Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 22h55
 

Société

Méteo

Les dégâts causés par les intempéries s’intensifient

lundi 5 janvier 2015 | Léa Ratsiazo

La pluie qui ne cesse de tomber depuis plusieurs semaines commence à provoquer des dégâts considérables un peu partout dans l’île. Dans la capitale, les bas quartiers sont inondés par les eaux de pluies mêlées aux eaux usées insalubres qui entrent même dans les habitations. Les habitants de ces quartiers appellent au secours avant que des épidémies ne se déclarent. « Nous pataugeons dans ces eaux noirâtres et nauséabondes jour et nuit, adultes comme enfants. C’est encore un miracle s’il n’y a pas encore d’épidémie qui décime tous les bas quartiers » selon le chef fokontany de Manarintsoa. L’insuffisance et/ou l’absence de canaux d’évacuation d’eaux usées associée au manque de civisme de la population qui jette ses détritus n’importe où expliquent cette inondation permanente d’après les responsables des fokontany concernés. La Commune urbaine d’Antananarivo de son côté semble complètement débordée et n’est pas toujours présente dans ces zones difficiles. Ces derniers mois, ce sont les partisans du parti présidentiel HVM qui ont payé les habitants par le biais du système haute intensité de main d’œuvre pour curer les canaux. Mais une semaine après, après deux heures de pluie, c’est canaux sont plein d’ordures et débordés.

D’un autre côté, les vieilles maisons et les murailles se fissurent et provoquent des dégâts considérables. À Tanjombato, ce sont 80 familles qui ont dû être évacuées par la commune, leurs maisons qui menacent de s’effondrer à tout moment ont dû être démolies. Placées dans les tentes qui sont aussi inondées après les grandes pluies de ces derniers temps, elles appellent aussi au secours.

Et dire que les cyclones commencent à pointer leur nez. Des fois, on dirait que le sort, ou peut-être l’imprévoyance, s’acharne sur nous.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 5 janvier 2015 à 16:28 | Stomato (#3476)

    Il faut reconnaitre que les dégâts constatés et rapportés ici sont tout récents.
    Au cours des dernières années pareils dégâts ne se sont jamais produits.
    L’absence d’entretien du bien public, c’est à dire appartenant à tous, n’est pas à mettre en cause.
    Le manque de civisme de la population auquel fait allusion l’auteure de l’article est une formule littéraire sans lien avec la réalité.

    La réalité est que c’est encore la faute des vazaha qui ont fui Madagascar début des années 70, chassés par l’amiral aux mains rouges, et qui n’ont pas laissé les infrastructures prévoyant l’augmentation de la population de la capitale.

    A Madagascar aussi il y a les malgaches d’en haut et les malgaches d’en bas !

    • 5 janvier 2015 à 18:43 | tonton edmond (#6281) répond à Stomato

      Les vazaha qui ont fui ? ou vous ? qui avez voulus votre indécences ??
      Ci non votre grande Ile ne serai pas dans cet état !!

    • 5 janvier 2015 à 19:24 | Stomato (#3476) répond à tonton edmond

      « Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. »

    • 6 janvier 2015 à 11:40 | elpheous (#8714) répond à Stomato

      B1 d’avis kant au manque de civisme de la population actuelle. A qui la faute ?nAu fanjakana sans doute, prioritairement, qui « ne veut pas prendre la responsabilité » d’eduquer le peuple mais egalement à tout un chacun : mem ceux ki connaiassent feignent d’ignorer tout en jetant leur detritus n’importe où.. Serait-il difficile pr l’Etat de faire des sort-movies visant à eduquer et sensibiliser le peuple, à l’instar de l’ancien ALF (aro lozan’ fifamoivoizana), 1 moyen paemi tant et tant d’otr. Les vazah sont responsables d ne pas avoir planifié l’augmentation de la populatiin dites-vs. Devons-nous donc encor confiee la gestion et la gouvernance d nos villes aux vazah ? Pourquoi des pays comme l’indonesie, le vietnam,... sont parvenus à se hisser en debut des listes sans l’aide des dits vazah alors ke ns au lieu d penser au comment ameliorer nos conditions de vie, notr plan d’urbanisation , l’education, la bne gouvernance,... nous sommes encor au stade d jeter le blame sur les vazah sans veritablement prndre conscience de nos reponsabilites.

