Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2016
Antananarivo | 06h30
 

Société

Lutte contre la délinquance financière

Les sociétés civiles dans l’embarras, sonnent l’alarme

jeudi 30 juin | Bill

Pris de court par l’Exécutif, les organisations de la société civile (OSC) qui évoluent au sein du mouvement ROHY, sonnent l’alarme. Elles ont expliqué à la presse ce 29 juin leur déception quant à l’existence de projet de loi relative à la lutte contre la corruption qui fait double emploi et qui fait qu’il y ait deux sortes de citoyens et justiciables. Les OSCs ont diffusé un communiqué dans lequel elles font le point et analysent la situation car le projet de loi sur la Cour spéciale qui est une juridiction de privilège selon leurs propres termes, traite toutes les affaires pour lesquelles le Pôle anti-corruption a été créé. Ainsi ROHY revendique le report de l’examen de ce projet de loi portant sur la création de cette Cour spéciale en matière de délinquance économique, financière et fiscale. Le mouvement ROHY craint que cette loi qui est déjà auprès du Sénat et qui est en passe d’être adoptée, ne soit partiale et fonctionne à des fins politiques.

En tout cas, la société civile déclare qu’elle n’a pas été consultée pour la conception de cette Cour spéciale contrairement à ce qui s’est passé pour le Pôle anti-corruption. Le mouvement ROHY souligne que « la volonté de rendre non-amnistiable les infractions économiques, financières et fiscales entrant dans le cadre de la réconciliation nationale est louable. S’il revient à la justice de traiter ces infractions, les Pôles Anti-Corruption (PAC), qui seront prochainement institués, seront cependant parfaitement à même de traiter ces affaires de façon compétente et impartiale. Si, à l’inverse, la vocation de cette Cour spéciale est de mettre un terme aux différends d’ordre économique, financier et fiscal directement liés aux évènements politiques de 2002 à la fin de la Transition dans un esprit de conciliation, un outil de médiation entre les parties impliquées sous l’égide du Conseil du Fampihavanana Malagasy serait une réponse plus appropriée que la création d’une juridiction spéciale ».

PDF - 193.7 ko

47 commentaires

Vos commentaires

  • 30 juin à 10:00 | Noue (#2427)

    « la société civile déclare qu’elle n’a pas été consultée pour la conception de cette Cour spéciale contrairement à ce qui s’est passé pour le Pôle anti-corruption »

    inutile d’être consultée puisque ce gouvernement ne fait que ce que lui semble bon pour eux , et si on ne suit pas ce qu’ils veulent (rajao & compagnie) , on sera puni ou réprimandé

    • 30 juin à 11:48 | toky (#8231) répond à Noue

      Non à l’impunité et non à la réconciliation nationale à la con qui a pour objet de blanchir les voleurs, les trafiquants et les politiciens corrompus et criminels. Non et NON

    • 30 juin à 11:59 | I MATORIANDRO (#6033) répond à toky

      efa nanao an-tsisika hody le olona eritreretinao fa reo vendrana notarihin’ilay raiben’ny fozaorana no tsy nanao ny asany !

      Samia velon’aina !

    • 30 juin à 17:57 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Raha lehilahy izy’ nahoana no tsy sahy nidina tany Morondavà ?

  • 30 juin à 10:13 | Behantra (#9165)

    O ry rambodanitra a !

    Aingana toi , jereo Madagate : misy sarin’ny Voahangy miaraka amin’i akanjo Dolce & Cabanna

    (7000 dollara)

    Koa satria moa zany i rambo mihambo hoe tena milay : mba lazao aminay hoe taiza marina no nahitany an’io vola io ?

    Ao amin’i lay ’pied à terre’ ny Voahangy ao parisy izany rambo no hivatana ??

    • 30 juin à 10:25 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Behantra

      Mety misavika vadin’olona mihintsy le demony lava rambo iny kah !

      Handositra any fratsa hoe le tsy vanona iny fa matahotra ny ho samborin’ny polisy eto an-tanana vokatry ny asa tsy valahara nataony teto t@ alahady 26/06/16 teo !

