Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 04h22
 

Société

Commune urbaine d’Antananarivo

Les travaux de réhabilitation urgents vont démarrer d’ici une semaine

mercredi 21 janvier 2015 | Léa Ratsiazo

Le Président de la Délégation Spéciale d’Antananarivo (PDS), Ny Hasina Andriamanjato, vient d’annoncer le démarrage des travaux urgents dans la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) d’ici la semaine prochaine. Ce sont surtout des travaux de réhabilitation de routes et chaussées effondrées par la forte précipitation de ces dernières semaines. Le PDS reconnaît que cela fait des mois que ces travaux ont dû être faits mais la procédure est tellement lourde qu’il a fallu que le nouveau Premier ministre tape sur la table pour que le financement soit enfin débloqué en l’espace de 24 heures. Quelque 1,7 milliard d’ariary ont été alors débloqué et remis à la CUA pour les travaux de réhabilitation.

Lors de la conférence de presse de ce mardi 20 janvier, le PDS a rassuré les usagers des routes de la capitale que les travaux concernent la route circulaire jusqu’à Ambatoroka, Andohan’i Mandroseza, tous les artères duu 1er arrondissement (Soarano, Behoririka, 67ha...). Il avertit les commerçants illégaux que la CUA va sévir et qu’il va falloir évacuer les trottoirs. Il a fait remarquer, que les routes sont très largement insuffisantes par rapport aux 600 000 véhicules qui les empruntent quotidiennement et qu’il faut créer de nouvelles routes ; ce qui n’est pas de la compétence et du ressort de la CUA.

Or, nous sommes en pleine période de pluie, techniquement les travaux réalisés en cette période vont-ils tenir ou est-ce en fonction du genre de travaux. Le ministre des Travaux publics, Roland Ratsiaraka, a expliqué lors de la cérémonie de vœux à Iavoloha le 09 janvier dernier qu’on ne peut rien faire pendant la période de pluie et que le ministère n’a pu rien faire avant car il faut en premier lieu curer les canaux d’évacuation. Le curage en question est à la charge de la CUA.

D’un autre côté, les techniciens rassurent les usagers que le tunnel d’Ambanidia ne va pas s’effondrer comme le laisse entendre la rumeur ces derniers temps. Des contrôles hebdomadaires sont effectués par les techniciens.

20 commentaires

Vos commentaires

  • 21 janvier 2015 à 09:45 | Be-Tsikera (#8458)

    - Fa taiza foana elabe Ra-PDS ô ?
    - Efa akaiky ange ny kaominaly ka hanao ve sa tsy hanao e ? Mila ny sonianao nge ny tanàna vao mety ho lany eto ianao tahaka ny hoe:madio ny tanàna, mba misindasinda ny fitohan’ny fiara, mba milamindamina ny varotra anaty arabe, ny lakandrano voadio ary voaramaso ny fampiasana ireo PLASTIKA MAROBE miparitaka eran’ny tanàna manentsina ny tatatra etsy sy ero fitotra iray isan’ny mahatonga ny fihandronan’ny rano haingana amin’ny faritra maro eto an-drenivohitra.
    - Somary tara ihany le fandraisan’andraikitra satria efa miandrona be ny vary mangatsiaka ary vokatr’ireo aza no niteraka ny fahavoazana maro eto amin’ny tanàna tahaka ny hoe aiza ka eto amin’ny renivohitra no be tra-boina indrindra amin’ireo faritra nolalovan’ny andro ratsy teo ireny ary isan’ny be namoy ny ainy koa aza.
    De miezaha sy mahereza ianao ra-PDS fa henjana ange ny hazakazaka atsy ho atsy e !

    • 21 janvier 2015 à 16:28 | Tiaray (#7876) répond à Be-Tsikera

      Efa herintaona ny olona no nilalao maloto voa taitra ianareo ? Ireny vazavazan’ny olona ireny izao vao heno ? Tip top no be dia be tety.
      Aza manofy fa tsy hisy hifidy anareo mihitsy eo. Hafa ihany izany atao hoe Ravalomanana izany ... ka na Ramatoa vadiny aza no eo dia mahatoky ny vahoaka.

