Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 10h02
 

Société

Mines

Les autorités, toujours en pompier

jeudi 10 mars | Bill

Des habitants de la commune rurale de Soamahamanina s’inquiètent de la présence d’opérateurs chinois. Animés par un groupe d’individus agitateurs selon le maire de la commune en question les habitants sont dans l’expectative et craignent pour l’avenir de leurs enfants. Le maire de la commune dénonce une campagne de dénigrement et de révolte contre la société chinoise qui y exploite un gîte d’or en utilisant des engins motorisés.

Les autorités de la Direction inter-régionale des Mines de l’Itasy sont descendues sur le terrain pour expliquer à la population que la société chinoise est en règle à l’égard de la législation minière. Le permis de recherche date de 2006 et plus tard le détenteur du permis a obtenu un permis d’exploitation avec autorisation environnementale. Apparemment le calme est revenu à Soamahamanina.

Par contre, l’affaire de la carrière d’Anjozorobe n’est pas prête de se tasser. Malgré les explications du président de la République dont le fils a été accusé par les exploitants comme étant à l’origine de la mort de leur collègue, les proches de cet individu continuent de réclamer la restitution du cadavre. Les enquêtes promises par le président de la République ne les ont pas convaincues.

Pendant ce temps, à Beparasy, du côté de Moramanga, c’est la ruée vers le corindon (pierre précieuse, la plus dure après le diamant) . Deux exploitants y ont perdu la vie en raison des éboulements qui ont fait suite au mauvais temps. La Police de Mines est descendue sur le terrain et a fermé la carrière exploitée illégalement.

95 commentaires

Vos commentaires

  • 10 mars à 09:54 | Noue (#2427)

    Les chinois , encore des chinois , toujours des chinois ! DEHORS !!

    • 10 mars à 10:28 | betoko (#413) répond à Noue

      Qui était au pouvoir en 2006 ? Selon Hery Rajao si des terrains appartement à des étrangers ne sont pas exploités pour une durée X années ces terrains reviennent à l’état et il a le pouvoir de les redistribuer à n’importe qui .Est ce que ce décret ne s’applique pas aux chinois ?

    • 10 mars à 10:34 | betoko (#413) répond à Noue

      Qui était au pouvoir en 2006 ? Selon Hery Rajao si des terrains appartement à des étrangers ne sont pas exploités pour une durée X années ces terrains reviennent à l’état et il a le pouvoir de les redistribuer à n’importe qui .Est ce que ce décret ne s’applique pas aux chinois ?
      J’ai oublié une chose très importante , est ce que ces chinois vont respecter à la lettre le respect de l’environnement car quoi qu on dise il y aura de la pollution grave avec le mercure et d’autres produits chimiques et même sur les ouvriers qui iront travailler Un seul exemple ce qui s est passé dans une mine en Afrique du Sud

    • 10 mars à 11:19 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      Bonjour Betoko,

      Vos raisonnements, ne changeront pas d’un IOTA, vous avez cette manière de raisonner qui dépasse toute attente. Qu’ entendez vous par qui était au Pouvoir en 2006 ???
      Vous dites aussi que vous aviez oublier une chose importante, en vous posant la question si ces Chinois respecteront à la lettre le respect de l’environnement.

      A croire que vous cherchiez en permanence, à dédouaner certains dirigeants du Pays de leurs Responsabilité. Vous vous posez la question de savoir qui était au Pouvoir en 2006, en sachant pertinemment que rien, mais absolument rien n’a évolué depuis 2006 en ce qui concerne la Manière de Gouverner, alors dites nous où vouliez vous en venir avec un tel Propos.

      Vous vous inquiété, que les Chinois ne respectent pas l’environnement. Dans ce cas je vous poserais la question, si Madagascar ne possède pas d’autorités de contrôle, et d’Autorités pour faire appliquer les Lois aux contrevenants qui auraient omis leurs engagements vis à vis de l’Etat et du Pays lui même.

      Désolé de vous le préciser, mes vos raisonnements, ne sont que des raisonnements des bas étages, et qui ne reflètent en aucun cas la, ou plutôt les réalités que vivent le Pays. En ayant une lutte Partisane bien spécifique à vous, sans oublier de citer Isandra, vous êtes les deux Moteurs de recule de ce Pauvre Pays, qu’en vous déplaise.

      Bonne journée !!!

    • 10 mars à 11:26 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      Lire : ne vous en déplaise....

    • 10 mars à 14:01 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Vous m’avez bien compris à qui j’ai fait allusion car à cette époque on parlait de la bonne gouvernance Vous croyez vraiment que ces chinois vont respecter l’environnement ? Chez nous ils se comportent exactement comme les français au temps de la colonisation ils ont tous les droits Rappeler vous de l’affaire de la sucrerie de Morondava comment les chinois ont maltraité nos compatriotes et notre gouvernement les protege car ils ont investi chez nous et tout leur est permis

    • 10 mars à 14:38 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      Non Betoko, je n’ai rien compris de vos Charabia. Si les Chinois font ce qu’ils veulent mettez vous bien dans la Tête que le Pays n’a pas de Dirigeants dignes de ce NOM. Avant que ça soit la faute des Chinois, c’est la faute de L’Etat Malgache. A croire que chez vous à la maison vous permettez à n’importe qui, vous imposez ses directives, ses envies et son bon vouloir.

      A lieu de vous réfugier dernière des accusations non fondées, ayez l’obligeance de faire travailler vos neurones pour savoir d’où vient le mal qui tue à petit feu le Pays depuis des décennies. Ce n’est nullement pas la faute des étrangers comme l’on puisse entendre ici assez fréquemment de la part de certains, mais tout simplement au délabrement de l’ Etat dirigeant, qui trouve son intérêt, pour ne pas dire leurs intérêts pour ceux qui sont au Pouvoir pour s’en mettre plein la Poche. Et ceci ne date pas d’aujourd’hui, depuis Ratsiraka jusqu’à ce jour les mêmes procédés se pratiquent et s’empirent plus les années avancent.
      Alors critiquez qui vous voulez, c’est un droit et je dirais même un devoir, mais ayez des critiques constructives, en ayant plus de lucidités, mais surtout que vos critiques soient justifiés, mais pas sectaires comme vous aviez l’habitude de faire, car ceci entraine un manque indéniable de considérations pour le Pays et pour le Peuple.
      Bon Après- midi ..!!

    • 10 mars à 14:49 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      Suite pour Betoko.
      Vous me surpreniez, quand vous me parlez de la Bonne Gouvernance. Depuis quelle année Magascar on a pu avoir une Bonne Gouvernance ??? Certainement vous vouliez parler de la Gouvernance qui vous convenait à ne pas confondre au ressenti de la Grande majorité des Malgaches.
      Je mettrais au défit ceux qui sont sensés et qui savent faire la part des choses, sur ce Forum à me dire et surtout à me Prouver que Madagascar aurait connu une Bonne Gouvernance depuis le Basculement de 1972, et que même l’avant 1972 serait critiquable mais pas pour les mêmes délits ni les mêmes dérives, car après tout la perfection n’a jamais été atteinte nul part ailleurs.

    • 10 mars à 14:51 | Dadabe (#9116) répond à FINENGO

      Bonjour Finengo,
      Vous avez raison, la critique est un exercice sain et salutaire. Encore faut-il qu’elle soit constructive et, comme vous le dites, non sectaire. Ce qui, chez certains, n’est pas évident.

    • 10 mars à 15:35 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      « les Chinois font ce qu’ils veulent mettez vous bien dans la Tête que le Pays n’a pas de Dirigeants dignes de ce NOM. »

      Qui vous a dit que les dirigeants actuels sont dignes de ce nom,...? Ils ne les sont pas.

      Tous les voyants sont au rouge et aucun domaine n’est épargné,...les souffrances de la populations s’empirent de pire en pire,... à cause de leur incompétence et immobilisme,...Et le problème, ils ne se rendent pas compte de cette situation,...se vantent de tout maîtriser,...

    • 10 mars à 16:28 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Bonjour, Isandra,
      Pour me répondre et tenir les mêmes propos que moi pour me contredire, ou pour me faire comprendre je ne sais quoi, il serait Préférable pour vous de FERMER votre GRANDE GU.EULE.
      Je ne suis Pas ici pour me chamailler, avec vous dans le but de se chamailler.
      J’ai autre chose à faire, et à aucun moment je n’aurais de temps à perdre à votre égard.
      Vous ne méritiez même pas à être répondu pour vos turpitudes tellement grotesques, mais il serait trop facile de ne rien dire à votre encontre, dans la mesure ou vos prétentions, et vos fiertés malsaines, ne peuvent qu’inciter beaucoup de monde sur ce Forum à vous remettre à votre place avec désinvolture et mépris inégalable.
      Comme j’ai dit à votre acolyte Monsieur Betoko, ayez des critiques constructives qui pourraient être utiles à Tous et au Pays au lieu de vos visions et critiques sectaires qui n’ont aucun Sens et que je considère comme une insulte en vers le Peuple et le Pays. Et encore je pèse mets mots.
      Bon Après-midi à vous..!!!

    • 10 mars à 16:54 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Ah ! J’ai oublié que j’avais à affaire avec un lunatique,...

      Calmez-vous,...l’AVC n’est pas loin là,...

      Vous pouvez m’ignorez carrément, si cela vous semble bon ,personne ne peut vous obliger de me répondre,...comme personne ne peut m’interdire de vous répondre,...quand je veux,...Capito.

      Je m’amuse bien avec les deux séniles (Finengs et Dadbs,...).

    • 10 mars à 17:11 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra, dites vous bien que les Deux Séniles vous tiennent tête jusqu’à présent et ils ne sont pas que deux.
      Quand à l’ AVC, inquiétez vous pour votre santé corporelle et Psychique, mais surtout pour le dernier, quand à moi pour l’instant, je pense pouvoir vous accompagner avec allégresse à votre denier demeure.
      Soignez-vous bien, vous en avez besoin...!!!!!

