::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 08h18  :  18°C  :  Soleil et nuages épars
dimanche 20 avril 2014
 

 > Editorial

Les leçons qui coûtent cher

jeudi 2 décembre 2010, par Ndimby A.

Un mois de prison avec sursis pour Riana Ranjeva pour « outrage à agents publics (article 224 du Code pénal) ». Selon le procès-verbal d’enquête préliminaire rédigé par lesdites forces de l’ordre, les paroles jugées licencieuses étaient : « Mialà teo ianareo fa izaho tsy mila miaramila mitazona basy ety amin’ny vavahadiko, izaho ihany koa tsy mila miresaka amin’ny olona manao fanamiana ». (Traduction : Allez vous-en car je ne veux pas de militaires en armes devant mon portail, et je ne veux pas parler à des gens en uniforme). J’invite chacun à se faire sa propre opinion sur le caractère injurieux, insultant ou outrageant de ces paroles. La prudence veut qu’on ne commente pas une décision de justice, surtout dans un pays où la démocratie n’existe que dans le surnom des places publiques. Rappelons tout juste ici l’opinion du Syndicat des Magistrats de Madagascar sur la politisation de la justice à Madagascar à travers leur communiqué du 24 septembre 2009. Mais l’essentiel est que Riana soit ressortie libre. Reste à voir ce que le pouvoir tentera de manigancer pour intimider son père et son entourage. Quoi qu’il en soit, le cas de Raymond Ranjeva est une épine aux pieds du régime de transition, car quoi que ses hiérarques et griots disent, s’attaquer ainsi à un ancien juge de la Cour internationale de justice de l’ONU va (enfin) attirer sur les pratiques hâtives le regard intéressé de la presse internationale.

Dans tous les films policiers, la question qui détermine le premier suspect est : « à qui profite le crime ». Posons-nous alors la question : à qui profite l’affaire du BANI, si ce n’est au pouvoir hâtif ? Elle décapite l’opposition ; purge l’armée des hauts gradés potentiellement dangereux pour lui ; fait passer sans trop de résistance post-électorale un référendum adoubé par les deux pelés et trois tondus vazaha qui étaient venus l’observer ; mais surtout, elle permet de lancer une vaste campagne d’enquêtes et de répression qui va au mieux intimider, et au pire faire taire ceux qui se refusent à courber l’échine. Et ce n’est pas que j’aie une sympathie quelconque pour le Général Raoelina et encore moins pour le Colonel Coutity, mais je m’étonne que dans un État qui s’affirme de Droit, et de surcroît avec une activiste de l’action contre la torture dans les allées du pouvoir, les sévices corporels fassent encore partie des méthodes d’enquête. À moins que Maitre Maria Raharinivonirina ait oublié ses beaux principes depuis qu’elle fricote avec la CENI. Et en plus certains griots du régime tentent de justifier ces actes de torture.

Tsena mora, trano mora, Antanimora : au pays du moramora, tel est le triptyque magique pour, d’un coté, asseoir la popularité de la transition auprès de la plèbe, et de l’autre, imposer sa stabilité en réduisant au silence les empêcheurs de putscher en rond. Et tout ceci, alors que le Fitiavana est inscrit comme valeur constitutionnelle. Le verdict du procès de Riana Ranjeva me fait également penser aux 6 mois de prison avec sursis dont a écopé l’ingénieur Vonjy pour avoir défendu des civils en 2009 contre les forces de répression envoyées à Ambohijatovo contre les légalistes. Ou aux six mois de prison avec sursis infligés au Dr Jaurès Rabemananjara, qui avait sur son ordinateur des photos ou des textes jugés « compromettants ». Ainsi va la Justice vita gasy, qui associée aux enquêteurs Vita gasy, se chargent de créer le contexte favorable à la pensée unique [1]. Selon nos confères de Midi-Madagasikara, 350 personnes sont passés par la case prison pour motifs politiques depuis que Andry Rajoelina est au pouvoir. Espérons pour eux qu’ils pourront tirer une carte chance ou aboutir à la Rue de la Paix.

L’actualité récente nous rappelle que bizarrement, Tantely Andrianarivo annonce son retrait de la vie politique, alors qu’il était pourtant revenu de France pour se mettre dans les starting-blocks. Le fameux blog anti-HAT tenu par NJ a subitement disparu de la circulation sans crier gare. Autocensure ou résultat de menaces ? Des cabales de griots se créent pour intimider le chroniqueur VANF ou la juriste Sahondra Rabenarivo, juste parce qu’ils ont exprimé des opinions contraires à ce que les démocrates à la sauce hâtive voulaient entendre. Le PDS d’Antananarivo Edgar Razafindravaha est maintenant dans la ligne de mire des hâtifs, juste parce qu’il avait décidé d’accorder l’accès au stade Malacam aux trois mouvances, ce qui avait irrité les faucons et surtout les vrais du régime. La radio Fototra du parti Hasin’i Madagasikara de Saharaha Georget Rabeharisoa a été réduite au silence, depuis que son leader a pointé du doigt les excès du trafic de bois de rose. On citera également pour mémoire que Topmada a subitement décidé en 2009 pour des raisons inconnues de ne plus écrire d’articles. Et que le blogueur Solofo a du s’enfuir du pays parce qu’il avait placé sur son blog des images qui ne traitaient pas le 7 février 2009 d’un point de vue qui arrangeait ses commanditaires.

Réflexes dictatoriaux : le changement dans la continuité ?

Rappelons deux définitions tirées de Wikipedia. Totalitarisme : « système politique (…) n’admettant aucune opposition organisée, dans lequel l’État tend à contrôler la totalité des activités de la société, s’immisçant (…) jusque dans la sphère privée des familles et des citoyens, et tentant non pas de limiter la noosphère et les possibilités de pensée, d’expression, de création, de recherche et de réunion, mais de les contrôler aussi étroitement que possible, en imposant à tous les citoyens l’adhésion à une idéologie obligatoire, hors de laquelle ils sont considérés comme ennemis de la communauté. (…) Le totalitarisme signifie étymologiquement : système tendant à la totalité, à l’uniformité ». Dictature : « La dictature désigne un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne les limite ».

Autrement dit, dans une dictature ou un régime totalitaire, les gens au pouvoir font ce qu’ils veulent, sans que qui que ce soit n’aie le droit de dire quoi que ce soit. Ils peuvent emprisonner, torturer, favoriser les exportations de bois de rose, fermer les médias, monter des dossiers contre les citoyens qui représentent une menace contre eux, racketter les entreprises etc. La manipulation du Code Pénal fournira les arguments pour accuser les récalcitrants de « outrage à agents publics, déstabilisation, atteinte à la sécurité publique, mutinerie, tentative de coup d’État, organisation de rassemblement interdit, destructions de biens, trouble de l’ordre public, atteinte à la sureté de l’État, diffusion de fausses nouvelles ». Et l’État de Droit qui avait été enfourché en 2009 comme cheval de bataille se retrouve finalement bien tordu.

Le coup d’État dont est issu ce régime hâtif a été perpétré au nom de la lutte pour la démocratie et contre la dictature, et a fait du changement son leitmotiv. C’est pour cela que malgré mes principes affichés et assumés de réfractaire à la violence, il y a quand même une situation qui me donne envie d’envoyer un sokuto geri dans les parties génitales de mon interlocuteur. Quand celui-ci me sort de façon stupide un argument du style : « oui, certainement il y a des abus. Mais ou étiez-vous pour dénoncer les mêmes abus du temps de Ravalo ? Si vous n’avez rien dit à l’époque, vous devez aussi vous taire maintenant ». Le seul avantage d’entendre de telles insanités, c’est qu’au moins on peut avoir une illustration de ce que signifie triple crétin. Qui dans ce cas ne relève pas de l’insulte, mais du diagnostic médical. Car comment admettre benoîtement que les porte-flambeau du changement ne fassent que du vulgaire copier-coller des bêtises des régimes précédents ? Un régime qui fait un coup d’État en prétendant changer les choses sera jugé à l’aune des différences positives, et surtout négatives, avec son prédecesseur.

Ce n’est pas en changeant de numéro de République ou en faisant voter une nouvelle Constitution qu’on apporte le changement. Car ce sont plus ou moins les mêmes qui trainent dans le cercle du pouvoir, quels que soient les dirigeants : les magistrats, les forces dites de l’ordre, les politiciens, les milieux d’affaires mafieux, les forêts de bois de rose et les journalistes au plus offrant. Et quand je vois comment ce pays a des enquêteurs et des juges aussi rapides et zélés pour s’occuper des inoffensifs et non armés Raymond et Riana Ranjeva, je m’étonne encore qu’il puisse y avoir des bandits et des criminels dans ce pays.

Dire que tout va bien actuellement, et refuser d’admettre qu’il y a de graves problèmes qui augurent de problèmes encore plus graves, est donc une façon de pratiquer la politique de l’autruche. Ainsi, celui qui veut vivre sereinement dans ce pays et ne pas laisser une image exécrable et vouée aux gémonies, a intérêt à faire de la réconciliation nationale une priorité. Je me demande si Marc Ravalomanana se rend compte qu’il aurait dû prêter attention au CRN du Professeur Zafy en 2002.

Il est certain que ce n’est pas à coups de procès, d’intimidation et de crise de complotite aigüe que la crise va se régler de façon durable, car cela ne fera qu’accroitre la haine, la division, et favoriser un jour la montée en puisssance d’un martyr inattendu : les expériences de Philibert Tsiranana, de Didier Ratsiraka ou de Marc Ravalomanana (et plus loin de nous, de Pinochet, Staline, Duvalier, Dadis Camara ou autres dirigeants de sinistre mémoire) nous démontrent que le règne par la force, la violence et l’injustice ne protège personne de façon durable, et que ceux qui tentent cette voie en jouissent un temps, mais ont avec leur entourage des destinées tragiques. C’est juste une leçon de l’Histoire. Mais on se demande si ces gens-là ont une notion minimum de culture historique.

« L’’histoire des hommes est l’histoire de leurs erreurs et non de leur vérité. La vérité est probablement comme le bonheur, elle est toute simple et elle n’a pas d’histoire » disait Albert Camus. Ce à quoi rétorque avec une avance de deux siècles Benjamin Franklin : « L’expérience est une école où les leçons coûtent cher, mais les sots ne s’instruisent que là ».

Les leçons de l’Histoire

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre. Pol Pot (diminutif du surnom de Political Potential que lui ont donné les Chinois) était un leader politique cambodgien. Parti suivre des études en France, il en revient sans avoir été capable de décrocher le moindre diplôme. Arrivé au pouvoir à la faveur d’un coup d’Etat en 1975, après avoir renversé le général Lon Nol (un autre putschiste), Pol Pot est tout d’abord considéré par la population comme un sauveur face aux abus du général qu’il avait fait chuter. Mais très vite, les Cambodgiens déchantent. Il montra sa cruauté envers ceux qui lui résistaient, les intellectuels, ceux qui n’étaient pas des paysans khmers etc.

