Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 septembre 2016
Antananarivo | 19h58
 

Société

Iles éparses

Ne pas descendre dans la rue, préconise l’ANM

lundi 25 juillet | Yvan Andriamanga

« Descendre dans la rue n’est pas forcément la bonne stratégie pour réclamer la restitution des îles éparses à Madagascar » annonce Arlette Ramaroson, leader de l’Association Nosy Malagasy (ANM) à l’issue de la rencontre sur ce sujet épineux qui a eu lieu à l’hôtel de ville de la capitale la fin de week-end dernier. Selon cette juriste internationale « il suffit de faire appliquer la loi internationale ! ».

« Nous ne sommes pas contre la francophonie. Au contraire nous devons être fiers d’accueillir le sommet. Nous ne devons jamais nous isoler et se mettre à dos la communauté internationale sinon nous n’en sortirons pas car nous avons besoin du soutien de la communauté internationale » assène-t-elle.

Une résolution sur ce sujet est en cours d’étude selon les responsables de cette association. La résolution sera déposée à l’assemblée nationale et soumise aux Nations Unies après. Quelques députés dont notamment ceux de l’opposition ont assisté à la réunion initiée par l’ANM.

Le différend apparent des associations et organismes réclamant la restitution des îles éparses arrange sûrement la France et le régime HVM. Rappelons que cette question de restitution des îles éparses est un sujet tabou pour le régime HVM qui évite autant que possible d’en parler et encore moins d’en faire une demande officielle afin de ne pas froisser la France. Cette dernière de son côté depuis la résolution de l’ONU en 1979 n’a jamais voulu faire appliquer cette résolution. Les autres associations se demandent pour quelle raison la France se hâterait-elle d’appliquer cette résolution internationale alors qu’elle ne l’a jamais fait depuis 1979 ?

47 commentaires

Vos commentaires

  • 25 juillet à 09:17 | Noue (#2427)

    « il suffit de faire appliquer le loi internationale ! ».

    qu’est-ce qu’on attend pour appliquer cette loi internationale ?

    • 25 juillet à 10:37 | betoko (#413) répond à Noue

      il suffit de s’adresser au tribunal de La Haye comme ont fait les Philippines contre La Chine concernant 1atol qui se trouve entre ces 2 pays et bientôt l’île Maurice aussi va porter contre les États Unis concernant Diego Garcia

    • 25 juillet à 10:44 | Jipo (#4988) répond à Noue

      On vous a déjà répondu très clairement il y a une dizaine de jours à ce sujet !
      La france ne partagera pas les iles éparses, qui ne vous appartiennent pas, et encore une fois , commencez par gérer ce que vous avez sous le nez au lieu de reluquer ce qu’ il y a alentour, question gestion excusez du peu, mais reste plus que pas mal à faire, pour ne pas dire avec un honoris causa en économie que dire d’ autre que : qu’ est ce que ce serait sans ???
      Peut mieux faire, n’ est qu’ une utopie onirique ...

    • 25 juillet à 10:47 | Jipo (#4988) répond à Noue

      Quel pagaille !!!
      Réponse à betotko !

    • 25 juillet à 11:10 | Jipo (#4988) répond à Noue

      Azafady betoucou , il y a une semaine :
      "
      # 17 juillet à 02:06 | Maditch (#9298) répond à betoko ^
      Bravo Betoko. Encore un petit effort et vous nous gratifierez enfin d’une info presque exacte !

      Je dis « presque » étant donné que la cour permanente d’arbitrage de la Haye ne tranche pas les questions de souveraineté (article 298 de la convention de Montego bay) et risque de ne pas être d’un grand secours pour vos chères îles éparses...

      Si vous vous référez à la sentence dans l’affaire Chine/Philippines, vous pourrez lire :

      « In its Award on Jurisdiction, the Tribunal held that these Submissions reflect a dispute concerning the source of maritime entitlements in the South China Sea and the interaction of China’s claimed historic rights with the provisions of the Convention.132 This dispute does not concern sovereignty, insofar as the Philippines has asked the Tribunal to determine the source of rights to maritime areas, and not to decide sovereignty over any land features within the South China Sea.133 The Tribunal also held that this dispute does not concern maritime boundary delimitation ».

      Alors de quoi s’agit-il ?

      Pour résumer et simplifier (au risque de faire hurler les puristes mais sinon je vais perdre tout l’auditoire), la question est : les caractéristique des confettis que revendiquent les deux pays peuvent-elles ouvrir droit à ZEE (voire à plateau continental) au sens de la convention de Montego bay ?

      En effet, l’article 121 de ladite convention précise : « Les rochers qui ne se prêtent pas à l’habitation humaine ou à une vie économique propre n’ont pas de zone économique exclusive ni de plateau continental ».

      Or, pour l’essentiel, les confettis sur lesquels la Chine prétend exercer sa souveraineté sont des constructions artificielles sur hauts fonds ou récifs.

      La cour, estimant sans doute qu’il ne fallait pas pousser le nem trop loin, a jugé qu’il fallait trancher la question sur la base de l’état naturel antérieur...

      La cour a donc surtout jugé... qu’il y avait des rochers au sens de la convention de Montego bay !

      Mais elle n’a pas tranché la question de la souveraineté des Philippines ou de la Chine sur ces rochers. Seule la cour internationale de justice aurait cette compétence, pour autant que les deux états soient d’accord.