    • 10 mars à 17:18 | FINENGO (#7901) répond à Dadabe

      Bonsoir Dadabe,
      J’interviens le moins que je peux sur le Forum, mais des fois certaines choses me bousculent pour ne pas dire outrageants.
      Mais après tout il en faut de tout pour faire un monde.
      Alors je me contenterais de ce dicton, malgré moi.

      Bonne soirée à vous !!!

    • 10 mars à 17:36 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      Lire : Mes mots ......... ;

    • 10 mars à 19:41 | Tsisdinika (#3548) répond à betoko

      Ces opérateurs chinois ont les autorisations nécessaires pour s’engager dans les activités d’extraction, du moins en ce qui concerne l’Administration minière. Ils doivent encore attendre l’approbation de leur étude d’impact environnemental et social pour avoir le feu vert définitif. À eux également d’obtenir le permis social d’opérer auprès de la population. Le reste ne regarde ni betoko ni betohika...
      Le permis octroyé en 2006 était un permis pour faire des recherches. Il a ensuite été vendu par la société qui la détenait à ces opérateurs chinois, en raison de la crise créée par Rajojo. Il ne s’agit pas de terrains mais de titre minier. Il y a des gens qui parlent ici sans rien connaitre des tenants et aboutissants d’une activité qu’ils croient maitriser mieux que les gens qui en vivent.

    • 11 mars à 07:38 | tsimanaiky (#9322) répond à Noue

      rehefa tsy hanao ra ve fa resaka tsy ataony hafa

  • 10 mars à 10:00 | hrrys (#5836)

    Ce régime détient le record en terme d’exploitation de tout ce qui est richesse exploitable à Mada depuis 1960 jusqu’ à nos jours .....On dirait que les électeurs de Rajao ( y compris moi) l’ ont élu juste pour exploiter et spolier nos ressources naturelles et rien de plus ...

    • 10 mars à 10:02 | Noue (#2427) répond à hrrys

      « On dirait que les électeurs de Rajao ( y compris moi) l’ ont élu juste pour exploiter et spolier nos ressources naturelles et rien de plus ... »

      et vous êtes fiers ..

    • 10 mars à 11:53 | Cylab (#9448) répond à hrrys

      Faut-il rester assis sur une montagne d’or et rester pauvre ?
      On dit souvent de nous que nous avons beaucoup de richesses mais que nous sommes un pays pauvre. Face à notre ignorance ou à notre béatitude ce n’est pas étonnant si des opportunistes se servent au détriment des populations locales.

    • 11 mars à 09:02 | zorey974 (#7033) répond à Cylab

      Une montagne de richesse ? Malheureusement cette croyance est très ancrée dans les têtes !
      Il y a des richesses c’est certains mais certainement pas à la hauteur des croyances populaires : quelques pierres semi-précieuses, un peu d’or de second niveau juste assez pour des opérateurs chinois essentiellement qui rentabilisent leur exploitation en truandant !

  • 10 mars à 10:17 | Isambilo (#4541)

    Au lieu de diaboliser les Chinois nous ferions mieux de faire le ménage entre Malgaches. Si les Chinois et bientôt les Nigérians et les Sénégalais obtiennent des autorisations c’est parce que des gagne-petit malgaches sont complices.

  • 10 mars à 10:28 | toky (#8231)

    J’ai horreur de ce mafia chinois qui est partout dans notre pays (bois de rose, douanes, pierres précieuses, tortue...) qu’ils dégagent ! La meilleure solution, il faut traquer les gasy qui vendent notre patrie avec ce gens là (simple citoyen, responsable, politicien ...sans exception..) Il faut les châtier ensemble sinon, ça ne s’arrêterait jamais, nous ne pouvons plus compter sur la justice ou les politiciens pour protéger nos richesses.

    • 10 mars à 11:11 | Eloim (#8244) répond à toky

      Toky,
      Je rejoins l’idée véhiculée par Isambilo, ci-dessus. Pourquoi cette mentalité ? est-ce typiquement malgache ou quoi ? Jeter toutes les fautes aux étrangers qui sont venus investir à Madagascar, avec le texte y afférent c’est du ressort d’une irresponsabilité déplacée marquée d’incapacité de nos gouvernants, qu’ils soient de l’époque où on a contracté l’exploitation ou le temps présent où l’explosion se fait tonner.
      Nous n’allons pas nous isoler de ce monde. Nous avons besoin la cohabitation avec les autres surtout ceux qui vont se faire de richesse au pays. C’est gagnant-gagnant, dit-on selon le jargon des businessmen.
      Le temps n’est pas pour les critiques de l’amertume, destructives et passives mais d’inciter tous les acteurs concernés par l’exploitation de ce genre de retourner autour de la table pour trouver des issus plus positifs, viables pour tout le monde et dont les profits sont à partager selon la règle.

  • 10 mars à 11:15 | DIPLOMAT (#846)

    Pourquoi l’État joue t’il les pompiers ?
    Parce qu’il n’anticipe pas .

    Deuxièmement.
    La mine est exploitée par une entreprise.
    Les habitants n’y voient aucune retombée directe et affiche leurs colères.
    N’existe t-il pas un impot locale et des emploies précisément pour gérer ce genre de situation ?

    Ce n’est pas tout de dire : « ils ont un visa d’exploitation » ... Il faut des retombés locales.

    • 10 mars à 11:59 | Dadabe (#9116) répond à DIPLOMAT

      Bonjour Diplomat,

      Vous mettez le doigt sur le point vraiment sensible de ces affaires d’exploitation minière et Eloim aussi l’évoque : le gagnant-gagnant. Peu importe que les sociétés exploiteuses soient malgaches ou étrangères (ou mixtes), ce qui importe c’est que l’État malgache s’y retrouve (impôts, taxes), ainsi que l’économie malgache en général et surtout, la population locale (création d’emplois).
      La notion de respect de l’environnement est également essentielle en ce domaine et Betoko a bien raison de le souligner (voyez, je ne suis pas ingrat...). A cet égard, voyant ce qu’ils pratiquent chez eux et ailleurs (en particulier en Afrique) j’ai bien peur que les Chinois ne soient pas les meilleurs pour respecter cet environnement... A l’État de faire respecter la loi, toute la loi mais rien que la loi, en laissant ensuite l’initiative aux entreprises qui sont les vrais moteurs du développement d’un pays. Comme le dit Isambilo, il y a donc du ménage à faire, ne serait-ce que pour éradiquer la corruption qui pourrit tout dans ces affaires.

    • 10 mars à 12:10 | Cylab (#9448) répond à DIPLOMAT

      Impôts locaux ? je ne suis pas sur que les petites communes savent ce qu’est un impôt local. Je ne sais pas si la décentralisation prévoit de transférer des compétences aux maires des communes pour lever un impôt local sur des entreprises installées dans leur commune.
      Et un impôt local basé sur quoi ?

    • 10 mars à 12:19 | Dadabe (#9116) répond à Cylab

      Si les maires des petites communes ignorent ce qu’est un impôt local, il faut le leur apprendre. C’est simple. ET cet impôt peut être basé sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, tout aussi simple.

    • 10 mars à 12:32 | Gérard (#7761) répond à DIPLOMAT

      vous dites : «  »parce qu’il n’anticipe pas«  »

      Certes mais pourquoi anticipent ils si peu ?

      parce que ils ne se comportent pas en « hommes » d’état, ni même en chefs d’entreprise, mais en membres d’un même clan, d’une même famille plus ou moins élargie

      Rahasimbéry écrivait ici récemment :«  »La « majorité politique » qui théoriquement et pratiquement gouverne n’est que l’incarnation de la partie émergée de cette minorité incestueuse : le pouvoir et les richesses se transmettent en interne. Et celle-ci se compose d’hommes et de femmes ( les épouses, les premières dames, les filles, les mairesses, les députées, les intellectuelles avides de titre honorifique etc.) liés par des réseaux complexes, renforçant leur maintien au pouvoir par des stratégies diverses.«  »
      Rien de plus vrai !

      il n’est que de voir la posture « familiale » de tout ce beau monde autour de l’accident de santé du ministre de l’intérieur, ici :

      http://www.madagate.org/communique/declaration/5617-mahafa

      à croire que ce communiqué désopilant et un brin « décalé » pourrait avoir été rédigé par la même plume (miraculeusement sauvée du bûcher !) que le fameux discours d’investiture « inspiré » de Sarko ; et dont on ne se lasse pas :

      http://www.gentside.com/politique/l-039-incroyable-plagiat-du-president-de-madagascar-qui-reprend-a-l-039-identique-un-discours-de-nicolas-sarkozy_art58622.html

    • 10 mars à 12:48 | Cylab (#9448) répond à Dadabe

      C’est l’évidence mais est ce que les autorités y pensent aussi. Ils ont peut être d’autres chats à fouetter que de former-accompagner des élus et agents communaux dans des trous perdus (sans étais)

    • 10 mars à 14:07 | Eloim (#8244) répond à Cylab

      A ce que je sache des formations régulières, annuelles des secrétaires comptables des communes sont au programme du Ministère de la Décentralisation avec le concours du Ministère de l’intérieur et du Ministère de Finance. Et c’est l’agence rattachée à la Décentralisation qui s’en charge, il s’agit du FDL (Fonds de Développement Local). C’est pourquoi, le dit Ministère, de la Décentralisation bien sûr, organise en même temps de concours de meilleur performance en matière de gestion financière de chaque commune, devenues des communes pilotes en matière de développement, et sont sanctionnées et dotées d’une augmentation de subvention allouée aux projets du développement en question.
      En ce qui concerne les impôts et les redevances que doivent revenir de DROIT aux communes concernées, tout ceci a été déjà spécifié noir sur blanc dans le cahier de charge dûment signé par l’Etat Malgache, avec la commune concernée et les Exploitants qu’ils soient nationaux ou étrangers. Donc, le problème ne se posent plus sauf exprès incitatif tendant à violer le CONTRAT d’Exploitation (cahier de charge) de l’une ou de l’autre partie. Un bon professionnel en la matière se conforme toujours à la loi en vigueur au pays où se passe l’exploitation.