Pol Pot s’enfuira dans la jungle lorsque les troupes vietnamiennes envahiront le Cambodge en 1979, et se réfugiera en Thailande. Son nom est alors lié à des trafics de bois précieux et de pierres précieuses. Il finit par être retrouvé, emprisonné, et à sa mort en prison (officiellement de crise cardiaque), il eut une fin digne de son parcours politique : son corps fut incinéré avec des ordures et des pneus. Résultat de quatre ans de pouvoir : plus d’un million et demi d’individus morts à cause des exécutions, de la torture, du travail forcé, de maladie ou de famine.

Du parcours ainsi résumé de Pol Pot, je retiens essentiellement cinq choses. Un, ce chef d’État arrivé au pouvoir par la force s’y est maintenu par la bestialité. Deux, Pol Pot qui n’a pas fait d’études supérieures a eu pour seul horizon la loi de la jungle et de la répression. Trois, Pol Pot a persécuté les intellectuels pour se venger de ne pas l’être. Quatre, dans un contexte où la Loi est mise entre parenthèses, les trafics de bois précieux lui ont permis d’arrondir ses fins de mois. Cinq, Pol Pot fut d’abord applaudi en héros lorsqu’il a renversé Lon Nol, avant d’être par la suite haï, rappelant la sagesse contenue dans la citation de Louis Latzarus : « Toute révolution est commencée par des idéalistes, poursuivie par des démolisseurs et achevée par un tyran ». Sauf que ce sont souvent les mêmes personnes, dont le comportement pourrit au fil du temps. Raison pour laquelle il faut a priori se méfier de n’importe quel révolutionnaire, et ce dès le début de son positionnement, pour ne pas avoir à dire ensuite de façon hypocrite et idiote : « on a soutenu la révolution car on avait l’espoir sincère qu’elle changerait les choses, mais on s’est trompé. Vous n’allez pas nous en vouloir pour ça ». Tiens donc, on va se gêner…

Je laisse à la sagacité des lecteurs le soin de tirer des conclusions personnelles de tout ce qui précède. Comparaison n’est pas raison. Mais qui vole un œuf vole un bœuf, dit-on aussi. Tout n’est donc pas toujours question de quantité, mais de principes.

Notes

[1] L’utilisation de l’expression vita gasy n’est certainement pas ici une critique de ce qui est produit à Madagascar, pour lequel cependant je préfère de loin le slogan de Tiko « Vita Malagasy », et encore moins une ironie contre mon ami forumiste qui signe Vitagasy.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 81 réactions Lire les commentaires
  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 08:33, par diego (#531)

    Bonjour,

    Hitler, Mussolini avaient leurs supporteurs. Tout le deux ont connu un destin tragique, après avoir fait subir des pertes des vies humains à travers l’Europe et au-delà.

    Personne ne sera impuni, même un Dictateur qui était ausi puissant que HITLER...

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 10:54, poiuyt (#584) répond à diego (#531)

      Bonjour, Diego. En résumé de N’Dimby :
      - Le joel est le Polpot de Madagascar,
      - on ne peut sérieusement reprocher à Lady Ranjeva : en Objectivie, ç’aurait été relaxe pur et simple
      - le hat, et exceptionnellement joel, sont des cancres qui n’apprennent pas de l’histoire
      - nous attendons tous le lynchage du joel

      Personnellement, j’ajouterais que Ra8 a plus peur du divin que le joel sans scrupule. N’est pas putschiste qui veut !

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 10:57, Bena (#2721) répond à diego (#531)

      je pense également que cette affaire ranjeva raymond est le coup fatale de la faty !!!

      pour les zélés (suivez mon regard vers un retraité bien au repos en france), il faut leur dire que les hitler, staline, pinochet et autre pol pot sont tous nationalistes. et meurtriers également.

  • Welcome to fozaland !
    2 décembre 2010 08:45, par Rakitoza (#689)

    Et quand on pense qu’ils ont viré Ra8 pour bien moins que ça...

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 09:38, par râleur (#3702)

    Merci Ndimby,

    Les plus beaux combats qui ont été menés l’ont toujours été par des belles plumes et non par des armes ou la terreur.

    De nos jours, on utilise le clavier.

    Merci de faire partie de ceux qui dénoncent cette dérive insupportable dans notre pays.

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 09:40, par goba001 (#1662)

    Je ne vois en rien a quoi Mr ranjeva a injuirie ces militaires ; il ne s`aagit point d`injures, mais juste d`un rappela l`ordre !! Il avait le droit de les virer de son portail.
    On voit, au travers de ces actes, a quel point les dirigeants malgaches sont serres d`esprits...est-ce parce qu`ils n`ont pas beaucoup etudie ou est-ce vraiment du a l`environnement du pays qui va a l`encontre de toute emancipation individuelle ??
    c`est ainsi normal de constater a quel point nos perspectives d`ouverture sont si fermees dans ce pays, et ce n`est surment pas moi qui vais aller critiquer les compatriotes qui preferent emigrer vers de meilleurs cieux, ou au ils auront a prendre des cartes de sejours, mais ou au moins, leurs droits seront respectes et ou leurs enfants pourrant s`emanciper sur le plan moral et intellectuel !!! Car croyez-moi, ce ne sont pas les CRS francais qui vont vous embarquer pour avoir sorti les memes propos ; au pire, voua passerez une nuit au violon (surement, sans sevices, qui ne sont d`autres que des methodes de laches), mais devant un tribunal francais, il y a de fortes chances de s`en sortir indemne.

    Je ne dis pas que Ra8 n`a rien fait, mais je me souviens egalement qu`il avait use de la violence, d`harcelements en tout genre pour venir la ou il en voulait...ca oui, il a fait utiliser la force par des agents sans cervelles, qui ont aussi plaisir `a s`executer... je me demande comment ils reagiraient si leur propre soeur etait arretee sans delicatesse, par des policiers...zimbabweens, par exemple. Aza manao olo raha tsy mahatanty fa mampisea fanambanian-tsaina ry agent de police isany o !!
    ..mais la ou je evux en venir, c`est qu`on a enleve le ra8 de la sous pretexte qu`il etait un « indelicat et un violent »...la, a la place de l`indelicat, qu`est ce qu`on a ?? les memes genres de gars qui font dancer la population dans une grosse de nuit, mais cette fois-ci, sans rien dans le ventre.

    ...faut-il alors se contenter et dire : ohh, mais ca aurait pu etre pire ?

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 09:56, gasy tsotrizao (#3859) répond à goba001 (#1662)

      Misaotra anao ry Ndimby mamerina eto ny fahendrena malagasy : ny hery tsy mahaleo ny fanahy, ary amin’izao vanimpotoana izao isika dia mahatsapa tsara fa ny marina mitavozavoza toa tsy mahaleo ny lainga tsara lahatra kanefa ny marina marina hatrany.

      Ary koa ny fangirifirina ankehitriny dia toy ny vero tengenampody : milofika fa tsy folaka na tapaka ka hiverina hitraka indray aoriana kely ao.

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 13:40, Jipo (#4988) répond à goba001 (#1662)

      Il n’ y a juste qu’ esperer en effet, qu’apres avoir fait danser la bourgeoisie Merne, la mégalomanie ne pousse pas à faire danser le pays tout entier,le David Guetta Vita gasy,Luky luky des temps modernes,sans plumes ni goudron, mais tout autant pitoyable en effet.
      Le Ah vous chantiez et bien maintenant dansez pourrait non seulement s’inverser mais egalement devenir rétroactif, sans etre devin .Et la « fete » de continuer . . .

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 09:48, par rakotopitazana (#4820)

    « Un, ce chef d’État arrivé au pouvoir par la force s’y est maintenu par la bestialité. Deux, Pol Pot qui n’a pas fait d’études supérieures a eu pour seul horizon la loi de la jungle et de la répression. Trois, Pol Pot a persécuté les intellectuels pour se venger de ne pas l’être. Quatre, dans un contexte où la Loi est mise entre parenthèses, les trafics de bois précieux lui ont permis d’arrondir ses fins de mois. Cinq, Pol Pot fut d’abord applaudi en héros lorsqu’il a renversé Lon Nol, avant d’être par la suite haï, rappelant la sagesse contenue dans la citation de Louis Latzarus : « Toute révolution est commencée par des idéalistes, poursuivie par des démolisseurs et achevée par un tyran ». Sauf que ce sont souvent les mêmes personnes, dont le comportement pourrit au fil du temps. Raison pour laquelle il faut a priori se méfier de n’importe quel révolutionnaire, et ce dès le début de son positionnement, pour ne pas avoir à dire ensuite de façon hypocrite et idiote : « on a soutenu la révolution car on avait l’espoir sincère qu’elle changerait les choses, mais on s’est trompé. Vous n’allez pas nous en vouloir pour ça ». Tiens donc, on va se gêner… »

    C’est très bien vu Ndimby, vraiment c’est très bien vu. Et je suis aussi vraiment d’accord avec Le Râleur

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 10:20, par Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Arrêtons de comparer « NOS » dirigeants quels qu’ils soient à :

    - Hitler,

    - Pol Pot

    NOS DIRIGEANTS SONT TOUS « AMOUREUX » DE MADAGASCAR.Point barre !!

    Comme chacun essaye de discréditer « NOTRE » NATION,MADAGASCAR,faisons un petit tour en arrière.

    Notre Premier Président de la Première République Malgache s’appelait Philibert Tsiranana,le « BOUVIER ».

    LE 20 février 1957,il réclamait une aggravation des peines contre les voleurs de boeufs ,vu que le code français ne convient nullement pour sanctionner le genre de délit.

    Pour le Malgache,le vol de boeuf est un véritable crime.

    « TSIRANANA »,le bouvier,même devenu Président de la République Malgache

    « RATSIRAKA »,l’amiral rouge

    « ZAFY »,le prof,aime plutôt la pêche à la ligne que les palais présidentiels ou les conseils des Minstres

    « RAVALOMANANA »,le laitier,

    « RAJOELINA »,dj,’bac-05 pour les intellectuels (comme RASOA be-kintana)

    POUR UNE FOIS ,PENSONS QUE QUE TOUS CES HOMMES AIMENT MADAGASCAR et ont voulu et le dernier RAJOELINA veut « SAUVER MADAGASCAR ».

    L’ambition de tous « NOS » dirigeants respectifs :

    « SI NOUS VOULONS QU’IL Y AIT UNE UNION FRANCHE ENTRE TOUS LES MALGACHES,NOTRE DEVOIR EST DE SUPPRIMER L’ECART DE CULTURE QUI SEPARE LA COTE DES HAUTS HAUTS-PLATEAUX ».

    S.V.P,

    Arrêtons de comparer nos "DIRIGEANTS A DES DICTATEURS ou à HITLER ou POL POT.

    Le jeune Andry RAJOELINA,considéré bac(moins cinq) est capable de mener un "FRONT POUR LE CHANGEMENT POUR (à) MADAGASCAR.

    Madagascar,un des rares pays où les fuites illégales de capitaux ,sur la période 1970-2008,sont supérieures aux aides au développement officiellement perçus.

    Aidons ce jeune leader,Andry RAJOELINA, pour un changement pour (à) Madagascar.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gmail.com

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 11:35, thubert (#459) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

      Mr RAMAHEFARISOA,

      Rajoelina a promis le « VRAI changement » mais pas ce qu’on vit actuellement. Lui, Rajoelina, il nous montre le changement de « Detenteur de pouvoir » tout en continuant tous les derives qu’on a déjà vécus, et même c’est encore pire !

