Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 02h32
 

Economie

Madagascar détient l’un des PIB par habitant les plus bas du monde

mardi 17 novembre 2015 | Léa Ratsiazo

Le rapport implacable de la Banque mondiale corrobore, malheureusement le vécu quotidien des citoyens malgaches. En effet selon le dernier Diagnostic systématique du pays (DSP) en 2014, le PIB (Produit Intérieur Brut) par habitant s’élevait uniquement à 271 USD (en dollars constants de 2005), ce qui correspond environ à la moitié de ce qu’il était en 1971 quand il a atteint le pic de 501 USD après son accession à l’indépendance. Madagascar détient donc l’un des PIB par habitant les plus bas du monde. La croissance moyenne de Madagascar ne s’est élevée qu’à 1% par an entre 2009 et 2014 (y compris la récession de 2009), ce qui est inférieur à la fois à la moyenne de 4,7% de la région subsaharienne en 2013 qu’à son taux élevé de croissance démographique (estimé à environ 2,8%). Or, la population a doublé entre 1990 et 2013 et la moitié de cette croissance s’est produite avant 2003. Selon la dernière projection démographique des Nations Unies, d’ici à 2030, la population de Madagascar se sera accrue d’environ 50% pour atteindre 36 millions d’habitants et la population âgée entre 15 et 24 ans aura augmenté d’environ 2 millions.

Or, quasiment deux ans après le retour au fameux « ordre constitutionnel », la reprise économique tarde à pointer. Il semble, note le rapport que les investisseurs privés locaux et étrangers attendent la levée de l’incertitude économique et politique actuelle. Les motions d’empêchement et de destitution à tout va ne sont pas de nature à donner confiance à qui que ce soit et surtout pas à des investisseurs. L’insuffisance des investissements dans des avoirs productifs explique en partie la mauvaise performance de l’économie malgache qui n’a pas su s’accorder au rythme de la croissance démographique.

Pourtant, durant la crise, la plupart des secteurs productifs ont été sévèrement affectés mais certains secteurs, tels que l’industrie extractive, l’agroalimentaire et le secteur bancaire ont fait preuve de résilience. Une analyse des 100 premières entreprises à Madagascar révèle que les plus grandes entreprises formelles interviennent dans les secteurs de l’exploitation minière et de l’énergie, suivis par les secteurs du commerce de détail, de la construction et des pêches, de l’agroalimentaire et du textile. Ce sont surtout l’agriculture, le tourisme et la construction qui génèrent le plus d’emploi.

Les crises politiques récurrentes en cause

Ce sont surtout les crises politiques récurrentes qui empêchent Madagascar de parvenir à une croissance stable. Toutes les poussées de croissance de plusieurs années survenues après l’indépendance ont été perturbées par les crises politiques. Certaines recherches ont indiqué que les crises sont la manifestation des conflits opposant les différentes élites dirigeantes dans leurs manoeuvres pour avoir la mainmise sur les ressources du pays et qu’elles se produisent précisément parce que la croissance réalisée sur plusieurs années rend le prix économique irrésistible. La dernière crise, à savoir celle de 2009 à 2014, a été exceptionnellement longue et a eu des impacts économiques et sociaux dévastateurs qui ont été exacerbés par la crise financière mondiale qui a freiné la croissance à l’échelle mondiale. La suspension des activités de nombreux bailleurs à cause de la crise a également entraîné des baisses importantes des investissements et un déclin très marqué de la prestation de services ; l’aide internationale représentait 40% du budget de l’État avant la crise.

Selon la Banque mondiale, le pays doit instituer un environnement favorable aux investissements privés s’il veut un jour réaliser son potentiel de croissance. La moitié des entreprises enquêtés lors de l’enquête auprès des entreprises en 2014 a indiqué que l’instabilité politique était l’obstacle majeur à leurs activités. La disponibilité d’énergie est un grave goulot d’étranglement pour le secteur de la fabrication, en particulier hors de la capitale, et limite les investissements dans les secteurs productifs tels que la pêche, le tourisme et l’agroalimentaire. De plus, le secteur privé souffre du comportement non compétitif d’opérateurs ayant des relations et les problèmes de gouvernance d’entreprise sont exacerbés par un système judiciaire défaillant. Par exemple, Air Madagascar et JIRAMA, des entreprises d’utilité publique appartenant à l’État font des pertes, ont des structures de gouvernance d’entreprise opaques et ne publient pas les états financiers vérifiés stipulés par la loi. Certaines grandes firmes privées ne révèlent pas non plus les données standards requises par la loi. Par exemple, seules près de la moitié des sociétés bénéficiant des avantages du système de zone franche avaient soumis leur rapport d’activité pour l’année 2014 dans les délais prescrits par la loi.

En principe, grâce à tous les dossiers et documents mis à leurs dispositions, les gouvernants doivent savoir ce qu’ils doivent faire. Reste à savoir s’ils vont le faire.

119 commentaires

Vos commentaires

  • 17 novembre 2015 à 09:21 | Sabrina (#4247)

    Madagascar détient l’un des PIB par habitant les plus bas du monde.

    Ah bon ????

    Ca c’est un scoop !

    • 17 novembre 2015 à 09:45 | hrrys (#5836) répond à Sabrina

      Ce n’est qu’une artifice.....!!

    • 17 novembre 2015 à 10:58 | jules (#2904) répond à Sabrina

      VIVE LE CREVELAND

      Ce beau pays plein de xénophobes imbus de leur fièreté d’appartenir au pays le plus pourri du monde, ou les gosses crèvent de faim, ou tu meurs pour 1 euro ou pour rien comme à Nosybe....

      Vive le CREVELAND le pays qui crève plus vite que sont ombre

    • 17 novembre 2015 à 11:03 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à jules

      - « NOSY-BE appartient-elle aux Malgaches » ?
      - « LE TOURISME APPAUVRIT LES POPULATIONS ».

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 novembre 2015 à 11:08 | jules (#2904) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      et ta K,nnerie ,elle appauvrit pas le creveland vu que tu n’y met jamais les pieds de peur de te faire lincher !!
      Bon, ok Nosybe est français ,cool, les iles éparses aussi donc...

    • 17 novembre 2015 à 11:14 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      En quoi ça te regarde puisque tu disais que les îles éparses appartiennent à La France . Est ce que tous les habitants de Nosy Be sont tous des français ? Suivant ton raisonnement débile , est ce que l’île Maurice ou Saint Domingue appartiennent maintenant aux étrangers .
      A toi de nous démontrer que le tourisme appauvrit la population , Qui font vire les habitants d’Andasibe par exemple et un village qui se trouve à 20 klm de Tana avec ses lémuriens si non les touristes ?

    • 17 novembre 2015 à 12:46 | negusti (#1339) répond à jules

      Creveland vous dîtes ? Si vous ne l’aimez pas rien de plus simple personne ne vous retient pour partir et fonder votre vie là ou ça vous convient.

      Le fait même que vous passez du temps à lire ce média montre bien que Madagascar est ancré dans vos tripes, et que vous avez l’air d’en souffrir, sinon vous auriez investi votre précieux temps ailleurs.

      Ce n’est pas en diffusant vos frustrations et pessimisme que vous allez changer les choses, vous ne faites qu’aggraver votre état névrosique.

      Madagascar est notre pays, même hostile, en guerre, en ruines, peu importe la qualification et les difficultés. Ça reste notre pays où on trouve notre identité , on ne va pas errer à emprunter celles des autres.

      Même si tout est mieux ailleurs, ailleurs ne nous appartient pas, et ailleurs ne nous seront jamais donnés. Notre sol est celui qu’on espère prospérer et changer, on vit dans cette espérance et efforts, pas dans le dénigrement systématique.

      Les critiques utiles sont les bienvenus mais pas les rabaissements à tout vol !

    • 17 novembre 2015 à 14:21 | Isambilo (#4541) répond à negusti

      C’est triste toutes ces personnes qui n’arrivent pas à assumer les défauts de leur pays. Qu’ils réfléchissent un peu à l’histoire sur la longue durée. Rome était le centre du monde. Les Portugais et les Espagnols dominaient les mers. Les Chinois avaient disparu pendant des siècles. Ils ne se sont pas découragé pour autant. Ils continuent à travailler et se relèvent.
      Nous descendons de ceux qui ont traversé les océans sans boussole, de ceux qui ont asséché le Betsimitatatra, de ceux qui ont utilisé les Pangalana (mot malais), de ceux qui ont aménagé les rizières en terrasses. Nous traversons une mauvaise passe. Ce n’est pas la fin de l’histoire.

    • 17 novembre 2015 à 14:35 | Gérard (#5118) répond à negusti

      En fait vous qui aimez tant Madagascar, demandez donc un référendum en posant la question à la population si Madagascar veut redevenir une colonie française ou si elle veut rester dans sa bouse jusqu’au cou avec interdiction de baisser la tête....

    • 17 novembre 2015 à 15:36 | zaho (#699) répond à Gérard

      Vous n’aimez pas Madagascar, c’est votre droit et je le respecte. Mais ne posez pas et ne demandez pas ce genre de choses imbéciles car vous savez très bien que c’est impossible. De grâce, même si vous le pensez, gardez le pour vous car ceci ne nous intéresse pas.

    • 17 novembre 2015 à 15:38 | zaho (#699) répond à negusti

      Je n’ai pas grand chose à rajouter, sinon, te dire merci, car je suis tout à fait d’accord avec tout ce que tu as écrit.

    • 17 novembre 2015 à 15:49 | caro (#7940) répond à negusti

      Bonjour ,

      Merci Negusti. Absolument d’accord avec vous. Rien d’autre à ajouter .

      Cordialement.

    • 17 novembre 2015 à 16:12 | Zanabahoaka (#8890) répond à zaho

      Fa matahotra ny mety ho vokatr’izany referendum izany angaha ianao ? Angaha tsy adihevitra no hatao eto ? Maninona no tsy afaka hilaza ny heviny izy ? Izaho manokana aloha raha misy izany referendum izany dia mifidy ho lasa département frantsay e, ary mino aho fa ho lany mazava ny ENY na maro aza ireo gasy mody be vava sy be bla bla na eto na eny @ réseaux sociaux eny nefa...

      Saingy indrisy fa kely ny fanantenana satria tsy mantsy hanao referendum koa ny frantsay ary rizareo no tsy hanaiky an’izany : lafo loatra ny miantoka allocations sy sécurité sociale-ana malagasy 23 millions nefa ny tombontsoany eto Madagasikara azony ihany na tsy mivadika département-ny aza isika. Rizareo koa tsy mila main d’oeuvre mora intsony fa ny eo aza horohahina sady hosoloina robot.

      Hafa indray raha hoe misy ady lehibe dia mitady olona alefa any an’ady rizareo : eo ny malagasy 12 millions 14-60 taona manome toky ! Sady raha ampitahaina @ ady lehibe rehetra dia maro dia maro no ho faty (16 millions ny I, 50 millions ny II, tsy ho latsaky ny 150 na 200 millions ny III), rehefa tapitra ny ady lehibe dia mihena ny isan’ny gasy mila velomina sady tany vaovao Nosy tsy mila fiambenana sisintany manokana i Madagasikara raha potika i Eoropa !

      Tsotra e !