      Efa maty paika mihintsy ny fandaharam-potoanan’le tsy manjary iny !

      Samia velon’aina !

    • 30 juin à 11:07 | manga (#6995) répond à I MATORIANDRO

      Mba anontanio azy hoe Rahalahy aiza izy no mivantana ahitàna kely ny fihetsik’ilay mankahala ny Tandafy.

    • 30 juin à 11:26 | Behantra (#9165) répond à manga

      Izany hono rambo a !

      Mahasaky ve toi sa tsy ?

    • 30 juin à 12:32 | Saint-Jo (#8511) répond à manga

      Izao aloha ny tena mazava nolazain’i lery e !
      Any Aix-en-Provence hono lery ny faha-8 sy faha-9 ary faha-10 ny volana jolay , handray anjara amin’ny fivoriambe ZAMA .
      Milaza lery fa mpiakama amin’ny talen’ny ZAMA hono lery !

    • 30 juin à 13:29 | Belakana (#7721) répond à Saint-Jo

      Saint-Jo, Manga ary Behantra

      Izany no zavatra lazainy, misy marina ve izany ?
      Io no fanitaniako satria be dia be mihitsy ny voalazany ary tsy mitombona satria mifandaka (contradiction et incohérence). Anisan’izany ny fihaviany, ny maha-mpanolotsaina azy, nandrato fianarana sciences po hono izy nefa jereo ny fomba fanoratany, sns...

    • 30 juin à 13:38 | takaka (#8449) répond à Saint-Jo

      Inona ilay ZAMA fa tsy maharaka ny vendrana tahaka ahy ?

    • 30 juin à 13:49 | manga (#6995) répond à Saint-Jo

      Tsy fantany hatraiza ny sorisorin’ireo mpamaky azy ireo indrindra moa fa mihantsy ady aman’olona tsy naninona azy. Sitra-pony no nisafidy hanao pôlitika dia tokony ho zakainy ny vesatr’izany fa tsy ny olon-tsotra izay tsy manaiky ny hanohana an-jambany izay rehetra nandalo eo amin’ny fitondràna.
      Ka araky ny voavakiny ao amin’ny raikibolana nosoratany dia ZD daholo ireo tsy mitovy hevitra aminy.
      Mety ankanesana any amin’ny dokotera angamba ahazoana tsy miasa amin’ireo daty voalaza ireo ; saingy miandry ny fanamarinana tsara avy any aminy.

    • 30 juin à 13:57 | manga (#6995) répond à Belakana

      Izay fihaviany tsy milaza n’inoninona amin’ny ambany lanitra ary na ny fianarana nataony aza tsy ampahafiriny izay nataon’ireo mpamaky azy.
      Iangavio mba hampivory hanao lahateny any amin’ny toerana malalaka ingahy rainy dia ho hita eo fa alaina vidéo ahatsiarovany tsara hatraiza ny alahelon’ireo mpitady ravin’ahitra noho ny afitsoky ny mpitondra.
      Jereo hono hoe i « Madatreck » na les « routes de l’impossible » nandalo tao amin’ny « Voyages’ sy » La 5" omaly 28 Jiona alohan’ny andraisany fitenenana.

    • 30 juin à 14:09 | Ibalitakely (#9342) répond à takaka

      Fikambanana Malagasy any andafy (diaspora ?) na IZAHO MALAGASY izay hisy fiaonam-be any Aix en Provence ny 08-09-10/07/2016. Jereo ny web site.

    • 30 juin à 18:48 | Cacatoès (#7049) répond à Behantra

      Roby ve no vidiko 7000$ na dia inona aza !! Refa bling bling no manjaka any Dago dia zao no izy !!
      Sady mba tia zavatra ny olona an !! Samy manana ny reveny klo e !! Ra za no mividy anio roby io an’ny vadiko tsy hatsipiny any io !!! Misy mananasy be eo @ tratrany !! LOL
      https://www.youtube.com/watch?v=5eC3qc6QUow

  • 30 juin à 10:38 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Voilà une manière bien édulcorée de dénoncer la corruption, tout simplement.
    Un peu trop pour que les kon-cernés l’ entendent .