  • 21 janvier 2015 à 10:40 | Apache (#7156)

    Y a la rive gauche de l’ikopa du côté de tanjombato, en face de LeaderPrice, Disconord qui menace de s’effondrer en emmenant avec elle une grande partie de la chaussée. Un grand arbre a déjà fait un grand saut dans l’eau et le trottoir s’affaisse à grand pas. Si cette voie s’écroule, ce sera une pagaille monstre, les 1,3milliards ne suffiront pas.
    MM. Sitraka et Ny Hasina devraient y faire un tour et trouver une solution : protéger la berge par un mur de granit ... et vite.

    • 21 janvier 2015 à 11:18 | Be-Tsikera (#8458) répond à Apache

      Comme si vous criez SCANDALE à l’endroit de ses deux « COUSINS ». Merci de réveiller les oiseaux « DORMEURS ».

  • 21 janvier 2015 à 11:59 | Turping (#1235)

    Le PDS ny Hasina Andriamanjato,tel père ,tel fils ?
    - On entend toujours l’attente de déblocage de financement ,de l’argent provenant de l’aide ,des emprunts comme si la réhabilitation de routes et des chaussées,les entretiens dépendent toujours des financements extérieurs ,des endettements sans que des résultats palpables ne soient en vigueur depuis l’indépendance .
    - Un exemple ;les tunnels d’Analakely et d’Ambanidia construits entre 1932 et 1937 sous l’ère coloniale risqueront d’un jour à l’autre de s’effondrer car il n’y a jamais eu de vrai entretien fait depuis.Alors que des intempéries ,des inondations ont déjà frappé ce pays .
    - Avec les voyous du pouvoir ,on a l’impression que l’histoire de Madagascar c’est un éternel recommencement .On entend de belles promesses alors que quelques mois après ,c’est le fiasco total.

    - Attendre tout de la part de l’état ,cela relève de l’utopie même avec ce nouveau gouvernement . On se pose la question sur le pouvoir public et leur rôle .
    - D’abord sans changer de mentalité et le mode de gouvernance ,ce pays va droit dans le mur comme d’habitude.
    - Les reformes ,la décentralisation ,le transfert des compétences vers le pouvoir déconcentré devraient être effectif sans attendre la bataille des chiffonniers ,entre l’exécutif et le parlementaire .
    - A quoi servirait les impôts locaux ? les impôts des entreprises ? les richesses provenant de l’exportation des bois de rose ,de nos matières premières (cobalt ,nickel ,manganèse , fer ,or ,les pierres semi-et précieuses ....) ? c’est pour appauvrir encore le pays jusqu’à ce qu’il ne restera plus rien ?
    - La lutte contre la corruption ,les trafics illicites sont les batailles à gagner pour financer les projets locaux dans chaque commune ,ville ,....
    Comme j’ai répété à maintes reprises ,on n’entend beaucoup de propos logorrhéique sans entendre des reformes qui tiennent concrètement la route et encore moins dans leur application .
    - Cela sous entend :sans changer de mentalité et le mode de gouvernance ,le pays ne se développera jamais .La présidence et le poste ministériel ne sont pas des postes à vie .Ceux qui arrivent se goinfrent en laissant le vide ,les séquelles aux autres .Un cycle infernal ,interminable si rien de concret ne sera fait.
    - En constant le fait ,les dégâts laissés par le cyclone Chedza ,il est impensable de constater que Madagascar n’a pas de centre de traitement ,des eaux usées ,de centres d’épurations pour traiter les matières fécales et aussi provenant des égouts au moins dans les grandes villes ,les 6 provinces .
    Conclusion : Sans mettre ,le pouvoir public en place ,un pouvoir décentralisé se basant sur le« fokonolona »,les communes ,on aura de beau jour pour palabrer toujours sur ce forum .Le pouvoir centraliste comme ce qui est le cas à Madagascar ne fonctionne pas même dans les pays développés ,pourquoi attendre du miracle de la part du gouvernement ,des voyous qui décrochent le pouvoir pour se gaver ,le déluge après moi ?