      Et là je vous laisse deviner la volonté de la France au sujet des îles éparses :

      http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-91465QE.htm

      Reste que Madagascar peut toujours soutenir que les îles éparses sont des rochers au sens de la convention de Montego Bay.

      Et la foi inconditionnelle de Betoko en reny malala nous certifie que la France est bien élevée et ne fera pas comme la Chine (c’est à dire, se torcher avec la sentence arbitrale). Pourquoi donc douter ? (Marrant cette croyance en la toute puissance du droit à l’international dans un pays où son respect est une option très facultative).

      En tous les cas, le Mozambique se frotte les mains d’avance, lui qui récupèrera une grande partie des ZEE sans avoir à subir les représailles des français.

      Merci qui ? Merci les nationalistes malgaches !

      Les pêcheurs malgaches, eux, verront leurs îles (toujours françaises) de moins loin (20 miles).

      Merci qui ? Merci les nationalistes malgaches !

      Ils verront aussi les chalutiers chinois, sud africains etc... de beaucoup plus près. Et verront comment on siphonne une zone de pêche de toutes ses ressources en un claquement de doigt (déjà qu’avec les bâtiments de guerre français, c’est pas franchement un rideau de fer...).

      Merci qui ? Merci les nationalistes malgaches !

      Et la nouvelle « mer du Nord » recrutera à tour de bras pour ses plateformes pétrolières les wagons de licenciés de la vraie mer du Nord (pour cause de rentabilité en chute libre) étant bien connu qu’il est plus rentable d’extraire du pétrole à quelques milliers de mètres de profondeur à proximité de Juan de nova plutôt qu’à quelques centaines de mètres de profondeur au large de l’Écosse.

      Merci qui ? Merci les nationalistes malgaches !

      (Enfin, si marex trouve un gisement exploitable car ça fait quand même 5 ans qu’ils cherchent).

      Viva la révolution. Gloire à Betoko le grand stratège.

    • 25 juillet à 11:34 | Noue (#2427) répond à Noue

      ok ! merci Jipo , j’étais un peu en retard mais là c’est bien compris.

      donc , on attend encore et encore et encore.

    • 25 juillet à 12:00 | Jipo (#4988) répond à Noue

      @ NOUE
      Vous avez vu la pagaille depuis que MT a supprimé le 👉 « répondre » 👈 à la fin de chaque post, quand vous répondez , la réponse s’ adresse au premier interlocuteur et non à celui qui y a répondu, ici en l’ occurence betoko.
      Je le signale depuis plusieurs jours, Olivier l’ a également dénoncé, mais MT semble devenu sourd aux observations de ses participants, non seulement le niveau des éditorialistes est devenu plus qu’ aléatoire, à la limite d’ expression correcte, mais de plus, le remodelage des formes laisse plus qu’ à désirer , que voulez vous le culte de la médiocratie, à l’ image du Pays est plus que jamais devenu incontournable, faute d’ exemplaire .

    • 25 juillet à 13:18 | Tsisdinika (#3548) répond à Noue

      Jipo, quel que soit l’accord que va trouver les français et les Hvm sur les îles malgaches, le prochain régime pourra toujours le contester auprès de la CIJ, comme le fait actuellement le gouvernement mauricien à propos des Chagos et des accords passés par le gouvernement mauricien d’alors (1967) avec le Royaume-Uni.

      Quant à cette histoire de préservation d’un réservoir de biodiversité tout en accordant des permis d’exploration pour la recherche des réservoirs d’hydrocarbures, c’est une excuse bidon qui démontre un manque évident d’argument. Comme si de gaule, en refusant de restituer ces îlots, avait pensé aux mouettes !

      Pour ce qui est de votre argument comme quoi les Malagasy ne sont même pas capables de gérer ce qu’ils ont alors pourquoi réclamer plus, ce n’est rien de plus qu’une apologie de la loi de la jungle, la loi du plus fort, étant donné que Madagascar n’a pas les mêmes capacités de violence (disons les choses comme elles sont) que la France, étant donné que c’est par la violence que la France a pris possession de ces terres au XIXème siècle. Le violent périra par la violence.

    • 25 juillet à 14:31 | Jipo (#4988) répond à Noue

      @ Tsisdinika.
      Je ne fais pas l’ apologie de la violence, , moins encore de la force de frappe de la France, je ne fais qu’ un constat, que je regrette : ●
      Je suis atterré par cette revendication que je trouve plus déplacée : qu’ illégitime .
      Le texte posté ci-dessus est plus que clair.
      Des indépendantistes comme Caro qui doivent etre dans tous leurs états à lire ces propos, tout comme l’ est Mr Turping, titille manifestement leurs Ego, mais je ne démordrai jamais que si vous commenciez par montrer un semblant de gestion qui tienne la route, vous n’ y gagneriez qu ’ en crédibilité, et ce n’ est pas une question de plus fort ou moins fort, de gros bras ou petits, de gde gueule ou pas, mais un constat édifiant que vous vous obstinez à refuser de voir, à reporter ad vitam aeternam depuis plus de 50 ans !
      Sur le fond je suis d’ accord avec vous, mais ce n’ est pas parceque l’ on a retrouvé quelques tombes de Malgaches, que cela en octroie la propriété .
      Je vais demain y installer quelques ossements aborigènes et envoie une délégation d’ archéologues les déterrer que les iles appartiendront à l’ Australie !
      Svp un peu de réalisme et d’ honnêteté azafady .
      Quant à gérer la bio diversité, mais on s’ en tape : quand 15 millions de Malgaches vivent avec 5 € / jours ; excusez du peu mais , non seulement déplacé, c ’est de la provocation digne des indépendantistes( dit : nationalistes souverains) qui ont mis ce Pays à sac !
      Je l’ ai déjà dit et le répète, commencez à balayer devant chez vous ( ce que depuis 50 ans vous n’ arrivez pas à faire ) avant de revendiquer le faire sur les iles voisines : c ’est un monde d’ etre aussi obtus & de s’ étonner que le pays recule, faute d’ avancer ...
      Les kons ça osent tout, c ’est à ça kon les reconnait ❗️

