Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 16h25
 

Economie

Les procédures retardent le déblocage des aides financières extérieures

mardi 11 novembre 2014 | Léa Ratsiazo

« Non, le robinet des aides extérieurs n’est pas fermé. Les aides financières extérieures sont acquises », affirme le directeur général du Trésor, Orlondo Robimanana. Si elles ne sont pas encore versées dans la caisse de l’État, c’est pour des raisons de procédures. La Banque africaine de développement, la Banque mondiale, l’Union européenne ou la France ont tous promis d’aider la Grande Ile. Mais ce sont les procédures propres à chaque institution qui retardent le déblocage, c’était toujours comme cela affirme le DG du Trésor, il n’y a rien d’anormal dans le traitement des dossiers.

Après l’accord proprement dit, le dossier passe pour approbation devant le conseil d’administration ; s’ensuit la signature puis la ratification auprès du Sénat ou d’autres institutions en fonction du bailleur de fonds et ce n’est qu’après qu’aura lieu le déblocage des fonds au sens propre du terme. « En attendant, nous ne restons pas les bras croisés mais cherchons toujours à faire fonctionner l’État » selon le DG du Trésor.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 11 novembre 2014 à 09:28 | jansi (#6474)

    Les procédures cela se gere. Du côté des bailleurs comme celui du pays. On peut ne pas traîner si on veut.
    Parmi les procédures, il y a aussi les fameuses conditions. Quand la promulgation d’une loi ou d’un décret est incluse parmi les conditions par exemple, ou bien quand il s’agit de mettre en place un service ou une organisation préalable, il faudrait bien compter sur les ministères concernés ou encore les députés certes bien trop occupés à augmenter leurs privilèges.

    C’est pareil côté bailleurs. Certains ne veulent plus travailler à l’approche de Halloween ou de Noël. On peut justifier l’urgence. Mais il ne faut rien espérer. Sans parler des vacances d’été n’est çe pas ?

    • 11 novembre 2014 à 10:03 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à jansi

      Justement Rajaonarimampianina et la Bande à Rabary-Njaka,PAR AMATEURISME se trompaient sur les questions de PROCEDURES des bailleurs de fonds.....et l’intelligent ORLANDO ROBIMANANA evite là de detailler le fond de sa pensée....( le poste de DG de Tresor ça se gere....)

      La bande des IGNARES à IAVOLOHA pensait au depart que le seul DOCUMENT de la PGE suffit pour ouvrir les robinet financier des PTF (lire partenaire technique et financier)....

      Le processus procedurieur des bailleurs exige de DOCUMENT DE CADRAGE DE BASE QUI TABLE SUR LE LONG- MOYEN TERME avec DES INDICATEURS OV (objectivement verifiables sur les EFFETS/IMPACTS) et c’est maintenant seulement que IAVOLOHA essaie d’engager le processus d’elaboration A LA VA VITE du PND BANCAL(Programme National de Developpement) dont la traduction en politique sectorielle et encore le processus de sa traduction budgetaire et la negociation de financement avec les PTF sur cette base va necessiter encore un facteur TEMPS misimisy......

      Le President HERY a declaré à ADISS ABEBA qu’il va organiser une conference internationnale avec les bailleurs de fonds de Madagascar pour constituer un BASKET FUND des projets d’urgences sur la relance de Developpement de Madagascar dans le contexte de l’Apres-crise mais cette declaration comme tant d’autres restait sans suite alors cela aurait du etre une SOLUTION INTERMEDIAIRE en attendant le bouclage du PND .....

      Mais la procedure des bailleurs est une chose mais la VOLONTE POLITIQUE A MADAGASCAR aussi est une autre.....

      Politique politiCHIENNE oblige !

    • 11 novembre 2014 à 14:08 | Eloim (#8244) répond à Boris BEKAMISY

      Vous méritez peut être la place d’un haut conseiller spécial du PRM HR avec vos théories dont personne n’en saissit même pas. Malgré mes connaissances qui travaillent en étroite collaboration avec le Min Budget, j’ai pas encore vu le contenu du PND en question. C’est pourquoi je ne peux rien vous dire si’il y a des points essentiels à ce que vous dites là omis ou expressément oublié pour que vous puissiez juger ce que vous dites bandes d’ignares chez la présidence.
      La question qu’on devra poser d’abord est-ce qu’il y a concordance entre le PGE et ce PND, d’un et de deux est-ce que tous les contenus que ce soit du PGE ou du PND reflètent les conditionnalités exigées par les bailleurs et méritent soumission et succès de a procédure en question.
      Communément les conditionnalités : bonne gouvernance, stabilité politique et démocratie. Vous n’aimez pas la réconciliation nationale dont j’insiste car celle-ci garantit la stabilité politique et non à ce que vous insinuez tout le temps avec vos raisonnement partisan, acquittement de Ra8.

