Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 octobre 2017
Antananarivo | 12h27
 

Société

Pont Vohiposa

Les transporteurs s’insurgent contre la sanction des auteurs de l’effondrement

mercredi 27 septembre | Yvan Andriamanga

L’association des transporteurs routiers notamment les camionneurs s’insurgent contre la sanction infligée contre le camionneur auteur de l’effondrement du pont de Vohiposa la semaine dernière. Notons que le chauffeur et le propriétaire du camion semi-remorque qui a causé l’effondrement du pont Bailey de Vohiposa sur la RN7 dans la région Haute Matsiatra, sont placés en mandat de dépôt. Les autorités ont estimé qu’ils sont responsables de cet accident dont les conséquences économiques et sociales se chiffrent à plusieurs milliards, ce n’est que pour le remplacement du pont et le blocage des centaines de voitures et de milliers de passagers de part et d’autre de ce pont.

Les camionneurs de leur côté, estiment que le camion semi-remorque n’a aucune responsabilité dans cet accident. Il s’agit d’un accident comme un autre seulement selon eux. Ces derniers estiment que le camion semi-remorque n’était pas en surcharge. Toute charge comprise, il pesait 49 tonnes selon les camionneurs alors que la charge maximum exigée est de 52 tonnes selon l’exigence de l’agence de transport de Fianarantsoa dont ce pont dépend. Donc, pour eux le camion n’était pas en surcharge et il n’y a pas lieu de sanctionner le chauffeur et le propriétaire du véhicule.

Mais quoi qu’il en soit, il y a bien des responsables dans cette affaire. D’autant que les dégâts sont colossaux.

31 commentaires

Vos commentaires

  • 27 septembre à 09:18 | atavisme premium (#9437)

    Dans certains pays ,il est possible d’attaquer l’état pour manquement à ses devoirs de maintenance des infrastructures communes .
    Est ce possible à Madagascar je ne sais pas !
    En tout état de cause ce pont, comme des centaines d’autres en ce pays ,n’a jamais été entretenu ou même testé depuis sa création .
    Il existe ,dans les pays organisés, un calendrier des travaux et des inspections à effectuer sur ce type d’ouvrage .
    Il est simple alors de démonter que l’administration n’y a jamais fait de contrôle ou de travaux sur ce pont en particulier comme sur des centaines d’autres .
    Dans ce cas précis c’est même l’état qui doit procéder aux réparations du pont (bien entendu)et indemniser le chauffeur pour traumatisme et le propriétaire du véhicule pour les dégâts du camion .
    Si la société civile et notamment les professionnels du transport n’arrive pas a se défendre sur ce cas particulier ,ils paieront alors a chaque accident causé par la vétusté du réseau et donc de l’impéritie de l’état .
    Je rappelle qu’un chauffeur seul ne peut apprécier ou jugé de la capacité d’un pont à supporté la charge de son véhicule .
    Imaginé donc sur le trajet tana tuléar les chauffeurs de chaque véhicule aller vérifier les ponts qu’ils traversent .
    Encore une affaire ubuesque bien Malagasy

    • 27 septembre à 10:06 | vatomena (#8391) répond à atavisme premium

      Un pays où le pire à venir est toujours sur !

    • 27 septembre à 10:30 | zaho (#699) répond à atavisme premium

      Je trouve que l’Etat malgache est responsable de ce qui vient de se passer. Est ce que nos routes sont entretenues ? NON. Est ce que nos bâtiments sont entretenus ? NON. On construit, mais on n’entretient pas. Il n’y pas que Madagascar, hélas, mais je dirai, presque toute l’Afrique. On construit des « éléphants blancs », des bâtiments qui ne servent à rien ou presque au lieu d’entretenir l’existant. Au lieu de rénover l’hôpital principal de Diégo-Suarez, le BAC-8 a construit l’hôpital « Manara-Penitra ». C’est du n’importe quoi. Etant originaire d’Antsiranana, je trouve honteux, scandaleux, et je pèse mes mots pour ne pas insulter nos dirigeants, l’état de la route entre Antsiranana et Ambilobé (137km).Je crois que nous sommes mal placés pour critiquer l’ancien pays colonisateur car La France a compris qu’on ne peut pas développer un pays sans une infrastructure routière digne de ce nom, à tel point qu’en France, on a construit des routes qui vont nulle part. Ce qui est triste dans tout cela, c’est que tous nos dirigeants ont voyagé, et ils ne s’inspirent pas des bonnes réalisations faites à l’extérieur. On perd notre temps dans des futilités comme la révision de la constitution et je ne sais quoi d’autres. Hery veut peut-être faire comme l’ancien Président de l’Angola qui vient de quitter le pouvoir après 38 ans mais avec toute l’économie du pays entre les mains de sa famille. Virez-moi tous ces bons à rien, ces incapables, ces égoïstes et j’en passe.

