Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 13h09
 

Société

Jirama

Les abonnés, perplexes

lundi 17 août 2015 | Ben

Les parties de la Jirama en désaccord sur le projet « Symbion Power » multiplient les actions médiatiques pour convaincre l’opinion de la légitimité de leur mouvement ou de leur position. En attendant qu’ils s’entendent sur les délestages et la grève, certains bureaux ou caisses de la Jirama sont ouverts si d’autres sont fermés. En tout cas, la menace de privation d’électricité à l’endroit des ministères respectifs de l’Energie, de l’Eau, et des Finances n’a pas été suivie d’acte. Les parties contre la grève générale ont fait comprendre que les bureaux de la Jirama sont ouverts. Mais les messages qu’ils diffusent contredisent leurs propos. Les ministères n’ont pu payer les quelques milliards (2 milliards d’ariary) d’ariary qu’ils doivent à la Jirama car les caisses et les agences de la Jirama sont fermées, a-t-on fait savoir. Allez comprendre ce qui est vrai ou ce qui ne l’est pas.

Pour leur part, les employés grévistes jouent sur l’importance de l’effectif qui soutient la grève et le refus de l’accord signé avec « Symbion Power ». Comme si le nombre d’employés grévistes avait quelque chose à voir avec le problème à résoudre ou qui divise, en l’occurrence « Symbion Power » et les délestages.

En tout cas, depuis deux ou trois jours, les délestages ont été moins fréquents et moins longs. D’après le syndicaliste membre du Conseil d’Administration de la Jirama, c’est parce que l’Etat a payé un fournisseur qui avait décidé de rompre l’approvisionnement de la Jirama.

Trois points de divergence de vue

Quoi qu’il en soit, ce dimanche 16 août, le président national du syndicat autonome, Haja Maminirina a éclairci l’opinion sur les différends entre les trois syndicats SEKRIMA, SAT Jirama et SEEM d’une part et les syndicats qui sont pour la grève générale d’autre part. Mais avant cela, Haja Maminirina avertit que conformément à la déclaration du bureau national de SAT Jirama de vendredi dernier, il demeure président national de la SAT Jirama jusqu’à la fin de son mandat qui interviendra à la fin du mois courant.

D’après Haja Maminirina qui est membre du Conseil d’Administration de la Jirama au nom des employés qui l’ont élu, il y a trois grandes raisons qui divise les syndicats de l’Intersyndical si au départ, ils étaient tous favorables à la grève. Le groupe de la SAT, SEKRIMA et SEEM a décidé après la réunion avec le ministre de l’Energie dans la soirée du 6 août 2015, de suspendre leur grève tandis que les autres syndicats ont décidé de poursuivre et de faire la grève générale.

Le premier point de divergence est l’acceptation par le ministère de lancer l’appel d’offres pour effectuer l’audit des compagnies traditionnels qui fournissent de l’énergie à la Jirama mais aussi de Symbion. Haja Maminirina et consorts ne comprennent pas pourquoi les autres syndicats refusent ce point alors que l’Intersyndical a toujours demandé des audits sur ces sociétés fournisseurs de la Jirama. Plus besoin d’attendre les bailleurs de fonds pour commencer ces audits leur a fait comprendre le ministre de l’Energie qui ne se soumettrait donc plus au programme PAGOSE.

Le second point est que le ministère a accepté la concession de l’électricité pour 20 ans en faveur de la Jirama pour toutes les autres centrales existantes (exceptée la centrale de Mandroseza). Ce qui signifie d’après Haja Maminirina, que les emplois sont assurés pour les employés de la Jirama et en même temps, s’ouvre une issue ou un nouvel horizon pour la compagnie nationale. Il explique que par l’obtention de cette concession, l’Etat cède ses droits de propriété et les confie à la Jirama qui exploite, transporte, distribue et vend les produits de toutes les centrales considérées dans le contrat de concession.

Le président national du syndicat SAT Jirama ajoute qu’il s’attend à ce que la concession de 10 ans pour l’Eau soit également lors du prochain conseil des ministres, accordée à la Jirama.

Le troisième point a trait au choix de la compagnie « Symbion Power ». En fait, selon le président national de SAT Jirama, en tant que propriétaire des infrastructures, l’Etat est dans son droit de décider ce qu’il estime bon ; des solutions ont certes été à la portée de la main mais il y eut corruption d’après Haja Maminirina qui poursuit que c’est la raison pour laquelle, le choix s’est finalement porté sur « Symbion Power » qui présente de nombreux avantages pour les abonnés et pour la Jirama par rapport aux offres des compagnies concurrentes.

