comparses ,vous n’êtes ni l’un ni l’autre .
      Pourquoi se cacher derrière des non dits, des faux semblant auxquels plus personne ne croit ?
      Cette situation est honteuse et doit restée cachée ?

    • 30 mars à 13:26 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      Vous êtes un peu ridicule avec cette question,...car comme si vous posiez cette question : Ravalo, Ravatomanga, Ramanandraibe, Ramarson, Kaleta, etc sont ils pauvres ? quand on vous dit que les Malagasy sont pauvres,...

      Ce n’est pas parce que une frange de gens bénéficiait quelques privilèges à l’époque de colons, nous pouvons dire que les indigènes Malagasy n’étaient pas traité sous homme,...

      « Le Code de l’indigénat distinguait deux catégories de citoyens : les citoyens français (de souche métropolitaine) et les sujets français, c’est-à-dire les Africains noirs, les Malgaches, les Algériens, les Antillais, les Mélanésiens, etc., ainsi que les travailleurs immigrés. Les sujets français soumis au Code de l’indigénat étaient privés de la majeure partie de leur liberté et de leurs droits politiques ; ils ne conservaient au plan civil que leur statut personnel, d’origine religieuse ou coutumière. »

    • 30 mars à 23:23 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Malemy loha isandra
      La classe politique qui a commémoré la rébellion de 47 a fait un bide.Le président a déploré le manque de patriotisme du peuple. Cela ne vous interpelle donc pas ,Isandra.Les malgaches étaient fiers d’eux et patriotes sous le Colonnat . Dans l’Indépendance ils se sentent déclassés ,honteux d’eux memes ,nuls entre les nations. Quelle est donc l’explication ? Les Chinois ont de l’avenir ,ici.Il n’y a plus de nation ni de patrie.

    • 31 mars à 08:44 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Malemy loha isandra
      je veux bien prendre pour héros la douzaine de malgaches qui ont été fusillés mais certainement pas ceux qui ont assassiné des petit planteurs sans défense dans la nuit du 29 mars..à 30,40 ou 100 contre un petit colon , sa femme et ses enfants encore endormis. Ceux qui portent des médailles pour ce forfait font ils vraiment honneur au pays ? Est ce bien là le ’mahery fo ’ malgache ?
      Je préfère le courage du révérend Botovaso à Vohipéna qui préféra se laisser égorger devant la foule plutot que de renier sa religion et son esprit de paix.

    • 1er avril à 18:48 | kunto (#7668) répond à Isandra

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - Chères Frères et Soeurs nous sommes « indépendant » depuis plus de 50 ans et c’est toujours la faute des colons si nous sommes pauvre ????? arrêtez de faire les jeux des politiciens SVP - merci

      - Exemple minable actuellement = Des Maires élus par le peuple destitués par l’état Gasy ( Majunga - Tamatave - Port Bergé ... etc ... ) est ce la faute des colons ?????

  • 30 mars à 10:40 | hafatse (#9818)

    Un peu de dignite jules. Tu qui vis de nos impots et de nos aide.

    • 30 mars à 13:43 | vatomena (#8391) répond à hafatse

      Isandra
      « Ils conservaient leur statut d’origine » Pas tout à fait - Si leurs parents étaient nés dans l’esclavage ,eux étaient nés dans la Liberté. Si vos parents, Isandra ,vendaient des esclaves betsileo ou merina à Andevorante,ils ne pouvaient plus poursuivre ce commerce inhumain.Vous meme n’aurait pas pu etre vendue .INTERDIT.

    • 30 mars à 13:45 | jules (#2904) répond à hafatse

      Ca c’est faux ,c’est meme carrement l’inverse et c’est ça qui me trou le c.l

    • 30 mars à 14:25 | Isandra (#7070) répond à hafatse

      Vatomena,

      C’était juste leur statut qui a changé, mais leur situation restait la même, la servitude a été remplacée par les corvées obligatoires,...

      De toutes façons, l’esclavage était voué à disparaître à cette époque sans colonisation ou non,...comme la colonisation en 1960,...

    • 30 mars à 15:49 | vatomena (#8391) répond à hafatse

      Isandra
      "De toutes façons ,l’esclavage était voué à disparaitre ’’ Exact ,mais seulement là où les vazaha européens avaient les moyens d’intervenir.La vraie richesse à Madagascar ,c’était la possession de centaines d’esclaves qui travaillaient pour leur maitre..Le roi ,le Prince ne payait jamais rien.Celui qui était appelé pour faire la guerre pour le roi ,à mourir pour la royauté n’était meme pas payé ou alors il était payé en nombre d’esclaves.Sans l’intervention de Gallièni la société esclavagiste aurait perduré.Comme tsy razana ,Isandra ,vous n’auriez pas eu droit à un tombeau.Remerciez le ciel. Ceux du Smotig ne travaillaient pas à l’année et ils étaient assurés d’avoir à manger et d’etre soignés. Aujourd’hui leurs petits enfants sont chomeurs et pickpockets ou 4 mis.
      Quand une ONG offre du riz contre des journées de travail ,c’est un nouveau Smotig . Et les petits enfants de l’’Indépendance accourent. C’est plus honorable que le sempiternel :donne moi du vola !

    • 30 mars à 16:47 | Isandra (#7070) répond à hafatse

      Vatomena,

      « Exact ,mais seulement là où les vazaha européens avaient les moyens d’intervenir. »

      Faux, les japonais n’avaient pas besoin de la colonisation des européennes pour y abolir l’esclavage,...

      En outre, Radama 1er avait déjà commencé la fin d’esclavage,...en contrepartie de coopération militaire des Anglais,...

  • 30 mars à 10:41 | Isambilo (#4541)

    Qu’il y ait encore autant de survivants me paraît suspect.
    Nous sommes indépendants mais dirigés par des dépendants dont un bon nombre est héritier de ceux qui ont collaboré avec la puissance coloniale.
    Nous continuons à payer le prix du développement inégal existant avant la période coloniale, aussi bien sur le plan économique que sur le plan intellectuel.
    A chacun de prendre conscience et de faire des efforts pour supprimer cette inégalité.
    Quant aux fameux colons, Fremigacci (fils de coopérants et ancien coopérant. Un des meilleurs connaisseurs de notre histoire contemporaine) a écrit l’essentiel.

    • 30 mars à 23:33 | vatomena (#8391) répond à Isambilo

      Ce qui est vrai Isandra ,c’est que le pacte entre Radama 1er et l"Anglais Hastie n’a pas tenu longtemps .Au temps de la veuve Radama , avec la reine Ranavalo 1,l’esclavage était encore plus actif et cruel. Galliéni est le seul libérateur des malgaches..

