Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 7 décembre 2016
Antananarivo | 20h45
 

Société

Les arrestations d’éléments de l’élite de la gendarmerie GSIS continuent

mercredi 11 février 2015 | Léa Ratsiazo

La deuxième vague d’arrestation de membres du GSIS (Groupe de Sécurité et d’Interventions Spéciales) par des éléments de la Brigade criminelle de la police nationale a eu lieu le 10 février vers la fin de la matinée dans la zone Analamahitsy-Ambatobe au nord de la capitale. Des coups de feu ont été entendus dans ces quartiers et les
élèves du lycée français d’Ambatobe ont été confinés dans l’enceinte de l’établissement toute la matinée. Les responsables de la Brigade criminelle ont indiqué qu’ils avaient déjà prévenu le commissariat d’Analamahitsy sur la tenue de cette opération. Selon les dires des populations riveraines, le domicile d’un ancien conseiller auprès de la Primature a été l’objet de perquisitions dans la même journée.

Cette intervention fait suite à l’arrestation par les policiers de 3 gendarmes du GSIS sur la route nationale reliant Toamasina-Antananarivo la semaine dernière. Tous les gendarmes arrêtés sont fortement soupçonnés d’avoir participé au braquage et au rapt d’un grand opérateur économique de girofle à Toamasina. D’ailleurs, d’après la Police nationale, des cartons contenant des liasses de billets de près de 170 millions d’ariary ont été découverts dans la voiture des premiers gendarmes arrêtés.

Le secrétaire d’État à la gendarmerie (SEG), le général Paza, confirme que son département a été informé de ces opérations comme la loi l’exige mais qu’il n’est pas au courant du fonds de l’affaire. Néanmoins, il note que s’il est prouvé que ces éléments du GSIS ont agi dans l’illégalité, ils doivent en subir les conséquences mais « nous gardons toujours notre confiance au GSIS, le pays a encore besoin de ce groupe » selon le SEG. Le Premier ministre, le général Jean Ravelonarivo, quant à lui note que l’enquête est en cours et ne veut pas trop se prononcer sur cette affaire.

Il est à préciser que le GSIS est composé d’une centaine d’éléments considérés comme les élites de la Gendarmerie. Ils sont surtout affectés pour la protection des hautes personnalités mais également pour des missions jugées délicates.

19 commentaires

Vos commentaires

  • 11 février 2015 à 09:08 | Bardadas (#5458)

    Cette situation me rappelle ce que j’ai posté ici le 19 août 2011 dont voici l’extrait :
    QUAND EST-CE QUE NOS POLICIERS ET GENDARMES VONT-ILS VRAIMENT TRAVAILLER ? Du côté des contribuables, c’est inacceptable de voir les mauvais résultats de la police et de la gendarmerie, les hommes payés pour assurer la sécurité du peuple. Au lieu d’assurer leurs rôles, ces « forces de l’ordre » sont souvent :
    2.1. les commanditaires des terreurs, fournissant aux bandits, moyens et tactiques
    2.2. parmi les fonctionnaires les plus corrompus à Madagascar
    2.2.1. en exigeant aux victimes, de colossale somme comme contrepartie de leur service habituel
    2.2.2. ou pouvant effectuer n’importe quels actes illégaux, une fois payés par des personnes de mauvaise foi
    2.3. les forces de répression, qui n’ont plus honte de torturer les personnes qu’ils devraient protéger

    bardadas yahoo.fr

    • 11 février 2015 à 09:22 | Be-Tsikera (#8458) répond à Bardadas

      Pour répondre à cette question, ils sont déjà au travail : pillages, association des malfaiteurs, rapts et kidnappings, vols déguisés, rackets le long des routes tant en ville que sur les RN, ...

    • 11 février 2015 à 09:24 | Be-Tsikera (#8458) répond à Be-Tsikera

      Pourquoi cela ? Parce qu’ils ne peuvent pas quitter leurs « OFFICES » qu’en service commandé muni des Ordres des Missions. A qui la faute !

    • 11 février 2015 à 09:46 | Mba misaina (#7232) répond à Bardadas

      C’est à cause du népotisme, du favoritisme, de la corruption. On veut intégrer ces unités pour les différents pots de vin que l’on peut en bénéficier (sur les routes nationales, dans les maisons d’incarcération, milice politique, abus de pouvoir, etc............)
      Une fois ces agents recrutés, ils n’ont dans la tête que de récupérer l’argent qu’ils ont injecté lors des sélections/recrutement, et profiter au maximum de leur pouvoir/prérogative.

      Madagascar est encore un pays où regnent les plus forts, et les plus démunis piétinés et écrasés sans que ces derniers puissent riposter et réclamer la justice.
      Ce n’est pas étonnant si les étrangers venus des quatres coins du monde (plus riches ou plus pauvres que nous) nous considèrent comme des moins-que-rien

    • 11 février 2015 à 11:50 | Bena (#2721) répond à Be-Tsikera

      dans le monde entier, ou du moins ce que nous connaissons le mieux (france, usa) les ripoux existent et existeront toujours. les malgaches ont toujours pris ces deux pays comme référence. voila le résultat.

    • 11 février 2015 à 12:40 | Tiaray (#7876) répond à Bena

      Oh la la ! Quel raccourci effarant. C’est cela ... oui. Vous rigolez ? Parmi les effectifs des forces de l’ordre aux USA et en France, vous trouvez combien de ripoux ? Et à Madagascar ? A chaque coin de rue je vous dis. Ils trouveront toujours un petit défaut à votre véhicule pour vous soutirez de l’argent.
      Mais ouvrez les yeux, bon dieu, et balayez devant votre porte.

    • 11 février 2015 à 17:47 | Maxim (#5960) répond à Bena

      les ripoux existent, et ils sont protégés par un grand ripou du service.

