Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 septembre 2016
Antananarivo | 07h47
 

Société

Modifications des circulations au détriment des transports publics

lundi 7 septembre 2015 | Léa Ratsiazo

Sous d’autres cieux, la règle de la circulation priorise en premier lieu les transports publics afin d’encourager le plus grand nombre à les utiliser et désengageant ainsi les voies publiques, il y a même des voies spéciales pour les bus et interdites aux autres véhicules ; mais ce n’est pas le cas pour Madagascar. On dirait que les décisionnaires n’ont jamais mis le pied en dehors de Madagascar.

À la veille de la rentrée scolaire, les autorités ont décidé d’apporter des modifications à la circulation dans le but de réduire les embouteillages. Ainsi, la circulation de l’axe Analamahitsy-Ambatobe, porte de l’Avaradrano et un des points noirs en terme d’embouteillage dans la capitale, est modifiée vers la fin de la semaine. Le tronçon Analamahitsy-Lycée français est devenu un sens unique où on ne peut plus descendre. Aussi, à partir d’Ambatobe, toutes les voitures qui veulent rejoindre Analamahitsy doivent faire un détour du côté de Nanisana. L’arrêt de bus d’Ambatobe est devenu un parking du lycée français.

Éventuellement, le détour pourrait avantager les véhicules utilitaires mais désavantage en tout point de vue le transport public et ses usagers. Certaines lignes ont tout de suite supprimé cet axe, celles qui le desservent n’acceptent plus les « demi-tarifs » à cause du long détour, au détriment des passagers qui ne roulent pas sur l’or. D’autant qu’au passage, les autorités ont décidé aussi de supprimer deux arrêts de bus successifs sur l’axe Analamahitsy, ce qui fait deux arrêts de bus à 2 km de distance. Les parents d’élèves, autres que ceux des écoles françaises et lycée français, se font beaucoup de soucis pour la prochaine rentrée à cause de toutes ces modifications qui ne font que « sanctionner les pauvres » comme ils disent. Non seulement, il n’y a plus de « demi-tarif » pour le bus mais leurs enfants vont devoir faire des kilomètres à pieds, des lourds cartables sur le dos, à cause de la suppression des arrêts de bus.

Est-ce qu’il arrive aux autorités de se concerter avec les concernés avant de prendre des décisions ? Apparemment non. Peut-être qu’elles se disent aussi que ces usagers des transports publics n’ont qu’à acheter des voitures s’ils ne veulent pas être sanctionnés ! Les pauvres !

6 commentaires

Vos commentaires

  • 7 septembre 2015 à 08:57 | Eloim (#8244)

    Avant la rentrée en fonction du Nouvel Magistrat de la ville, quelques mesures « DISCIPLINAIRES » ont été prises. On verra quelles sont les réactions de la future Maire et quelles solutions va-t-elle proposer pour faire face à ces pseudo-attaques du « gouvernement » (suppressions des arrêts, modifications des lignes, élargissement (et réfection de la route du côté de Pochard, ...) ?
    Apparemment, l’exécutif entretient toujours l’embrouille en haut lieu ; POURQUOI ?
    Ce qui est étonnant de ces agissements provocateurs de l’Exécutif qu’à force d’être incapable de faire régner le CALME surtout concernant ces foyers de tension déguisés de lutte syndicale (Air Mad, Jirama, SECES, les marchands du COUM et POCHARD, ...), des mesures incohérentes ont été prises alors que finalement des résultats palpables ont fui dans les carnets de tâches du gouvernement. Au final, l’Exécuté est banalisé par des incapables !

  • 7 septembre 2015 à 10:58 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - « transport public » c’est QUOI ?? exactement à Antananarivo et aux environs !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 7 septembre 2015 à 12:00 | koukoulampy (#6913)

    Tout d’abord, il y a trop de buxi dans la journée, pourquoi au détriment des transports publics ? quand on fait de la réparation ou amélioration (s’il y en a lol) c’est normal qu’on modifie. Mais si c’est modifier pour modifier comme en France (entre les ronds points, les stops etc qui sont à un endroit où ils ne devraient pas être), nous sommes vraiment des zanak’i Reny malala...

    • 7 septembre 2015 à 18:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à koukoulampy

      - « Votre post mérite un peu de réfléxion ».
      Vous voulez critiquer ce qu’on fait,en France mais vous vous exprimez maladroitement.
      UN PEU D’EFFORT AVANT DE COMPARER QUOIQUE CE SOIT !

  • 7 septembre 2015 à 20:11 | alika_méchant (#6222)

    Le pouvoir politique n’a toujours été que du côté des plus forts, en l’occurrence celui des familles assez aisées pour se véhiculer ou véhiculer leurs enfants elles-mêmes. Je doute que la majorité des familles d’élèves du Lycée français voit cette décision d’un mauvais œil.

    Pourtant malgré la saturation du réseau routier, la majorité des Malgaches n’est pas motorisée. Cette modification est un cadeau à la minorité même qui l’a rendue nécessaire. Et c’est facile de stigmatiser les transports publiques comme cause des embouteillages quand leurs usagers même ne peuvent de toute façon pas se permettre une voiture personnelle, et donc n’ont aucune répercussion sur la charge des routes en cas de report modal (pas besoin de parking ou d’axe supplémentaires pour acceuillir de nouveaux piétons ou cyclistes).

  • 8 septembre 2015 à 13:25 | Utilisateur (#4011)

    Tant de démagogie dans un article si creux.

    Tout d’abord ce n’est pas du transport public mais du transport commun, sachant que ces bus sont opérés par des privés, dont les pratiques sont d’ailleurs très discutables.

    Avez vous déjà emprunté l’axe en question, particulièrement en heure de pointe ou lors d’épisode de pluie (lorsque le préposé à la circulation part se réfugier laissant les usagers à la loi du plus fort/gros), que ce soit en transports communs (et non publics, car ils n’ont rien de publics étant détenus et opérés par des acteurs privés) ou véhicule particulier ? Si c’est le cas, pensez vous qu’il soit si inepte de réduire le traffic imposé à la ruelle descendant vers analamahitsy, près du « marché », qui mesure à peine 3m ?

    Concernant la suppression des « arrêts », depuis quand les bus respectent ces dit arrêts ? Ne sont-ils pas plutôt habitués à charger et décharger où le quidam attend, quitte à racoler 500 m avant et après ledit arrêt ? Cela ne changera rien à leurs pratiques, juste qu’ils auront un peu moins tendance à s’aglutiner à 22 au même arrêt.

    Avant même toute critique il aurait été plus intelligent de voir les résultats d’un tel changement (et de ses éventuels ajustements). Par ailleurs, ce n’est pas le rôle d’un journaliste d’émettre des opinions ! Cessez d’agir comme des pyromanes jetant une allumette sur un feu pour voir comment ça brûle et ajoutez un peu de professionnalisme dans vos pratiques !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 209