      Qu’il demissionne !

      thubert

      • Les leçons qui coûtent cher
        2 décembre 2010 13:45, réveille-toi jeunes Malagasy (#2446) répond à thubert (#459)

        Bonjour et merci à Ndimby de dénoncer ce qu’il y a à dénoncer !

        - Ca va faire 2 ans que les Malagasy encaissent, subissent les lacrymogènes...

        - Ca fait pitié de voir M. Ramahefarisoa, qui se croit plus intelligent « que les afros », trouver encore une quelconque crédibilité à ce DJ et consorts. Ils sont en train de brader, de dépouiller Madagasikara ...et il n’y a pas que les bois de rose !
        « Il est prêt à séduire Madagascar Oil et son partenaire français Total avec un régime fiscal extrêmement généreux. Les opérateurs sont offerts de 99% des revenus pour les 10 premières années alors qu’ils couvrent leurs frais, avec seulement 1% pour le gouvernement. Plate-forme, un groupe de campagne qui surveille les activités des compagnies pétrolières dans le monde entier, a déclaré que l’offre était »du jamais vu« . »(http://www.guardian.co.uk/business/...)
        - Les 1% iront dans les poches de ces népotistes, qu’est-ce qu’ils ont à faire du devenir des jomaka qu’il a utilisé pour destituer Ravalomanana ?
        - Mais comme le dit Clémenceau « On peut tout faire avec une baïonnette, sauf s’asseoir dessus », le jour viendra où ce DJ sera contraint de dire adieu à Madagascar !

      • Les leçons qui coûtent cher
        2 décembre 2010 19:25, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à thubert (#459)

        thubert,

        pourquoi Monsieur Andry RAJOELINA doit-il démissionner ???

        il peut jouer un rôle d’arbitre « PACIFICATEUR » dans un Pays déchiré.

        (monja)/Andry RAJOELINA/REGIONS+districts/FORCES DE L’ORDRE (sans F.I.S. ni BIANCO et C°)

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 12:15, rakotopitazana (#4820) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

      Basile,
      on ne compare pas les personnes en soi, en compare seulement LEURS faits c’est tout.

      N’oublions pas que l’épisode Rajoelina a commencé avec l’histoire des panneaux publicitaires et je vois vraiment pas où est l’amour de Madagascar dans tout ça

      • Les leçons qui coûtent cher
        2 décembre 2010 17:19, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à rakotopitazana (#4820)

        rakotopitazana,

        votre histoire des panneaux publicitaires,pour Moi,Basile RAMAHEFARISOA,c’est un détail.

        J’ai commencé à m’intéresser des « problèmes Malgaches »,au moment où se développent les coups bas entre certains Ministres de Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA et l’Administration de la C.U.A.

        Pour Moi,Monsieur le Président Malgache Marc RAVALOMANANA est un « VICTIME CO-LATERAL » de la crise de confiance-économique-financière internationale.

        Monsieur le Président Andry RAJOELINA a le dessus,MAINTENANT.

        - Qu’il aille jusqu’à la Présidence de la IV ième République,sans concession,avec le Gouvernement « solidaire » de Transition du Général Camille Vital,avec un remaniement,s’il le faut,en cas de désistement de quelques Ministres actuels pour une « future » élection au suffrage universel direct.
        Il (Monsieur Andry RAJOELINA) est capable de mener à terme ce processus de sortie de crise Malgache.

        Basile RAMAHEFARISOA

        b.ramahefarisoa gmail.com

        • Elémentaire mon cher Basile
          2 décembre 2010 18:22, hanitra.R (#872) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

          Vous êtes vraiment pitoyable !
          De toute façon peu importe pour vous, c’est important de soutenir votre personnage (notez seulement que nous ne sommes ni dans un angano, ni dans un tantara). Faut dire que ce n’est pas vous qui subissez et que vous avez votre petit confort là où vous êtes.

        • Les leçons qui coûtent cher
          2 décembre 2010 19:56, Tanindrazana (#3224) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

          Basile ! .....je me demande comment tu regardes et analyses les choses. On s’enlissent dans un monde a l’envers. Il n’y apas de changement. On veut etre le propietraire de Madagascar. On nous promis le changement mais juspqu’a maintenant le changement est l’elimination de tout ce qui bouge a l’encontre de la HAT et de Rajolahy ; et surtout de favoriser les amis et les mpiara-misaosy (les francais y compris) dans tout ce qui pourrait etre tourne en BIZNA.Il faut monopoliser tout avant quoique ce soit. Juste une chose pour illustrer. Pourquoi Ambohitsorohitra monopolise la campagne de Litchi ?
          La reponse est simple : parce que sa belle famille y est branchee depuis des annees ( affaires avec d’autres produits evaluees a des millions de dollars mon cher)...alors ne te leurre pas dans ce front de changement. Il ne parle que de BIZNA ton Jolahy. Tu veux des preuves ? ...Achete des Litchis et demande d’ou ca viennent ? ...puis regarde la compagnie qui l’exporte ? ... du continue ton enquete dans le fonds et tu verras que Razankandisa y est derriere. Rassures-toi, ils ont fait ce bizna depuis. Alors ils peuvent le
          continuer sans encombre je ne m’en doute pas. Seulement, actuellement, la porte est grande ouverte par qui ? au detriment de qui ? ....et muptiple cela avec les autres produits comme le petrole, l’uranium, la publicite, le telephone, la communication, nos richesses etc... ....enfin ! le changement c’est la monopolisation de tout ce qui bouge et qui pourrait etre change en BIZNA par tous ceux qui ont les memes aspirations egoistes et manipulatrices. Tu es avec eux ? Good for you ! mais en tout cas le peuple Malagasy n’y est nullement inclus....Alors pour moi,ce que Ndimby a ecrit brillament ici ne reflete que cette idee de Monopolisation de tout...meme notre vie privee. C’est la dictature pure et simple....Tu es contre alors , tu es « OUT » meme entre amis, on ne badinne pas...Ne reve pas de changement mon cher car tu risques de te suicider pas deception.... Au fonds, ce genre de mentalite n’a jamais prevalu longtemps mon cher. Alors, souvient toi, tot ou tard les vagues de vrais changements viendront de nulle part et a un moment imprevu de l’’histoire , et personnne ne sait combien violents ils seront.

          A bientot mon cher ! ...patience et longueur de temps.....

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 13:45, Jipo (#4988) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

      Comme le berger ses brebis, pour mieux les SAIGNER et les amener à l’Abattoir,C’est beau l’Amour .Quant au Nationalisme. . .

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 19:07, Ragasy (#3613) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

      Basile,

      Pour l’instant, la chronique Bois de Rose bat son plein y compris les dispositions « prises » à ce sujet, bref...« faute de grives, on mangera des merles »...A quand le massacre de l’ébène et du Hintsina ( le jumeau du bois de rose) ?.

      • Les leçons qui coûtent cher
        2 décembre 2010 19:34, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Ragasy (#3613)

        Ragasy,

        Madagascar est un Pays riche,très riche en bois de rose,d’ébène etc.. ;

        OUI,l’écologie est à la mode,mais les Malgaches sont maîtres chez eux.

        Madagascar doit réguler les exploitations forestières et doit maîtriser l’exportation de ses « BOIS » avec obligation de rapatriement des devises.

        La participation des locaux,à tous les stades,est obligatoire.

        Basile RAMAHEFARISOA

        b.ramahefarisoa gmail.com

        • Les leçons qui coûtent cher
          3 décembre 2010 03:17, Ragasy (#3613) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

          Basile,

          Théoriquement, il est logique que vous ayez raison. Les Malgaches sont maîtres chez eux : en êtes-vous convaincu ?.
          Trimballez vous avec quelques troncs de ce précieux bois et vous verrez bien ce qui adviendra de vous.Prudence quand-même !.

          • Basile, que repondez vous à Tanindrazana ?
            3 décembre 2010 10:54, hanitra.R (#872) répond à Ragasy (#3613)

            Vous êtes tout simplement un fanatique ! ...et un ultra-fanatique... attention au désillusion... mais non, cela ne risque pas d’arriver vous vivez dans un monde à part.

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 10:49, par observatrice (#2065)

    depuis le début, les actions de notre DJ national évoquent un certain Pol Pot.

    « toute révolution commence par des idéalistes, poursuivie par des démolisseurs, achevée par un tyran »

    méfions-nous des révolutions ! Essayons de retenir les leçons du passé . Le DJ tombera de lui-même , laissons faire le temps et laissons-le se creuser sa tombe, où qu’il soit, dans les ordures ou dans les déchets !

    préparons nos enfants , apprenons-leur à aimer vraiment notre pays, à avoir un sens civique, car ce seront eux les dirigeants de demain

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 13:48, Jipo (#4988) répond à observatrice (#2065)

      Vous avez Raison, mais leur montrer l’exemple, n’est pas qu’un droit, (comme celui d’aller voter )c’est aussi un devoir.

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 10:54, par Andry R (#5008)

    Salutations à tous,

    J’admire la délicatesse de la plume de Ndimby, bien qu’il doit bouillonner en son fort intérieur.

    Merci de dénoncer, merci de décapiter dans les écrits.
    Et dans pas-plus-tard-que-dans-pas-longtemps, merci de porter des solutions.

    J’admire aussi la franchise de Basile. Oser dire les choses. Il est vrai que c’est un fléau qui continue à handicaper la société malagasy. Des virtuels quotas de cotiers et hauts-plateaux à respecter dans les nominations aux postes à hautes responsabilités, au complexe de supériorité des hauts-plateaux vis-à-vis des côtiers.

    Dénoncons, encore et toujours, car la critique construit lentement et sûrement. Pas toujours prudemment toutefois.

    Mais, les lecteurs, et ceux qui réagissent à cet article me semble avoir un niveau intellectuel et capacité de réfléxion bien au dessus de la moyenne.

    Vous avez surement, fatalement, les compétences pour méditer, étudier, mettre en hypothèse des solutions ?

    Le régime putschiste peut durer 4 ans comme celui de pol pot, comme il pourrait durer des années comme celui de Mugabe. Vous et vos enfants resteriez, ou vous contenteriez, ou encore vous résigneriez qu’à dénoncer ?...

    Je suis personnellement, convaincu , qu’on peut changer les choses. A travers un « vonjy aina » ?

    à vous de voir...

    allez à bientôt.

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 11:19, gasy tsotrizao (#3859) répond à Andry R (#5008)

      Parfaitement raison Cher Andry R ! Mais comme nous sommes en face d’un panier à crabes (qui se mangent entre eux), y mettre le doigt c’est aussi être sur de le perdre ! Nous sommes en fait dans la situation décrite dans un précédent édito « vous les intellectuels vous ne savez pas prendre le pouvoir » ! Dénoncer c’est ce qui nous reste, à moins de jeter aux orties les qualités de raisonnement et d’utiliser les mêmes « arguments » que ceux qui ont pris le pouvoir ! Et là le remède risque encore une fois d’être pire que le mal (toujours le syndrome de Pol Pot) !

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 21:18, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Andry R (#5008)

      Andry R..

      Il y a beaucoup à dire,surtout à tous les ex-collaborateurs de tous les anciens Présidents et leurs fans et héritiers respectifs.