  • 30 juin à 10:43 | TSIKOZA (#7624)

    Vintan-draha ity fitondrana ity ! Politika maloto tsy misy ilana azy hatrany amboalohany ka hatramin’izao no ampiasain-dry lerony. Hay ve ka izay ilay Antony tsy mbola naha tafapetraka ny Haute Cour de Justice ? Amzay tsy mbola misy fitoriana azo ampidirina any satria mbola ao anatin’ny fotoanan’ny fihoaram-pefy (période de refus de lois) ny mpitondra amin’izao. Hiverenako kely ilay raharaha 26 jiona teo ; mahagaga fa ny rindrina nianjera dia azo sary hatramin’ny farany fa ny grenady nipoaka kosa na ny fiakaran’i Stéphanie teo amin’ny estrade dia tsy nisy sary hita . Notakonan’ny mpitondra izany iny raharaha iny fa ny fodian’ny filoha sy ny fianakaviany kosa naseho ary ankamantatra hoe inona ny Antony e ? Et le Premier Ministre qui s’est exprimer en français congolais avec ....do do do do do do.......hi ! hi ! régime en difficulté par des multiples fiascos. Sao de heverinareo fa nandra ny gasy ; mba manana "esprit d’analyse ihany izanay e, na mahantra aza.

    • 30 juin à 11:06 | I MATORIANDRO (#6033) répond à TSIKOZA

      Marina ny filazanao fa le teny faran’tsy hay kosa aloha mampisahotaka mihintsy a ! Hi ! Hi ! Hi !

      Tsy manome tsiny an’i solonandrasana mihintsy aho @iny lafiny ray iny ; na ny vadin’lery aza mbola mahavoa miteny tsara noho le pm koh !!!

      Tokony mamoaka didy fampiharana ndray ry lerony hoe ny mpanao gazety vahiny dia tsy maintsy mianatra teny gasy vao miresaka @ manapahefana eto an-tanana !!!

      Samia velon’aina !

    • 30 juin à 11:46 | tgv_ihany (#9410) répond à I MATORIANDRO

      Ary dadanareo ve mba efa mahay teny faran’tsy hay @zao ? hi hi hi

    • 30 juin à 11:48 | I MATORIANDRO (#6033) répond à tgv_ihany

      Anontanio an’i Georges Alphonsen ny valiny ry vendrana a !

      Ngah moa zao fantany akory ndray io olona lazaiko io !!!!! Hi ! Hi ! Hi !

      Samia velon’aina !

    • 30 juin à 12:21 | tgv_ihany (#9410) répond à I MATORIANDRO

      Tsy fantatro mihintsy io. Izany no maha-valalabemandry anay anie e. Asaivo mianatra teny faran’tsy hay tsara ny dadanareo fa tsy hoe bôjour m’se. hi hi hi

    • 30 juin à 13:36 | takaka (#8449) répond à tgv_ihany

      Le garabola se permet d’offrir des conseils judicieux ! Et quoi encore Monsieur l’Herpeto, la honte des Biologistes. Tu ferais mieux de suivre des cours formels. Rien n’est jamais tard en éducation hein !
      Le principe est simple : écrire, parler, comprendre une langue de communication valable pour ensuite acquérir le statut d’un scientifique. Sa adika amin’ny teny gasy ? Ntso nale !

    • 1er juillet à 10:01 | franc (#9485) répond à tgv_ihany

      Pou rri tu re de mer de tgvay ihan ! fer me ta gueu le à chaque fois que tu t’exprime ici ça sent le trou duc, tousa c à coz de toi ! TU AS DEMOLI MADAGASKAR ET TU AS TUÉ DES BOVIDÉ HUMAINS DANS TON ABATTOIR ta rien à dire ici va te fair en cu ler par tes chi ntok et tes canard à la con ! à chaque fois que tu t’exprime ici ça sent le trou duc !

