Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 janvier 2018
Antananarivo | 02h38
 

Economie

Présentation de vœux de nouvel an

Les opérateurs économiques réclament une feuille de route pour l’économie

samedi 14 janvier 2012

Herintsalama Rajaonarivelo, président du FIVMPAMA, a été le porte-parole des opérateurs économiques ce vendredi soir du 13 janvier 2012 pour présenter les vœux de nouvel an au président de la transition à Iavoloha. Il a dressé un bilan peu glorieux du développement économique durant ces trois dernières années ; or ce sont les entreprises, les opérateurs qui alimentent le plus les caisses de l’État ou qui paient le plus d’impôts et qui sont les piliers de l’économie. Il a notamment mis en épingle la régression et la situation catastrophique dans le secteur pétrolier où beaucoup de stations-service ont fermé.

Herintsalama Rajaoanrivelo n’a pas manqué de condamner les harcèlements fiscaux dont souffrent des entreprises, le délestage ; la concurrence illégale des produits étrangers et la dégradation des routes et les problèmes d’insécurité. Bref, l’économie malgache est mal en point. Pour cette raison, un plan de relance ou une feuille de route pour le redressement économie a été présenté. Il comporte deux phases. La première et dans l’urgence comporte les volets suivants : que l’État paie les arriérés qu’il doit aux entreprises ; que l’État supprime le délestage ; que les règles du jeu et les rôles soient clairs. La deuxième phase relève de la situation politique car sans stabilité politique l’investissement sera gelé, car c’est l’une des conditions des bailleurs de fonds et des partenaires financiers. Toute politique de reprise économique est vaine sans stabilité et retour à la normalité constitutionnelle.

En réponse aux opérateurs, le président de la transition a promis personnellement et au nom de l’État, un soutien inconditionnel car le pays est redevable des opérateurs durant ces années de crise vu que la communauté internationale a suspendu ses aides et ses financements. Ainsi, un dialogue entre l’Administration et les groupements des entreprises sera organisé régulièrement. Il a également avancé quelques plans de relance qu’il juge opportun pour cette année , tel le développement du tourisme, le redressement de la compagnie aérienne nationale Air Madagascar et des exonérations de taxes pour certains matériaux et équipements utiles pour l’amélioration de l’agriculture puisque cette année sera donc l’ année de l’agriculture.

Recueilli par Valis

10 commentaires

Vos commentaires

  • 14 janvier 2012 à 12:54 | kakilay (#2022)

    Encore des sujets qui fâchent ?

    Un bilan globalement positif ?

    Il promet :
    mais qu’a-t-il fait de ses 1 000 jours de règne ?

    Feuille de route pour l’économie :
    vous réclamez une boussole pour quelqu’un qui n’en fait qu’à sa tête.
    La boussole : c’est pour entuber les idiots qui pensent que c’est la boussole qui prend les décisions.

    Elle peut indiquer le nord, mais il appartient à l’homme de choisir le chemin à emprunter.

    Et pour le moment :
    malgré les détournements de conscience opérés par les « suivants » de père-putschiste (le rayamandreny ny fanonganam-panjakana ) :
    le pays avance à hauteur de son ignorance ou de son savoir.

    Et aussi de la fameuse problématique : jusqu’où il peut garder ce peu de pouvoir qui permettrait à la françafrique et lui d’exploiter ce pays ?

    Deuxièmement : a-t-il les moyens d’honorer ses promesses ?
    Bon il va écouter :
    comme il écoute les oubliés des bas quartiers.

    Si cela vous suffit : tant mieux...

    POUR LUI !!!!

    • 14 janvier 2012 à 13:17 | Ramora (#146) répond à kakilay

      Ce n’est qu’un marché de dupe. Les promesses de quelqu’un qui a bu un verre de trop. Le peuple peut toujours attendre et crever... 1000 jours... 10000 jours.. au bon vouloir de leurs majestés. Plusieurs d’entre nous ont déjà vu leur entreprise fondre comme glace au soleil et beaucoup d’autres encore suivront... qui vivra verra...