  • 21 janvier 2015 à 12:01 | lanja (#4980)

    efa nanao izay mba vitany ingahy PDS , aleo tsorina FA NANDISO FANANTENANA tanteraka, be kobaka ambava mitovy @ rainy ihany, nahita ny bizn i Maihol dia mba saika hamorona sekta ,fahagagana raha io no ho lany Maire eto !

  • 21 janvier 2015 à 12:03 | Paulo Il leone (#6618)

    Le digne fils de son père : roublard, incompétent, vantard, et au final... bon à rien !
    ... ou plutôt, mauvais en tout !

    • 21 janvier 2015 à 12:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Paulo Il leone

      - « LE BAL DES HYPOCRITES » !
      - « Communisme//Pasteur//MDRM//PADESM »-
      Résultat= nul

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 21 janvier 2015 à 12:35 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Richard Andriamanjato était l’archétype du loup malgache déguisé en brebis.

    • 21 janvier 2015 à 16:48 | Apache (#7156) répond à Paulo Il leone

      Blablablabla ... Eleanor avait raison, « les grands esprits discutent des idées. Les esprits moyens discutent des évènements. Les petits esprits discutent des gens. »

    • 21 janvier 2015 à 17:25 | Paulo Il leone (#6618) répond à Apache

      Le scoop de janvier 2015 : « Apache » a des idées ! Quelle surprise !

    • 22 janvier 2015 à 19:35 | caro (#7940) répond à Paulo Il leone

      Hormis la meconnaissance du respect des charges supportables par les axes routiers du pays, de meme pour les ponts, il convient de rappeler que le debut de la deterioration des routes de ce pays vient de l’exploitation quotidienne de ces fameux gros bus Ikarus importes de Hongrie par la ville d’Antananarivo sous le regne d’Andriamanjato Richard.

      Non seulement la notion de maintenace est ignoree mais en plus le respect de la capacite de portance des routes est balaye au point de mepriser les barrieres de pluie.

  • 21 janvier 2015 à 17:09 | jansi (#6474)

    Dans le milieu du BTP, on aime bien réaliser des travaux neufs, mieux rémunérés pour tous, donneurs d’ordre, contrôleurs des travaux et entreprises. Et bien sur il y a les fêtes des inaugurations a la fin des travaux.

    C’est cette culture des travaux neufs qui tue nos infrastructures. On laissée nos rues totalement se dégrader avant de réagir et lancer des travaux lourds. Il faut inculquer la culture de l’entretien, moins cher et plus rentable.

    • 21 janvier 2015 à 17:29 | Jipo (#4988) répond à jansi

      En effet la culture de l’ entretien semble incompatible avec la culture Malgache, on profite jusqu’ à la corde et on jette ensuite, en disant que c’ était du matériel cinoix ...
      Les VRD, assainissements, tout à l’ égout, zirama, Airmad, chemin de fer, routes , mais pour le Malgache cela ne lui saute pas aux yeux : noorrmaal ...
      Quant aux travaux, il est manifeste que c ’est dans l’ urgence que l’ on est le plus efficace, quand le bateau prend l’ eau qu’ on commence à songer à éponger...
      La saison des pluies est une période des plus propice pour balancer ces 1,7 milliards, qui brulent les doigts, et qu’ ils soient engloutis, comme tout ce qui est investi à Dago.
      Une première démonstration de bonne gouvernance , on change les têtes , mais surtout pas les méthodes, en s’ attendant à des résultas différents, une logique endémique d’ une efficacité qui n’ est plus à démontrer : REDOUTABLE !

    • 22 janvier 2015 à 19:37 | caro (#7940) répond à Jipo

      La notion de maintenance, dans n’importe quel domaine, n’est pas encore entree dans les esprits.