    • 31 mars à 18:53 | lysnorine (#9752) répond à Isambilo

      « Qu’il y ait encore autant de survivants me paraît suspect »

      Na taloha na ankehitriny, ankoatr’ireo nanararaotra, « sitrany ahay » mahazo pension kely, dia ny MPIVAROTRA TANINDRAZANA NOKARAMAIN’NY FANJAKANA KÔLÔNIALISTA sy ny KÔLÔNIALISTA VOAY BE toy ry Jules CASTELLANI mpamboly kafé mpanjakazaka tany amin’ny faritr’i Manakara no NOTOMBOHINA hoe BEKOTROMAROHOLATRA niantomboka tamin’ny andron’ny « Boky Mena » sy ny « Tolom-piavotana ». Efa tokony ho lasan-korazana daholo ireo namadika ny vahoaka ireo TAMIN’NY 1947-1948, tompon’antoka tamin’ny nandripahan’ny herim-pamoretan’i Frantsa Malagasy an’alina maromaro. Nisitrika tsy sahy niseho masoandro izy ireo nandritra ny taom-polo maromaro raha mbola maro no velona, ka niaina ny « fikomiana » sy nahalala tsara ny naha izy ny nantsoina hoe « FAOREBELA » tamin,izany fotoana izany.
      .

      « Quant aux fameux colons, Fremigacci (fils de coopérants et ancien coopérant. »

      Toa ilay mpampianatra « tantara sy jeografia » tao amin’ny Lycée Galliéni tamin’ny andron’ny fanjanahan-tany no rain’ilay Fremigacci mpampianatra amin’ny oniversite ao Paris 1, ary an isan’itony mpampianatra nalaza tamin’ny mpiananany ho rasista sy manana loha—na kôlônialista

  • 30 mars à 10:57 | Eloim (#8244)

    Pourquoi hésiter que Madagascar n’est pas indépendant ? C’est insensé, non ! N’essayons pas de ré-écrire notre histoire. Tout ce qui est acquis, reste ! la période coloniale est révolue. D’autre forme, peut être, pourrait laisser certains de vivre dans leurs incompréhensions.
    L’histoire de la colonisation, l’événement de 1947 ainsi que l’indépendance du pays comprennent beaucoup de désillusions, des points flous de l’histoire, des questions à plusieurs interrogations, ... qui méritent autant d’éclaircissement que jusqu’à preuve du contraire personne n’arrive bien à nous apporter des réponses fiables et convaincantes pour que le flambeau puisse passer d’une génération à une génération.

    • 30 mars à 11:10 | Jipo (#4988) répond à Eloim

      L’ exemple de ratsyraka en est le plus parfait exemple, qu’ a-t-il laissé à ses enfants, que leur a-t-il inculqué tant à sa progéniture qu’ à ses compatriotes, idem pour le reste de sa famille, à commencer / celle d’ un certain roland, autre que du dédain et de l’ arrogance quand ce n’ est pas de la haine ou du mépris ?

    • 30 mars à 11:35 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Eloim

      Bonjour Jipo,

      C’est la volonte d’Allah Akbar n’est-ce pas ?

  • 30 mars à 12:09 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Un message à méditer pour GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661) et Atavisme premium (#9437)

    Coran Sourate X JONAS
    90- Nous avons fait traverser la mer aux fils d’Israël.
    Pharaon et ses armées les poursuivirent
    avec acharnement et hostilité,
    jusqu’à ce que Pharaon, sur le point d’être englouti,
    Dit : « Oui, je crois :
    Il n’y a de Dieu que celui en qui les fils d’Israël croient ;
    Je suis au nombre de ceux qui lui sont soumis »

    91 Dieu dit :
    « Tu en es là, maintenant,
    Alors que, précédemment, tu étais rebelle
    et que tu étais au nombre des corrupteurs.

    92 Mais aujourd’hui ; nous allons te sauver en ton corps
    afin que tu deviennes un Signe pour ceux qui viendront après toi.
    Cependant, un grand nombre d’hommes sont complètement insouciants
    à l’égard de nos Signes ».

    • 30 mars à 12:56 | atavisme premium (#9437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Va te faire mettre avec tes inepties religieuses.
      C’est plus clair pour toi ?

    • 30 mars à 14:05 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Si vous le dites , le concernant, je préfère : le hallal./

  • 30 mars à 12:24 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !

    Sur ce forum j’ai remarqué que le nom d’un très bon historien Français ayant enseigné l’Histoire (mais aussi la géographie) à des générations de Gasy revient souvent dans les posts des intervenants . Preuve que sur ce lieu virtuel nombreux sont ceux qui ont été à bonne école.

    La question « sommes-nous indépendants ? » est une question-piège . Surtout quand elle est posée « par des » ou « aux » personnes aux connaissances plutôt vagues et qui n’ont pas une once d’esprit d’observation ni d’esprit critique ni de jugeote .

    Il est évident qu’à l’heure actuelle aucun peuple n’est économiquement indépendant . Sinon peut-être certaines populations encore « non découvertes » vivant dans certaines zones encore mal connues de l’Amazonie où la forêt est encore très dense .

    Mais en ce qui nous concerne nous , les Gasy , quand on parle d’indépendance il ne s’agit même pas d’indépendance politique . Mais plutôt d’indépendance des dirigeants politiques gasy dans leurs prises de décisions . Avouons que c’est une indépendance réduite à sa portion la plus congrue ! Et même , nous , les électeurs gasy en âge de voter : avons-nous la basique indépendance (tiens ! ça sonne comme liberté !) de glisser dans l’urne le bulletin sur lequel est inscrit le nom de la personne que nous voulons ? Non , évidemment ! Puisque nous n’avons même pas l’indépendance (ça sonne toujours comme liberté) de décider les noms des personnes à mettre dans la liste des candidats aux élections !

    Mais quand on évoque l’indépendance , on a dans l’esprit une population , un territoire qui est sien , son organisation du « vivre ensemble » (dans laquelle il y a pêle-mêle les idées , les moyens pour vivre , la culture , les us et coutumes) . Si je ne m’abuse , je crois que certaines personnes appellent ça « la politique » . Mais chez nous , les Gasy , ce que nous appelons « politika » n’est pas du tout cela . Si un Gasy vous dit que vous êtes « be politika » , croyez-moi : ce n’est pas un compliment ! En réalité le Gasy qui vous dit ça veut vous faire entendre que vous êtes un entourloupeur .

    Le lecteur pragmatique comprendra qu’il est moins difficile d’organiser la vie d’un village et de ses habitants , plutôt que celle d’une grande ville et de ses millions d’habitants .
    De même , il est moins difficile de mener sur la voie conduisant au développement (dans tous les sens du terme) un état local beaucoup moins étendu et beaucoup moins peuplé (la diffusion des directives à suivre ainsi que le suivi de l’état d’avancement des progrès accomplis sont moins difficiles) , plutôt que de faire la même chose sur un état central étendu sur environ 600 000 km² sans infrastructures routières et peuplé de plus 20 millions d’âmes !