    • 17 novembre 2015 à 18:20 | valoha (#7124) répond à Zanabahoaka

      Hifidy ho lasa departemanta fratay ?!?
      Fa ianao ity ve zanabahoaka sa mbola rajakom-bazaha, raa namana ? Mba fantatrao moa inona no hevitr’izany departemanta fratay izany sa ny vola homena lafratsa no mahamay anao sy heverinao voalohany ?
      Aiza ny fiandrianam-pirenena ? Ny maha-Malagasy antsika raha manaraka izao fijerinao izao ?
      Manana zo hifidy izay tianao ianao, fa kosa, fakafakaho sy diniho tsara aloha !
      Na dia mafy aza ny mahazo antsika izao dia tsy vahaolana mihintsy ny mihinana ny naloany, toa ny amboa ! Maro no azo atao - anisan’ireny ny fifanomezan-tanana ; fifanantonana ; fiverenana malaky @ ny soatoavina Malagasy(na ny mpitondra na ny entina) ; fiaraha-miasa mifototra @ ny firahalahiana sy fifanajana manaraka ny rariny sy ny hitsiny ; sns...fahendrena Malagasy avokoa ireo, ary faantatrao tsara !
      Mahantra mafy isika izao satria samy maka ho azy, nozaraina mba hiady sy hamelona ny tenany avy, tsy misy fijerena miaraka ny Tany sy ny Vahoakany, ary ampiadian’ny avy any ivelany fatratra mba hifamono sy ho lany taranaka ! Olona toa izany ve, ra namana, no hifehy anao ?!? Tsara mifandinika mafy isika vao manapatapaka !!!
      Jereo ny anaovan’ny tany matanjaka ny Syriana ! Ny Lybiana ! Ny Irakiana !sns...miady mifamono ny ray sy ny zanaka, ny havana, ny mpiray tanana, ny mpiray tanindrazana noho ny finoana / vola / seza / hevitra tsy mitovy. Izany va no tianao ?
      Olona sy karazan’olo hendry isika Malagasy, na dia mbola misy ny maningana ! Mila hezaka sy fiarahamisalahy anefa isika mba hamerenana indray ny fahendren’ireo Raibe sy Renibe niaro ity Tany ity tsy ho voazanak’i lafratsa ! Maro no namoy ny ainy, tahio izy ireny fa lasako Razana !
      Anjarantsika no mba manoy sy manaja ny vitan-dReo ho antsika, ra namana zanabahoaka !

    • 17 novembre 2015 à 20:17 | Zanabahoaka (#8890) répond à valoha

      Miarahaba anao ry namana valoha,

      Ny fanontaniana tokony hipetraka dia tsy tokony hoe « izaho ve zanabahoaka sa rajakom-bazaha ? », fa tokony hoe « ny zanabahoaka ve rajakom-bazaha ? »... Raha ny mpitondra moa aleo tsy resahana akory fa ireo iaraha-mahita ireo ny hataony.

      Miresaka « fiandrianam-pirenena » ianao sy ny « maha-Malagasy » antsika. Fa manana fiandrianam-pirenena tokoa ve isika ankehitriny ? Ary raha hoe mihinana ny naloany toy ny amboa, fa angaha moa raha hoe departemanta frantsay dia hiverina tahaka ny tamin’ny fanajanahantany ka hoe hisy smotig na ho lasan’ny colons ny tany sns ?

      Ary raha miresaka soatoavina sy fahendrena Malagasy sns ianao, rariny sy hitsiny, fifanampiana, valintanana, firahalahiana etsetra... Tena mbola mahatsapa an’izany ve ianao ankehitriny ? Sao dia alahelo ny fahiny izany sisa na anao irery fa aleo tsy mandainga @ tena fa tsy izany no hiainantsika isan’andro ry namana valoha. Ary nifidy ny frantsay aho satria efa izany ny kolontsaintsika, digana iray sisa ny tsy vita dia ny fidirana ho isan’ny département frantsay : : :

      Ny teny ampiasaintsika frantsay, ny zanatsika mianatra @ sekoly frantsay, ny lalàna frantsay, ny programam-pampianarana frantsay, ny politika frantsay, gasy firy no te ho any frantsa milahatra isan’andro eo @ ambasady, ny zanatsika manohy fianarana any frantsa, any dia tsy hita fa zara aza tafatsoaka t@ fahantrana lalina eto sady « integré » tsara @ fiarahamonina any dia any dia tamana any, izay lasa any dia miezaka mafy mba hahazo pasiporo frantsay matanjaka hampilamina ny fiainana, mitady vazaha frantsay ho alaina vady, ary tsy omeko tsiny zareo @ izany, dia diso ve izy raha te ho tafita ?

      Ny fivavahantsika kristianina, ny sasany milaza koa he jiosy-kristianina, vao maika tsara, isika tsy manaiky ho mainty sy afrikanina, rehefa misy vazaha tonga mailaka ery mibadabada @ teny frantsay na suédois aza no tonga eo, rehefa miseho télé dia R roulé na teny gasy aza no tenenina. Mahavariana fotsiny ny habetsahan’ireto « hypocrites » be resaka @ ity mahamalagasy sy kolontsaina malagasy ity ary tsy tanako ny fihomehezako @ ireto gasin’ny réseaux sociaux milaza ho mankahala frantsay ireto, be resaka fotsiny nefa rehefa omena visa mankany frantsay mizesta ery maka sary eo @ tour eiffel atao photo de profil facebook.

      Ary miala tsiny @ razana namoy ny ainy tsy ho voazanak’i Lafrantsa aloha fa mety matimaty foana ny ankamaroany, sanatria tsy hoe tsy fanajako azy ireo, sanatria izany. Ary ny departemanta tsy hoe zanatany akory fa olom-pirenena manana ny zom-pirenena frantsay feno ny mponin’ny departemanta. Izao Madagasikara efa Frantsa kely, na La Réunion kely aza misy eto Antananarivo, ka inona ry namana valoha no hampisalasala ahy ? Izay sisa no tsy ampy dia tafavoaka @ fahantrana isika.

      Tsotra e ! Aoka izay ny « hypocrisie » sy ny « déni de réalité ». Leo fahantrana izahay ! Vive la France !

    • 18 novembre 2015 à 13:01 | negusti (#1339) répond à Gérard

      Si j’avais cette prérogative je poserai la bonne question à mon peuple par rapport au problème en main. Pas une solution restrictive,personnelle et utopique comme la votre, avec une question mal posée.

      Le problème en main est la pauvreté de Madagascar,et le résultat souhaité est l’amélioration des choses : la mise en marche du développement avec des objectifs réalistes.

      De ce fait les bonnes questions qui se posent c’est : Quelles stratégies pourraient-on mettre en oeuvre pour enrichir durablement ce pays ? Qu’est ce qu’il faut faire pour arriver aux résultats souhaités (comme la stabilité) et quels sont tous les freins, à changer, pour y parvenir ?

      Voila des questions sérieuses qui peuvent trouver de multiples possibilités de réponses. Les solutions qui vont émaner de ces consultations seront appréciées de par leur pertinence et faisabilité.Le potentiel de leurs impacts vis-à-vis des résultats souhaités.

      Tout d’abord votre solution de faire un référendum pour demander si « on aimerait être re-colonisé » est une solution restreinte par rapport à toutes les possibilités de réponse du problème en main qu’est la pauvreté.

      De plus je doute de sa pertinence et faisabilité à notre époque, cette solution correspond plus à vos rêveries enfuies !

      Si Madagascar arrive un jour à placer des hommes intègres,un réseau fort soucieux de la patrie. Le cours de l’histoire changera très vite pour ce pays et nous vivons dans cette espérance et efforts.

      Regardez la ruine de l’ex URSS, et l’évolution qui a eu par la suite due à la volonté politique de Poutine qui a relevé le pays. Pour vous dire que tout peut changer.

      La Grèce a connu son âge d’or, mais qu’en est-elle actuellement ? Certains pays africains sont des viviers de croissance mondiale, qui auraient pu penser un jour ?

      Voila, avec une superficie plus grande que la France, une population faible mais jeune,des travailleurs non abattus, un climat favorable presque toute l’année,je vois l’avenir de ce pays prometteur si on remplit certains devoirs et conditions.

      Elle est peut-être déjà en marche, avec tous les jeunes entrepreneurs sociaux actuels...

  • 17 novembre 2015 à 09:22 | rakoto-neutre (#8588)

    Bonjour

    Ce PIB, on l’a eu depis toujours puisque tous nos dirigeants qui se sont succédé laissent de l’autre côté ce chiffre alarmant et ils ne se préoccupe que de renforcer leur pouvoir.

    • 17 novembre 2015 à 11:32 | Isandra (#7070) répond à rakoto-neutre

      « En effet selon le dernier Diagnostic systématique du pays (DSP) en 2014, le PIB (Produit Intérieur Brut) par habitant s’élevait uniquement à 271 USD (en dollars constants de 2005), »

      Ni les financements, ni les aides extérieurs débloqués abondamment à l’époque de Ra8, n’ont pas eu d’impact sur le niveau de vie de Malagasy,...qui restent pauvre, malgré tout.

      Cette période n’était pas aussi prospère comme les ZD vantent tous les jours ici,...

      Seules ses sociétés qui ont connu la croissance exponentielle,...

    • 17 novembre 2015 à 13:27 | toky (#8231) répond à Isandra

      J’aimerais bien vous apportez une analyse simple mais je crois utile. ON dit très souvent que les ex colonies françaises sont les plus pauvres par rapport à celles des anglais. Vrai mais pour quoi ? Les ex colonies françaises imitent la constitution à la française à savoir : président qui a contre le plein pouvoir, pouvoir législatif à 2 chambres( sénat et député), beaucoup de responsable politique et élus inutiles mais budgetivores ; par contre les ex colonies anglaises : ne font pas cette bêtise, leur régime est parlementaire et pas de concentration de pouvoir (qui est les sources de tous les maux de Madagascar). Pour les français ça marche cette constitution car leur mentalité est tellement et nettement claire par rapport à nous , ils ont les moyens, le régime ne peut plus berner le peuple(pas comme chez nous). Nos dirigeants font tout pour tailler la constitution à leur faveur pour se remplir les poches et se maintenir au pouvoir ! Ils font tout pour mettre la majorité de la population dans l’ignorance et dans l’obscurité pour le pouvoir manipuler et le sucer ! Et actuellement c’est encore pire ! La seule solution, changeons la constitution, ne met jamais entre les mains d’une seule personne les pouvoirs, faisons en sorte que les pouvoirs soient contrôlables facilement et suivi d’une sanction sévère en cas de bavure ! Le modèle social chez nous est obsolète, le pays est vraiment arriéré, c’est la honte, il faut que la société, l’infrastructure, la législation....s’adapte au développement de la population, nous sommes en 2015 quand même !. Par exemple : 85% de la population sont TANTSAHA, mais dommage depuis 1972 que j’ai appris ça è l’école, je crois que c’est toujours le même refrain aujourd’hui ! Depuis 40 ans RIEN est fait pour changer ce monde de Tantsaha en mode de production de masse à grande échelle (c’est ça qui crée la pauvreté profonde de gasy), voire agro-alimentaire où on pourrait avoir beaucoup des ouvriers agricoles qui pourraient gagner leur retraite quand ils auront plus de 60 ans ! Les tantsahe restent tantsaha en continuant à cultiver les terres laissées par leur parent or leur famille grandit, les bouches à nourrir augmentent jour et nuit résultat : PAUVRES ! Madagascar est Madagascar mais pas Tananrive ! Beaucoup de malgaches vient en dehors de tanà non ?