  • 21 janvier 2015 à 17:42 | betoko (#413)

    L’article est incomplet car lors de sa conférence de presse hier Mr Le PDS disait que la commune n’a pas pu ramasser les ordures car la caisse est vide . Depuis des mois il avait sollicité de l’argent à l’état , mais il n’a reçu que 50 milion d’Ar au lieu de 5 milliard . Qu’est ce qu’on doit comprendre est ce que la caisse de l’état est vide aussi et pourquoi c’est l’état qui doit financer la commune ? Je me souviens d’une chose , quand Andry Rajoelina était élu maire d’Antananarivo , Marc Ravalomanana avait bloqué les subventions pour la commune d’ANtatanarivo car les Tananariviens n’ont pas voté pour son candidat . Une question se pose , est ce que c’est la même méthode que le HVM voulait nous appliquer ? Dans ce cas ils se trompent lourdement car aux élections communales personne ou très peu vont voter pour leur candidat , comme nous le savons tous les tananariviens sont des frondeurs depuis l’ère Richard Andriamanjato

  • 21 janvier 2015 à 19:59 | jules (#2904)

    YES « Quelque 1,7 milliard d’ariary ont été alors débloqué et remis à la CUA pour les travaux de réhabilitation. »
    Voilà qui va arrondir qques fins de mois difficiles. Et encore du détournement en vue, car que l’on répare ou pas dans 2 mois le résultat sera le meme ,alors autant garder le fric....
    Welcome in post DJ world , the best u can dream !!!

  • 22 janvier 2015 à 03:53 | GILHAN (#8671)

    Bonjour ;

    Sur la Route Nationale RN2, la montée de MANDRAKA avait été financée par la Suisse.
    Une société suisse dénommée « FRIZA SMALTZ » s’en était occupée ; cela, courant années 90.

    Depuis l’achèvement des travaux, aucun entretient n’a presque été effectué.
    Ce n’est que maintenant que cette portion de route commence à présenter des nids de poule malgré les charges qu’elle a subies à cause des camions surchargés.

    Tout cela pour mettre en évidence qu’une chaussée ; si elle est goudronnée dans les règles de l’art ; a une durée de vie d’au moins 20 années.

    Si elle est bêtonnée, sa durée de vie (c’est à dire, l’absence de tout signe de destruction comme les trous) est beaucoup plus élevée. Certains spécialistes avancent le chiffre de 60 années au minimum.
    En effet, la plupart des fameux « autobahn » (autoroute allemande) avaient été construits en bêton du temps de HITLER.Alors que jusqu’à présent, presque aucune réfection n’a eu lieu

    A ANTANANARIVO cependant (et dans d’autres localités égalèment), des fissures par-ci, des crevasses par là, des nids de poule partout ailleurs ; pour des routes construites tout recemment dont certaines moins de 5 ans.

    Et on repare ! Et on n’arrête de retaper, tout le temps ; comme le mythe de SISYPHE d’après la mythologie Grècque.

    Sans en être conscient, ou en l’ignorant ; de par les dégradagations des chaussées et les conséquences qui s’ensuivent notamment les embouteillages monstres, insécurité, insalubrité ;
    nous assistons tous journalièrement aux effets néfastes directs de la...........CORRUPTION !

    En effet, si leurs constructions avaient suivi les normes internationalement requises en la matière, nous n’aurions pas à nous en inquiéter quasi annuellement !

    Cette corruption intervient à tous les niveaux :
    - phase d’attribution du marché
    - phase de contrôle d’exécution (surtout !)
    - phase de reception des travaux

    A supposer simplement que durant ces 3 phases sus citées, les intervenants perçoivent seulement 10% de pots de vin. Cela fait déjà 30% du montant global du marché qui se sont envolés !

    Alors que ce n’est que « seulement » 10% !

    Logiquement, l’entrepreneur titulaire du marché repercutera cette perte dûe à la corruption sur l’état de la construction qu’il effectuera ; non pas sur ses marges bénéficiaires !

    Et cela concerne toutes les entreprises intervenant dans ce domaine ; de la plus connue du public au néophyte !

    En conséquence, si nous voulons que cela ne soit plus ainsi, la première des démarches à faire est la lutte contre la corruption d’une manière effective !

    Mais il faut le reconnaître : c’est un travail à court, moyen et long terme ; donc quasi permanent implicant tout un chacun !

    Enfin, ce qui est surprenant, c’est que les corrupteurs et les corrompus habitent à ANTANANARIVO, ou à MADAGASCAR !

    De ce fait, ils sont logés à la même enseigne et...... subissent également les conséquences de leurs méfaits !

