Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 02h32
 

Environnement

Les sachets plastiques interdits à partir d’aujourd’hui

jeudi 1er octobre 2015 | Léa Ratsiazo

Selon la loi en vigueur, la production, l’importation, la commercialisation ainsi que l’utilisation des sachets en plastique de moins de 50 microns, sont interdits à partir de ce 1er octobre sur tout le territoire de l’île. La production et l’utilisation de sachets supérieurs à 50 microns sont permises car elles peuvent être utilisées plus longtemps.

Prévu depuis un an, ceux qui ont été habitués à utiliser des sachets en plastique sont désemparés. Certains commerçants affirment qu’ils ont encore un bon nombre de stocks qu’ils ne savent pas comment faire. D’autres par contre ont prévu des solutions de rechange depuis plusieurs semaines.
Aussi, certains, boulangers sont revenus au bon vieux emballage en papier, tandis que certaines grandes surfaces optent désormais pour les sachets en plastique biodégradable mais désormais payants si auparavant ils étaient gratuits. Les ménagères, quant à elles, reviennent au bon vieux panier en fibre naturelle ou en tissu.

Le ministère de l’industrie précise que cette filière fait travailler des milliers de personnes, raison pour laquelle la production et l’utilisation des sachets plastique de plus de 50 microns sont encore en cours. Ceci permettra aussi sûrement d’intéresser les usagers aux produits naturels issus de l’artisanat malgache.

13 commentaires

Vos commentaires

  • 1er octobre 2015 à 09:42 | vohitsara (#8896)

    Koa ahoana moa hoy ilay Prof iray izay ?

    « Efa misy fandrosoana hita-maso sy tsapa-tanana. Tohizo ! »

  • 1er octobre 2015 à 14:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Chapeau à ce régime qui a pris la meilleure solution pour lutter contre les pauvres (les vendeurs de sachet plastique ambulant et les utilisateurs de ces sachets) au lieu et place de la lutte contre la pauvreté.

  • 1er octobre 2015 à 17:34 | bema (#828)

    Nos autorités ne font que taper sur les pauvres. On interdit les posiposy, les sarety, les mpivarotra amoron-dalana, l’usage des sachets plastiques,etc.... Ces interdictions touchent plus de 80% de la population et jamais un travail en amont ni d’autres solutions alternatives. Il n’y aura jamais de paix sociale et la violence ne fait que monter. Les daholo commence à tirer sur les hélicoptères maintenant. Nos cadres sont - ils conscients de leurs rôles ?

    • 1er octobre 2015 à 20:21 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à bema

      Des cadres ?
      Ou cela ?
      Je ne vois que des parvenus ,fiers et orgueilleux et prédateurs du peuple !

    • 2 octobre 2015 à 19:12 | el che (#344) répond à bema

      bema ;

      Il y a dans la mer l’équivalent de 5 fois la superficie de Madagascar en sacs plastiques.... Madagascar ne fait qu’appliquer une mesure planétaire pour lutter contre la pollution. On devrait applaudir cette fois-ci.
      Qui plus est, on voit réapparaitre nos sobika en satrana, zozoro, erana,etc... A court terme, cela créera des milliers d’emploi.

      Cordialement

  • 2 octobre 2015 à 06:20 | regisson (#7075)

    bonjour

    les petits sacs plastiques interdits a Mada comme ailleurs est une chose excellente.

    Par contre il est dommage qu’une information n’est pas eu lieu pour expliquer aux usagers la raison ET surtout comment remplacer cela.

    Si les gens reviennent a des emballages plus classiques comme le panier en osier et autres ..

    cela relancera les emplois dans la vannerie..

    Les paniers sont chers, certes, mais nous pouvons le garder très longtemps..

    en esperant que cela soit d’un impact reel, car personne a Mada n’aime suivre les règles.

    • 2 octobre 2015 à 19:14 | el che (#344) répond à regisson

      Cette interdiction a été vulgarisée à la radio et à la télé depuis un an. Il n’y a pas eu de surprise donc

  • 2 octobre 2015 à 08:59 | Rakoto (#9043)

    Les sachets en plastique, de surcroit de mauvais qualité, sont polluants, il se dispersent dans la nature et s’insinuent plus encore dans tout l’environnement, pour terminer finalement dans notre propre organisme.
    Il a été laissé un an d’application pour que les gens reviennent ou se préparent.
    Ma grand-mère utilisait des paniers pour faire des courses, cela est-il quelque chose d’inutilisable pour certain, j’en doute.

