Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 7 décembre 2016
Antananarivo | 20h45
 

Economie

Boeny

Les mangues intéressent les Sud-africains

samedi 10 septembre | Bill

Une délégation d’hommes d’affaires sud-africains a effectué un séjour dans le pays ; elle s’est notamment rendue en exploration dans le Boeny réputé grand producteur de mangues et où il existe d’énormes potentialités. Après une visite de courtoisie auprès du chef de Région, les membres de cette délégation sont descendus sur le terrain en longeant la route nationale 4, précisément à Ambovondramanesy, district de Mahajanga II, qu’ils estiment propice à l’installation d’une usine de transformation des mangues. D’après un responsable d’un groupe agroalimentaire sud-africain dénommé Vinker Farming, qui faisait partie de la délégation, son groupe souhaite valoriser les mangues du Boeny en les transformant en jus naturel mais aussi en confiture à exporter en Afrique du Sud. L’homme d’affaires sud-africain a souligné qu’une franche collaboration avec les paysans et communautés de base est de mise dans son projet. La délégation sud-africaine n’a pas écarté l’idée de collaboration pour faciliter l’acheminement maritime de la production par le port de Mahajanga.

A noter qu’en plus de la mangue, Mahajanga est aussi réputé pour l’anacarde qui est déjà transformé par une entreprise locale.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 10 septembre à 19:35 | Isambilo (#4541)

    Il y a le manga rano du côté de Marovoay. Succulent

  • 11 septembre à 00:29 | Albatros (#234)

    Cette démarche « positive » pour la valorisation de l’agriculture malgache ne semble pas intéresser les forumistes de MT !.

    @ Isambilo !.
    Je confirme les mangues de ma grand mère qui habitait Amboromalandy était succulentes !.

    • 11 septembre à 11:27 | Stomato (#3476) répond à Albatros

      Autant l’exportation de mangues « brutes » est très délicate, autant l’élaboration de produits dérivés de la mangue est intéressante. Création de valeur ajoutée locale, création d’emplois à plusieurs niveaux de qualification etc...
      Il y aurait également possibilité de faire preuve d’imagination en mettant au point de nouveaux produits, telle que la valorisation de cette espèce de mangue très filandreuse mais extrêmement forte en jus et en saveur... Les jus de fruits ont la cote en ce moment un peu partout. Et le jus de mangue et le sorbet de mangue est très à la mode.
      Mais une fois de plus nombre de forumistes vont dire : pas possible, on n’a pas d’argent, et puis il faudrait travailler pour faire ça...

      La firme à la pomme vient de sortir son téléphone opus 7. Il y a 20 ans personne ne croyait aux téléphones portables !
      Parfois il faut oser créer. Et aussi profiter d’un environnement spécifique comme celui de Madagascar.

  • 11 septembre à 17:46 | Albatros (#234)

    Bonjour Stomato !.
    D’accord avec vous pour la transformation locale des dérivés de la mangue mais l’exportation ne me semble pas impossible.
    Il y a bien une exportation régulière des litchis de Madagascar sur l’Europe.
    Il y a quelques jours j’ai acheté, dans la France profonde !, des mangues qui venaient du.... Chili !.
    Toujours dans cette même « France Profonde » ont trouve des citrons verts qui viennent du... Brésil !.
    Alors que les DOM-TOM en produisent.
    Madagascar a la possibilité, comme vous le dites, de faire preuve d’imagination dans le domaine de ce type de culture sans se lancer dans une industrie agricole sur-mécanisée.
    Encore faut-il effectivement en avoir envie.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 255