Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 15h15
 

Politique

Démocratie

Les Malgaches les plus mécontents de leur démocratie en Afrique

samedi 21 novembre 2015 | Léa Ratsiazo

N’en déplaise au HVM et aux gouvernants, la grande majorité des Malgaches, les trois quart, considèrent « qu’il n’y a pas de démocratie à Madagascar ». Autrement dit pour la majorité des Malgaches, Madagascar n’est pas un pays démocratique. D’ailleurs, Madagascar est un des rares pays où ce taux des citoyens satisfaits sur la démocratie recule d’année en année, de 34% en 2005 à 75% actuellement. C’est ce qui ressort des dernières enquêtes de l’Afrobaromètre sur la démocratie.

En outre, parmi les différentes populations du continent africain, les Malgaches sont les plus mécontents de leur démocratie. Alors que les pays africains dans leur grande majorité ne sont pas des références en la matière, la Grande Île ou plutôt les dirigeants réussissent le tour de force d’être en dessous en termes de démocratie !

24 commentaires

Vos commentaires

  • 21 novembre 2015 à 09:21 | diego (#531)

    Bonjour,

    Quand on est classé parmi les pays le plus pauvres, on ne pourrait pas être content et de la démocratie et de l’état économiques de son pays ! On n’est pas fier et de son pays et surtout ses dirigeants ! Cela va de soi....

    Le sondage est une image en instant t du pays, mais le défi pour le régime c’est de restaurer la confiance du peuple envers l’État et l’institution du pays.

    Et pour que cette confiance revienne, si tenter qu’il y en avait depuis l’élection de Mr R. Hery, il lui faut accomplir deux choses :

    - une, la stabilité politique et la sécurité ;

    - et deux, redémarrer l’économie du pays.

    Ces deux choses ne poussent pas toutes seules, il faut que le président les plante. Et dans un pays où la classe politique a du mal à se réconcilier et en plus ingouvernable, bonne chance !!!! On peut ne pas s’apprécier et gouverner ensemble le pays......cette intelligence n’existe pas encore à Madagascar, domamage....

    La Confiance ne se décrète pas, hélas ! Comme la croissance économique du reste.

    • 21 novembre 2015 à 10:07 | Dadabe (#9116) répond à diego

      Vous avez raison, Diego. Et ce n’est pas être un grand prophète que de prédire que l’actuel gouvernement échouera dans sa « volonté » de rétablir la sécurité des biens et des personnes et une vie politique se rapprochant plus ou moins d’une démocratie. Quant à redémarrer l’économie...Voilà qui restera, et pour longtemps, un voeu pieux. Depuis des mois Hery parle, coupe des rubans, promet, et ne fait rien pour faciliter les projets des opérateurs économiques, Malgaches et autres. L’appel aux subventions de l’étranger (en particulier de la France) n’a qu’un but : boucher les trous et, si possible, payer les fonctionnaires qui, à la première idée de réforme (on l’a vu avec la Jirama) descendent dans la rue. Je crains, malheureusement, qu’il n’y ait pas d’autre solution qu’un soulèvement populaire (je ne parle pas de guerre civile avec son cortège d’horreurs).Les adultes de ce pays en sont incapables (il ne suffit pas d’aller récolter quelques alcoolos et drogués dans les bidonvilles de Tana pour refaire une ’’révolution orange’’).Raison pour laquelle je prône depuis des mois le réveil de la jeunesse (les 15-25 ans). Celle-ci a encore un peu d’innocence et veut un avenir. A elle de dire avec force « non ». Non aux politiciens véreux, aux démagogues qui promettent des terrains de foot avec pelouse synthétique, aux corrupteurs, aux enseignants plus nuls que des analphabètes, aux policiers mafieux, aux militaires sans foi ni loi, aux religieux de tous bords qui récitent des contes à dormir debout pour faire taire le sang qui bouillonne dans les veines des enfants de Madagascar. La démocratie viendra quand cette jeunesse éduquée, ouverte au monde, pacifique et très « branchée » sur les nouvelles technologies, beaucoup mieux informée que ses parents via les réseaux sociaux, aura jeté à la mer les vieux crickets qui dévastent le pays depuis l’Indépendance.

    • 21 novembre 2015 à 10:29 | isoarha (#8297) répond à Dadabe

      C’est irresponsable d’appeler à une insurrection ou à une révolte de qui que ce soit à l’État actuel de Mcar, les 5 ans de transition l’a assis par terre, il lui fait une reconstruction, la Constitution actuelle nous empêche d’évoluer facilement, le.président actuel n ’à pas sa majorité, et dans tous les cas ,il faut faire avec, faire un effort de chaque côté des politiques et partisans pour faire évoluer ce pays, et déjà, le plus important « essayer » de faire fonctionner ce qui existe déjà, d’où le nécessaire aide des financeurs classiques,.
      Si le projet du gouvernement actuel reste incompréhensible ou semble a l’écart des petits Mches, il leur faut patienter, de toute façon , ce n’est pas deux ou 3 ans de plus de misère qui va les achever , ils en ont l’habitude, le « résultat à court terme se fera attendre », le plus important , ce président s’y attelle, puis des mécontents, il y en a partout. Il s’essaie aux appels aux investisseurs et la stabilité c’est une affaire interne, qui se règle en famille.
      Des fois, les avis de ces étrangers aux coeurs douteux nous encombrent.Et c’est d’autant pour ces faux Malgaches prêts à se sacrifier pour son autre pays.