    • 17 novembre 2015 à 15:34 | Eloim (#8244) répond à toky

      « 85% de la population sont TANTSAHA, mais dommage depuis 1972 que j’ai appris ça à l’école, je crois que c’est toujours le même refrain aujourd’hui ! »

      Vous avez parfaitement raison. Mais le pourcentage que vous avancez là mérite une étude tout à fait particulière. Pourquoi ? Des questions comme réponses !
      - Comment définir un être Tantsaha (une définition rigoureuse ? ...) et les nôtres (les 85%) répondent bien aux critères relatifs à cette définition ?
      - Si les nôtres sont des vrais Tantsaha comme ce qu’on voit en Europe ou aux USA, pourquoi nous nous sommes encore à ce stade là ? Les Tantsaha de ces pays que je viens de citer là sont des PROMOTTEURS de RICHESSE, c’est à dire des LEVIERS de l’économie de ces pays.
      - Essayez de revoir les montants Budgétaires alloués aux Départements Ministériels tutelles des activités de ces Tantsaha (Exemple Min Agri ? Ministère Elevage ? Ressources Halieutiques, pêches, ...? ...) alors que ces Départements sont les CATALYSEURS des activités des dits Tantsaha chez nous ?
      - Donc, le chiffre que vous relevez là n’est autre qu’un effet d’annonce pour les propagandistes en quêtes de financement extérieur auprès de nos bailleurs de fonds.

    • 17 novembre 2015 à 19:30 | Isandra (#7070) répond à toky

      N’avons-nous pas la même mentalité que les Français,...? Vous n’avez raison qu’à moitié,...

      Malgré les efforts de Français(colons), afin que nous nous imprégnions de leur culture et leur mentalité,...,notre mentalité est entre les deux mentalités,...ni vraie Malagasy, ni Française,...voilà notre problème, tsy an-tany tsy amparafara,...

      Par ailleurs,... quand Ra8 était au pouvoir,il voulait nous imposer une nouvelle culture que nous n’avons jamais connue, culture anglophone,...alors que nous avions déjà eu du mal à choisir entre les deux vielles cultures avec lesquelles nous avons grandi,...été éduqué depuis longtemps,...

      Nous sommes tellement liés à la France,...la plupart de nos élites y sont formés,ont la culture française,...j’ose dire qu’ils ont aussi leur mentalité,...alors que les Malagasy lambdas gardent la culture et la mentalité gasy,...Il y a déjà de fossé qui séparent ces deux catégories de population,...lesquelles n’arrivent pas parfois à se comprendre,...

      Je pense que si nous voulons nous en sortir,...nous devrions trouver un système qui pourrait s’adapter à cette réalité(métissage de notre culture et mentalité,...),...afin que ces deux catégories de population puissent se comprendre,...

  • 17 novembre 2015 à 09:36 | betoko (#413)

    Pas seulement à cause des crises politiques successives mais surtout à cause de la corruption à grande échelle aussi

    • 17 novembre 2015 à 09:56 | vatomena (#7547) répond à betoko

      La Corruption ? Excuse insuffisante _ Il manque surtout un savoir faire ,un savoir gouverner.Le sentiment d’etre vraiment une Nation.
      Etre 30 millions dans 15 ans alors que les rizières s’envasent et diminuent ,ça fait peur !

    • 17 novembre 2015 à 10:08 | betoko (#413) répond à vatomena

      La superficie des rizières n’ont pas changé depuis l’ère Andrianampoinimerina , mais c’est le nombre d’habitant qui a multiplié par 1000 et ils cultivent la même superficie . Il y a quand même des entreprises malgaches qui cultivent des ha de rizières en brousse , ce que j’ai vu à la télé , Hery Rajao était allé visiter ce bled il y a de cela quelques mois
      Nous avons des ingénieurs à grenoble , et des savants de Marseille , mais ils sont mal utilisés . Un exemple de gabegie et de clientélisme , sur le site« sobikamada.com » la première dame a son mot à dire pour la nomination d’un premier ministre , des ministres ou des directeurs généraux , même si des décisions ont été prises en conseil de ministre .
      Notre président de la république ne porte pas la culotte comme cela devrait être , sa femme a son mot à dire , je trouve que c’est lamentable

    • 17 novembre 2015 à 11:12 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      - « Notre Première DAME a son mot à dire » !!!
      DIXIT LE TÉLÉPHONE ARABE ,BEKOTO.

      « DES BALIVERNES » :
      - PROPOS,IDÉE,CROYANCE FUTILES,SOUVENT ERRONES.

    • 17 novembre 2015 à 11:17 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      tu as bien lu l’article concernant notre première dame sur le site « SOBIKAMADA.COM » est ce de la diffamation ou un téléphone arabe ? si c’est oui vas porter plainte contre ce site au lieu de brailler tous les jours ici

    • 17 novembre 2015 à 11:22 | vatomena (#7547) répond à betoko

      Sans ingénieurs à Grenoble ,sans savants à Marseille ,sous Andriannopo nimerina comme sous la colonisation on asséchait les marais ,on creusait des canaux ,on étendait les rizières . Qui a cassé la machine malgache ? Pas le colon détesté et enfui -Peut etre le nationalisme ou le tribalisme exarcerbé

    • 17 novembre 2015 à 12:02 | Isambilo (#4541) répond à vatomena

      1828 pour ce qui concerne l’Imerina de cette époque.

    • 17 novembre 2015 à 12:57 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      OUI !
      je lis ce site depuis son début !Point barre !

    • 17 novembre 2015 à 14:01 | negusti (#1339) répond à betoko

      « Nous avons des ingénieurs à grenoble , et des savants de Marseille , mais ils sont mal utilisés . »

      Qu’est-ce que vous voulez dire concrètement ?

    • 17 novembre 2015 à 19:41 | FIPOZ (#2162) répond à negusti

      Je pense avoir compris. Il veut dire avec humour "Ingénieurs Agronomes (à Grenoble) et des Savons (savants) de Marseille ...
      Un esprit taquin !

  • 17 novembre 2015 à 09:56 | Gérard (#7761)

    du temps des « salauds de colon » le PIB était de 500 dollars par an, vraisemblablement très inéquitablement répartis entre Français, et « statuts de droit local » comme on appelait les Malgaches

    aujourd’hui, de par l’action de brillants nationalistes le PIB est divisé de moitié, et toujours aussi inéquitablement réparti !!

    allez donc attendre votre premier ministre à l’aéroport pour lui demander combien coute un examen médical en France

    courage et bonne journée

    • 17 novembre 2015 à 10:15 | betoko (#413) répond à Gérard

      Tous les colons ne sont pas tous des salauds , j’en ai connus de bons , et tous les salauds ne sont pas des colons . Comparons ce qui est comparable , Je ne sais pas d’où sortez vous ce chiffre de 500 dollar , mais à cette époque , il n’y avait pas 23 millions d’habitant
      Ne mettez pas sur le dos des nationalistes toutes les dérives , mais sur des politiciens véreux et sans scrupules

    • 17 novembre 2015 à 10:22 | betoko (#413) répond à Gérard

      notre premier ministre est allé en France pour un contrôle pour sa santé , je trouve que c’est une insulte aux médecins malgaches . Ce qui voulait dire qu’il n’a pas confiance à nos médecins ,
      Peut être qu’il est allé en France pour une mission secrète et comme couverture un soit disant contrôle médical

    • 17 novembre 2015 à 10:39 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Quel humour !
      Madagascar en est là tout simplement parce que vous êtes « dirigés » par des bandits ./
      Une chose est certaine, c ’est que les revenus du BDR, de l’ or, et des pierres ne rentre pas dans ce chiffre, question dissimulation, vous avez la palme, que voulez-vous , nobody’s perfect ...
      Qu’ est ce que ce serait si vous n’ aviez pas un honoris causa en économie, incapable de faire la différence entre un morceau de plomb et d’ argent , et de vous étonner qu’ ils aillent se faire soigner à l’ extérieur : quel aveu !

    • 17 novembre 2015 à 11:10 | Eloim (#8244) répond à betoko

      Vous n’avez raison qu’à moitié à propos du motif de voyage du PM malgache. Selon les Codes de Déontologie, chacun est libre de choisir l’endroit et le Médecin qui va prendre en charge de sa maladie et son traitement.
      Donc, je ne vois pas où est le mal d’aller ailleurs s’il a le MOYEN de s’en procurer sans qu’on touche aux deniers publics hors de son droit légal relatif à la santé de la haute personnalité de l’Etat.
      Pourtant, le fait de jouir ce droit, à l’état actuel de la situation qui prévaut à Dago ne nous laisse de traduire tout bêtement le texte SAUF qu’on constate des insuffisances manifestes des matériels adéquats pour mener à bien les soins et traitements des malades. Nous avons des Médecins compétents et pluridisciplinaires à Dago, mais notre défaillance matérielles qui nous fait traîner autant que nos « riches » compatriotes au pays font semblant de manquer aucun respect ni confiance à nos Praticiens.

    • 17 novembre 2015 à 11:25 | vatomena (#7547) répond à betoko

      en 1958 ,il y avait 5 millions de malgaches . Aujourd’hui il y a 5 fois plus de bras et d’intelligence et avec quels résultats ?

    • 17 novembre 2015 à 11:28 | betoko (#413) répond à Eloim

      Ne me dites pas qu’il n’existe pas des laboratoires à Tana qui peuvent faire les mêmes analyses comme en France , il y a des vaza français qui y vont . Savez vous combien ça coûte de faire un bilan de santé en France ? Jusqu’ à maintenant , nous ne savons pas qui va payer ou a payé son voyage, billet d’avion , séjour et les frais médicaux etc... Pourquoi ce départ précipité , il me semble qu’il était à Paris il y a de cela quelques semaines en mission il aurait pu en profiter , à moins qu’en se levant samedi matin monsieur le premier ministre s’est senti mal , et hop Air Mad réservez nous quelques places , En tout cas , il y a un mystère dont nous n’avons pas le droit de savoir .
      Cela me rappelle l’évacuation en catimini vers La France de Tsiranana atteint d’un AVC dans les années 60 et par deux fois

    • 17 novembre 2015 à 11:29 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      - « VAL DE GRACE » peut-être ?
      ALORS VOUS ÊTES JALOUX

    • 17 novembre 2015 à 11:47 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Et cela va nous couter combien , ? Je peux le savoir s’il est hospitalisé au Val de Grace si je le voulais , il se trouve que quelqu’un de mes proches travaille dans cet hôpital un médecin commandant

    • 17 novembre 2015 à 12:46 | caro (#7940) répond à Eloim

      « … chacun est libre de choisir l’endroit et le Médecin qui va prendre en charge de sa maladie et son traitement. » :

      Vous avez raison de souligner que cette liberté appartient à tout un chacun mais sous la condition qu’elle est exercée et s’exerce en dehors de tout rapport avec une fonction occupée par l’intéressé et ceci, au même titre que le choix de l’endroit ou du pays où l‘on veut s’établir. Cela relève de l’ordre de la vie privée.

