Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 22h55
 

Société

Lutte contre la corruption

Madagascar fait du sur place

jeudi 28 janvier | Bill

Madagascar n’a pas fait de progrès en matière de lutte contre la corruption ; c’est ce que beaucoup ont compris des performances de Madagascar à partir de l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) présentées ce 27 janvier 2015 par Transparency International. Avec une note qui n’a pas changé depuis 2013, de 28/100, Madagascar occupe certes le 123è rang parmi les pays concernés. Mais Transparency International section Madagascar note que sept (7) pays qui d’habitude sont mieux notés que Madagascar, n’ont pas cette fois été l’objet de ces études contre 3 normalement. Ce qui explique la montée en rang de Madagascar. En fait Madagascar n’a pas changé, il fait du sur place.

Encore une fois, Robert Yamate, ambassadeur des Etats-Unis enfonce le clou car tous les secteurs et compartiments sont corrompus, partiaux, notamment dans le trafic des ressources naturelles. « Les arrestations et condamnations sont quasi-inexistantes, à l’exemple de cet opérateur qui a été appréhendé mais remis en liberté pour prendre le large à l’extérieur, réitère Robert Yamate. Et il conclut ses propos par citer le chanteur Bono : « Le pire des maladies dans le monde aujourd’hui est la corruption ».

Le Bianco n’est pas surpris des performances du pays dans la lutte contre la corruption car la nouvelle stratégie n’est pas encore en vigueur. Si les textes sont effectivement appliqués, explique le directeur général du Bianco, Madagascar devrait gagner deux (2) points par an et les objectifs seront atteints. Les doutes reposent sur les moyens durables de lutte contre la corruption. Le DG du Bianco entend par là, tous les organes de contrôle ; il évoque l’indépendance des structures dans tout le processus judiciaire. Jusqu’en 2025, la nouvelle politique et stratégie de lutte contre la corruption prévoit 0,5% du budget national pour les structures de lutte contre la corruption contre 0,1 actuellement.

16 commentaires

Vos commentaires

  • 28 janvier à 09:43 | harmelle (#5862)

    Au bout de 2/5 de mandature rien n’a été fait et les blibli-blabla continuent de plus belle , on demande de ne pas être pessimiste voir même optimiste ???
    Il faut psychotherapies de groupe de toute urgence :p

    • 28 janvier à 10:35 | Bena (#494) répond à harmelle

      qui n’avance pas recule, point barre comme va dire l’autre.

    • 28 janvier à 13:18 | rakoto-neutre (#8588) répond à harmelle

      Si vous avez écouté à la radio, la conférence de presse du Président à Iavoloha dans laquelle il a avoué que rien n’est parfait ici bas.
      En outre, il a bien évoqué qu’il ne peut pas tout contrôlé alors que ses entourages exploitent au fond leur autorité et ne cessent d’en abuser de leur pouvoir.
      Plusieurs fois il n’a pu retenir son rire avant de répondre aux questions des deux dames journalistes, un rire moqueur ou dédaigneux.

  • 28 janvier à 10:21 | Ra-Jao (#282)

    C’est toujours révoltant de voir l’oncle Sam s’ingérer dans nos affaires internes.
    Mais une fois l’amour propre mal placé et le chauvinisme dépassés, on ne peut que se rendre à l’évidence, Hery et sa clique se complaisent dans le verbe qu’à lutter réellement contre la corruption, comme tous ses prédécesseurs d’ailleurs.
    En effet, y avait-il eu un seul régime où une volonté réelle de lutte contre ce mal endémique qu’est la corruption a été avérée et porté ses fruits. Tant qu’il n’ y a pas de mesure exemplaire où un entourage du pouvoir en place ne tombe, la corruption a encore de bel avenir dans notre république bananière.