    Mais pour l’instant , encore innombrables sont les utopiques ainsi que ceux qui ont peur que leur état local à eux n’arrivera certainement pas à soutenir la comparaison avec les autres états locaux . Alors ils freinent des quatre fers .

    • 30 mars à 14:13 | Eloim (#8244) répond à Saint-Jo

      St Jo,
      Je ne contredis pas vos posts sur cette question d’indépendance du pays. Mais il est temps de chanter à l’unisson que l’indépendance dont on veut étaler ici c’est plutôt l’indépendance politique. Tout ce qu’on a appris dans les leçons d’instruction civique, n’est ce pas ? En ce qui concerne l’indépendance économique et autres, aucun pays de ce petit monde ne peut se vanter en avoir. Tout le monde doit se soumettre de l’ère de la mondialisation, les espaces des échanges, l’inter-dépendance multi-facette, ... S’agit-il d’une folie le phénomène tout récent du BREXIT, et ses conséquences dévastatrices ?
      Quant à l’histoire de notre pays autour de la fameuse date 29 mars 1947 ainsi que l’octroi de notre indépendance, nous devrons nous référer à l’issue de la 2ème guerre mondiale où tous les pays colonisateurs ont eu des accords de se libérer des leurs anciennes colonies tout en leur octroyant leur indépendance. Et personne n’en parle ! Pourquoi ? Nous nous fixons trop sur les massacres et tueries sans nous poser la question que 29 mars 1947 était aussi loin, très loin même de 1896, la première annexion des colons au pays. Petite réflexion !

    • 30 mars à 14:13 | Eloim (#8244) répond à Saint-Jo

      St Jo,
      Je ne contredis pas vos posts sur cette question d’indépendance du pays. Mais il est temps de chanter à l’unisson que l’indépendance dont on veut étaler ici c’est plutôt l’indépendance politique. Tout ce qu’on a appris dans les leçons d’instruction civique, n’est ce pas ? En ce qui concerne l’indépendance économique et autres, aucun pays de ce petit monde ne peut se vanter en avoir. Tout le monde doit se soumettre de l’ère de la mondialisation, les espaces des échanges, l’inter-dépendance multi-facette, ... S’agit-il d’une folie le phénomène tout récent du BREXIT, et ses conséquences dévastatrices ?
      Quant à l’histoire de notre pays autour de la fameuse date 29 mars 1947 ainsi que l’octroi de notre indépendance, nous devrons nous référer à l’issue de la 2ème guerre mondiale où tous les pays colonisateurs ont eu des accords de se libérer des leurs anciennes colonies tout en leur octroyant leur indépendance. Et personne n’en parle ! Pourquoi ? Nous nous fixons trop sur les massacres et tueries sans nous poser la question que 29 mars 1947 était aussi loin, très loin même de 1896, la première annexion des colons au pays. Petite réflexion !

  • 30 mars à 12:57 | Isambilo (#4541)

    Les défenseurs des colons, les champions du dénigrement systématique des Malgaches, les partisans des collabos du Pdesm sont aux abonnés absents ou bien discrets aujourd’hui. Dommage.

    • 30 mars à 13:31 | vatomena (#8391) répond à Isambilo

      Les colons n’ont aucun besoin d’etre défendus .Tout le monde sait dans quel bon état de marche ils ont remis le pays entre les mains des politiciens malgaches.Et tout le monde a vu comment les malgaches livrés à eux seuls ont détruit tout ce qui avait été fait.La génération qui monte est en droit de demander des comptes .Elle punira ou elle pardonnera ? Elle fera rendre gorge ou elle aussi se mettra au pillage ? Le mauvais exemple est le plus facile à suivre....

    • 30 mars à 14:19 | Jipo (#4988) répond à Isambilo

      Re bonjour .
      Votre question est humoristique ou est-ce du cynisme de votre part ?
      Défendre ou revenir 50 ans en arrière alors que vous avez fêté cela hier ?
      Il n’ y a rien à défendre, seul un constat peut être établi, l’ histoire est ce qu’ elle est la condamner ou pas ne changera rien .
      Par contre faire un bilan du chemin parcouru par ceux qui l’ ont combattu serait plus intéressant pour ne pas dire constructif, quant à demander des comptes ? seuls les zétranzés peuvent bénéficier de ce privilège, qui semble non seulement sélectif, mais bien exclusif, vos valeureux combattants en étant exemptés, voir exonérés, et pourquoi donc ?
      Deux poids deux mesures, c ’est tellement plus agréable de se faire affamer par des compatriotes qu ’ aidé par des vazahas, elle est belle votre fierté, dommage qu’ elle ne se mange pas ...

  • 30 mars à 15:21 | Isandra (#7070)

    Vatomena,...

    Défendant que les colons étaient porteur de liberté pour les esclaves,...en fait, ils n’avaient pas d’autre choix, parce que l’abolition de l’esclavage était le vent qui soufflait à cet époque,...tout le monde devait suivre la règle,...

    Un extrait d’une thèse de doctorat :

    « L’esclavage à aucune époque n’avait atteint ce caractère de cruauté et les fonctionnaires exploitent les corvéables jusqu’à l’extrême limite de leurs forces. On a établi que le fanompoana [=la corvée] causait la mort de 20% des travailleurs employés […]. Malgré les services rendus par le fanompoana à Madagascar, il aurait mieux valu ne jamais l’appliquer que de soumettre tout un peuple à la condamnation aux travaux publics. »

    • 30 mars à 16:04 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Oui ,la corvée royale tuait ,faisait mourir .Les malheureux condamnés à tirer à la force des bras depuis le pays zafimaniry le madrier central du Mandjakamiadana sont morts d épuisement : 2000 sur un effectif de 8000 ,dit on .Les hommes abandonnaient les cases en bordure de piste pour échapper aux ordonnateurs de corvées interminables .

    • 30 mars à 16:30 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      Les colons censés porteurs de civilisation ne faisaient que perpétuer ces pratiques minables,...

    • 30 mars à 17:14 | Isambilo (#4541) répond à Isandra

      Ayez la gentillesse de donner les références. A ma connaissance il n’y a encore que Campbell qui a fait un travail sérieux sur le fanompoana au 19e siècle.
      Rappel : le fanompoana était pour les besoins du souverain uniquement. Comme la digue d’Andriantany. En Imerina, seuls les andriana, les hova et les mainty y étaient astreints. Les andevo étant exclus du fanompoana. Il en était de même chez les Antemoro.