Enfin et non des moindres, la Jirama a obtenu qu’elle exerce un droit de regard et de suivi sur les contrats et leur application. D’ailleurs, conclut le président de SAT Jirama, le groupe des trois syndicats n’a pas décidé de manière définitive mais il a seulement suspendu la grève. Autrement dit, si jamais les termes des contrats ne sont pas respectés, le groupe peut de nouveau faire grève. Dans tous les cas, l’autre groupe maintient la pression tout en appelant le président de la République à prendre le problème en main.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 17 août 2015 à 08:21 | Noue (#2427)

    Allez comprendre ce qui est vrai ou ce qui ne l’est pas.

    De toute façon , personne n’y croit plus en rien !

    • 17 août 2015 à 08:53 | regisson (#7075) répond à Noue

      Laissons Bazilou se reveiller. Sa boule de Cristal nous informera de la suite...

      Surement il verra une connaissance a lui en l’an de grace 1967 lui delivrera une confidence du style « Papa m’a dit »

      au Volant de la pigeot 203 diesel..

      Allez Bazilou, continue comme cela, c’est comique et tout les matins, je me delecte...

  • 17 août 2015 à 08:41 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - « La menace de privation d’électricité à l’endroit des »MINISTERES« a fait perdre la valeur syndicale des employés de Jirama ».
    Même si cette menace n’a pas été suivie,les carottes sont cuites.Il reste au Gouvernement de montrer qu’il y a==un pilote== à bord.C’est l’Etat qui décide.Point barre !

    - « IL FAUT UN ETAT FORT »..pour relever le Pays,Madagascar.

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 août 2015 à 09:01 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Autrement Basile , le syndicat n’a pas son mot à dire ? C’est de la dictature comme du temps de ton ami Didier Ratsiraka ?

    • 17 août 2015 à 10:35 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      - « Vous étiez syndiqué en France..vous savez ce que ça veut dire : »GREVE".
      Ce n’est pas du chantage.Point barre !
      C’est une affaire de « SALAIRES » ou de « CONDITIONS DE TRAVAIL ».
      Une fois,deux syndicats ont fait un « CHANTAGE » sur MOI parce que j’ai jeté par terre,le livre du Professeur d’allemand « Pierre JUQUIN »,député de la Troisième circonscription de l’ESSONNE.
      Résultat :
      - « J’AI ACCEPTE L’OFFRE DE SIX MOIS DE SALAIRE== pour aller dans une autre division d’une usine d’armement de la région ».Point barre.
      - « JAMAIS SYNDIQUE » !
      Des bandes d’hypocrites !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 août 2015 à 11:57 | lanja (#4980) répond à betoko

      Non , ce sera la dictature des syndicats et partisans, il n’y aura plus de problème ...normalement, grève illimitée = faillite générale , mais ce régime a l’habitude de céder, tout va bien.

    • 17 août 2015 à 12:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à lanja

      IL FAUT SE MEFIER.Il y a des limites partout !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 août 2015 à 13:28 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Sauf dans celle de vous écraser !

  • 17 août 2015 à 12:30 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Toutes les sociétés d’état doivent publier dans les journaux d’annonce légale leurs états financiers annuels à l’image des établissements financiers comme les banques au nom de la transparence et de la bonne gouvernance.
    L’Assemblée Nationale doit proposer des lois allant dans ce sens dans les meilleurs délais pour responsabiliser les dirigeants respectifs.

  • 17 août 2015 à 16:26 | ramaso (#7441)

    Donc les employes de la JIRAMA menacent de priver d´electricite les ministeres de L´ENERGIE-DE L´EAU-ET DES FINANCES,la JIRAMA pense faire du delestage leur ARME pour revendiquer,mais oü vont ses factures mensuelles payees par des millions de consommateurs ? que ces derniers sont victimes du delestage,les jours de la JIRAMA sont comptes,la machine est en marche avec SYMBION POWER pour arreter le delestage,les employes de la JIRAMA ne pourront plus voler les carburants destines a faire tourner le groupe,maintenant c´est le SOUBRESAUT le debut de la fin.

    • 17 août 2015 à 17:21 | sanois (#8546) répond à ramaso

      Cela risque d augmenter le prix du transport des taxi be..........

    • 18 août 2015 à 06:38 | regisson (#7075) répond à sanois

      copier/coller a la Bazilou

      Laissons Bazilou se reveiller. Sa boule de Cristal nous informera de la suite...

      Surement il verra une connaissance a lui en l’an de grace 1967 lui delivrera une confidence du style « Papa m’a dit »

      au Volant de la pigeot 203 diesel..

      Allez Bazilou, continue comme cela, c’est comique et tout les matins, je me delecte...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 413