Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 24 septembre 2016
Antananarivo | 22h45
 

Politique

Assemblée nationale

Marche forcée pour la mise en place du Sénat

mardi 29 septembre 2015 | Bill
JPEG - 222.9 ko

Les députés seront en session extraordinaire à partir de cet après-midi du mardi 29 septembre. Selon le chef du gouvernement, Jean Ravelonarivo, il est urgent et important que le Sénat soit installé avant la fin de l’année en cours. Sa mise en place est primordiale pour la stabilité, pour l’équilibre des institutions et la poursuite de l’instauration des autres institutions de la République. Il reste en effet à mettre en place pour qu’il y ait stabilité politique, le Sénat, la Haute Cour de Justice, le Conseil de Défense de la Démocratie et des Droits de l’Homme. Parallèlement, la Haute cour constitutionnelle (HCC) a déclaré cas de force majeure le fait de voter pendant la saison des pluies ; et le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, précise que les grands électeurs se rendront aux urnes le 28 décembre prochain pour élire les sénateurs. Ces grands électeurs sont les députés et les maires et leurs conseillers qui viennent d’être élus. Mais il reste encore, mais le Premier ministre ne l’a pas expressément dit, le Conseil économique, social et culturel.

Toujours d’après le Premier ministre, la stabilité issue de la mise en place et du fonctionnement des institutions assure l’apaisement politique ; ce qui autorise un développement économique. D’après le communiqué du conseil de gouvernement : « Le gouvernement continue à œuvrer pour la mise en place des Institutions de la République. Il en est ainsi du Sénat. Le projet qui vient d’être adopté en Conseil du Gouvernement porte convocation du collège électoral composé, pour les premières élections sénatoriales de la quatrième République, des Maires et des Conseillers municipaux ou communaux pour élire des Sénateurs de Madagascar ».

Le gouvernement est muet par rapport à l’organe qui doit organiser ces premières sénatoriales et qui est pourtant le principal objet de cette session extraordinaire de l’Assemblée nationale, sa composition et le nombre de ses membres.

Quant au projet de loi des finances rectificative, il ne figure nulle part ailleurs dans le programme défini par le gouvernement. Des politiciens estiment que cette révision n’a plus sa raison d’être sachant que la session ordinaire qui débutera très prochainement est consacrée à l’examen et l’adoption du projet de loi des finances 2016.

27 commentaires

Vos commentaires

  • 29 septembre 2015 à 10:32 | betoko (#413)

    Encore du bricolage , Il ne faut pas mélanger vitesse et précipitation . La loi de finance rectificatif n’a pas encore été votée et voilà que la loi de finance pour 2016 se pointe à l’horizon , Il reste 3 lois de finances à voter et c’est la fin du régime Hery Rajaonarimampianaina
    Oh temps , suspend ton vol.....

  • 29 septembre 2015 à 11:08 | jangobo (#8776)

    Rehefa tsy notanterahina telo volana talohan’ny nandraisan’ny Filoha toerana io dia inona moa no tena mahamaika sady olona hihinam-bola fotsiny ireo.

    Nosimban’ny Praiminisitra tamin’ny andron’i Zafy ny solombavambahoaka sy ny loholona ka lasa rizareo indray no mifidy ny karamany. Izaho ve adala ka ho ataoko kely na dia efa mandady aza ny vahoaka malagasy izay soloiko ?

    Na amin’ny mandat-n’ny Filoha manaraka aza io, tsy olana e

    MISY MIHAINO ?!?!?

    Tsy mety amiko ity ataon’ny programa « bonzournao-n’ny TV + » ity.

    Raha ny voalaza momba izy io dia tsy azo atao ny manonona anaran’olona na fandraharana manokana tsy an’ny Fanjakana.

    Raha vao misy resaka Black Nadia anefa dia mamporisika ery ny mpanao gazety ao anatiny.

    Fitaovam-piasan’i Black Nadia ny anarany ka amiko, rariny raha arovany fa tsy ny TV + indray na i Espérance manokana no mahazo tombony aminy.

    Rehefa te haka Black Nadia ny olona dia alaivo ny tompon’anarana.

    Mialoha ny kopie-kolé amin’ny manaraka dia tokony hifandraharaha amin’ny mpanakanto ny TV+ fa tsy hampiasa fotsiny ny anaran’olona izay fitaovana fikaramany.