    Cela, même s’ils possèdent des villas, , terrains, ou appartements coûtant des centaines de milliers d’Euros ; roulent dans des 4X4 valant des milliards de FMG

    Ils croient avoir fait de « bonnes affaires », alors qu’ils ne peuvent pas échapper aux conséquences de leurs actes !

    C’est d’ailleurs prévu dans le livre des PROVERBES Chapitre10 Vesrsets2 :« NY HARENA AZO @ TSY MARINA DIA TSY MAHASOA NA INONA NA INONA » (Biens mal acquis ne profitent point).

    Aussi, même s’il est évident que la corruption et autres infractions assimilées sont l’un des moyens les plus rapides pour accéder à des richesses, il ne faut jamais oublier que tôt ou tard, cela retombe toujours en pleine face de leurs auteurs !

    Et même si dès fois, on se sent lésé par rapport aux autres en agissant honnêtement ; DIEU ne laisse pas périr l’esprit des Justes (PROVERBES[OHABOLANA] Chapitre10 Verset3 :« Tsy avelan’i JEHOVAH ho mosarena ny fanahin’ny marina »)

    Je vous remercie.

  • 22 janvier 2015 à 20:17 | caro (#7940)

    La qualite des routes receptionnees doit etre conforme au cahier des charges.
    En effet, c’est le cahier des charges qui fixe les conditions dans lesquelles les realisations doivent avoir lieu.
    La corruption peut eventuellement baisser la qualite de la prestation de l’entreprise chargee des travaux. C’est donc condamnable, mais si l’Etat poursuit sa mission de controle des prestations qu’il confie a telle ou telle entreprise, il ne faut pas oublier qu’il y a ce qu’on appelle « la garantie » et pour laquelle telle entreprise doit repondre pendant une duree convenue.

    Ce qui veut dire qu’a aucun moment, puisque cette duree de garantie est connue d’avance, l’etat de nos routes ne devrait JAMAIS etre comme il est en anticipant la fin des garanties.

    Non seulement, on n’exerce pas de controles reguliers sur les prestations fournies afin de faire jouer les garanties, mais en plus on ignore la notion de maintenance.
    C’est completement inconcevable que les responsables au niveau ministeriel sont ignares a ce point alors que depuis toujours le ministere des travaux publics ou de l’amenagement du territoire existe.

    On va dire que lorsque l’on a un ministre comme Roland Ratsiraka qui est le patron aux TP, un homme dont la connaisance du secteur laisse a desirer car n’ayant ni la formation de base, ni celle resultant de la competence issue de ses experiences en la matire, rien ne surprend. Un ministre qui fait un « tirage au sort » pour la deploiement des credits dont il ignore comment faire.

    Quand « Le PDS reconnaît que cela fait des mois que ces travaux ont dû être faits, ... », « ... Roland Ratsiaraka, a expliqué... qu’on ne peut rien faire pendant la période de pluie et que le ministère n’a pu rien faire avant car il faut en premier lieu curer les canaux d’évacuation. Le curage en question est à la charge de la CUA » :

    Voila le jeu de ping pong auquel se livrent les instances en place, au lieu de chercher a creer une commission mixte relevant de chaque entite pour concevoir en commun comment faire pour synchroniser les travaux : ce n’est pas uniquement la volonte qui manque, mais surtout la competence.

    Si le PDS, qui n’est pas un elu, tient les commandes a Antananarivo grace au copinage avec les anciens de la Transition, le ministre des TP, lui, gere ce ministere en contrepartie de son soutien a l’election du PRM. 

    Tant que c’est comme ca que les affaires sont concues, personne, dont les investisseurs, ne fera confiance a ces gouvernants qui crient urbi et orbi : « bonne gouvernance », « Etat de droit »,... les perspectives a l’horizon ne sont que mirages.

    • 23 janvier 2015 à 07:41 | GILHAN (#8671) répond à caro

      Bonjour Caro,

      Laxisme, gabegie que vous avez mentionné sont chapeautés par la corruption !

      Pourquoi n’actionne t-on pas la garantie ?

      Parce que quelques part, quelqu’un a « payé » pour que les Responsables étatiques ferment les yeux !

      Donc, la corruption est présent à tous les niveaux ; même politique ;surtout politique !

      Merci

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 79