Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2016
Antananarivo | 06h30
 

Diplomatie

16è sommet de la Francophonie

Les pré-requis techniques remis au comité d’organisation qui est à pied d’œuvre

jeudi 28 mai 2015
JPEG - 65.5 ko

Le président Hery Rajaonarimampianina a réitéré que Madagascar est prêt à relever le défi de faire du 16è Sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) que le pays accueillera le mois de novembre 2016, une réussite car, a-t-il souligné, nous disposons des talents et de la volonté qui feront la différence, sans oublier l’accompagnement de l’OIF et des pays membres de la grande famille de la Francophonie ainsi que l’installation prochaine du bureau de l’organisation pour la région Océan Indien à Antananarivo qui constitue un atout supplémentaire. Ce sont là l’essentiel de ses propos lorsqu’il a reçu ce 27 mai 2015, la délégation de l’OIF conduite par Jacques Bilodeau, président du Comité de pilotage du 16è sommet, accompagné de Malik Sarr, ambassadeur de l’OIF et représentant permanent auprès de l’Union Africaine et de la Communauté économique pour l’Afrique des Nations Unies, venue lui remettre les pré-requis techniques afférents à cet événement. Ce document standard en matière de réalisation et de gestion de tels événements permettra à la partie malgache de parfaire les préparatifs dans ses moindres détails.

JPEG - 103.8 ko

La rencontre qui s’est déroulée au palais d’Iavoloha a permis au président national du Comité d’orientation, Hughes Ratsiferana, également membre du Comité national d’organisation, de présenter les grandes lignes du travail déjà engagé depuis quelques mois ainsi que les perspectives planifiées dans tous les domaines, qui visent un accueil dans les règles de l’art. Cécile Manorohanta, présidente du Comité scientifique et Mamy Rajaobelina, délégué général chargé de la gestion et la réalisation de toutes les activités du Sommet, ont donné des explications sur les activités des différentes commissions mises en place (sécurité, santé, infrastructures, logistique...). Tous deux ont mis l’accent sur les avantages et les retombées positives qu’induiront l’accueil de ce sommet pour le pays. Constructions de nouvelles villas pour l’accueil des délégations, de nouvelles routes, agrandissement de l’aéroport, constituent un aperçu des infrastructures qui resteront et qui se conjugueront avec les travaux d’embellissement de la ville.

Recueilli par Bill

2 commentaires

Vos commentaires

  • 28 mai 2015 à 11:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Le sommet de la FRANCOPHONIE,à Madagascar,cela fait plus de 15 ans que j’en rêve.

    Cette fois-ci,Madagascar abritera le sommet de l’OIF,en 2016.
    Bonne chance !!

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 29 mai 2015 à 10:37 | leclercq (#4410)

    Bonjour
    Même pas honte !!!! quand on sait l’état de délabrement des routes de Tana , sans parler des immondices qui encombrent les trottoirs , sans oublier hélas des enfants en guenilles qui mendient un peu partout et qui font tâche et j’en passe et des meilleurs , à moins que les autorités les chassent ou pire les feront interner durant ce sommet !!!TU PARLES D’UN DEFI , c’est du n’importe quoi,comme d’habitude ,ça c’est vraiment du « MALGACHE » pur et dur, rien à mettre sous la dent mais se permet de se pavaner en costume et toujours avec un tel portable scotché à l’oreille , c’est hélas une des images entre autres qui m’a fortement marquée lors de mon séjour il n’y a pas longtemps .

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 127