  • 2 octobre 2015 à 10:19 | liliquilit (#7755)

    Excellente mesure. Les sachets en plastique à Jumbo sont désormais en vente au prix de 300 ariary et sont biodégradables. J’imagine que le mouvement suit au niveau des petits commerces. En circulant hier dans Tana, j’ai eu comme l’impression que les rues étaient plus propres, moins de déchets plastiques...

    • 2 octobre 2015 à 16:21 | gasy telo (#9230) répond à liliquilit

      ce n’est qu’une impression !!!!Moi aussi j’ai circulé hier figurez-vous, les rues étaient dans le même état que je les ai vu deux jours avant. C’est-à-dire quand l’usage des sachets était encore autorisé !
      Je ne sais pas si nous voyons les choses de la même manière, ou je vous laisse le bénéfice du doute et vais penser que vos yeux ne sont pas au meilleur de leur forme ! je vous souhaite une meilleure sante ainsi que du bonheur car la loi semble vous apporter beaucoup de plaisir. Je vous aime tellement ! Sachez que votre commentaire m’a permit de m’éclater !!! pour cela MERCIII !!! BISOUS BISOUS GOSSIP GIRL

    • 2 octobre 2015 à 21:39 | liliquilit (#7755) répond à gasy telo

      Si je vous fais rire, gasy telo, je m’en réjouis, cela n’est pas donné à tout le monde en cette période morose. Plus sérieusement, j’ai eu l’impression non pas que Tana était plus propre, mais que moins de sacs plastiques trainaient dans les rues, je corrige ! Alors j’ai peut-être besoin de lunettes et je vais peut-être vite en besogne, mais il me paraît évident que cette mesure portera ces fruits rapidement. A partir du moment où l’importation et la vente de sacs plastiques sont suspendus à Madagascar, que les sacs plastiques autorisés sont vendus au prix de 300 ariary, cela m’étonnerait fort que les Malgaches jettent leurs sacs plastiques dans les rues, auxquels cas ces derniers seraient aussitôt récupérés par les 4’mis et revendus, tant mieux pour eux ! En tout cas, cette mesure était appliquée dans les supermarchés dès le 1er octobre, et c’est une bonne chose. Que les informels écoulent leurs stocks, c’est bien normal, mais connaissant la débrouillardise malgache, cela m’étonnerait pas qu’ils revendent leur sacs plastiques illégaux à la ménagère désemparée dans quelques jours. Je ne me rejouis pas de cette loi par unique amour de la loi, mais parceque c’est une excellente mesure pour préserver l’environnement (ou ce qu’il en reste) à Madagascar. A Tana, ces sacs polluent et obstruent les canalisations qui sont une des causes des terribles inondations que nous venons de connaître récemment. En province et dans les villages, c’est un vrai spectacle de désolation de voir ces déchetteries à ciel ouvert. Et que dire de l’éco-système marin, une véritable catastrophe. J’étais la semaine dernière à Majunga, c’est ultra-pollué, les touristes peuvent admirer les couchers de soleil, mais pour la baignade, faut avoir le coeur bien accroché et savoir slalomer entre les sacs plastiques ... Bref, je signe et persiste, l’interdiction des sacs plastiques est une excellente mesure qui (pour une fois !) aura des impacts rapides à Madagascar, RDV dans 1 mois !

  • 2 octobre 2015 à 11:19 | negusti (#1339)

    L’interdiction des sacs en plastique est une bonne chose pour notre environnement en général surtout marin. Cela devrait avoir une retombée positive sur le tourisme, donc notre économie car ces sachets plastiques polluent nos côtes et est un fléau pour la biodiversité. Le pays a déjà du mal à gérer les déchets, ordures etc, la prohibition de la mise en circulation de ses sacs en plastique pourrait diminuer son impact négatif dans la nature. Un autre aspect positif aussi est l’incitation aux productions locales en fibres naturelles. Certes, certaines personnes vont perdre leurs marchés mais je salue tout de même ce geste courageux car les bénéfices publics sur le long terme sont plus importants que les désavantages sur le court terme, notamment en terme de pertes de revenus pour certains.

  • 4 octobre 2015 à 15:42 | SNUTILE (#1543)

    Les amendes vont aller bon train si pas de ’sac de 50 microns qui sont permises car elles peuvent être utilisées plus longtemps.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 94