Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 7 décembre 2016
Antananarivo | 23h05
 

Presse

Code de communication

Les médias ont gagné la bataille

samedi 2 juillet | Yvan Andriamanga

Face à la pression que les journalistes ont exercée sur les autorités, les députés ont consenti à ajourner l’adoption du code de la communication. Les médias ont ainsi gagné la bataille mais pas encore la guerre. Les fanatiques de répression contre les journalistes ont beau essayer de rameuter leurs collègues absentéistes pour les rassembler contre les journalistes, la plupart ne se sont pas manifestés. Pour une fois les journalistes n’ont pas dénoncé l’irresponsabilité des députés qui préfèrent aller en vadrouille au lieu de se pencher sur ce quoi ils sont payés.

Le député de Madagascar élu dans le district d’Atsimondrano, Randriamalala Harijaona alias Jaona Elite, parmi les plus véhéments anti-liberté d’expression a fortement exhorté le président de l’Assemblée nationale et ses pairs pour sévir contre ces journalistes qui n’arrêtent pas de véhiculer partout que les députés sont des corrompus. Les députés issus du MAPAR et du TIM sont les principaux élus qui ont fait pencher la balance du côté des médias. « On ne peut pas survoler un texte qui contient 220 articles » selon Christine Razanamahasoa, coordonnateur du MAPAR « ce texte est trop important pour qu’on puisse le bâcler ainsi.

« Miara-manonja » fait carton plein

Soutenu par les patrons de presse, les journalistes ont sensibilisé l’opinion et les autorités à travers l’opération « miara-manonja » qui a mobilisé plus qu’une quarantaine de radios à travers le pays. Une occasion pour les journalistes de faire la revue de la situation de la liberté d’expression à Madagascar depuis sa naissance. Jusqu’ici les régimes successifs ont toujours préféré censure, pression en tout genre et fermeture d’audiovisuelle à la liberté d’expression. Seul le régime du Pr Albert Zafy a respecté à la lettre cette liberté d’expression, ni censure, ni pression et encore moins d’emprisonnement. Les autres ont toujours soit censuré, soit fait pression. Mais même le régime rouge de Ratsiraka n’a pas emprisonné des journalistes. Seul le régime Rajaonarimampianina a fait emprisonner des journalistes et a toujours cette velléité. Le HVM n’a qu’une idée en tête, comment faire taire ces journalistes qui n’arrêtent pas de dénoncer leur corruption, busness et incompétence.

Le journaliste Joël Ralaivaohita, qui était parmi ceux qui ont participé activement à tous les ateliers relatifs à ce code de communication a témoigné que le présent code n’est pas du tout celui qui a été conçu ensemble. Ceci confirme les propos du Pnud à travers Omer Kalameu qui a affirmé que ce n’était pas le code convenu. En tout cas, les déclarations de ce dernier ont été appuyées par l’ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar ce 1er juillet 2016 lors de la célébration de l’Independance Day.

34 commentaires

Vos commentaires

  • 2 juillet à 09:53 | poiuyt (#584)

    se pencher sur ce quoi ils sont payés.

    - se pencher sur ce pour quoi ils sont payés

    Si on est un peu déformé par l’anglais :
    - se pencher sur ce quoi ils sont payés pour

  • 2 juillet à 10:31 | Gérard (#7761)

    Ah bon......

    alors, il est encore permis de dire, ou d’écrire sur cet « espace de discussion » que la robe verte à l’ananas fait vraiment « parvenue » et est un chouia indécente et de mauvais goût

  • 2 juillet à 10:45 | Gérard (#7761)

    tiens donc

    sur TNN, ici :

    http://www.tananews.com/asides/ces-deputes-qui-voulaient-faire-voter-le-code-de-la-communication/

    on a la liste des « élus du peuple » qui préfèrent un monde ou les journalistes sont mieux bâillonnés.

    ceux qui voudraient y voir la liste des députés qui ont quelque chose à cacher ne sont que des mécréants ! qui se rappelleront de la liste au prochaines élections ?

  • 2 juillet à 11:31 | Isambilo (#4541)

    L’examen du projet n’est que reporté. Le boulot n’est pas fini. Et ce n’est pas que l’affaire des journalistes mais aussi des propriétaires de medias.