      Il est toutefois tout autrement lorsqu’une personnalité occupe une fonction administrative .

      Théoriquement, si l’on peut estimer que pour préserver les intérêts de la nation - comme l’invention de l’immunité parlementaire pour les députés par exemple -, qui sont entre les mains des hauts responsables, cet avantage est considéré comme faisant partie d’une nécessité envers la personnalité. Mais ce n’est que théorique car en réalité, les choses ne se passent pas de manière aussi objective.

      En effet :

      • Tout est détourné du but initial pour lequel le système a été inventé. L’objectif d’intérêt national lié à la fonction exercée ne sert plus que d’alibi pour en tirer des profits personnels. C’est valable dans beaucoup de domaines et la pauvreté met encore l’accent davantage dans le contexte qui prévaut ;

      • Aux yeux de l’opinion, aussi bien du professionnel de la santé que du petit peuple, il s’agit d’un manque de considération à leur égard en s’extrayant du lot pour profiter d’un indu car les efforts pour les compatriotes ne sont pas visibles depuis le temps qu’ils sont aux commandes ;

      • Il faut de l’exemplarité et de la modestie lorsqu’on a un mandat pour le peuple. Si l’on veut continuer sa propre vie privée avec le train de vie qui va avec, il ne faut pas accepter des nominations aux hauts emplois de l’Etat car tout ce qui se fait devient public et constitue des exemples. C’est ce qui s’entend par « l’exemple vient d’en haut ».

      Mais pour parler d’exemplarité, notre pays est encore loin, très loin du compte car tout ce qui se voit c’est juste l’opposé de ce qui doit être, comme ce PM dont on vient de parler, ces gouvernants qui courent après un homme au lieu de se concentrer sur les affaires de l’Etat, ces ministres qui travaillent davantage pour le parti du Président que pour l’intérêt des postes qu’ils occupent, ces députés qui ne réclament que des avantages personnels, ces militaires qui font des exactions, ces fonctionnaires avec leurs corruptions, les politiciens de tous bords qui n’ont plus la confiance des citoyens, …

    • 17 novembre 2015 à 12:48 | Gérard (#7761) répond à betoko

      Insulte aux médecins malgaches, sans le moindre doute,
      Insulte au peuple malgache, puisque rien est fait pour améliorer la santé publique

      l’injure au peuple malgache est un délit puni d’un emprisonnement de deux ans à cinq ans et d’une amende de 2.000.000 Ariary à 100.000.000 Ariary ou l’une de ces peines seulement.

    • 17 novembre 2015 à 13:08 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Un ambassadeur Malgache devait être opéré à Val de Grace,à l’époque « ZAFY-RATSIRAKA »,malheureusement la nouvelle équipe de Ratsiraka a refusé la prise en charge estimée à 150 000 FF de l’époque.
      Avec trois médecins-colonels français,j’ai demandé le non-prise en charge de l’Etat Malgache,ils ont refusé de me donner==une copie== du message de l’Ambassade de Madagascar à Paris(-Ambassadeur de DIDIER était en place-)
      PAIX à l’âme de l’Ambassadeur Malgache qui avait envoyé ce message -« NON-PRISE EN CHARGE ».
      L’Ambassadeur souffrant de cette époque est encore,en vie..mais je ne sais plus ,s’il est en France ou CHEZ ses « ENFANTS » aux U.S.A.
      Dîtes à votre médecin commandant de ne pas violer le secret médical.
      S’il est de votre trempe,c’est à craindre.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 novembre 2015 à 13:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Gérard

      SI..si JACQUES avait accepté de venir,à Paris,NON ?à la Réunion pour se soigner==ON AURAIT PU== LE SAUVER.
      PAIX A SON ÂME.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefdarisoa gmail.com

    • 17 novembre 2015 à 13:47 | Mahorais (#9309) répond à betoko

      Cela figure dans l’article.

      Comme quoi la lecture est sélective.

    • 17 novembre 2015 à 13:54 | toky (#8231) répond à betoko

      C’est la raison pour laquelle, nos pauvres dirigeants ne donnent pas de confiance au système de santé malgache, d’ailleurs ils savent ce qu’ils font pour le peuple ! Ils n’ont rien à foutre tout simplement et laissent les imbéciles le gros boulot de les voter et de les soutenir jusqu’à la mort s’en suive ! Aza mba gasy ihany e ! Voaozona ve ?

    • 17 novembre 2015 à 14:05 | Eloim (#8244) répond à betoko

      Certes, il y a l’Institut Pasteur de Madagascar à Tana, pour les analyses biologiques. Mais cela ne suffit pas pour d’autres interventions. J’étais dans le métier Mr Betoko et je connais très bien notre CAPACITE de prendre en charge tels ou tels patients selon les cas présents. Prenons par exemple le cas d’un patient nécessitant une COMMISSUROTOMIE par ballonnet, une technique que tous les Médecins spécialistes en chirurgie Cardio-thoracique savent très bien réaliser sur place alors que nous n’avons pas tous les équipement adéquats pour une chirurgie à coeur ouvert au pays. Dans ce cas, ce patient devra faire l’objet d’une EVASAN,que ce soit à La Réunion ou à l’île Maurice ou en Europe.
      Si c’est le cas du PM, pourquoi on l’a critiqué ainsi. Sinon, vous avez raison de le persécuter, car que vous vouliez ou non, l’Etat devra prendre en charge son cas. Est-ce qu’on a affaire à une histoire de complaisance quelque part ? Qui sait ? Sinon, arrêtons-nous là !

    • 17 novembre 2015 à 14:53 | Eloim (#8244) répond à Eloim

      lire : nous n’avons pas tous les équipements adéquats pour la chirurgie cardiaque que ce soit à coeur ouvert ou à coeur fermé.

    • 17 novembre 2015 à 16:11 | Eloim (#8244) répond à toky

      « Aza mba gasy ihany e ! Voaozona ve ? »
      Tsy lahatra akory ny fahantrana hoy Pr Rabetsitonta izay. Sady tsy voaozona izany koa isika.
      Ny voaozona dia ny toerana hitoeran’ireo mpitondra. Hany ka raha vao mipetraka eo dia tonga ilay FAHANTRAN’NY TOETSAINA. Io fahantran’ny toe-tsaina io no mitarika ny fahantran’ny vahoaka malagasy tsy mandady harona. Ny fahantran’ny toe-tsaina dia FAHALOVANA lovaina avy amin’ny fifandimbiasan-toerana.
      Miantomboka amin’ny fitsikerana ny nitàna ny toerana teo aloha izany. Tohizana amin’ny fandrafetana ny tetik’ady samihafa hanitsiana be fahatany ny teo aloha ka mampivaona ny asa hatrehina amin’ny ho avy. Eo izany ilay manavao fanombohana isaky ny miova mpitondra (« miova sata, miova andriana »). Koa hita ary fa tsy misy mihitsy ny fitohizan-draharaham-panjakana fa endriny fotsiny ilay ambara ombieny ombieny hoe « continuité de l’Etat ».
      Ny fahantran’ny toe-tsaina koa dia ny finiavana hanakona ny zavatra tsara vitan’ny teo aloha ka mandanindany foana amin’ny tetik’asa hafa mitovy karazana amin’ny efa misy. Izany hoe tsy nantevenina sy nohatsaraina ny teo fa fitia te-hametraka SONIA fa nandalo teo amin’ny toeran’ny mpitondra ny tena. Io dia manakorontana tanteraka ny rafim-pandaminan’ny asa atao amin’ny sehatr’asa voafaritra amin’izany.
      Ny fahantran’ny toe-tsaina koa dia miatraika any amin’ny tsy fahaizana intsony mandahatra ny tena filàna fototra ho an’ny vahoaka izay tsy takatry ny sain’ny mpitondra fa fanampena-maso ny vahoaka ange ireny raha te-haharitra eo amin’ny fitondrana izy e. Io dia teraka avy amin’ny tsy fahaizana misafidy ireo mpiara-miasa amin’ny tena. Marina fa mety misy ny tery sy ny kitranoantrano amin’izany kanefa izany ve kosa no hanariana ny lanjam-bidy amin’ny maha-mpitondra ?
      Koa raha ny mpitondra aza mahantra (na ara-pisainana fotsiny ihany aza satria tsy dia mitsinjo vahoaka loatra), maika va ny vahoaka entina ?

    • 17 novembre 2015 à 17:34 | Isambilo (#4541) répond à Gérard

      Je n’ai pas l’intention de vous lâcher jusqu’à ce que vous abandonniez le site.
      Pendant la période coloniale il n’y avait que 2 statuts : les citoyens français et les indigènes.
      Revoyez vos connaissances avant de débiter des niaiseries.
      Le premier ministre connait très bien le chemin qui mène de l’aéroport jusqu’à sa résidence. Il n’y a que les pauvres types qui se sentent obligés d’aller l’accueillir. Et les pauvres types ne constituent pas tout le peuple.
      Un peu de finesse ne fait pas de mal.

    • 17 novembre 2015 à 19:19 | Gérard (#7761) répond à Isambilo

      Auriez vous mal lu quand j’écris qu’il y avait , au temps colonial, des Français et des « statut de droit local » qui représentaient l’écrasante majorité des malgaches. (quelques rares malgaches d’origine étant Français)

      je suis choqué que votre premier ministre aille faire des examens de santé en France alors qu’ ils pourraient être faits ici, pas vous ? cela vous regarde

      je suis de ceux qui pensent que ce voyage est, en l’état, insultant pour les soignants malgache, et que aller le lui dire à son retour à Ivato aurait un sens

      pour ce qui est de votre « conseil », d’abandonner le site, je n’ai pas trouvé dans votre post d’arguments décisifs.

      au plaisir de vous croiser à nouveau

    • 17 novembre 2015 à 19:31 | Mihaino (#1437) répond à caro

      Bonjour CARO,
      Un copain a posé la question suivante : Notre PM , quand il était DG de la SEIMAD , est-il venu se soigner en France aux frais de cette société nationale ???!!Ma réponse est simple et précise : Il a eu 2 promotions subites et il peut jouir de ses nouvelles prérogatives et se réjouir car défendu par Hery , notre PRM pour de raisons multiples : promu général de l’armée de l’air et nommé PM ! Lourde responsabilité même sans avion de chasse mais aussi chef de gouvernement dont le bilan d’activité reste négatif jusqu’à ce jour !Les deux sont absents du Pays et c’est un autre copain (Rivo Rakotovao, pour ne pas le citer) qui assurent leur interim !

      J’admets que Mr & Mme Tout le monde peuvent avoir un souci de santé tout au long de sa vie mais il faut reconnaître que tous nos compatriotes gravement malades , surtout les 85% des paysans ne seront pas évacués en France pour faire un bilan de santé ou pour se soigner !

      Enfin , concernant ce PIB par habitant (271 USD) , parmi le plus bas du monde , je souligne que ce n’est qu’un chiffre parmi tant d’autres indicateurs qui montrent et démontrent que la route est encore longue et très sinueuse pour que notre PAYS rattrape les autres pays émergents ! Mauvaise gouvernance , corruption , incompétence de toutes ces équipes dirigeantes , élues PAR HASARD , qui ne font que quémander , signer des contrats partout qui engagent nos générations futures même s’il y a des effacements des dettes un jour !
      Cordialement,

    • 17 novembre 2015 à 22:31 | caro (#7940) répond à Mihaino

      Bonsoir Mihaino,

      Nous avons tous les deux la même amertume aux constats de ce qui se passe dans notre pays.