    • 10 mars à 14:55 | Dadabe (#9116) répond à Eloim

      Merci pour ces précisions techniques.

    • 10 mars à 15:07 | Cylab (#9448) répond à Eloim

      Merci pour le retour.

      En espérant aussi que les organes de contrôle de gestion publique verifieront que les procédures sont respectés et que les sous rentrent bien.

    • 10 mars à 16:18 | Eloim (#8244) répond à Cylab

      Vous avez raison. A ce moment, si tout le monde prend et assume sa responsabilité, aucune zone d’ombre pourrait se passer sauf des troubles qu’on veut créer volontairement. Des problèmes d’ordre technique et organisationnel peuvent exister mais n’entravent pas à la bonne marche de l’exploitation en question. Le cas contraire a été vécu récemment par la Société Ambatovy où des incompréhensions ont failli tourner en vinaigre toute l’existence de ce Groupe multinational. Il a fallu à l’Etat de rebrousser chemin quant à cette mesure contraignante, l’ACD, faisant ruine aux opérateurs du secteur privé.

  • 10 mars à 11:30 | Jipo (#4988)

    Les zeautaurités toujours en pimpon : quel humour 🚒 !

  • 10 mars à 11:54 | Isandra (#7070)

    Je tiens bien à répondre le post de Babah d’hier quitte à être HS.

    9 mars à 22:18 | Babah (#9347) répond à Isandra
    « Car, Isandra, dans une devise ou un slogan ou n’importe quelle grande vision politique ou objectif stratégico-social (pour un groupe, une communauté ou une nation), il faut mettre des concepts, des valeurs ou des principes. Et non des passions, des sentiments ou autres données non rationnelles comme « amour » qui, en un mot est un affect. »

    Vous vous croyez plus intelligent et instruit, éduqué que les autres, pourtant, votre long post creux, contenant des insultes et méprises des autres, nous montre le contraire.

    Ce que vous avez oubliez des autres pays ont écrit sur leur devise l’amour :
    - Danemark : « L’aide de Dieu, l’amour du peuple, la force du Danemark"
    - Philippines :« Pour l’amour de Dieu, du peuple, de la nature et du pays »
    - Grèce :« Ma force c’est l’amour du peuple »

    Ces pays trouvent comme Rajoelina(un visionnaire) que l’amour est plus important et même la chose la plus grande dans une société sans lequel nous ne pourrons jamais vivre dans la paix et tranquillité et espérer de progrès. Il peut pousser un homme ou une femmes à agir, à avoir du courage. Cet amour ne se limite seulement pas dans le domaine de romantisme entre un homme et une femme, etc...mais, il peut se manifeste également dans les autres domaines, et se présente plusieurs aspects :
    - L’amour de la patrie,
    - L’amour du peuple,
    - L’amour du prochain,
    - L’amour du travail, etc...

    Nous pouvons choisir d’aimer ou de ne pas aimer du moment où nous avons la liberté, contrairement à ce que vous avez dit hier.

    • 10 mars à 12:14 | Dadabe (#9116) répond à Isandra

      L’amour est une belle chose, en particulier celui de son prochain. Mais la reprise de telles formules venant de ceux qui distillent à longueur de journée la haine et le rejet des autres est de l’ordre de la plaisanterie. C’est en ce sens que Babah a raison.
      Merci Wikipédia ! Mais qui vous dit que le Danemark, les Philippines (un modèle de démocratie !) ou la Grèce (championne du monde de la corruption) ne font pas, eux aussi, une erreur en adoptant ce mot dans des slogans, formules ou devises. Ce mot appartient à la sphère privée. Les codes civil et pénal appartiennent à la sphère publique, tout comme une constitution qui n’a pas à sonder les cœurs. Ne mêlons pas les sentiments avec la gestion d’un pays. Seul le droit doit dicter les devoirs d’un responsable (si possible ÉLU au suffrage universel !). Quant au « visionnaire », là, il faut arrêter de fumer la moquette.
      PS : (ce que vous aimez tant chez moi, les postscriptum ! ) : les Nazis avaient comme devise, entre autres, « Gott mit uns » (Dieu avec nous) et sur le dollar américain figure « In God we trust » (En Dieu nous croyons)... Dieu avec les nazis et les billets de banque ! On fait dire ce qu’on veut aux devises, formules et autres slogans.

    • 10 mars à 12:34 | Isandra (#7070) répond à Dadabe

      « Tant qu’on hait, on aime encore ». dixit Alphonse Karr,...

      Peut être, notre amour pour notre patrie lequel nous pousse à avoir de la haine contre les mauvaises pratiques comme la colonisation,...la spoliation de nos richesses,...les magouilles en tous genres,... etc.

    • 10 mars à 12:36 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      PS : rien,....

    • 10 mars à 15:22 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      « La spoliation de nos richesses »- !!!Précisez ,svp - La vanille est une valeur sure de Madagascar ,une richesse.Ce sont des colons ,des créoles qui l’ont acclimaté dans la SAVA .Les créoles sont partis mais nombre de petits cultivateurs d’Andapa ,de Sambava ,d’Antalaha survivent aujourd’hui par le commerce de la vanille ...Les trésors miniers ne sont rien si on ne les exploite pas .Combien de ces trésors dorment encore sous terre parceque les malgaches ne les ont pas découverts ou ne savent pas les extraire.Votre famille ,vous meme ,fabriquez vous des richesses pour Madagascar ? Personnellement avec mes rizières ,je m’y emploie.Je pense à ceux qui vivent encore le ventre vide chez nous au vingt et unième siècle .
      Les étrangers spolient Madagascar et les malgaches par le racket ,l’intimidation ,le détournement des lois ne spolient ils pas les étrangers.
      Voici ce qu’un voyageur en visite écrivait déjà en 1840 :

      ......Mais au fait la propriété de ton frère ne peut etre qu’une concession. Aurais tu le droit de la reprendre ?

      - C’est une concession définitive ,répondit Trotter .Les titres de mon frère ,parfaitement en règle ,ont été déposés chez notre consul à Tamatave.

      - Ce n’est toujours qu’une concession,dit L...et rien n’est moins sur que les engagements des Hovas. Ces malais africains sont toujours prets à renier leur parole et à déchirer les conventions écrites.On peut dire qu’ils sont aussi rusés que les Grecs ou les Carthagnois. Des mauritiens de mes amis se sont installés sur de nouvelles concessions.Ils ont tous été dépouillés apres des années de travail et de dépenses.au moment où les terres défrichées étaient pretes pour la culture .Le moyen employé est des plus simples .Les Hovas se gardent bien d’employer la force brutale .Sur un ordre qui n’arrive ,on ne sait jamais comment ,de Tananarive ,les travailleurs disparaissent un beau matin de la plantation .Et il vous est impossible de les remplacer. Aucun malgache de la région ne risquera sa vie pour venir travailler sur la plantation du vazaha.Le malheureux planteur seul au milieu de son champ et de son atelier déserté dans une région couverte de forets et sans voies de communication avec les ports de la cote ne peut meme pas essayer de résister .Il abandonne tout et regagne Tamatave où il arrive épuisé par les privations et les fatigues d’une longue route .,ruiné et le désespoir dans l’ame.Tout aussitôt apres son départ,l’habitation se repeuple et les terrains sont transformés en rizières .Les concessionnaires ainsi dépouillés n« ont pas manqué de s’adresser à nos consuls anglais et ceux ci ont maintes fois essayé de soutenir les droits de leurs nationaux mais la réponse des Hovas a toujours été invariable : »N’est ce pas le Vazaha qui a abandonné sa propriété ?-Qu’il y retourne .Si nous avons établi des rizières dans les terrains ,c’est afin de ne pas les laisser en friche." Quelques uns de mes compatriotes ,apres avoir rassemblé quelques nouveaux milliers de francs ,sont en effet retournés sur leurs plantations mais ,comme vous le devinez,ils n’ont pas tardé à etre denouveau victimes du meme procédé ; Le peuple Hova est resté à sa vieille plolitique traditionelle et fondateur de sa puissance : le sol malgache ne peut etre possédé par un étranger .....

    • 10 mars à 16:27 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Les politiques coloniales lesquelles ont causé des effets néfastes dans la société Malagasy que nous ne réussissons pas encore à les effacer totalement jusqu’au aujourd’hui :

      1°La Pacification est la période pendant laquelle le général Galliéni rétablit la paix à Madagascar. Pour cela il utilise différentes méthodes :
      - Politique de la terre brûlée : pour obliger la population à se soumettre, on détruit leurs cultures et leurs villages(en quelque sorte appauvrir la population).
      - Politique « diviser pour mieux régner » : il faut séparer les Malgaches pour créer une confusion.
      Cette Pacification s’accompagne d’exécutions des chefs de mouvements de révolte pour terroriser la population. Les postes militaires ont été créés pour mieux contrôler la population.

      2°La France n’a pas cherché à développer Madagascar. Son principal objectif était de piller nos richesses :
      - Madagascar était devenu un fournisseur de matière première.
      - Madagascar était aussi devenu un marché exclusivement français.
      - Vol des terres des Malgaches.
      - Déséquilibres régionaux : seules les régions riches sont développées.

      Pendant la période coloniale, l’économie était limitée à l’extraction des ressources naturelles (industrie du bois, exploitation minière, pêche). Cela ne favorisait pas une croissance économique de long terme, puisque les ressources s’amenuisaient à mesure qu’elles étaient exploitées. C’est ce qu’on appelle le colonialisme économique. De ce fait, les Malgaches n’avaient reçu aucune culture d’entrepreneuriat,...

    • 10 mars à 16:57 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra, je me répète, vous êtes d’une turpitude sans égale.
      D’ici une cinquantaine d’années vous allez dire la Même chose pour les Chinois, qui rongent le Pays Jusqu’à l’os, suivi par de très près par l’inde.