      En octobre 1945,un accord est conclu entre les nationalistes pour présenter

      - RAVOANGY

      - et RALIVOAVY aux élections à l’assemblée constituante.

      Mais il n’est pas respecté :

      - en fait,le second siège de député ira aussi à un Merina,RASETA,au grand dam des côtiers.

      Pour les élections de juin 1946,Philibert Tsiranana et ses amis tentent encore un rapprochement avec les Merina,mais se heurtent à nouveau à leur arrogance.

      Telles sont les origines du schisme catastrophique entre Côtiers et Merina en 1946.

      En juillet 1946,création du PADESM (organisation politique du prolétariat malgache des côtiers et Mainty-merina de statut inférieur).

      A l’origine,c’est un parti anti-merina que pro-français,vu avec suspicion par les colons en raison de son progressisme (avec le député communiste Kriegel-Valtrimont).

      Philibert Tsiranana reste en France jusqu’en septembre 1950.Ce qui lui épargne toute compromission lors des événements de 1947-1948.

      Il n’est pour rien non plus dans le basculement du PADESM du côté français.

      Recrutements des élites Malgaches :

      - sur 198 étudiants Malgaches en France,on ne compte que 17 côtiers.

      En Août 1949,Philibert Tsiranana crée l’A.E.M.C (association des étudiants malgaches côtiers) distincte de l’A.E.O.M.(Association des étudiants d’origine Malgache) ce qui lui sera beaucoup reproché par les Merina........

      Une lettre aux camarades PADESM,le 10 juillet 1949

      L’ambition de Philibert TSIRANANA est consensuelle,je suis persuadé que tous les autres Présidents successifs,à Madagascar ont cette même ambition :

      « SI NOUS VOULONS QU4IL Y AIT UNE UNION FRANCHE ENTRE TOUS LES MALGACHES,NOTRE DEVOIR EST DE SUPPRIMER L’ECART DE CULTURE QUI SEPARE LA COTE DES HAUTS PLATEAUX ».

      En rentrant à Madagascar,Philibert Tsiranana milite à l’aile gauche,progressiste du PADESM,face à une aile droite qui veut le statu quo(RAVELOSON MAHASAMPA).

      Philibert Tsiranana,véritable côtier,très instruit,il ose tenir tête aux européens dans les discussions.Nationaliste raisonable,dans l’amitié avec la France.

      En 1956,éclatement du PADESM.

      Avec Messieurs,

      - André RESAMPA,

      - Laurent BOTOKEKY,

      - Calvin TSIEBO,

      - l’institeur Eugène LECHAT,

      Philibert TSRANANA crée le 28 Décembre 1956,à MAJUNGA,le Parti Social Démocrate (P.S.D. devenu PiSoDia) qui reprend l’héritage de l’aile gauche du PADESM et représente d’abord

      - les fonctionnaires,

      - et les notables ruraux,partisans de l’indépendance mais très méfiants vis-à-vis des idées politiques avancées et du communisme.

      "NOUS MALGACHES,nous ne voulons pas être divisés,nous voulons que notre unité soit renforcée,nous demandons vivement un Conseil de Gouvernement à Tananarive,où toutes les Provinces seront représentées :

      - suffrage universel,

      - collège unique,

      - décentralisation provinciale,

      - autonomie accrue du territoire.

      1957,Philibert TSIRANANA

      Vice Président du Gouvernement -Président le Haut Commissaire André SOUCADEAUX) ;

      En 1968,André RESAMPA apparaît comme le « DAUPHIN ».

      Jacques RABEMANANJARA et Alfred NANY,Président de l’Assemblée Nationale en attente dans l’ombre....

      Lors de l’hospitalisation en urgence de Tsiranana,en janvier 1970,J.Foccart,après consultation,avec POMPIDOU,se penche plutôt pour le vice-président:TSIEBO Calvin.

      Mais c’est André RESAMPA,1970,est devenu PREMIER VICE-PRESIDENT de la République Malgache.

      André RESAMPA est le tenant de la dénonciation des accords franco-malgaches,il obtient même du Conseil national du P.S.D ,le 7 Novembre 1970,l’adoption d’une recommandation préconisant la révision..

      1970.....1970.....2008...2008...????????les fuites des capitaux.

      TSIRANANA se laisse persuader par son « ENTOURAGE » que le Premier Vice Président,André RESAMPA,qu’il a choisi et nommé veut se substituer à LUI.

      Le 26 janvier 1971,le Président Philibert TSIRANANA ordonne d’acheminer sur Tananarive des renforts de la Gendarmerie,consigne l’Armée et renforce la Garde du palais Présidentiel.

      Le 17 février 1971,

      - le Président Philibert TSIRANANA dissout le Gouvernement afin de retrograder le Premier Vice-Président André RESAMPA au profit de Calvin TSIEBO et de lui retirer le porte feuille de l’Intérieur pour assumer lui-même la charge.

      TSIRANANA DEVAIT RECONNAITRE SON ERREUR et REPRENDRE REAMPA André.

      Au contraire,le Président Philibert Tsiranana s’en prend à André RESAMPA et l’arrête à l’issue du Conseil des Ministres le 1er Juin 1971.

      Monsieur André RESAMPA est accusé de complot avec l’appui de l’Administration américaine--------------------------------------------est placé en résidence surveillée à Sainte Marie.

      Pour sa part,l’ambassadeur des Etats-unis est déclaré persona non grata et expulsé de Madagascar.

      Plus tard,TSIRANANA reconnaîtra l’inexistence de ce complot.

      30 janvier 1972,

      élection présidentielle,sans adversaire,

      réélu à 99,72% des suffrages ;

      12 mai 1972,

      380 étudiants ,en exil à NOSY LAVA ;

      17 mai 1972,

      Le Gouvernement français annonce que l’armée française stationnée à Madagascar n’interviendra pas dans la crise malgache qui est une crise interne.

      18 mai 1972,TSIRANANA confie les pleins pouvors au Général RAMANANTSOA,chef d’Etat Major.

      Juillet 1972,

      Le Général RAMANANTSOA annonce un référendum pour 5 ans de pouvoir militaire.La surprise totale,mêmes quelques proches du Général n’étaient pas au courant..JE RENTRE EN FRANCE en octobre 1972...

      NOTRE CULTURE POLITIQUE.

      A vous, Monsieur le Président Andry RAJOELINA ,le POUVOIR,il faut aller à la quatrième République.Vous pouvez y arriver malgré les peaux de bananes balancées à vos passages.

      basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 11:03, par da fily (#2745)

    Sokuto geri suivit d’un ura-mawashi, j’enchaîne avec un bon balayage et je finis ground&pound au sol pour les faire taire, technique définitive utilisée en UFC. Et « ils » comprendront que violence contre violence mène à perte pour longtemps, bobos et traumatismes compris.

    Le parallèle avec PolPot est pour le moins osé, mais néanmoins révélateur. N’y voyez mes amis que des similitudes distordues et bien malheureuses du destin. L’histoire n’en fait qu’à sa tête, il faut admettre qu’elle est bien aidée par ce vil homo sapiens qui décidément n’apprend rien ou a la mémoire courte, citation de Latzarus ou non. Leçons qui coûtent cher vous dîtes ? On voit bien que les profiteurs sont les créanciers, et les gredins ont depuis longtemps choisi leur camp car la carabistouille érigée en dogme a supplantée les idéaux. Et les moyens et autres modes opératoires pour arriver aux fins sont plus dignes de milices du temps deS Duvaliers que de Scotland Yard, je le soulignais hier concernant le malheureux épisode de la famille Ranjeva et rebondis pour clamer la même chose concernant Fetison, Zafilahy et le pasteur Edouard, d’ailleurs qu’en est-il de leur situation ? Je ne peux pas en dire autant sur la cas de Kotity, la cruauté de ce militaire d’une autre époque qui a commis de véritables éxactions se croyant impuni, trouve aujourd’hui épilogue malheureux dans son histoire, je ne peux m’empêcher de penser à la famille de ce directeur de banque traqué, violenté et tué comme un vulgaire chien ! Un homme de la sorte de Kotity mérite-t-il ce qui lui est arrivé ? Je laisse la réponse aux autres...la mienne ne sera pas appréciée à sa juste valeur. En tout cas, il a été jugé et emprisonné pour ce qu’il a fait, et l’avoir libéré ne lui a pas, apparemment, rendu service. Too much...

    De toutes façons, on est dans le grandissime nimporte nawack, les vahinys que je côtoie se disent complètement désabusés : mais qu’est-ce que vous faîtes dans ce magnifique pays ? Je voudrais préciser que ce sont les mêmes personnes qui, malgré la réputation d’anti-français de Ra8, aiment se souvenir d’une certaine stabilité du temps du laitier. Leur sentiment aujourd’hui est tout autre, ils se sentent menacés, indésirables et commencent à prendre peur. Voila où est le baromètre.

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 11:21, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à da fily (#2745)

      da fily,

      j’attire votre attention :

      « Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA n’est pas anti-français ».

      Demandez à la Famille CHIRAC et C.Blazy.

      Il y a une certaine « INCOMPREHENSION » via ses pseudos ex-extra-Ambassadeurs.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 11:35, par The Man (#2712)

    Merci et chapeau bas pour Ndimby !

    Un des chroniqeurs de Madagascar Tribune, bien qu’il ne soit pas très assidu peut-être à cause de ses préoccupations et recherches, semble être une personne qui a fait des études approfondies en droit national et étranger donc on va lui laisser le soin de dire si les propos attibués à Riana Ranjeva constituent selon la jurisprudence et autres textes de loi un outrage aux tèrmes de l’article 224 du code pénal malagache surtout si les membres de la force de l’ordre armés jusqu’ à leurs dents de lait n’ont pas décliné leur qualité en éxhibant au « tompon-trano » un mandat de pérquisition en bonne et due forme.

    Je vais ajouter le nom de Ceusescu [le dictateur roumain] dans la liste des dictateurs que Ndimby a énuméré dans son article qui a aussi connu une fin plus que tragique en companie de sa femme ! Non c’est pas pour faire peur à la première dame de la FATn-javatra mais juste une simple narration de l’histoire.

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 17:25, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à The Man (#2712)

      The Man,

      Vous voulez parler de ce Chef d’Etat que les pseudos-démocrates ont assassiné,en direct,à la T.V.

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 11:58, par adaoro (#4927)

    j’ai dit hier que Riana doit faire appel de cette décision de justice que je trouve non motivée.

    que la HAT intsumentalise la justice, qu’elle continue mais comme disait le Gal Ranaivoniarivo, ministre de la défense du dernier temps de Ravalomanana à qui un adjudant-chef a réfusé d’ouvrir le portail, « kodiaran-tsarety ny fiainana ». Mais le problème dans ce propos, c’est que l’on se place dans un esprit de vegeance, ce qui nous entraînera dans un cercle sans fin de crise. Mais que voulez-vous, face aux méthodes radicales de la HAT, l’opinion se radicalise et l’extremisme se nourrit de lui-même. On regrette le temps de démocratie de l’ère Zafy quoi qu’on puisse dire sur lui.
    le seul moyen de sortir de cette crise, c’est que les magistrats et militaires arrêtent d’être instrumentalisés par le pouvoir.

