Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2016
Antananarivo | 14h44
 

Transport

L’aéroport de Toliara et les normes

Les opérateurs touristiques s’informent

lundi 18 avril | Bill

Selon l’Ortu ou Office régionale du tourisme de Toliara qui informe ses membres sur le développement de l’aéroport de Toliara, le niveau de protection de l’aéroport de Toliara a été élevé avec le retour du B737-800, car il est passé du niveau 5 (un camion pompier de 5 400 litres) au niveau 6 (2 camions de 7 800 litres). Le stock d’eau a été multiplié par deux (15 600 litres), c’est-à-dire deux fois la quantité d’eau embarquée par les camions citernes. C’est le minimum exigé par l’ l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). La piste actuelle d’une longueur de 2000m et dont la largeur fait 30m, est en mesure d’accueillir le B737-800 ; par contre elle aura besoin de renforcement notent les responsables de l’aéroport puisque la portance actuelle de « 37/F/B/X/T » est inférieure à « l’ACN=44 du B7 737-800 ».

L’ACN est un système international normalisé élaboré par l’OACI qui vise à fournir des renseignements sur la résistance des chaussées aéronautiques et qui permet de ce fait de juger de l’admissibilité de chaque aéronef en fonction de sa charge et de la résistance des chaussées. Autrement dit, des paramètres de base, dont la résistance actuelle de la piste ne permettrait pas la pleine charge du B737-800.

Pour le développement de cet aérodrome, le système de balisage, actuellement portatif, est en cours de rénovation. Il sera remplacé d’ici quelques mois par un balisage électrique fixe, selon l’ADEMA. Quant aux autres équipements de navigation au sol, il semble qu’ils répondent aux normes, excepté l’emprise de l’aéroport : cet aéroport de Toliara n’est pas encore clôturé, il mesure 18 200 mètres.

L’ADEMA a déjà déposé auprès de la BAD et d’autres bailleurs de fonds un projet pour l’extension et le réaménagement de l’aéroport de Toliara. Il s’agit du renforcement des chaussées aéronautiques, de l’extension du tarmac, de l’extension de la largeur de la piste jusqu’à 45 mètres contre 30 mètres actuellement, de l’extension du terminal passager et du parking autos, de l’acquisition d’un nouveau camion pompier complémentaire, de l’amélioration des équipements de navigation aérienne, et de la construction d’un nouveau château d’eau.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 18 avril à 08:27 | Noue (#2427)

    « dont la résistance actuelle de la piste ne permettrait pas la pleine charge du B737-800. »

    donc ce n’est pas encore au point de risque de s’écrouler ? ou s’affaisser ?

    il y a encore pas mal de chose à faire on dirait mais ça va venir , mandroso ka

    • 18 avril à 11:00 | manga (#6995) répond à Noue

      Ankoronga ne repond pas aux normes exigées par l’OACI tant sur le plan technique que dans le domaine sécurité. Les équipements sont les moindres quand il s’agit de manque récurrent en matière d’incendie et de secours à personne.
      Le compartimentage fait défaut et il s’avère difficile de distinguer les passagers des accompagnateurs.
      Le GTA qui s’occupe des bagages fait plutot office en mettant en porte-à-faux la brigade territoriale qui est représentée par la PAF.
      La base militaire ne fait pas forcement partie des conditions stipulées.
      Quant à vouloir accueillir une flotte de telle envergure, il faut déjà penser à ceux ou celles qui vont occuper les sièges, et ce ne seront jamais sur lesdits hommes d’affaire ou le conseil décentralisé des membres de gouvernement qu’on peut compter.
      L’auberge de la table, Anatsono, Anakao, Sarodrano, ainsi que ceux qui longent le nord : Mangily jusqu’à Andavadoaka sont réputés de par leur potentialité, mais touristiquement parlant, le chef-lieu est encore loin de rivaliser Tolagnaro.
      Ceci etant : Mahaleo ny sarany ve ny vidiny ?

    • 18 avril à 14:21 | glagoute (#8954) répond à Noue

      Bonjour ,
      Qui peut me dire pourquoi le dernier Atr et le b737-800 acquis ne sont pas peints aux couleurs d’air Madagascar et pourquoi le sigle « AIR MADAGASCAR » est il fait au moyen d’un film autocollant ?
      En prévision de quelque chose ??????