    Ianareo manome tsiny an’i Black Nadia, raha manana fiarakaretsaka ianareo, hanaiky ve ianareo raha toa ka hisy hampiasa izany nefa tsy hahazoanareo vola. Mba tsongoy fon-tena alohan’ny hitsongo fon’olona e !

    Ary efa mba naverin’ny Mines ve ny "cristal’-n’olona nalainy. Sa tany lavitr’andriana ka tsy mahazo rariny ?

    Tra-tehaka ny praiminisitra Rangoolam fa nanodina satria manana « 16 cartes d’achat » any ampita nefa ny fandaniana kely azo atao amin’izany dia 250 000 euros. Rahoviana re vao mba ho tratra ny mpitondra eto amintsika sa ny Malagasy moa olombanona daholo.

    I Bekasy sy ny namany izao no mba MD. Tsy nahaefa sa efa nilatsaka conseiller municipal dia nihevitra fa tsy ho tratran’ny aloka ?

    Ny tohiny no hanambara azy satria ny olomaventy ho mantsy rehefa manao afera dia toy ny vato atsipy amin’ny tranonkala ka tsy voatazona mihitsy.
    Ny kely no mazana tsy afaka e !

    Samy ho tahian’Andriamanitra e !

    • 29 septembre 2015 à 15:53 | I MATORIANDRO (#6033) répond à jangobo

      Ny tvoplos dia efa nivadika nanaraka ny fomban’ny tvm !

      Tsy omen-tsiny izy tsy omem-pondro fa efa tafaray ny tya sy ny aminany !

      Ny mampalahelo t@ ty resaka ty fotsiny de lasa tena toe-tsaina araikitra @ olona mihintsy ilay hoe dika/araikitra !

      Na ny mpitondra dia lasa manao dika/araikitra fa tsy manan-java-baovao atao intsony fa fisehosehoana ivelany fotsiny sisa !

      Ho ela velona ny tvoplos !

      Samia velon’aina !

  • 29 septembre 2015 à 11:15 | Isandra (#7070)

    Il ne faut pas se faire illusion,...

    Ce gouvernement fait fausse route,...l’instauration de ces institutions n’apportera pas la stabilité politique, et n’y changera rien,...tant que la constitution n’est pas respectée,...Il faut se réveiller bon sang,...

    Ils veulent s’appuyer sur cette majorité artificielle, issue de ces élections communales,...Ils se trompent la géométrie variable est valable partout,...comme le retournement de veste,...ou pantalon,...

    On perdra encore notre temps,...vous le peuple, patientez-vous quant aux vos souffrances,...c’est leur dernier souci,...On est au pays de moramora,...où le TGV n’existe que sur l’écran,...

  • 29 septembre 2015 à 11:41 | Eloim (#8244)

    L’Exécutif est en quête coûte que coûte de la stabilité.
    Comme le Mémorandum pour la Stabilité reste encore sous la table du PRM, qui se traduit par le manque de la volonté et de la confiance pour que la stabilité soit bien instaurée surtout entre les deux institutions ’AN, PRM), la mise en place du Sénat sera une bonne chose pour contre-balancer les supposées « ENTRAVES » perpétrées par les Députés pour faire marcher et/ou réaliser sans embrouilles le PND.
    Qu’y a-t-il de mal à ce qu’on coure plus vite pour le mettre en place ?

    • 29 septembre 2015 à 11:45 | betoko (#413) répond à Eloim

      Une question et de taille , qui sera le président ou la présidente du sénat ?

    • 29 septembre 2015 à 12:04 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      « 29 septembre 11:45, par betoko » Une question et de taille , qui sera le président ou la présidente du sénat ?"

      Personnellement je ne suis candidat à rien.

      Mais le futur président du Sénat ne sera sûrement pas betoko qui, en sus d’être un peu dur à la détente, ne maîtrise pas la langue gasy et encore moins la langue française, lesquelles sont les deux seules langues officielles en vigueur dans ce pays depuis la Transition I.