    • Les leçons qui coûtent cher
      3 décembre 2010 01:50, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à adaoro (#4927)

      adaoro,

      me dîtes-vous « juriste » ??

      Faut-il faire appel par principe ?

      Déjà la partie adverse n’est pas présente,pour moi,c’est un aveu de ne pas « polémiquer » sur l’affaire et le tribunal a prononcé une peine de principe qui ne figurera nulle part.

      FAHENDRENA MALAGASY.

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 12:08, par racynt (#1557)

    Bel article Ndimby. Par contre, je ne suis pas du tout d’accord avec Basile lorsqu’il dit qu’il ne faut pas comparer nos dirrigeants avec Hitler ou Pol Pot car dans la vie, où que l’on soit sur cette planète, il y a certaines règles qui régit malgré quelques exceptions. Notemment j’invite Basile à lire cet extrait du livre de Georges Didier intitulé, « l’expérience de la non violence » :

    « La non-violence pose plusieurs principes. D’évidence, celui de ne pas tuer. Mais son joyau le plus cher est la découverte et la très forte affirmation que le CHANGEMENT passe avant tout par une COHERENCE entre les MOYENS et la FIN proposée. Une SOCIETE de justice ne peut advenir que par des OUTILS de justice… et une REVOLUTION faite dans le SANG engendrera un REGIME TOTALITAIRE. »

    Ceci nous explique pourquoi ni Rajoelina ni Pol Pot n’ont jamais réussi à instaurer le renouveau qu’ils ont promis , parce que déjà à travers les moyens qu’ils ont utilisé pour s’accaparer du pouvoir(coup d’Etat , violence, révolution sanguinaire...) , on ne pouvait pas s’attendre à ce que une fois arriver au pouvoir, ces derniers n’usent et n’abusent encore de ces moyens (violences...) qui les ont permis d’atteindre leur objectif (qui est celui d’être au pouvoir) .

    Le problème qui se pose à nous aujourd’hui est donc de savoir par quels moyens non violents pourront nous enfin rétablir l’Etat de droit ?

    Et Georges Didier de rajouter dans son livre :
    « Face à la barbarie, à la violence ou à l’injustice, la non-violence propose un choc de conscience. » Ceci dit, quand on est face à des personnages inconscient comme Rajoelina et sa cavalerie, il serait difficile de provoquer un choc de conscience. Etant donné la situtation actuelle, pour moi la solution non violente qui semble le plus adapter serait l’organisation d’une élection de façon consensuel et non unilatéral comme ce fut le cas du référendum . Mais encore faut-il que ces dictateurs acceptent cette solution car avec tous ces exactions qu’ils ont commis, leur popularité ne peut qu’en souffrir malgré tout ce que pourrait dire Basile et autres griots hâtifs

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 12:22, observatrice (#2065) répond à racynt (#1557)

      élections ?

      voyez ce qui se passe en Côte d’Ivoire !

      on me dira bien sûr que nous ne sommes pas des africains !!

      • Les leçons qui coûtent cher
        2 décembre 2010 13:48, da fily (#2745) répond à observatrice (#2065)

        « On » voudra bien vous dire d’autres âneries encore plus miteuses sorties de cerveaux en stand-by, mais je tiens à vous dire observatrice : « si certains ont décrété que nous ne le sommes, on en prend le chemin ! »

        Que mes amis africains n’en prennent ombrage, mais la combine électorale pour accéder au trône, si elle n’est pas une exclusivité africaine, est un sport continental pratiqué depuis la Guinée, en passant par le Niger et maintenant maîtrisée par l’outsider Madagascar !

        Demandez à Andry comment il voit son revirement radzouelien, cela ne le gêne-t-il pas aux entournures ? Renier comme autant de serments sa parole, dénote non plus une désinvolture ou une quelconque immaturité, mais une réelle pathologie le classant parmi les mythos des plus atteint !

        • Les leçons qui coûtent cher
          2 décembre 2010 14:06, Jipo (#4988) répond à da fily (#2745)

          De la psychanalyse à la psychiatrie, il n’y a plus qu’une frite.

          • Les leçons qui coûtent cher
            2 décembre 2010 17:03, da fily (#2745) répond à Jipo (#4988)

            C’est lui qui a la patate le bougre, le peuple pédale dans la purée, et nous nous retrouverons tous dans la semoule !

            so long...

      • Les leçons qui coûtent cher
        3 décembre 2010 01:52, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à observatrice (#2065)

        le candidat des nations unies est élu....

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 14:21, par jojo (#3543)

    … bon sang mais c’est bien sur… si TGV = Pol Pot, Hitler, Pinochet, Duvalier… le totalitarisme, la dictature… donc Ndimby est un resistant !!! un Aung San SUU KYI de l’ocean Indien, un De Gaulle des tropiques (ah non pas la France afrique encore !!!) … laissez lui juste le temps d’honorer de sa presence 2 ou 3 diners mondains auxquels il va a reculons (et oui ce n’est pas parce qu’on est en dictature qu’il faut arreter toute vie sociale quand meme…) et il va traverser le canal de mozambique en pirogue a balancier pour vous balancer l’appel du 26 Juin… patience, il y a des combats qui en valent la peine…celui-ci sera le sien… enfin non, si il pouvait s’appuyer sur la g(tt)unte exilee en franceafrique ca serait pas mal… et puis souvenez vous : « ils sont venus chercher machin et je n’ai pas proteste…bla, bla, bla »… si vous n’ecoutez pas « super resistant Ndimby », il y aura des chambres a gaz dans chaque fokontany de Madagascar, des stades de foot – malacam y compris - sera convertis en camp de detention… les anciennes zones franches vont etre converties en usines a torturer de la chair d’opposant… c’est horrible… l’Ecole de mecanique de Bueno Aires des annes 80 a cote c’est le jardin d’enfant il vous dit…
    …la bonne blague du jour… un peu plus et je me serais cru sur France Inter avec ses humoristes du matin…
    Non, non ce n’est pas une blague… Ndimby est serieux quand il vous parle (… ding dong les malgaches parlent aux malgaches…) … il vous le dit : il y a « des lecons qui coutent chers »… oui surtout quand on ne les comprend pas… les lecons… et quand on fait des comparaison a l’emporte piece sans mise en perspective et sans recul… sinon c’est de l’escroquerie… d’ailleurs que fait la communaute internationale devant ce crime contre l’humanite en devenir… Ndimby, je vais de ce pas forwarder vos editos a Stockholm pour que soit reconnu votre courage passe et surtout a venir (puisque le pire est devant nous)… tiens tant qu’a faire dans le chapitre revision : la chanson du resistant… c’est le moment de la remixer… avant que le DJ ne vous pique l’idee… donc je disais « ami, entends tu, le vol noir des corbeaux – non des papango – dans les plaines… du betsimitatatra… »
    Ps : Mobilisez vous, mobilisez vous… pour une fille a papa qui a mal parle a des pauvres bidasses a qui ont a donne des ordres debiles et qui s’est pris une fesse… pour une fois qu’ils n’en font pas a leur tete ces gueux… surtout que c’est pas n’importe qui.. elle est nee Ranjeva ... attention, c’est quelqu’un de la haute… elle l’a bien prouve n’est ce pas… que de noblesse dans cette tirade a l’intention des foorrces du mal… chacun ses prinicipes…moi les enfants gates, je leur en file une... tsarava tompoko !!!

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 14:57, racynt (#1557) répond à jojo (#3543)

      eh oui jojo lapin, nous sommes en dictature, même les fonctionnaires qui font grève et qui n’ont aucune revendication à caractère politique mais seulement syndicale , sont menacés d’emprisonnement.

      Du jamais vu à Madagascar, même au temps de Ratsiraka on a jamais réquisitionner les fonctionnaires pour qu’ils arrêtent leur grève , d’ailleurs c’est marrant, la HAT n’arrête pas de faire croire à tout le monde que tout va bien dans le meilleur des monde et pourtant selon les médecins, on ne réquisitionne pas un fonctionnaire sauf si il y a une épidémie ou une catastrophe naturelle ou si l’on est en temps de guerre et étant donné qu’il n’y a ni épidémie ni catastrophe naturelle, j’en déduis donc que la HAT se croit vraiment en temps de guerre , raison pour laquelle elle agit comme les nazis qui emprisonne tous ce qui n’ont pas la même pensée qu’Hitler, oups que Rajoelina pardon ....dans la résolution de la crise.

      Quand à vos allusions sur le fait que les actes de barbaries faites par Rajoelina sont rien à côté de ce que Hitler ou Pol Pot ont commis : si je comprend bien notre ami jojo le lapin, on devrait attendre d’en arriver à ce stade avant de dénoncer tous les crimes, les injustices et exactions faites pas le TGV et sa troupe ? Si on doit fermer sa gueule à chaque fois que Rajoelina et sa clique baffoue les droits de l’homme, je vous dis franchement, d’ici qu’il ouvre des camps de concentration ,il n’y a pas long feu.

      De plus vous me faites trop marrer, vous voulez bien mettre une féssée à une fille à papa qui n’a rien fait de mal mais vous soutenez un Rajoelina qui harcèle et emprisonne des innocents . ça tourne pas vraiment rond chez vous, non mais....

      • Les leçons qui coûtent cher
        2 décembre 2010 15:22, jojo (#3543) répond à racynt (#1557)

        ...mon pauvre racynt, la grosse ficelle qui consiste a traiter de pro HAT/TGV tous ceux qui ne pensent pas comme vous ne marche pas avec moi..cf mes commentaires sur ce site... je meprise autant Ra8 que TGV pour leur inculture crasse et leur gout de l’argent sans merite... je meprise autant la fausse elite intellectuelle, politique et economique malgache qui ne pensent au peuple que quand il se fait rudoyer par les petites gens... oh mon Dieu ils ont devalises mon magasin d’electro menager alors que pendant ce temps leur idole s’envoie l’argent de l’aide exterieure dans ses profondes... a telle enseigne que la fifille a son papa qui hurle aux loups parce qu’elle n’a pas l’habitude qu’on lui parle comme ca ou qu’on la traite comme ca trahit bien l’etat de cette pseudo elite qui ne songe qu’a s’aggriper a ses privileges immerites tout en ignorant le triste sort de la majorite de leur concitoyens... les egards et le respect cela se merite... il ne suffit pas de jeter son nom ou ses origines a la figure des modestes pour que ceux ci vous traitent avec respect...non je ne suis pas aussi etroit d’esprit que vous : pour moi il n’y a pas soit ra8, soit tgv... de meme que tgv n’est pas extraordinaire parce que ra8 etait mediocre... ces 2 tristes sires appartiennent meme a la meme categorie... sauf que ra8 est celui qui a fabrique tgv...otez donc vos oeilleres cela vous aerera l’esprit...

        • Les leçons qui coûtent cher
          2 décembre 2010 17:21, racynt (#1557) répond à jojo (#3543)

          mon pov’ jojo lapin, qui vous dis que Ra8 c’est mon idole, vous me traitez d’étroitesse d’esprit mais quand vous me traitez de pro ceci ou pro cela alors que je ne suis ni pro Ra8 ni pro TGV , ce n’est pas moi qui ait l’esprit étroit et qui croit qu’il n’y a que vous qui n’est ni pro Ra8 ni pro TGV et critiquer TGV ne veut pas forcément dire être une pro Ra8, vous êtes bien loin du compte pov’ jojo lapin.