  • 27 septembre à 10:26 | NTMO (#10005)

    Je doute fort que le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) soit de 52 tonnes selon le code de la route malagasy. En Europe, c’est 38 tonnes avec des exceptions à 44 tonnes.
    La valeur de 52 tonnes déterminée par l’agence de transport de Fianarantsoa doit correspondre au poids max admissible par le pont dans certaines conditions. Pour un convoi exceptionnel par exemple.
    Ce n’est donc pas « un accident comme un autre ». Ce camion était évidemment en surcharge avec un aveux de charge à 49 tonnes.
    - La pesée obligatoire du camion à Ambatolampy n’a pas pu stopper ce camion trop chargé. Les raisons sont à chercher (Passe-droit ? Corruption ? Matériel défectueux ?)
    - Le chauffeur est responsable de son camion et il ne pouvait ignorer une surcharge de plus de 10 tonnes (ou alors c’est un imbécile qui ne devrait pas avoir le permis).
    Ce sont donc des torts partagés :
    - le chauffeur et son propriétaire (qui oblige son employé à rouler en surcharge).
    - le service de contrôle du poids des camions (qui ne sera jamais inquiété et qui dira bien entendu qu’un chargement supplémentaire a été ajouté sur la route après la pesée obligatoire).

    Que le pont n’ai pas tenu à 49 tonnes alors qu’il est annoncé pouvoir en supporter 52 ne veut pas dire grand chose même s’il serait utile d’enquêter sur la réalité de son entretien et des calculs.

    • 27 septembre à 11:13 | Pericles (#8460) répond à NTMO

      Ouf ! Merci pour votre commentaire. Voilà qui fait du bien au lecteur. Je suis si souvent désespéré des monceaux d’âneries que l’on peut lire dans ce forum (ce n’est certes pas une spécialité malgache, et sur les forums de médias français je parcours bien souvent d’aussi pitoyables commentaires)... mais de temps en temps (sinon pourquoi perdre mon temps ?) une petite perle avec de judicieuses réflexions ou des infos complémentaires utiles.
      Votre commentaire est de ceux-là. Et de plus posant de bonnes questions. Merci.

    • 27 septembre à 11:22 | manga (#6995) répond à NTMO

      La démonstration mathématique est très pertinente à ce que je sache.
      Toutefois, est-il besoin de vous rappeler , et sauf erreur d’appréciation, qu’il s’agit ici d’une semi-remorque où la capacité totale de charge pourrait être multipliée par deux ?
      En admettant que les essieux peuvent supporter jusqu’à 28T et non 38 comme vous le proposez, le double est largement supérieur à celui déclaré par la ou
      les victimes de séquestration.
      Ceci étant, donnez-moi un seul repère, bien évidemment à l’exception de ce nouveau projet qui ferait de son éminence le deuxième président de cette 4eme république, une route, et pourquoi pas un pont qui peut être considéré comme tel dans tout Madagascar et je vous dirai a quoi exactement on joue.
      Et pour terminer je vous serai très reconnaissant de nous définir ce qu’est un pont Bailey, qui n’a rien a voir avec ce que nous avons tendance de croire, puiqu’Ignace meme nous l’avait fait part en son temps.
      On s’attend toujours à des idioties de la part de ce régime quel qu’il soit comme sujet à aborder.

