Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 15h13
 

Economie

Réformes

Les douaniers s’en remettent au Chef de l’État et au Premier ministre

mardi 24 novembre 2015 | Léa Ratsiazo

Le ministre des Finances et du Budget Rakotoarimanana Gervais est apparemment désavoué par certains de ses employés, en l’occurrence les douaniers. Ces derniers qui refusent toujours les réformes envisagées par le ministre au niveau du contrôle à posteriori des produits importés, annoncent qu’ils attendent le retour du chef de l’État et/ou du Premier ministre pour en discuter. La société qui sera chargée de cette mission est déjà choisie selon le syndicat des douaniers mais le staff du ministre ne le fait pas savoir pour le moment.

Le ministre pour sa part s’est dit étonné de la première conférence de presse des douaniers car une rencontre entre les deux parties était déjà programmée selon leur chef. Maintenant, il serait sûrement choqué d’apprendre que les douaniers se passent de lui mais s’adressent directement aux grands chefs.

Les douaniers notent qu’ils n’ont pas encore envisagé ce qu’ils feraient si leur revendication n’est pas satisfaite. Mais tout le monde sait ce qu’ils vont faire : entrer en grève et bloquer toutes les actions en douanes en import comme en export avec toutes ses conséquences. Imaginez des médicaments et laits pour bébé bloqués à la douane ! Comme cela, les opérateurs et autres contribuables seront sanctionnés, les recettes de l’État vont encore baisser. Raisons pour lesquelles les dirigeants vont encore céder et les réformes ne seront pas pour cette fois ci ! Les bailleurs de fonds ne seront pas contents car l’État n’arrive à entamer aucune réforme, et ils ne vont pas se précipiter pour verser de l’argent ici. Idem pour les investisseurs privés. … Et ce bien que les 518 millions d’euros du Programme indicatif national viennent d’être signés à Bruxelles. La population restera pour longtemps encore dans la pauvreté….

48 commentaires

Vos commentaires

  • 24 novembre 2015 à 09:16 | hrrys (#5836)

    Il est patent que ce ministre est vraiment un bon élève de la FMI ....Pourquoi ces reformes ???? Atao inona daholo reo fonksionera be dia be reo ?????

    • 24 novembre 2015 à 09:36 | jangobo (#8776) répond à hrrys

      La baguette sufit-elle
      Pour rendre la vie plus belle ?
      Un dirigeant considéré sage
      Aurait dû d’opinions faire un sondage
      Car nul ne peut se prévaloir
      D’accaparer tout le savoir

      Il aurait été facile de poser la question
      Avant de passer à l’exécution
      Plutôt que recevoir une volée de bois vert
      Pour s’être dit que rien ne sert
      En s’érigeant en grand messie
      Sur ces contrôles à postériori

      Et nous voilà à la case départ
      Avancer ou devoir choir ?
      Faut-il persister
      Ou devoir abandonner

      Ainsi tout le monde saura
      Qu’on a été mis au pas
      Pour n’avoir pas su demander
      A celui qui va exécuter
      Car peut-être il avait une autre idée
      Sur la façon de procéder...

      Mais, en parlant des douaniers :
      Pourquoi attendre un arbitre qui ne va rien changer ?
      Rajao et Velo seront encore plus indécis
      Sur ces contrôles à postériori

      Prenez votre décision
      Et nous verrons qui aura raison…
      Et sur la place publique il y a eu criée
      nous verrons celui qui gagnera par tombée...

    • 24 novembre 2015 à 09:52 | tsimaika (#9321) répond à hrrys

      Il y a comme une odeur de privatisation dans cette réforme car avant le dédouanement il y a déjà la Société Générale de Surveillance (Gasynet) qui fait ses contrôles, si cette réforme est appliquée, les contrôles a posteriori seront également assurés par le secteur privé. Qu’est-ce qu’il vont faire ces douaniers si toutes leurs mission seront confiées au secteur privé ?

    • 24 novembre 2015 à 09:53 | sanois (#8546) répond à jangobo

      Ca fait du bien de lire des posts comme le votre !!

    • 24 novembre 2015 à 09:54 | sanois (#8546) répond à tsimaika

      Ils feront comme l armee et la marine

      RIEN.............

