Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 23h40
 

Environnement

COP 21

Madagascar complètement invisible

jeudi 3 décembre 2015 | Domoina Ratovozanany
JPEG - 240.1 ko
Photo FAPBM

Madagascar, qui figure parmi les 5 pays les plus vulnérables au changement climatique, est complètement invisible à la COP 21. A part le discours du chef d’Etat et un événement parallèle sur les enjeux de la Grande île dans l’intégration du mécanisme REDD+ le premier jour, et quelques pavillons d’organisations de la société civile, aucune intervention majeure ne marque la présence de Madagascar à la COP 21. Sauf si les 40 membres de la délégation participent tous aux sessions de négociations.

Le manque de professionnalisme dans la formation de la délégation malgache et la validation de la liste finale à la dernière minute sont parmi les raisons principales de cette invisibilité. De source sûre, plusieurs personnes qui auraient pu avoir des contributions importantes dans la défense des intérêts nationaux pendant la COP 21 n’ont pas été intégrées à la délégation et n’ont donc pas accès aux sessions des négociations. Certaines personnes qui avaient déjà acheté des billets d’avion n’ont pas eu leur visa du fait qu’elles n’ont pas été dans la liste. Enfin, d’autres personnes, dont les noms figurent dans la liste de la délégation malgache, arriveront tardivement à la COP 21 car attendaient la décision finale pour demander leurs visas.

Besoin de pression

Les délégations des autres pays ont environ une dizaine d’actions parallèles importantes pour appuyer leurs voix dans les négociations grâce à une coordination précise de ses membres depuis des mois. Les responsables de la délégation malgache doivent s’activer pour sauver la face dans la mesure où la Grande île a beaucoup à gagner ou à perdre du contenu de l’accord qui sera signé à la COP 21.

Citons juste le besoin de 42 milliards de dollars pour financer la réalisation de la Contribution prévue déterminée nationale (CPDN) que la République de Madagascar a soumise en septembre. Malgré l’ambition de ce plan et la pertinence des actions envisagées par rapport aux thématiques stratégiques discutées dans les négociations, ainsi que les multiples projets de partenariat et engagement de soutien financier ou technologique en faveur des pays les plus vulnérables, le gouvernement malgache n’inspire pas la confiance des bailleurs de fonds. Les événements parallèles et différentes actions de la société civile sont donc plus que nécessaires pour espérer avoir des résultats concrets de la COP 21.

Domoina Ratovozanany
Climate Tracker COP 21 Fellow du projet Adopt A Negotiator

21 commentaires

Vos commentaires

  • 3 décembre 2015 à 10:06 | betoko (#413)

    A lire dans Madagate.com l’article de Jeannot Ramambazafy à ce sujet

    • 4 décembre 2015 à 08:48 | Noue (#2427) répond à betoko

      madagate, un journal qui ne raconte que des foutaises.

      par contre : « aucune intervention majeure ne marque la présence de Madagascar à la COP 21 »

      normal ! vu le discours de rajao , il n’y a rien à retenir , il n’y a rien qui attire l’attention !

  • 3 décembre 2015 à 10:35 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Ce photo du PRM bien entourée par la gente féminine fera certainement susciter la jalousie n’est-ce pas Betoko ?

    • 3 décembre 2015 à 11:29 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Pourquoi ? Hery Rajao est il un play-boy incontournable ou un beau gosse irrésistible ? mdr

    • 3 décembre 2015 à 11:37 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à betoko

      Il a le POUVOIR : Any aminy ilay zavatra RA-Betoko !

    • 3 décembre 2015 à 16:39 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Mais ce pouvoir il va le perdre bientôt
      Quel pouvoir il possède au juste
      Le pouvoir n’est pas éternel

    • 3 décembre 2015 à 17:07 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à betoko

      Le pouvoir de séduction entre autres.

    • 4 décembre 2015 à 11:35 | Stomato (#3476) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Les trois femmes debout derrière ont vraiment une allure étrange...

  • 3 décembre 2015 à 10:58 | Gérard (#7761)

    Il faut toute la candeur de Domoina Ratovozanani pour imaginer que la composition d’une telle délégation de « copains et coquins » puisse être ici , à 3 semaines de Noël , composée en fonction des compétences ou des projets concrets

    encore heureux si chacun a fait une seule apparition au Bourget, entre 2 emplettes et visites à la famille.

    lire ici l’article de Jeannot Ramambazafy, (dont la « candeur » n’est pas la caractéristique dominante !)

    http://www.madagate.org/reportages/manifestation/5430-paris-fonds-vert-pour-le-climat-madagascar-un-peu-trop-gourmand.html

    • 3 décembre 2015 à 12:32 | leclercq (#4410) répond à Gérard

      Bonjour
      Madagascar est « TROP GOURMAND » à ce qu’il parait !!! ils ne sont pas un peu mauvaises langues par hasard ?????? ce pays ainsi que ses gouvernants si dignes quand même !!!!

    • 3 décembre 2015 à 12:53 | Paulo Il leone (#6618) répond à Gérard

      je ne retiens que cette phrase de l’article : « 40 membres de la délégation participent tous aux sessions de négociations »

      un chef d’oeuvre de doublespeak !

