Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 23h43
 

Economie

Enseignement supérieur et culture entrepreunariale

Les universitaires en formation

mardi 21 juillet 2015 | Soa

L’ouverture de la semaine de la culture entrepreneuriale s’est tenue à la salle des thèses le 20 juillet à 9 heures cadrée sur la valorisation des recherches universitaires par la création d’entreprise. Cet évènement a été organisé par l’initiative des étudiants du département des études française et francophone et soutenu officiellement par l’association des DRH (Directeur des Ressources Humaines).

Motiver les jeunes universitaires à créer de l’emploi

Pour cette troisième édition, le discours de la Présidence de l’Université, représentée par le directeur de cabinet Alain Andriamiandravola Rasendra, met l’accent sur la mobilisation des universitaires à mettre en œuvre leurs compétences acquises dans le monde professionnel afin de mieux optimiser l’image de l’université. Pour la suite du programme, les étudiants ont été invités à partager de leurs soucis qui influent les décisions sur la création d’une entreprise.

Une conférence à l’appui des directeurs d’entreprises dont la banque BOA, permet aux jeunes universitaires de connaître l’environnement des professionnels qui peuvent les aider à se situer par rapport au parcours ou cursus qu’ils ont choisi, mais surtout les susciter à suggérer des idées qui peuvent être nécessaire pour l’élargissement des activités rattachées au domaine. Dans cette perspective, la discussion de la problématique des personnes vulnérables dans la création d’entreprise a été également mise en avant. Michelle, une étudiante en master a déclaré : « les sortants de l’université peuvent bien exploiter leurs savoirs mais pour pouvoir entreprendre nous avons toujours besoin de fonds solides. La préparation dans l’investissement demande déjà du travail qui reste difficile pour les jeunes à cause de l’incontournable corruption ».

Les projets de développement

La présence des étudiants de la faculté des lettres, de l’école supérieure de la polytechnique mais aussi ceux du télé-enseignement CNTMAD accompagnés par des associations professionnelles a fait l’originalité de cette troisième édition. L’idée est alors de se concerter ensemble sur le rôle de l’université dans la création d’entreprise dans le pays. Ce qui demande d’inventorier les démarches à suivre dans la réalisation d’un projet de développement. Ce 21 juillet, le thème proposé traitera de la culture entrepreneuriale et insertion professionnelle ainsi que du partage d’expériences sur « l’éthique, comportement entrepreneuriale, conduite des affaires, clé de la réussite, éducation citoyenne ».

Ce programme incite les étudiants à réfléchir sur leurs parts de responsabilités dont la réduction du taux de chômage pour le développement du pays.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 21 juillet 2015 à 10:40 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Souhaitons que ces étudiants sauront trouver des solutions réalisables pour réduire le taux de chomage à Madagasikara

  • 21 juillet 2015 à 16:39 | ampela92 (#9022)

    Et oui, il faut avoir un objectif, un projet de carrière avant de faire un choix dans les études sinon on risque de s’y perdre. DeS projets de base qui doivent être favorisés par l’Etat, pourtant il traîne et traîne encore sur des sujets inutils.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives

 

Visiteurs connectés : 130