  • 2 juillet à 12:24 | I MATORIANDRO (#6033)

    Efa manomboka mi-patine ary ve zany reo hery vay manta ???!!!

    Kely loatra angamba ny menaka narotsaky ry demony lava rambo de may ilany ny laoka !!!

    Samia velon’aina !

  • 2 juillet à 12:48 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !
    J’ai des problèmes de connexion sur ce MT.com depuis quelques temps .
    D’après ce qui est régulièrement affiché à l’écran alors , il semblerait qu’il existe des tentatives de détournement de données concernant ce site .
    Je fais des tours de passe-passe pour arriver à afficher la bonne page .

    Bof !
    Concernant le code de communication , il faut remarquer que pour l’instant il est seulement question d’ajournement , et non d’acquiescement de la liberté d’expression.
    Certains députés veulent interdire les critiques concernant leurs mauvaises conduites . Attitude inacceptable !
    S’ils ne veulent pas que l’on dénonce leurs malhonnêtetés alors
    . soit ils n’ont qu’à ne pas se faire élire députés .
    . soit ils assument gratuitement toutes leurs responsabilités de députés ; car , de toute façon chacun d’eux a une profession de base qui normalement lui servait à gagner sa vie avant d’être élu député ( non ? ) donc il continue à gagner sa vie avec son véritable métier , mais ses charges de député , il les assume comme bénévole , à l’exemple des personnes actives dans les associations de bénévoles. [ Je sais que ceux qui sont pou-rris parmi eux ( et ils sont nombreux ) n’accepteront jamais cela , mais je l’écris quand même , ne serait-ce que pour les faire enrager ]

  • 2 juillet à 14:59 | kartell (#8302)

    Bonjour,

    Il semblerait que ces élus cherchent à obtenir, en plus d’une impunité pénale quasi- acquise, celle plus ambitieuse encore, relative à tous leurs agissements susceptibles d’être dénoncés dans les médias, en fait, ils courent après le sésame de l’immunité totale et entière !…
    L’option envisagée est d’autant plus inquiétante qu’elle risque de fournir aux élus un véritable « passeport diplomatique intérieur » où personne et surtout pas la presse ne pourra mettre son nez dans leurs petites affaires en les révélant !
    La vigilance ne suffira pas à contrecarrer cette possibilité des élus de s’auto-offrir ce sauf-conduit convoité entrainant un dangereux virage pour une démocratie qui est de plus en plus malmenée
    Oseront-ils aller jusqu’au bout de leurs convictions, le report n’est-il que temporaire ?

    De toute évidence, le pouvoir tente à l’approche de la fin de son quinquennat de s’offrir de plus en plus de passe-droits juridiques ou personnels afin de tirer un profit optimum des à-côtés de la présidence et il est à craindre que cette tendance risque de prendre une certaine ampleur dans les derniers mois du mandat présidentiel…
    Aurait-on encore pas tout vu ?, c’est à craindre et à redouter !

  • 2 juillet à 15:41 | diego (#531)

    Bonjour,

    Vrai ou faux, mais quand vous entendez que des élus ne sont pas capables de défendre, pire, n’ont pas compris qu’il faut tout faire et à tout prix, défendre les journalistes :

    - votre pays est malade, il est vraiment sur une mauvaise pente, et la crainte que la dictature ne soit introduite dans le pays par le régime de Mr R. Hery serait justifiée !

    Un pays pauvre, instable et en désordre comme Madagascar a plus que besoin de la CI et les Bailleurs des Fonds traditionnels pour espérer sortir de la pauvreté, de retrouver une vie politique normale un jour.

    Intimider les journalistes, de près ou de loin, est au mieux :

    - une stupidité, de l’ignorance !

    Au pire, c’est dangereux et pas uniquement pour les journalistes, mais pour tout le pays, et avant tout pour les élus et le président !

    Mais quand on est inculte, est-ce qu’on arrive à comprendre tout cela ?

    Les politiciens n’ont jamais compris que les premiers victimes d’une crise Institutionnelle sont bien eux. Les premiers victimes de l’instabilité politique sont bien eux, les politiciens et les gouvernants :

    - eh oui, si le pays ne recevait pas les aides, ce que les bailleurs des fonds n’auraient pas confiance aux élus !

