Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 8 décembre 2016
Antananarivo | 17h14
 

Transport

Transport terrestre

Maroantsetra, un bled isolé comme beaucoup d’autres

samedi 18 juillet 2015 | Ben

Récemment les opérateurs touristiques de l’Analanjirofo tout particulièrement ceux de Maroantsetra, ont lancé un SOS, quelques jours avant que l’Office national du tourisme ne le fasse. Mais il n’y a pas que les opérateurs touristiques car les autres activités économiques aussi souffrent de l’isolement ou du manque de l’inexistence de desserte aérienneLes camions n’arrivent plus à aller jusqu’à Maroantsetra, il n’y a que les véhicules tout-terrain qui y parviennent après plusieurs jours. Maroantsetra est à quelque 300 km de Toamasina. Aujourd’hui il faut 300 000 ariary de carburant pour les camions transporteurs de marchandises d’une capacité de 5 tonnes pour joindre Antananarivo à Toamasina si auparavant il fallait bien moins que cela.

Les camions d’Ampasika-Andohatapenaka faisaient en son temps le circuit Tanà-Toamasina, Fenerive Est, Soanierana Ivongo, Mananara Nord, ont réduit leur parcours. En général les camions depuis Antananarivo préfèrent ne desservir que jusqu’à Fenerive Est qui est seulement à 100 km de Toamasina. Ils ne peuvent plus atteindre Maroantsetra. Au-delà de Fénérive Est l’état de la route est tel que seuls les véhicules 4x4 peuvent l’emprunter.

Pour assurer les services de transport de marchandises à destination de Maroantsetra, les camionneurs se sont convenus avec des transporteurs maritimes de Toamasina de transborder leurs marchandises à destination de ce chef lieu de district.

Le fret pour Maroantsetra vaut, selon les chauffeurs de camion, 60ariary par kilo. Le transfert par voie maritime prend une journée. Les passagers sans bagages doivent aujourd’hui payer 70 000 ariary pour prendre les 4x4 à destination de Maroantsetra.

Maroantsetra n’est pas la seule qui souffre de cet isolement par rapport à l’intérieur du pays, Vohémar l’est également dans cette partie nord est de l’île. En tout cas, on ne sait pas trop pour Andapa, qu’une chanson de Bessa si notre mémoire est bonne, a fait connaître à la jeunesse tananarivienne de l’époque. De même qu’un Ambodiangezoka, un bled de nulle part dans les campagnes malgaches mais dont le nom a été révélé toujours par Bessa pour bercer la jeunesse de l’époque.

21 commentaires

Vos commentaires

  • 18 juillet 2015 à 11:23 | vorona (#8254)

    Problème d’accès à Maroansetra largement accentué par la grève d’air Mad.
    Pour Andapa pas de souci depuis Sambava et même si la route tournicote pas mal elle est en très bon état.
    Pour Vohémar depuis Ambilobe c’est entre 11 et 17 heure en taxi brousse piste sèche (même les 4x4 si le pilote ne connait pas bien mettent aussi ce temps) et jusqu’à 50 heures et plus à la saison des pluies quand la piste n’est pas pratiquement fermée.
    Par contre je me pose la question : qu’adviendrait-il de l’approvisionnement de la capitale si le pont de Brickaville devenait infranchissable ? Celui-ci en effet étant commun route/chemin de fer et autorisant la seule voie d’accès à Toamasina. En plus à l’heure actuelle il y a pas mal de souci pour le franchissement de la Betsiboka à Maevatanana le pont étant en travaux.

    • 19 juillet 2015 à 19:39 | jules (#2904) répond à vorona

      CREVELAND

  • 18 juillet 2015 à 12:11 | Jipo (#4988)

    Me-de vivement que moramora ces travaux se terminent, que je puisse remplir mon rôle de prézident et sortir mes ciseaux, pour la photo : râtelier dehors le pti oiseau va sortir.
    l’ espace Aquatik Malagasy en concurrence avec l’ aérien,bientôt ouvert à ses usagers : pour le terrestre prévoir un délai...

  • 18 juillet 2015 à 12:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « Quel spectacle » !
    Déjà,en 1962/1963,il est difficile d’aller « FOULPOINTE à MAROENTSTRA » !
    Il faut faire le détour par Diégo-Suarez !

    • 18 juillet 2015 à 12:27 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      YAKAFOKON y fô importer des roséfarisaoul comme porteurs et des chameaux pour les surveiller & foutre en résidence protézée, tous ceux ki rizgôlent ...

    • 18 juillet 2015 à 12:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      JIPO/Stomato ???