    • 18 avril à 15:11 | Noue (#2427) répond à glagoute

      Bonjour glagoute,

      je n’en ai aucune idée ! et vous avez raison , je n’ai même pas remarqué !

    • 18 avril à 20:56 | saint-augustin (#9524) répond à manga

      Bonjour à tout le monde
      Tuléar ou région atsimo andrefana a un potentiel touristique phénoménal.
      Anakao,la presqu’île de Sarodrano,la grotte d’eau douce de Sarodrano,la source d’eau douce de Andoharano surnommée l’aquarium,c’est paradisiaque.
      Anantsono ou Saint Augustin est une baie qui a son histoire ,découvert par les européens en 1624.
      L’école primaire de Saint-augustin a sorti des hommes et des femmes qui ont servi et servent encore la République ;
      Anakao,Soalara sud,Sarodrano font partie de la commune de Saint-Augustin,
      La commune de Saint-augustin , c’est le meilleur de Tuléar ! la route doit être aménagée.à bientôt !

    • 18 avril à 21:22 | Bena (#2721) répond à saint-augustin

      rolland est maintenant en charge du tourisme. ses expériences sur le colmatage des rues de tana seront utiles pour toliara, à reprendre par semaine. si nécessaire, comme ul-riche est au chômage, il peut gérer cet aéroport avec son immense talent.

    • 18 avril à 21:47 | Bena (#2721) répond à Noue

      ce sont des gens qui ont pour habitude d’accaparer tous ce qui appartiennent aux autres : carrières de mines, avions, terrains, épouse, marchés publics, inauguration, discours, idées, ... donc pas étonnant.

  • 18 avril à 09:15 | LastNews (#7556)

    Pourquoi louer un avion ( B737-800) de telle capacité si on ne peut pas l’optimiser ?
    N’est il pas plus simple d’évaluer avant location les capacités des infrastructures existantes au lieu de faire l’aumône plus tard ?

  • 18 avril à 10:12 | Saint-Jo (#8511)

    A l’attention de kozobe !
    J’ai répondu à votre dernier post d’hier ce qui suit, kozobe.

    Ah ! kozobe !
    Ce n’est pas la première ni la dernière fois que quelqu’un tente de défendre son propre point de vue concernant un quelconque déroulement de l’Histoire.
    Ce phénomène avait toujours existé et existera toujours.
    Dans mes références à l’Histoire (celle écrite et dont les documents officiels sont consultables par toute personne intéressée) je n’ai jamais utilisé le mot « si » , pourtant plusieurs fois employé et dénoncé par kozobe.
    Parce que je ne suis pas habitué à avancer des affirmations gratuites, une des règles de la rigueur dont nous nous soucions grandement dans notre monde professionnel.
    Et ce, d’autant plus que chaque branche des connaissances humaines a sa propre Histoire.
    Aussi mon domaine professionnel a-t-il son Histoire spécifique, et je suis tenu d’en connaître le contenu de base, mais surtout de savoir avec précision à quel endroit exactement je peux trouver les renseignements historiques relatifs à mon travail de l’instant.
    « Nous ne sommes que des nains juchés sur les épaules de géants » , avait dit A.E., l’un des plus grands génies de la 1-ère moitié du XX-ème siècle. (je n’écris plus son nom, car j’étais surpris combien certains forumistes avaient écorché sans vergogne ce nom)
    Comme de plus l’Histoire (générale) ou l’anthropologie ne sont, ni l’une ni l’autre, mon domaine, alors il est normal que je n’ai pas les moyens (dans ces deux sciences humaines) de grimper afin de « me jucher sur les épaules des géants » en ces deux matières.

    Dans votre dernier post, kozobe, vous me dîtes « j’ai cru que cela vous ferait plaisir à entendre » .
    Et vous me parlez même de ma « condescendance » envers vos écrits.
    Mais, kozobe, qui vous fait croire cela ?
    J’ai lu vos posts avec attention et intérêt, croyez-moi.
    Sinon je ne vous aurais pas répondu.
    Ou alors je vous aurais répondu, mais avec une tranchante ironie.
    L’un et l’autre n’ont pas été le cas.
    Désolé, si vous croyez que j’avais pris à mal vos idées.