    Je suis sûr qu’il y a des politiciens Gasy qui rigolent s’ils lisent ce que j’écris, qu’ils sont les premiers victimes de la crise institutionnelle, et ils sont nombreux :

    - ceux qui apprécient mal et ignorent la signification du mandat venant du peuple.

    Les élus ont des pouvoirs ! Ils le savent, mais quelles sont les natures et les limites de ces pouvoirs, ils ne le savent pas :

    - ce qui veut dire que ces élus ignorent en fait quand ils n’ont plus du tout de pouvoir, quand on leur prive justement de leurs pouvoirs.

    Chose assez facile à faire apparemment à instaurer à Madagascar :

    - organisé des élections piège à C.....

    2018 vous attend...

  • 2 juillet à 15:43 | Turping (#1235)

    Les journalistes ont gagné la bataille mais non pas la guerre. Quelle apothéose !
    - Déjà, si on ne donne pas la liberté d’expression aux journalistes, on ne peut pas parler de démocratie en respectant les éthiques déontologiques ( à éviter les diffamations tendancieuses),
    - Logiquement, les militaires comme les journalistes doivent rester apolitiques.
    - Il y a encore du grand chemin à faire car au lieu de corriger les failles pré -existantes d’il y a 20ans,la tendance c’est l’avancement à reculons, deux pas en avant, trois pas en arrière.

  • 2 juillet à 15:54 | betoko (#413)

    J’avais raison en disabt hier qu’on attend la réaction du PNUD et de l’ambassadeur des États Unis Qu’on boycotte les magasins de Jhon Élite dès maintenant

  • 2 juillet à 16:19 | Benandro (#6318)

    fa jaona ve zany no tena mitondra eto e, techno no ampesaiko fa ilaina ny serasera mantoa MISY internet le finday, so de efa mitapy ve sa efa voavidy ambogadiny de tsy tokony hivarotra tsony, izy ve mpivarotra serasera de izy ndray no handa ny serasera, mba misaina de mandiniha ihanyn fa ny poliFIKA mandalo

  • 2 juillet à 17:21 | Isambilo (#4541)

    Comment font nos dirigeants pour être toujours en retard avec la marche de l’histoire ? A l’heure d’internet, il n’est plus possible d’arrêter la circulation des informations. Ce qui ne passe pas par les journaux-papier, la radio ou la télé passe facilement par téléphone et par internet. Et pire, par la rumeur.
    Voilà ce que c’est que de fréquenter Erdogan.

  • 2 juillet à 17:50 | olivier (#7062)

    « Comment font nos dirigeants pour être toujours en retard avec la marche de l’histoire ? »

    Vos dirigeants ...tous comme vos Journalistes..Sont à votre image cher ami.

    BE PROUD

  • 2 juillet à 17:50 | olivier (#7062)

    totu comme

  • 2 juillet à 18:21 | kartell (#8302)

    @ diego,

    Contrairement aux démocraties occidentales, les élus d’ici n’ont pas besoin des journalistes parce que les journaux sont peu lus par une majorité d’électeurs…
    Les journalistes sont ceux qui entravent en continu « leur tranquillité d’affaires », ils ne sont donc pas considérés comme des vecteurs potentiels nécessaires à leur propre élection mais plutôt comme des éléments parasitant leurs faits et gestes qu’ils préféreraient taire !….

    Dans une démocratie comme celle en vigueur à Madagascar, les journalistes sont à la fois des lanceurs d’alerte et ceux qui font une partie du travail que ne fait pas la justice d’état au service exclusive du pouvoir, ils deviennent des boucs-émissaires d’une république qui refuse de se remettre en question en préférant voter une loi contraignante pour ceux qui les entravent dans leurs manigances plutôt que de les voir se transformer en procureurs par intérim …

    Les journalistes ne sont pas les bienvenus parce qu’ils remplissent un rôle vital, celui de mettre à jour et de dénoncer les affaires, rôle que personne d’autre n’exerce et pour cause !…

    L’instabilité politique est au contraire un facteur favorable aux comportements indécents des politiques, elle permet une grande liberté dans les petits arrangements tout azimut, tout un climat que requière ce petit monde des élus, qui, quoiqu’il puisse lui arriver, retombe toujours sur ses pieds sous la protection de son ange gardien : l’immunité !….