      Mais le comble dans cette histoire, en admettant comme vous dites que la colonisation a ruiné Madagascar, je n’en suis pas convaincu, et loin de l’être, mais je vous le concède.

      De ce fait vous n’aviez pas d’autres, remarques à faire ou à formuler, afin d’éviter que les faits passés se renouvellent. Au lieu de tenir des Propos invraisemblables en vers les Colons et comme je vous l’ai dit , je vous concède le fait que les Colons n’étaient que des Salauds des Profiteurs, des mal intentionnés et tout ce que vous voudriez, malgré que je n’ai aucune certitude à toutes vos affirmations.

      Expliquez-moi, comment pouvez vous être si peu réactif, aux désastres qui se préparent sous vos yeux sans émettre la moindre mise en garde dans vos Propos. Et de vous figer sur un Passé qui en réalité de nos jours fait parti de notre histoire, sur lequel on ne pourraient qu’en tirer des leçons pour le futur. Et ceci est bien loin d’être votre cas, et je dirais même qu’il ne serait jamais votre préoccupation première, car ceci ne vous frôle pas l’esprit.

      De vous il n’y a rien à attendre, pour que le Pays puisse voir ne serait un petit lueur d’espoir.
      Du Temps d’ Andrianampoinimerina, vous auriez prise le chemin d’ Ampamarinana, c’était là que l’on Balançait les indésirables, quoique en ce temps là ils n’étaient pas tous indésirables comme on pourrait l’entendre, mais Royauté oblige et décide. Mais vous vous le mériteriez.

    • 10 mars à 17:45 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      « Ampamarinana, c’était là que l’on Balançait les indésirable. »

      Vous avez oublié que du temps de colons, des rebelles ont été jetés vivants d’avion,...

    • 10 mars à 17:51 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra si vous en avez des Preuves à vos affirmation je suis preneur, Un lien quelconque, une Photo, tout ce qui pourrait-être comme Preuve....Et Je vous Prends au Mot.
      Je me ferais le Plaisir de les divulguer sur Divers Forum y compris étrangers.
      Je vous en remercie par avance.

    • 10 mars à 18:31 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Amparimanana était un lieu consacré à cette activité ,à Faravohitra c’étaient les chrétiens qui étaient brulés sur un bucher ,à Ambohipotsy on tuait à coups de sagaie ;à Fiadanana ,c’était la lapidation . Le roi ,la reine faisait mettre à mort ses Sujets malgaches .
      En 1947 ,il y avait rébellion dans les grandes forets de l’Est :massacres ,incendies ,pillages ,destructions ; C’était un état de guerre .Il y eut un pilote,un noceur de l’hotel Fumaroli,qui balança hors de son avion 6 sorciers faits prisonniers .Ils faisaient commerce de charmes ,de gris gris ,d’amulettes pour s"enrichir . Ils abusaient des guerriers qui partaient à l’assaut en leur faisant croire que les balles des soldats vazaha se changeraient en eau .Ils étaient responsables de centaines de morts . le pilote français s’étant vanté de son crime le soir meme ,il fut aussitôt sanctionné par son autorité. Envoyé en Indochine Il trouva la mort là bas . Tandis que rois et reines malgaches sévissaient en toute impunité pour garder leur pouvoir et leur richesse et à tous moments .

    • 10 mars à 18:34 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Vous voulez des preuves des atrocités coloniales, voici une :
      http://www.herodote.net/29_mars_1947-evenement-19470329.php

    • 10 mars à 18:43 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Cependant, l’extrait de ce lien que j’ai posté pour répondre, nous récite ceci :

      "Le gouvernement envoie à Madagascar des renforts, essentiellement des troupes coloniales (tirailleurs sénégalais) : au total 18.000 hommes début 1948. La répression donne lieu à de nombreux débordements et crimes de guerre : tortures, exécutions sommaires, regroupements forcés, mises à feu de villages...

      Parmi les crimes les plus graves figure celui du 6 mai 1947, quand le commandant du camp de Moramanga, dans la crainte d’une attaque, fait mitrailler plus d’une centaine de militants du MDRM emprisonnés dans des wagons.

      L’armée française expérimente aussi une nouvelle technique de guerre psychologique : des suspects sont jetés vivants d’un avion pour terroriser les villageois de leur région."

    • 10 mars à 18:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Question : Est ce que tous ce militaires et leur commanditaires ont-ils été punis pour crimes de guerre...? A ma connaissance, non.

    • 10 mars à 19:07 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra le Lien que vous m’envoyez, a été vu et revu par des milliers de gens.
      A moins que vous essayez de vous esquivez, ou vous aviez oubliez de quoi était ma demande, qui n’était en rapport avec vos affirmations.
      Donc je me répète, donnez moi des Preuves, ou ne serait qu’une preuve, sur le largage des Malgaches par Avion et sans parachute, durant le temps de la colonie comme vous l’aviez dit, j’ai bien DIT mais pas insinué.
      Ayez au moins la décence de me donner au moins une réponse à ma question. Qui n’est autre que votre affirmation.

      Merci...

    • 10 mars à 19:10 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      Lire : qui n’était qu’en rapport à vos affirmations .....

    • 10 mars à 19:25 | Dadabe (#9116) répond à Isandra

      Ces faits coloniaux , que vous exagérez un tant soit peu, ne sont pas mis en doute par les Français eux-mêmes et cela depuis plus de 50 ans. Des faits qui remontent à près de 70 ans (l’année de votre naissance, peut être ?) tandis que l’indépendance de Madagascar remonte à 55 ans. A mon humble avis il serait peut-être temps de passer à autre chose. Et c’est vous qui me traitez de sénile ? En tout cas je suis un anticolonialiste de longue date, respectueux des peuples (sinon des États qui les gouvernent) et je n’ai strictement aucune leçon à recevoir d’une imbécile dans votre genre.
      PS - Hé oui, encore un Ps ! Votre haine de la France et des Français vous appartient et vous rend pitoyable. J’espère que vous ne vivez pas sur le sol français (La Réunion en fait partie et les Réunionnais à 99,99% en sont ravis), que vous ne percevez aucune pension ou avantage quelconque de la France, que vous ne bénéficiez pas de la double nationalité (par mariage éventuellement ou à la suite d’une carrière militaire sous le drapeau français). Sinon vous êtes non seulement bête et haineuse mais également une sa-lope (vous pouvez considérer cela comme une injure sans consulter Wikipédia).

    • 10 mars à 20:07 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Vos lectures sont incertaines.Les journaux communistes de l’époque ont largement exagéré la réalité des faits . C’est de chez eux qu’est venu l’assertion des 300 000 morts .Un mensonge historique .à la soviétique .On connait les chiffres maintenant : 3 000 à 5 000 morts lors d’affrontements avec les forces de l’ordre ;20 à 30 000 morts de misère physiologique .Tous les commerçants hova ,indiens ,chinois ,français ayant tous fui après avoir été pillés et attaqués ,il n’y avait plus aucun commerce ; les rebelles avec femmes et enfants étaient presque nus ; à la période de la soudure plus de riz à acheter ,tous les commerces étant fermés.La famine .et aucun soin possible . plus de docteurs ,d’infirmiers de médicaments .Il ne restait que les sorciers guérisseurs .Pouvez vous imaginer la détresse de ces rebelles et la responsabilité de ceux qui avaient déclenché le mouvement . Et surtout pouvez vous pardonner à l’ensemble du peuple malgache qui n’a rien entrepris pour secourir ces sacrifiés .On dansait et on mangeait bien sur les plateaux quand les autres crevaient .Et apres quoi on vient ici se pavaner effrontément de leur gloire.«  »Toute l’ile civilisée est restée calme puisque c’est au cœur de la foret dans les régions où les facteurs géographiques rendaient difficile la pénétration française que les superstitions ,la sorcellerie,les serments rituels ont pu provoquer la barbarie de l’insurrection «  »-citation de l’époque -.La rebellion du 29 Mars a commencé par l"assassinat de dizaines de petits colons surpris dans la nuit à leur domicile et sans défense .Ils sont les grandes victimes inocentes ,ils sont les grands oubliés .Je ne suis pas certain qu’ils reposent en paix .

    • 10 mars à 20:16 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Vous voulez des preuves des atrocités commises par les rebelles, plus souvent sur d’autres malgaches que sur des vazaha ,lisez les journaux de l"époque ,interrogez les enfants des survivants . Je vous renvoie encore une fois au martyre de Botovasoa à Vohipeno .
      Qui a commencé ?Qui dans la nuit du 29 mars a sorti le fusil ,la sagaie ,le coupe -coupe ? Qui ?

    • 10 mars à 20:21 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      Isandra et je précise par des Militaires Français et par avion, qui bien sure font parti intégrante des Colons.

    • 10 mars à 20:37 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Si ,Si ,vous vous trompez Isandra . les gasy avaient déjà un sens du commerce international . Ils vendaient des esclaves aux arabes ,aux français ,aux portugais ,aux hollandais ,et meme à zanzibar et aux comores . et des zébus aussi avec des peaux et du suif et meme du riz .Ils n’avaient pas d’autres productions . Les productions plus variés sont apparues plus tard avec la colonisation .Vous vivez chaque jour l’époque post colonial de Madagascar et vous phantasmez sur un Madagascar d’avant la colonisation.... Je n"aurais pas aimé etre un andevo de la reine ranavalono ,vous peut etre ? Et les années d’indépendance n’ont pas apporté ce dont je révais pour le peuple.....

    • 10 mars à 21:04 | Gérard (#7761) répond à Isandra

      Votre lien conduit vers un récit plutôt neutre et objectif de ces évènements

      Indice que les malgaches ne sont pas rancuniers ? à Mahajanga, la « kianja ny 29 martsa 1947 » ,à l’entrée de la ville, est appelée par tous « jardin Cayla » mais bien sûr beaucoup ignorent que Léon Cayla fut Gouverneur général du 1 mai 1930 au 22 avril 1939, et du 30 juillet 1940 au 11 avril 1941 et qu’il a été notamment à l’origine de la première ligne aérienne France / Madagascar, via Juan de nova !