    • 25 juillet à 15:32 | Maditch (#9298) répond à Noue

      @ Tsisdinika

      Pour être exact, la République de Maurice menace de demander à l’assemblée générale des nations unies de saisir la Cour Internationale de Justice afin que cette dernière rende un avis purement consultatif sur la souveraineté de l’archipel des Chagos (sur le fondement de l’article 96 de la charte des nations unies).

      Ci-dessous le communiqué conjoint USA-UK :

      « The Governments of the United Kingdom (UK) and United States of America (USA) value the historic relationships of trust and cooperation that each shares with the Republic of Mauritius. It is therefore with great concern that we note the intention the Prime Minister of Mauritius expressed to the Parliament of Mauritius on 17 May to seek a referral by the UN General Assembly to the International Court of Justice this autumn, in order to obtain an advisory opinion in relation to the British Indian Ocean Territory (Chagos Archipelago) »

      La Cour Internationale de Justice n’a pas compétence pour statuer en tant que juridiction sans l’accord formel de tous les états concernés (article 36 du statut de la CIJ).

      Et même si la CIJ statuait en formation juridictionnelle, elle ne pourrait s’en remettre, pour l’exécution de ses jugements, qu’au conseil de sécurité (article 94 de la charte des nations unies) où le Royaume-Uni et les Etats-Unis disposent d’un droit de véto.

      Bon, ça a quand même de la gueule : l’un des pays le plus prospère « d’Afrique » qui défie frontalement les 1ère et 5ème puissances mondiales !

      Les nationalistes malgaches vont être jaloux.

      Y a plus qu’à espérer que l’assemblée générale des nations unies ne refuse pas à Maurice le droit d’obtenir sa médaille en chocolat. Mais bon, l’Arabie Saoudite a bien été nommée à la tête de la commission des droits de l’homme de l’ONU... il est toujours permis d’espérer...

      Le positionnement diplomatique de Maurice est tout de même curieux car cette république a énormément à perdre dans cette affaire et pas tant que cela à gagner.

      Où il y a quelque chose qui m’échappe... Peut être est ce au final le fruit d’un mûre réflexion.

      Il faut espérer car sinon ce sera après le mur qu’il y aura réflexion.

      Oups, exclu de dernière minute, le premier ministre mauricien aurait avalé des Doritos « héros » avant sa déclaration. Tout s’explique !

      https://www.youtube.com/watch?v=U0V25qHqOlU

    • 25 juillet à 16:05 | Jipo (#4988) répond à Noue

      @ Maditch
      Merci pour le complément d’ information, je me suis permis en effet de reproduire votre post qui ne semblait pas avoir totalement atteint sa 🎯 : comme vous pouvez le constater ...
      Quant à répondre à celui qui a posté le commentaire, je réitère au près de MT que c ’est le bowdel !
      SVP réinstallez le « REPONDRE » après chaque commentaire comme précédemment, vos modifications n’ apportent rien de mieux bien au contraire !

    • 25 juillet à 16:07 | Jipo (#4988) répond à Noue

      La réponse est adressée à Maditch et non à Noue , merci MT !

    • 25 juillet à 17:04 | franc (#9485) répond à Noue

      A tous les traitres à la Nation Malagasy, à tous ces gasy qui lèchent le q des français, vous qui insultez les malagasy avec cette phrase à torcher le q :« les îles éparses sont françèse ». Si Madagaskar était encore colonisé par cette voleuse sangsue, ne diriez vous pas la même chose ? que Madagaskar est français !!!? et ce avec des preuve absurde com d’hab. Mais quand vous etiez si mal en point, si faible que vous aviez peur que ces pays colonisés unissent leur forces et se retournent contre vous, vous vous êtes enfuis pour laisser Madagaskar entre les mains de vos poulains pour assurer votre retour et vous voilà de retour ! La France ferait mieux d’elargir leur superficie dans la planète mars, n’y est pas encore habité et sur que ça satisferai ça gourmandise et son imbecilité

  • 25 juillet à 11:16 | titi (#2603)

    cela devient lassant.
    Avant la période coloniale les malgaches ne connaissaient pas l’existence de ces iles.ELLES SONT DEVENUES FRANCAISES SANS LIEN AVEC MADA.
    Madagascar a t il un argument pour prouver que ces iles étaient sous l’autorité de Mada avant la colonisation ?
    Vous regardez ailleurs pour oublier votre incapacité de gérer honnêtement un pays riche dont vous avez fait un des pays les plus pauvres du globe.

    • 25 juillet à 11:35 | Jipo (#4988) répond à titi

      Titi !
      Vous allez vous attirer les foudres des indépendantistes, souverains, nationalistes, la minorité représentante de la majorité : Malagasy , Odi ?