    • 12 février 2015 à 06:37 | Gérard (#5118) répond à Bardadas

      Ainsi à Brickaville un vazaha propriétaire d’un hôtel-restaurant a été attaqué par deux malfrats qui l’ont tabassé pour leur dire où il avait caché son argent.

      Le vazaha est alors allé tant bien que mal ouvrir un tiroir et a sorti un couteau qu’il a planté dans le ventre d’un des malfrat quand à l’autre il s’est sauvé.
      Quand les forces de l’ordre sont venu constater ce crime, il s’est avéré que l’un des gangster tué par le vahaza était le commandant de la gendarmerie de Brickaville selon des témoins.

  • 11 février 2015 à 10:29 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    Un pays ou c’est l’élite qui se défie des lois et règlements(comme ils disent ,la loi c ’est pour les petits gens) ne peut espérer tenir toute la hiérarchie.
    Le mauvais exemple est a l’origine de ces méfaits
    Donc c’est la tête de l’état et de la société Malgache, qui est en cause pas le reste !
    Que fait-on pour régler le problème dans ce cas précis ?
    Et bien ont coupe la tête au sens propre comme au figuré.
    C’est la seule solution viable .
    L’ensemble des élites doivent être rééduques,surveillés,punis ,arrêtés ,emprisonnés si il le faut !
    Mais qui a le droit de faire cela ,réponse le peuple !
    Seul le peuple est souverain,le temps viendra ou certain comprendrons ce qu’est la justice populaire .
    Les barrages ancestraux ,qui empêchent la vraie rébellion, sont en train de se fissurer ,attention les beaux messieurs ,dames !!!

    • 11 février 2015 à 15:13 | Paulo Il leone (#6618) répond à ATAVISME PREMIUM

      « Il y a quelque chose de pourri au Royaume de Madagascar » (Rakoto, Acte I, scène 4)

  • 11 février 2015 à 10:30 | Ra-Jao (#282)

    Arrestation des éléments du GSIS, 6 mois de prison ferme suite au détournement de 500 M d’a au sein du Minsitère de l’environnement - certes sanction très faible au regard du préjudice.
    Est ce que le règne de l’impunité est en train de sonner son glas ou est ce que ce n’est que de la gesticulation pour épater la galerie ?

  • 11 février 2015 à 10:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    En souvenir du Colonel de Gendarmerie Richard RATSIMANDRAVA,je m’abstiens,ce 11 février 2015,de faire des commentaires sur cette affaire douloureuse « Police Nationale-Gendarmerie Nationale ».
    L’enquête devrait continuer==MAIS SANS TAPAGE MEDIATIQUE==pour un respect mutuel,entre les « SERVICES DE SECURITE ».

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 11 février 2015 à 12:36 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le nez dedans , vous pouvez garder vos commentaires : rien à cirer !
      Dur dur de ne pouvoir dénier la réalité des pourris que vous admirez défendez , encouragez, vous pourrez toujours leur envoyer des zoranges, mais encore faut-il mettre la main à la poche, et avec les oursins qui sont dedans , ce n’ est pas demain la veille .
      Le nez dans le KK, mieux vaut ne pas ouvrir la bouche, n’ est-ce pas roséfarisaoul ?
      Alors : plantez-la . /

    • 11 février 2015 à 12:44 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      Circulez povr_pauvre onc-kon

    • 11 février 2015 à 14:03 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      allez vous mouchez, vous verrez qu’ il est temps de vous le laver, vous refoulez grave roséfarisaoul !
      ça empeste au travers l@-toile .

    • 11 février 2015 à 14:04 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      & marche à l’ ombre ...

  • 11 février 2015 à 11:12 | Turping (#1235)

    Une circonstance des faits ?
    - Détournements au sein des Ministères publics sans avoir révélé toutes les affaires y afférentes dans d’autres affaires .
    - Braquage perpétré par le GSIS déjoué par le SEG , ? et le butin de 170millions d’Ariary dérobé chez l’opérateur de girofle ,sera t-il restitué immédiatement à son propriétaire ou confisqué pour les deputay ? pour les Hommes politiques ? pour l’armée même ?
    - La corruption ,le surnombre d’effectifs des forces de l’ordre censé de résoudre le problème sécuritaire engendre davantage l’insécurité ,c’est le paradoxe !
    - La corruption ,les trafics illicites appauvrissent les malgaches déjà pauvres jusqu’à ce qu’il ne restera plus rien dans l’attente toujours du lendemain meilleur .
    - En parlant du rapatriement des biens ,de l’argent placé dans les banques étrangères ,ce n’est pas gagné à l’avance comme les propos logorrhéiques ,des plagiats ,.....l’urgence c’est de combattre l’exportation des bois de rose ,de l’exportation illicite de l’or de Madgascar ,400kG /mois . L’instabilité de la constitution institutionnelle ,cela arrange les mafieux profiteurs ,ceux qui vous prêtent l’argent car la ristourne leur reviendra plus avantageuse. Quelques centaines de têtes qui dirigent le pays à côté des 22millions de malgaches qui crèvent la dalle ,ce sont des têtes à couper .

  • 11 février 2015 à 20:57 | takaka (#8449)

    Ça va faire mal !
    Gendarmes contre Policiers !
    Pourris contre Ripoux !
    C’est le film de l’année 2015.
    Le film de tous les oscars.
    Que Dieu me fasse vivre plus longtemps pour assister au tournage !
    Amen Be !
    Veloma kely.

  • 11 février 2015 à 23:58 | Mihaino (#1437)

    Merci MR/MME le modérateur d’avoir supprimé ma réaction !
    Mon voyage en taxi-brousse avec les contrôles des gendarmes et des agents de police vous a déplu !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 275