Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2016
Antananarivo | 21h55
 

Education

Méthode d’enseignement

Non à la pédagogie agressive

mardi 10 mai | Yvan Andriamanga

Normalement, il est interdit pour les enseignants de porter la main sur les élèves, pourtant, nombreux sont encore ceux qui tyrannisent les élèves en leur infligeant des punitions corporelles. « Certains de nos professeurs frappent lorsqu’ils sont mécontents du travail que l’on a fourni. C’est très stressant car moi, personnellement, je n’arrive pas à comprendre ce qu’ils disent, seule la peur envahit mon esprit et cela m’empêche encore plus de mémoriser », dixit une élève de la 6ème au CEG 67ha.

Andoniaina Rabibisoa, un éducateur spécialisé en travail social réplique : « Infliger des punitions corporelles est complètement une notion dépassée ! Tout le monde n’apprend pas de la même manière : il y a des individus qui acquièrent plus vite en écrivant, d’autres en écoutant et certains en visualisant ou en faisant directement des applications. Il n’est donc pas nécessaire d’être agressif ou de rigidifier ainsi la manière d’enseigner, il ne devrait même plus y avoir de standard dans l’enseignement. Le but principal de l’enseignement c’est la transmission du savoir de génération en génération donc il est primordial de former les enseignants, continuellement, afin qu’ils améliorent leur pédagogie d’enseignement en incitant les jeunes à aimer la connaissance ».

« (…) Il n’y a plus de mauvais élèves, il n’y a que des mauvais enseignants : les enseignants devraient chercher une approche plus adéquate, en optant plus pour la psychologie et la discussion mais plus la manière dictatoriale. En effet, leur inciter à discuter leur permettrait de ne pas avoir peur de s’exprimer et de créer, des qualités nécessaires au développement du pays », explique cet éducateur.

L’Etat devrait donc investir beaucoup plus dans la formation des enseignants, de manière à les remettre à jour dans la pédagogie des enfants et des jeunes. Comme Axel Oxenstiern l’a dit : « La bonne éducation de la jeunesse est le garant le plus sûr de la prospérité d’un Etat ».

14 commentaires

Vos commentaires

  • 10 mai à 11:18 | Eloim (#8244)

    Le contenu de cet article n’a rien à voir avec le titre lui-même, alors que ce titre ne s’avère pas très pertinent.
    A voir la définition ainsi que tout ce qui peut contenir de ce que c’est que la pédagogie, la place et l’utilisation même de l’adjectif « agressive » revêt du non sens.
    On se pose la question si la punition (discipline) des élèves va de pair avec ou fait partie de la pédagogie proprement dite ?

    • 10 mai à 11:32 | takaka (#8449) répond à Eloim

      Vous avez raison. Comme si la pédagogie est une matière. C’est un art. Et comme tout art, elle est spécifique et difficile. Le hic avec des journalistes, c’est le fait de se sentir toujours au top. Il devrait demander l’avis des pédagogues avant d’écrire un tel article.
      Très désolant !

    • 10 mai à 12:16 | rakoto-neutre (#8588) répond à Eloim

      Bonjour Eloim

      Les punitions, pour moi, font partie de la pédagogie. Je préfère infliger aux indisciplinés les sanctions les plus sévères jusqu’aux attouchements corporels. Les élives actuels n’ont plus respect envers ses profs. Autrefois les profs on les vénère plus que ses parents et ils font peur aux élèves afin que ces derniers retiennent bien leurs leçons.

    • 10 mai à 12:55 | Razaka (#7817) répond à Eloim

      hello Eloim

      Quand vous dites :
       [1].
      Je réponds : je suis absolument en accord avec cela, qui plus est la moitié des Malagasy ont moins de 21 ans en cette année 2016. Il y a de quoi à faire. Mais toujours avec la grande question que tout le monde se pose : AVEC QUELLE GOUVERNANCE ?
      Ou encore, le Pays est-il gouvernable dans l’état actuel des lieux du Pouvoir ??

      # # Et il n’est pas acceptable que les Enfants de chaque région malagasy n’aient pas AUSSI le même niveau d’étude. Cela devrait faire partie de la Décentralisation Effective tant criée mais jamais appliquée.
      Aucune communication officielle ou la moindre explication du pourquoi et du comment. De l’inaction ou du soit disant action non visible laisse planer le doute dans l’opinion globale !
      Monsieur le Président devrait s’en expliquer dans tous les médias et pas seulement en matière d’éducation ou d’enseignement.

      # # Allons-nous alors impacter notre Jeunesse, économiquement comme une Dividende pour une Ressource Humaine digne ou comme une Bombe à retardement ? ?
      L’Education en général, qu’elle émane de l’Etat ou celle de la Famille, est un véritable socle de l’éveil affectif et intellectuel des enfants ou des jeunes. Or beaucoup de Familles n’ont jamais eu les moyens nécessaires pour mieux jouer leur rôle de Parents éducateurs.
      = = > Je m’inquiète pour rien peut-être, mais personnellement, cette relation avec la Turquie dont je ne maîtrise pas pour le moment le tenant et l’aboutissant, devrait être prise avec beaucoup d’attention par le Government malagasy. Et ceci n’est pas du tout hors sujet ici.
      = = > Il ne faut pas oublier mais des Jeunes qui n’ont rien peuvent facilement se convertir dans la Délinquance et même dans la Violence. Le développement des sectes peuvent être aussi des éléments perturbateurs pour les Jeunes malagasy.