    • 30 mars à 19:04 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Les gasy ont mis tres longtemps à comprendre ce que signifiait travaux d’interet public. La VVS recrutait sur le theme : Pas d’impots ,pas de construction de routes. Cela expliquait et explique encore le retard phénoménal des malgaches sur les autres civilisations . S’ il existe une route ,on ne l’entretient plus. On la laisse disparaitre. Malgré les millions d’esclaves ,rois et reines ne s’occupaient pas de voierie. La mystique de la route a disparu avec les colons. Pensez à eux ,Isandra ,quand vous cahotez dans les rues défoncées. Il n’y a plus de Smotig depuis 1946 (avant la rébellion ). Les chomeurs guettent votre passage en ville .Fermez bien les portes de votre voiture .Levez vos vitres .On n’est plus en 1960. Taisez vous jusqu’au jour où on retrouvera les commodités de cette époque. Avez vous des bougies à la maison ?

    • 31 mars à 20:00 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      Azo ihomehezana ny fifedahana ny kevokevoka miresaka momba ny toetra sy endriky ny fanandevozana teto Madagasikara tamin’ny andron’ny Fanjakana Malagasy kanefa tsy mahatsinjo afa tsy ny tendron’orony, indrindra rehefa ampitahainaizy sy ny fanandevozana nampiharin’ny fanjanahan’i Frantsa sy ny « indigénat »

      Misy lahatsoratra nangonin’ny « Bulletin du Comité de Madagascar » ireto mikasika ny fiainan’ny Andevo tao Imerina ahitana ny fahasamy hafa azy tanteraka.amin’ny fiainan’ ny Malagasy teo ambany fanandevozan’ny « indigénat » sy ny forongony

      Bulletin du Comité de Madagascar - 2ème année - n°7 - juillet 1896

      QUESTION DE L’ESCLAVAGE

      Dans nos précédents bulletins, nous avons traité cette question ; aussi sommes-nous heureux de reproduire les articles suivants à l’appui de la thèse que nous avons soutenue :

      Le Temps du 14 juillet :

      Examinons maintenant quelle est la condition actuelle des esclaves dans l’ÉMYRNE ainsi que dans les pays soumis à l’autorité hova. On a cité des cas de cruauté et de mauvais traitements. Ils sont exacts, mais la VÉRITÉ OBLIGE de reconnaître qu’ils sont des EXCEPTIONS. LA CONDITION DE L’ESCLAVE EST GÉNÉRALEMENT DOUCE. Elle varie suivant la richesse du maître. Si celui-ci est peu fortuné, l’esclave est astreint à un travail continu, mais JAMAIS EXCESSIF ; il est employé aux travaux des champs et aux soins de la maison ; il prend part aux REPAS EN COMMUN et vit dans une sorte de SERVAGE FAMILIAL. Si le maître est un riche personnage possédant un grand nombre d’esclaves, ceux d’entre eux qui ne sont pas occupés dans la maison sont LIBRES de s’employer au dehors. C’est parmi eux que se recrutent les PORTEURS, cette catégorie si curieuse et si intéressante d’indigènes qu’on appelle les « BOURJANES », qui émerveillent tous ceux qui ont voyagé dans l’île par leur vigueur, leur endurance et leur gaieté. Il y a une restriction à cette liberté relative. Le maître peut convoquer l’esclave au moment des semailles ou de la récolte du riz, ou dans tout autre cas qui exige son concours ; mais en dehors de ces appels assez RARES et toujours LIMITÉS , il le laisse VIVRE À SA GUISE, en exigeant sur les gains qu’il peut faire une part d’un quart à un tiers. En revanche, si l’esclave ne trouve pas de travail ou s’il tombe malade, il rentre chez son maître, qui lui DOIT l’ABRI, la NOURRITURE et des SOINS, et le conserve À SA CHARGE lorsque la VIEILLESSEne lui permet plus de rendre aucun service.
      Les moyens de répression dont dispose le maître contre l’esclave coupable d’une faute sont la mise aux fers et la bastonnade. Pour parler d’une manière générale, en mettant de côté les cas, heureusement rares, de certains personnages connus pour leur inhumanité, on peut dire que ces punitions sont PEU APPLIQUÉES, et, quand elles le sont, c’est sans cruauté.

      Comme on le voit, le mot ESCLAVAGE N’EST PAS SYNONYME À MADAGASCAR DE DURS TRAITEMENTS ET DE SOUFFRANCES ; il n’évoque PAS DAVANTAGE LES HORREURS DE LA TRAITE AFRICAINE . La loi malgache, en effet, défend de considérer l’esclave comme une marchandise et d’en faire trafic. Elle prohibe toute spéculation qui aurait pour objet de l’acheter pour le revendre immédiatement. Ces prescriptions légales sont quelquefois violées, et certains personnages de Tananarive se sont placés au-dessus d’elles, mais, en fait, on peut dire qu’elles sont généralement observées.

      Dans l’Émyrne, un maître qui vend un esclave subit une sorte de déconsidération. Aussi ne le fait-il que sous le coup d’une urgente nécessité, telle que des dettes immédiatement exigibles ou l’inconduite de l’esclave même, condamné pécuniairement pour un crime ou un délit et dont le maître est responsable.
      Fréquemment celui qui est obligé de vendre un esclave lui laisse le soin de chercher un nouveau maître avec lequel il doit s’entendre pour le prix à verser...

      L’ESCLAVE POUVAIT SE LIBÉRER avec le consentement de son maître et moyennant le versement d’une somme convenue. Mais il USAIT PEU DE CETTE FACULTÉ , surtout quand il n’était pas séparé de sa famille. C’est là la preuve irrécusable de la DOUCEUR DE SA CONDITION qu’il PRÉFÈRE souvent à celle de l’HOMME LIBRE. Celui-ci, en effet, est soumis à l’impôt, à la corvée et au service militaire, dures charges dont l’esclave est EXEMPTS. Ceux qui ont racheté eux-mêmes leur liberté, comme ceux que leurs maîtres ont affranchis, soit pour services rendus, soit parce qu’ils ont eu des enfants d’une femme esclave, font partie d’une caste qu’on appelle les tsiarandahy. Ils ont les droits et les charges des hommes libres, sauf certaines corvées spéciales qu’ils doivent à la reine. C’est parmi les tsiarandahy que se recrutent les tsimandoa, courriers du gouvernement chargés de porter et quelquefois de faire exécuter ses ordres dans les provinces. Ils peuvent aspirer à tous les emplois de l’État. C’est ainsi que l’un d’eux, RAININGORY, devenu 16e honneur, a été depuis 1864 jusqu’à sa mort en 1876, le COMMANDANT EN SECOND des troupes, le personnage le plus important de l’État, après le premier ministre Rainilaiarivony.

