Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 12h38
 

Société

Nouvelle Route du Littoral à la-Réunion

Les agriculteurs réunionnais se mobilisent contre l’importation des roches de Madagascar

lundi 1er février | Mirana Rabakoniaina

Les agriculteurs de l’île de la Réunion, soutenus par le syndicat CGPER (Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion) ont exprimé leur opposition à l’importation de roches en provenance de Madagascar pour la nouvelle route du littoral de l’île sœur.

Ces agriculteurs qui ont manifesté le week-end dernier demandent aux autorités réunionnaises de leur donner des autorisations d’enlever les galets sur leurs terrains afin qu’ils puissent les exploiter en tant que terres agricoles. Ce sont les mêmes types de galets que ceux de Madagascar selon ces agriculteurs. Jean-Yves Minatchy, président de la CGPER affirme que les galets présents sur les exploitations agricoles représentant un volume de 5 millions de tonnes. Aussi, selon ces agriculteurs, La Réunion n’a pas forcément besoin des roches de Madagascar et les produits locaux devront être priorisés.

Ces agriculteurs argumentent aussi leur opposition par crainte des insectes que ces roches pourraient ramener. Ces roches importées représentent un danger sanitaire pour l’île selon eux en rappelant l’invasion des vers blancs venu de la grande île dans les années 60-70.

Notons que 210 000 tonnes de roches en provenance de la Grande Ile sont prévues pour la Réunion dans le cadre de la construction de la nouvelle route du littoral.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 1er février à 09:52 | Noue (#2427)

    s’ils n’en veulent pas de ces galets , qu’ils se débrouillent pour les enlever.

    • 1er février à 22:51 | Bena (#494) répond à Noue

      la vieille histoire de caste entre gasy et taikiringa continue de plus belles. ces deux peuples se haïssent même déjà avant la colonisation, et maintenant on fait semblant de se tenir les mains pour avoir les mannes de l’union européenne. que des illusions.

  • 1er février à 10:23 | zaho (#699)

    Ces agriculteurs réunionnais me font un peu sourire. Si le Conseil Régional de La Réunion a fait venir des roches de Madagascar, c’est qu’il n’y en a pas assez ici. Ils n’ont qu’à aller voir leurs élus. De plus, j’imagine les dégâts environnementaux causés par l’extraction de ces roches et le comble, c’est que le peuple malgache ne verrait même pas la couleur de cet argent. Pour information, la tonne est payée 1€ et tout compris, la tonne de roches malgaches reviendrait à 24€(achat, extraction, transport, .......etc). Je ne pense pas que Madagascar était demandeur.

  • 1er février à 10:58 | olivier (#7062)

    Idée du jour :

    pourquoi ne pas créer une Ile éparse « artificielle » avec ces roches ?

    merci qui ?

    Merci BiBi !

    • 1er février à 11:25 | mandrozeza (#5123) répond à olivier

      Tant que vous ne mettez pas de drapeau !

    • 1er février à 11:53 | olivier (#7062) répond à mandrozeza

      Si à la place d’un drapeau, vous installez un phare (destiné à guider les bateaux transportant le Bois de Rose), je suis certain qu’on peut organiser une manifestation de soutien pour le projet !

      Et dans la foulée on crée un n-ieme parti politique : Tiako Ziles Zeparses ( TZZ)

      On n’a pas de pétrole MAIS ON A DES IDEES...

       :)

  • 1er février à 12:50 | betoko (#413)

    Jean Yves Minatchy est un des piliers du parti communiste de la Réunion , il n’a plus le fibre communiste . cette histoire de vers blancs est un procès d’intention car avant de quitter le port de Tamatave , ces roches sont lavés comme l’exige le cahier de charge des importateurs réunionnais
    En vérité , je vous le dis , c’est une histoire de gros sous dont le CGPER n’arrive pas à les mettre dans leur poche

    • 1er février à 13:17 | takaka (#8449) répond à betoko

      Enfin un terrain d’entente Mr Betoko. Votre fibre nationaliste ne vous a pas quitté. C’est une action de médisance parce que si on enlève ces galets des montagnes de l’île soeur, il va y avoir plusieurs désastres :
      - l’augmentation de l’érosion des ces montagnes ;
      - ensuite le développement des plantes herbacées qui vont nuire par ricochet écologique aux arbustes locaux ;
      - et bien sûr le coût de ramassage de ces galets qui d’ailleurs ont une taille inférieure.
      Et les ingénieurs en BTP et en géologie de par ces importations vont mieux stabiliser les côtes de l’île soeur.
      Ah ces Réunionnais !

  • 1er février à 13:35 | Isambilo (#4541)

    Pauvres vazaha lany mofo. Toujours aussi complexés dès qu’il s’agit de Dago. Ils oublient trop vite que les premiers habitants de cette île sont des Français de souche et des libre Zafiraminia en 1642 (dont Pronis voulait se débarrasser) ! Le reste a été constitué par les déchets de la France.
    Qu’ils enlèvent leurs cailloux de leurs champs incultes et on verra l’érosion pointer. Ils regrimperont à Mahafaty ensuite.

  • 2 février à 09:09 | SNUTILE (#1543)

    L’Etat français, malgache doit détailler aussi le pourquoi de cette action ?
    Tamatave et la Réunion sont situées dans la même altitude et longitude géographique. Donc seul survivra les espèces conformes à la région dans les deux sens.
    De même les roches dans le sous-sol réunionnais sont le squelette des terres agricoles inclinées globalement, limitent les érosions pluviales, cycloniques et glissements généralisés de terrain par effets dominos, il serait regrettable à long terme de l’en dépouiller.
    Ils n’ont qu’à voir la vue aérienne de l’île en pointe et jonchées de collines montagneuses. Pour Madagascar l’extraction est dans un bassin rocheux qui peut servir de réservoir d’accueil d’eau de pluie et même de la filtrer avant son infiltration dans la nappe phréatique entrainant avec elles les minéraux.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 414