          Soyons clair, ce n’est pas cette dame qui vous a dévalisé votre magasin , mais lorsqu’on suit votre raisonnement, pour vous , tous les gens et particulièrement cet élite que vous haïssez ,comme vous le dites si bien, mérite d’être maltraiter parce qu’on vous a dévalisé.

          Ne mélanger pas les choses mon cher jojo lapin, ayez un peu de répartie et un peu de bon sens, personne ne mérite l’injustice et les mauvais traitement. Moi même je vous le dis, ma propre famille a été persécuté et a failli se faire tuer en 2002 par Coutity tout simplement parce qu’ils sont merina , mais pour autant je ne cautionne pas ce mauvais traitement (torture...) que la HAT lui a réservé.

          Sa place était en prison et c’est en voulant se faire justice (un peu comme vous quand vous souhaiter les mauvais traitements aux élites) que TGV l’a libéré mais apparemment , se faire justice soit même n’est pas toujours de bon augure car cela s’est retourné contre lui (tgv) ha ha ha et le pire c’est qu’il n’a toujours rien compris, il continue à faire sa propre justice en torturant Coutity parce que celui ci lui a menacé . Un jour ou l’autre ça se retournera contre tgv encore cette histoire , d’ailleurs c’est déjà le cas parce que à cause de ça il a compromis ses chances d’obtenir la reconnaissance internationale malgré le référendum. hi hi hi

          • Les leçons qui coûtent cher
            2 décembre 2010 17:40, jojo (#3543) répond à racynt (#1557)

            ... vous devez avoir un pb avec mon style... je ne vous ai jamais traite de pro ra8 et de magasin d’electro menager je n’en ai jamais eu... relisez...

            • Les leçons qui coûtent cher
              2 décembre 2010 18:23, racynt (#1557) répond à jojo (#3543)

              Vous vous exprimez tellement comme un pied qu’on c’est plus si c’est du lard ou du cochon, oups ah oui c’est du lapin j’ai oublié looool

              Désolé jojo lapin mais il n’y a que les pro HAT qui ne reconnaissent pas aujourd’hui que les malgaches vivent dans la dictature. Ce n’est peut êtes pas l’allemagne au temps d’Hitler ou le Cambogde au temps de Pol Pot mais c’est tout même le pire régime dictatoriale que les malgaches ont connu. Rien qu’en matière de prisonnier politique tgv a battu tous les records (200 prisonniers en 2 ans) à Madagascar , même Ratsiraka et Ra8 n’ont pas réussi à faire pareil en 50 ans .

              • Les leçons qui coûtent cher
                2 décembre 2010 18:24, racynt (#1557) répond à racynt (#1557)

                c’est même 350 mais pas 200

              • Les leçons qui coûtent cher
                2 décembre 2010 18:46, jojo (#3543) répond à racynt (#1557)

                ... racynt, le monde ne se divise pas entre les pro HAT et les anti HAT...je suis ni l’un ni l’autre et ca ne m’empeche pas d’avoir un avis negatif sur ce regime... le nombre de prisonniers politique par rapport aux regimes precedents ne suffit pas a lui meme pour qualifier un regime de dictatorial... ce n’est pas parce que madagascar n’est pas la suede en terme de democratie que c’est une dictature... c’est tout le probleme avec les gens comme vous qui raisonnent en binaire... c’est toujours un peu court...et tres peu profond...

              • Les leçons qui coûtent cher
                2 décembre 2010 18:58, racynt (#1557) répond à racynt (#1557)

                Comme vous raisonnez tellement bien profond comme il faut , je vous conseil de relire ceci :

                « Rappelons deux définitions tirées de Wikipedia. Totalitarisme : « système politique (…) n’admettant aucune opposition organisée, dans lequel l’État tend à contrôler la totalité des activités de la société, s’immisçant (…) jusque dans la sphère privée des familles et des citoyens, et tentant non pas de limiter la noosphère et les possibilités de pensée, d’expression, de création, de recherche et de réunion, mais de les contrôler aussi étroitement que possible, en imposant à tous les citoyens l’adhésion à une idéologie obligatoire, hors de laquelle ils sont considérés comme ennemis de la communauté. (…) Le totalitarisme signifie étymologiquement : système tendant à la totalité, à l’uniformité ». Dictature : « La dictature désigne un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne les limite »

                Avec ces définitions , si vous osez encore dire que le régime HAT n’est pas une dictature c’est que vous êtes soit pro HAT ou alors vous n’avez rien compris à ces définitions bien que votre esprit soit large et que votre raisonnement soit profond.

                • Les leçons qui coûtent cher
                  2 décembre 2010 19:30, jojo (#3543) répond à racynt (#1557)

                  ... racynt, racynt... j’ai une autre explication... ... tout simplement je fonde mon jugement sur autre chose que sur une simple definition de... Wikipedia... Wikipedia pour moi, c’est un peu comme... le fast food... du pret a consommer pour gens presses sans trop d’epaisseur... je fonde mes avis sur les longs courts de Philosophie, d’Histoire et d’Economie que j’ai eu la chance de suivre... vous savez ces longues seances durant lesquelles un professeur non seulement vous transmet son savoir... vous apprend a reflechir, a discerner, a mettre en perspective, ces annees d’apprentissages durant lesquelles on vous apprend a structurer votre pensee ... les etudes quoi !!! vous voyez ce dont je parles... ou il vous faut aller sur Wikipedia ? allez y parce que moi ca me donne la gerbe...Wiki... comme le burger...

                  • Les leçons qui coûtent cher
                    2 décembre 2010 20:11, racynt (#1557) répond à jojo (#3543)

                    Comme vous êtes tellement paradoxale mon cher jojo, vous avez fait de longues études mais vous avez quand même la haine envers les élites malgaches qui ont fait de longues études comme vous, bref envers vos semblables quoi. Ndimby a donné ces définitions de wikipédia que vous qualifiez de malbouffe mais en tant que journaliste intélligent , il n’allait tout de même pas étaler ses connaissances en phylosophie, en histoire ou tous ce que vous voulez car l’art de l’intélligence mon cher jojo c’est de s’avoir s’adapter justement et se mettre au niveau du plus grand nombre à qui il s’adresse et étant donné que tout le monde n’a pas fait de longues études comme vous et moi , il fallait bien trouver des définitions qui soit à la portée de tous, élites ou pas. Par ailleurs, même si cette définition vous semble léger, il n’en reste pas moin que c’est ce qui résume le mieux ce qu’on appelle le régime dictatoriale.

                    En ce qui concerne la famille Ranjeva, pour ma part , ce n’est pas tellement le fait qu’elle soit de la noblesse ou qu’elle fait partie de l’élite que je n’accepte pas cet injustice et ce harcèlement envers elle. Une injustice reste une injustice, que ce soit les pauvres ou les riches qui soit concerné, peu importe, ça reste toujours une injustice et il faut la dénoncer. Ndimby a toujours dénoncer toute injustice même quand cela touche des personnes modestes comme Haja la bouquiniste qui est morte peu après la prise de pouvoir de la HAT, morte pour avoir reçu une balle réelle perdu lors des intimidations faites envers les pro Ra8 qui voulaient se manifester à Ambohijatovo. Mais pour vous , il est clair que cela vous importe peu quand l’injustice concerne les élites et les nobles et les riches, mais quand cela concerne les pauvres , vous vous sentez concerner. Mais vous vous prenez pour qui, pour robin des bois ? hi hi hi

                    • Les leçons qui coûtent cher
                      2 décembre 2010 20:35, jojo (#3543) répond à racynt (#1557)

                      ...racynt... apotre du nivellement par le bas maintenant... de mieux en mieux...le peuple aime les programmes tele debiles... il faut lui en donner... vous pourrez me dire tout ce que vous voudrez, la prise a la lettre d’une definition brute vu dans Wiki ne remplacera jamais une culture batie sur le long terme et fondee sur la lecture de nombreux ouvrages y compris contradictoires... a vous le pret a porter et le genre de raisonnement qui va avec... a moi la haute couture... maintenant au sujet de la bouquiniste, je n’ai pas souvenir d’un aussi gras tintamarre web mediatique au sujet de ce triste evenement... c’est etonnant non ? si il y avait plus de gens comme moi soucieux des moins favorises, Madagascar se porterait surement mieux... quand a l’elite cultivee a madagascar, ce n’est surement pas elle qui se livre a des batailles de chiffonier pour encore plus de thune sur la gueule des autres... la soit disant elite Malgache qui s’exprime tire sa legitimite de l’importance de leur compte en banque et de leur entregent... ce n’est pas l’elite telle que je la concoit...

                    • Les leçons qui coûtent cher
                      2 décembre 2010 20:45, jojo (#3543) répond à racynt (#1557)

                      par ailleurs si vous pensez que wiki est l’outil ideal pour resumer ce qu’est un regime dictatorial, il va falloir faire l’effort de lire plus de livre racynt... parce que la vous risquez de mourrir idiot... essayez donc L’Archipel du Goulag de Soljenitsyne, ou alors la plaisanterie de kundera... pour commencer... car la route est longue pour vous mon pauvre...dans 30 ans vous passerez au ouvrages de Philo et dans 40 aux ouvrages d’histoire... du XX siecle...

                      • Les leçons qui coûtent cher
                        2 décembre 2010 21:05, racynt (#1557) répond à jojo (#3543)

                        Vous avez lu autant de livres d’histoire mais vous n’êtes même pas capable de donner un résumer plus clair que celui de wikipédia, décidémment je ne sais pas à quoi cela vous a servi, finalement , je vais bien profiter de mon mac do cheese burger avec toast grillé looool. Je ne me suis jamais prétendu experte en histoire ou en phylo comme vous , ce n’est pas parce que je ne vais pas lire ces livres que je vais mourrir bête, chacun son domaine, chacun sa route , chacun son chemin, nous ne sommes pas des moutons à qui on dicte de lire tel ou tel livre, mes livres je les choisi moi même et je les aime bien quand cela concerne surtout le domaine pour lequelle j’ai étudié pendant ces longues années, mais autant vous ne lirez jamais les livres que j’ai pu lire dans mon domaine mais je vous rassure , vous ne mourez pas pour autant bête et ce sera pareil pour moi.

                        • Les leçons qui coûtent cher
                          3 décembre 2010 00:41, sevane (#2781) répond à racynt (#1557)

                          Euh ... Wikipedia confirme bien que c’est « philo » et non pas « phylo » ;-), à moins que ne vouliez parler de la science qui consiste à comprendre l’évolution :-)

                          Ceci dit, une fois n’est pas coutume, je pense que jojo n’a pas tout à fait tort (du suffixe « lapin », je m’en passe pour éviter les « débats qui volent bas »). Je dirais même qu’il y a pas mal d’idées intéressantes dans tout ce flot de phrases sans ponctuation. Comme quoi, si on le veut vraiment, on peut apprendre tous les jours, même de ceux qu’on pense être ses ennemis. Mais pour cela, il faudrait savoir faire preuve d’un minimum d’ouverture d’esprit. J’entends par là, accepter la diversité des opinions (surtout quand, objectivement, elles ne sont pas tout à fait absurdes) et refuser l’aveuglement.