      « Que vont-ils négocier » ? L’octroi d’un 4X4 16 soupapes pour remplacer le hummer trop gourmand en carburant ?

      Nos fins limiers enquêtent .....

    • 4 décembre 2015 à 08:02 | mandrozeza (#5123) répond à Paulo Il leone

      Excellente remarque. J’ai éclaté de rire en la lisant !
      Elle est meilleure que celle concernant la gente féminine encadrant notre président : tout le monde sait bien qu’en mission, on a besoin d’avoir l’encadrement le plus favorable au fonctionnement des neurones.

  • 3 décembre 2015 à 14:16 | leclercq (#4410)

    Madagascar « INVISIBLE » et l’INCOMPETANCE de sa délégation !!!rien que ça !!

    • 3 décembre 2015 à 14:35 | walesa (#5863) répond à leclercq

      Madagascar visiblement reste et restera pour long temps encore le pays le MOINS MEDIATISE de tous les pays le plus pauvres de la planète ! Personne ne se soucis de l’Ile Rouge, ces incapables dirigents non plus !

    • 3 décembre 2015 à 15:11 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à leclercq

      Joindre l’utile à l’agréable n’est pas un vain mot avec notre PRM : « NY ADIDY HO VITA NY FAHAFINARETANA HO AZO E ! ».

      L’image montre bien que le PRM a oublié complètement le problème de MADA et de sa population : Espérons seulement qu’il s’agit d’un oubli instantané (le temps du déclic de l’appareil photo).

      Sur la photo, il manque seulement le Djellaba et la voile intégrale car en Islam le nombre de 4 femmes pour un homme est la limite autorisé si ce dernier a les moyens de subvenir à leurs besoins et de les traiter équitablement : Les émirs du golf n’ont qu’à bien se tenir car leurs pratiques font école.

    • 3 décembre 2015 à 16:01 | leclercq (#4410) répond à walesa

      Eh oui , on n’en tire pas toujours profit ! !! même et surtout à force de péter plus haut que son arrière train !!! triste à dire mais on ne fait que récolter ce qu’on a semé !!et tant pis tant pis surtout pour les pauvres parmi les pauvres !!!

    • 3 décembre 2015 à 16:17 | walesa (#5863) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Quatre femmes mariés legitimement, vous dites ! A part de ça, Il leur reste quand meme un nombre illimité des esclaves sexuelles, pour assouvir leur vilains phantasmes !

    • 3 décembre 2015 à 17:05 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à walesa

      Soyons gentils, des courtisanes mais pas des esclaves sexuelles car toutes les femmes sont belles selon une chanson célèbre des années 60. De toute façon, vouloir c’est pouvoir pour un homme.

    • 3 décembre 2015 à 18:59 | Mihaino (#1437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      « Madagascar complètement invisible » , c’est vrai mais il y a des CAPITAUX INVISIBLES aussi qui sont entre les mains de nos Gouvernants qui circulent de main en main pendant leur séjour à Paris !
      Je m’explique : Les fêtes de fin d’année approchent et il est évident que les grands magasins parisiens n’accepteront jamais nos Ariary ou FMG et que les 40 Membres de notre délégation doivent payer en euros / (dollar) les cadeaux ou « voan-dàlana » pour leurs enfants et leur grande famille ! Attention au surplus de bagages quand même !

      Je profite pour poser une question que certains amis compatriotes ont soulevé maintes fois ici ou ailleurs :
      « Un bi-national est-il malagasy ou français dans ses comportements , dans ses visions & convictions , dans ses mentalités et ipso facto , pourrait-il occuper un poste de haute responsabilité dans notre PAYS ???!! »Je dis français puisque la plupart possèdent la nationalité française ! Mea culpa si je me trompe ! Le débat est ouvert sans animosité ni jalousie SVP !

    • 4 décembre 2015 à 11:43 | Stomato (#3476) répond à Mihaino

      Ce « débat » sur la double nationalité et le comportement est biaisé dès le départ car la question est incomplète !
      Le comportement d’un bi-national est énormément influencé par son environnement immédiat.
      Il est bien connu qu’un malgache qui travaille en France (par exemple mais c’est valable pour les autres pays de résidence) a un « rendement économique » équivalent à un mono-national de France. (Je fais gaffe à ce que j’écris !!!).
      Par contre une fois de retour au pays il perd toute l’efficacité qu’il avait outre mer...
      Les raisons sont diverses mais incorrectes politiquement parlant pour les citer ici.
      J’ai eu maintes fois l’occasion de voir et bosser avec des bi-nationaux venant d’autres pays, sans constater le même syndrome dit du bi-national Malgache.

    • 4 décembre 2015 à 17:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Mihaino

      Bonsoir,

      C’est une question personnelle donc la réponse doit être personnelle même si le contexte de la mondialisation incite à conclure de la façon suivante :
      - Peu importe la nationalité car c’est l’intérêt supérieur de la personne et de sa famille restreinte (son gagne-pain d’abord) qui prime avant toute autre considération.
      - La nationalité est le dernier recours à faire valoir en cas de difficulté ou pour bénéficier de certains avantages par rapport à d’autres mais, en temps normal nous sommes tous le citoyen du Monde où nous vivons.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 117