Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 20h19
 

Société

Prostitution des enfants et tourisme sexuel

« Ne détournons pas le regard »

mercredi 27 juillet | Randria M.

Dans le cadre de la promotion et la défense des droits de l’enfant face à l’exploitation sexuelle dans le tourisme et à la prostitution, l’ECPAT France a présenté le 22 et le 23 juillet leur exposition sous le thème « ne détournons pas le regard », au Tahala Rarihasina Analakely.

Des œuvres artistiques comme les tableaux, les peintures, les photos créées par les enfants et les jeunes bénéficiaires du programme y sont exposés. Cet évènement est organisé par le projet de l’ONG ECPAT qui lutte contre l’exploitation sexuelle à Madagascar depuis 2012. Soutenues par la Délégation de l’Union Européenne à Madagascar, par l’Agence Française de Développement et par l’Ambassade d’Australie, les actions sont diversifiées à partir des stratégies de l’ONG. Elles vont des actions de prévention et de protection, des études et des recherches, de la prise en charge et de la réinsertion socio-économique des enfants victimes, des approches et de mobilisation, jusqu’au renforcement de capacité des différents acteurs concernés (professionnels de la protection de l’enfance, jeunes).

Les études et les actions ont commencé depuis 33 mois déjà, focalisées surtout à Antananarivo et à Nosy Be ; cette dernière qui est une zone touristique importante. Les résultats sont mesurés par la participation de ces enfants même au programme, à travers le fait qu’ils ont repris en main leur vie en soutenant leur propre projet.

Prostitution des enfants : pour des raisons diverses

Selon le rapport « A4A » ou Agenda For Action de l’ONG ECPAT, publié en mars 2016, lors de la Conférence Internationale sur les Droits de l’enfant à Madagascar, la prostitution des enfants s’est développée depuis les dix dernières années. L’âge moyen des filles qui entrent dans la prostitution de survie est de 13 ans.

Le tourisme sexuel se développe de plus en plus à Madagascar, que ce soit dans la capitale que dans les autres régions. Sont impliqués les touristes internationaux ou nationaux, les chauffeurs ou même les personnes en voyage d’affaire ; c’est un environnement qui pousse les jeunes à se prostituer. Il y a aussi d’autres raisons venant de la société elle-même : le contexte dans lequel ils vivent, la situation familiale, la situation économique, sont en cause ; mais il se peut aussi que ce soit une aspiration personnelle de l’enfant ou de la personne.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 27 juillet à 11:27 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661)

    Soyons clair ,que des filles de 13 ans se prostituent et s’offrent à des individus qui sont conscient de leur âge est scandaleux ,ça doit cesser ,après je ne sais pas comment.
    Pour ce qui est du reste (les filles majeures) ,c’est pas comme si les perspectives d’avenir ou les opportunités étaient nombreuses pour les personnes mal nées et sans réseau.
    Les ONG font du bon travail ,rien à dire ,mais après faut pas se leurrer ,tant qu’elles n’auront pas d’autres options,ça continuera et c’est pas les campagnes de sensibilisation qui vont changer quoi que ce soit.

  • 27 juillet à 16:46 | Jipo (#4988)

    Oh là !!!
    « Une aspiration personnelle à 13 ans »d’ aller tapiner ???
    je vois que la sodomie pour tous a fait des émules ...
    Randria M ça va la tête ???
    En ce cas, on devrait castrer sur le champs : les géniteurs !

    • 27 juillet à 22:13 | liliquilit (#7755) répond à Jipo

      Je suis toute aussi choquée que Jipo par cet article qui conclut qu’un enfant pourrait se prostituer par « aspiration personnelle » !!! Un enfant aspire à être aimé et protégé par sa famille, à apprendre, à jouer avec d’autres enfants, pas à se prostituer !!! Les parents qui prostituent leurs enfants sont des criminels, la loi malgache les considère comme tels, malheureusement ces parents indignes ne sont jamais poursuivis ... Pourquoi ? Défaillance de l’Etat et des services judiciaires certes, mais surtout défaillance d’une société en totale perte de valeurs qui n’est plus en mesure de protéger ses enfants. Non seulement la prostitution infantile est acceptée socialement mais, pire que tout, elle est parfois encouragée localement. Cela n’émeut pas grand monde manifestement....

    • 27 juillet à 23:01 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Avec tous mes remerciements !

    • 28 juillet à 01:58 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661) répond à Jipo

      ou encore mieux ils réussissent à graisser les pattes des autorités en donnant une partie des gains ou pire des passes offertes .Pauvre pays !!!!!!!!!!!!!!

    • 28 juillet à 15:40 | Isambilo (#4541) répond à Jipo

      Si peu de contributions ?
      Aspiration personnelle à 13ans ? Très mauvaise inspiration du journaliste.
      C’est très bien que l’AFD participe, il serait encore mieux que l’ambassade de France s’y mette. Ceci ne ne décharge pas les autorités malgaches de leur responsabilité.

  • 28 juillet à 22:29 | Albatros (#234)

    Parfois le vieil oiseau aimerai bien mettre ses « rangers » et faire éclater quelques paires de « kiwis » !.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 215