    • 24 novembre 2015 à 10:22 | jangobo (#8776) répond à sanois

      Du moment que je ne détonne
      Ou des fois que je ne déraisonne
      Mais bon parler des faits
      En essayant de rimer
      Nous en sommes coutumiers
      Et nous allons persister

      Et si ce post vous plaît
      Attendez et attendez
      Ce n’est pas encore le summum
      De notre délirium

      Car nous pouvons aussi sanois
      Etre vindicatif et sournois
      Et là ce ne sera plus pareil
      Serait—ce un abus de la bouteille
      Bien que votre serviteur sur le boisson
      Agit avec modération !?!?

    • 24 novembre 2015 à 11:43 | hrrys (#5836) répond à jangobo

      Ce pdt est certes entouré des techniciens , mais ils sont tous des mauvais conseillers .....Rakotoarimanana Gervais ne fait que suivre la recommandation de la FMI...et point barre !
      Le développement d’un pays commence par une élaboration d’un programme bien ficelé, et non pas du revirevy taingina eny ambony raoplanina

    • 24 novembre 2015 à 11:45 | hrrys (#5836) répond à tsimaika

      Et ben le chômage technique les attendra et comme à l’accoutumé ils vont recevoir des indemnités de licenciement ...

    • 24 novembre 2015 à 17:42 | jangobo (#8776) répond à hrrys

      Revirevy taingina
      Eny ambony raoplanina
      Ny hafa no manaingina
      Dia ny hafa indray no fanina

      Mpanoro vohona efa misy
      Ilay atoro adala koa indrisy
      Koa dia manaiky avy hatrany
      Fa izay any hono any
      Ilay filou antenaina
      Somary votsavotsa saina
      Sady tsy ampy hazavana
      Midona amin’ny tolàna

      F’angaha izay lazain’ny FMI
      Dia ekena noho ilay vola be ary
      Koa na tezitra ianao mimalo
      Tsy mba toy izay aloha ra8

      Hainy ny mamakafaka
      Na ho maimbo tànana aza ny laka
      Ny vola azony an-kalalahana
      Satria laroiny fahafahana
      Fahafahana mifidy
      Izay asa atao tolobidy
      Ary rehefa tsy manaiky izany aza
      Ampiasainy ilay kalaza
      Ka dia ahodiny any ankafa
      Fa aleo hitafa izay hitafa

      Fa ny indro kely moa dia tsy afaka
      Tsy hainy aloha ilay nanavaka
      Ny azy sy ny fanjakana
      Ka teo no nampihanahana

      Rehefa tsy misy ny andrafanja
      Dia mailaka izy naka tao an-trano
      Fa rehefa ny andrafanja indray no manja
      Dia ao indray no loharano

      Fa na kely izany, na koa be
      Aoka hazava aminao re
      Nahavita ramose
      Ka aoka hiverina indray re

      Rajao eo fa tsisy hapoaka
      Mikabary mitsoatsoaka
      Toa hananika ny avo
      Toa resaoro mora lavo
      Raha mbola io aloha no eto
      Mbola ho lavitra ny làlana
      Misento aho dia misento
      Roa taona ny ressortndàlana

      Fa aoka kosa aloha hazava
      ny vola na mbola tsy azo aza
      dia efa voazara ao an-dapa
      sao ianao hiraparapa

      Ny vilany no andRajao
      sotrobe an’i kotovao
      misaosy tsy misangisangy
      fa matanjaka n’i Vangy
      ny tena mampalahelo
      marary tsy hahinnana i Velo
      hanazava tsy voky ary ve
      ikotofetsy gervé

      Eo isika mahita azy
      fa ny tena voasazy
      ireo eropa manome vola
      boka ny hetra, solasola
      raha izao mihitsy aloha
      tsy nomeko ingahy filou
      naleoko ho nidaboka any
      rajao tsy mahay mitondra tany.