    C’est pour cela que les choses ne vont pas changer aussi rapidement que vous l’espérez car en attisant en permanence le foyer de la compromission, les politiques ne sont pas prêts à l’éteindre tandis qu’ils alimentent en permanence !...

  • 2 juillet à 19:07 | diego (#531)

    Bonjour,

    La tentation de chercher absolument les responsables de nos malheurs est grande, mais c’est une démarche qui serait dangereuse si ce n’était plus dangereux que la situation dans laquelle nous vivons. L’approche juste serait de considérer avant tout la responsabilité collective !!!

    Il faut chercher le début de tout cela pour pouvoir comprendre pourquoi le pays est tombé si bas et si en désordre.

    Si le pouvoir est peu fiable dans un pays, il y aurait une grande chance que les informations le seraient aussi :

    - les journalistes le savent trop bien.

    La tentative de museler la presse est grande dans un pays en désordre.

    En fait, à Madagascar, il est plus juste de dire que :

    - la classe politique malgache veut museler la presse, veut asservir, contrôler les journalistes.

    Je suis prêt à parier, et je gagnerai bien sûr, que si vous mettez une femme ou un homme, n’importe qui, au hasard, parmi les politiciens malgaches, à la tête du pays aujourd’hui, en cet instant :

    - un, cette personne aurait commis exactement les mêmes erreurs que Mr R. Hery a pu commettre jusqu’ici ;

    - deux, cette personne aurait aussi cherché à instaurer la dictature dans le pays !

    La conclusion serait donc, à mon sens, c’est avant tout l’attitude de notre classe politique :

    - cette classe politique est inculte.

  • 2 juillet à 20:12 | toky (#8231)

    Je confirme que ce forum aussi pratique de censure, triste, s’il ne supporte pas la démocratie pour quoi il continue de laisser les gens s’expriment ici ??? Je vois que la corruption est partout et c’est pour cela que ce régime voulait cacher à tout prix ses méfaits, il voulait profiter de tout sans être inquiétés. Mais je vois que la coupe est pleine et il est temps qu’il plie bagage n’est ce pas ?

  • 2 juillet à 20:24 | takaka (#8449)

    Rien à fou... de la censure. Que chacun soit responsable de ses actes ! Les journalistes y compris.
    Que la désinformation soit sanctionnée. Surtout les litanies et les débauches faites par les foza. Et avec les lois SVP.

  • 2 juillet à 20:43 | Isambilo (#4541)

    Qu’est-ce qu’il a l’ami Olivier ? Mal réveillé ? S’il ne se sent pas concerné, qu’il aille se défouler autrement. Je ne vois pas pourquoi je dois être fier d’avoir de tels dirigeants. Toujours cette tendance à généraliser, au risque de tomber dans le ridicule.

  • 2 juillet à 22:34 | Turping (#1235)

    Hommage à Michel Rocard.C’etait un Homme de valeur.

  • 3 juillet à 08:16 | Isandra (#7070)

    # 2 juillet à 20:24 | takaka (#8449)
    Rien à fou... de la censure. Que chacun soit responsable de ses actes ! Les journalistes y compris.
    Que la désinformation soit sanctionnée. Surtout les litanies et les débauches faites par les foza. Et avec les lois SV"

    Voilà, le ZD tout craché, ne supporte pas les critiques comme leur Dada, etant pour l’nstauration des censures et la suppression de la liberté d’expression,...

    Pourtant, ce sont eux, les champions de lanceurs de rumeur et mensonge...et spécialistes de truquage vidéo,....

  • 3 juillet à 12:46 | rayyol (#110)

    Les journalistes font parti de l équation corruption .Plus que tout autre ils sont responsables car tous vendus ou acheter .
    Comme les avocats ou magistrats ou tout ce qui bouge a Madagascar ils mangent tous a la même Auge.
    Si j était au pouvoir j agirait exactement comme eux .Par ou commencer. Tout ce que l on touche est pourri l on s objecte on crie dictature . Mais c est la seule manière .Prouvez qu ils ont tort d agir ainsi vous en êtes tous incapable .Car tous vous savez que c’est la vérité. Les journalistes crient au meurtre car ils voient les sous leur échapper. Aucune pitié pour ces gens la. Ils n ont que ce qu ils méritent

