Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 20 septembre 2017
Antananarivo | 13h21
 

Economie

Extraction de nickel

Malgré la baisse de prix, Ambatovy poursuit ses investissements

lundi 27 février | Bill

Accroître la quantité de matériaux à extraire de 250% est l’objectif aujourd’hui de la compagnie Ambatovy. Malgré la baisse du cours mondial du nickel, Ambatovy poursuit son exploitation et ses investissements. La compagnie Ambatovy entre dans la phase plus intensive d’extraction de minerais à faible teneur. Elle accroît la quantité de matériaux à extraire pour continuer d’augmenter la quantité de nickel raffiné durant les trois prochaines années. Mieux, Ambatovy embauche. La compagnie vient d’acquérir des simulateurs de conduite de gros engins et offre de l’emploi pour une centaine de conducteurs de gros véhicules chargés de 100 tonnes de minerais. Le ministre auprès de la Présidence en charge des Mines et du Pétrole Ying-Vah Zafilahy qui a présidé la cérémonie d’inauguration de ces nouveaux équipements, a profité de l’occasion pour encourager les gros investissements de la sorte mais surtout pour mettre en garde l’opinion publique contre des mauvaises perceptions sur les compagnies extractives, véhiculées intentionnellement ou non. « Ambatovy est une société de droits malgaches et donc soumises à toutes les réglementations et taxes et impôts comme toutes autres sociétés malgaches ; la différence c’est la redevance minière qu’elle doit. Elle paie en tout environ une quarantaine de taxes et impôts », déclare le ministre.

Le vice président en charge du développement d’Ambatovy, Louis Rolland-Gosselin, explique que la compagnie est confrontée à des difficultés financières car le kilo du nickel est aujourd’hui de 12 dollars contre trois fois plus (36 dollars) au moment de la prise de décision d’enclencher le projet. C’est dire l’engagement des parties pour la survie avec des prix bas, fait-il comprendre, car les actionnaires continuent de financer malgré tout. Le vice-président Louis Rolland-Gosselin est serein par rapport aux remous sur les améliorations du Code minier et sur les redevances ACD car la compagnie est plutôt régie par la Loi sur les grands investissements miniers (LGIM) qui est l’assurance et la garantie pour tous.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 366