    • 24 novembre 2015 à 17:51 | jangobo (#8776) répond à sanois

      Le général aux cachots,
      l’amiral sur un radeau
      et le contrôleur général
      fera le miambina amin’ny alina

      Et pour les douaniers
      de la franchise à volonté
      tout trafic en customs clearance
      tout bdr avec carte blanche
      tout cela pour arriver à une fin
      comme le dit sanois : RIEN

    • 24 novembre 2015 à 19:23 | Isandra (#7070) répond à jangobo

      "Ka na kely izany, na koa be
      Aoka hazava aminao re
      Nahavita ramose
      Ka aoka hiverina indray re" dixit Jangobo

      Tsia fa misaotra,...non merci,...
      Efa tofoka sy leo ny aty,...
      Ny Gasy efa fay ; ny ratsy vitan-dRamose hotsarovany,...
      Ny alika mantsy no miverina amin’ny naloany,...

      Tsy nampifangaro ihany no nataony,...
      Fa ny fananan’olona koa nofaony,...
      Ny tanjony dia ho toin’ny fananany Gasikara,...
      Fa ireo gasy kosa tsy hisy hanana anjara,...

      Ny jadona tsy horeshanina intsony,...
      Ny rehetra mahafantatra izany na ireo mifoha na ireo matory,...
      Ny ireo ambany izany na ireo ambony,...
      Raha fehezina dia feno faharatsiana ny fony,...

  • 24 novembre 2015 à 09:30 | rakoto-neutre (#8588)

    Salama

    isika malagasy dia efa zatra niaina tao anaty fahalovana ka tena ho sarotra amintsika ny hiala @ mahazatra.
    Ka inona moa izany no mety ho fampandrosoana antenaintsika eto fa dia ny eo ihany no eo.
    Simba ny toe-tsaina ka tsy mila izany fanavaozana izany.

    Raha fanavaozana hitondra tombotsoa ho an’ny firenena dia tsy hitako izay handehana any @ Filoha hila ranondranony. Fa dia isika no MALAINA HIVOATRA FA ZATRAN’NY GABORARAKA.

    • 24 novembre 2015 à 09:44 | jangobo (#8776) répond à rakoto-neutre

      Efa fantatra ve aloha hoe tena hampandroso ilay hevitra ?

      Sa fanovàna amin’ilay fitiavana te-hanova fotsiny satria raha ny voalazan’ny « douaniers » dia efa i Rabe (tsy vahiny koa ve izao io ?) no handray ilay asa ary mihevitra aho fa misy ampahany mihilana ao satria ny hitsikitsika tsy mandia foana fa ao raha...

      Tsy havanana amin’ny fampidirana entana aho fa ny fijeriko azy dia hitombo ny mpanaramaso na ny mpihinana fa ny iray vilia tsy miova dia zarazaraina eo ilay kely hananana dia ho be taraina indray fa tsy ampy ny hanina hahavoky.

      Isika moa zatra manahaka be fahatany ka taiza no efa nety io hevitra io ? Sao tsy mahaleo sarany ny vidiny ?

      Ary ity fatao tsy mandalo tolobidy ity dia efa lasa fomba mahazatra ny mpitondra ankehitrio an ?

      Sa manararaotra ny fotoana efa kely hahitana tombony ?

    • 24 novembre 2015 à 13:20 | rakoto-neutre (#8588) répond à jangobo

      Ny fanovana @ akampobeny no tiako hambara ary indrindra ny toe-tsaina GABORARAKA.

  • 24 novembre 2015 à 09:57 | Befandeferana (#9303)

    Le problème à Madagascar, c’est que les autorités accordent de la confiance aux sociétés privées qui travaillent évidemment pour la recherche d’intérêts personnels et non publics. L’Etat dépense beaucoup d’argent pour former les fonctionnaires dans les grandes écoles à Madagascar et à l’extérieur pour finalement ne pas les employer à bon escient et se confier à des sociétés privées qui vont encore être grassement payées (douanes, sûreté aéroportuaire, protection de l’environnement ...). Je n’y comprends plus rien à moins qu’il y a des pots de vin perçus par les autorités concernées ? Et dire qu’il y a beaucoup de fonctionnaires civils et militaires qui ne travaillent pas alors qu’ils touchent leur solde mensuelle sans interruption !

  • 24 novembre 2015 à 10:20 | Saint-Jo (#8511)

    A quoi sert le ministre des finances et du budget alors, si même « les douaniers eux aussi s’en remettent à Rajao et à Ra-Jean » ?