    • 14 janvier 2012 à 14:27 | debile profond (#6180) répond à kakilay

      « La boussole : c’est pour entuber les idiots qui pensent que c’est la boussole qui prend les décisions. »

      « Elle peut indiquer le nord, mais il appartient à l’homme de choisir le chemin à emprunter. »

      Tous les marins savent qu’il ne faut jamais placer un objet métallique à côté d’une boussole sinon elle indique une mauvaise direction .

      La boussole politique si elle indique la bonne direction il y aura toujours quelqu’un qui placera à gauche ou à droite un « appât du gain facile » pour la faire dévier dans la direction voulue !

      Pour le cas du « SQ » lui c’est encore pire des « appât du gain facile » ont été placé sur son chemin au nord, au sud, à l’est et a l’ouest qu’il s’est transformé en girouette !

      A présent ses deux pôles (nord et sud) tournant tellement vite qu’il se prend pour un moteur synchrone ou asynchrone et peut produire de l’électricité rien que par son cerveau hyper-ventilé qui est devenu un petit pois qui en fin de règne dit « chiche » !

  • 14 janvier 2012 à 13:05 | Rasamy (#1319)

    Tsy nihambahamba i mamy ny aminy fahatongavan’i RAVALOMANANA
    Taitra iretsy JIOLAHAMBOTO mianakavy ka tezitra MAHAMAHANA
    Misioka, mihorakoraka, mitabataba eo imason’ny rehetra
    Rehefa tsy mahataty CHOC, taille la route, aza manao REVY VORETRA
    Mangalatra , mandainga, mamono, mandany vola
    Ny efatra andro ity lany teo daholo*
    Hanaovana daholo ity akanjo mavo kely, menamena
    Nefa ny vahoaka ity tsy ampy sakafo malemilemy
    dia mihevitra moa hianao io ry TGV fa tena mahery mandeha
    Nefa raha tena dinihana dia mitovy aminireny foza orana mitete
    Fa dia inona loatra re no atahoranao an’i RAVALOMANANA
    Sa kosa rehefa tonga izy dia very ny fihinanana
    Tsarovy anefa na inona na inona no ataonao ny aminy fisakanana
    Izy dia tsy maintsy tonga eny ivato miaraka aminy namana
    Ka dia miomàna mandehàna mandositra
    Dieny zao fa sao sanatriaviny lasa lozotra
    Ary aza hadino koa ireo namanao niara nisosy
    Indrindraindrindra i Ramaro sahona migesta be nefa kanosa
    Zay indray aloha ny resaka androany
    Ary tsarovy ry boay kely hianao fa tsy ho lany.
    Ny sonia efa vita aza nolavinao
    Dia iza intsony no atoky anao
    Mihevitra moa hianao fa ao ireo mena sofina
    Hanavitra anao aminireto lainga mitovy aminy nify sosona

  • 14 janvier 2012 à 14:07 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    On ne peut que saluer le courage de ce porte parole de demander une feuille de route , qui non seulement est dans l ’ air du temps , mais s ’avère plus qu ’urgente , devant un tel résultat .
    Le problème est qu’ il faille également nommer un premier ministre pour la faire appliquer , sans quoi, au regard des difficultés , à appliquer la première , il y a de fortes chances qu ’il en soit de même pour celle- ci .
    Et qu ’une délégation de ces opérateurs se déplace directement au ministère de l ’ économie , lieu plus approprié, et sensé compétent , en + d’ habilité , que devant ce mannequin marionnettiste , plus apte à pavaner, accoutré comme au carnaval , à la Bokassa , que réellement préoccupé ( puisqu’ inconscient ) par les problèmes qu’ il engendre dans le Pays .

  • 14 janvier 2012 à 20:50 | debile profond (#6180)

    piqué qqpart, à moins que vous ne l’auriez déjà vu ? :

    Air Madagascar passe un contrat avec Air France consulting au moment où on apprend par la presse française que la compagnie Air France enregistre des pertes énormes et déploie des mesures d’urgence pour les contenir. Selon le quotidien Libération du 8 janvier dernier qui rapporte les derniers résultats d’audit du cabinet Secafi, il a été constaté un « trou d’environ 300 millions d’euros cette année (2011) pour l’ensemble du groupe Air France-KLM qui sera, au mieux, à l’équilibre en 2012 ».