  • 3 juillet à 12:55 | rayyol (#110)

    C est un début .Second a être discipliner ce sont les magistrats, avocat, juges Toutes cette bande de pourris méritent le pire des châtiments .Mais il ne faut pas aller trop vite .Chacun son tour en temps et lieux, comme sur le pont d Avignon

  • 3 juillet à 13:03 | rayyol (#110)

    Et après remaniement des forces les plus corrompues gendarmerie, armée, police .Mise a la retraite Suppression, jonction prison etc .N avoir plus qu un seul corps responsable de la sécurité dans le pays Tout cela serait un bon début .mais requiert une dictature .Pas moyen de faire autrement .Que j aurait du plaisir a mettre la hache dans toute cette m-rde

  • 3 juillet à 13:23 | rayyol (#110)

    Si Hery pense un temps soit peu comme cela, je suis d accord .Il est alors l homme de la situation .Il n a pas l habitude du pouvoir cela se voit facilement
    Il prête prise a la critique .Mais il apprend cela aussi se voit .La prochaine année est cruciale pour lui .
    Et il le sait souhaitons que ce soit vrai .Car personne d autre n est en mesure de prendre la direction du pays .Si clé arrivait cela signifierait retour a la case zéro pour celui ci .

  • 3 juillet à 13:33 | rayyol (#110)

    Avec Hery .On ne sait jamais trop que penser .Naif ,st-pide etc. Mais si il était tout simplement très intelligent .Car je doit admettre que tout ce qu il a fait a date a été bien fait vu les circonstances exceptionnelles. La chance au coureur l on verra bien après ce mandat

  • 3 juillet à 13:44 | rayyol (#110)

    Hery semble savoir quand agir .Il tasse ceux qui doivent l être donne la chance a d autre .Pas évident de gère toute cette m-rde .J en viens presque a l admirer Qui vivra verra

  • 3 juillet à 13:52 | kartell (#8302)

    Voilà ce que pense le président de cet attentat, faut-il lire entre les lignes ou se contenter de ses déclarations très conventionnelles ?….

    http://www.rfi.fr/emission/20160703-rajaonarimampianina-madagascar-violence-attentat-enquete-polulation-politique

  • 3 juillet à 15:24 | diego (#531)

    Bonjour Kartell,

    Par définition, l’instabilité politique est un désordre institutionnel. Elle affaiblit l’État, favorise la corruption fragilisant les Institutions et mécaniquement interrose la souveraineté du pays. Je le sais, je le dénonce depuis six ans !

    Avant de continuer, permettez moi de mentionner que les politiciens malgaches n’ont pas le monopole des bêtises et de l’indécence sur quelque chose.

    Il va de soi que cette situation politique favorise les comportements indécents et pas uniquement venant de la classe politique et des dirigeants, mais de quatre coins du pays.

    C’est la conséquence de cette stupidité que certains politiciens ont inauguré et ont réussi à imposer dans le pays depuis 2002 et toujours en vigueur :

    - affaiblir l’Etat et les Institutions pour mieux se mettre à leurs places, les remplacer !!!

    Preuve à l’appui, Ravalomanana est tombé, c’était la peau de Ravalomanana que les manifestants voulaient avoir en 2009. Il est tombé. Qu’on m’explique, juridiquement et constitutionnellement, il s’agit ici d’un regime reconnu, légitimé, d’un pays indépendant :

    - pourquoi toutes institutions du pays sont tombées avec Ravalomanana ?

    On a des constitutionalistes et des grands fonctionnaires pour nous éclairer là dessus !

    Les parlémentaires et les élus des provinces, quelque soit leurs couleurs politiques, ne devaient pas tomber avec Ravalomanana.

    Voilà où il est le noeud de nos problèmes :

    - seules les élections qui permettent de changer la validité des mandats des élus nationaux et provinciaux.

    Et je vous dis qu’aujourd’hui si Mr R. Hery devait tomber, tous les élus et les Institutions tomberaient avec lui. Et bien sûr, tous les politiciens et leurs partisans vont encore se demander pourquoi....