    Ne faudrait-il pas mettre la personne qu’il faut à la place qu’il faut ?

    Dans ce forum MT-com aussi, le « forumer » DIPLOMAT ne sait plus très bien où a-t-il bien pu ranger ses idées .
    Ce qui est tout normal car cet individu semble ne pas lire la langue gasy.
    DIPLOMAT serait-il un de ces taikarana qui viennent sur ce forum uniquement pour défendre leur bout de gras ?


    24 novembre 03:20, Saint-Jo (#8511) répond à DIPLOMAT (#846)

    " 24 novembre 00:35, DIPLOMAT (#846) répond à Saint-Jo (#8511)
    .
    « Vous faites un comparatif sur le classement de la Corée du Sud et celui de M/car »

    Réplique :
    Vous croyez évidemment que je fais une comparaison de classement.
    Erreur !
    Je soulignais la rapidité du développement de l’une et la lenteur de celui de l’autre.
    Et cela vous a totalement échappé.
    D’ailleurs, pour l’autre en question, ce n’est même pas une lenteur : c’est carrément une franche régression.

    " et quand on rentre dans le concret, voici que vous parlez de la Corée du Nord...
    « Pourquoi vous dispersez vous ? »

    Réplique :
    Concret ? Un dessin serait-il nécessaire pour vous ?
    Auparavant, n’avais-je pas fait allusion très clairement en langue gasy ( à moins que vous ne lisiez pas ma langue maternelle ) à un chef de l’Etat qui était allé chercher inspiration en Corée du Nord ?

    « Certains ici vous ont reproché d’être puéril, »

    Réplique :
    Exact ! Je suis convaincu que je n’ai point votre maturité collective et individuelle ! Et surtout pas la vôtre !

    « vous venez une fois de plus le montrer en jouant le p’tit prof cherchant les p’tites fautes , pour ne pas rester sur le fond »

    Réplique :
    Souligner votre faute de frappe typographique n’est qu’une façon de vous rappeler ce que vous-même avez fait.
    Mais il semble que vous ayez du mal à supporter ce que vous-même faîtes aux autres. Manqueriez-vous de fair-play ?
    « Rester sur le fond » , vous dîtes. C’est moi qui ai ouvert ce sujet. Vous pouvez le vérifier. J’en connais donc le fond, ne vous en déplaise.
    Je soulignais la rapidité du développement sud-coréen.
    Et vous croyez que je comparais le classement sud-coréen et celui des gasy.
    J’appuyais beaucoup sur le fait que les aides japonaises et américaines n’auraient pas suffi pour développer aussi vite la Corée du Sud, mais aussi il y a surtout la volonté, la ténacité et l’excellence de l’Education Nationale des Sud-Coréens.
    Et cela aussi vous a échappé.

    « je rajouterai épurations des fonctionnaires en 1961 et maintient de la dictature »

    Réplique :
    Ah ! Consultez à nouveau vos sources.
    Contrairement à la Corée du Nord, les Sud Coréens s’étaient bien gardés de se séparer de leurs concitoyens qu’ils pensaient être indispensables pour le développement de leur pays.

    Et on écrit « maintien » quand il s’agit d’un nom commun, et « maintient » quand il s’agit du verbe conjugué à la 3ème personne du présent du mode indicatif.

    Et pour terminer, je vous fais remarquer que depuis quelques semaines je ne réponds plus aux sujets que vous-même, DIPLOMAT, ouvrez sur ce forum.
    Parce que je les trouve inintéressants.
    Désolé d’avoir dû vous le dire, puisqu’apparemment vous ne l’avez pas remarqué.

    J’adopte aussi la même attitude avec certains autres « forumers ».
    Mais eux l’avaient bien remarqué, sans que j’aie besoin de le leur dire.

    • 25 novembre 2015 à 10:44 | Paulo Il leone (#6618) répond à Saint-Jo

      Saint-jo me fait penser à la grenouille qui se veut faire aussi grosse que le boeuf !

      Sache que tu n’arrives pas à la cheville de Diplomat, Saint-jo !

      T’as encore raté une bonne occasion de te taire !

      Gimme the money vahaza...give !