                          Sinon, chapeau bas pour cet article de très grande qualité, Ndimby. Densité, clairvoyance, pertinence et un zeste d’insolence, tout y est. Une lecture indispensable en cette période de crise interminable. Très bon billet.

    • Wlcome to Fozaland (2)
      2 décembre 2010 15:33, Rakitoza (#689) répond à jojo (#3543)

      Jojo

      Vous avez raison. Ndimby s’est trompé. Son édito ne dit que des mensonges.
      Rajoelina est le père de la démocratie à Madagascar.
      Il est devenu chef de l’Etat grace à des élections libres et transparentes, conformément à la Constitution.
      Il a inauguré une Place de la démocratie sur laquelle tout le monde peut exprimer ses idées, comme il a promis.
      Les opposants accèdent librement à la TVM et à la RNM.
      La justice est sereine et indépendante. Noro Robinson (pdte du Conseil d’Etat) a été limogée à la demande de l’intéressée.
      Les forces de sécurité respectent la liberté de manifester, comme peut en témoigner la bouquiniste Haja à Ambohijatovo.
      Le trafic de bois de rose est sévèrement réprimé.
      Les ministres et membres de la HAt ont tous fait une déclaration de patrimoine.
      Les gendarmes et policiers font leurs enquêtes professionnellement loin de la pression du pouvoir exécutif. Madagascar est respecté sur le plan international. il n’y a plus de prisonnier politique. Dormez bonnes gens, tout va bien.
      Welcome to Fozaland ... Dysneyland sous-titré en Malagasy. Bugs Bunny et Jojo lapin en haut de l’affiche : c’est la fête au clapier.

      • Wlcome to Fozaland (2)
        2 décembre 2010 16:12, jojo (#3543) répond à Rakitoza (#689)

        ... si il vous fallait une explication au fait que les opposants a la HAT ne sont pas pris au serieux par la communaute internationale... il n’est pas necessaire de se livrer a des extrapolations outrancieres pour decrire une situation grave... Madagascar en 2010 n’est pas le cambodge, la roumanie, le chili ou l’allemagne nazi du XX siecle... TGV n’est pas Pinochet et la fille ranjeva n’est pas Isabel Allende... vous pouvez retourner le probleme comme vous voulez... ou plus simplement revenir a vos manuels d’histoire, ce n’est pas parce que le regime actuellement au pouvoir est incompetent que c’est une dictature totalitaire... en tout cas si cela fait l’hunanimite dans les cercles anti HAT, cela fait doucement rigoler dans toutes les chanceleries occidentales... les dictatures totalitaires etaient mues par des motifs ideologiques... est ce que la cupidite peut tenir lieu d’ideologie ? les regimes totalitaires ont persecutes de facon systematiques leur opposants au nom de l’anti communisme, l’anti capitalisme or je ne vois a madagascar qu’un reglement de comptes entre ceux qui dirigent ou ont dirige ce pays... les prisons malgaches sont pleines depuis 100 ans de gens qui n’ont rien fait de mal... tout le monde n’a pas la chance d’avoir de l’entregent comme la plupart de ceux qui ne font que passer par la case tsiafahy... ils se disputent entre eux juste pour que la roue tourne plus vite et que la main leur reviennent le plus rapidement possible... rien d’etonnant a ce que le reste de la population se fiche eperdument des emprisonnement de tel ou tel proprietaire de 4x4 qui auparavant les ignorait il n’y a pas si longtemps... a trop vouloir utiliser des qualificatifs impropres, on en fini par se decredibiliser... il ne faut pas confondre le sort du petit microcosme tananarivien avec le destin du reste de madagascar... une fois qu’ils se seront bouffes entre eux, il restera toujours ceux qui livrent des combats plus modestes comme celui de nourrir et eduquer leurs enfants malgres l’avenir sombre que les elites corrompues leur preparent...

        • Wlcome to Fozaland (2)
          2 décembre 2010 17:20, da fily (#2745) répond à jojo (#3543)

          jojo est en selle, ça décoince non ?

          Pire, j’aime l’irrévérance mais moduler l’invective mon brave, il suffit, non mais...je pourrais en perdre mon self, Ndimby lui aussi. Mais cette hussarde est bienvenue, j’acquiesce des deux pieds avant un petit soupir...

          Ndimby appréciera le parallèle avec le grand Charles...mais je trouve ça d’un léger, d’un déplacé et malvenu. Jojo est la malice personnifiée, uncle Georges est un télétoobie à côté ! la bourrasque qui va faire tanguer les muses sans qu’il y ait du tango au remix !! yep, du jerk bien funky-trash...

          jojo est laid et méchant, et il l’assume, mais jojo je l’aime bien quand même, même si il est amer !!

          forza dans la fouzière jojo, tu veux un coup de main ? Ou tu préfères que je botte tout au tas ? yerk ! yerk !

          • Wlcome to Fozaland (2)
            3 décembre 2010 01:09, sevane (#2781) répond à da fily (#2745)

            En effet,da fily, je trouve intéressant de lire des avis qui divergent avec ceux de la majorité, et bien exprimés en plus. Je ne pense pas que jojo soit laid ou méchant. Je pense plutôt qu’il a la rage. Ce qui n’est pas tout à fait étonnant vu le contexte actuel.

            Mais de grâce, jojo, avec des ponctuations, peut-être que les zanak’i dada vous comprendront mieux et arrêteront de vous traiter de « fozaorana » ou de vous comparer à Basile R ;-)

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 14:41, par Mihaino (#1437)

    Merci Ndimby car toutes ces leçons vont coûter cher à nos milliardaires anciens, actuels, nouveaux et futurs ....

    Depuis 2009 je persiste et je signe que tous ces nantis profiteurs , traîtres, politicards retourneurs de vestes , intéressés et esclaves du FRIC, auront une fin de vie DOULOUREUSE et leurs descendants rencontreront bien des soucis pour supporter leurs noms difficiles à porter. Bien qu’ils investissent localement ou à l’étranger, l’expérience a montré et bien démontré que tous ces biens acquis non pas par la sueur de leur front mais par des ruses et malversations n’apportent que MALHEUR et DETRESSE ....

    D’autre part, je voudrais juste rappeler à un forumiste célèbre ici que pour un homme " voler un ou plusieurs boeufs dans une région malgache est une marque de bravoure, de courage et de virilité pour la demande en mariage ( cf histoire du sud de Mcar)..., ??!! Délits et emprisonnements, ont dit nos lois coloniales et religieuses IMPORTEES d’ailleurs ./.

    Enfin, sont-ils vraiment PROPRES et irreprochables les membres de la HAT & Consorts, ce Gvt Vital et Andry Rajoelina ???L’HISTOIRE NOUS LE DIRA et

    Wait and see ....

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 15:37, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Mihaino (#1437)

      Mihaino,

      j’ai reçu le message pour l’histoire de « vols des boeufs ».

      Mihaino,vous voulez que je donne la « REGION » et/ou l’ethnie....

      NON et NON.Ce sont des « VALEUREUX ».

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

      • Les leçons qui coûtent cher
        2 décembre 2010 20:01, Mihaino (#1437) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

        « QUI SE SENT MORVEUX , QU’IL SE MOUCHE !! » (proverbe français) que Basile connaît bien . Je n’ai jamais cité un nom et/ou pseudo dans mes propos ci-dessus ou depuis 2009. Comme ils ou elles se reconnaîtront facilement, ils ou elles se sentent visé(e)s et me répondent rapidement( à très grande vitesse : TGV).

        Enfin d’eviter toute polémique stérile Basile, je préfère que vous ne me donniez pas la « REGION » et/ou l’ethnie de l’’histoire de « vols des boeufs » Nous avons tous les deux étudié cette page d’histoire./.

        Par ailleurs, j’ai remarqué que vous avez un nouvel ami nommé JOJO , qui va reprendre peut-être votre relève( vu votre âge) dans la défense de Andry Rajoelina ??!! En lisant ses réactions, j’ai l’impression de vous lire en 2009 . Laissons la place aux nouveaux s’ils ont de nvlles propositions ...Bienvenue à Jojo , défenseur de Joelina & Joli Jumper de Lucky Luke le solitaire et pas un jouet bien sûr ??...Les Frères DALTON l’aident et le protègent maintenant : c’est le changement de l’histoire...

        Wait and see ....?

        • Les leçons qui coûtent cher
          2 décembre 2010 20:21, jojo (#3543) répond à Mihaino (#1437)

          Mihaino, quel age avez vous ? parce qu’il serait peut etre temps d’apprendre a lire... ou alors il faut vraiment avoir les neurones encrasses apres m’avoir lu pour penser que je suis un defenseur de la HAT/TGV... a moins que ce ne soit encore une manifestation de votre esprit obtue qui ne concoivent le monde qu’entre pro et anti tgv... c’est pas grave la bonne nouvelle avec vous c’est que ca ne se soigne pas... c’est incurrable... mais la bonne nouvelle c’est que ca vous evite d’esperer...

          • Les leçons qui coûtent cher
            3 décembre 2010 13:15, Mihaino (#1437) répond à jojo (#3543)

            Mon âge importe peu et vos réactions diverses et variées dans ces colonnes ont une ressemblance flagrante avec celles de Basile en 2009. Je profite de cette occasion pour le saluer et le feliciter pour sa longue histoire de notre pays depuis les années 50....??!! Malgré nos divergences de vues & analyses , nos parcours professionnels et nos diiférences d’âge, je l’ ai tjrs respecté./.

            Quant à vous Jojo, je vous conseille vivement de lire et de relire mes propos voire mes propositions depuis le début de cette crise en 2009 et rassurez-vous que je sais lire, compter, analyser et commenter différents articles comme vous . Mes neurones fonctionnent merveilleusement bien et honnêtement je peux vous avouer que je n’ai point besoin d’un spécialiste PSY ...jusqu’à ce jour .

            Pour votre information , je tiens à vous dire que je suis un citoyen malgache lambda qui n’a aucune famille politique et qui aime son beau pays./.

            • Les leçons qui coûtent cher
              3 décembre 2010 16:32, jojo (#3543) répond à Mihaino (#1437)

              ... il y a pourtant une nuance de taille qui a echappe a votre cerveau : alors que Mr Basile R est un ardent defenseur de la HAT/TGV, je n’en suis pas un... peut etre que ce genre de subtilite est bien trop fine pour les bourins de votre espece qui raisonnent encore en binaire pro HAT ou anti HAT... heureux les simples d’esprit...

        • Les leçons qui coûtent cher
          3 décembre 2010 01:56, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Mihaino (#1437)

          Mihaino,

          je n’ai pas d’amis ou d’ennemis.