    • 29 janvier à 09:18 | Ibalitakely (#9342) répond à Ra-Jao

      Un exemple parmi tant d’autres, un jour en me rendant à Alasora pour une festivité entre connaissances j’ai du me garer sur le bord de la chaussée pour attendre ceux qui connaissent où se trouve exactement l’endroit. Juste une minute de stationnement deux gendarmes venaient près de moi l’un d’eux avec un grand sourire. Tout au début je ne l’ai pas reconnu mais quand il a relevé son képi je l’ai reconnu, c’est le fils d’un ancien voisin, alors on a papotaient un peu en attendant l’arrivée des mes amis et pdt ce tps aussi son binôme faisait le PR (police de la route) et du con de l’oeil je voyais ce dernier quelque fois tendre la main à des chauffeurs et tout de suite mettre la main dans sa poche. Pour manala azy comme on dit aujourd’hui, je lui ai dit « mandeha izany bizna izany an ! », mais tout simplement il m’ a répondu : vous voyez lorsque nous faisons bien notre kandra (job) càd qu’on prend par ex le papier d’une voiture qui n’est pas en règle (on parle de papier hein !), ce que font les gens dans ce cas : ils vont directement à nos supérieurs dans les brigades ou commissariats qui sont soit de leur connaissance ou moyennant du « mba mametraka kely » pour récupérer leurs papiers, alors nous donc on préfère les prendre ici tout de suite que d’engraisser nos supérieurs. On entend tjrs que l’exemple vient d’en haut et c’est le cas dans bien d’autres domaines, hélas ... corruption lorsque tu nous tient.

    • 29 janvier à 11:41 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      ... ils vont directement vers nos supérieurs...
      ... corruption quand tu nous tiens. Et comme un proverbe malagasy qui dit miaraka amin’ny mpanihika maimbo lanin-trondro, c’est comme si tout Malagasy est corruptible. Mais heureusement d’autres proverbes disent tsy izay vandana rehetra dia kary et aussi ny kary ve no manao ny ataony dia ny saka no voatapa-drambo. C’est le changement de mentalité qu’il faut dans ce processus pour éradiquer la corruption avec des micro mentalités exemplaires pour obtenir un macro mentalité exemplaire (qu’est ce qu’il faut entrer dans ce processus et pour avoir quoi à la sortie ?) mais ceci n’est atteignable que si le miroir à observer n’est point déformé ou brisé, ny lehibe tarafina ve no hiteny hoe aza ny ataoko no atao fa izay lazaiko tanterao. .

  • 28 janvier à 10:48 | FINENGO (#7901)

    Une constatation triste mais réelle.
    Et le comble dans cette histoire, c’est que la corruption a pris de l’ampleur.
    Même le Peuple a fini par adopter le système de corruption. Je ne peux que les blâmer, sans pour autant les condamner, car ce sont les dirigeants qui donnent l’exemple, et il faut bien vivre.

  • 28 janvier à 11:25 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Il y a toujours eu de la corruption à la maison, et donc aucune raison que cela ne continue pas ...
    Encore la faute aux zétranzés !
    S’ ils n’ achetaient pas notre BDR, on pourrait monter une fabrique de cure-dents 😊 .

  • 28 janvier à 11:55 | Gérard (#7761)

    C’était hier....

    « la corruption est à l’ordre du jour parmi les juges ; les dons en argent et d’autres considérations ont une grande influence sur les décisions judiciaires, et la bourse la mieux garnie a de bonnes chances de gagner le procès. »

    Ce ne sont ni madagate ni tananews qui disent cela, mais James Sibree de la London Missionary Society en 1870, page 308 de « Madagascar et ses habitants , journal d’un séjour de quatre ans dans l’île »

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5764676s

    Plus près de nous, le rapport de Transparency International est là :

    http://www.transparency.org/cpi2015#downloads

    outre Madagascar àla 123éme place sur 167 , pour ceux que cela intéresserait, ou consolerait ? la France, grande donneuse de leçons, se traîne dans une boue à peine plus claire, avec une bien triste 23ème place, derrière le Chili et le Qatar !

    bonne journée

    • 28 janvier à 14:06 | LastNews (#7556) répond à Gérard

      « la bourse la mieux garnie a de bonnes chances de gagner le procès » Votre trouvaille historique avec preuve à l’appui va être citée partout.
      Les membres de la Chaîne pénale actuelle ou du CSM (qui gère la carrière des magistrats) ne font que perpétuer cette bonne pratique ancestrale qui se résume en « payer pour gagner un procès ».
      Le PGCA (Procureur Général de la Cour d’Appel) d’Anosy a seulement rajouter des rabatteurs pour passer de la pratique ancestrale en mode plus moderne.

    • 28 janvier à 20:47 | DIPLOMAT (#846) répond à Gérard

      Triste place pour la France.
      La corruption est cependant de haut vol en particulier pour remporter les appels d’offres.
      Une véritable mascarade bien rôdé, où étonnement seules Bouygues, Lafarge, ou Bolloré et autres Jc decaux remportent les marchés régulièrement, ne laissant aucune chance aux Outsiders.
      Étonnement , des rallonges budgètaires viennent se greffer à quelques jours de la fin des chantiers ... par manque de prevouyance, ou bien pour remporter le marché ?