      Je veux juste ajouter que ce PIB qui n’a aucune mesure avec ce que nos parents dans le temps ont connu n’a pas cessé de dégringoler malgré quelques évolutions épisodiques très rares par-ci par-là.

      Une des raisons en est que chaque fois, on fait des promotions injustifiées aux militaires sans penser que ce ne sont même pas des dépenses affectées aux bien de ce pays, mais des avantages strictement personnels qui n’ont pour conséquences que peser très lourds sur le budget de l’Etat actuel, mais aussi futur, car ce sera plus tard des retraites intégrales à verser.

      Et lorsque vous pensez, en prenant un exemple très précis, que le deuxième Général de l’armée malgache, en la personne du feu Gilles Andriamahazo, a été nommé Général de Brigade en 1970, pour n’avoir le rang de Général de Division qu’en 1975, vous êtes écoeuré !
      Alors que beaucoup, en l’espace d’une transition, passe du grade de Colonel à Général de Division, dont en sont concernés entre autres, les Généraux Richard Ravalomanana connu sous le surnom de Bombinette (Risara baomba) et Ndriarijaona Jean André ancien Chef d’Etat-Major.

      Je me demande comment se sentent-ils en portant ces « honneurs » sur leur coiffe et leurs épaules devant cette pauvreté criante de leurs compatriotes « sans dents » et en guenilles !

      Cordialement.

    • 18 novembre 2015 à 11:15 | Mihaino (#1437) répond à Mihaino

      Lire assure leur interim .

  • 17 novembre 2015 à 10:27 | jangobo (#8776)

    Sans un constat d’échecs des dirigeants, Madagascar n’avancera pas.

    Velo préfère épiloguer sur son état de santé que sur la situation à Madagascar.

    Le PIB de 1971 était maintenu artificiellement car il était soutenu par des subventions à l’époque.

    C’est la réplique coûteuse de l’indépendance mais comme on dit, il vaut mieux vivre à genoux que rassasié et debout.

    Madagascar n’a que 200 ans d’’histoires écrites alors que d’autres ont 2000 ans. Comparons ce qui est comparable

    • 17 novembre 2015 à 10:38 | betoko (#413) répond à jangobo

      Mais à cette époque Madagascar exportait beaucoup que se soit de la vanille,, du riz de luxe , du girofle ,café , du sucre, de l’or , du bois précieux etc...
      Savez vous ce qu’étaient la Compagnie Marseillaise de Madagascar et aussi la compagnie lyonnaise de Madagascar ? grâce à leurs exportations ces deux entreprises ont été cotées en bourse et dés l’arrivée de Didier Ratsiraka , il les avait remplacé par l’entreprise ROSO et SOMACODIS et nous connaissons le résultat .

    • 17 novembre 2015 à 10:41 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Encore un aveu & preuve d’ incompétence .

    • 17 novembre 2015 à 11:23 | Eloim (#8244) répond à betoko

      C’était la faute à la nationalisation irréfléchie.
      C’était une mauvaise expérience comme la malgachisation à outrance qui est devenue la cause majeure de la baisse de niveau de l’enseignement dans les primaire et secondaire chez nous.

    • 17 novembre 2015 à 11:31 | vatomena (#7547) répond à jangobo

      Il y a 2000 ans Gaulois et Malgaches devaient avoir le meme niveau de vie : huttes comme habitations ,chasse et cueillette_
      Les gaulois vivant sous un climat stérilisant 3 mois par an : hiver rigoureux ,froid ,neige et glace

    • 17 novembre 2015 à 12:00 | betoko (#413) répond à vatomena

      Ça c’était avant , et pourquoi L’Allemagne va mieux en matière d’emploi que La France . Comparons ce qui est comparable
      Si vous avez pris comme référence La Corée du Sud , je suis d’accord ,Pendant une semaine la chaîne ARTE avait diffusé des émissions la dessus . En 1955 après la fin de la guerre de Corée , la Corée du Sud était un des pays le plus pauvre du monde , mais ces coréens ont fait le nécessaire pour devenir un des pays le plus riche , parait à cause de leur mentalité , ces coréens sont parait il très rigoureux et ils ont connu la guerre , et pourtant la corruption existe aussi chez eux , mais chaque citoyen sud coréen se sent responsable et ils dénoncent à la radio et sur les télés toute corruption en filmant les corrupteurs discrètement

    • 17 novembre 2015 à 12:56 | vatomena (#7547) répond à betoko

      L’exemple Corée du sud est indéniable .Ils n’ont pas eu à subir une petite révolte de 47 mais une véritable guerre destructrice .Ils se sont instruits aupres des américains et ils ont émergé en 20 ans .
      Les frères coréens du nord ,amis de Ratsiraka , pataugent dans la misère et meme la famine ,en pleine dictature .Ils sont encore plus disciplinés que les frères du sud mais ils vivent sous un mauvais régime

    • 17 novembre 2015 à 14:30 | Isambilo (#4541) répond à jangobo

      1508 : Lopes de Sequeira passe en Anosy. Les sorabe les plus anciens ne remontent pas plus loin. Les Javanais fréquentaient encore de temps en temps la côte est pour le gingembre peut être.

    • 17 novembre 2015 à 15:20 | kozobe (#7754) répond à jangobo

      Un peuple « an-historique » alors ? Pourtant il n’y a pas si longtemps, si je ne m’abuse, vous nous avez fait un remarquable rappel de plusieurs chapitres de l’ histoire de notre pays. Rappel, soi-dit en passant, dont nombre de nos compatriotes devraient s’inspirer au lieu de se complaire dans les raccourcis forcément réducteurs.
      Bonne journée.

    • 17 novembre 2015 à 16:09 | jangobo (#8776) répond à betoko

      Je croyais que les Lyonnais et les Marseillais étaient Français. Ce qui revient à ce que j’ai dit. N’est-ce pas ?

    • 17 novembre 2015 à 16:12 | jangobo (#8776) répond à vatomena

      Nous attendrons alors et les détracteurs ne seront plus là.

      Il y a 2000 ans, il n’y avait pas encore de Malagasy.

      Mais les vatomena existaient déjà. Des roches poreuses comme du sable mouvant : un soi-disant ami qui vous poignarde dans le dos.

    • 17 novembre 2015 à 16:18 | jangobo (#8776) répond à Isambilo

      J’ai entendu parler de ces sorabe qui dit-on ne sont pas vraiment en arabe mais je n’en ai jamais vu.

      Les javanais faisaient donc la navette mais il y a ceux qui sont restés et sont devenus des ancêtres malagasy, selon elena (ma’ayan).

    • 17 novembre 2015 à 16:41 | vatomena (#7547) répond à jangobo

      Il y a 2000 ans les ancêtres des malgaches d« aujourd »hui vivaient mais sur d’autres terres.Loin ,tres loin de la grande ile . Dans des régions dont on ne souvient plus aujourd’hui. Au 5 ème ou 6 ème siècle ils ont abordé dans cette grande ile inconnue qu’ils ont colonisé par la suite ; Aventuriers de la mer ils sont devenus colons chez les vazimbas . Ils vivaient dans des huttes comme les gaulois et ils ne connaissaient pas la brique cuite pour la construction...

    • 17 novembre 2015 à 17:40 | Isambilo (#4541) répond à jangobo

      Du malgache en écriture arabe. En cherchant un peu vous risquez d’en trouver sur le net.
      Pour l’autre ignorant : on appelle vazimba les premiers habitants de Madagascar, à partir du 8e siècle. Ils ont la même origine (au moins la même langue) que la plupart de ceux qui sont arrivés ensuite.
      J’apprécie la phrase sur le vatomena (pierre semi-précieuse à ma connaissance, pas plus).

    • 18 novembre 2015 à 00:01 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Bekoto !
      Vos avez travaillé en France et vous osez dire que l’ALLEMAGNE va mieux que la France,en matière d’emploi.
      - quel est le taux horaire d’un salarié==sans qualification==en Allemagne.
      En Frace,il y a le « SMIC et/ou SMIC ».
      IL Y A DES CONVENTIONS COLLECTIVES PAR BRANCHE et cetera...
      En Allemagne,ils ont les turcs à exploiter...
      - « Seul avantage,en Allemagne, pour les jeunes c’est l’apprentissage pour un métier valorisant » ?Point barre !
      PARLEZ DES CHOSES QUE VOUS MAÎTRISEZ ?

  • 17 novembre 2015 à 10:35 | jangobo (#8776)

    Ambony hoe ny mari-pana
    marina tokoa izany
    fa rehefa ny fo tsy mafana
    dia mangatsiaka koa ny tany

    Eto Iarivo no misy ahy
    tsy efako ny any ampita
    eto aza aho toa manahy
    maika lavitra tsy hita

    raha misy ihany ny safidy
    ka tsy eo ny antery
    ho vitaiko eto ny adidy
    fa aleo ny hafa no hijery
    izany any ampita izany
    feno gidra sy tomany

    ary ianao kosa mba aiza
    aiza moa ianao sakaiza ?

    Nefa moa dia indrisy
    tsy miankina amin’ny misy
    no higadonan’ny fotoana
    amin’ny olona misaona !

    Fa hono aho, eny hono aho
    aiza aiza hoy aho Rajao ?
    Velo moa dia velon’aina
    rehefa avy nitsabo-tena
    fa tsy mbola tonga saina
    amin’ny vahoaka ho vonjena.

    Dia miteniteny foana
    Toy ny olo mbola noana
    mbola ela hoy aho
    vao ho taitra ny anao.

    • 17 novembre 2015 à 11:05 | Isandra (#7070) répond à jangobo

      Raha ny sitrakin’ny Foko,
      Dia ny hitoloko,...
      Saingy ny tena fandresena,...
      Dia ny fitrakan’ny tena,...

    • 17 novembre 2015 à 12:02 | Mihaino (#1437) répond à Isandra

      Tsy ratsy ny « poésie » nao & Jangobo !
      Hay moa manana talenta miafina an ?!!!

    • 17 novembre 2015 à 16:59 | jangobo (#8776) répond à Mihaino

      Ny talenta tsy aseho
      Dia toy ny volamena ihany
      Ka raha atoraka amin-dreo
      Kisoa tsy mendrika izany
      Dia ho Hery Very Maina
      Mahatongatonga saina

      Tsy talenta akory ny ahy
      Fa dia fandaminan-teny
      Alahitro ho toy ny vahy
      Ka mifamatopatotr’eny

      Alaheloko sy neniko
      Ka ambarako anao
      Tsy voafehiko ny teniko
      Toy ny voazanaka aho

      Ka dia miezaka aho tsindray
      Manoratra azy antsefany eny
      Satria Malagasy ny ahy ny ray
      Ary Malagasy koa ny reny

      Toy ny namana Razaka
      indraindray tsy lalim-paka
      tsy mandrara anefa izany
      ny hanoratako hatrany

      Koa ny ezaka atao
      Mandahatra ny randram-bao
      No mba raiso indrindra indrindra
      Zaza mianatra mamindra

      Koa dia sitraka sy saotra
      Ho anao mamaky ka dia tia
      Mety ho tsy tsara vaotra
      Koa misaotra mankafy.