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 16:59, par jojo (#3543)

    il y a au moins une raison pour laquelle, j’aimerai que tgv s’en aille... c’est qu’au moins je ne verrai plus ces raccourcis historiques abusifs fleurir tels la mauvaise herbe sur des sujets qui commanderaient plus de machiavelisme ou de finesse... c’est selon... car enfin ne voyez vous pas que votre credibilite d’opposant est d’autant plus sujette a caution que vous n’etes meme pas capable de qualifier correctement votre adversaire. Ne serait ce que comparer TGV a tous ces veritables dictateurs, cela trahit outre un manque de culture, mais plus gravement une absence de lucidite et de discernement. Comment diable voulez vous combattre un adversaire que vous n’arrivez meme pas a jauger correctement... Cela ne serait pas facheux si ce n’était pas improductif (ca fait parler dans les salons mais ca n’a aucun impact sur un eventuel changement de regime). Ce n’est des lors pas etonnant que les arguments que vous utilisez dans votre combat soient aussi inefficaces. A part se faire plaisir... Car en effet que trouve t on dans votre caisse a munitions ? des critiques, des protestations et encore des critiques… oui mais voila : critiquer n’est pas contre proposer. On n’est pas dans une cours de recreation... ou au PS en France... L’opposition a un adversaire aussi faible que tgv aujourd’hui (ra8 hier) devrait etre la contre proposition. Vous voulez que son regne finisse tot… arreter de gemir et proposez un modele de societe qui s’eloigne de ce que madagascar a connu jusqu’à present (argent, incompetence, bling bling…). Si c’est pour faire du ra8, on a vu ce que ca a donne : l’arrive d’un clone de facon plus ou moins violente… pour ma part je sais que des personnes travaillent a structurer un modele de societe base sur la justice sociale, l’egalite des chances, la protection des plus vulnerables, la reditribution des richesses et la meritocratie… enfin tout le contraire de ce que l’on a connu dans l’histoire de madagascar… ce n’est qu’une piste parmis tant d’autres… mais elle aura le merite d’etre plus entendue que vos vociferations steriles et elles receuilleront surement plus de suffrages de facon durable que vos acces d’acnes d’adolescent. Proposez et arretez de protester… Projet contre projet… cela sera d’autant plus facile que de projet, ni ra8, ni tgv n’en avaient…changez de disque !!!

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 17:43, gasy tsotrizao (#3859) répond à jojo (#3543)

      Enfin un foza qui a du répondant mais sous ses airs de grand analyste, le style reste le même : toujours tout ramener et comparer à Ra8.

      Juste pour mieux re-situer le débat d’idées : Toute chose étant égale, un déni de justice à Antananarivo (c’est ce le sujet de la « dissertation ») est du même niveau que le massacre des intellectuels par Pol Pot.

      • Les leçons qui coûtent cher
        2 décembre 2010 17:59, jojo (#3543) répond à gasy tsotrizao (#3859)

        ... oh mais alors il va falloir ecrire un livre dessus mon cher gasy tsotrizao (deni de justice a Antananarivo = massacre des intellectuels par Pol Pot) je serai curieux de connaitre la liste des intellectuels (on ne doit pas avoir la meme definition du terme intellectuel) qui ont eu a faire avec les force de l’ordre a Antananarivo ... la communaute des historiens et juristes dans le monde sera toute ouie... de la rupture epistemologique en perspective... a titre indicatif, il n’y a pas longtemps les representants khmer ont ete juge par une cours internationale... je n’ai pas que du repondant avec moi, j’ai aussi la culture et le discernement qui vous fera defaut toute votre vie...

        • Les leçons qui coûtent cher
          3 décembre 2010 08:38, gasy tsotrizao (#3859) répond à jojo (#3543)

          Quel discernement ! Effectivement,selon votre discernement unique et bien fondé aucun intellectuel malgache n’a eu « à faire » avec les forces de l’ordre à Antananarivo, car selon la digression que vous radotez (sans point ni virgule) toute personne qui proteste n’en est plus un même si elle l’était auparavant !

      • Les leçons qui coûtent cher
        2 décembre 2010 18:07, jojo (#3543) répond à gasy tsotrizao (#3859)

        ... grand concours de tsotrizao isme !!! je sur encheris : « toute chose etant egale, ecraser une fourmi a Antananarivo est du meme niveau que decouper un elephant vivant a la tronconeuse au Cambodge »... aller a votre tour maintenant...

        • Les leçons qui coûtent cher
          2 décembre 2010 19:01, elena (#3066) répond à jojo (#3543)

          « mais elle aura le merite d’etre plus entendue que vos vociferations steriles et elles receuilleront surement plus de suffrages de facon durable que vos acces d’acnes d’adolescent. »

          Et ben,mon jojo !!!Quand jojo vocifère,il vocifère !!!!

          Quelle envolée,mais bravo !Ca change un peu,mais ça ne fait pas plus avancer les choses:on n’en est tous au même point.

        • Les leçons qui coûtent cher
          3 décembre 2010 08:45, gasy tsotrizao (#3859) répond à jojo (#3543)

          Dommage mon cher jojo !

          Surenchérir (en un seul mot monsieur l’intellectuel) n’est pas mon objectif en me connectant sur ce site ! Je n’ai pas votre faconde ni votre logorrhée, ce qui ne me permet pas de faire des frappes kilométriques avec mon clavier ! Et ce n’est pas parce que vous pouvez le faire que vous ayez raison ! Si vous voulez argumenter veuillez d’abord essayer de comprendre la place et le rôle du « toute chose étant égale » dans une affirmation qui n’est pas un postulat !

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 17:44, par joey A (#2828)

    Merci Ndimby
    si vos pouvez publiez ces écrits dans quelques journaux , ce serait déjà un combat pour la liberté :
    J’ai bien aimé la solution« réconciliation » ;
    Ce sera la vraie avec un grand « R » ;

    On s’est fait beaucoup de mal durant ces temps !!!

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 19:17, par jojo (#3543)

    Pour la route au sujet du : « oui, certainement il y a des abus. Mais ou étiez-vous pour dénoncer les mêmes abus du temps de Ravalo ? Si vous n’avez rien dit à l’époque, vous devez aussi vous taire maintenant »
    Loin de moi l’idee de vous demander de vous taire… au contraire comme je le disais plus haut : parlez, proposez… neanmoins votre attitude m’interpelle… Si le regime actuel n’est que la copie conforme du regime d’hier (these a laquelle j’adhere plus ou moins), n’est il pas legitime de la part du tripple cretin que je suis de vous poser la question de savoir « pourquoi critiquez vous aujourd’hui ce que vous n’avez pas critiqué hier… puisque rien n’a changé »… est ce parce que vous avez la mémoire selective ? ou alors etiez vous ailleurs... c’est marrant mais j’ai du mal a concevoir que vous ayez pu conserver en vous toute cette rage durant toutes ces annees (7 ans ou un peu moins + 2 ans !) ... est ce tout simplement parce que cela vous convenait dans le temps et que cela ne vous convient plus a present… peut etre est ce vous qui avez changé… c’est tout a fait concevable mais il faut juste le dire clairement… alors docteur… c’est grave ?

    • Les leçons qui coûtent cher
      2 décembre 2010 22:55, Lekivy (#1953) répond à jojo (#3543)

      En fait, il y avait bel et bien une grogne grandissante de la population de la capitale devant la multiplication des dérapages commis par Ravalomanana. Cela explique le succès recueilli par le mouvement TGV au début, et je crois que c’était le plan A du renversement du régime. Mais comme le vrai visage des putchistes se révelait petit à petit, beaucoup de gens se sont ravisé et le mouvement s’est considérablement essoufflé, d’où le passage au plan B avec l’option militaire. Je n’ose pas imaginer quel aurait été le plan C si Ravalo avait résisté.
      La question est en fait cette déception qui avait gagné bon nombre de gens qui croyaient en ce changement qu’on leur a tant promis. Ce sont les abus perpétrés par le griots de la HAT que tout le monde condamne aujourd’hui. Il faut être un fanatique pour ne pas se rendre compte que tout est allé de travers. That is the question !

    • Les leçons qui coûtent cher
      3 décembre 2010 08:34, gasy tsotrizao (#3859) répond à jojo (#3543)

      Ny omby indray mandry tsy indray mifoha !

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 22:28, par Lekivy (#1953)

    Que dire sinon louer la perspicacité et le courage de Ndimby, qui au fil des différents articles écrits pour contester ce totalitarisme et cette usurpation flagrante du pouvoir, n’a pas dû manquer de recevoir des menaces telles que les hâtifs en ont l’habitude.
    Si la force et la brutalité peut avoir raison de toute velléité de contestation, rien ne pourra contrôler la pensée et la mémoire.
    Merci à Ndimby d’entretenir par ses articles cette résistance forcément passive de beaucoup de gens avides de paix, de liberté et de mieux être. Il faut rester confiant qu’un jour, une personne de la trempe de Gandhi, ou de Martin Luther King arrivera à raviver ce feu qui couve en chacun pour se lever comme un seul homme et remettre de l’ordre dans tout ce gâchis causé par les loups et rapaces de tout acabit.
    Zanahary tsy andrin’ny hafa, andriko ihany. Zut, j’aurais dû utiliser un autre adage !

  • Les leçons qui coûtent cher
    2 décembre 2010 23:04, par rasoulou (#4222)

    De toutes les façons il n’ y a que les militaires qui fait la loi Loi chez nous, Rajoelina n’ est qu’ une marionnette depuis le putsch de 2009 !!!!

    • Les leçons qui coûtent cher
      3 décembre 2010 02:48, el che (#344) répond à rasoulou (#4222)

      Il est regrettable de constater que les débats d’idées se cantonnent à juger les comportements individuels des dirigeants politiques. A ce rythme-là, nous n’avancerons guère. Il eût été davantage constructif de discuter des causes et des effets des crises passées et actuelles ; de la manière dont nous pourrions les combattre.

      Une des principales causes reste la corruption du pouvoir, qui gangrène durablement la nation malgache, héritage que nous tirons des colons, qui aujourd’hui ont l’outrecuidance de nous reprocher ce qu’ils ont inculqué à nos politiciens. Il s’agit de privilégier l’intérêt économique, au détriment de la morale et de la probité.

      Nous n’évoluerons pas vers la démocratie tant que l’institutionnalisation de la corruption reste la finalité de la détention du pouvoir. De même, comme écrit rassoulou ci-haut, l’armée reste le fer de lance des crises répétitives, car sans l’influence et l’ immixtion de celles-ci dans les affaires de la nation, aucun pouvoir n’est possible à M/car.

      • Les leçons qui coûtent cher
        3 décembre 2010 19:00, Mihaino (#1437) répond à el che (#344)

        D’accord el che mais tôt ou tard, les mains nues du vrai peuple malgache de nos régions, les stylos de nos intellectuels et les crayons de nos enfants BATTRONT les Kalaks , les gaz lacrymogènes et tout autre arsenal militaire qui sèment la terreur partout et qui intimident la population en ville et dans nos campagnes....

        Ne perdons pas de vue que la plupart de nos soldats et les membres de la FIS ont des femmes et des enfants . Tous les ministres actuels( Justice, Finances,Défense, Affaires étrangères , Agriculture, Population, Santé, Education etc ...) et tous les membres de la HAT, CST, CT, HCC et Andry Rajoelina ont tous UNE FAMILLE ...Pensent-ils tous à l’avenir de ce beau monde en restant honnêtes, patriotes puisque leur FRIC ne va pas les accompagner AU MAUSOLEE ( s’ils le méritent car MASINA NY TANINDRAZANA ...). ONT-ILS VRAIMENT LA CONSCIENCE TRANQUILLE ??

        Wait and see ...

La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

mars 2014   avril 2014
L Ma Me J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
 
Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 162  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360