Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 04h22
 

Société

Jirama

Les méga-délestages reviennent en force

mercredi 16 décembre 2015 | Léa Ratsiazo

A moins d’être actionnaire majoritaire de la Jirama, et encore, on ne peut pas passer sous silence les méga-délestages de la Jirama de ces derniers jours. Le non approvisionnement de carburants par les fournisseurs pour cause d’impayés est avancé comme cause de ces coupures d’électricité. Certaines zones comme Avaradrano ont été privées d’électricité de 5h du matin jusqu’à 17 h du soir avec toutes ses conséquences. C’est plus ou moins pareil dans toute la ville. Toutes les entreprises qui ne peuvent fonctionner qu’avec de l’électricité ont été obligées de se mettre en chômage forcé, mais les responsables ne peuvent pas pour autant abandonner leurs affaires, on ne sait jamais à quelle heure l’électricité va être rétablie car la Jirama n’a pas pris la peine d’informer et de prévenir sa clientèle. Cybercafés, coiffures, ateliers de soudure, poissonneries, glaciers, garages, salons de thé…, sans oublier les bureaux qui ne peuvent allumer les ordinateurs, ont du fermer leurs portes toute la journée. Les pertes économiques pour chaque heure, pour chaque jour de chômage, forcé en plus, sont incommensurables.

A moins d’un miracle, mais le miracle ne fait pas partie d’une stratégie de gestion d’un pays ni d’une société, sur le court et moyen terme, on voit mal comment la Jirama et l’Etat dans son ensemble pourraient résoudre ces délestages. Des groupes thermiques ont toujours besoin de carburants, importés. Rejeter les fautes sur les précédents régimes, car tous ont fauté, ne résoudra non plus le problème. Les trois mois promis par le candidat Hery Rajaonarimampianina pour résoudre le problème de délestage sont largement dépassés, à ce rythme 3 ans ne lui suffiront pas non plus….

5 commentaires

Vos commentaires

  • 16 décembre 2015 à 09:25 | Babah (#9347)

    Et ce délestage est parvenu jusqu’à effacer un article parlant de 3 ou 30 millions d’euros qui n’existaient que dans l’esprit des medias mapariens. Heureusement que vou vous êtes ressaisie à temps.

  • 16 décembre 2015 à 10:06 | Saint-Jo (#8511)

    Nos dirigeants politiques seraient-ils devenus écolo purs et durs ?

    Les centrales thermiques fonctionnent à l’énergie fossile.
    Alors ne pas alimenter en carburant de temps en temps ces machines à produire de l’électricité
    est un geste qui réduit de facto l’émission de gaz à effet de serre dans notre atmosphère.

    La COP21 aurait-elle fait tourner la tête à certains de nos dirigeants ?

  • 18 décembre 2015 à 00:41 | SNUTILE (#1543)

    Si nos politiciens ne savent pas la bonne gestion, c’est à cause du peuple d’où ils viennent. tel père tel fils. tel peuple, tel représentant député, maire etc.

    Comment responsabiliser le peuple ?

    c’est d’abord établir une égalité de droit qui est un devoir de chaque conscience.

    Mais est-ce que tout le monde l’entend de cet oreille quand la corruption prend le dessus ?

    D’année en année, Madagascar doit rattraper l’éducation de l’honnête dans la différence et le mérite.

    Même les rumeurs les plus folles suffisent à tisser la violence des abandonnés à leur sort depuis l’indépendance.

    Une indépendance qui au lieu de réconcilier, d’organiser, d’ordonner les catégories sociales, a échoué sur le BIEN vivre car un coup de tête et de colère et de défit sans limite.

    • 19 décembre 2015 à 09:58 | jack (#8654) répond à SNUTILE

      L’indépendance !
      Les Malgaches ne la mérite pas, ils sont incapables de se géré honnêtement. Ils devrait être sous tutelle.

  • 20 décembre 2015 à 12:24 | SNUTILE (#1543)

    Alternative passons au pétrole avant la Jirama.

    La Jirama pratique du délestage. Elle est essoufflée. A la population et au gouvernement de trouver une alternative en fonction de la production énergétique du pays.

    Ce sont en majorité les particuliers qui se plaignent, et, qui accusent le non-paiement des factures pour favoriser la progression du développement.

    L’alternative sympathique qui mettra tout le monde d’accord. Avoir sa propre production d’énergie ou payer juste ce qu’il a besoin. Le pétrole.

    Soit s’acheter un groupe électrogène plus cher qu’investir pour un réfrigérateur, un congélateur à PETROLE comme dans les années 60, 70 protectorat, moins chers moins bruyant, et moins polluant.

    Ecrivez plus nombreux à ELECTROLUX siège pour redémarrer la production de ces électroménagers qui ont fait leur épreuve même pour l’occident : http://www.electroluxgroup.com/en/investor-relations-contacts-5813/

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 76