    Voilà pourquoi, je ne cesse de plaider pour un retour sans condition dans une vie normale pour le pays, revenir aux fondamentaux :

    - restaurer les autorités de l’État, assainir, renforcer et redéfinir les Institutions et enfin plus important encore, Respecter la Constitution du pays.

    Les solutions sont bien à la portée de la classe politique, du régime et des politiciens malgaches, ce n’est qu’une question de leadership.

    Cela fait bientôt trois ans que Mr R. Hery est à la tête du pays, mais les Malgaches ne savent pas encore dans quelle République ils sont, personne n’a la moindre idée du Budget du pays et des provinces, personne n’a aucune idée de la dette et l’état de la Caisse de l’État :

    - pour bien se comprendre et savoir où on va et où Mr R. Hery veut conduire le pays, il est de son devoir de nous apprendre où en sont le pays par apport à tout cela....

    Pays indépendant, mais Madagascar n’a plus des processus électoraux, plus rien.....et yet on parle d’élections dans ce pays....MIMENIMENINA hoatra ny loha tapaka 2018, 2018.....

  • 3 juillet à 19:07 | kartell (#8302)

    @ diego,

    Que les choses soient claires, « the » solution ne se trouve pas dans un forum, mais discutons…
    Le monopole de la bêtise est une « valeur » planétaire et bien entendu, pas une exclusivité insulaire !
    Les élections, dans des pays où la société est affaiblie, ont toujours inspiré des réserves quand au déroulement, au dépouillement voir aux campagnes souvent disproportionnées par rapport au niveau de vie du citoyen mais elles ont le mérite d’exister, faute de mieux afin éviter le pire !…
    Partant de ce constat, l’élection de Ravalomanana s’est faite dans les créneaux constitutionnels exigés par la communauté internationale…
    Son départ a été obtenu grâce à la conjoncture de plusieurs facteurs intérieurs mais aussi extérieurs au pays, il a certainement été préparé à l’avance mais Ravalomanana, par ses excès de pouvoir répétitifs et ses maladresses intérieures a accéléré lui-même sa chute….

    Les parlementaires et les élus de province , le doigt sur la couture du pouvoir, ne pouvaient pas se maintenir aux yeux d’une société, prête à tout pour faire disparaître les avoirs de Tiko et ses soutiens politiques….
    Et c’est l’absence, même d’une opposition structurée qui entraîne ainsi la l’auto-dissolution instantanée des parlementaires, béquille et faire-valoir exclusifs du pouvoir en place !…
    Quand à Hery, il donne l’impression de naviguer à vue voir à tâtons sans véritable programme, sans budget prévisionnel et dans ce cas de figure, il serait bien difficile à lui de définir ses réels objectifs en dehors de celui de rester jusqu’au terme de son mandat et de tenter de se représenter !…

    N’attachez pas trop d’importance aux appellations « indépendance, liberté, avenir » , elles sont inscrites dans le vocabulaire des politiques mais elles n’ont pas le même sens que celui que vous leurs donnez.
    Pour eux, il s’agit de gagner du temps et d’entretenir une espérance, toujours repoussée à plus tard, mais il y a longtemps qu’ils ont compris qu’ils ne pourront pas satisfaire celle du plus grand nombre, préférant engraisser leur clan et leurs amis de circonstance, comme aujourd’hui et demain !….

  • 3 juillet à 19:10 | atavisme premium (#9437)

    Diego,
    Louable sont vos intentions ,mais nous n’avons jamais été dans une véritable démocratie dans ce pays !
    Donc parler d’institutions qui n’ont jamais fonctionner est un doux rêve .
    Votre amiral ,formé à la mentalité Française ,n’avait malgré la boki mena pas trop franchi les limites .
    Mais que dire de ces successeurs qui eux n’ont pas ou peu d’instruction ,que peuvent bien leur faire toute ces organismes qui pour eux ne veulent rien dire et aidés en cela par la mentalité gasy qui ne comprend rien à la loi et au institution à l’européenne .
    Il est facile de maintenir ces coquilles vides pour employer les clients du pouvoir pour ainsi mieux les contrôler,le reste c’est le pouvoir clanique qui s’en charge
    Donc no futur

  • 3 juillet à 20:19 | lanja (#4980)