      A Madagascar la corruption est à tous les niveaux du simple flic, aux gouvernements....

    • 29 janvier à 00:07 | Gérard (#7761) répond à DIPLOMAT

      Le bilan de Transparency repose sur l’étude et la mise en parallèle de 12 sources de données mondiales qui « donnent la perception qu’ont les milieux d’affaire et les experts nationaux du niveau de corruption dans le secteur public »

      autrement dit la corruption qui touche le « vulgum pecus » en est exclue

      le conducteur de bus qui donne 1000 ariary à chaque passage devant les flics, le parent d’élève qui glisse 20 000 ariary pour que sont enfant soit inscrit à l’école, ou ’l’administré’ qui doit « acheter » son certificat de résidence au fokontany n’entrent pas en ligne de compte

      ce serait rigolo, d’essayer, en France de glisser un billet de 100 euros au motard qui vous accuse d’un petit excès de vitesse ! qui a déjà essayé ?

      ce que je trouve également rigolo, c’est que le Qatar, tellement vilipendé depuis l’hexagone, se trouve être classé « plus propre » que la France par Transparency, une organisation allemande .......

  • 28 janvier à 14:38 | takaka (#8449)

    Tout le monde est corrompu, tout le monde est maladé, tout le monde sera kadavéré.
    Pas de vaccin contre les virus Corruption fozarus. Et TGV et sa clique de bonne espérance essayent encore de réensemencer ces jolis virus qui emmerdent l’économie gasy.
    Oôôô^hhh pôvre de môôôaaaaa Madagasikara.
    MAIS c’est bien d’envoyer ici tous les étudiants et surtout étudiantes qui font des recherches anthropologiques, sociologiques, génétiques (je pense que le fait d’être corrompu est dans notre génome, surtout ceux des foza), ethnologiques, etc etc pour des recherches MAGNIFIQUES en corruption légitime et légale.
    C’est une activité universitaire des plus lucratives.

    • 28 janvier à 18:52 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à takaka

      SI JOS VERBEECK avait exercé un autre métier, probablement n’aurait-il pas été suspendu. Mais l’homme est driver de trot et les conditions de moralité dans le milieu hippique sont exigeantes et inflexibles, comparées à d’autres secteurs.

      Depuis le 14 novembre 2015, le pilote belge s’est vu retirer son autorisation de participer aux courses françaises. Cette suspension, prononcée à la demande du ministère de l’Intérieur pour fraude fiscale, le privera de Prix d’Amérique, qu’il a remporté à quatre reprises. Pour Maître Van Steenbrugge, son avocat belge, les chances étaient minces. « Mon client détient une licence belge et paie ses impôts dans son pays d’origine. Le retrait de sa licence est une injustice. Nous allons saisir le tribunal administratif pour le faire reconnaître, mais cela risque de prendre du temps. Peut-être une année. »

      « Je préfère avoir affaire à des fous qu’à des jaloux »

      Pour Jos, la page est tournée. Le compteur de ses victoires françaises s’est arrêté à 3381 et, dimanche, il sera sur l’hippodrome de Milan (Italie). Son constat est sans appel. « La France est un pays magnifique pour les vacances mais, pour travailler en tant qu’étranger, c’est très compliqué. Vous en êtes toujours à l’époque de Charlemagne ! »

      Les dirigeants du Trot lui ont mené la vie dure. « J’ai le sentiment d’avoir dérangé pendant 25 ans. Ces derniers temps, je poussais un soupir de soulagement dès que je franchissais la frontière belge. » Le pilote à la chevelure rebelle vit sa sanction comme une vengeance. « Je préfère avoir affaire à des fous, plutôt qu’à des jaloux », lâche Verbeeck avec lassitude. Reuters.

      Takaka est jaloux de TGV.

  • 29 janvier à 03:36 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    La corruption,c’est un sujet de « PASSE-TEMPS ».
    Sur 167 Pays repertoriés !
    123 e Madagascar,
    119 e La Russie,
    83 e Chili,
    76 e l’Inde,
    60 l’Afrique du Sud,
    54 e La Malaisie
    23 e la France qui se débrouille à vendre l’invendable
    Dans le Peleton de tête « DANEMARK » qui confisque les biens des migrants (-à partir de 900 euros-).

    • 29 janvier à 09:11 | jack (#8654) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      si Madagascar est 123è avec une corruption générale du simple citoyen jusqu’au plus haut dirigent du Pays que doit être les autres pays !!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 169