    • 29 septembre 2015 à 14:01 | Eloim (#8244) répond à betoko

      Il ne faut pas s’étonner de ce qui va arriver, car le QUOTA du PRM sera là pour quelque chose. Et la plupart de temps, le Président de cette Institution sera parmi la liste issu du Quota du PRM, comme si c’est devenu une sorte de tradition ! HVM ou pas, je ne sais pas, mais c’est sûr qu’UNTEL de la même assiette que le PRM.

    • 29 septembre 2015 à 16:11 | betoko (#413) répond à Saint-Jo

      Je ne cherche pas à être candidat de quoi se soit , en revanche je participe avec mes petits peu de moyen à améliorer le quotidien de quelques gosses et adultes . Tu me blâmes tous les jours sur ce site , dois je comprendre que je suis ton centre d’intérêt ? Si tu ne comprends pas ma façon de m’exprimer c’est que tu n’es pas à la hauteur

  • 29 septembre 2015 à 13:42 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    "Rehefa mety hono ny atao saobakaka aza mampiditra rano-ketsa fa
    rehefa tsy mety kosa hono ny atao dia ranon’ampango aza misy voay".

    Concernant le régime actuel c’est la deuxième assertion qui lui sied bien c’est-à-dire la mise en place des autres institutions vont apporter encore et toujours de gros problèmes pour sa gouvernance car tous ces élus ne font qu’accroitre le dénominateur (les dépenses) alors que le numérateur (les recettes) a beaucoup de mal pour le couvrir.

    Les avantages de la 2ème institution (AN) qui existe déjà ne sont même pas assurés par le régime place : Quid des autres institutions qui vont venir ? « NY TANY MENA HONO TSY MIREHITRA ARY NY VALALA TSY AN-TANANA TSY ATOLOTRA ZAZA fa mapiteraka olana vaovao indray ».

    Wait and See.

    • 29 septembre 2015 à 15:35 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      C’est simple, planche à billet comme ils procèdent actuellement, d’où la dégringolade de notre monnaie,...

      Pour le peuple,...serrez vos ceintures,...les inflations vont s’empirer,...les prix des tous produits vont se flamber,...Tous ceux qui ne mangent qu’une seule fois par jour,...ne mangeront que la moitié de ce qu’ils mangent maintenant,...Tsa hange...ry indray ny kilonga,...

  • 29 septembre 2015 à 14:05 | ratiarivelo (#131)

    Salam e ! Efa haramin’izay ity Betoko, no mpanao vavan’ny maty an-drano ra-namana Saint—Jo o !!! Be taim-bava kanefa tsy hita izay HAFITSOKA*******wawawaaaa izay no mba hainy eeeeeee !!! ILEIO :MIEBO TAPAN, HOATRA NY RANO AN-TATATRA EEEE !! Samy tsara

  • 29 septembre 2015 à 14:20 | Turping (#1235)

    Après la municipale ,il semblait que les maires élus de la mouvance HVM n’ont pas encore réellement pris leur fonction .
    - Vu ,que le PRM était arrivé presque nu sans parti à la présidence pour le soutenir ,il lui faut la bénédiction de ces maires élus pour former une coalition sénatoriale afin de mettre en oeuvre peut -être ce fameux programme PGE/PND ,qui n’est pas encore la priorité de ce gouvernement car la problématique se trouve ailleurs ,à la recherche d’un poids politique depuis l’histoire de non application de l’article 54 suivie de la tentation de déchéance avortée par les députés il n’y a pas longtemps .
    - Faute de mettre en oeuvre une politique gouvernementale fiable ,on est toujours dans une histoire mésaventureuse de la recherche d’une majorité pour espérer enfin une gouvernance moins bancale à mettre les vraies reformes en oeuvre afin de progresser réellement (voeux pieux ). Dans l’attente ,il n’y a de mieux que d’espérer d’obtenir des aides sous perfusion sans avoir les moyens ni pouvoir combattre les vrais ennemis du non avancement.
    - Le marché forcé pour la mise en place du sénat ,sûrement va coûter encore très cher aux contribuables ,mais bon pour trouver des oiseaux rares qui ressortent des lots du faît , qu’être parlementaire et sénateur sans faire grand chose ne devrait pas sortir de la logique ,de dépense supplémentaire pour les contribuables si au fond le but c’est de faire le spectacle se focalisant sur la guerre de fauteuil ,de renforcer le pouvoir de l’absolutisme devant un peuple déjà meurtri depuis des décénnies .D’abord ,il faut passer à l’urgence avant de faire de la prospection démagogique ! la sénatoriale peut attendre un peu ,une fois l’avion pourra décoller .