    • 11 mars à 06:06 | Dadabe (#9116) répond à vatomena

      Merci Vatomena. Je ne vous lis que ce matin, vendredi, et j’avoue que mon petit déjeuner me paraît plus léger... J’apprends toujours quelque chose d’intéressant sur ce forum.
      S’agissant d’Isandra, son cas est désespéré : non seulement elle vit dans un monde du passé farci d’erreurs et d’approximations, non seulement elle ne réagit que négativement à n’importe quel propos car elle est avant tout haineuse et aigrie, non seulement elle joue la carte de la victimisation coloniale comme n’importe quel imbécile qui n’a rien d’autre à dire (cette « victimisation » est une tarte à la crème depuis plus de 30 ans en France et permet surtout aux jeunes maghrébins dealers de shit de se sentir innocents...), mais en plus (cerise sur le gâteau) elle traite son grand amour Rajoelina de « visionnaire » ! Tout est dit. Isandra s’imagine prêtresse d’une secte orange, avec des bulles, comme le Fanta.
      PS - Je me demande, en outre, si elle n’est pas un peu jalouse de Mialy qui, elle, est une belle femme (Je l’ai approchée de près durant un voyage en avion Tulear Tana et elle est vraiment belle). Avez-vous vu le film « Sois belle et tais-toi » ?

    • 11 mars à 12:17 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Pendant la colonisation les Malagasy avaient perdu ce savoir-faire (échange internationale), car le pacte colonial mis en place est un système économique qui oblige chaque colonie à vendre et acheter qu’à sa métropole. Son objectif est de rendre l’économie de Madagascar dépendante de celle de la France. Il élimine la concurrence des autres pays et il fait de Madagascar une source de matières premières pour l’industrie française et un débouché pour vendre des produits manufacturés. Pour favoriser ce pacte des mesures ont été prises :
      - Il est interdit de construire des usines à Madagascar pour ne pas concurrencer les usines de la métropole avec laquelle les Malagasy n’avaient pu développer la créativité industrielle.
      - Madagascar était devenu un fournisseur de matière première.
      - Madagascar était aussi devenu un marché exclusivement français.

      En outre, les jeunes Malagasy ont été formés pour être bon exécutant (dans la soumission), aucun n’a été formé pour être leader, cela a été réservé pour les colons.

      Quant au commerce des esclaves, là-dessus les Français n’ont rien à envier aux Malagasy.

      http://www.histoire.presse.fr/dossiers/esclavage/et-la-france-devint-une-puissance-negriere-01-05-2010-5990

      Par ailleurs, la réalité du travail forcé nous est perceptible au travers de différents témoignages, voici quelques-uns :

      « L’esclavage à aucune époque n’avait atteint ce caractère de cruauté et les fonctionnaires exploitent les corvéables jusqu’à l’extrême limite de leurs forces. On a établi que lefanompoana [=la corvée] causait la mort de 20% des travailleurs employés […]. Malgré les services rendus par le fanompoana à Madagascar, il aurait mieux valu ne jamais l’appliquer que de soumettre tout un peuple à la condamnation aux travaux publics. »

    • 11 mars à 16:07 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Ps : la corvée coloniale ne faisait que remplacer momentanément et occasionellement la corvée royale.Et cette corvée ce n’était pas pour promener en filanzana madame la Reine mais pour tracer des routes ,percer des tunnels ,aménager des canaux ,récolter....pour l’utilité publique.à l’heure actuelle où il y a un manque cruel d’argent pour entretenir un service civique obligatoire serait d’un grand secours

    • 11 mars à 16:15 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Et c’est filajana a été perpétué par les colons, quand ils se déplaçaient,...

      http://www.college-pevele.fr/spip/spip.php?article232

    • 11 mars à 18:13 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra au lieu de radoter et de cracher votre venin à tout va, Madagascar n’était pas le seul concerné. Le Sénégal aussi. Va sur le Net et consulte l’économie et l’évolution du Sénégal qui a eu l’indépendance pratiquement au même moment que Madagascar et voyer leur économie et leurs infrastructures, Madagascar est très très loin derrière à des années lumières si je puis dire.
      Dites moi un peu Pourquoi, il y eu un Miracle au Sénégal où les sénégalais ont Pris en main leur destin ??? La Question peut se poser. La Misère des Malgaches elle ne la doit qu’à eux-mêmes. Et comme disait Basile POINT BARRE !!!!! Capito ???? Comme vous le dites si bien ....!!!
      Mais vraiment vous êtes très très limitée dans votre vision des chose.

    • 11 mars à 18:37 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Parce que selon vous, le Sénégal ne fait pas partie de 25 pays les plus pauvres du monde,...Si...Revoyez le tableau,...

      Dans le classement mondial de PIB(PPA) en 2013, le Sénégal(114è) est derrière de Madagascar (110è).

      Le Sénégal doit effacer, nettoyer comme nous les effets néfastes de la colonisation, aussi bien sur le plan politique que social,...comme tous les pays anciennes colonies d’ailleurs,...Nous avons presque la même situation,...

    • 11 mars à 18:39 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Les quelques européens admis à Tananarive montaient sur le plateau par des pistes infames et dangereuses avant 1895 . De Tamatave à Tananarive ,les voyageurs s’étonnaient . Il n’y avait aucune brouette ,aucun chariot . La roue paraissait etre inconnue
      Mais un jour vint Galliéni ,en 1896.Il commença aussitot à percer des routes.Des juin 1900 ,on pouvait relier en voiture Panhard- Le vassor Mahatsara à Beforona. Des 1902 de Tananarive on pouvait rallier Majunga en 3 jours :La meme année on inaugurait 30 kms de la future voie ferrée du futur TCE .La fin du transport en filanjana s’annonçait et les porteurs Bezanozano pouvaient craindre le chomage .Savez vous ce qu« un des prophètes de la VVS ,Tsybahy , disait aux conjurés d’octobre 1917 ?- »Notre ancetre ,le Mpamjaka Andriabonarivo est apparu à mon fils Imbola.Il vous demande de mettre les vazaha à la porte du pays. N’etes vous pas fatigués de payer l’impot et de FAIRE DES ROUTES .Apres de nouvelles exhortations on décida « d’aller mettre le feu au poste ,de se saisir des vazaha ,de les couper en morceaux et de les faire rotir »

    • 11 mars à 19:02 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Justement, à propos de cette construction de route :

      Voici une lettre de pétition adressée à Gallieni à l’époque, laquelle nous montre l’atrocité de leur pratique :

      « M. le Gouverneur,
      Comme nous tous vous êtes au courant de la mortalité effrayante qui frappe les prestataires employés à la construction de la route de Tananarive-Tamatave : elle a atteint dans ces derniers mois une proportion si grande qu’on peut prévoir qu’à brève échéance, la population même la plus valide des hauts plateaux sera tellement réduite que les colons ne pourront bientôt plus rien entreprendre, tant au point de vue du commerce que de l’agriculture et de l’industrie, dans ces régions où ils ont cependant le plus de chance de réussir.
      La question commence à se poser sérieusement de savoir s’il n’est pas préférable de ne pas avoir de routes, mais de conserver une population valide susceptible de mettre Madagascar en valeur, plutôt que de créer de belles pistes carrossables au prix de tant d’existences humaines sacrifiées, dans un pays où la population, si peu dense au moment de la conquête, s’éclaircit tous les jours davantage. Les indigènes sont d’ailleurs tellement las et exténués par des corvées et des travaux incessants, qu’ils déclarent aujourd’hui hautement préférer la mort à toute occupation autre que celle de la culture de leurs champs. (…)
      C’est donc avec une fréquence vraiment inquiétante que se multiplient ces actes d’arbitraire dont chaque jour, colons et Malgaches ont à se plaindre. L’indigène est arrêté, emprisonné pendant des mois sans jugement, sans interrogatoire ; et cela avec d’autant moins de ménagements que le détenu est toujours utilisé comme main d’œuvre économique. »

      Les différentes formes de travail forcé ont constitué un véritable substitut à l’esclavage, que Jean Fremigacci a analysé dans son article sur « Les chemins de fer de Madagascar (1901-1936) »

    • 11 mars à 19:47 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Vous n’ignorez sans doute pas qu’à cette époque Madagascar était encore le cimetière des blancs . il l’était aussi pour les malgaches . Les chinois qu« on avait fait venir pour le chemin de fer étaient peut etre encore plus vulnérables puisqu »on a vite renoncé à eux ; Il est certain que les malgaches de l’époque n’étaient pas qualifiés pour de durs travaux .La tranquille culture du riz ne prédispose pas aux travaux gigantesques . Du reste les ancetres nous ont rien laissé de monumental . Il n’y a jamais eu de pyramides comme en Egypte .De ce coté les touristes sont assez dépités .Ils peuvent admirer ce que la nature a fait mais pas le travail des hommes d’avant . Bien sur,ils pouvaient s’étonner de la double spirale du chemin de fer à Anjiro ou encore de l« acrobatique voie Fianarantsoa -Manakara . Mais tout cela c’est Colonial ;Les grands travaux routiers ont toujours été meurtriers comme par exemple le percement des Alpes . Avec les engins modernes d’aujourd »hui ,cela l’est moins . Et soudain je pense au courage et à l’abnégation de ces français trop vieux pour combattre mais qui sous la pluie ou le vent se sacrifièrent en 1914 pour entretenir « la voie sacrée ». Et aux chinois qui élevèrent ces hautes digues pour empécher les crues géantes du YAng Tse Kiang .
      Nous ,chez nous ,le modeste IKOPA continue à menacer la ville capitale . Les colons ont failli . Ils n’ont pas pensé à nous préserver .