    • 17 novembre 2015 à 17:48 | Isandra (#7070) répond à Mihaino

      Tsy sahy hilaza aho hoe talenta ny ao anaty,...
      Fa zavatra miserana, toa tsy hay atao vatsy,...
      Indraindray manery ny tena hamboraka,...
      Vetivety anefa, toa lasa tsy hita soratra,...

      Ny azo ambara Ra Mihaino,...
      Izay voalaza ihany no saintsaino,...
      Ny rehetra samy manana ny maha izy azy,...
      Tsy azo ambaniana, tsy hatao vazivazy,...

  • 17 novembre 2015 à 11:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    C’est l’avantage d’être le dernier en général et en termes de PIB en particulier car vous ne pouvez plus reculer quelque soit le contexte et dans le meilleur des cas vous avancez certainement même si ce sont les autres qui ont reculé.

    • 17 novembre 2015 à 11:35 | vatomena (#7547) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Il y a un mot pour désigner celui qui n’avance pas quand tout le monde avance ; c’est "le cancre ’

    • 17 novembre 2015 à 17:09 | jangobo (#8776) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Votre commentaire suit une logique qui ne souffre pas de discussion
      et si les dirigeants se mettent à ramer dans le mauvais sens de l’aviron ?
      Se créera un abime qui sera de plus en plus grand
      qui ne sera que pour plaire à nos mauvais dirigeants
      car dit-on, un peuple qui souffre ne pensera jamais
      à se révolter ou récriminer car il est fatigué
      de penser aux chemins
      qu’il aura à se taper demain
      un long chemin sans détours
      pour trouver sa pitance du jour.

    • 17 novembre 2015 à 17:44 | Isambilo (#4541) répond à vatomena

      Enrichissez votre vocabulaire. Il y a aussi « stagner », « régresser », etc.

  • 17 novembre 2015 à 11:36 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Un droit de réponse à notre ami Menalahy concernant les épouses du prophète.
    C’est bien de connaître ce texte mais avez-vous déjà pensé aux contextes qui prévalaient à cette époque et qui justifiaient cette révélation faite par Allah à son esclave et messager Mohammed SAW ?
    En sus l’enseignement islamique concernant les relations à entretenir au sein de la société dont le prophète était l’exemple vivant/le modèle à suivre même si des limitations ont été ordonnées pour éviter la possibilité à d’autres personnes de faire plus que le prophète (Une exception qui confirme la règle).

    • 17 novembre 2015 à 12:12 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Dites moi que pensez vous des femmes qui portent le burqa ou le tchador ?
      Pourquoi les femmes musulmanes doivent obéir aveuglement à leur mari ?
      Pourquoi les femmes musulmanes n’acceptent qu’ elle se fasse opérer par un chirurgien homme . De temps de Mahomet quand il avait demandé à quelqu’un d’écrire ses pensées , il n’y avait ni médecin ni chirurgien
      Pourquoi il y a plusieurs versions du Coran , Pourquoi les Chiites et les Sunnites se font la guerre .Pourquoi quand un ou une musulman qui a choisi l’apostasie est condamné à mort ?

    • 17 novembre 2015 à 12:41 | Stomato (#3476) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Nous oui, nous avons conscience de ce contexte. Et nous en avons tenu compte.
      Mais les musulmans assurément pas.
      En ce temps la mortalité infantile était importante, d’où la « justification » de la polygamie permettant à un homme d’assurer sa descendance...
      Les mesures d’hygiène conjointes aux difficultés de cuire les aliments ont condamné la consommation de la viande de porc, susceptible de transmettre à l’homme (et aussi à la femme) de terribles parasites...
      Cela suffit-il comme exemples ?
      Comme exemple de pensées rétrogrades dans les quelles veulent maintenir ceux qui vivent sur terre ceux qui prônent une religion d’amour et de paix ?

      Le judaïsme a abandonné la polygamie mais pas l’interdit sur le porc. Mais le judaïsme ne condamne pas à mort ceux qui s’obstinent à consommer du porc !

    • 17 novembre 2015 à 16:47 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à betoko

      Je n’ai aucune pensée car ce sont leurs choix de suivre l’enseignement Islamique (pantalon-jupe).
      Il n’y aucune obéissance aveugle au mari mais à la religion peut-être.
      C’est une préférence de se faire opérer par un chirurgien femme mais s’il n’y a pas de chirurgien femme, elle peut se faire opérer par un chirurgien homme en cas d’urgence.
      Il n’y a pas plusieurs versions du CORAN en arabe mais plusieurs essais de traduction du CORAN dans d’autres langues que l’arabe.
      Les chiites et les sunnites ne se font pas la guerre car ces deux communautés font le pèlerinage ensemble à la Mecque.
      Pour qu’il puisse rejoindre le paradis au lieu de l’enfer à cause de son apostasie : C’est accorder la priorité à l’au-delà.

    • 17 novembre 2015 à 17:11 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Stomato

      Et la religion adventiste n’interdit-elle pas le porc ?

      DIEU, le juge suprême, est clément et miséricordieux donc n’anticipons son jugement car toutes les religions monothéistes le craignent et tous les êtres vivants peu importe leurs croyances seront rassemblés devant lui le jour du jugement dernier (l’heure de la vérité absolue pour tous).

    • 17 novembre 2015 à 21:55 | QUOUSQUE TANDEM (#543) répond à plus qu'hier et moins que demain

      « Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises. » (4/38)

  • 17 novembre 2015 à 12:08 | Isambilo (#4541)

    40%du budget viennent de l’aide internationale ! Il faut donc commencer par changer l’affectation de cette aide : moins de charges de fonctionnement et plus pour la formation, la santé et l’investissement dans la production.

    • 17 novembre 2015 à 12:22 | betoko (#413) répond à Isambilo

      Logiquement et normalement Madagascar n’a pas besoin de l’aide ni du FMI ni de la Banque Mondial ni de l’UE vues nos richesses .
      Si j’ai été à la place de Hery Rajaonarimampianina , je refuserais toutes ces aides et demande à La France de nous payer ce qu’elle nous doit . Événement de 1947 -1948 , crime contre l’humanité , de nous rendre nos îles sans délais et sans condition

    • 17 novembre 2015 à 12:49 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Ah la belle affaire !
      Qui est capable de chiffrer de façon précise ce que la France devrait à Madagascar et indiquer à quel titre la France devrait quelque chose ?
      Et cette restitution des iles contestées, quel serait leur usage ? Je vois gros comme une maison la vente immédiate au moins offrant de ces iles pour un usage glauque et opaque.

      La suppression des aides de la France pourraient s’accompagner des celles des autres pays. est-ce un risque que vous avez analysé, et avez vous à votre disposition des plans B,C et ou D ?
      N’oubliez pas que le carburant nécessaire aux nombreuses centrale thermiques doit être payé FOB ! Qui aide Madagascar à payer ce carburant ?

      Il est évident que cette histoire des iles éparses est un brulot agité devant vos yeux pour détourner votre attention de quelque chose de plus important... Et bien entendu orchestré par la France...!

    • 17 novembre 2015 à 13:06 | akam (#7944) répond à betoko

      - revois ton logiciel ! car ce que t’as pondu indique qu’il n’y a que des c…neries qui bourrent ton crane ! tu le sais bien que 92% de gasy n’ont pas 1-2USD/jour… ou peuvent-ils trouver cela, si ce pays ne puisse avoir des fonds structurels provenant de la CI ? La CI a le devoir de soutenir tt regime republicain issu des votes democratiques dans ce pays.

      - ne vehicule pas des stupidites pareilles car ca t’infantilise ! car la comparaison que t’evoques plus haut entre la France et l’Allemagne est non seulement hors sujet mais ce n’est pas aussi UNE RAISON …acceptable ! T’es con…ssances sont insuffisantes pour que je te fasse un « a propos ».

    • 17 novembre 2015 à 15:52 | betoko (#413) répond à akam

      Lisez bien ce que vient d’écrire Befandeferana , Si on pense comme vous jamais nous en sortirons . Les malgaches trouvent toujours des excuses bidons pour ne pas prendre sa responsabilité .
      La CI n’est pas obligée ou le devoir de soutenir tout régime républicain , d’où sortez vous ce maxime ? Si la CI nous prête du fric , dites moi à quel taux ? Sans vouloir être simpliste , je dirai ceci à la CI , vous voulez nous aider ? dites à La France de bien vouloir nous restituer nos îles éparses pour que nous puissions y exploiter du gaz et du pétrole à notre compte
      Prêtez nous 2, 5 ,10 voir 20 milliard de dollar pour une durée de 10 à 20 ans à des taux préférentiels , car nous avions de quoi vous rembourser .Les américains estiment entre 6 et 10 millions de baril pétrole et de 15 milliard de mètre cube de gaz au large de l’île Juan De Nova , je ne parle pas ce qu’on pourrait trouver au large des autres îles , plus que ce qu’on trouve au large de la mer du nord ou au Qatar . Il y a de quoi faire vivre jusqu’ à vos arrières arrières arrières petits enfants . En ce moment il n’y a que 23 millions de malgaches à nourrir à Madagascar , notre pays est un des pays le moins peuplé de la planète
      Autrement dit hypothéquer le pétrole et le gaz au large de nos îles et comme garant La France puisqu’elle a spolié nos bien

    • 17 novembre 2015 à 16:46 | vatomena (#7547) répond à betoko

      à ma connaissance il n’y a pas eu en 1947 de massacres de Juan de Noviens sur cette ile éparse

    • 17 novembre 2015 à 17:41 | akam (#7944) répond à betoko

      -  Ici au faux-rhum, je ne me saoule pas de compromission et me fous de ton Befa…et ne suis pas une girouette comme ton vieux cro-magnon wikipediste. Je tiens a redire que l’economie de ce pays est connectee a celle des democraties occidentales (EU, USA…y compris les IMF, WB) ou autres (BRICS) ! C’est une obligation morale pour ces institutions de te soutenir et notamment guider afin que tu ne tombes pas dans le chaos cad la « somalisation » ou il n’y a ni autorites…ni ordre.
      -  Ne joue pas le fier en disant t’as tt ! et que ta richesse repose sur les iles eparses.
      -  Je ne me livrerai pas a nouveau a ces causeries steriles ! j’ai donne mon point de vue et etais un qui a indexe le nom de Ranjeva qui a bosse a l’ICJ afin qu’il clarifie comment ca se passe en cas de litiges de ce genre ! t’as lu ou entendu ce qu’il sait.
      -  En outre, si t’es un binat ! tu dois etre capable de nuancer entre decret-ordonnance et loi !
      -  Si tu veux faire mieux que les gars du CST qui ont bougeotte a propos des iles eparses…et qui sont actuellement au meme stade ! go ! et rattrape (…car en 2015 si t’imagines rattraper les trains en marche, qui ne sont plus que des TGV ! il faudra arriver au moins 10 min avant l’heure, car les acces sont automatiquement clos). Ce dont, je me suis deja exprime a propos des 36 annees ecoulees, si on accueille positivement ta requete en 2015 (en fait j’ignores si tu l’as deja faite ! ou pas ! ou plutot, une quete, cad une premiere !), sois pret avec des piles de dossiers et de vrais experts (juridique, militaire, economique, scientifique…et politique) qui batailleront intellectuellement a coups d’arguments « en beton » nuit et jour avec une delegation francaise afin de parvenir a une fin ?
      -  Et donc, … ton defi premier sera de parvenir a secouer les Nations Unies pour en reparler ! (redemande a la delegation gasy de septembre dernier qu’est ce qu’ils ont voulu clamer ? et qui a ete retire !). C’est un processus dont tu pourras, peut-etre, savoir le debut mais t’ignoreras l’issue en temps et en conclusion.
      -  En bref je reviens au focus du jour : Que chacun medite des propos rapportes par ceux qui decouvrent l’ile, pour la premiere fois, que, « paradoxalement, c’est un pays riche ,mais de facon choquante, le peuple vit dans une extreme pauvrete ».
      -  Je maintiens ce que je dis qu’il n’y a aucune honte a se faire aider par la CI. Ce pays n’est pas dirige par des somaliens.