      (misy tohiny)

    • 31 mars à 20:05 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      Bulletin du Comité de Madagascar - 2ème année - n°7 - juillet 1896
      QUESTION DE L’ESCLAVAGE
      (tohiny)

      Toutes les indications que nous venons de donner ne s’appliquent qu’aux Hovas et aux tribus complètement soumises. La condition des esclaves n’est pas la même dans les autres parties de l’île, où l’esclavage a cependant presque partout pénétré. Les indigènes des tribus indépendantes se procurent, en effet, des esclaves en faisant des razzias humaines dans les districts frontières. C’est une des industries du fahavalisme. Parmi ces populations presque sauvages et notamment parmi les Sakalaves AUCUN SEMBLANT DE LÉGISLATION , ni AUCUNE TRADITION NE PROTÈGENT L’ESCLAVE ; il partage l’existence nomade de celui dont il est devenu la propriété, garde les troupeaux et prend part à toutes les expéditions, à toutes les rapines qui remplissent la vie du maître. Aussi sa condition est-elle beaucoup plus dure que chez les Hovas.

      Malheureusement, C’EST À CETTE CATÉGORIE D’ESCLAVES, LA PLUS DIGNE DE PITIÉ, QUE LE DÉCRET D’ABOLITION NE POURRA PAS S’APPLIQUER . Chez les Bares, chez les Tanales, chez les Sakalaves et dans tout le sud de l’île, où nos explorateurs ont à peine pénétré, nous n’avons aucune action et nous n’exercerons de longtemps encore aucune autorité...

      – Dans le Journal du 9 juillet, M. Émile Blavet, retour depuis un mois de Madagascar, raconte le fait suivant :

      J’étais curieux de savoir comment seraient accueillies par ces êtres naïfs les velléités d’émancipation qui commençaient alors à se produire au sein du Parlement français. Et j’interrogeai le COMMANDEUR de mes bourjanes, ESCLAVE comme eux, qui cumulait en même temps, auprès de moi, les fonctions d’INTERPRÈTE [nahita fianarana izany izy matoa mahay teny frantsay ka afaka mandika teny !]

      – Est-ce pour le compte du maître que vous travaillez, lui demandai-je, ou pour votre compte personnel ?
      – POUR NOTRE COMPTE .

      – Et sur les huit piastres – 40 francs – que vous toucherez de moi, il ne lui reviendra rien ?
      – Pas un kirobo (quart de piastre) !

      – À quoi donc vous oblige, vis-à-vis du maître, votre condition d’esclave ?
      – À certaines CORVÉES, comme, par exemple, la semaille et la récolte du riz.

      – Et lui, le maître, à quoi ce titre l’oblige-t-il envers vous !
      – QUAND NOUS CHÔMONS, IL NOUS NOURRIT, NOUS, NOS ENFANTS, NOS FEMMES .

      – Maintenant que vous êtes Français, on parle de vous rendre libres… En seriez-vous heureux ?
      – Libres !… QUI NOUS NOURRIRA ?
      Qui nous nourrira ?… Là est peut-être le nœud de cette grosse question de l’esclavage.

    • 1er avril à 06:35 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      L’Histoire ne rapporte pas à Madagascar de grande révolte des esclaves. Il n’y a jamais eu de Spartacus malgache ni de révolte Zendg.La Réunion ,Maurice ,Georgie, Alabama, Haiti ont connu par contre des épisodes de l’esclave marron . Dans les rangs de l’armée nordiste aux USA il y avait de nombreux esclaves évadés. A Madagascar il y avait un tel esprit de soumission que l’esclavage paraissait comme étant de l’ordre naturel. On naissait esclave et on mourrait esclave.Ailleurs on se faisait la guerre pour s’emparer de bonnes terres ,ici on faisait la guerre pour faire des esclaves .Et meme ,des esclaves libérés comme les Makoa devenaient entrepreneurs en esclavage .Heureusement tout cela finit apres 1895

    • 10 avril à 17:47 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      On a évoqué ici l’Algérie française ,Sétif ,les enfumages . J’ai rappelé les massacres de Melouza ,l’image du maitre en tortures Hacène Mazouz.
      Lors des accords d’Evian ,il était prévu entre les signataires un accord de libération des prisonniers . Le FLN algérien détenait 348 soldats français prisonniers : il en rendit 5 . Quel fut le sort réservé aux 348 qui manquaient ? Mystère.
      Par contre l’armée française libéra loyalement 15 000 prisonniers rebelles
      Que conclure ?

  • 30 mars à 15:23 | diego (#531)

    Bonjour,

    Être indépendant, pour un pays, qu’est-ce que cela signifie ? Il faut absolument obtenir et avoir en permenance :

    - un, les pouvoirs Exécutifs, la Présidence et le Gouvernement,

    - deux, le pouvoir Parlementaire,

    - et enfin, trois, le pouvoir Judiciaire.

    Maintenant, posons la question :

    - quand est-ce que Madagascar a organisé, tout seul, une élection ?

    Être indépendant veut dire quelque chose pour un peuple. Et cela veut dire surtout que citoyens Malgaches, où qu’ils habitent et vivent doivent être défendus par leur État, par les pouvoirs de leur pays.

    Je ne vais pas inventer :

    - kere dans le Sud, maisons brûlées, insécurité un peu partout, 60% des femmes dans la Capitale accouche à domicile, les maladies infectieuses tuent des centaines des gens, les grandes villes sont sales, corrompues, la Capitale en tête de liste bien sur, .......et qui ne connaît pas ce que 90% de la population est touché par la pauvreté dans le pays....

    Dans un tel pays, Mr R. Hery vous parle de l’ autoroute chinoise qui va rélier paraît-il Tana-Tamatave :

    - 90% de la population est menacé ou avoir déjà l’un des deux pieds dans la pauvreté, mais le président va en Chine pour nous parler de l’ autoroute et fait un discours sur la mondialisation, qui ne concerne et touche à peine, l’économie Malgache.

    La mondialisation nous pénalise car nous importons tous de l’extérieur, tsy menatra, pour un pays dont les élus et les politiciens bavent pour crier son indépendance.

    Un pays indépendant doit arriver à envoyer à l’école et nourrir sa jeunesse, protéger par la loi ses territoires, sa population et ses intérêts et enfin, juger selon la loi ses citoyens.

    Une indépendance n’est pas un beau discours, ce n’est pas une attitude :

    - c’est être libre.

    État, peuple, droit, pouvoir, libres. Voilà une indépendance.

    • 30 mars à 15:58 | diego (#531) répond à diego

      Bonjour,

      Et est-il nécessaire de mentionner et rappeler aux citoyens malgaches que :

      - l’Indépendance

      n’est pas un sujet dans lequel on peut polémiquer. C’est comme l’économie en fait :

      - les bases sont, en principe, posées, normalement bien acquises, de facto, indiscutables.