  • 30 juin à 11:13 | rajoarison (#9522)

    La société civile ne peut elle pas prendre le devant faire ce qu’il faut pour dénoncer avant des drames la situation au Gouvernement, se sont des incapables planqués comme tous ceux du Gouvernement....
    Après pour justifier de leurs incompétences il font un débat.... Pauvres idiots !!!!

  • 30 juin à 11:31 | Turping (#1235)

    L’impartialité de la justice, c’est la justice pour tous et toutes (dixit Socrate et Platon).
    - Si tous les organes institutionnels sont tous corrompus y compris la « justice », avec ceux qui sont censés de la représenter comme les juges, magistrats, c’est le dysfonctionnement total.La justice à deux vitesses, celle des riches d’un côté où on peut acheter l’impunité comme les dirigeants qui n’ont pas besoin de se justifier pour pratiquer les actes de forfaiture, le pouvoir,...
    - Paradoxalement, les voleurs de poule pour remplir le ventre purge leur peine dans une prison déjà surpeuplée où il manque de place. Le problème de Dahalo, et les insécurités n’ont jamais été résolus avec efficacité.
    - N’en parlons pas de la délinquance financière, une problématique où même les tenants du pouvoir sont incapables de trouver une solution palliative.
    - Le Ministre du Travail Jean de Dieu Maharante publiquement avait annoncé le nombre d’emplois fictifs se chiffrant au nombre de 50000, générant un coût mensuel de 20 milliards d’ariary aux contribuables. Il voulait faire recours à la GPEC.Theoriquement, c’était une bonne résolution comme la lutte contre les effets dévastateurs des Dahalos voleurs de Zébus comme les Dahalos en cols blancs.Pratiquement,aucun acte concret allant dans le même sens n’a été constaté,.... en continuant les mêmes rituels, pillages venant de tout azimut.
    Indépendance octroyée sous dépendance afin que le peuple soit opprimé par les élites que la communauté internationale cautionne.

    • 30 juin à 12:01 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : purgent

  • 30 juin à 11:43 | Isandra (#7070)

    Quoi qu’on fasse, veuille constituer, tout cela reste et restera vain et steril, tant que les coupables restent, resteront impunis,...

    Un spoliateur/Dictateur(Ra8) a été condamné pour ses détournements,..mais blanchi comme si rien n’était,...alors qu’il aurait dû faire l’objet de l’exemple de fermeté,...de zéro impunité,...

    • 30 juin à 11:50 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Ndryyy !!!

      Nanin izy no tsy navela nody de nosamborina raha tena sahy tenisany ???!!!

      Maivan-doha mintsy ty loham-balala ty !

      Samia velon’aina !

    • 30 juin à 12:05 | Behantra (#9165) répond à I MATORIANDRO

      Oadray ! i nandra vadikelin’i rambo izany no mba mihezaka eto ?!!

      Dia andao ary atao hoe foridrambo manomboka androany ny iantsoina an’i rambo e !

      I nandra ralalimanga moa dia efa fatadaza raha teo !

    • 30 juin à 12:12 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Raha mbola izahay no teo, hainay tsara ny nanaovan’azy, ...fa saingy ity fitondrana moaka ity no eo, dia izao no niafarany,...

      Izao voa nataony ity fitondrana ity, nanantena fanohanan-dRa8 sy ny ZD, kanefa ambavany fotsiny no azo, ity farany toa misababaka ihany, miandry kendrin-tohana fotsiny hamelezana. Ny lohalaharana manakiana ity fitondrana ity aloha dia ny ZD, ary tena tonga hatrany amin’ny fanompana mihitsy.

    • 30 juin à 13:29 | takaka (#8449) répond à Isandra

      Inona no ataon’ilay foza ireto ? Hamono indray ? Tsy hiverina eo ianareo ê ! Mahaiza mampiasa izay azo tamin’ ny tetezana. Efa leo anareo ny vahoaka. Vonjeo ny eny Antohomadinika sy Ambodin’Isotry mpanendaka fa ireny no azonareo karamaina.
      Veloma any amin’i Losifera.