    Réagissant à cette situation d’Air France, des analystes financiers du pays se demandent pourquoi s’accrocher à Air France qui serait donc en train de crouler ? Ces observateurs très critiques attirent l’attention sur les déboires des compagnies aériennes africaines qui avaient eu affaire avec Air France, dont Air Afrique. Air Gabon et Cameroun Airlines sont aujourd’hui en très mauvaise posture. D’après ces critiques, la dernière victime est Air Seychelles en quasi-faillite et qui a dû arrêter tous ses vols européens.

    A ce rythme, les autres compagnies nationales d’Afrique et de l’Océan indien doivent réfléchir à plusieurs reprises avant de s’amouracher avec Air France, interpellent-ils, car il semble que la tactique d’élimination de concurrents africains a toujours fait mouche

    • 15 janvier 2012 à 14:52 | RABENA (#2943) répond à debile profond

      Nisy fotoana nanakianana fa avela eo ambany fitantanan’ny vahiny ny AirMad (ilay Allemand iny), nefa ny Lufthansa izao izay iasan’iny rangahy iny no Fitanterana an’habakabaka tsara indrindra , sy nahazo ny laharana voalohany tao Eoropa, ny air france fahasivy ???? tsy aleo ve nanakarama ilay vahiny ihany toy izay hametraka tanteraka ny Air-Mad ho eo ambany vahoan’ny frantsay tanteraka ary tsy hanana ny hahaizy azy intsony ?????

    • 16 janvier 2012 à 19:04 | Badraodra (#6071) répond à RABENA

      Za aloha de mahita fa ity gasy ity de donto ve sa dontoina e !!! fa air france izany ,tsy tafa intsony , mba nisinisy ihany ny avion nanaovako voyage eto europe fa izany air France izany lazany fotsiny fa farak’izay bas de gamme ny servicen’izany ao anaty avion , na ny ao anatiny mihitsy aza e, ny hôtesse sy ny steward moa de tsy lazaina ny lozotry ny tarehiny sy ny bikany !!!! antitra be izany e !!!!! Ary tsy mba hanana chance mihitsy ve ny malagasy ity hanana zavatra manaraka toetr’andro na service na appareil fa de zavatra sisa fanary ary no raisina ,, mazava fa misy commission indray ao e !!

    • 16 janvier 2012 à 19:09 | Badraodra (#6071) répond à RABENA

      Aiza ho aiza ny zava-misy any Allemagne raha oharina ao France !! mampitovy amin’ny or gris (Allemagne)sy ny firaka (France).. Tsy azo ampitahaina mihitsy fa de izay moa izany ny safidim-bahoaka teny amin’ny 13 Mai de samy mizaka ny nataony , ny vahoaka koa moa tsy hiasa loha na air iny no eo na air inona no hiditra eny Ivato eny fa ny kibony efa voky rivotra !! Sady ny mpitondra manao resak’etotra !!

  • 15 janvier 2012 à 15:00 | RABENA (#2943)

    Delestage :
    Tsarovy koa fa taloha kely ny niafaran’ny fitondrana teo aloha dia nisy ny tetik’asa goavana hanalana ny delestage sy hampidinanan ny vidin’ny herinaratra amin’ny mpanjifa ka Groupe électrogène VOLVO lehibe 51 isa no novidian’ny fitondram-panjakana tamin’izany, satria ny Jirama dia mbola mividy herinaratra amin’ny Henri Fraise sns ... izay orinasa mampiasa groupe electrogène mandeaha amin’ny solika ihany ary ny herinaratra vokariny dia amidiny amin’ny JIRAMA vokany tsy afaka hivarotra amin’ny mpanjifa ny herinaratra mora mihitsy ny JIRAMA,.....

    Nankaiza ary ireo Groupe Electrogène lehibe 51 isa ireo izay efa tokony hiasa ny tapatapaky ny taona 2009 tany ho any ???

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 102