    • 21 novembre 2015 à 11:50 | Dadabe (#9116) répond à isoarha

      Irresponsable ? Je vous laisse juge de vos avis péremptoires. Mais, auparavant, il ne serait peut-être pas inutile que vous appreniez à lire et à comprendre les commentaires des uns et des autres. Où ai-je parler « d’insurrection » ? Je me moque de la « révolution orange » du petit con Bac-8, mais je n’appelle précisément pas la jeunesse de ce pays à se révolter. Je lui demande simplement de se réveiller et de dire « NON » (non à ce que j’ai déjà écrit mile fois, lisez plus haut). Vous reconnaissez vous-mêmes qu’en l’état actuel du pays, rien ne peut évoluer. Laissez donc la jeunesse s’exprimer et prendre le pouvoir (à la manière de Gandhi, vous voyez ? C’est à dire NON-VIOLENTE !).
      La violence est celle des Malgaches actuels et pas des « étrangers » ni des "faux Malgaches’’. Vous maniez-là des mots dangereux et particulièrement violents. C’est de l’ostracisme et du racisme. Je ne vous connais pas Isoarha mais j’espère que ce rejet de l’autre (sur un forum ouvert à tous) n’est qu’une erreur de votre part.

    • 21 novembre 2015 à 12:32 | isoarha (#8297) répond à Dadabe

      ...« je n’appelle précisément pas.... Je lui demande simplement... »
      Le réveil des jeunes Malgaches, vous le rêvez comment ?
      - petit déjeuner familial ?
      - le nez dans son smartphone ?
      - au cri de garde- à - vous ?
      - hagard du à une nuit de faim et l’estomac en crampe ?
      Vous qui semblez bien connaître les Malgaches depuis leurs ancêtres jusqu’à leur profonde réaction intime, vous sera très utile d’appuyer ce gouvernement.

    • 21 novembre 2015 à 13:02 | Dadabe (#9116) répond à isoarha

      Mon commentaire est explicite. Ne soyez pas vexé de ne pas l’avoir compris... Vous cherchez querelle, vous ne l’aurez pas avec moi (pas aujourd’hui). Je réitère ce que je dis : pour avoir interrogé des centaines de lycéens (Terminale) et surtout des lycéennes, étudiants et étudiantes de bon niveau mais aussi de tout jeunes adultes en quête d’un travail normalement rémunéré, je crois savoir, en effet, ce que pense la jeunesse malgache. Et, croyez-moi, dans les campagnes (je parle des hauts plateaux en ce qui me concerne) aussi il y a de plus en plus de jeunes qui travaillent à la ferme mais savent lire, écrire et compter. Eux, contrairement à leurs parents (qui avaient certes quelques raisons de s’en méfier), seraient favorables à la création de coopératives afin de se défendre face aux collecteurs qui sont des pirates sans nom. Eux aussi, pourtant fatigués par le travail de la terre, espèrent un grand coup de balai. La jeunesse, voyez-vous, n’est pas aussi stéréotypée que vous l’imaginez. Mais elle vous juge, vous les adultes et, à l’évidence, ils ont la dent dure. Ironisez, si vous le souhaitez. C’est juste improductif. Dans moins de cinq ans vous viendrez demander pardon et vous affirmerez alors que vous espériez, vous aussi, un sursaut de la jeunesse. En clair, je crains que vous ne soyiez qu’un bavard stérile.

    • 21 novembre 2015 à 13:27 | isoarha (#8297) répond à Dadabe

      ..je ne suis pas un bavard stérile« Je reprends ce que j’ai écrit : j’ai écrit ceci, »il nous est difficile d’évoluer à l’État actuel des choses, à cause de la Constitution , issue de la Transition, et surtout, le fait que l’équipe actuelle au pouvoir n’a pas la majorité au Parlement« Je n’ai pas dit »il est IMPOSSIBLE de travailler « ( personnellement, la configuration actuelle des Grandes Instances Malgaches me conviennent, il ne risquerait pas d’abus sans être dénoncé, internet y contribuant ), j’ai dit aussi : » un effort de chacun est très patriotique et bon pour Madagascar.

      Alors, si vous aimez Mcar, appuyer ce gouvernement, il essaie de montrer un bon visage à l’extérieur pour que les investisseurs viennent dans la Grande Île, c’est tout aussi bon pour les députés, ( il faut bien les payer, si l’on est en faillite, et bien c’est impossible)

      À vrai dire, je n’aime pas les discours donneurs de leçon, j’ai passé l’âge, surtout de la part d’un vieux ça me chatouille.