    Concernant vos « romanciers préférés », par curiosité après vous avoir lu, j’ai pris connaissance
    (le mot est trop fort, puisque que je n’ai lu que quelques très courtes lignes les concernant)
    de l’essence de leurs romans.
    Il semble donc que ces trois auteurs excellent dans l’observation et la description du vécu des personnes qui vivent dans des territoires partagés entre plusieurs croyances, co-existant plus ou moins pacifiquement dans certaines régions du globe, mais violemment opposées dans d’autres.
    Ah ! Les croyances des hommes ! Elles peuvent être bienfaisantes ou meurtrières !

    Juste une chose banale me concernant, si vous le permettez.
    Je ne crois pas à ce qui est invérifiable et ce, depuis plusieurs années déjà.
    Nos connaissances scientifiques et technologiques actuelles (et plus encore peut-être dans l’avenir plus ou moins proche) ont démonté (oui, démonté), avec de très rigoureuses et convaincantes preuves à l’appui, les trop nombreuses croyances encore et toujours en vogue aujourd’hui.
    L’existence d’un ou de plusieurs dieux n’est pas prouvée.
    Leur non-existence n’est pas prouvée non plus.
    Bref : je suis un agnostique .

    • 18 avril à 10:17 | olivier (#7062) répond à Saint-Jo

      Mes plus plates excuses pour avoir confondu vos écrits sur les navires Russes à Madagascar, avec ceux concernant Lefony(..) sur le boutre de Trafalgar :

      Vous avez gagné le droit de me fouetter en place publique !

      le ridicule ne tuant pas, j’espère survivre à cette journée.

       :)

    • 18 avril à 10:21 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Vous connaissez certainement ceci, kozobe !
      Pour ceux qui ne comprennent pas le malgache, on vous offre la musique.

      http://www.dailymotion.com/video/x6k013_dokotera-sy-mpimasy_music

    • 18 avril à 10:25 | sanois (#8546) répond à olivier

      Bon
      mieux vaut aucun probleme car eteindre un incendie d avion a l eau il faut le faire !!!!

      et mettre le carburant dans le reservoir des camions...et des seaux de reserve dans la citerne et des pompiers equipes !! etc

    • 18 avril à 10:53 | olivier (#7062) répond à sanois

      Bonjour

      en général, un émulseur est ajouté à l’eau ( 5 %)

      sinon effectivement, cela ne sert à rien.

      A part peut être pour arroser les fleurs.

       :)

    • 18 avril à 13:16 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      C’est toujours vouloir avoir le dernier mot,...les autres ne racontent que des romans, seules ses sources et son interprétation sont les bonnes, lesquelles ont été prouvées par des archéologues et des scientifiques,...car selon lui, l’histoire est une science exacte,...

    • 18 avril à 21:59 | Bena (#2721) répond à olivier

      james l’assassin d’air maty n’a rien à cirer de vos conseils. il sait déjà comment on procède pour dépouiller la société de ses avions.

  • 18 avril à 14:28 | diego (#531)

    Bonjour,

    Tout le monde doit savoir, surtout les aspirateurs et les fans de NOTAM, que Madagascar est membre me semble-t-il de l’OACI, l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale. C’est à dire que l’Aviation civile malgache et les autorités politiques ne peuvent pas ne pas honorer la signature de notre pays, ne respectant pas les lois gérantes l’aviation civile internationale et en même temps continuer à jouir d’être membre des Institutions internationales.

    Par deux fois, des politiciens Gasy se sont conduit en dangereux Cowboy, incultes, et ont fait la démonstration de leurs immaturités politiques, utilisant le NOTAM en arme politique pour tuer politiquement deux anciens présidents :

    - vous pouvez conduire ainsi, pour un court moment, avec les lois de votre propre pays, mais pas avec les lois internationales au risque d’être exclu et marginalisé par les institutions internationales.

    Quand les règlements stipulent que la longueur et la largeur et le revêtement de la piste doivent être xxxxx, cela a valeur des lois, ne les respectant pas, vous quittez de facto l’organisation, ou vous vous mettez hors la loi....vous pouvez donc être poursuivi par la Justice s’il arrive malheur, on parle ici d’une institution internationale, n’est-ce pas.....de facto, la justice internationale, dans ce cas, serait saisi.....le regime a intérêt donc à respecter les lois...

  • 18 avril à 16:27 | regisson (#7075)

    le Boeingue 737-800 a le droit d’ atterrir à vide mais pas à pleine charge !!!!

    c est a l image de Mada ou l’ angle droit est flexible, c’est à dire

    obtus ou aigu en fonction des intérêts ...

    en fait je n’ai peut-être pas tout compris ..... ???

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 353