    • 17 novembre 2015 à 21:17 | isoarha (#8297) répond à betoko

      Oula, depuis que notre est Président élu , je pense qu’il a passé des nuits blanches et des sueurs froides de crainte de ne pas voir poindre ces « douloureuses » , evitons-lui des crocs-en- jambes il ne se remettra pas, voyons. :)

    • 17 novembre 2015 à 21:43 | isoarha (#8297) répond à isoarha

      Betoko
      Ne te fais pas impressioner c’est faisable,( restitution des épars) avec les pieces jointes des courriers électroniques, comment se voir pour un plan d’attaque ?

    • 18 novembre 2015 à 00:03 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      QUOI ENCORE ???

    • 18 novembre 2015 à 09:24 | vatomena (#7547) répond à betoko

      Ratsiraka en était à la deuxième année de son règne quand il annonça dans ses vœux de bonne année qu’un immense gisement de pétrole avait été découvert .Il Promettait alors que dans 5 ans les malgaches seraient riches . Une vie meilleure s’ouvrait
      Ne vous illusionnez pas sur le pétrole de Juan de Nova ,Betoko . Ce pétrole n’est pas malgache de naissance et il n’a pas encore jailli .

  • 17 novembre 2015 à 12:50 | Befandeferana (#9303)

    Le pire est que Dieu a beaucoup donné pour nous malgaches (saphir à Ambondromifehy et Ilakaka ..., gisements d’or dans les régions de Betsiboka, Diana, Atsimo Atsinanana, vatovavy Fitovinany, autres pierres précieuses dans la région d’Alaotra Mangoro, bois de rose dans les régions de SAVA, Atsimo Atsinana et Anosy sans parler des produits halieutiques et agricoles ...). Cependant, ces richesses que Dieu nous a données, ne profitent pas aux malgaches mais seulement aux hauts responsables et à leurs membres de famille qui deviennent multimilliardaires avec des comptes en devises à l’extérieur en peu de temps. Il faut continuer à prier au bon Dieu pour que nos descendants aient encore de quoi à manger dans 15 ou 20 ans

  • 17 novembre 2015 à 12:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    A titre personnel,je remercie Léa de pondre un sujet à moudre par jour dans MT.com.

    Malheureusement son article a tendance à tordre le coup à nos « DIRIGEANTS » et cetera..
    Pour des forumistes,ils n’aiment pas les copier-coller.
    Mais malheureusement pour pouvoir discuter certains articles de Léa,il faut essayer de comprendre le « FOND DU SUJET ».
    Ici il s’agit de ::
    - PIB
    - et PIB/habitant ;

    Définition du Produit Intérieur Brut=PIB.
    Le PIB est défini comme étant la somme de :
    - des valeurs ajoutées,réalisées à l’intérieur d’un Pays par l’ensemble des branches d’activités (-auxquelles s’ajoutent la T.V.A et les DROITS de DOUANES-),pour une péride donnée,==indépendamment==de la nationalité des entreprises qui s’y trouvent.

    L’utilisation de la valeur ajoutée permet d’éviter que :
    - la même production ne soit prise en compte plus d’une fois,puis que==dans le calcul du PIB==,on retire la valeur des biens consommés pour la production.

    LE PIB SE DISTINGUE DU PRODUIT NATIONAL BRUT (-PNB-) qui,lui ,prend en compte la « NATIONALITE » des entreprises et NON leur lieu d’implantation.

    Le Produit intérieur brut (-PIB-) est constitué :
    - du Produit Intérieur Marchand (-biens et services échangés-),
    - et du Produit Intérieur non-Marchand (-services fournis par les Administrations publiques et privées==à itre==GRATUIT ou quasi-GRATUIT-)
    Ce Produit intérieur non-marchand est,==par convention==évalué à son coût de Production.

    LE PIB EST CALCULE,A PARTIR DES VALEURS AJOUTEES FOURNIES PAR LES ENTREPRISES et DES COMPTES DES ADMINISTRATIONS.
    La croissance.
    La croissance du PIB est considérée comme l’indicateur par excellence de :
    - la performance
    - et de la santé économique d’un Pays.

    Le PIB/Habitant
    Le PIB/habitant mesure,quant à lui,le niveau de vie.
    En effet,comme le total des valeurs ajoutées est égal à la somme de l’ensemble des revenus,le PIB/habitant est ==aussi==égal au revenu par habitant.

    Principal intérêt du PIB :
    - les éléments qui permettent de le calculer sont disponibles ou estimables un peu partout dans le Monde,sur des séries longues et continues.

    Le PIB/habitant est universellement utilisé comme indicateur à long terme et il existe des estimations sur des longues durées.

    UN PRODUIT INTERIEUR NET MESURE MIEUX LA RICHESSE QU’UN PRODUIT INTERIEUR BRUT.

    Bonne lecture.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 18 novembre 2015 à 00:48 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « Malheureusement son article a tendance à tordre le 👉coup » 👈

      T’ as rézon / ce « cou » ...

  • 17 novembre 2015 à 13:39 | Saint-Jo (#8511)

    Hallucinant !

    Dans ce quotidien MT mis en ligne ce jour, nous lisons :

    « Madagascar détient l’un des PIB par habitant les plus bas du monde
    « Le rapport implacable de la Banque mondiale corrobore, malheureusement le vécu quotidien des citoyens malgaches. »

    Commentaire :
    Qui, dans nos rangs, oserait mettre en doute ce constat justifié par des chiffres, dont je vous fais grâce mais que vous trouvez dans la suite de l’article ?

    Ensuite, dans ce même quotidien cet article est juste suivi d’un autre dans lequel nous lisons :

    « les responsables de la gendarmerie nationale se défendent et annoncent qu’il y a trop d’intérêts mis à mal par leurs actions.
    « [C’est] la raison pour laquelle certains paient des gens pour les calomnier.
    « Il s’agit en quelque sorte d’une suite de la déclaration du Premier ministre qui a annoncé il y a quelques jours que
    « « les accusations d’exactions des forces de l’ordre ne sont que des fausses rumeurs ». »

    Commentaire :
    Les francophones, dont les dirigeants actuels (gendarmes compris) font partie, disent :
    . « Grand, fort et bête comme le gendarme. »

    Quand on nie publiquement les massacres de populations,
    massacres dont se vantaient les tenants du pouvoir eux-mêmes
    en publiant les photos des cadavres de leurs victimes
    (histoire de dissuader par la terreur les citoyens tentés de secouer le joug qu’on leur a mis),
    alors le comble de la bêtise est atteint.

    Les gendarmes gasy ont touché le fond !

    Question :
    Les gendarmes gasy vont-ils creuser ce fond pour pouvoir descendre plus bas encore ?

    https://www.youtube.com/watch?v=sZUCaGGO-HA

  • 17 novembre 2015 à 13:50 | caro (#7940)

    Bonjour,

    « En principe, grâce à tous les dossiers et documents mis à leurs dispositions, les gouvernants doivent savoir ce qu’ils doivent faire. Reste à savoir s’ils vont le faire. » :

    Cette conclusion de l’article me laisse pantoise et reflète quelque part l’état d’esprit qui prévaut à l’échelle nationale.

    Il y est indiqué sans beaucoup de conviction comme dans une bataille perdue d’avance que, d’une part, les gouvernants n’inspirent pas trop confiance pour agir, et d’autre part, ils sont eux-mêmes tributaires des moyens avec lesquels ils peuvent mener des actions.

    Telle manière de voir est complètement erronée car elle n’exprime que la fatalité, comme si l’Etat est démuni et dépourvu de moyens pour exécuter les tâches qui lui incombent et pour le peuple et pour le pays :

    • « … les dossiers et documents mis à leurs dispositions … » :

    Lorsque l’article précise que « Certaines grandes firmes privées ne révèlent pas non plus les données standards requises par la loi. », ceci veut dire que lesdites entreprises ne se conforment plus aux obligations qui sont les leurs. Et pourtant les dossiers et les documents dont il s’agit sont des matières premières sur lesquelles toute opération doivent commencer.
    Les dispositions légales afférentes à ces obligations existent et ne doivent pas rester lettres mortes. Il faut les appliquer sous peine de ne les avoir que juste pour orner la bibliothèque dans des codes couverts de poussières .
    L’on sait que parfois dans ce pays, il y a d’énormes lacunes lors de la conception d’un texte. Tel est l’exemple sur la déclaration de patrimoine des élus et des personnes occupants des hauts emplois de l’Etat. Comme ce texte ne prévoit pas de sanction en cas défaillance, il reste inapplicable et personne ne songe à le respecter.

    L’Etat a donc l’obligation de faire en sorte que toutes les entités, entreprises ou autres personnes morales et ou privées soumises aux réglementations lui produisent tous documents prévus pour ce faire quel que soit le contexte . Ce n’est pas une faculté, mais une obligation faisant simplement référence à des « mises à disposition ».

    • « … les gouvernants doivent savoir ce qu’ils doivent faire. » :

    Les fonctions régaliennes de l’Etat lui donnent toutes les latitudes pour agir. C’est à l’Etat de mettre en oeuvre tous les moyens prévus par la réglementation pour contraindre tout redevable à s’y conformer . Il est absolument inconcevable que l’Etat n’exerce pas son autorité pour obtenir des entreprises ce qu’elles doivent fournir pour être en conformité aux textes. Le fait pour l’Etat de ne pas y procéder est une manifestation flagrante de son incompétence, voire une violation pure et simple de sa propre mission.

    L’Etat doit agir en se servant de l’arsenal juridique en vigueur et en créer d’autre au besoin pour accomplir sa mission. Autrement, il ne faut rien espérer de positif dans la gestion du pays et d’un éventuel progrès. L’autorité de l’Etat doit s’affirmer et ne doit laisser s’affranchir une frange de contribuables qui parvient à s’y soustraire.

  • 17 novembre 2015 à 15:18 | Anton (#8594)

    PIB par habitant en US$ constant (à ne pas confondre avec US$ courant) de 2000 (et non 2005, comme il est indiqué)
    Quelques chiffres :
    1960 479
    1970 496
    1980 411
    1990 328
    2000 286
    2001 294
    2002 249
    2005 275
    2007 289
    2008 301
    2009 282
    2010 275
    2012 273
    2014 271

    • 17 novembre 2015 à 16:07 | Saint-Jo (#8511) répond à Anton

      Si c’est réellement le cas, alors c’est tout simplement très instructif sur la profondeur et l’étendue nos incapacités .