    • 25 juillet à 12:28 | Turping (#1235) répond à titi

      Titi,
      Sans vous titiller,..... logiquement selon la résolution de l’ONU en 1979,depuis la demande faîte par l’ancien président Didier Ratsiraka ,géographiquement, les îles éparses appartiennent à Madagascar.
      - Si vous creusez un peu, ce ne sont pas les français sur ce forum sauf un certain pseudo Bbernardvqui vont vous confirmer la vérité. La preuve il y a eu des sépultures malgaches découvertes dans ces îles.
      - Selon la résolution de L’ONU, les îles ou frontières maritimes se trouvant aux alentours de 200 miles appartiennent au pays le plus proche,voire à partager (les mauriciens l’ont revendiqué, avec gain de cause,je me rappelle plus si c’est le Tromelin ou Juan de Nova) regorgeant de gaz et de pétrole, faisant l’objet des extractions et exploitations même actuellement.
      - Le Général de Gaulle 3mois avant d’octroyer l’indépendance sous dépendance les avait confisquées.
      - Il y a des problématiques à soulever concernant ces îles éparses.
      - Pourquoi certains font le fond de commerce pour les réclamer 37ans après tout en sachant que les rapports de force sont incomparables entre la France et Madagascar ?une bataille perdue d’avance ?
      - Y en a comme vous disent que même intérieurement les dirigeants sont incapables de gérer les situations, :la pauvreté , l’insécurité, etc...et que tout d’un seul coup les relents nationalistes ont refait surface tout en sachant que leur cause s’avère exacte.
      - Dans le paragraphe, c’est bien mentionné, les différends entre les protagonistes, voire la déstabilisation politique arrange la France, la communauté internationale pour étoffer l’affaire pour ne pas dire, le cepamafotisme,.... et pourvu que cela perdure avec les voyous successifs du pouvoir car la voie est libre.La colonisation, voire la neocolonisation,...... ont pour but d’étendre la politique expansionniste, territorialement, économiquent, et géographiquement avec la mentalité bâtarde ainsi engendrée.A proscrire, la connotation raciale, raciste !

    • 25 juillet à 12:51 | Turping (#1235) répond à titi

      Lire : étouffer au lieu de « étoffer ».
      - D’abord, justement si on raisonne comme Jipo, de ce côté là, les revendications des souverainistes n’ont pas lieu d’y être alors que ce dernier faisant semblant de critiquer le pouvoir en place sans se poser la question que la faute du non avancement même si les politicards malgaches sont avant tout les responsables, les pilleurs se substituant aux côlons.
      - Si un jour, les malgaches seront vraiment responsables de leur sort,..... sans que les autres en profitent des failles, des décadences,... Il y aura une lueur d’espoir de s’en sortir.

    • 25 juillet à 15:04 | Isandra (#7070) répond à titi

      En résumé,...ce sont des petits rochers dans notre jardin appartenant à notre voisin de 15.000Km,...

    • 25 juillet à 17:21 | rayyol (#110) répond à titi

      Quoi penser des Malouines

    • 25 juillet à 17:25 | franc (#9485) répond à titi

      Vous savez quoi Turping ! La Reunion aussi appartient à Madagaskar et non à la france, pour me croire, vous n’avez qu’à vous y rendre et vous verrez.

    • 25 juillet à 17:59 | atavisme premium (#9437) répond à titi

      Oui et aussi toute l’Afrique et l’océan indien .
      Et apres thierry henry et tina turner ,l’abbé pierre ,sarkozy et le pape sont Malagasy

  • 25 juillet à 12:37 | Behantra (#9165)

    J’invite tous les forumistes à lire l’article de Jean Jacques Ratsietison dans Madagate intitulé : Madagasikara suicide écinomique

  • 25 juillet à 14:54 | kartell (#8302)

    Il n’y aurait donc pas d’autres centres d’intérêts que ces îles éparses devenues la nouvelle coqueluche à la mode ?
    Est-on dans un pays où l’accessoire et la rancoeur vis à vis du bouc-émissaire institutionnel primeraient sur l’indispensable, le vital et sur l’urgence de remettre l’état à sa juste place dont se contrefoutent, manifestement, ces agités du bocal ?
    Combien de « combats inutiles » faudra-t-il supporter avec cette poignée d’excités qui, à leur manière, parasitent un contexte socio-politique devenu incontrôlable alors même qu’il méritait de tous, sans exception, de s’y pencher enfin, sérieusement ?...
    Et qui donc instrumentalise ce quarteron d’hystériques ?…
    On pourrait se poser la question en avançant qu’elle se trouve, derrière cette agitation pilotée, des pays dotés d’une horde de bâtiments de pêche, qui espèrent, à la réussite hypothétique de cette revendication, obtenir du futur, nouveau propriétaire, un self-service de la pêche industrielle dans ces eaux territoriales, jusqu’à ce jour, préservées !
    Ou moins politiquement correct, n’y aurait-il pas quelques faux amis de la France qui pousseraient ces nationalistes à renouveler publiquement leurs fantasmes en alimentant le contentieux qui finit par prendre de l’épaisseur et dont ils se réjouissent ?.
    En tout état de cause, la situation actuelle ne justifie pas cette revendication territoriale d’autant plus que la France reste l’un de nos plus fidèles bailleurs de fond que ces quémandeurs nationalistes font mine d’ignorer !...
    En s’efforçant d’enfoncer le clou des éparses, ils tentent d’exister sur la scène nationale où ils sont inaudibles…
    Accorder des concessions minières à des états rapaces semblent leur poser moins de problèmes de conscience, la construction, clés en main, d’infrastructures par l’étranger, non plus !
    Cette affaire est uniquement un problème lié au microcosme de la capitale où l’espace politique est très restreint pour tout les partis et ces nationalistes opportunistes ont enfin trouvé par ce biais, leur propre espace pour exister, la province, elle, a manifesté un désintéressement total, voilà la réalité des choses face à une tempête dans un verre d’eau nationaliste !...

