Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 24 janvier 2018
Antananarivo | 08h49
 

Société

Banditisme

Les forces de l’ordre sérieusement impliqués

mardi 19 septembre 2017 | Ny Aina Rahaga

Si auparavant, le fait que les forces de l’ordre contribuent à l’insécurité n’était que supposition, cela a maintenant été vérifié.

En effet, dans le courant de la semaine dernière, deux éléments des forces de l’ordre ont été appréhendé en flagrant délit d’actes prohibés par la loi. Suite à des informations délivrées par une personne à la police de la brigade criminelle d’Antananarivo, le premier a été pris en flagrant délit de vente de cannabis. De plus, il avait sur lui un pistolet Beretta avec ses huit (8) balles ainsi qu’une vingtaine de balles chevrotine sans aucune autorisation.

Du côté de Namontana, toujours après des informations fournies par un simple citoyen, un groupe de 4 personnes a été arrêté et enquêté suite à la découverte de 4 sacs de cannabis qui étaient destinés à la vente. Après enquête de la brigade criminelle, il s’est révélé que l’un des quatre malfrats était lui aussi un élément des forces de l’ordre.

Selon les informations émanant de la Brigade criminelle toujours, une centaine d’armes à feu seraient actuellement en circulation sans être en règle vis-à-vis des procédures de détention d’armes, donc illégaux. La majorité d’entre elles se trouvent être des Beretta ou des pistolets. Face à cela, l’opinion s’interroge sur les solutions proposées pour éradiquer l’insécurité à Madagascar, notamment pour le cas d’Antananarivo. Etant donné l’implication de certains éléments des forces de l’ordre dans l’insécurité grandissante, pas tous heureusement, l’augmentation de budget prévue par le plan de réforme du secteur sécurité ainsi que la dotation en matériels de ces derniers sont sujet à discussion.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 19 septembre 2017 à 10:13 | Isandra (#7070)

    A l’époque de la transition, ils ont eu une circonstance atténuante, s’il y avait de débordement au sein des forces de l’ordre. C’était l’affaiblissement des autorités à cause de crise et le gouvernement de l’unité nationale,...où personne n’avait le plein pouvoir pour décider vite, tout se décidait en compromis,...

    Actuellement, Hery a le plein pouvoir et qu’il a affirmé que la stabilité est revenue,...il n’a plus d’excuse pourquoi, il n’arrive pas à rendre forte les autorités,...

    • 19 septembre 2017 à 13:30 | dafily (#9983) répond à Isandra

      à l’époque... Elles avaient des circonstances atténuantes ??

      Oups, c’est avec de telles inepties qu’on se forge une réputation de « bons à rien-mauvais en tout ». Vous n’avez pas de vergogne, se défausser conjoncturellement est une seconde nature chez vous, mais si vous assumez... Décidément, Hery vous l’a poussé bien profond, sans doute vous auriez préférer que ce soit Andry à la place, dans ce cas on comprend mieux ce type de plaidoirie.

      Les bras (et le reste) m’en tombent. Du vrai nimporte-nawack !

    • 19 septembre 2017 à 14:00 | râleur (#3702) répond à Isandra

      C’est un accord :
      - Hery laisse faire, en échange, l’Armée et la Police lui foutent la paix

      Les perdants sont les citoyens qui n’ont mm pas la paix !

      Qu’ils dégagent tous ces mafieux

    • 19 septembre 2017 à 14:03 | râleur (#3702) répond à Isandra

      A l’époque de la transition, ils ont eu une circonstance atténuante, s’il y avait de débordement au sein des forces de l’ordre. C’était l’affaiblissement des autorités à cause de crise et le gouvernement de l’unité nationale,...où personne n’avait le plein pouvoir pour décider vite, tout se décidait en compromis,... ???

      Merci de ces remarques

      Donc c’est lors de la « transition » que les conn...eries ont commencé !!! CQFD

    • 20 septembre 2017 à 00:12 | Antony (#9838) répond à Isandra

      eto dia misy olona natao hanao clown fotsiny angamba ny asany. Fa safidy sa tsy fidiny ilay nanongana dia avy eo nitondra tetezamita e ? Tsy tompon’andraikitra izany ry zareo tamin’ireny ?
      Olona tsy tompon’andraikitra ohatr’izany ve dia indraindraina sahala amin’inona ery eto.
      Ny an’ny fitondrana amin’izao aza no ataoko hoe fanohizam-pahefana fotsiny no nataony.
      Tsy izy kosa no nanomboka e ! ataoko ity izany tetezamita no manomana ho amin’ny repoblika manaraka. Sa tsy izany ? Dia izay no fahaizany ka tsy tompon’andraikitra amin’ny ahoana ary !

  • 19 septembre 2017 à 10:34 | AzaMbaDonJona (#9745)

    le modèle CAPSAT a fait des émules : mercenariat etc ...

    • 19 septembre 2017 à 13:32 | Ibalitakely (#9342) répond à AzaMbaDonJona

      Inona no mahagaga anareo, nanomboka iny voalohandohany ny 2009 iny ange, rehefa nandaka ny lehibeny & namelaka tehamaina ny lehibeny tsy nisy bedy, tsy nisy arakaraka & tsy nisy voasazy [l’indiscipline faisant la force principale des putschistes, il importe que tout supérieur soit botté & giflé par ses subordonnés, que quelques chefs de corps nomment leur supérieur en la personne du cemgam, que les armes & munit° soient louées ou vendues comme des tomates, ...] dia lasa samy manao izay mahafalifaly ny fony ry zalahy bebaoty. Tsaroana tsara iny Lilison [1]* iny ny taona 2009 manidy magazay tao @ villa pradon fa hoe ny vadiny irery ihany no mividy zavatra (tsy latsaky ny Ar 10 000 000 isaky ny miantsena ramatoa) ao tsy misy mpividy hafa fa izy irery. Dia mitohy c’est la belle vie hoy ny marasily-zandaka-prà ka alefaso daholo na daina na basy na bala fa an-tsika izany tanàna !!

    • 19 septembre 2017 à 13:36 | Ibalitakely (#9342) répond à AzaMbaDonJona

      [1]* jereo ny firavaka toy ny« gourmette » anaovany fa na karaman’ny kômandà na kolonely tsy kitihina dimy taona aza tsy mahazo ireny.

  • 19 septembre 2017 à 11:47 | rakoto-neutre (#8588)

    L’Etat favorise les forces de l’ordre en les offrant le meilleur salaire comparé à celui des autres fonctionnaires. Cela ne suffit pas pour eux, l’argent de la drogue les procure sans beaucoup de peines une source de richesse, tout simplement en l’escortant . On s’en souvient des véhicules 4x4 d’un dignitaire du régime, dans le sud, bourrés de drogues.

  • 19 septembre 2017 à 14:38 | Jipo (#4988)

    Peines exemplaire, et confiscation de tous leurs biens !
    10 ans de travaux d’ intéret général, progéniture incluse, pour l’ exemple ...
    ça en calmera plus d’ un & mora mora avec : comparution & exécution immédiates !

    • 19 septembre 2017 à 15:18 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à Jipo

      nan nan, il fallait cajoler l’armée :o) C’est ce qu’à fait Rajaomelina. Voilà ou on en est

  • 19 septembre 2017 à 19:22 | dominique (#9242)

    un élément des forces de l’ordre IMPLIQUE ; ça m’étonne ils sont tous ou presque corrompus escroc patentés arnaqueurs truands avec autorisations des dirigeants ! suis vraiment étonné !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 243