    Tsy iadiana hevitra fa ilaina ny fahalalahan’ ny mpanao gazety, fa ilaina mendrika ilay fahalalahana ihany koa ireo mpanao gazety, toa mpanohana fahatany na mpanakiana fahatany ny ankamaroany ka mitanila daholo ny zavatra lazaina, dia mitanila koa ny famakafakana sy ny fijerin ny olona, lasa sehatra mampiroborobo ny fifandrafiana ny fanaovan gazety indraindray satria na ny teny ampiasaina aza dia tsy lanjalanjaina, fa ankotatri zay dia ao ny tsy mahafehy ny fanoratana ,na teny vahiny, na teny Malagasy, ary ao ny tsy mahalala tsara ny asany akory ka tsy ampy na tsy misy tohiny ny zavatra lazaina.... efa mankaleo ohatra ny hoe : ho lazaina @ manaraka ny tohiny ... efa misokatra ny famotorana... fa tsy hitanao izay tohiny fa any ireny dia tsy hita

  • 3 juillet à 21:28 | diego (#531)

    Bonjour atavisme,

    Je ne parle pas des hommes, et j’évite de parler des solutions fantaisistes....l’autre dit plus haut que les solutions ne se trouvent pas dans un forum, mais je rêve. Il y a à peine une semaine j’assistais à un forum où on abordait justement la sécurité et les facteurs humains dans l’aéronautique. L’occident est gouverné par les différents forums dans tous les coins.....eh oui, il y a des gens qui pensent, qui ne font que penser à la politique à implanter, d’autres exécutent etc.....

    En Occident les élites sont souvent en forum pour discuter de l’avenir, trouver des solutions aux différents problèmes de la société, pour trouver les bonnes réformes et comment les présenter et les faire comprendre enfin le les faire accepter aux gouvernés.

    J’ai dit, cela a passé inaperçu, que les politiciens malgaches n’ont pas le monopole des bêtises. Ce sont bien des politiciens compétents qui ont entraîné l’Angleterre dans un référendum, à la C...., dont personne en Angleterre n’a jamais été fier jusqu’à aujourd’hui. David Cameron et ses conseillers n’ont véritablement pas prévu les conséquences du victoire du Non à l’Europe. Dans beaucoup de pays en Europe aujourd’hui, si les gouvernement ont la bêtise d’organiser un référendum, ils risquent de le perdre. Les électeurs européens ne répondront pas à la question posée ; en France ils vont dire Non à Hollande, en Europe, ils vont voter Non aux élites européennes....c’est exactement ce que les électeurs anglais ont fait.

    Alors la grande différence entre les politiciens malgaches et Européenes ou français, c’est justement la solidité de l’État et des Institutions. En Europe, en France les Institutions Judiciaires sont solides et indépendantes...l’Armée est l’instrument de la démocratie....tout le monde respecte la Constitution.

    Alors qu’on soit partisan de Ravalomanana, Rajoelina, Zafy, Ratsiraka ou encore de Mr R. Hery, je ne vois pas où pourrait se trouver le blocage par apport au respect de la Constitution et pour instaurer rapidement les autorités de l’État !

    Et enfin, il faut tout de même se souvenir qu’avant 2002, il n’y a pas des politiciens assez inconscients et crétins à Madagascar pour plonger leur pays dans une crise Institutionnelle, que le pays n’a jamais connu....2002 était un saut dans l’inconnu donc, exactement comme les anglais viennent de faire....on voit les conséquences pour Madagascar aujourd’hui.

    On refuse un 2e tour ; on fait tomber un président et toutes les Institutions avec lui mais on n’organise pas des élections ; cinq de pouvoir de non élus dans un pays qui se dit indépendant et qui se croit avoir un HCC ; et cerise sur le gâteau, un pays qui se dit souverain n’a même pas été capable d’organiser des élections tout seul, la CI s’en est chargé...

    ....bon à qui va t-on faire porter la responsabilité du désordre qui règne dans la Capitale, les embouteillages, la saleté, la corruption....

  • 4 juillet à 14:44 | Ibalitakely (#9342)

    Désolé mais il y a aussi peut-être des gens comme moi qui veulent d’abord voir en réalité ce fameux article 20 & tous ceux qui puissent créer une vague de tension avant de se prononcer, sinon c’est comme les volailles dans la bassecour dès qu’un volatile se met à glousser le tout jacasse.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 201