    • 27 septembre à 11:57 | NTMO (#10005) répond à NTMO

      Non, non. Un semi-remorque est bien limité à 38 tonnes ou 44 tonnes en Europe (s’il a le nombre d’essieu requis). Le PTAC s’applique à l’ensemble roulant.
      Et même dans le cas d’un camion qui tire une remorque. C’est le PTR (Poids Total Roulant) de l’ensemble qui s’applique, la somme des deux ne pouvant excéder 44 tonnes.
      Je doute que ce soit bien différent à Madagascar.
      Le chauffeur et le propriétaire du camion sont bien responsables SI le poids de 49 tonnes est avéré.
      Et cela relève du pénal de mettre la vie d’autrui en danger.
      Et ce n’est pas parce qu’il y a des milliers de camions qui roulent en surcharge à Madagascar que c’est permis.
      La responsabilité de l’état est une autre affaire, séparée. Le chauffeur pourra se retourner contre l’état s’il a de bons arguments.

    • 28 septembre à 13:12 | chjps (#907) répond à NTMO

      Ancien du Génie en France (il y a presque 50 ans...) j’ai gardé quelques souvenirs « Bailey », que j’ai pu rafraîchir sur le site :http://www.musee-du-genie-angers.fr/fpdb/1029315-doc-fiche-19.pdf.

      Au vu de la photo qui illustre l’article je doute fort que le pont concerné était du type à supporter une charge de 50 tonnes. Les côtés vrillés par l’excès de poids ne paraissent pas faits par la juxtaposition et la superposition d’éléments en nombre suffisant pour atteindre une telle performance.

      Pour moi il est clair que le pont ne pouvait pas d’origine porter du matériel au gabarit « super-lourd » (44 tonnes en Europe parait-il). S’y ajoute le vieillissement et surtout l’absence de suivi (contrôles réguliers) et d’entretien - défauts courants dans ce pays.

    • 28 septembre à 13:37 | atavisme premium (#9437) répond à NTMO

      Chez le foza moyen la vérité importe peu .
      Les routiers sont des sans dents donc ils doivent payer et etre condamnés.
      Voila la réalité de la mentalité moyenâgeuse actuelle .
      C’est comme dans l’affaire du kidnapping avec le juge et bien d’autres encore .
      Il faut des lampistes pour payer .
      Ah quelle belle idéologie !!!

  • 27 septembre à 10:37 | Stomato (#3476)

    Super belle démonstration de cépamafotisme !
    Mais il est étonnant qu’Isandra n’aie pas encore accusé la France, les français, les colons, la francafric, le FMI, la BM, l’AFD que sais-je encore d’être les premiers responsables.
    C’est un peu comme la CGT française qui accuse systématiquement e gouvernement d’être responsable du dérèglement climatique !

    Il est vrai que l’UE s’est sentie responsable de l’accident de ce pont, ce qui est manifesté par l’offre rapide de prise en charge des frais d’établissement d’un gué...
    Action vaut aveu dans ce cas précis, n’est-il pas ?

    Ah que ça fait du bien un peu de persiflage si tôt le matin...

    • 27 septembre à 11:52 | atavisme premium (#9437) répond à Stomato

      Stomato,
      Non votre persiflage n’est pas bien et ne fait pas du bien .
      Il entretien cette idée de plus en plus répandue en ce pays que les responsables des catastrophes accidents gréves,coups d’état sont ailleurs et que le gasy n’y est pour rien .
      Ce qui est totalement faux et vous le savez bien !
      Si vous appartenez à la minorité qui opère au décervelage du peuple pour mieux le contrôler ,alors vous êtes dans le vrai

    • 27 septembre à 17:00 | Stomato (#3476) répond à Stomato

      @ atavisme premium,
      Depuis plusieurs décennies j’ai tenté de faire en sorte que des malgaches prennent leur sort entre leur mains.
      Peine perdue, tous les efforts faits ne servent à rien.
      A chaque catastrophe, d’origine humaine ou naturelle, il n’est que des levées de boucliers, des cris d’orfraies pour expliquer parfois de façon excessivement crue que ce n’est jamais de la faute des malgaches !
      Rien n’est accepté comme message, alors comme les propos sensés rente lettre morte, autant se reposer (intellectuellement) et rentrer dans le mouvement et proférer des âneries.