    • 25 juillet à 17:50 | vatomena (#7547) répond à kartell

      Pour etre patriote ,faut il au moins avoir une patrie .Le vieux Madagascar si cher au cœur de ses habitants a disparu corps et biens .L’ame malgache n’a pas survécu au désert culturel qui a suivi le départ des colons .Le malgache est devenu un zombie sur la terre de ses ancêtres .Il erre partout sans trouver sa pitance .Il vole les os longs de son père de sa mère .Il rejette son passé.Seule l’étendue des océans l’empeche de devenir le nouveau juif errant .Il n’ira pas s’échouer sur les iles zéparses.Il reve plus loin :il reve Andafy. Les patriotes de salon ne comprennent pas son malheur .

  • 25 juillet à 15:51 | Albatros (#234)

    On a retrouver des tombes de malgaches dans le sud de la France !.
    Madagascar va-t-elle réclamer une partie de la Côte d’Azur ?.
    Il y a aussi des tombes malgaches aux Comores !.
    Qu’attend le gouvernement malgache pour réclamer Anjouan ?.

    • 25 juillet à 16:10 | Belakana (#7721) répond à Albatros

      Bonjour Albatros,

      Eh oui, partout dans le monde. Sur les cinq Continents, il y a des tombes Malagasy : qu’attendent Madame A. Ramaroson et le gouvernement Malagasy pour réclamer ces cinq Continents à qui de droit ??? Si cela se concrétise, avec tout ce que le sous-sol des cinq Continents regorge, Madagascar pourra enfin sortir sa population de la misère !!!

    • 25 juillet à 16:42 | Jipo (#4988) répond à Albatros

      @ Albatros, le gouvernement Malagasy attend que les investigations soient terminées / Moheli & Gde Comore, pour venir inaugurer en grande pompe l’ extension de Madagascar, avant d’ en revendiquer mayotte qui en fait partie, comme tout le monde le sait, on compte sur les nationalistes, pour faire valoir ce droit foulé aux pieds depuis trop longtemps par ces sales zoreilles/ vazaha-bé qui contrairement à eux : on tout « free » pardon kon-pris...

  • 25 juillet à 16:06 | olivier (#7062)

    Dernière Nouvelle :

    le stock de DORITOS Heroes de SCORE a été vendu en 15 minutes...

    ptainnnnn

    On leur a dit de manger 5 fruits et legumes par jour pourtant....ptainnnn

    • 25 juillet à 16:20 | Jipo (#4988) répond à olivier

      Le cours du doritos a fait un bond de 15 Rpies et est passé parmi les les meilleurs placements actuellement disponibles / les marchés, avec les effaceurs de caméras de vidéo surveillances, qui se vendent comme des petits pains, après le préfet et le premier ministre voilà que la « sous direction » anti terroriste : SDAT, de la police judiciaire en demande aussi ...
      Une rupture de stock est prévue avant la clôture des marchés !

  • 25 juillet à 16:33 | betoko (#413)

    Jipo et les autres , vous avez votre vérité d’autres en ont les leur . Lors de son passage à Madagascar en 2007 Chirac disait à propos de NOS ILES EPARSES , il avait proposé un co-gestion . Pour quoi Chirac avait dit co-gestion , si ces îles appartiennent à La France
    2° L’île Tromelon est revendiquée autant par l’île Maurice , La France et Madagascar , pourquoi La France a accepté un co-gestion avec l’île Maurice ? Cela s’est décidé pendant que Madagascar était en plein régime de transition et Pierrot Rajaonarivelo ayant été ministre des affaires étrangères n’avait rien dit et ce la avait provoqué la colère de Didier Ratsiraka
    3° Un juriste malgache avait sorti dans une émission de télé en 2013 juste après notre élection présidentielle , une note émanant du bureau permanent du sénat français , disant que si Madagascar porte plainte contre La France devant le tribunal de La Haye concernant ces îles éparses , sûr et certain que La France va le perdre .
    Si vraiment ces îles appartiennent à La France , pour quoi ni Sarkozy et surtout Français Holande actuel président de la république française ne l’avait pas confirmé suite à la déclaration de son ambassadrice à Madagascar ?
    Les Nations Unis ne sont qu’un organe consultative concernant ce litige , elles ne peuvent pas trancher . Dés sa nomination notre ex premier ministre KOLO Roger disait toujours à propos de ces îles je le cite« Vaut mieux perdre un peu pour pouvoir gagner plus » Qu’est ce que Madagascar gagnera plus en perdant ces iles , où le réserve de gaz et de pétrole est incalculable sans parler des métaux rares qu’on trouve sous la mer ?

    • 25 juillet à 16:52 | Jipo (#4988) répond à betoko

      @ betocou .
      Maditch vous a répondu, à ce propos, vous revenez tel un taureau devant lequel on agite un chiffon rouge, à la charge, pour brasser de l’ air et pourquoi-ci, & pourquoi ça et gnagnagna ...
      Si Maurice est un interlocuteur crédible, comme je le disais un peu plus haut, commencez / balayer devant vos portes avant de revendiquer balayer chez celles des voisins.
      Vous n’ êtes pas solvables et n’ avez pas les moyens d’ entretenir quoi que ce soit !
      Cogérer les iles, en effet si vous étiez prêts à mettre la main à la poche, étant géographiquement plus près, la France ne peut refuser, mais prézentement, là di-don est-ce le cas ?
      Mettre ces iles dans le même état que vous avez mis ce Pays 1,5 + Gd que la France et vous en demandez encore !!!
      Changez de main, vous allez avoir une crampe, en plus d’ etre déjà sourd ...

