Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 09h56
 

Economie

Business

Les secteurs d’activités les plus prometteurs

lundi 11 avril | Yvan Andriamanga

De nos jours, on parle beaucoup de l’esprit entrepreneurial et pour un jeune pays comme le nôtre, c’est très bien ! Mais il faut encore savoir dans quoi s’engager, ci-après donc les secteurs classés prometteurs pour cette année.

Faire du commerce sur le net : nous sommes dans l’ère de la technologie. Tout est possible par le biais de l’internet et l’e-commerce est un domaine très en vogue, surtout dans le domaine de la vente en privée. Mais il y a encore beaucoup à inventer, en particulier en matière de fourniture de service.

La santé : outre la vente des gadgets électroniques comme le testeur du niveau d’insuline et la pèse personne, la cigarette électronique est actuellement un marché plus que prometteur. Il se fait de créer des petits bars de distribution de cigarettes électroniques et de cartouches. Par ailleurs, prendre soin de soi est également une idéologie à la mode. Et qui dit prendre soin de soi dit alimentation saine et équilibrée. On parle ces temps-ci de gluten, d’allégé et de « moins de matière grasse ».

L’écologie : c’est tout ce qui touche la gestion de l’énergie et des ressources naturelles, au recyclage et à la lutte contre la pollution également.

Le transport : c’est un marché prisé, surtout dans le secteur du tourisme. Mais ne nous mentons pas, si vous êtes à Madagascar, il vous faudra de l’énergie, de l’audace mais aussi un relationnel bien étendu.

Les personnes âgées : ici, le domaine de l’hospice n’est pas encore très intéressant car il existe toujours la barrière de la culture à Madagascar. Donc, on parle ici surtout de l’aide à domicile pour les plus aisés et des touristes : adapter leurs voyages et leurs activités.

Le tourisme : là, il faut bien réfléchir dans quoi on s’engage car on peut tout aussi bien parler de monter une table d’hôte, une auberge ou un concept tout nouveau. On peut cibler une certaine minorité et proposer des produits adaptés.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 11 avril à 09:13 | Noue (#2427)

    A Madagasikara , il y a encore beaucoup , beaucoup de travail à faire !

    Faut absolument d’abord sortir de cette vie « moramora » car on aurait jamais rien et on n’avance point !

  • 11 avril à 10:56 | dominique (#9242)

    laissez moi rire le commerce avec l’internet oui c’est très bien mais comment un malgache peut payer un abonnement 7/7 et 24/24 car pour cela il faut toujours être connecté c’est ici un prix de fada !!! ensuite comment livrer les clients ??? les trois quart n’ont même pas une adresse postale valide dans toutes les villes !!! et en plus un réseau routier fiable pour livrer !!!!! sans compter la Girama toujours en délestage ou panne dans les petites villes ; ensuite qui va livrer ?? 80% des objets serons détournés avant même que le client en voie la couleur ..... en Europe ça fonctionne très bien mais tout est réglo du début a la fin ; demandez en Europe a un vendeur sur le Net de livrer a Madagascar !!!!! il vous répondra :: : partout ou vous voulez mais la bas jamais !!!! tout sera détourné !!! voila sa réponse .... j’en ai fait l’expérience pour une Tv ... NON ici c’est une EDUCATION totale a refaire ... tout l’article c’est vraiment a en rire en tous points ...

    • 11 avril à 11:36 | Dadabe (#9116) répond à dominique

      Malheureusement, vous avez parfaitement raison. On reparlera de l’e-commerce dans une trentaine d’années, peut-être...

  • 11 avril à 15:11 | Turping (#1235)

    On peut parler du business lucratifs si les rares autochtones malgaches parviennent à le faire/ en dehors des étrangers.
    le tourisme + Chambres d’hôtes à condition que le problème sécuritaire soit réglé .
    - L’ écologie relève du civisme et de l’éducation liée à la gouvernance et le ne avancement avec la mentalité y afférente .
    - La santé : la cigarette électronique n’est qu’un mensonge commercial pour berner la population .Le mieux c’est d’arrêter de fumer si la volonté sera au rendez-vous .Le reste sera difficile à prouver une certaine garantie de prestation.

  • 11 avril à 18:28 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Sans oublier évidemment les activités qui ont pignon sur rue à l’heure actuelle :
    - Le marchand ambulant qui attire presque tout le monde.
    - La création de sectes religieuses.
    - Les salons de massage.
    - Les dépannages en tous genres (des portables, des ordinateurs, des télévisions, des véhicules à 2, 3, voire à 4 roues et plus).
    Evidemment tant qu’elles restent toutes dans le secteur informel car autrement ce sera la mort lente.

  • 18 avril à 19:27 | Neway (#9523)

    Le titre laisse à rêver mais de mon humble avis.
    Comment peut-on parler d’économie stable, prometteur et en développement :
    - Quand le pays est le plus corrompu au monde
    - Quand le système éducatif est des plus instable et bas au monde
    - Quand près des 95% de la population est à des années lumières de l’économie active et agressive d’aujourd’hui (bon j’avoue, elle subit mais delà à dire active, laisse à réfléchir)
    - Quand je ne compte plus le pourcentage d’analphabètes et de gens illettrés du pays
    - Quand la culture malgache est en total déconnexion de l’administration à la française qui la dirige
    - Quand le peuple s’aime à ignorer toute discipline et autorité
    - Et j’en passe.....A vous de compléter
    Alors excusez-moi mais, sans vouloir être pessimiste pour ce beau pays et sa population, aligner secteurs promoteurs et Madagascar dans une pensée idéaliste d’une réalité en fort déclin, c’est un peu se mentir et ignorer le danger d’une disparition totale de l’âme malgache dans ce siècle même.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 364