    • 30 juin à 14:53 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      ianareo no ho latsaka any anaty rano any fa tandremo tsara !

      Sady mamaky ady amin’Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA sy reo marobe mpanohana azy nareo no sady mianakendry mandrangotra an-dry hery vay manta !!!

      Tandremo e !!!

      Sempotra ho azy eo nareo !

      Sa moa enao efa zatra taingi-droa ???!!! Hi ! Hi ! Hi !

      Samia velon’aina e !

    • 30 juin à 15:10 | Belakana (#7721) répond à I MATORIANDRO

      « Taingi-droa » ahoana izany ry Matoriandro ? Hazavao kely amiko azafady fa tsy azoko loatra. Any @ zavatra hafa ny eritreritro.
      Misaotra anao

    • 30 juin à 15:30 | Isandra (#7070) répond à takaka

      Raha izaho aloha no eo amin’ny toeran-dRa8, dia mifantoka amin’ny hampisokatra sy hampandeha ny orin’asany. Fa raha resaka fiverenany amin’ny fitondrana izany dia efa mapamangy sy tsy izy intsony, efa nofafan’ny vahoaka tanteraka ny momb’azy,...

      Ny fozaorana sy valalabemandry rahateo, izay nambaniany, efa vonona hanao izay azo atao, mba tsy hiverenany eo amin’ny fitondrana intsony, efa naloan’ny vahoaka izy, no efa betsaka ny ratsy vitany,...

    • 30 juin à 15:49 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Ra8 izany efa tsy izy intsony,...raha mbola tsy mahay mipetraka eo, dia averinay mivarindronono indray, na mamboly Coco any Sud Af ,....

    • 1er juillet à 11:37 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Belakana

      Inona ary no tsy mazava aminao @zany ???!!!

      Le eritreretinao zay mihintsy no izy !!!!

      Samia velon’aina !

  • 30 juin à 12:09 | ratiarivelo (#131)

    Salama e ! io nidray ra-isandra fa MIREDIREDY vao maraina**** mpanao dika vilana tsy misy hafa @ny Rambo*******ndanitra (mpilelaka) mba ovay @n’izay ry tony ny fijery aaaaaa*** !!fa efa lany andro ity MIVOVO sy WAWaaa lavareny***Marina fa hianao ity ry ISANDRA no : ANKOHOVAVY maneno, ka lazain’ny avoaky ny vavany !!!! ary aza te-hoderain’ny ALIKA,ka mikiky taolana tsy misy hena !!! fa mba mahaiza manaja !!! na dia ati-doha tsikirity aza***** samy tsara

    • 30 juin à 12:28 | tgv_ihany (#9410) répond à ratiarivelo

      Rehefa akoho lahy midororo ve tsy aleo anaovan’ny akoho vavy @ fanaovana azy e. Courage ianao Isandra fa vavan’ny mpitanty rà-kena daholo ireny a.

    • 30 juin à 13:54 | ratiarivelo (#131) répond à tgv_ihany

      Hianareo ry tgv_ihany no : andevolahy maty hariva, ka vovon’ALIKA no anjara tafodronareo*** mahereza

    • 30 juin à 14:26 | Ibalitakely (#9342) répond à ratiarivelo

      Nanomboka ny 2009 dia azy foza ny HAT, ny CST, ny CT, ny HCC, ny Ministère de la Justice, ny Forces Armées-gendarmerie sns dia izay tiany notsaraina @fombany dia notsarainy ary izay tsy tiany tsaraina modiny tsy fantatra dia rano an-dampsin’ny ganagana, soa ihany fa tsy azy ny Communauté Internationale, dia mirehareha ery fa mbola ho tsikorofoan’ny TPI (sy ny CITES) izay vao hangina.

  • 30 juin à 14:29 | olivier (#7062)

    Les sociétés civiles dans l’embarras, sonnent l’alarme

    Il y aurait donc plusieurs sociétés civiles…

    Mais bon réjouissons nous car elles sont toute dans l’embarras..et COMBLE DE TOUT…elles sonnent l’alarme…

    Reste à savoir qui paye les piles de l’alarme…

    Et surtout..