      Il ne reste donc que de bien renforcer ces bases et pourquoi pas, les améliorer, pour que la génération suivante perpétue la tradition, le rituel et les bonnes manières existantes dans le pays.

    • 31 mars à 13:13 | vorona (#8254) répond à diego

      Président Hery a (pour une fois ?) regardé objectivement une carte de géographie de Mada et de la région Sud-Est Afrique / Asie Sud-Ouest. Il a compris que sans un cordon ombilical port de Tamatave (qui est la porte vers le futur pour Mada) à Tana, la capitale à moyen terme sera une ville moribonde !

    • 1er avril à 10:22 | atavisme premium (#9437) répond à diego

      Lysorine ,
      Ce qui compte aujourd’hui ,même si on apprend toujours du passé pour préparer l’avenir,c’est de tenir compte encore plus du présent et sur ce sujet précis des relations entre le classe dirigeante et le peuple .
      Quelles sont donc ces relations aujourd’hui ,y a t-il toujours ces vieilles habitudes ,au moins dans l’esprit ,de maîtres à esclaves ?
      Trouvent-ont encore dans les grandes familles riches de l’esclavagisme caché avec l’esprit de l’ancien système ?
      L’esprit des dominants est-il débarrassé de ces idées et de ce racisme épouvantable qui en découle ?
      Emploie t-ont encore les termes d’andevo ,de mainty,de cotiers (et d’autres que je ne connais pas )avec le dédain et le mépris dans la bouche ?
      Je connais les réponses (et vous aussi)à toutes ces questions et je conseille a ceux qui veulent en faire un arme contre l’ex colonisateur de bien ,mais vraiment bien, balayer devant leurs portes !

  • 30 mars à 16:41 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Dans le Coran le bon Dieu n’a pas oublié les vendeurs de Kitay Menaka (du bois vert utilisé pour allumer du feu) :

    Coran sourate XXXVI - Ya.sin
    80 C’est lui qui, pour vous, a dans l’arbre vert placé du feu dont vous utilisez la flamme ».

    En voici une autre réalité que le bon Dieu a explicité dans le coran :

    Coran Sourate XXXIX -LES GROUPES

    42-Dieu accueille les âmes au moment de leur mort ;
    Il reçoit aussi celles qui dorment, sans être mortes.
    Il retient celles des hommes dont il a décrété la mort.
    Il renvoie les autres jusqu’à un terme irrévocablement fixé.
    Il y a vraiment là des Signes pour un peuple qui réfléchit.

    • 30 mars à 17:06 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      « Dans le Coran le bon Dieu n’a pas oublié les vendeurs de Kitay Menaka (du bois vert utilisé pour allumer du feu) : »

      Dieu que je connait est impartial,...du coup, la question ne se pose même pas, s’il a oublié ou pas une catégorie de personnes,...

      Actes 10:34-35 :

      Alors Pierre ouvrit la bouche et dit : “ Vraiment, je me rends compte que Dieu n’est pas partial+, mais qu’en toute nation l’homme qui le craint et pratique la justice est agréé de lui"

      Et il nous réserve ceci :

      Apocalypse 21:3-4 :

      "Alors j’ai entendu une voix forte venant du trône dire : “ Voyez ! La tente de Dieu est avec les humains, et il résidera avec eux, et ils seront ses peuples. Et Dieu lui-même sera avec eux. Et il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu+. ”

    • 30 mars à 17:14 | atavisme premium (#9437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Isandra ,Plus hier et moins que rien je suis ,
      Il est plus simple pour les gens comme vous de passer leur temps a raconter des sornettes ,des billevesées que de se pencher sur la réalité et la vérité et des mesures pour améliorer la vie des gens .
      Des tordus ,des falsificateurs ,des bons ariens ,voila ce que vous êtes !

      Isandra ,
      Sur les milliards volés au peuple Gasy et non réinvestis à Madagascar ,vous ne m’avez pas répondu !
      C’est un sujet important pourtant !

  • 30 mars à 16:57 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Revenons à notre sujet du jour :
    L’indépendance, c’était un terme à la mode pour s’affranchir de la colonisation et avec la mondialisation actuelle, elle était plus ou moins révolue comme d’autres termes en vogue à une certaine époque (conférence nationale-prolétaire, etc..).

    Il est plus utile à l’heure actuelle de parler de disserter sur le développement : La question « Comment développer notre pays à l’ère de la mondialisation ? » a plus de sens que la question « Que devons-nous faire pour être vraiment indépendant ? »

  • 30 mars à 17:25 | atavisme premium (#9437)

    Version entiere de l’article parue dans ces colonnes sur la « route de la soie »

    Cet article contient quelques perles qui ne devait pas être dite à Madagascar

    http://lejournaldemayotte.com/une/route-de-la-soie-madagascar-decroche-la-chine/

  • 30 mars à 17:32 | atavisme premium (#9437)

    Encore un article ou tous ne se dit pas facilement sur la désespérance du peuple

    http://fr.allafrica.com/stories/201703300476.html

    Le président de la République a mis en exergue l’amour de la patrie et a affirmé que c’est cette qualité qui manque le plus aujourd’hui. Toutes ces exhortations semblent cependant être tombées à plat devant une assistance peu convaincue par leur portée. Le moment était certes au recueillement et au souvenir, mais aucun applaudissement n’a salué ces belles envolées.

    Mais chuuut faut rien dire !!!!

  • 30 mars à 17:43 | atavisme premium (#9437)

    Encore une perle des enfumeurs Gasy
    Orangemg
    TRANSPORT AERIEN : L’arrivée de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines aidera la Grande Ile à accroitre de façon massive le trafic aérien et atteindre le million de touristes d’ici trois ans, selon le ministère des Transports. De plus, cette nouvelle compagnie cadre bien dans la stratégie du développement du secteur Aérien qui repose sur la libéralisation des vols internationaux, selon toujours les explications

    Des centaines de milliers d’ethiopien vont venir dépenser l’argent qu’ils n’ont pas à Madagascar
    Foutaises qui raconte cela ?

    • 30 mars à 19:56 | Jipo (#4988) répond à atavisme premium

      Vous nous faites de l’ Ethiopianbashing là didon qui plus est vous allez contrarier notre cher ministre du tourisme, qui table / une hausse de 20% de touriste en plus des cinoix ...
      Pour les grillades yen a marre des viandes blanches fadasses ôté !

  • 30 mars à 20:54 | takaka (#8449)

    Je me demande bien comment une nation qui a subi 5 ans de tetezamita foza, serait indépendant.
    Et encore ce tetezana est gouverné par un plouc de DJ ! Quelle honte !
    Ne divaguez pas sur la colonisation, etc.
    Si le pays est pôvre, c’est que les gasy ne pensent qu’à vivre à Andafy pour y lécher les bottes des Missié Vazaha. Regardez bien ce minable ANR qui s’est réfugié à Dubaï.
    Et ce donto d’Isandra le protège contre vents et saletés et le vénère comme le phalus d’un ...