    • 25 juillet à 17:54 | betoko (#413) répond à betoko

      Vue la réponse de JIPO , il n’est pas malgache , on dirait un colon réactionnaire , L’Angola et La Mozambique étaient en guerre pendant des années , mais une fois la guerre terminé , ces deux pays sont devenus des exportateurs de pétrole , ils ont trouvé l’argent où
      Madagascar est en mesure d’exploiter du gaz et du pétrole qui se trouvent sous ces îles éparses , cela dépend comment nos dirigeants actuels et futures vont le gérer , pas avec les chinois comme maintenant . S’il va y avoir un cogestion avec La France pourquoi pas ?
      Nous savons depuis des mois que deux entreprises étrangères sont en train de commencer des prospections malgré l’interdiction par Sigolene Royal mais autorisé par le tribunal de Saint Denis de La Réunion l’année dernière . Donc les exploiter pour que Madagascar en profite ne pose plus de problème si un jour notre pays aura gain de cause auprès du tribunal de La Haye . La dessus James Ratsima , André Oraison et d’autres juristes aussi bien français que malgaches sont optimistes .
      Nous verrons lors de l’assemblée générale des Nations Unis au mois de septembre prochain si Hery Rajaonarimampianina en parlera , mais je suis sceptique

    • 25 juillet à 19:13 | Maditch (#9298) répond à betoko

      @ Betoko

      « Pour quoi Chirac avait dit co-gestion , si ces îles appartiennent à La France »

      Parce que :
      1) la cogestion a pour avantage de laisser de côté la question de la souveraineté, avec des conventions de 5 ans éventuellement renouvelables
      2) la France n’a pas d’intérêts économiques majeurs dans les îles éparses ou Tromelin pour l’instant (en dépit des fantasmes de nos très chers nationalistes)
      3) la France a quelque difficultés à gérer l’immensité de ses ZEE et voudrait bien soulager sa flotte en se faisant aider des couillons du coin

      Dans ces conditions, pourquoi se fâcher pour si peu ?

      Le rapport parlementaire n° 830 du 20 mars 2013 sur la cogestion de Tromelin est en partie transposable à Madagascar.

      je vous laisse le lien pour saine lecture :

      http://www.assemblee-nationale.fr/14/rapports/r0830.asp

      « Un juriste malgache avait sorti dans une émission de télé en 2013 juste après notre élection présidentielle , une note émanant du bureau permanent du sénat français , disant que si Madagascar porte plainte contre La France devant le tribunal de La Haye concernant ces îles éparses , sûr et certain que La France va le perdre ».

      L’appellation « bureau permanent » du Sénat est l’appellation d’un organe du Sénat de Madagascar. L’appellation française est « bureau », tout simplement. Question fourbe : votre super juriste de l’an 2013 ne s’est-il pas trompé de pays, en se gargarisant d’une note malgacho-malgache ?

      Les attributions du « bureau » du Sénat français sont les suivantes :

      1) Pouvoir de compléter et de préciser le Règlement du Sénat, sous la forme d’une instruction générale du Bureau, qui est publiée en annexe au Règlement.

      2) Pouvoir de trancher des points de procédure (recevabilité du dépôt des propositions de loi susceptibles d’avoir des conséquences financières, contestation du procès-verbal de la séance publique, constatation l’atteinte du quorum requis) ou de discipline (examen en dernier ressort des motifs de délégations de vote que les sénateurs sont autorisés à effectuer ainsi que des éventuelles demandes de congé adressées au président du Sénat)

      3) Pouvoir de déterminer la répartition des crédits entre les commissions et autorisation des projets de missions d’information des commissions permanentes pour l’année suivante

      4) Pouvoir d’autoriser la création des groupes interparlementaires d’amitié et de groupes d’études.

      5) pouvoir d’arrêt de la liste des accueils et des déplacements éligibles l’année suivante à une subvention

      6) Pouvoir d’examiner la compatibilité des activités professionnelles ou d’intérêt général des membres du Sénat avec l’exercice de leur mandat parlementaire

      7) Pouvoir d’organisation des services du Sénat ( Règlement intérieur des directions, statut du personnel, règles comptabilité etc..).

      8) Pouvoir de nomination aux grades les plus élevés de la fonction publique sénatoriale

      9) Pouvoir de représenter le Sénat dans les cérémonies protocolaires de la République

      10) Enfin, il assume la qualité d’actionnaire unique de la Chaîne parlementaire Public Sénat.

      Bizarre, bizarre... a priori l’examen de la souveraineté des territoires ultra-marins ne fait pas partie des attributions du bureau du Sénat français, qui semble plutôt appelé à discuter de la grosseur des cornichons dans les sandwichs au pâté de la buvette du Sénat.

      Mais bon... si un juriste malgache l’a dit à la télé, pourquoi douter...

      C’était pas Arlette ?