      # # Cette notion d’Intelligence Collective est absolument nécessaire, car Madagascar est aussi une cible facile pour tout perturbateur qui vise à le diviser.
      Quand on parle d’éducation, il y a aussi la notion de culture et de mentalité.
      C’est pour cela que j’en parlais parfois ici même dans d’autres Focus, la notion de géopolitique interne à Madagascar avec ses 18 Ethnies. Or cette notion d’Intelligence collective utile pour notre Solidarité, nous ne l’aurions que si le bon exemple venait d’en Haut aussi : mais QUAND ??
      = = > Le redressement de Madagascar est donc la responsabilité de tout le monde, même si chacun a dans ce terme, son propre degré d’implication. (comme il peut …)
      C’est pour cela qu’en matière de Pédagogie d’Enseignement, il faudrait aller constater sur le terrain. Certains problèmes peuvent facilement échapper à une analyse globale et théorique. En tout cas, pour ce qui est de la discipline dans nos Ecoles, qu’il soit élève ou enseignant, le respect mutuel doit être de mise.
      # # Former autrement les Enseignants de façon cohérente aux vrais besoins et revaloriser leur salaire sont une des réformes (structurelles) nécessaires à faire tout de suite.

      Have a Great Day

      [1Comme Axel Oxenstiern l’a dit : « La bonne éducation de la jeunesse est le garant le plus sûr de la prospérité d’un Etat »

    • 10 mai à 12:58 | Razaka (#7817) répond à Razaka

      Désolé Eloim sur le :
      Quand vous dites, il manquait la note de la rédaction de MT suivant :
      == > Comme Axel Oxenstiern l’a dit : « La bonne éducation de la jeunesse est le garant le plus sûr de la prospérité d’un Etat ». < ==
      Donc ce n’est pas vous ’Eloim’ qui l’a dit, mais c’est le Journal

    • 10 mai à 13:12 | Razaka (#7817) répond à Razaka

      Donc ce n’est pas vous ’Eloim’ qui l’AVEZ dit, mais c’est le Journal

    • 10 mai à 14:01 | Eloim (#8244) répond à Razaka

      Je ne m’y oppose pas. Je soutiens même cette optique en tant qu’enseignant.
      Madagascar est un peu en retard quant à la qualité de l’enseignement par rapport aux pays développés, en particulier la France. Il n’y a rien à se soucier concernant les programmes d’étude dans l’enseignement supérieur, mais il nous manque beaucoup de failles concernant les infrastructures, les matériels et outils de recherches, ... Je tiens surtout insister sur la vocation même de l’Université qui est la recherche : la recherche devra occuper la moitié des taches effectuées à l’université, bien sûr avec l’allocation de budget y afférent. Et cette recherche devra donc orienter vers le développement du pays (dans tous les domaines) d’abord et l’univers tout entier par la suite. C’est pour cette raison, quand même, ce qu’Axel nous inculque dans cette voie là.

    • 10 mai à 20:06 | caro (#7940) répond à rakoto-neutre

      Bonjour,

      Votre post est d’un danger épouvantable.
      Quand vous dites :

      • « Les élives actuels n’ont plus respect envers ses profs. » : ce n’est pas faux, mais vous devez comprendre que les enseignants doivent respecter l’intégrité physique des élèves. Tout châtiment corporel doit être interdit.
      • « Autrefois les profs on les vénère plus que ses parents… » : c’est exact aussi. Mais il vous faut remettre les pendules à l’heure car les rapports entre enseignants/élèves ne doivent plus être des questions de « vénération » car cela suppose un rapport supérieur/inférieur ;
      • « … ils font peur aux élèves afin que ces derniers retiennent bien leurs leçons. » : alors là, vous êtes bien tyrannique !

      Je peux vous comprendre car je présume que vous faites partie de ces générations qui ont été élevées de cette manière. Il faut reconnaitre aussi que même maintenant, beaucoup d’enseignants pratiquent encore cette méthode qualifiable d’inhumaine car notre éducation est basée sur la peur et l’obéissance aveugle et non sur l’épanouissement et la réflexion de l’apprenant, petit comme grand.
      Vous transposez votre attitude sur nos gouvernants et vous aurez compris pourquoi les force de l’ordre malgaches traitent la population comme des bétails et croient avoir un droit de vie et de mort sur les citoyens.
      Nous avons des retards qui se comptent en siècles par rapport aux autres pays du monde entier. Il nous faut changer tout ça !
      Si vous êtes enseignant, essayer de valoriser vos élèves/étudiants, vous serez surpris de leur ouverture et de l’estime qu’ils auront pour vous. Ils apprendront mieux que ce que vous l’imaginez.