  • 27 septembre à 11:02 | Renald PFÜTZENREUTER (#10036)

    Les transporteurs sont responsables civilement de leurs chauffeurs et des dégâts matériels causés ; ils sont normalement couverts par leur assurance...!

    Donc si aucune infraction au code de la route tel que surcharge par rapport au Poids Total Roulant autorisé sur la carte grise, contrôle technique à jour, pas de dégâts corporels, alors pourquoi les mettre en prison...?
    Mais ils ne sont pas les seuls responsables...!
    L’état par le manque d’entretien de ses infrastructures et l’absence de panneaux routiers est le principal responsable...!

    Je peux aussi affirmer que la plupart des poids lourds qui circulent à Madagascar sont des anciens véhicules réformés en Europe et qui étaient autorisé à un P.T.R. à 38 tonnes... seul les plus récents et je ne me rappelle pas depuis quelle date sont autorisés à 44 tonnes...!

    • 27 septembre à 12:09 | manga (#6995) répond à Renald PFÜTZENREUTER

      Une déclaration aussi hâtive des tenants du pouvoir au lendemain du sinistre, nous rassurant que c’est l’Union Européenne qui s’en chargera entièrement.
      Et démenti quand tout le monde devient suspect jusqu’à preuve du contraire où le propriétaire et bien évidemment chauffeur, du matériel roulant a été appréhendé et mis sous mandat dépôt, pour destruction de deniers publics, surcharge et défaut de présentation de papier ; et ce, sur une superstructure destinée, et précisément à titre provisoire, pour servir deux points bien déterminés.
      Non et non : il y a incontestablement vices sur la forme que sur le fond.

    • 29 septembre à 18:38 | rakotoson (#8023) répond à Renald PFÜTZENREUTER

      ### LES TRANSPORTEURS S’ INSURGENT CONTRE LA SANCTION DES AUTEURS DE L EFFONDREMENT ###

      Tout à fait d’ accord .Et , cette affaire rappelle étrangement , celle du « Boeing » ( lire taxi - brousse à 2 étages ) d’ Ankazobe prévu pour transporter 79 passagers et qui à bord duquel en avaient pris place ...179 ( ! ) avant de se cramer dans le vide en faisant marche arrière ; le poids des bagages sur le toit , je ne m’ en souviens plus , mais il était aussi vraiment « hors norme »

      La Justice a jeté en prison le chauffeur lequel , d’ après les passagers - témoins malgré eux de cet accident qui avait fait 49 morts et plusieurs dizaines de blessés , étaient contraints et forcés de prendre le volant quand bien même le propriétaire savait pertinemment le très mauvais état de son autocar : notamment pas de visite technique ... depuis 2015 !

      Le drame - dans toute cette stratégie - c’ est que la police et la gendarmerie avaient laissé passé ce taxi - brousse , sur plusieurs dizaines de kilomètres , entre Soavinandriana et Ankazobe , sans moindre contravention après un semblant de contrôle ; face à ce surcharge flagrant . Preuve s’ il en est besoin de la corruption à haut vol de nos gendarmes et policiers

  • 27 septembre à 11:08 | betoko (#413)

    Disons alors que les torts sont partagés , le chauffeur , son propriétaire et l’état . Est ce qu’ à chaque fois qu’un camion quel que soit son tonnage avant de franchir un pont , son chauffeur devrait descendre pour voir comment est l’état d’un pont qu’il va traverser ?
    Si vous avez eu l’occasion d’aller vers le nord à partir de Soaneranovongo , oseriez vous traverser certains ponts ? A revisionner sur You Tube , « La route de l’impossible » et il y en a d’autres dont l’état , le ministère des travaux publics n’ont rien à fou......tre

    • 27 septembre à 17:21 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Eh oui betoko, les torts sont partagés, mais il n’y a personne pour définir les limites du partage entre les différents responsables.
      Certainement car il n’y a pas de responsables !
      Le rôle de l’état est de définir des limites, des normes, des règlements.
      Mais quelle utilité de faire cela si personne n’est en charge de faire respecter les directives de l’état ?
      Le chauffeur fait ce que son patron lui dit de faire, et comme il n’est pas assez payé, il surcharge son camion avec du fret de copains !
      Les zautoriés policières (mal payées...) laissent passer des camions surchargés qu’il serait trop long à peser aussi le tarif du péage est à la tête du client...
      Et si par hasard, lequel ne fait pas toujours bien les choses, un pont s’effondre ou une route est défoncée à cause de la pluie, il y aura toujours la vazaha pour assurer !
      Et puis cela fait 50 ans que cela dure, autant continuer.