    • 11 mars à 20:05 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra fais abstraction de tes PIB ou de ton PPA, qui ne veulent pas dire grand chose dans la vraie réalité. J’y ai vécu au Sénégal durant deux ans et je peux te garantir que le niveau de vie d’un Sénégalais est 100 fois supérieur à un Malgache de même classe. Ouvre un peu tes yeux sur tes vraies connaissances mais pas sur wikipedia recherche qui ne veut pas dire Grand chose de la vraie réalité. Tu es d’une idiotie inégalée dans ton Genre et dans ton espèce.

    • 11 mars à 20:28 | vatomena (#7547) répond à FINENGO

      "Le miracle Ivoirien ’ lui a été authentifié — Le miracle Isandra viendra peut etre si Zanahary le veut ou les Chinois !

    • 11 mars à 20:38 | FINENGO (#7901) répond à vatomena

      Bonsoir Vatomena.
      Ne me parlez pas d’Isandra, c’est le Gros Déchet de ce Forum qui croit tout maîtriser, mais en réalité n’est qu’une DAUBE, et une Daube de mauvais goût et infecte.
      La désillusion sur Patte pour ne pas dire autre chose.
      Quel détritus humain alors !!!
      Bonne soirée à vous ..!!!

    • 11 mars à 20:55 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      @parlons PNB ,Isandra ,si vous le voulez bien...
      En1960 ,le PIB par tete d’habitant était pour Madagascar de 500 dollars par an .à l’égal de la cote d’ivoire ,de Maurice ,de la corée du sud Aujourdhui apres des années d’indépendance ce PNB est tombée à 391 dollars.
      Maurice est passé à 7 300 ;la cote d’ivoire à1016 et la Corée du sud à 20 165 dollars
      Le Sénégal ,c’est 934,85--- les Comores sont passés devant nous (756,18 dollars ) - Les mahorais se contentent de 7 000 dollars ; ils sont devenus département français depuis peu.
      Avez vous des commentaires à ajouter

  • 10 mars à 12:22 | Isandra (#7070)

    « Par contre, l’affaire de la carrière d’Anjozorobe n’est pas prête de se tasser. Malgré les explications du président de la République dont le fils a été accusé par les exploitants comme étant à l’origine de la mort de leur collègue, les proches de cet individu continuent de réclamer la restitution du cadavre ».

    Les conférences de presse de Hery et Florent n’ont fait qu’ouvrir la boîte de pandore, et raviver les feux...dans la mesure où, un, elles n’ont pas satisfait les proches des victimes, deux, en quelque sorte, elles poussent les journalistes à approfondir leur investigations,...de ce fait, nous pourrons découvrir pas mal des choses sur cette affaire,...

  • 10 mars à 12:40 | ratiarivelo (#131)

    salam e !! Bonjour Dadabe : voalohany aloha ; aminay Malagasy : ny Dadabe : fanaja, fankana hevitra, mpanoro- lalàna ny MADINIKA******* ets.......ets..... RAY AMAN-DRENY-BE !!!! Koa na tsotsoka aza ny fiavianao tsy mampaninona izany ! Merci de votre AVIS !!! Vous avez raison !!! RAHA-Isandra ;aloha dia efa tsy mahagaga : Fa mpivovo lavareny i DOMELINA no andriamaniny**** sans rancune Isandra a ?

    • 10 mars à 12:55 | Isandra (#7070) répond à ratiarivelo

      « ny Dadabe : fanaja, fankana hevitra, mpanoro- lalàna ny MADINIKA******* ets... »

      Izany tokoa no tena izy, raha manaja tena tsy ilaozany manompa, sy mana-c.on olona fotsiny no ataony,...
      Inona izao mba toro-lalàna natolotr’io rangahy io teto ?...Toa mitantara ny fiainany no betsaka, sy mamorona izao atsanga tsy aman’orana rehetra izao. Raha raisinao raiamandreninao izany, dia ento ho anao irery.

    • 10 mars à 15:03 | Dadabe (#9116) répond à Isandra

      Curieux, je ne lis ni ne parle le malgache mais il me semble avoir compris votre réponse, petite jalouse.
      PS - Merci à vous Ratiarivelo !

  • 10 mars à 14:38 | Turping (#1235)

    - La problématique dans cette histoire c’est l’absence des réglementations totales pour les extractions minières . On évoque souvent le fléau de la corruption ,les falsifications des papiers ,les magouilles ,combines où les chefs de fokontany ,régions, gendarmes ,policiers sont impliqués dans cette affaire ,...
    - Les chinois connaissent bien les failles ,en emmenant un gros carton plein de billets ,ils raflent tout en payant au prix modique même les carrières . Et cela ne s’arrête pas là car même les douaniers sont complices du moment qu’ils obtiennent leur ration . C’est un rituel sans que la population locale ,les autochtone ne bénéficient de cette retombée minière .Le pire ,c’est que beaucoup de gens sont victimes même de la pollution des eaux issue des extractions :la maladie ,l’exode rurale ,...
    - L’Etat qui n’assume pas ses responsabilités ,le laxisme à l’égard du code minier sans le reformer ,le pays est la proie à ciel ouvert de tous les prédateurs ,hélas ! pourtant on mendie ,on emprunte de l’argent qui n’est même pas utilisé à bon escient sans pouvoir tirer la notion du « gagnant-gagnant ».

    • 10 mars à 15:12 | Dadabe (#9116) répond à Turping

      Un constat malheureusement réaliste, Turping. Mais, si je comprends bien, l’infrastructure étatique est bonne (les lois, les codes, les formations des élus locaux etc...). Reste donc à éliminer les branches pourries et à renouveler la classe politique... Plus facile à dire qu’à faire ? Sans doute. C’est la raison pour laquelle je prône (j’adore ce verbe un peu cul-béni) le réveil courageux mais pacifique de la jeunesse malgache. Ce sont eux, les héritiers de toutes les richesses de leur pays.
      Ps- Cela dit, je m’éclipse un petit moment car j’ai promis de faire quelques crêpes pour le goûter de mes deux petites puces (et leur papa, mon grand fiston, a bien l’intention de ne pas laisser sa part !). Bonne fin d’après-midi, donc.

    • 10 mars à 15:32 | Turping (#1235) répond à Dadabe

      Dadabe ,
      Non ,l’infrastructure étatique dans ses applications n’est pas bonne car ne suit pas des réglementations suivies par tout le monde .
      - Quant au renouvellement de la classe politique pour éliminer les branches pourries ,si on ne change pas la mentalité en commençant par définir ce que c’est le rôle censé d’être accompli par la politique ,c’est une peine perdue car à 80% au moins la politique ,créer un parti c’est pour se remplir les poches ,se l’approprier pour les avantages fournis par le pouvoir .On oublie les règles de base : servir le peuple malgache pour qu’il y ait d’intérêts communs pour des valeurs communes .
      - On attend cette renaissance ,nouvelle conception pour répondre aux besoins collectifs.
      - Vous avez raison d’avoir évoqué ,les lois ,la constitution ,.... que personne ne respecte en commençant par les élus locaux ,les dirigeants.Le bat blesse est là.
      - Concernant le code minier ,la loi qui existe actuellement date depuis 2009 ,la révolution orange (.....) le coup d’état où tout devient « gaboraraka » ,à brader ......l’extraction minière d’Ambatovy ,le nickel ,chrome etc,....l’état malgache ne touche que de commission ,et devinez la destination de ces commissions !dans les poches des hauts responsables ,une grande partie.

    • 10 mars à 19:40 | Dadabe (#9116) répond à Turping

      Bonsoir Turping et merci de m’avoir répondu. Je m’en doutais un peu, notez le bien, mais, parfois, j’aime faire l’âne pour avoir du son, comme on dit. Et comme je suis désormais « sénile », comme l’affirme gentiment Isandra, je préfère poser la question plutôt que de mal comprendre un extrait de Wikipédia. Une certitude, les poches de certains criquets sont profondes, très profondes...

  • 10 mars à 15:59 | diego (#531)

    Bonjour,

    Qu’est-ce que je vous ai dit il y a à peine deux jours ? Les Chinois et les Indiens veulent investir chez nous, et ce n’est pas pour enrichir notre État, mais bien pour s’enrichir.

    Ils viennent faire des affaires à Madagascar parce que c’est facile. C’est facile de corrompre un pays dont l’État, les Constitutions sont ridiculement pauvre, de facto, sont assez faibles :

    - il est tout à fait logique qu’à Madagascar, les élus et les politiciens influants sont alors facile à corrompre !

    Quand les institutions judiciaires sont pauvres, en désordre et il est fort probable qu’elles sont aussi victimes de la corruption. J’emploie le terme -VICTIME - car la corruption fait avant tout des victimes, à la tête desquelles se trouvent les pouvoirs publics, les Institutions, judiciaires en tête de liste, et bien évidemment l’économie du pays, l’économie locale, de facto, le peuple :

    - les Chinois et les Indiens ne cessent de s’enrichir, ils chapeautent l’économie malgache, ils corrompent les systèmes judiciaires du pays.

    En fait, vos dirigeants :

    - viennent tout droit de la Chine et de l’Inde !

    Ils ne sont à Madagascar pour vos beaux yeux, mais bien pour s’enrichir et servir, porter bien haut les drapeaux de leurs grands pays.

    Attendez-vous à recevoir des Indiens et des Chinois pour peupler la Grande Île des aujourd’hui et dans les mois et années à venir.....d’ici peu les pauvres enfants Gasy vont devoir apprendre les langues de leurs nouveaux maîtres, les langues chinoises et les centaines des dialectes indiens :

    - eh oui, Madagascar s’appauvrissent mais il participe bien au développement économique de ces deux pays.

    Ne soyez pas surpris si un matin, vous vous réveillez en apprenant que les Malgaches, et j’entends la Race par là, deviennent minorité chez eux :

    - on va vous mettre en case à oiseau comme les Indiens dAmerique, un peuple en voie de disparition.

    Gasy un peuple sur la voie de disparition, en tout cas les élus et les politiciens malgaches oeuvrent bien pour que cela arrive rapidement.....et ils vont, bien évidemment, avec leurs familles et progénitures, immigrer en Inde et en Chine...mission accomplie !!