      Bizarres quand même ces légères remontées en 2005, en 2007 et en 2008.
      Mais après, c’est à nouveau l’inexorable descente !

    • 17 novembre 2015 à 16:20 | Anton (#8594) répond à Saint-Jo

      Les légères remontées en 2005 à 2008 s’expliquent en large part par l’effacement en 2005, par la CI, d’une grande partie de la dette de Madagascar et par le ’rôle’ (très) important des subventions (à titre de prêts) dans le budget de l’Etat (jusqu’en décembre 2008 ; mois où les subventions ont été suspendues)

      A titre indicatif :
      PIB par habitant ($US constant 2000)
      Madagascar - Chute de 43 % en 54 ans
      Pour l’ensemble de la période 1960-2014, on enregistre une moyenne annuelle de 356,5.
      C’est en 1971 qu’on enregistre le plus haut niveau (501,16) et c’est en 2002 qu’on enregistre le plus bas niveau (249,1).

      France - Croissance de +220 % en 54 ans
      Pour l’ensemble de la période 1960-2014, on enregistre une moyenne annuelle de 25 618,17.
      C’est en 2007 qu’on enregistre le plus haut niveau (36 075,58) et c’est en 1960 qu’on enregistre le plus bas niveau (11 154,68).
      Dernières années :
      2008 35 945
      2009 34 709
      2010 35 216
      2011 35 772
      2012 35 689
      2013 35 759
      2014 35 676

    • 17 novembre 2015 à 16:26 | Takebo Ramasy (#9258) répond à Anton

      PIB de L’ILE MAURICE EN 2015 = USD 10 000
      Vs
      PIB de MADAGASCAR en 2015 = USD 271= env 1/4 000 de PIB Mauricien

      Mba menatra ry mpitondra Gasy a !!! Dia ho ambakan’ireny ve ? Sa efa LANY HENATRA TANTERAKA MIHITSY ANGAHA !!!

    • 17 novembre 2015 à 16:54 | olivier (#7062) répond à Anton

      Bonjour Anton

      J’essaye de profiter de vous, car vous semblez avoir accès aux réponses que je recherche..

       :)

      1) Pouvez confirmer, ou infirmer, que les Routes Financées par l’UE durant la présidence ra8, étaient en réalité des DONS ?

      2) Pouvez vous, d’une manière globale et sans rentrer dans des détails inutiles, évaluer le montant global des dettes malgaches annulées depuis l’indépendance par :
      - France
      - UE
      - USA
      - autres
       ?

      3) Pouvez vous chiffrer de façon approximative, les richesses Minières (ou autre si représentatives) exploitées par l’ancien colonisateur, au détriment du pays de 1896 à 1960 : une approximation suffira.

      4) et enfin, pouvez vous lister ( toujours approximativement), le montant global des aides directes ou indirectes reçu par Madagascar depuis 1960, de la part de :
      - France
      - UE
      - USA
      - autres

      Ma démarche est saine..

      Elle se veut impartiale, autant que faire se peut.

      Cordialement

      OR

    • 17 novembre 2015 à 17:18 | jangobo (#8776) répond à Saint-Jo

      En voyant les chiffres de 2009 à 2014, betoko et isandra vont encore dire que ce sont des chiffres inventés et que la Transition était alléchante à souhait pour le peuple malagasy et boaikely n’avait pas fait de coup d’Etat, avec l’aide de l’armée de Bourbaki qui croyait vouloir bien faire car ra8 les a laissé de côté et qui n’a pas eu l’effet escompté.

    • 17 novembre 2015 à 17:53 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Et bien sûr dans une démarche totalement désintéressée. Juste pour voir !
      A d’autres jeune homme !

    • 17 novembre 2015 à 18:08 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Impartialité..

      Une notion qui doit totalement vous échapper...

      Vieil homme si sur de lui même et de ses« certitudes »..

      Si peu enclin au débat et à la remise en cause..

      Répondez aux questions au lieu de dégager en touche...
      Soyez précis..

      Peut être pourriez vous convaincre les jeunes âmes ignorantes que vous méprisez...

      Car contrairement à vous, elles demeurent ouvertes ..

      OUVERTES

      Quel gros mot...

      Ps : attention car la prochaine fois je vais me lancer dans la poaizzie

       :)

  • 17 novembre 2015 à 16:16 | diego (#531)

    Bonjour,

    Cela fait six ans, six ans, encore une fois, six ans que je dis, répète et cris comme un malade, oui, comme un malade, encore une fois, comme un malade que notre pays doit avoir :

    - un État fort ;

    - une Constitution inviolable ;

    - et des Institutions fortes et solides.

    Il est évident que si le pays est en crise tout les dix ans, c’est que notre État, constitution et nos institutions sont assez faibles, et ils ne s’affaiblissent pas tout seul, et cela c’est l’œuvre des politiciens.

    Qui fait ou font croire aux politiciens malgaches qu’ils peuvent lutter contre la pauvreté et enclencher le développement de leur pays :

    - les mains nus !

    Il faudrait que les malgaches, surtout les jeunes, apprennent ce que un État et qu’est-ce que c’est qu’une Institution et une constitution, à quoi ils servent et quels sont leurs utilités.

    - il me semble que cela n’a pas été fait dans le pays, et c’est grave parce que même les politiciens des premiers plan n’en ont aucune idée.

    Si c’était le cas, un DJ de pacotille n’aurait jamais pu rester même une journée à la tête d’une NATION INDÉPENDANTE.

    Si c’était le cas, le pays aurait été capable d’organiser des élections tout seul. En tout cas, les Mme Samoura ou ex président d’un pays étranger, des fonctionnaires de la CI et de la SADC ne se baladaient pas dans la capitale durant cinq ans comme dans un pays conquis et distillant les leçons politiques envers des politiciens malgaches visiblement amorphes et ont perdu toute utilité envers leur pays.

    Alors apprendre que le pays est pauvre ou plus pauvre que....ses voisins, c’est une nouvelle, mais elle ne fait que confirmer ce que les Malgaches savent déjà depuis quelques années !

  • 17 novembre 2015 à 17:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Le PIB est certes un indicateur mais il est statique et ne permet pas de comprendre la réalité sur le terrain en termes de répartition équitable des revenus annuels d’un pays. La crise dans notre pays suit toujours l’année où le PIB est conséquent (Un paradoxe) : Pourquoi ? Car la croissance du PIB ne profite à tout le monde.

    • 17 novembre 2015 à 17:29 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      lire ...ne profite pas...

  • 17 novembre 2015 à 17:34 | diego (#531)

    Bonjour,

    La philosophie serait mal enseignée ? Ce critique ne m’a jamais effleuré l’esprit mais enfin, c’est bien légitime.

    En tout cas, c’est une science, nous dit-on, qui étudie les grands problèmes de la vie, autrement dit societale donc politique et économique aussi, etc....

    Pourquoi les hommes politiques plongent-ils leur pays en crise tout les dix ans en sachant parfaitement bien que l’économie du pays va être pénalisée et les gens fragiles seraient certainement les premiers victimes dudit crise....et dans le même temps, ils disent à cette population fragile que s’ils plongeaient le pays dans une crise, ce serait pour les soulager, pour les aider et pour les débarrasser de leurs collègues politiciens mal intentionnés ?

    Enseigner la sagesse, apprendre aux jeunes à raisonner et à être rationnel de leur jeune âge me semble un des méthodes pour sortir de la pauvreté. On ne sortira pas de la pauvreté matérielle si on serait incapable de sortir de la pauvreté d’esprit. D’où la place primordial de l’École et de l’enseignement.

    Être libre serait beaucoup plus compliqué par conséquent plus jouissif que si l’on ne l’était pas. C’est qui veut dire qu’ on ne jouit pas de la vie que si on est libre. Et raisoudre nos problèmes quotidiens nous procurent des plaisir, jusqu’à un certain point, le point de rupture, la pauvreté.

    La pauvreté réduit les citoyens à devenir un grand fardeau de la société. La pauvreté conditionne, façonne ces hommes à devenir le gagne pain de la classe dirigeante et les élites du pays. Les aides sont conditionnés par le % de la pauvreté. Les élites ne veulent surtout pas, tant que leurs pouvoirs ne sont pas en danger, que les aides se transforment à la création d’emplois.

    Les élites sont donc devenus une menace q’un espoir, et ne présente plus une perspective de développement pour le pays. C’est bien le cas à Madagascar :

    - il faut donc inverser cette tendance !

    Et cela ne pourrait pas être renversé qu’en s’appuyant à un État fort et des institutions fortes et stables.

  • 17 novembre 2015 à 18:05 | Isambilo (#4541)

    L’évolution du PIB énoncée par un des participants illustre bien que nous n’avons pas tourné en rond depuis 1971. Nous avons régressé. Les raisons sont multiples et bien malin qui donnerait une réponse simple.
    Force est de constater que la seule période où nous avions un programme cohérent, c’était quand la petite bourgeoisie est arrivée au pouvoir à peu près en 1975). Malheureusement le diagnostic était faux parce qu’on avait affaire à des théoriciens ayant fait le plein d’une idéologie mal assimilée.
    Le programme était erroné et l’appât du gain rapide était plus fort que tout. La médiocrité a suivi. Et on en est pas encore sorti. Et vu le niveau du débat sur le forum, de tant en tant, on n’est pas prêt d’en sortir.
    Ceux de 1947 comptaient sur les jeunes. Illusion.

    • 17 novembre 2015 à 18:15 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Mais comme ZORRO ( pardon, ISAMBOLO le GRAND) est arrivé, alors l’espoir est de mise !

      ISAMBOLA PREZIDA !

    • 17 novembre 2015 à 19:05 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Désolé mais je n’ai pas d’ambition dans ce genre.

    • 17 novembre 2015 à 19:42 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Alors ayez au moins l’ambition de répondre aux questions de manière impartiale...
      Sans noyer le poisson...sans éviter les sujets qui fâchent..sans dégager en touche comme bon vous semble..

      Sans faire preuve d’une arrogance qui dépasse, et de loin, celle du français que vous et vos amis aimez à dénigrer dans un certain confort...

      L’élève a décidément dépasser le maître en matière d’arrogance...

      Bonne soirée

      OR

    • 17 novembre 2015 à 19:43 | olivier (#7062) répond à olivier

      dépassé

      etc..

    • 17 novembre 2015 à 21:03 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Je ne me sens pas concerné par ce que vous écrivez.
      Le PIB n’ a pas cessé de dégringoler depuis 1970. J’en attribue la cause à l’erreur politique des petits bourgeois de 1975. Je ne peux être plus clair.
      Je ne mets pas les Français dans un même sac parce que j’ai eu des profs français excellent de la 12e (annexe du lycée Galliéni) à la terminale. Comme je connais des tas de pauvres bougres et des nazillons en France.
      Et si je bénéficie d’un certain confort, c’est que j’ai travaillé pour.
      Bonne soirée à vous et ne soyez pas aussi amer.
      A Goytisolo disait « la vida es bella a pesar de los pesares ». Il s’est suicidé pourtant. Comme quoi rien n’est simple.

    • 18 novembre 2015 à 00:53 | Jipo (#4988) répond à olivier

      Oui mé de tant zantan .

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 94