  • 24 novembre 2015 à 10:27 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Le pouvoir réglementaire est défini comme le « POUVOIR » dont disposent les « AUTORITES EXECUTIVES et ADMINISTRATIVES » de prendre==unilatéralement==(-c’est-à-dire sans l’accord des destinataires-) des actes exécutoires comportant des dispositions générales et impersonnelles.
    - « Un pouvoir réglementaire autonome intervient dans des domaines où la loi n’a pas sa place ».

    QUI DETIENT LE POUVOIR RGLEMENTAIRE ?*
    Le Président de la République ne détient le « POUVOIR REGLEMENTAIRE » que pour des des textes les plus importants,c’est-à-dire,les décrets délibérés en Conseil des Ministres.
    Le Premier Ministre dispose du « POUVOIR REGLEMENTAIRE » de droit commun.
    En revanche,les Ministres ne disposent pas de « POUVOIR REGLEMENTAIRE » en vertu du texte constitutionnel.
    Il est possible au Premier Ministre de « DELEGUER » le pouvoir réglementaire aux Ministres.
    En général,le Juge Administratif admet que le Ministre dispose d’un pouvoir réglementaire pour « ORGANISER SES SERVICES ».

  • 24 novembre 2015 à 10:35 | lanja (#4980)

    « Imaginez des médicaments et laits pour bébé bloqués à la douane ! Comme cela, les opérateurs et autres contribuables seront sanctionnés, les recettes de l’Etat vont encore baisser. Raisons pour lesquelles les dirigeants vont encore céder et les réformes ne seront pas pour cette fois ci ! Les bailleurs de fonds ne seront pas contents car l’Etat n’arrive à entamer aucune réforme, »
    çà veut dire que le pays est pris en otages à chaque fois qu’on touche aux secteurs propices à la corruption , la honte, il faut absolument réviser le statut des fonctionnaires ... le statut actuel donne trop de moyens aux « mpanao afera » pour prendre la vie nationale en otage.

    • 24 novembre 2015 à 12:04 | hrrys (#5836) répond à lanja

      Ouaouuuu !!! quelle affirmation gratuite !!!
      croyez-vous dons que tous les fonctionnaires sont corrompus jusqu’ au os ????
      ce serait une enorme erreur madame , tsy kilalao io tompoko o !!

    • 24 novembre 2015 à 12:43 | negusti (#1339) répond à lanja

      Avec un système de lois appliqué et applicable, c’est-à-dire un vrai Etat de droit. On pourrait mettre les mains sur tous ces abus.

      C’est ce qui compte avant tout. C’est la fondation d’une maison qu’on souhaite ériger, et ce système passe tout d’abord par une constitution pertinente.

    • 24 novembre 2015 à 12:44 | Jipo (#4988) répond à hrrys

      L’ erreur c’est de croire le contraire et de maintenir cette situation que vous entretenez depuis l’ indépendance.
      Manifestement 50 ans ne vous suffisent pas !
      A servir Lucifer de la sorte, vous allez finir par etre rayés du livre ...

    • 24 novembre 2015 à 14:39 | hrrys (#5836) répond à Jipo

      Ni la privatisation ni l’externalisation ne sont pas la solution ideale.En meme tps l’Etat continuera a verser les salaires des fonctionnaires.Quel gachis !

    • 24 novembre 2015 à 17:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à hrrys

      Même HRRYS ne comprend pas cette idée de « REFORME » :
      - "CONTRÔLE A POSTERIORI !

  • 24 novembre 2015 à 12:41 | Jipo (#4988)

    Les douaniers sont comme cette classe de privilégiés : des nuisibles.
    Sans éthique, moins encore morale ou dignité, toute une éducation et formation à refaire.
    Cette situation, voulue et cautionnée par les « dirizents » successifs, cette classe nuisible de privilégiés,accrochée comme des sangsues et difficilement éradicable .
    Quand la gangrène s’ est installée, il faut couper même si le fihavanana s’ y oppose .
    Prétendre lutter contre, quand au nom de la réconciliation ( dont on ne parle plus ) on libère les dahalo, n ’est qu’ une vaste fumisterie pour ne pas dire escroquerie .
    Tonton cristobal est bientôt revenu, les poches bourrées et bien cousues, messieurs : à table !
    Les douaniers attendront ...🎄.