    Les terres Gasy auraient la lourde tâche de nourrir, assurer l’approvisionnement en eau les milliards des Chinois et d’indiens et de recevoir les déchets :

    - noble mission !!!!!

    Il faut faire appel vite à ces du pays pour préparer la francophonie, vite !!!!

    • 10 mars à 16:39 | Turping (#1235) répond à diego

      Diego ,
      Le mot clé c’est d’avoir sa souveraineté nationale !
      - Entre l’enclume et le marteau Madagascar et le peuple n’ont jamais trouvé l’intérêt général.
      - Les chinois ne s’immiscent pas directement dans la vie politique malgache en investissant colonisant voire même le continent d’Afrique.
      - La francophonie ,la politique de la françafrique ,l’ingérence diplomatique n’a jamais fait développer non plus ce pays sinon on l’aurait su depuis 56ans en commençant par léguer l’héritage des institutions fortes depuis la chute de Tsiranana (ce qui n’a pas été le cas pour ne pas rejeter les fautes aux autres).
      Conclusion : l’histoire de l’existence des institutions fortes qu’Obama ait souhaité pour l’Afrique n’a vraiment vu le jour pour le continent africain sauf quelques exceptions.
      La tendance c’est toujours de constater qui parmi les présidents qui sont succédé était ou est le moins pire sans exception ? sinon le pays aurait sorti du sous développement depuis longtemps !

    • 10 mars à 16:40 | Eloim (#8244) répond à diego

      Diégo,

      « Qu’est-ce que je vous ai dit il y a à peine deux jours ? Les Chinois et les Indiens veulent investir chez nous, et ce n’est pas pour enrichir notre État, mais bien pour s’enrichir ».

      Je ne voudrais pas vous contredire, mais apporte mon point de vue sur notre envie d’inciter les investisseurs étrangers, riches, de venir s’investir à Madagascar. C’est une stratégie d’ordre économique encourageant, et qu’aucun Dirigeant du pays refuse de telle opportunité.
      Mais le problème se lit sur le tableau de triage. Comment faire pour éviter de façon sélective la venue des IVRAIES investisseurs par rapport aux VRAIS ? Est qu’il y a un bon système à mettre en place pour que les mafieux économiques soient reconnus sans qu’on risque d’effondre dans les décombres avant même que l’exploitation proprement dite commence ?
      Certes, vous répétez maintes fois que nos problèmes tournent autour du pouvoir de l’Etat. Quand est-ce qu’on arrive à installer un Etat fort, des institutions fortes, qui arrivent à bien contrôler comment fonctionnent toutes les machines économiques du pays sous les yeux vigilants de l’Etat de Droit ? Cette bonne leçon n’est pas bien retenue ni pour aujourd’hui ni pour l’avenir car la réparation de nos irresponsabilités et nos incapacités se paie cher. Donc, des mesures d’accompagnement, souvent négligées par nos Dirigeants doivent être mises en place pour éviter les catastrophes sociales.

    • 10 mars à 17:38 | Belakana (#7721) répond à Turping

      Turping, le seul remède pour sortir le pays de cette mélasse : tout candidat à l’élection présidentielle ne doit arborer que la nationalité malagasy. C’est aussi simple que cela !!!

    • 10 mars à 19:48 | Dadabe (#9116) répond à diego

      Sombres perspective... Mais votre argumentation tient la route, Diego, comme souvent. Cela me fait souvenir que voici une quinzaine, le jeune frère (brillant élève) de mon fils cadet adoptif, à Morondava, me disait qu’outre le malgache et le français et désormais l’anglais au collège, il aimerait apprendre l’allemand. Et moi, je lui ai suggéré d’apprendre le chinois... Il semblait surpris. Je lui ai expliqué les enjeux économiques. Il a bien compris. Est-ce une bonne ou une mauvais idée ? Votre réponse m’intéresse. En répondant cela à ce garçon je songeais à son avenir, à la nécessité de trouver un travail dans son pays... Alors, l’allemand ou le chinois ?

    • 10 mars à 20:17 | Takebo Ramasy (#9258) répond à Dadabe

      Apprendre l’Allemand et le Chinois aidera vos enfants à s’ouvrir à l’International,
      MAIS Madagascar sera la terre d’INOMBRABLE OPPORTUNITE pour eux dès maintenant...

      A vous les parents de choisir entre ENSEIGNER VOS ENFANTS POUR DEVENIR ESCLAVES DES ETRANGERS ou bien POUR DEVENIR ROIS ET REINES DANS NOTRE PAYS MADAGASIKARA ?

    • 10 mars à 20:21 | Takebo Ramasy (#9258) répond à Dadabe

      Je vois que VOUS ECHOUEZ SUR LA VRAIE COMPREHENSION DES ENJEUX du 3ème Millénaire !!!!

    • 10 mars à 23:23 | diego (#531) répond à Eloim

      Bonjour Eloim,

      Comme j’ai dit, cela fait six ans que je dis modestement que pour que la stabilité politique, la sécurité soient effectives et pour pouvoir redémarrer l’économie du pays, il faut :

      - un, un État fort ;

      - deux, des Institutions bien solides et fiables ;

      Pour arriver à bout de ces deux nobles objectifs, dans l’état dans lequel Madagascar se trouve, il faudrait mettre sur pied :

      - un gouvernement d’Union National, qui en lui-même, est une institution à travers laquelle on pourrait réconcilier le peuple et les élus de la Nation, le pouvoir comme tel et les politiciens, et bien évidemment la classe politique elle-même !

      Tout le monde le souhaite, mais personne n’est d’accord sur les démarches à suivre pour y arriver. Il faut casser cette attitude des uns et des autres qui consiste à penser que le coup d’état et le pouvoir illégal seraient uniquement le coup d’état et le gouvernement dans lequel on n’a pas de portefeuille et qu’on est exclue ! C’est crétin, mais la majorité des politiciens malgaches, malheureusement, le pense et épouse cette attitude, crétine est-elle !

      Il faut rendre le pays gouvernable, c’est-à-dire remettre en marche tous les appareils de l’État. Les élus gagnent et perdent des élections, les uns arrivent, les autres partent, mais l’État et ses appareils restent et doivent rester :

      - sinon comment pourrait-on suivre les affaires politiques et économiques du pays ?

      Comment respecter les lois, les paroles de l’État, protéger les intérêts du pays. Tout le monde sait pertinemment que les politiciens ces jours se comportent plus en voyous, menaçants, confondent caisse de l’État et caisse familiale, entreprise d’État et entreprise familiale, que des responsables politiques dans lesquels le peuple a confié le destin un moment donné, pour un mandat et au-delà à travers les actions des uns et des autres, en provinces, dans les grandes villes à travers Madagascar.

      Les discussions doivent tourner donc autour de l’État et des Institutions avant tout dans un pays comme Madagascar. C’est les conditions qui vont garantir l’avenir politique et économique du pays.

      Les Indiens et les Chinois n’ont rien à cirer de tout cela, c’est les richesses du pays qui les intéressent et ils sont prêts à tout pour les accaparer :

      - en Afrique, là où ils sont, c’est le foutoir......

      France et Afrique et ses relations occultent que tout le monde parle, c’est presque une institution et elle est visible, pour contourner ses défauts, il faudrait avoir des partis politiques solides et des processus électoraux solides et fiables dans le temps et réchauffer les relations politiques et économiques bilatérales dans la voie légale.

      La France est un pays qui est très respectueux de la loi, on peut discuter politique et économique avec ce pays et il tient parole et de plus il est toujours là, on a une histoire ensemble...

    • 11 mars à 06:15 | Dadabe (#9116) répond à Takebo Ramasy

      Bon, me voilà en échec, maintenant. Je suis donc un sénile qui échoue... Ne serait-ce pas trop demander que de vous expliquer un peu ? Les enjeux du troisième millénaire ? Fichtre ! Ceux du 21ème siècle devraient suffire, pour l’instant, surtout à Madagascar qui a déjà 50 ans de retard sur les pays normaux. En quoi « voyez-vous » que je n’ai rien compris ? Êtes-vous, vous aussi, un « visionnaire » ?

    • 11 mars à 09:17 | zorey974 (#7033) répond à Belakana

      Si c’est aussi simple que cela, qu’attendez-vous ?
      Ah le patriotisme malgache tant réputé... mdr quand y en a pour un, y en a pour moi disait coluche... ;)

    • 11 mars à 12:36 | Belakana (#7721) répond à zorey974

      Qu’attends-je de quoi zorey974 ???? Il est facile pour vous de là où vous vous trouvez d’émettre des avis sur tout et sur rien, suis PTDR. Si tout candidat à la l’élection présidentielle se présente juste avec la nationalité malgache et rien d’autre que la nationalité malgache, je puis vous garantir qu’ils ne seront pas nombreux à postuler, intelligent comme vous l’êtes, vous comprendrez le pourquoi. Alors zorey974, votre question « qu’attendez-vous ? » me fait péter de rire.

    • 11 mars à 14:12 | zorey974 (#7033) répond à Belakana

      Ra8 avait la double nationalité ? Il ne pensait qu’à l"intérêt supérieur de SA nation pourtant... Donc le problème n’est pas dans la double nationalité mais dans la mentalité tout court !

  • 10 mars à 18:03 | Jacques (#434)

    De l’or par-ci, du saphir par-là et bien d’autres ressources encore à travers les quatre coins de Babakotoland, pays béni des Dieux, a-t-on coutume de dire. Sous son éphémère mandat, l’ancien président Zafy Albert était allé jusqu’à encourager ses contemporains à occuper les gisements connus ou qu’ils auront découvert et s’y servir, sorte d’idéologie qui s’est démocratisée au fil des années et avec laquelle en ont aussi profité bien de personnalités des pouvoirs successifs du bled qui, par ailleurs, n’ont jamais eu à l’esprit l’élaboration de grands projets miniers. Aval est ainsi offert à tout zig et autres olibrius prétendant savoir manier la pelle et la pioche. Le ressentiment des habitants de Soamahamanina n’est donc pas plus incompréhensible, cet or leur appartient et ils n’admettent pas qu’une société étrangère - chinoise de surcroît - ne vienne butiner leur trésor. Et oui, comment faire comprendre au babakoto le contraire ?

