Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 septembre 2016
Antananarivo | 16h03
 

Société

Environnement

Les sachets plastiques et la propreté

lundi 18 avril | Yvan Andriamanga

« Pour la préservation de l’environnement et pour assainir nos rues, les sachets en plastique de moins de 50 microns sont désormais interdits de vente » ; telles étaient les raisons de la disparition des sachets, il y a de cela quelques mois. Depuis, la population a commencé à faire usage d’emballages en papier ou emmène directement des paniers provenant de leur maison. Pourtant, cela fait maintenant quelques semaines que de nouveaux petits sachets fins, transparents envahissent le marché. Avant, ces emballages-là servaient dans les grandes surfaces pour emballer le pain. Maintenant, ils servent à tout, de chez l’épicier du coin jusqu’à nos vendeurs de « hani-masaka ». En effet, on les utilise aussi bien pour porter le riz et la viande, que pour emballer les sandwichs et les pommes frites.

Le problème avec ces sachets, c’est qu’ils sont comme leurs prédécesseurs, ils envahissent les rues, bouchent les égouts… bref, détruit l’environnement. En fait, pour être plus précis, ce ne sont pas ces sachets qui salissent l’environnement, ce sont ses utilisateurs. Interdire l’utilisation des sachets en plastique sous prétexte qu’il faut assainir n’est pas valable, c’est plutôt la mentalité de tout salir des consommateurs qu’il faudrait assainir. Par contre si la raison de leur interdiction vient du fait qu’ils ne sont pas recyclables, là c’est bien plus que valable.

Donc, pour un changement plus radical et durable, il faudrait éduquer nos compatriotes par rapport à l’hygiène et la propreté, quitte à utiliser « les bâtons et les carottes ».

1 commentaire

Vos commentaires

  • 18 avril à 09:09 | Noue (#2427)

    "Donc, pour un changement plus radical et durable, il faudrait éduquer nos compatriotes par rapport à l’hygiène et la propreté, quitte à utiliser « les bâtons et les carottes ».

    Il y a du pain sur la planche ! asa re raha mba ho possible zany ?

    « c’est plutôt la mentalité de tout salir des consommateurs qu’il faudrait assainir. »

    Fahazaran-dratsy io , hélas !! ny dahalo aza natao izay hoe hampiova fo fa eee ! tsy lasa ee !

    mbola ho ela vao mety hiova io fahazaran-dratsy io na mety tsy hiova mihintsy aza !

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 290