    Qui ASSUME…

    Qui osera dénoncer ...

    Quelle rigolade…..

  • 30 juin à 15:40 | diego (#531)

    Bonjour,

    La Société Civile malgache s’attend sans doute à être consultée par les politiciens avant tous les coup d’état qu’ils vont commettre ?

    La Société Civile malgache est bête et ne comprend pas grand chose :

    - elle ne connaît pas ce qu’un coup d’état, ne connaît pas les intérêts nationaux, pire, je ne vais pas être sympa, n’a qu’une vague idée des conséquences d’une crise institutionnelle sur l’économie et de ce qu’elle pèse sur le budget de l’État malgache.

    Pauvre Madagascar ! Tout le jour, on voit défiler des gens, sous nos yeux, en grande partie, résponsables de la situation politique et économique actuelle, plus important encore, sont donc témoins de la dégradation de la vie des malgache, de l’instabilité, de l’insécurité et surtout de la perte de la souveraineté :

    - le plus frappant, ce que ces gens se disent à leur tour, être victimes d’un regime, d’un gouvernement et des élus qu’ils ont grandement contribuer la mise en place, et la légitimité.

    Ils ne parlent pas, et ne proposent quelque chose quand ils sont victimes des abus à leur tour.....

    Le régime de Mr R. Hery met en place, ni plus ni moins, une institution qui va concurrencer les Institutions judiciaires malgaches.

    Il y aura certainement deux institutions judiciaires à Madagascar :

    - les Institutions judiciaires traditionnelles, envers qui le peuple n’a déjà plus du tout confiance, et cette l’anti-corruption !

    Et cette fameuse institution anti-corruption ? On voit bien qu’elle sera sous le contrôle de la Présidence et la Capitale, et elle n’est pas crée pour les Dahalo ni les trafficants des bois de rose et ceux qui volent Madagascar, mais belle et bien, écoutez bien, je vous donne un rendez-vous :

    - pour les politiciens et les élus, opposants au régime.....et il va y avoir d’intimidation, menaces et même des arrestations spectaculaire avant 2018 !!!!

    • 30 juin à 16:40 | kartell (#8302) répond à diego

      Bonjour diego,

      Cette société civile pour la plupart est à la remorque du pouvoir car chacun sait que ces éminents membres peuvent, un jour ou l’autre avec de la chance, intégrer les rangs d’un nouveau pouvoir….
      D’où sa modération, voir sa grande compréhension vis à vis des réformes proposées et dictées par le pouvoir actuel….
      Mais, ne nous faisons pas d’illusion trop rapidement, ce pouvoir ne réformera rien, il se contentera d’ajuster quelques mesures en fonction de ses propres intérêts et pour faire des risettes à cette chère communauté internationale bâilleuse sous conditions….
      Elle prépare allègrement un système, qui une fois de plus, renforcera l’immunité du pouvoir actuel en cas de probable d’échec électoral futur mais auparavant, elle fera en sorte de chercher à compliquer le retour d’une transition, prête pour la bataille présidentielle, en multipliant les croches-pieds judiciaires à son égard…Ici, il n’a rien de neuf, d’autres l’avaient fait auparavant et ce ne sera que la continuité dans la médiocrité de la revanche et de la vengeance….
      Hery se bat dans ses domaines de prédilection où il a encore la main et de l’influence sachant qu’il peut compter sur des appuis partisans dispersés dans le fatras des institutions du pays, il va en profiter un maximum et se gaver pour se donner une image de « réformateur » !…
      Le terme opposant ne veut plus rien dire, le soutien d’aujourd’hui sera l’adversaire de demain, la frontière n’existe plus tandis que les passerelles sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus utilisées souvent pour des allers et retours monnayés !…
      Réformer un pays dans ces conditions n’est pas raisonnable, ni souhaitable simplement parce parce que ces réformes seront prises par des gens versatiles, influençables et sans objectif réel sauf celui de faire plaisir au monarque régnant !…..