    • 18 juillet 2015 à 15:31 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous ne connaissez pas bien la géographie du pays !
      Si Diégo-Suarez, pardon Antsiranana vers Antalaha est possible par la route environ trois à quatre semaines par an, comment faites vous pour rejoindre Maroantsetra depuis Antalaha ?

      Bien entendu autrement que par avion ou par bateau !

    • 18 juillet 2015 à 15:51 | olivier (#7062) répond à Stomato

      Maronsetra est un bled isolé ..

      POURQUOI ?

      Les vazah on piqué le goudron de la route pardi !

      C’est une ÉVIDENCE

    • 18 juillet 2015 à 16:06 | Stomato (#3476) répond à olivier

      J’y avions pas pensé !!!
      Mais c’est bien sûr comme dirait le commissaire Bourrel...
      Et pas le Basile bourré, pardon bouffi de suffisance.

    • 19 juillet 2015 à 08:01 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      Maroantsetra est l’un des derniers espaces naturels et « SAUVAGES » de Madagascar parce que ==« les envahisseurs »==n’ont pas détruit==encore==les lémémuriens aye aye,la baleine à bosse,les aigles serpentaires,les palmiers endémiques et les plantes carnivores.
      A-t-on prévu quelque chose pour les autochtones,avant l’arrivée des envahisseurs locaux et internationaux.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 19 juillet 2015 à 08:02 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - lémuriens...

    • 19 juillet 2015 à 08:49 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      De quels envahisseurs ? Je viens de regarder sur ARTE un reportage de 3 heures sur Madagascar Nombreux sont les villages qui vivent du tourismes verts justement avec la visite des forets peuplées de lémuriens de tout sorte , des plantes endémiques , etc ... pas à Maroantsetra seulement ,tes informations datent du siècles derniers pov kon

    • 19 juillet 2015 à 09:17 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Oh, comme vous parlez bien de cette région du grand sud de Madagascar...
      On dirait que vous êtes l’un des auteurs de la page WIKIPEDIA consacrée à la baie d’Antongil...
      Quel plaisir de discuter avec un érudit comme vous l’êtes.

    • 19 juillet 2015 à 09:20 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Oui, l’envahisseur colonisateur avait prévu des pistes entretenues et surtout un aéroport pour que les autochtones puissent être ravitaillés assez facilement.
      Que dire de plus ? est-ce nécessaire ?

    • 19 juillet 2015 à 11:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      Les touristes sac au dos ne rapporte rien pour l’économie d’un Pays,ils ne font qu’accélérer la différence des niveaux de vie des autochtones.
      Les plus malins s’en sortent ,les badous « badouna » ihany,comme font les curés comme votre Père Pédro !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 19 juillet 2015 à 11:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      Depuis QUAND :
      - MAROENTSETRA est dans le grand sud ?

    • 19 juillet 2015 à 11:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Lire :
      - "LES TOURISTES SAC AU DOS NE RAPPORTENT RIEN A L’ECONOMIE DU PAYS...

    • 19 juillet 2015 à 12:05 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Il l’est dans vos souvenirs...
      J’aime beaucoup vous raconter des onneries !
      Mais je désespère d’arriver un jour à votre niveau.
      Et c’est principalement parce que dans votre profonde ignorance vous ne répondez jamais à des questions précises que l’on vous pose...
      C’est normal, vous êtes tellement loin du pays, et si peu intéressé par le devenir de ceux qui ne sont plus vos concitoyens.
      Mais c’est pas pure charité que certains vous répondent. Charité que l’on doit aux vieilles personnes en perte de conscience comme vous l’êtes.

    • 19 juillet 2015 à 12:09 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Assurément, ils viennent avec dans leur sac à dos de quoi manger et boire pendant les deux à quatre semaines que durent leurs séjours.
      Ils n’achètent rien au pays, juste de peur de se faire arnaquer.
      C’est bon de constater la continuité dominicale d’un vieillard radotant.

    • 19 juillet 2015 à 12:48 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Oh pov kon , tu veux quoi du tourisme à haute gamme , il y en a aussi et quelque soit le touriste ,il nous laisse du fric , rien qu’avec le billet d’avion avec des taxes exorbitantes et ces touristes vont dans des hôtels aussi bien d’une étoile que 5 étoiles
      Vas sur ARTE pov kon il y a un reportage sur Madagascar en ce moment jusqu’ à 13h05 heure française , moi je le reçois par satellite . J’espère qu’un pov kon et paumé comme toi apprendra quelque chose que seulement sur Maroantsetra , dons tes infos datent de 50 ans

  • 19 juillet 2015 à 12:47 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    He oui

    La refection de cette portion de routes (si je puis m’exprimer ainsi) etait bien inscrite dans les cahiers de charge de l’entreprise Colas

    Seulement ... 2009 est passé par là

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 297