  • 27 septembre à 11:23 | atavisme premium (#9437)

    Pont bailey !
    Le cahier des charges exigeait la confection d’un pont polyvalent, modulable en portée (jusqu’à 60 m sans appui) et en charge (jusqu’à 70 tonnes). Le montage devait en être facile et rapide, sans utilisation de moyen mécanique, l’ensemble devant pouvoir être démontable et transportable à bord de camions militaires standards1.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_Bailey

    Par contre ce qui est clair ,c’est que ces ponts sont dit provisoires et qu’une installation de ce type ne peut durer 20,30 ou 40 ans ,SURTOUT SANS CONTRÔLE ET TRAVAUX D’ENTRETIENS !!!
    Meme les ponts « définitifs » ont un cahier des charges stricte,visite tous les 5 ans pour vérifier leurs assises sur le sol ou sont les points d’appuis et travaux d’entretiens lourds tous les dix ans.

    Alors messieurs les chicaneurs ,ce n’est pas la faute du chauffeurs ,même s’il était en surcharge.
    Pourquoi y aurait-il ,alors ,un pesage obligatoire avant Fianarantsoa .
    Dans tous les cas l’état est responsable !
    Le mal est connu ,corruption généralisée qui entraine une déresponsabilisation totale des différents acteurs étatique.
    Les différents dirigeants et cela depuis longtemps sont les premiers responsables !

    • 27 septembre à 12:06 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à atavisme premium

      @AP

      C’est facile !

      Bien sûr que les torts sont partagés, le chauffeur et son patron sont aussi coupables !
      C’est la surcharge qui a fait s’effondrer le pont.

      Se pose ici le problème des pays les plus pauvres : ils n’ont pas les moyens de se payer des ponts robustes !

      C’est facile ca, y a quà !

    • 27 septembre à 12:31 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      Tefu sur le grill,
      C’est justement quand on est pauvre que l’ont entretien au mieux ses infrastructures en sachant que l’on ne pourra pas les remplacer facilement .
      Vos généraux, en supprimant le budget des ponts et chaussée dans les années 70 ,pour le transférer a l’armée ont t’ils pris les bonnes décisions ?
      Des kalachs contre des routes et des ponts ,chercher l’erreur !

  • 27 septembre à 11:28 | Jipo (#4988)

    Bonjourt .
    Les tas ( inutile de préciser de quoi) est plus véloce à condamner qu’ autre chose, dans ce cas c ’ est lui même qui doit être immédiatement sanctionné pour incompétence, vols, détournement atteinte à la sécurité , tant des personnes que des biens publics, négligence volontaire de l’ entretien du aux infrastructures , tant du réseau routier que ferroviaire , des bâtiments public, des hôpitaux, etc !

    Ce sont tous ces « ministres » mauvais en tout : qu’ il faut encabaner immédiatement !

    • 27 septembre à 12:14 | atavisme premium (#9437) répond à Jipo

      L’entretien et le contrôle ,la maintenance en générale des ouvrages d’arts ou de tout autres matériels manque cruellement en ce pays et ne colle pas du tout avec la mentalité mora mora gasy .
      Faudrait y penser !
      Je sais les ponts ne se mangent pas !

  • 27 septembre à 14:47 | rainikoto (#5666)

    Tu dors encore christine ? (oups Isandra je veux dire)

    • 27 septembre à 17:16 | atavisme premium (#9437) répond à rainikoto

      Rainikoto ,
      Serait ce la « christine » ancienne du gouvernement joel ?