      Ci-dessous, le lien vers la liste des comptes-rendus de réunions du bureau du Sénat. Je vous laisse chercher le compte rendu sur la question pour enrichir notre culture à tous, ayant un peu peur de chercher longtemps en ce qui me concerne.

      http://www.senat.fr/role/fiche/bur_cr_reunion_2008.html

      « Si vraiment ces îles appartiennent à La France , pour quoi ni Sarkozy et surtout Français Holande actuel président de la république française ne l’avait pas confirmé suite à la déclaration de son ambassadrice à Madagascar ? »

      Parce que c’est le ministre des affaires étrangères qui s’en charge. Comme vous ne semblez pas savoir cliquer sur les liens qu’on vous propose, je vous rapporte ci-dessous la réponse publiée au Journal Officiel le 12/01/2016 page : 292

      « La France exerce sa souveraineté sur les Iles Eparses du Canal du Mozambique, ainsi que sur Tromelin, depuis la fin du XIXème siècle. Ces îles font aujourd’hui partie du cinquième district des Terres australes et antarctiques françaises. Elles représentent, pour la France mais aussi pour l’ensemble des pays de la région, une réserve de biodiversité extrêmement riche, à préserver. Elles confèrent par ailleurs à la France une zone économique exclusive étendue. Les Iles Eparses font aussi, depuis les années 1970, l’objet de contestations de souveraineté de la part de Madagascar d’une part (îles du Canal du Mozambique), de Maurice d’autre part (Tromelin). La France continuera à exercer sa souveraineté sur ces îles et les eaux adjacentes. Dans le même temps, elle est disposée à ouvrir avec Madagascar des discussions sur ces réservoirs de biodiversité à l’écosystème vulnérable et à nouer avec ses voisins d’éventuelles collaborations, en particulier sur les aspects scientifiques ou environnementaux liés aux menaces qui pèsent sur ces îles, à l’image de ce qui a été fait avec Maurice s’agissant de Tromelin, dont l’accord-cadre de cogestion reste à ratifier par le Parlement »

      Pour la fin de votre post, n’ayant pas de décodeur à Betokonneries, je m’abstiendrai de répondre car je ne vois pas bien où vous voulez en venir.

      Sans rancune mon lapin.

    • 25 juillet à 19:24 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Vous confondez « sceptique » et réaliste : ce que vous êtes pour une fois ...
      Le fric de toutes les richesses de l’ ile est détourné depuis 50 ans par vos compatriotes zélus, les gasy pur ravitoto, pourquoi voudriez-vous que cela change pour une nouvelle richesse, qui n’ est pas encore pillée , mais en voie de l’ etre des qu ’ elle sera découverte, est-ce réservé aux pur gasy de le dénoncer & depuis quand ?
      Question pureté : elle est vezo, sakalava, tandroy, betsimisaraka, zafinaniry, ou merina , liste non exhaustive, à moins que ce soit un peu de chaque mélangé ?

  • 25 juillet à 17:25 | diego (#531)

    Bonjour,

    Madagascar peut réclamer, en tout temps et en n’importe quel moment, la restitution des Iles qui l’entoure. Je ne vois pas ce qui pourrait empêcher le pays de le faire.

    D’abord, c’est idiot de penser qu’il ne peut pas le faire, sous prétexte que le pays est en pleine crise institutionnelle.

    Une crise institutionnelle est une crise interne qui aurait certainement des répercussions avec les relations du pays avec les extérieurs et installe une stabilité politique et une crise économique. La demande de restitution des territoires ou des Iles est faite généralement d’une manière qui doit respecter le standard international.

    Et à la matière, rien ne prouve que l’État Malgache et aucune Institution du pays ne cherche à contourner le standard, autrement dit, les lois internationales, qui pourrait alors marginaliser ou même disqualifier la demande. Ce qu’on peut dire par contre, ce que le moment n’est pas propice.....

    Mais la crise institutionnelle, affaiblis l’État et les Institutions, et de facto, cela va de soi, définis malheureusement la souveraineté du pays.

    Pensez à ceci, quelle voix est plus crédible dans un pays où, depuis 15 ans :

    - on s’est amusé à interrompre les processus électoraux, 2002 ;

    - on s’est amusé à faire tomber toutes les Institutions du pays et dans toutes les six provinces de l’Ile, prétextant la dangerosité d’un homme, 2009 ;

    - conduisant le pays, une République âgée de plus de 50 ans, sur un chemin dangereux de Transition illégale, le marginalisant auprès des pays voisins et ses Bailleurs des Fonds traditionnels, pires, en acceptant des non-élus durant cinq, un mandat légal pour un pays où le quinquennat et en vigueur ;

    - et enfin, le régime actuel a été mis en place par la CI, bien évidemment, avec la neutralité, ou la bénédiction de la France.

    Quelle voix devrait-on écouter, plus crédible, à Madagascar aujourd’hui ? Celle du président ? Légitime certes, mais sa présidence est mort née. Élu avec à peine 1/3 d’électeurs en sortant des Urnes, il est condamné à l’impopularité tout au long de son mandat.

    Il faut arrêter de marginaliser, ridiculiser et mal traiter Madagascar. Il faut surtout arrêter de raconter des bêtises. Si les responsables politiques du pays et la classe politique malgache devaient régler un problème, ce serait de restaurer l’autorité de l’État dans toute l’Ile.

    Réclamer la restitution de quelque chose à un pays est une affaire d’État. Cette conversation ne peut pas et ne doit pas avoir lieu dans la rue, et encore moins, si elle doit avoir lieu, ce ne serait pas en période trouble, incertaine et d’instabilité politique dans le pays.