  • 24 novembre 2015 à 12:57 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Récemment on a parlé des "FONCTIONNAIRES FANTôMES,à Madagascar et au Ministère de la Justice,en France..
    POURQOUI ??
    Mauvaise définition de « FONCTIONNAIRE ».
    Les fonctionnaires ne représentent qu’une partie de l’Administration employant des « AGENTS PUBLICS TITULAIRES »(-fonctionnaires et autres catégories-) et des « AGENTS NON TITUTULAIRES » (-auxiliaires ,agents contractuels,vacataires-).
    - « UN FONCTIONNAIRE EST UNE PERSONNE EMPLOYEE et NOMMEE PAR UNE PERSONNE PUBLIQUE DANS UN EMPLOI PERMANENT et TITULARISEE A SON POSTE DANS UN GRADE DE LA HIERARCHIE ADMINISTRATIVE ».Point barre !
    La titularisation est un élément==important==dans la fonction publique.
    Les lauréats d’un concours de la Fonction Publique effectuent ==souvent==une période de stage afin de vérifier leurs aptitudes .Au terme de cette période ,ils deviennent des fonctionnaires par leur titularisation.Il s’agit d’un acte pris par ==une autorité==de l’Administration qui les emploie (-exemple:décret du Président de la République pour le Préfet"-).
    La titularisation constitue une garantie obligeant l’Administration à trouver ==au fonctionnaire==un emploi correspondant à so grade en cas de suppression de son poste.
    S.V.P :
    - « Avez-vous ententendu des histoires des »ADMINISTRATEURS CIVILS,à Madagascar" ???
    Des fonctionnires sans poste d’affectation !
    - « BEAUCOUP ,de ces fonctionnaires, SONT PAYES A NE RIEN FAIRE ».

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 24 novembre 2015 à 13:39 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Tout comme vous !

  • 24 novembre 2015 à 13:43 | Saint-Jo (#8511)

  • 24 novembre 2015 à 14:01 | DIPLOMAT (#846)

    Je ne comprends pas ce ministre.
    J’imagine bien qu’avant de prendre cette décision, il l’avait évoqué avec le 1 er ministre et peut être même en conseil des ministres en présence du Président !!

    Donc , pourquoi ne pas mettre en application cette décision, avec ou sans l’accord des douaniers !

    Enfin zut c’est qui le chef ????

    • 24 novembre 2015 à 15:22 | tsimaika (#9321) répond à DIPLOMAT

      Etrê le Chef n’est pas suffisant pour appliquer une décision qui va avoir des répercussions sur tout le pays. Les douaniers ne se laisseront pas faire puisque cette situation s’est déjà produite lors de la mise en place de la Gasynet.

    • 24 novembre 2015 à 16:55 | betoko (#413) répond à tsimaika

      Parait que le groupement des transitaires approuvent la décision du ministre de l’économie et des fiances , est ce que la fin de la corruption chez les douaniers ? Nous verrons d’ici quelques semaines si le gouvernement ne va pas reculer . Si des douaniers vivaient de la corruption , pour quoi le gouvernement reste muet , il est temps qu’il fasse des enquêtes sur la fortune de certains douaniers à commencer par son ex pdg Lanto

    • 24 novembre 2015 à 17:03 | Takebo Ramasy (#9258) répond à betoko

      SOLUTION DE RAMASY,

      Au lieu de SOCIETE PRIVEE POUR CONTROLE A POSTERIORI,
      Prendre LES INSPECTEURS GENERAUX DE L’ETAT --- déjà existants et avec des charges minimes et plus de souveraineté publique Malagasy---

      ATTENTION : TOUT NE DOIT PAS DEVOILER AUX AGENTS PRIVES

    • 24 novembre 2015 à 17:15 | Takebo Ramasy (#9258) répond à betoko

      POSITION DE NOTRE GOUVERNEMENT DEPUIS X TEMPS,

      SILENCE COMPLICE ou INACTION DELIBEREE face aux intérêts généraux MALAGASY

      SAUF Ces INTERETS TOUCHENT UNIQUEMENT LES ETRANGERS !!!!