    • 11 novembre 2014 à 16:33 | Jipo (#4988) répond à Eloim

      Le grand bekatsisy est de retour ...
      Il n’ a jamais été pour Ravalomanana, bien au contraire , un pur & dur de la bande à l’ oiseau nocturne, qui est vite retourné à sa place, celle qui n’est pas diurne, comme tous marginaux inadaptés au travail de jour , à la société tout simplement .

    • 11 novembre 2014 à 18:44 | Gérard (#5118) répond à jansi

      Les grands espoirs génèrent toujours de grandes désillusions (Poutine).
      Ce qui veut dire que les promesses n’engagent personne, surtout pas les pays qui sont désormais eux-même en crise comme par exemple la France.
      Il serait vain d’attendre des aides qui de toute façon s’évaporeraient comme une goutte d’eau versée sur une pierre brûlante. Ou encore de verser de l’argent dans un seau sans fond. C’est terminé les aides qui venaient de partout, car les véritables richesses de Madagascar sont parties en fumée et bientôt les dix ou quinze pour cent de sites non touchés seront également détruit par manque de sérieux des différents gouvernements.
      Celui qui s’illusionne que Madagascar est le nombril du monde...se trompe énormément car 99% de la population mondiale n’a jamais entendu parler d’une île qui s’appelle Madagascar.

  • 11 novembre 2014 à 09:41 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalamo alaikoum

    La faute au retour à l’ordre constitutionnel (la conditionnalité de la CI depuis 5ans) à la croisée des chemins donc cessons de rejeter la faute aux autres/à nos partenaires financiers : prenons nos responsabilités et analysons les blocages à la source au lieu de tourner en rond comme d’habitude.

  • 11 novembre 2014 à 10:51 | ramaso (#7441)

    LE regime DU PRM HERY ne doit pas compter sur ces aides exterieures pour le DVPT de MADA,comment voulez vous que LA BAD-BM-L´UE et LA FRANCE vont debloquer ces aides financieres,ils savent tres bien que :- c´est pour satisfaire les privileges des DEPUTES qui ne cessent tjrs pas d´en revendiquer,maitenant un salon VIP SPECIAL POUR LES DEPUTES A IVATO car leurs honneurs sont en jeu,encore une machine de corruption qui a coüte 60Millions d´AR— la gabegie au sein de la JIRAMA avec 20Milliards d´AR de perte/mois,donc tout ca freine le deblocage de ces fameuses aides exterieures qui enfin de compte vont combler les lacunes causees par les corruptions de tout genre sur tous les echelons dans les administrations de L´ETAT,mais pas du tout a financer le DVPT DE MADA,il n´y aura pas de DAFEX,aide toi et...

    • 12 novembre 2014 à 22:26 | mandinika (#4014) répond à ramaso

      Salon pour des-putes peut etre

  • 11 novembre 2014 à 16:25 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    A propos de la crucifixion l’épisode suivant : « Les juifs traînèrent Îsâ à un endroit où ils avaient préparé une croix pour le crucifier, et un grand nombre de juifs se rassemblèrent autour de lui. Ils avaient un chef nommé Yesûʿa, qui était également parmi eux. Quand ils voulurent attacher Îsâ à la croix, Dieu l’enleva à leurs regards et donna la forme et l’aspect de `Îsâ à Yesûʿa, leur chef. […] Quand ils regardèrent, ils virent Josué entièrement ressemblant à Îsâ, et ils le saisirent. Il dit : « Je suis Josué ». Ils répondirent : « Tu mens ; tu es Îsâ, tu t’es dérobé à nos regards par la magie ; maintenant la magie est passée et tu es devenu visible ». Il protesta en vain qu’il était Josué ; ils le tuèrent et l’attachèrent à la croix. Quant à Îsâ, Dieu l’éleva, au ciel comme il est dit dans le Coran : « Ils ne l’ont pas tué et ils ne l’ont pas crucifié, mais ce n’était qu’un faux-semblant » ». (Coran IV, 157) ; cf. Tabarî, La Chronique, De Salomon à la chute des Sassanides, Éditions Actes Sud, p. 114

    • 11 novembre 2014 à 16:35 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Tiens 1 p’tit coup d’ y revenez-y ?

    • 12 novembre 2014 à 11:48 | Isambilo (#4541) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Je préfère l’original (le nouveau testament) à l’oeuvre d’un revanchard qui s’est fait jeter de la Mecque..

  • 12 novembre 2014 à 17:36 | ravel (#4625)

    SA NY TANY TAN DALANA ,NY MPANAO RATSY HAVELA HIRIARIA NY TSY MANANTSINY GADRAINA ?

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 341