  • 30 juin à 18:07 | diego (#531)

    Bonjour,

    Vous dites sans doute vrai Kartell, mais hélas cela ne fait que confirmer que la majorité des politiciens malgaches est inculte. C’est cette ignorance qui continue à appauvrir le pays !

    Vous savez, si les résponsables politiques avaient une toute petite idée de ce que le pays leur demande quand ils sont élus :

    - le pays serait au moins stable, tout le aurait su dans quelle République on est, il aurait de Budget, des processus électoraux, des calendriers électoraux, et tout le monde connaîtrait sa place, mécaniquement ses droits et devoirs dans la société malgache !

    Les pouvoirs successifs depuis 2002 n’ont jamais arriver à faire digérer au pays la crise Institutionnelle née de l’élection présidentielle de 2001-2002 ! C’était une erreur de ne pas aller jusqu’au bout de processus électoral, toutefois, elle serait surmontable, la preuve est que Ravalomanana a été reconnu par la CI et la France. Mais aucun regime ne sortirait vainqueur d’un bras de fer avec le peuple, si ledit peuple résiste à reconnaître ou pire refuse la légitimité de ses dirigeants, soient-ils reconnus par la CI et les grandes puissances mondiales. C’est un problème de confiance, et rien n’est plus grave en politique et en économie que la Confiance, c’est le moteur de tous :

    - Ravalomanana, Rajoelina et Mr R. Hery ont fait face et font face à ce problème de Confiance !

    D’autres hommes politiques en souffrent aussi ? Peut-être, et je dirais que ce n’est pas spécifiquement un problème Malgache, mais ces trois hommes qui se sont succédés au pouvoir jusqu’à aujourd’hui, depuis 2002 :

    - et dans quel état est leur pays aujourd’hui ? C’est cela la seule question, à mon sens, qui mérite d’être posée et analysée !

    Madagascar a à faire avec des politiciens dont la majorité n’a pas été bien formée, préparée à s’occuper des affaires publiques. Et n’a probablement aucune idée des processus comment gouverner un pays. Eh oui, il faut comprendre tous les processus de gouvernance pour espérer faire évoluer dans le bon sens le pays et restaurer la stabilité politique, par exemple.

    On a besoin d’un ou des ingénieurs pour construire les ponts. Et pourquoi on serait moins exigeant en ce qui concerne les plus hautes fonctions dans le pays ?

    Un ministère et un pouvoir proffetionnels sortiraient Air Mad de la punition qui l’a frappé il y a quatre ans, en moins de six mois. Pourquoi je suis si sur ? Un ministère professionnel aurait su exactement la ou les natures exacts des problèmes et de facto saurait comment s’y prendre pour les remédier.

    Et un président compétant saurait mettre son pays dans une position favorable pour pouvoir évoluer, se moderniser et surtout retrouver une stabilité politique, une paix sociale. Et je me demande aujourd’hui, que fait le président Malgache ? Il ne peut pas et ne pourra pas blâmer quelqu’un d’autre de tout ce qui se passe dans le pays, il n’y a qu’un seul président, et c’est bien lui !!!!

    • 30 juin à 19:03 | kartell (#8302) répond à diego

      Avant de parler de compétences des uns et des autres, celles-ci ne sont pas suffisantes pour réformer ce pays, désespérément statique car de bonnes lois n’ont jamais fait une bonne gouvernance puisqu’elles peuvent être détournées voir restées dans les tiroirs…

      En d’autres termes, c’est la volonté d’une société entière qui doit manifester son intention ferme de vouloir repartir sur des bases saines, voilà, les fondations indispensables à un redémarrage…

      Car imaginer pouvoir arriver au même résultat dans les conditions actuelles où la chasse aux petits et gros avantages est ouverte 24/24 heures, cela reste de l’utopie pure….

      Il faudrait une restructuration entière du schéma politique, chose aléatoire puisque les clans et autres formes de clientélisme sont omniprésents en faisant partie intégrante de la conception du pouvoir dans ce pays..