    • 24 novembre 2015 à 18:05 | Takebo Ramasy (#9258) répond à DIPLOMAT

      Izany ilay hoe,

      MIERA AMIN’I DADA ALOHA
      MIERA AMIN’I DADABE AVY EO

      VAO MANAPAKEVITRA RY MINISITRA O !!!

      HA !HA !HA !

    • 24 novembre 2015 à 18:51 | Mihaino (#1437) répond à Takebo Ramasy

      Tena mampihomehy marina ity resaka ity :
      Mitovy amin’ny ankizy bedy ny zokiny rehefa mbola tsy tonga ao an-trano i Dada sy Dadabe na Dadatoa ! Maditra be mantsy ny ankizy ka tsy laitra tenenina ka lasa miboredika Ingahy Zoky miteny hoe :
      Tsy ho tonga angaha i Dada mitady vola any ivelany , Dadabe mitsabotena any am-pita ary Dadatoa mpanolo-tsaina fa dia ho hitanareo eo !
      Tsy sahy mikapoka mantsy izaho fa sao dia torianareo ka izaho indray no lasa voasazy araky ny lalàna misy ankehitriny ?! Indriiii !

    • 24 novembre 2015 à 19:59 | DIPLOMAT (#846) répond à Takebo Ramasy

      En effet, je pense qu’il y a des intérêts étrangers, mais aussi des intérêts Gasy qui traitent avec l’extérieurs.
      Il y a aussi et toujours des petites « combines ». Au final le bois est pourrit.
      La corruption.

      Ici ce ministre souhaite mettre un système de contrôle. Ce que je lui reproche c’est d’en parler au lieu de l’imposer IMMEDIATEMENT.

      Il devrait arriver avec ses types et les imposer .
      Que ceux qui ne sont pas contents , donnent leur démission. point barre (comme dirait l’autre débile)

    • 25 novembre 2015 à 10:48 | Paulo Il leone (#6618) répond à tsimaika

      gasynet = extortion organisée

      Déjà que la procédure douanière est hyper lourde et voilà que « l’état » ne rajoute !!

      On se demande qui écrit les textes aux douanes malagasy ? un disciple de Kafka sans doute ?

      Chez vous tout est fait pour tuer les flux commerciaux

  • 24 novembre 2015 à 16:58 | Takebo Ramasy (#9258)

    POUR NOUS,
    Il n’y a pas de mal en réforme MAIS PAS DE CETTE FACON.

    Pour un pays pauvre et FORTEMENT endetté qui est MADAGASCAR, le choix d’alourdir les charges administratives et financières de l’ETAT par la mise d’une SOCIETE PRIVEE DE CONTROLE A POSTERIORI n’est ni acceptable ni justifiable même si l’objectif final est d’accroître les recettes douanières pour l’Etat.

    C’est encore une décision qui mérite d’être travaillé un peu plus avec des divers techniciens.

    Mais vous les douaniers, cesser de pleurnicher en appelant le parrain COMME UN ENFANT GATE POURRI car LA DOUANE NE VOUS APPARTIENT PAS SEULEMENT mais à NOUS AUSSI !!!

    • 24 novembre 2015 à 19:10 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Takebo Ramasy

      Et quand le rendement d’un « FONCTIONNAIRE MALAGASY » est presque nul ???

    • 24 novembre 2015 à 19:24 | Mihaino (#1437) répond à Takebo Ramasy

      Dès le début de cette histoire , j’ai insisté sur le fait que notre Pays reste INGOUVERNABLE car nos fonctionnaires adorent le statu quo et remettent en cause toute réforme ! ILS DOIVENT SERVIR ET NON SE SERVIR selon la formule célèbre . Certes , les douaniers ont peut-être raison pour défendre leur bifteck mais ils prennent en otage tous les opérateurs économiques au cas où une grève commence pendant cette fin d’année 2015 ?! Revenez vite dans le Pays HERY & JEAN et soyez forts dans toutes vos décisions ! A moins que vous alliez accepter encore toutes les revendications comme d’habitude pour satisfaire les éternels mécontents !