    • 6 janvier 2015 à 16:15 | marvin94350 (#4562) répond à Stomato

      bonjour
      comment encore faire référence à des choses qui remontent à 40 ans ?
      est-ce encore les vahazas qui ont
      détourné des milliards qui ont disparus ces 2 dernières décénies ?
      pratiqué les traffic de bois de roses ?

      je pense qu’en 40 ans les gouvernants et le peuple pouvaient s’ils le voulaient améliorer sensiblement les conditions de vie
      Seulement PERSONNE n’a réellement fait d’effort.
      Le fameux slogan des années 70 « MALAGASY MAHAVITA AZY » n’a été qu’un leur
      Aujourd’hui je n’ai qu’un constat :« MALAGASY TSY NAVITA AZY » .
      Le Pays était bien prospère jusqu’en 70 premier en instruction et dans le domaine sanitaire l’enseignement était par endroit meilleur que dans le pays vahaza mais aujourd’hui où en est on ????
      Quand je vois encore la diaspora singer les coutumes vahazas dans les soirées en métropole je pense que comme souvent les privilèges sont détournés par une minorité.

    • 6 janvier 2015 à 20:43 | Stomato (#3476) répond à marvin94350

      Mon commentaire était avant tout ironique !
      Car le ton général de cet article est exactement le même que tous les articles consultables sur internet depuis 15 ans.
      La généralisation du concept « cépémafaute » !
      C’est bien beau de dire que les gouvernants ci ou que les gouvernants ça...
      Il n’y a personne pour prendre le zébu par les cornes et le faire avancer.
      La politique de la main tendue ne marche plus.
      Je sais, je suis persuadé que les malgaches sont capable de faire du très bon travail. Alors qu’attendent-ils ?
      Que les étrangers le fasse ? Pour pouvoir mieux critiquer les étrangers après, pour mieux exiger un revenu pour un travail qui est fait par les autres ?
      Cela ne marche plus comme ça maintenant.

      Alors qui et quand Madagascar commencera à avancer ?

  • 6 janvier 2015 à 10:14 | antérouk (#8713)

    Salama,

    Ka moa ve tsy samy mijinja izay afafiny e !

    Etsy andaniny ny mponina, ny mpandalo, ny orinasa madinika sy vaventy manary ny fako eny rehetra eny. Manomboka @ hodim-boankazo sy sasé hatr@ produits chimiques sns. Ireny rehetra ireny manentsina izay hany tatatra sy lakandrano sisa tavela. Tsy mahazo mitady tompon’andraikitra hafa fa ny tsirairay no mila mahatsapa tena.

    Etsy ankilany, sahirana hoe ny CUA ? Iza no nanome halalana ireny tranokely sy tranobe ireny hihorona tsisy fandaharana fa dia izay te hanao manao. Ianareo no nomena fahefana hampihatra ny lalana, ka akory ? Misy évacuation ve ny trano rehetra mijoro ? Dia évacuer-na aiza moa ? Raha mba samy nandoa ny fahazoan-dalana ny rehetra ka nankany @ kitapom-bolan’ny CUA tokoa, mety nahavita réseau des eaux usées anaty buses. Fa tsy tatatra kely mangorera hosokirina isak’izay avy orana !

    Noho izany, masiaka aho hoy ’nareo. Fa te hanao aminy eo ka eo vao mitaraina daholo !

    Raharaha be izy ity ! Ny vahoaka mila ampahafantarina ny anton’izao sy ampianarina ny tokony atao (campagne de sensibilisation) manomboka @ kilonga ka hatramin’ny beantitra na dia efa tsy avotra intsony aza ! Ary ny fanjakana mampiasa ny vola miditra aminy any @ tokony alehany sy mampihatra ny lalana izay misy saingy tsy misy miraharaha.

    Vita tompoko !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 169