  • 30 mars à 22:36 | diego (#531)

    Bonjour,

    Dans un pays indépendant, les hommes politiques, les élites et toutes et tous les citoyens, doivent respecter les lois, rien que les lois, la Constitution de leur pays et respecter les processus électoraux en vigueur. Ces citoyens ont des droits, et aussi des devoirs envers leurs concitoyens et leur nation.

    Dans un pays indépendant, les élus, les politiciens, les Exécutifs ne prennent pas tout seul des décisions qui engageraient l’avenir sur le long terme du pays, dans un petit coin, sans consulter les premiers concernés :

    - citoyennes et citoyens Malgache.

    Alors, à une année d’une élection présidentielle, le président n’a pas le droit de nous imposer la présence de la Chine ou d’autre pays d’ailleurs, dans des projets que les électrices et électeurs pourraient refuser, en choisissant une nouvelle équipe à la prochaine élection, qui aurait probablement une autre vision de la société et aurait une affinité avec un autre pays que la Chine.

    Mr R. Hery est tout simplement en train d’imposer la Chine avec laquelle le pays et les Malgaches ne sont pas du tout confortables.

    On ne se développe pas avec un pays qui n’a pas la même vision sociétale que soi. Et la culture, il faut le dire et le redire, c’est important.

    Comment les dirigeants et le président de ce pauvre pays pensent-ils ? Dans un pays où la jeunesse se baigne de son tendre enfance dans la culture occidentale, rêve de l’Occident tout au long de son existence, comment image-t-on que l’avenir, à long terme, d’un tel pays serait de l’orienter vers l’Asie ? La Chine, l’Inde ou le Japon ?

  • 31 mars à 12:39 | TSIKOZA (#7624)

    Tena tsy misy fitiavan-tanindrazana mihitsy amin’io Ramose io ! Tsy aleo ve mametra-pialana ? Efa hita fa tsy hitondra ny firenena mankaiza ny fitantanany avy amin’ny maha « expert comptable » azy !
    Maro ireo filoha efa nitondra teto fa ny iray ity dia hita fa tsy asian’ny vahoaka antony. Efa mahatsapa rahateo izy fa tsy ilain’ny vahoaka intsony ka manofaofa tanana fotsiny eny rehetra ireny nefa ny vahoaka tsy rototra akory no tsy misy mitsiky.
    Fahatezerana, fahasorenana naterakin’ny fahantrana novolena eto no dikan’izany rehetra izany. Hain’ny vahoaka iza no nampahantra azy ? iza no mamotika ny ho avin’ny taranany ? Iza no mivarotra ny tanin-drazany ? Ka hoy aho hoe ; farano no fitondranao dia mahaiza mipetraka fa ny malagasy tsy adala akory. Tsy ny teni’nireo firaisamonim-pirenena ireo no ho toavina fa raha ohatra ka mbola ilain’ny malagasy ny mitaky fiovana dia aleo samy hikipi-maso isika ka hitaky indray amin’ny 2018.
    MASINA NY TANIN-DRAZANA !

  • 31 mars à 22:43 | sans tabou (#9821)

    D’abord je tiens affirmer que je n’ai aucun parti pris, mais quand même m’adresser à Vatomena et quelques uns de même tendance sur ce forum, et je veux dire aussi que tous les ressentis sur ce forum sont d’une réalité à me faire sentir solidaire de toutes les souffrances de votre peuple.
    L’article traité (Madasikara n’est pas encore indépendant, mais du fonctionnement colonial) aujourd’hui me convient particulièrement.
    Une grande partie des intervenants ici s’expriment depuis l’hexagone dans une position de supplétifs avec des références certainement justes ET les connaissances des écoles coloniales, mais qui ne présentent pas d’intérêt pour faire avancer l’esprit et l’intérêt malagasy.
    Ensuite j’entends des oppositions à des chinois ou asiatiques qui seraient trop envahissants sur cet île, mais je suis convaincu qu’en observant la population malagasy, l’Occident n’est sans doute pas ce qui convient à la structuration de ce pays. En effet on peut constater que de tous les pays au monde qui ont été colonisés, les asiatiques se sont tous pratiquement affranchis des carcans envahisseurs et Mada est déjà semi asiatique.
    Si l’on ne peut qu’admettre que la courte période Ravalomanana a apporté une croissance exceptionnelle ; celle-ci a été sabordée pour quelque intérêt de supplétifs( du genre Lilison Dedieu vrai destructeur de son pays) et de l’ex puissance occupante qui détient encore tous les leviers de l’économie et des matières premières Malagasy . Je suis même étonnée qu’une journaliste de la Tribune donne une appréciation positive du DJ mercenaire ( qui paraît-il a démontré qu’il fallait de la distraction à ce pays) a été un exécutant de basses manoeuvres et manipulations contre son peuple.
    Je rappelle par ailleurs qu’un petit pays comme le Costa Rica ( sous les tropiques comme Mada produit pratiquement toute son énergie.
    Sur les îles éparses il est évident que ce ne peut être qu’un grand avantage pour Mada de les récupérer, ne serais-ce que pour les droits de pêche qui sont très juteux au niveau international.
    Pour la réussite de ce pays trop docile, je ne puis que souhaiter seulement à tous les malagasy le retour du profil Ravalomanana( car bien qu’un grande partie du monde occidental qui a mis en place la puissance de l’argent jalouse ce Monsieur), ou bien d’un similaire puissant seul capable de sortir ce pays de sa torpeur.

    • 1er avril à 19:03 | kunto (#7668) répond à sans tabou

      Kunto ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - Monsieur vous voulez le retour de Mr RA8 , mais connaissez vous vraiment ce Mr ?????

      - OUI il aurait pu faire avancer un peu Madagascar mais sa mégalomanie était trop élevée , il pensait que seul lui - sa famille et son groupe Tiko pouvait développez Madagascar , IMPOSSIBLE , nous avons besoin de TOUS pour le développement de MADAGASIKARA

      - OUI TOUS = Ny Malagasy - Karany - Sinois - Vazaha ... etc ...

  • 1er avril à 10:37 | hafatse (#9818)

    Le probleme est.que l atavik trudukum transpose a m/car des contextes differents, les esclavagistes francais qui se sont enhichis du commerce, les planteurs fancais , le contexte de racisme larvee et exacerbe aux mascareignes.
    Ou on parle de cafres, de malbar, de zarab...
    Comment sont trates les mahorais pourtant francais aussi.
    Beaucoup d’ignorance, c est clair vous n ’avez jamais ouvert aucun livre d histoire.
    Vous vivez dans un passe, les jeunes ne parlent pas comme ca, pas ouvertement, c est comme en france.
    Les temps changent, mais les ignares non, avec tous ce qui a ete ecris par les connaisseurs malgaches et etrangers ici, vous preferez v ous emmurer dans vos idees des annees 20.
    Autant parler a un mur.