    • 30 septembre 2015 à 20:01 | el che (#344) répond à Turping

      Turping, vous avez vu juste . ce gouvernement espère obtenir une majorité sénatoriale, afin de mettre en échec l’assemblée nationale qui lui est hostile, et de retrouver ainsi une légitimité .
      Mais la crise institutionnelle ne sera pas pour autant éludée. Ce régime a trop bafoué elle aussi la loi fondamentale .

  • 29 septembre 2015 à 14:38 | Robby (#9217)

    Je me demande ce qu’ils vont faire exactement !!! Y aura t-il vraiment un développement après la mise en place de toute ces institutions là ? entre vitesse et précipitation, entre primordial et secondaire, entre ce qu’il fallait faire et ce qu’il faudra faire, entre CENIT et CENI sont-ils capables de les distinguer !

  • 29 septembre 2015 à 14:51 | Robby (#9217)

    Jereo fiakatry ny devises, jereo fiakatry ny PPN, jereo fiakatry ny fournitures scolaires, jereo bedabe ny miaka-bidy. Hiakatra atsy ho atsy ny JIRAMA, ny carburant etc, ny ekonomianao miankindoha sady marefo, ny volanao tsisy vidiny fa baoritra, ny fanjakanao tsy manana drafitra maty paika entina mampandroso firenena, HANAO AHOANA NY FIAINANAO ATSY HO ATSY. Hiazakazahana ny pact de responsabilité tanisaina amin’ny loharanom-baovao rehetra inona no tanjona : « itazomana seza hatramin’ny 2018 », lazaina fa efa 92 nanao sonia, aiza ilay vava milaza ny marina. Ny dépioté ihany mamaly fa 41 no nanao sonia, tsy haroso ny LFR satria fantatra fa tsy ho lany, ho aiza isika leretsy ? Tsy resahako intsony ny sujet ILES EPARSES !!! Mampalahelo,

    • 29 septembre 2015 à 16:11 | rakoto-neutre (#8588) répond à Robby

      Fivoriana etsy, fivoriana eroa = FANDANIANA CENI,FANDANIANA SENAT = FANDANIAMBOLA SY ZARAZARAO HANJAKANA EFA FANTATRAO.
      MIVORIVORY POUR RIEN !!

  • 29 septembre 2015 à 15:42 | I MATORIANDRO (#6033)

    Aoka tsy ho adino ny tantara !!!!!!!!!!

    Rehefa tafapetraka daholo ny rafitra rehetra dia mianjera daholo indray manomboka @ prezida !

    Mbola mamerina ihany fa tokony hovana ny lalam-panorenana ary foanana ny PM satria ireo milaza fa mirotsaka ho filoha dia nanao lokaloka t@ vahoaka fa hanao an’itsy, hanao an’iroa ; avy izao pm modamodaka rehetra tsy mahalala akory izay nolazain’le prezida voafidy no manao ny tetik’asa eny @ antenimiera ; ny filoha dia lasa tsy tompon’andraikitra mivantana intsony @zay ataony sy teneniny fa misonanina ambony lalana fotsiny !

    MIantso ny depite mba tsy handany ty ceni ty tokoa fa dia sady fandaniam-bola fotsiny no mbola tena itsabahan’ny mpitondra ihany ny resaka ; tsy aleo ve averina @ ministeran’ny atitany ihany mba ahamora zavatra !

    Samia velon’aina !

  • 29 septembre 2015 à 15:59 | diego (#531)

    Bonjour,

    Je dois jubiler.

    J’ai posé la question, comment un président sans appareil politique, sans un seul élu, à l’absence d’une majorité à l’Assemblée et dans un pays dans lequel l’État ne sert plus à grand chose, pourrait gouverner le pays....sans recourir à une forme de gouvernance dictatoriale ?

    Dès le lendemain des élections il y a deux ans, j’ai dit, le président doit impérativement mettre vite en place et doit tout faire pour remettre la Constitution et toutes les Institutions au centre de la vie poltique et économique du pays.