  • 27 septembre à 19:46 | che taranaka (#99)

    AKORY LAHALY

    ATAVISME

    « corruption généralisée »

    MIDI MADAGASCAR:Claudine RAZAIMAMONJY

    De nombreux hauts responsables étatiques sont dans le collimateur de la Justice à propos de cette affaire. Parmi eux figurent entre autres un ancien membre du gouvernement, des directeurs et des responsables au niveau du Ministère de la Justice et du Ministère de la Santé publique, ainsi que des membres du personnel de l’hôpital HJRA. Des éléments de la Police de l’Air et des Frontières auraient également été convoqués à Ambohibao. Au mois de juillet dernier, une source proche du Bianco a fait savoir que tous les responsables ayant signé les documents relatifs à cette évacuation sanitaire, ainsi que les donneurs d’ordre, feront tous l’objet d’une enquête auprès du Bureau Indépendant Anti-Corruption. Notre source s’est toutefois défendu de révéler leur identité

    PLUS D’ETAT:tout le monde à TSIAFAHA......!
    CLAUDINE=VOHIPOSA.....sns....même combat.....!

    • 28 septembre à 15:14 | atavisme premium (#9437) répond à che taranaka

      Che taranaka,
      Il faut voir pour le croire .
      Mais le principal intéressé doit aussi être jugé !

  • 28 septembre à 09:57 | ragassy (#6369)

    Mba aoka izay Rama la gasy ity débat be pour rien ty .
    Camion surchargé nao no nanimba n’y pont.Na pont Bailey io na béton. Trop c trop.
    Miara midoboka foana n’y chauffeur s’y le toompon n’y camion raha n’y tokony ho izy.

    Io transporteur io Responsable civil et pénale.

  • 28 septembre à 13:58 | olivier2 (#9829)

    @Chjps

    En tant qu’ancien du « Génie », vous allez probablement vous réjouir de rencontrer et dialoguer avec de véritables génies pluridisciplinaires...EUX !
    Ils ne manquent pas ici..et c’est une chance pour vous et moi d’APPRENDRE.

    Si un pont Bailey honteusement sous dimensionné et donné par des vazah néo colonialistes s’écroule, il ne peut s’agir que d’un complot ou....d’un signe de l’extreme pauvreté dans lequel ce pays est plongée, du fait de ces même descendants de Gallieni..
    Honte à eux !

    Je m’étonne que personne n’ait fait remarqué sur ce forum que l’UE et le France s’étaient lamentablement débarrassé de ces vieux et obsolètes ponts Bailey..
    Il est loin le temps ou Didier se faisait offrir des ponts UKRENIENS et touchait l’argent des péages..
    C’était l’bon temps...
    Ne parlons pas des millions de dollars évaporés par Ra8 – pompés dans ces DONS de l’UE pour les routes..(il n’était pas question de remboursement « par le peuple » comme le chantent nos fiers patriotes experts)..

    Petite anecdote :

    Un pont neuf, sur une RN du Jardin D’Eden...une pesée obligatoire avant le pont..
    ATTENTION, la gendarmerie VEILLE à ce qu’aucune surcharge ne soit tolérée ni sur les ponts, ni sur les routes ( elles même tres tres mal construites par les néocolonialistes Vazah...ceux là qui contrairement aux chinois ont la très indélicate habitude de demander des comptes dans tous les domaines..HONTE A EUX)

    Devinez ce qui se passe de part et d’autre de la « balance » ?

    Des petits camions de transbordement assurent l’acheminement des marchandises AVANT et APRES le passage au contrôle..

    Conclusion : aucun camion en surcharge !

    Elle est pas belle la vie ?

    Certains diront que les gendarmes, les transporteurs , les dockers...et tous les automobilistes qui assistent tous à ces scènes depuis des semaines sont des FOZAS..

    Sinon il fait beau, c’est une bonne nouvelle..
     :)

    • 28 septembre à 14:10 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à olivier2

      @oliver,
      T’es sur que c’est des neo col qui ont construit ce pont ?
      Depuis quand la franceafric a demande des comptes ?

  • 28 septembre à 14:25 | olivier2 (#9829)

    Ukrainiens...oups

  • 29 septembre à 09:59 | saricine (#2893)

    Bonjour
    C’est simple :
    - le chauffeur et le propriétaire du poids lourds paieront les contraventions y correspondant (surcharge,
    - l’état fera son devoir obligatoire , de re construire le (la) ! pont , donc c’est à l’état de trouver le fameux dizaine de milliards

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 551