    Non loin de Babakotoland, deux petits pays (enfin, pas si petits que ça en terme de superficie) dont l’économie est spécifiquement basée sur les ressources minières mais que des règles strictes d’exploitation ont été édifiées par des gens plus intelligents : la Namibie et le Bostwana.

    • 10 mars à 19:35 | Dadabe (#9116) répond à Jacques

      Namibie, Botswana... Très juste. Cruel, mais juste. Aux Malgaches de réfléchir un peu...

  • 10 mars à 20:37 | diego (#531)

    Bonjour Turpoing,

    Cela fait six ans que je parle ici de la Souverainété Nationale. Souvent, je prends même la liberté d’expliquer ce que signifie une souveraineté. Par définition, cela veut dire :

    - Pouvoir suprême qu’a un État d’avoir la compétence exclusive sur son territoire et d’être indépendant au niveau international. Et je dois ajouter, organisant tout seul ses processus électoraux !!

    De facto, très important aussi, la Souveraineté territoriale, politique, et économique !

    Et qu’est-ce que je m’évertue à répéter ici matin midi et soir :

    - il faut renforcer l’ensemble des pouvoirs publics, l’État, et les Institutions, toutes, du pays.

    C’est primordial et ce n’est pas la Lune. Il est tout fait faisable et objectivement, c’est un handicap assez facile à surmonter quand un pays a des élus légitimes et aux yeux de la CI et du peuple. N’est-ce pas exactement le cas depuis près de trois ans !!!

    Ce n’est pas Obama qui a découvert que pays Africains n’ont pas d’Institutions et des États forts. Par ailleurs le continent et Madagascar avaient des États. Les Anglais et les Français ne sont pas partis en Europe avec les Institutions qu’ils ont créées à leurs propres images et qui étaient et sont dans l’ensemble représenté assez bien les manières dont ils conçoivent la vie politique et économique à l’indépendance de ces pays :

    - ce sont les élites et politiciens africains et malgaches qui se sont amusés à interpréter, à leurs convenances leurs Institutions, ignorent les rôles de l’État et de la Constitution, peu de temps après l’indépendance de leurs pays respectifs !

    Ces comportements qui ont, par la suite, ébranlé et questionné la Souveréneté Nationale en Afrique et à Madagascar :

    - on ne pense pas à la souveraineté nationale quand on refuse d’aller honorer une deuxième tour d’une élection présidentielle dont on sait et on est bien conscience qu’on n’a pas gagnée au 1er ;

    - on ne pense pas, et c’est irresponsable, d’installer à la tête du pays, un non-élu, des non élus durant cinq ans, un mandat de quinquennat d’un élu légitime, et tout cela, sous les yeux et l’aval de la HCC qui vient de donner de leçon et dispute même l’octroi des passeports diplomatiques à des élus légitimes de la Nation ;

    - on ne pense pas du tout à la Souverainété Nationale quand on trouve normal, pire, accepte que cela soit la CI et les étrangers qui vous organisent une élection présidentielle et choisissant au passage les candidats, ceux qui ont rempli les conditions et les autres qui ne sont pas rentrés dans le clou....

    .....de quel droit et cela se trouverait où dans la Constitution et des Lois Gasy ces droits qu’on accordait à la CI et aux étrangers de superviser les élections dans le pays que les non-élus et la HCC semblaient trouver normal et respectueux ?

    Alors je veux bien que maintenant, et cela va être le cas dans les mois à venir, que tout d’un coup, tout le monde semble vouloir parler de l’État, des Instittitions, de facto, de la Souverainété Nationale, tant mieux. Mais il est un peu tard et à mon sens :

    - un peu hypocrite, pire, c’est de l’ignorance.

    Quand on pense au pays, à son peuple et à la Nation, comment peut-on ne pas parler d’un État fort et ne pas chercher à renforcer les Institutions du pays ?

    Comment pourrait-on aborder la politique et l’économie du pays d’une manière responsable et sérieuse sans aborder et mettre avant tout de l’ordre dans le paysage politique et savoir imposer intelligemment la stabilité politique sur tous les territoires ?

    Et enfin, comment obtenir Justice, avoir confiance dans la Justice, si les systèmes judiciaires du pays étaient en ruine, ce qui semble être le cas ? Comment avoir confiance à l’Armée, si elle n’est pas bien commandée. Si cette grande Institution ne sait même quels sont ses rôles dans la vie politique et économique du pays :

    - on a assisté cette semaine aux handicaps que tout ceci inflige au pays.......voilà le président obligé de défendre publiquement sa progéniture.......

    .....une Banque, c’est cela, c’est une Banque qui donne 4 vedettes rapides, considérées comme des Armes, entre les mains des civiles ???.... je ne sais pas pourquoi faire.....en tout cas, le président menacerait en montrant l’Armée quand il est en difficulté, mais s’assoie sur les prérogatives de la Marine Nationale......une Marine que les gens qui prétendent aimer leur pays Hono, ne cessent, tout le temps, de MAMETAVETA une Institution dont ils semblent complètement ignorer les véritables rôles pour un pays !

    • 10 mars à 21:29 | diego (#531) répond à diego

      Bonjour Dadabe,

      Une réponse assez rapide, dans le désordre :

      - la Chine et l’Inde vont connaitre de graves problèmes économiques.

      Et les défis sociaux y sont respectivement immenses. Commençons et restons à la santé et un peu l’économie peut-être :

      - la pollution entrainerait de différentes maladies commencent à faire jour....la gestion des déchets, de l’eau, l’Inde et la Chine n’arrivent toujours pas à gérer, ils en sont conscients, mais....

      - et la corruption, un des fléaux qui empoisonnent la vie politique et économique et la vie tout court dans ces coins.

      Et la corruption ? Elle est facile, très facile à transporter avec soi !

      Bref, pour faire affaire avec ces deux pays, et les pays émergents d’une manière générale, il faut avoir un État et des Institutions fortes et stables dans le temps et surtout des processus électoraux fiables et très forts. C’est le seul garanti, pour l’instant, entre les mains du peuple pour sauver la Souverainté du pays, quand on n’a plus des systèmes judiciaires fiables par exemple !

      Sans dire que l’économie chinoise et indienne est assez limitée. Elle s’essouffle ces trois dernières années et elle va continuer à s’essouffler, c’est fini la croissance à deux chiffres. Le boum économique a réveillé le peuple et les ambitions fleurissent, les gens vont voyager, en Europe surtout, ils vont voir la solidité de la protection sociale dans le vieux continent. Forecement, ils veulent la même chose......et les problèmes commencent.......pour ces pays.

      Un pays comme Madagascar et l’Afrique par ailleurs, a intérêt à bien travailler avec l’Europe et les pays démocratiques, qui ont la même culture de gouvernance que nous. D’une manière générale, les dirigeants de ces pays sont à l’écoute de nos préoccupations, de l’économique verte par exemple, de sauvegarde de nos forêts :

      - on peut travailler honnêtement avec les blancs, ce n’est absolument pas le cas avec les autres, croyez-moi. Les blancs essaient de sauver les faunes en Afrique, les forêts et toutes sortes d’animaux, on n’entend nulle part les dirigeants des pays émergents sur ce point.

      Enfin, l’Inde et la Chine se noient dans la pollution, à qui la faute ? Qu’est-ce que les dirigeants font ? On parle ici de leurs pays respectifs. Je ne vois pas pourquoi, ils vont prendre soin de Madagascar quand ils sont incapables de lutter contre la pollution, qui tue des milliers de personnes chaque année dans leurs propres pays ???

      Les Indiens et les Chinois n’ont pas confiances à leurs hommes politiques et à leurs gouvernement, pourquoi le régime de Mr R. Hery demanderait-il aux Malgaches de faire confiance à ces mêmes gouvernements ?

      Pour se developper et renforcer l’État, il faut tourner vers l’Europe ou l’Amérique, ils sont fiables, ce sont des pays stables, dans lesquels les politiciens rendent des comptes....la preuve l’affaire de la Côte d’Ivore par exemple, il y a des noms qui sortent du chapeau.....la justice travaille bien dans ce pays.....on peut lutter contre la corruption efficacement....la Justice de ces pays peut bien nous épauler par ailleurs.....on ne va pas faire appel à un procureur chinois ou indien.....ou la justice de ces pays, nous ne parlons pas la même langue et ne partageons pas la même culture.......

      Il faut apprendre à compter à bien lire le Malgache et le francais et l’anglais à nos élèves, c’est tout. Avec ces deux langues étrangèrs, les pays pourraient former des ingénieurs, des médecins et des bons économistes pour soutenir sa prospèrité.......grands et prospères, nos enfants pourraient voyager partout, en Inde et en Chine pour apprendre des langues par exemple et voir, apprendre, pourquoi pas.......trouver des femmes, s’il en resterait....

  • 11 mars à 03:02 | Cacatoès (#7049)

    Avelaho tsetseman’ny tsinoa bolety de viande sy nouille sautée any ny maso, ny orona, ny vava sy ny sofin’ireto manam-pahefana ireto rehefa tsy misy hilaivana azy. lol
    Ny gasy foana no mihafahafa @ ny fananany fa ny vahiny no manjakazaka azy !! Sady vahiny tenda-kanina be !!
    Sao mihevitra fa tsy misy hirarahin’ny tsinoa an’ izay hoe Dago sy ny malagasy !!

  • 11 mars à 18:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Actuellement les autorités ne font que déshabiller/dépouiller les nationaux pour habiller/satisfaire les étrangers donc ne jetons pas l’opprobre aux honorables pompiers qui se dévouent pour leurs concitoyens.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 555