    J’ai dit, il faut restaurer l’autorité de l’ensemble des pouvoirs publics, autrement dit réhabilité l’État et ses autorités.

    Il n’y a pas et il n’y aura jamais de stabilité politique dans un pays sans État et dans lequel la Constitution et les Institutions et les appareils politiques sont affaiblis ou n’existent plus dans le paysage politique du pays.

    Comment s’y prendre pour rétablir l’État et les institutions, là encore, il n’y a pas milles manières pour y parvenir, il nous faut un leadership et une volonté politique et de la part du président et de la part des leaders politiques du pays.

    C’est comme dans un couple, pour faire un enfant, il faut un accouplement. Bref, il faut être deux.

    Il faut que les politiciens et les élites Gasy admettent enfin que pour gouverner leur pays il leur faut :

    - un, une Constitution dans laquelle les politiciens se reconnaissent et s’engagent à respecter, c’est à dire que celui qui s’y aventure, comme en 2002 et 2009 seront punis et jeter hors de la vie politique du pays ;

    - deux, des Institutions fiables et fortes pour faire face à la corruption, son 1ère ennemi et qui aident à la stabiliser politiquement le pays ;

    - et enfin, il faut que le pays des appareils politiques fiables et solides.

    J’entends souvent dire place aux jeunes, il faut une alternative au pouvoir, il faut lutter contre la pauvreté, il faut développer vite le pays etc....il y a même des Malgaches qui croient et pensent fermement que leur Madagascar peut y arriver dans son état actuel :

    - c’est à dire que ces Malgaches là, politiciens ou pas, n’ont pas la moindre idée comment gouverne-t-on un pays et avec quoi ? Et quels sont les facteurs à réunir pour pouvoir gouverner ?

    Si vous recevez un représentant des institutions internationales ou d’un pays, cette personne vient pour vous demander la nature de l’aide dont votre pays demande et dans quel secteur ? Et comment cela va se faire et fonctionner :

    - autrement dit on vient avant tout évaluer les risques politiques existants dans le pays...en quelque sorte on vient noter votre pays.

    Alors il faut vite remettre l’État, la Constitution, les Institutions et les appareils politiques en marche et vite.....tout est perfectible, on aura de temps pour cela, mais maintenant, il faut rendre le pays gouvernable....pour y parvenir, il y a ce qu’on appelle LA POLITIQUE....c’est ce que les politiciens ne font plus depuis des mois et des années...ne hommes ont abandonné la POLITIQUE...Il faut y revenir....

    On ne peut pas gouverner les mains vides, il faut des appareils.....les appareils politiques en sont uns et les plus indispensables !!!

    • 29 septembre 2015 à 16:23 | rakoto-neutre (#8588) répond à diego

      C’est un président par hasard, il nous gouverne par hasard. bien sûr il n ’ a pas de programme bien établie, il fait des essais et il nous prend comme OTAGE,comme UN COBAYE, IL FAIT TOUT PAR TATONNEMENT.

    • 29 septembre 2015 à 17:52 | diego (#531) répond à rakoto-neutre

      Bonjour,

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Et j’ajouterais même que Mr R. Hery était l’un des hommes forts de la transition illégale.

      C’est qui nous amène à une conclusion qui est plus que claire :

      - Le ministre, Mr R. Hery, ne croyait pas à la primauté, HASINA, et au caractère inviolable de la Constitution de son pays.

      Comment pourrait-il en être autrement, quand ce même homme, est devenu président ?

      Je crois que chaque homme peut changer. Mais toujours est-il qu’un homme politique exerçant la plus haute fonction à la tête du pays, qui est de facto, responsable du destin de 22 millions d’âmes Malgaches :

      - qui ne connaît pas, ou ignorer, ou plus grave, qui n’a pas reçu l’éducation, c’est à dire avoir au plus profond de lui-même le respect, la peur, la primauté de la CONSTITUTION de son pays, aurait de difficulté à apprécier ce qu’une stabilité politique et comment l’instaurer.

      Mr R. Hery peut changer et il a sans doute changé un peu déjà. Mais la réalité est que cet homme n’est pas à la base un homme formaté pour gouverner le pays. La classe politique malgache ne prépare rien, ne forme personne, ne soucie aucunement le devenir de son pays :

      - nous aurons donc toujours et encore des gens qui ne savent pas comment faire fonctionner un État dans les années à venir.