    Le régime de Mr R. Hery est mort si la France décide de ne plus le soutenir. Mr R. Hery allait partout pour trouver de l’argent. Mais personne ne vient investir dans un pays instable, pour convertir oui. Et qu’est-ce qu’on dit aux hommes d’affaires Turque maintenant ? Qu’ils viennent chez nous pour convertir les Malgaches, islamiser le pays et aider les politiciens malgaches à installer un État religieux à Madagascar ? Il ne faut jamais sous-estimé la puissance et l’efficacité des propagandes, - soft power ou la culture, valeur et des idées - , surtout dans un pays pauvre, dans lequel, les politiciens sont aussi déboussolés que le peuple.....dans lequel tout bascule vite.....la révolution Iranienne en 1979 et aujourd’hui la Turquie, le parallèle est flagrant...deux pays qui vont sans doute se rapprocher d’ici peu....les pays qui prônent l’Islam radical d’un côté du monde libre, l’Occident et ses alliés de l’autre :

    - le régime malgache doit vite choisir et envoie un message assez clair que Madagascar est définitivement dans le camp des Occidetaux.

    Il faut arrêter d’aller chercher de l’argent partout, n’importe où....il faut aller voir et parler aux responsables des institutions Européenes, et ceux des Institutions financières mondiales pour obtenir des financements et respecter toutes les conditions qu’ils vont nous imposer. NY FAHAFAHANA passera par là. Le pays n’arrive même plus à payer ses fonctionnaires, c’est quelque chose et cela doit alerter nos élus, nos dirigeants.

    Tout ce qui se passent autour de nous en ce moment devrait avertir la classe politique et les dirigeants malgaches et de les pousser à normaliser assez rapidement la situation politique dans le pays.

  • 26 juillet à 09:37 | olivier (#7062)

    «  »elle est disposée à ouvrir avec Madagascar des discussions sur ces réservoirs de biodiversité à l’écosystème vulnérable et à nouer avec ses voisins d’éventuelles collaborations, en particulier sur les aspects scientifiques ou environnementaux liés aux menaces qui pèsent sur ces îles,« Qui peut douter une seule seconde du désir de »collaboration« scientifique et environnementale portant sur des »réservoirs de biodiversité à l’écosystème vulnérable"...de la part de nos nazionalisztes zélites ?

    Arlette et Nicolas Hulot son sur un bateau...

  • 26 juillet à 12:11 | vorona (#8254)

    Discussions stériles et dérisoires !
    Rien ne changera dans les années qui viennent tant que le pays lui est toujours dans l« Annexe B ».

  • 26 juillet à 15:49 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661)

    Faisons pression sur la France ,on annule toutes les exportations de vanille l’industrie agro-alimentaire et les artisans pâtissiers ne s’en remettront pas ... A mince ! ils peuvent en faire venir d’Inde,d’Amérique du sud et de la Réunion.

    • 26 juillet à 16:29 | Maditch (#9298) répond à GADSDEN_FLAGIVANDRY

      Et cela encouragerait :

      - d’autres pays de la zone Asie à se positionner sur le créneau
      - les industriels à systématiser le recours à la vanille de synthèse

      D’autant que la qualité de la vanille de Madagascar se dégrade fortement (cueillette avant maturité, mise sous vide stoppant le séchage) et que son prix flambe (mauvaises récoltes et spéculation, peut être liée en partie au blanchiment de l’argent du trafic de bois de rose).

      L’enjeu c’est :

      - 200 000 emplois à Madagascar
      - autour de 200 millions de $ de devises (environ 12 % des exportations)

    • 26 juillet à 16:41 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661) répond à GADSDEN_FLAGIVANDRY

      Pour résumer on fait les fiers à bras, mais on a aucun moyen de pression c’est ça ?

    • 26 juillet à 17:52 | olivier (#7062) répond à GADSDEN_FLAGIVANDRY

      « mauvaises récoltes et spéculation, peut être liée en partie au blanchiment de l’argent du trafic de bois de rose »

      le « peut être » est de trop..

      Vanille cueillie avant maturité, avec la complicité TOTALE des autorités...locales et nationales..
      COMME D’HAB

      Il paraitrait même que le fils du Calife soit de la partie...et que de la vola fraiche soit flottante...made in china...

      Pour ce qui est du « marché » : les USA sont leader ET de loin...

       :)

    • 28 juillet à 14:58 | franc (#9485) répond à GADSDEN_FLAGIVANDRY

      En conclusion, cette france est pire que les voleurs, pire que les assassins..
      Solution : Couper tout lien diplomatique avec cette chose et expulser ces lèchq de madich, ganster d ivandry, jupe, mattavist, vatomaina,... de mada

    • 28 juillet à 15:32 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661) répond à GADSDEN_FLAGIVANDRY

      ça sert à quoi ce que tu fais à part polluer les forums ?

  • 28 juillet à 15:53 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661)

    Les 200 000 emplois qui sautent ,ça se passe comment c’est Monsieur FLAN avec sa fortune colossale amassée en vivant dans le luxe en Europe qui va y pourvoir ?
    C’est sûr que c’est pratique pour un gosse de riche(si tenté que tu en sois vraiment un.. Remarques ça c’est sûrement vrai ça explique pourquoi tu écris et tu penses comme un petit pisseux !!!) planqué à l’extérieur de dire qu’il faut tout faire péter quand tu fais pas partie de ceux qui vont se prendre le retour de bâton en première ligne.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 324