  • 24 novembre 2015 à 19:07 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - "LE CONTRÔLE A POSTERIORI

    Le contrôle à postériori (-CAP-) est l’une des stratégies la plus efficace de « FACILITATION » du Commerce dont disposent les organismes de gestion des frontières parcequ’il permet d’assurer ==la mainlevée immédiate==des marchandises importées sachant qu’il est possible,à une date ultérieure,de procéder à des contrôles réglementaires basés sur les audits.
    Lorsque le contrôle à postériri (-CAP-) s’inscrit dans un carde général d’assurance de la conformité aux réglementations,le régimze du CAP peut améliorer les taux de conformité.
    Sa méthodologie repose sur des travaux de recherche et d’analyse contemporains des facteurs qui contribuent à l’obtention d’un environnement caractérisé par un haut degré de conformité et facilitent dans une plus large mesure les transactions internationales,sans réduire les contrôles aux frontières,en comparaison des stratégies habituelles d’assurance de la conformité.
    Les contrôles à postériori visent les personnes impliquées dans les mouvements internationaux des marchandises.
    Les contrôles sont,pour les Administrations des Douanes,un instrument utile de contrôle parcequ’ils permettent ==d’établir==un profil clair et détaillé des transactions qui les intéressent,telles qu’elles apparaissent dans les « LIVRES » et dans les « DOSSIERS DES NEGOCIANTS INTERNATIONAUX ».
    Ils permettent ==également==aux Administrations des Douanes de vfaire bénéficier les négociants des mesures de facilitation,sous forme de procédures simplifiées (-comme le système d’entrée péridique-)

    • 24 novembre 2015 à 19:08 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      entrée périodique...

  • 25 novembre 2015 à 03:06 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Le Président de l’Assemblée Nationale Malgache Jean Max RAKOTOMAMONJY s’est déplacé,ce jour,à l’Ambassade de France,à Antananarivo,afin de présenter « ses condoléances »au Peuple français",suite aux attentats, à PARIS,le vendredi 13 novembre 2015.
    Une compatriote d’Antsiranana faisait partie des victimes.
    Qu’elle se repose en PAIX.

    • 25 novembre 2015 à 08:57 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      t’es en retard , mardi dernier 14 novembre ,c’était Rivo Rakotovao qui assure l’intérim était allé à La résidence de France avec une dizaine de ministre assistés à la cérémonie de recueillement et j’y étais

    • 25 novembre 2015 à 10:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Bekoto :
      - « MARDI 14 novembre 2015 »..
      Vraiment vous rapportez « MALADROITEMENT ».
      - « 14 novembre »,c’est un SAMEDI.Point barre !
      Vous faîtes comme le propriétaire de « X » qui vend le vidéo pour 50 000euros
      Le geste de Jean Max RAKOTOMAMONJY est à signaler,c’est un geste de « PERE DE FAMILLE RESPONSABLE ».
      FIN DE DISCUSSION !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 25 novembre 2015 à 09:54 | regisson (#7075)

    enfin des bonnes nouvelles !!!!!!

    même si les douaniers sont payes a la maison, la difference entre des gens compétents et des parasites ne pourra être que bénéfique et remplir les caisses plutôt que les poches !!!!

    la connerie a un prix !! il fallait miser le bon cheval avant la course, remboursement de la mise après est impossible...

    enfin une bonne nouvelle ce matin, tiens un petit cafe pour fêter cela ...

    la post- kolossal Kolonizassion serait-elle en route ???

  • 25 novembre 2015 à 10:51 | Paulo Il leone (#6618)

    Après « on » s’étonne que Mada est 127ème sur 132 au paradis des investisseurs !

    L’enfer des procédures hallucinantes et inutiles .. c’est maintenant !
    Le délire continue !

  • 25 novembre 2015 à 14:08 | Isambilo (#4541)

    Je ne vois vraiment pas où est le problème. Le ministre n’a qu’à appliquer ses ses décisions. Si le personnel des Douanes veut faire grève, l’administration dispose de la possibilité de réquisitionner le personnel en grève. Un refus équivaut à un licenciement de la fonction publique. Et seul un salarié ayant de réelles convictions en accord avec ses idées serait près à se faire licencier pour être en accord avec ses convictions. Ce genre d’oiseau n’existe pas chez nous (les cas rares sont partis ailleurs
    Mais une privatisation équivaut à l’inutilité d’un service des Douanes au ministère du Budget. Le ministre n’a qu’à être cohérent avec lui-même. Cela fera des économies.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 324