      Notre société ne forme personne, ne forme pas les jeunes et nous par derrière, nous réclamons changement changement et discutons le Non-Avancement de notre pays dirait l’autre.

      Pour avancer et pouvoir évoluer, il faut être conscient que cela ne se fait pas tout seul. Et pour faire évoluer un pays, on a besoin de l’ordre, des lois. C’est un discipline qu’on ne risque pas d’acquérir si en tant que pays, on ne se dote pas d’une Constitution et des institutions fiables dont les partis politiques, l’Armée et la Justice par exemple....

      On y arrive, on commence à parler de plus en plus des institutions. Le voyage de PM en France lui a sans doute aidé et à le faire comprendre quelque chose. 90% des discutions entre les hommes politiques tournent autour des institutions respectives de leurs pays :

      - un politicien français ne demandera pas combien de 4X4 son homologue Gasy a dans son garage, mais plutôt, combien d’institutions fiables Madagascar a ces jours pour pouvoir l’aider à sortir du misère économique dans laquelle ce pays se trouve.

      La coopération et l’aide se font des institutions à institutions, pas des mains en mains. Il faut que les politiciens malgaches le comprennent une fois pour toute !

  • 29 septembre 2015 à 18:10 | Isambilo (#4541)

    La mise en place de tous ces trucs permettra de caser beaucoup de monde. Ils vont tous être dans le même bateau et c’est ainsi que la stabilité arrivera pendant quelques mois. Puis un énergumène devenu président de telle ou telle nouvelle institution se sentira pousser des ailes et voudra prendre la place du calife. Et rebelote l’instabilité. Entre temps beaucoup d’argent aura été dépensé pour les salaires.

  • 29 septembre 2015 à 18:17 | lanja (#4980)

    Izao no alehany rehefa misavika demokrasia vazaha... izy mianakavy ihany no mifanozongozona seza ao ,dia mandany andro mitady stabilité fa tsy afaka miasa mampandroso hono... dia ireo mpiandany @ constitution style DJ io moa mikiry fa io no mety, dia eto isika eh... tsy mandreraka ny mamerina fa tsy handroso @ io constitution io mihitsy ny firenena, mila mandeha haingana noho izao isika , tsy maintsy asiana fanitsiana io,na ho ela , na ho aingana,.... fa betsaka aloha @ izao ireo mahazo tombony @ io , dia miandry ny valalabe mandry eh, efa zatra ...

  • 29 septembre 2015 à 20:22 | diego (#531)

    Bonjour,

    J’ai lu Isambilo. Il y a ce risque là mais facile à contourner.

    Il faut que les leaders politiques s’adressent à leurs partisans. La mission est de remettre en marche les institutions. Ce n’est pas prendre en otage l’Armée ou la Justice par exemple et en faire un instrument de propagande pour 2018.

    L’objectif unique est d’obtenir la confiance des institutions internationale, un feu vert, pour le retour des toutes institutions gouvernementales et autres à Madagascar. Qui est conditionner par l’unique et seule instabilité politique dans le pays.

    Il faut surtout expliquer aux partisans que leurs élus ne pèsent que 30% d’électeurs....quand on pense qu’il aurait 30 ou plus partis politiques dans le pays qui se partageraient donc 30% d’électeurs. C’est ridicule.

    Le gouvernement d’union et la réconciliation sont des Jokers qui ne demandent que leur mise en marche....

  • 29 septembre 2015 à 21:23 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    Il n’y a pas assez de parasites dans ce système de m.... pour en rajouter encore et encore .
    La marche arrière,toujours la marche arrière !
    Pauvre Madagascar,pauvre pays ,ils te feront toutes les bassesses ces c.ons

    • 30 septembre 2015 à 01:52 | rayyol (#110) répond à ATAVISME PREMIUM

      Il n’y a plus rien à dire .Ils ont atteint le fond de la bêtise humaines et en rajouter ne servirait a rien .Je croyait impossible a un être humain d atteindre un tel degré d absurdité.

    • 30 septembre 2015 à 01:56 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Juste en parler est devalorisant .Vraiment le comble de la honte. A en vomir

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 135