    • 1er avril à 10:46 | atavisme premium (#9437) répond à hafatse

      Cher Hafatse ,
      Ah l’insulte a la bouche ,avec toute la morgue prétentieuse et hautaine qu’il convient ,nous renseigne sur le genre de personnage issu des hautes sphères des clans dominants .
      Je te rappelle au passage que la caste à laquelle tu appartiens étaient officiellement esclavagiste jusqu’en 1895 et l’est toujours officieusement dans les tètes !!!!

    • 1er avril à 11:05 | vatomena (#8391) répond à hafatse

      Ce qui perdure depuis 1895 c’est la disparition de marchés aux esclaves. Mais le développement du pays lui est cassé. Chaque jour le pays revient à la sauvagerie et au dénuement le plus complet .La brousse se vide et se meurt un peu plus chaque jour.

  • 1er avril à 11:04 | atavisme premium (#9437)

    Forte demande pour fouiller le passé peu glorieux des entreprises esclavagistes Françaises dans la région .
    Lointain passé ou la mémoire s’ouvre chaque jour un peu dans les médias de la Réunion sur les arcanes de ces détestables pratiques du passé .
    La parole pour dénoncer ces faits passés est libre, des films des documentaires des livres paraissent chaque année sur ce sujet encore brûlant .
    Alors qui en France réfutes encore ce passé ?
    Par contre à Madagascar qui en parle ?
    Le sujet, alors que les faits sont encore plus proche dans le temps ,est il abordé ?
    Parfois certains feuilletons ou films Français sur l’esclavage a la Réunion ou ailleurs sont passés sur les télévisions Gasy .
    Mais sur votre propre histoire ,a savoir les pratiques esclavagiste de la caste dominante ,il n’y a jamais rien .
    Est ce un hasard ?
    Surement pas,c’est une volonté manifeste d’occulter ,de cacher ce passé aux générations nouvelles .
    Toujours le même refrain pour rejeter et diaboliser les Français et cela dans le but évident de masquer la vérité très actuelle de la domination sans partage d’une minorité prédatrice .
    Alors les hafatse ,Lysorine et consorts,balayer devant votre porte ,la vérité sortira un jour et démontrera les véritables pratiques de vos fréres et soeurs .

  • 1er avril à 18:35 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

    - C’est vrai Madagascar n’est pas un pays indépendant , à cause des dirigeants qui n’ont pas voulus continuez le combat de nos ancêtres , quel gâchis ...

    - 1 seul Ethnie = Malagasy - Gasy ( Frères / Soeurs unis on est plus forts )
    - 1 seul ennemi = la pauvreté

    • 1er avril à 18:40 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

      - Développons Madagascar après nous parlerons des îles Eparses .

      - Unissons nous pour développez Madagascar , c’est un travail titanesque , donc groupez / groupez Frères et soeurs Gasy ...

      - 1 seul OBJECTIF = le développement de Madagasikara

  • 2 avril à 11:22 | hafatse (#9818)

    @atavik ,

    Le fait que tu refuses de lire les livres t’induit en erreur, je ne suis pas issu d’une caste que tu veux parler. La décence que tu ne connais pas du coup t’empeche de dire des co.nneries sur les malgaches, sous pretexte de critiquer une caste dirigeante, en fait tu as une haine des me.ri.nes, problème textuel comme dit les psy.
    Mais, pour le Reunion, c’est d’actualité, les discriminations, les mis à l’index des Mahorais , c’est aujourd’hui, mais chut , il faut pas dire, qui sont le 40% de RSA-istes ?

    Mais bottons en touche , accusons les merines de tout , comme ca ... ta frustration de pas pouvoir se payer une femme de cette ethnie ...

    Sinon, au niveau des etudes historiques, Campbell , Ellis ,Raombana pour ne parler que de ceux la , ont écris sur l’esclagave à Mada, mais comme tu n’a jamais appris ni l’anglais , ni le malgache, c’est khaun .

    • 2 avril à 21:55 | sans tabou (#9821) répond à hafatse

      à Kunto et autres anti-Ravalomanana,
      connaissant très peu votre île Madasikara, mais ayant une histoire commune à vous tous comme venant d’un pays qui à mis bien du temps avant de pouvoir retrouver son identité ; et pour vous dire que je comprends bien vos ressentis et reproches à RA8, mais je pense que sans une analyse globale et objective on ne peut pour avoir la compréhension de l’action de ce même Ra8 même s’il y a faits des erreurs ;
      On se doit au moins de prendre en compte l’état des lieux à l’arrivée et la suite avec le DJ en particulier
      - état des lieux : à son arrivée au pouvoir Ra8 était à la tête d’une puissante industrie qu’il avait complètement développée à Mada, qui servait et permettait à beaucoup de ses compatriotes d’en vivre. La croissance du pays a atteint plus de 6% avant le coup d’état du DJ. Pour beaucoup d’observateurs ce complot savamment organisé par des intérêts post coloniaux( que même Ratsiraka a pointé l’action extérieure et ou le DJ a été le fossoyeur pour son pays. Pour moi Ra8 n’avait que l’issu de s’enfuir sous peine d’être supprimé comme l’a été Ratsimandrava je crois ( et à ce sujet on n’affiche pas officiellement encore comment cela s’est passé).
      Enfin, j’observe une jalousie maladive de certains Malagasy vis à vis de ceux qui réussissent dans leur pays ( et j’ai bien peur que ça soit le plus important de vos problèmes) mais tendent le tapis rouge quand un membre de votre famille accroche un vaza colon (même si celui-ci est le plus nul de la planète) ou pour les expatriés avec leurs vaza lorsqu’ils reviennent au pays pour jouer les fanfarons avec leurs pairs.
      Pourtant je me répète ; dans un pays en difficulté, où pratiquement tous les leviers économiques et politiques sont aux mains des ex colons ou assimilés seul un homme puissant , intelligent et aimant son pays (Ravalomanana a quand meme été surnommé Dada) pourra prendre les mesures vers le progrès et l’émancipation même si parfois l’impression est qu’il continuera d’amasser un peu.
      Je m’excuse du peu de temps donc je dispose, mais je ne pourrais que rarement disserter sur ce forum pour humblement transcrire les sentiments d’un écorché vif comme vous l’êtes tous un peu , et surtout espérer qu’enfin une amélioration globale pour votre île puisse se mettre en place avec les nouvelles éléctions

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 471