      N’oubliez pas l’adage selon lequel « raha ny kapoka no mahahendry, dia ny omby no hendry indrindra », et même maintenant, un coup donné aux animaux peut vous conduire en prison à l’étranger.

    • 10 mai à 20:18 | franc (#9485) répond à rakoto-neutre

      « Les punitions, pour moi, font partie de la pédagogie. Je préfère infliger aux indisciplinés les sanctions les plus sévères jusqu’aux attouchements corporels. » VOUS ÊTES MALADE, C’ EST L’EDUCATION À LA FRANÇAISE COLONIALE DONT JE PARLAIS ET QUI NE FONCTIONNE PAS À MADA ! Resultat, vos élèves ne peuvent plus reflechir d’eux même, travailler d’eux même, créer d’eux même... ils attendent la pression, qu’on leur fass subir ce genre de violence pour qu’il bougent ainsi né pays du moramora, votre propre création.

    • 10 mai à 20:26 | Razaka (#7817) répond à Eloim

      Eloim,

      Quand je disais qu’il faille des formations destinées aux Enseignants plus adéquates aux vrais besoins, je voulais cibler surtout ceux qui travaillent pour les Classes primaires, mais un peu aussi pour le niveau Secondaire. Je suis sûr qu’il y a des formations des Enseignants nécessaires sur ces 2 cycles. L’acquisition des connaissances à ces âges-là est capitale. Qui plus, le monde a changé aussi dans plusieurs domaines. Même sur ce qui se fait en France n’est plus une référence. Et ce n’est pas parce que je n’ai fait aucune étude en France que je dis cela. Regardez ce qui se fait dans les Pays scandinaves, en Asie et même chez moi dans UK, les résultats pratiques y sont loin devant.

      Mais je suis en accord avec vous, dans les Universités malagasy sur le manque des Moyens, des Outils ou des Equipements de Laboratoires.
      Au niveau des études supérieures, j’avais écrit maintes fois ici sur le terme d’Employabilité en perspective des étudiants malagasy une fois diplômés. Je pense que c’est discutable.
      C’est pour cela que je suis toujours pour un Pôle University-Development en synergie avec les Acteurs de l’Economie.
      Car pour moi, les meilleurs programmes universitaires sont ceux qui délivrent des diplômes que la situation économique du Pays a besoin. C’est-à-dire sur un nouveau modèle Economique à la hauteur des besoins pour le Development INCLUSIF de Madagasikara.

      Quoi qu’il en soit, Madagasikara a par exemple besoin de Chercheurs dans un domaine aussi vaste que la Géographie de l’Environnement. Si c’est déjà le cas, il fallait les consulter et les valoriser. Il y a comme outil dans cet objectif, la Géomatique par exemple. Car nous sommes condamnés à changer, dans plusieurs domaines. Pour aussi, vers un nouveau Paradigme dont j’en parle sans cesse ici même.

      La question revient donc sur : Comment Convertir sa Formation ou ses Etudes, en un emploi Productif ??
      Référez-vous si possible sur mon intervention du : 5 mai à 13:54 | Razaka (#7817).

  • 10 mai à 19:39 | caro (#7940)

    M. Andriamanga,

    Lorsque vous intitulez votre « article » « Non à la pédagogie agressive », cela suppose qu’il y en aurait d’autres : serait-ce « défensive, conciliante, inoffensive,… » ? Ce qui ne veut rien dire.

    Mais quand on poursuit la lecture, on n’y voit pas trop le rapport. Pédagogie s’entend comme méthode d’enseignement, de transmission de connaissance. Vous êtes en train de faire un micmac car vous traitez davantage de châtiment corporel que de pédagogie à proprement parler.
    L’absence de commentaires n’en est que la conséquence logique.

    • 10 mai à 20:35 | Razaka (#7817) répond à caro

      Hi Caro,

      Tout à fait autre chose, car je suis ici pour apprendre également. C’est quoi un goût musical électrique ? S’agit-il du style que je vous ai passé hier ?
      Si oui, ce serait trop génial.
      Pour moi j’y trouve un peu de défoulement aussi, c’est dérivatif. N’est ce pas ?

      Mais je suis en accord avec votre critique au sujet du rédacteur M. Andriamanga.

      See you soon

    • 10 mai à 22:43 | caro (#7940) répond à Razaka

      Bonsoir Razaka,

      Je vous félicite de votre soif d’apprendre, c’est à cela que l’on reconnait les ouvertures d’esprit.
      En réalité, vous avez fait une erreur de lecture sur le mot car il s’agit d’ « éclectique » et non d’« électrique », c’est-à-dire varié, qui ne se cantonne pas dans une catégorie précise : un peu de tout pour faire simple. Ce n’est pas un style particulier.

      Bien à vous.

    • 10 mai à 23:34 | Razaka (#7817) répond à caro

      Mais oui,
      Je me suis rendu compte. I’m dying of laughter !!!!!
      So it’s ok,
      moi aussi cela va du classical music au jazz rock et bien sûr le gothic metal ou melodic hard core.

      Bonne soirée

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 212