      En fait, vous cherchez une solution, là, où elle n’existe pas et vous pourrez imaginer toutes sortes de scénarios sans en trouver un seul, de réalisable et pour cause !…

      Nous n’avons pas eu cinquante-six années d’échecs par le seul fait du hasard ou de mauvais président, au mauvais moment, cette mauvaise série avait pris racine au-delà de la colonisation qui n’a fait que mettre entre-parenthèse ce processus destructeur en créant de fous espoirs qui n’ont jamais abouti ….

      La solution du problème ou son maigre espoir d’y parvenir se trouve dans le passé de notre histoire mais ça n’intéresse pas grand monde et puis aujourd’hui, nos gouvernants vivent si bien, malgré tout cela, ils n’ont pas raison de s’en préoccuper comme vous !...

  • 30 juin à 19:58 | diego (#531)

    Bonjour Kertell,

    Je ne suis un pro politicien et j’en ai pas l’intention de le devenir, mais vous vous trompez de penser que je cherche une solution là où il n’existe pas.

    Il faut rester logique et éviter d’inventer. Je prône et je préconise modestement la restauration de l’État et des Institutions et le respect de la Constitution. C’est primordial.

    Je ne pense pas qu’il y ait d’autres solutions pour retrouver la stabilité politique et le redémarrage de l’économie, et surtout regagner la confiance des investisseurs potentiels.

    Cet impératif doit conduire et le pouvoir et la classe politique et la Société Civile malgache à se parler, à trouver des solutions à sortir d’une crise qui est assez durée. Une crise qui a fini par affaiblir l’ensemble des pouvoirs publics du pays, de facto tous les appareils de l’État, partout sur le territoire.

    Il n’est pas normal qu’un pays indépendant n’a plus des processus et calendriers électoraux. Les statuts des opposants et y compris ceux des journalistes et de la Societe Civile sont étroitement liés à l’existence des processus électoraux. Et pourtant, tous les corps des métiers dans le pays semblent ignorer ou pire, ne voient pas du tout ces liens.

    Si le pays était mis sous tutelle de Nations Unis, ce serait déja trop tard. C’est maintenant que la classe politique doit ressusciter l’État et valorise les Institutions et respecter la Constitution, elle a encore, me semble-t-il, le temps de s’organiser :

    - il ne faut pas que le pays se présente en 2018 dans l’état où il se trouve aujourd’hui.

    Ce serait la catastrophe si Mr R. Hery persistait ????

    • 30 juin à 22:30 | diego (#531) répond à diego

      Bonjour,

      La pire insulte qu’on puisse faire à l’intelligence malgache c’est d’imaginer qu’il n’y ait plus des solutions ou points des scénarios pour sortir le pays de la crise institutionnelle qui le handicape.

      En politique, il y a toujours plusieurs scénarios pour sortir d’une crise, quelque soit sa nature, politique, économique, ethnique, et au-delà !

      La classe politique, les politiciens, les élites et les partisans des uns et des autres ne trouvent pas encore la nécessité ou l’urgence de se parler, la crise peut donc durer. Ces gens peuvent continuer comme cela, autant qu’ils veulent, mais il ne faut pas croire que la CI va vouloir continuer à soutenir les élus d’un tel pays.

      Tôt ou tard, l’État n’aurait plus qu’une infime rentrée d’argent, mécaniquement il ne peut plus rien faire du tout, zéro dotation :

      - que vont devenir les provinces, les grandes villes en ce moment là ?

      Les choses sont plus simples qu’elles n’en ont l’air, trois choses à entreprendre immédiatement :

      - un, il faut renforcer, deux, solidifier et trois réhabiliter l’État !

      Partout, en province et dans toutes nos grandes villes. L’autorité de l’État doit être vu, compris et senti par toutes et tous les citoyens du pays. La prémière chose que les voaygeurs ou les touristes voient en arrivant dans un pays qui ne sont pas le leur :

      - c’est la Douane ! Elle est la prémière institution qui exerce l’autorité de l’État dans un pays souverain.

      Voilà ce que j’appelle « autorité » de l’État par exemple !!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 139