    • 21 novembre 2015 à 15:02 | Dadabe (#9116) répond à isoarha

      Un, je ne donne pas de leçon (j’ai également passé l’âge). Deux, je suis peut-être moins vieux que vous (?) : 65 ans. Trois, je vous parle de la jeunesse malgache (qui a apprécié de voir quelqu’un s’intéresser à elle et à ses convictions) et je ne parle pas des « vieux » qui, jusqu’à présent et depuis l’Indépendance, ont surtout été de gros nuls incapables d’entrer dans le monde moderne et l’esprit démocratique. Quatre, on ne peut à la fois constater la « nullité » de la Constitution conçue durant la Transition (à laquelle appartenait le président Hery) et soutenir un gouvernement qui ne remet pas en cause cette constitution. Se contenter du minimum manque à la fois d’ambition et de courage.
      Enfin, cinq (pour l’instant), je crois que nous ne sommes pas fondamentalement opposés. Mais, à titre personnel, je ne soutiendrai jamais un Premier ministre militaire ni un président compromis comme ministre (pas le pire, il est vrai) durant une transition criminelle pour le pays.

  • 21 novembre 2015 à 09:21 | rakoto-neutre (#8588)

    Salama

    Tsy misy demokrasia izany eto Madagasikara fa lainga afafy .
    Tapenam-bava na vidim-bola na rahonana izay mitabataba mitsikera sy manohitra ity fitondrana ity.

    • 22 novembre 2015 à 11:56 | Isandra (#7070) répond à rakoto-neutre

      Par ailleurs, la formation de son gouvernement s’est fait dans le non respect de la constitution,...et ce régime transgresse la loi comme il respire, alors que l’Etat de droit est l’un des piliers principaux de la démocratie.

    • 22 novembre 2015 à 12:02 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Hery détruit petit à petit tous ce que Rajoelina a rétablis et construit la liberté, la démocratie,...la croissance (3%), les hôpitaux,... entre autre,....

  • 21 novembre 2015 à 11:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    En 2015,c’est la CI quji dicte ses lois à Madagascar.
    PNUD,UNICEF,OMS,et cetera !
    Alors qu’à 70 ans d’existence,l’ONU==le machin==affiche « un bilan amer ».L’ONU est loin d’avoir imposé une paix universelle.
    Nous sommes à la troisième guerre mondiale (-économique ,idéologique et identitaire-) :
    - Terrorisme,
    - Syrie,
    - Libye,
    - Irak,
    et l’exode sans précédent depuis 1945.
    TROUBLES
    Dans des très nombreuses régions, des conflits se sont engagés et les civils en paient le prix le plus fort".
    Certains malgaches souhaitent la « GUERRE CIVILE »,à Magadagascar.
    - « ELLE N’AURA JAMAIS LIEU ».
    Ce qu’on demande aux MALAGASY :
    - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale »-
    + « MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE » +
    N’attendons pas les autres pour nos problèmes.
    LA DEMOCRATIE ,C’EST UN JOLI MOT.Point barre !

    Le PADSEM et ses héritiers

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 novembre 2015 à 14:17 | galasam (#7274) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      bla, bla et encore blaaaaaaaa
      comme toujours, il n’a encore rien compris le pov’Bazil
      ta gueule !!!

  • 21 novembre 2015 à 12:13 | Saint-Jo (#8511)

    Démocratie ? Laquelle ? Puisque la démocratie semble avoir plusieurs visages.

    La démocratie à l’américaine n’est pas tout à fait pareille à celle à la française qui, elle-même, est différente de celle à l’anglaise, qui n’a rien à voir avec celle à la slave qui, à son tour, est bien différente de celle à la nordique qui est différente de celle à la japonaise qui ...

    Toujours est-il que, le fait qu’un régime porte ou ne porte pas l’étiquette république n’est pas une raison infaillible pour pouvoir le juger avec exactitude d’être démocratique ou non.

    Pour les Européens, un régime parlementaire, qu’il soit monarchique ou républicain, me semble avoir plus de chance d’être démocratique plutôt qu’un régime présidentiel.
    Cela ne veut pas dire que tout régime présidentiel n’est pas démocratique, ni que tout régime parlementaire est démocratique.
    Une évaluation conclue par « avoir plus de chance » n’est pas synonyme de certitude.

    Car, même un régime parlementaire est susceptible d’être dominé par un groupe de politiciens, associés en une sorte de mafia ayant réussi à prendre le contrôle du parlement. Je n’ose pas dire nommément un pays qui avait souffert de cette anomalie il n’y a pas si longtemps encore.

    En fait, chaque pays devrait avoir sa propre pratique de la démocratie. Pratique démocratique conforme, ou tout au moins non contradictoire, à sa propre culture.

    Nous, les Gasy, nous sommes victimes de l’erreur fatale commise par les politiciens qui ont copié aveuglément le système français pour gouverner notre pays.
    Système qui semble bien convenir à la toute petite minorité gasy qui a déjà rejeté volontairement ou inconsciemment notre propre culture, y compris tout ce que cette culture a de spécifiquement et réellement magnifique.

    Juste une question :
    En quoi notre fameuse idée de fokonolona, établie et vécue par nos ancêtres, serait-elle inférieure aux différentes idées de démocratie appliquées dans les autres pays qui se vantent d’être démocratiques ?

    • 21 novembre 2015 à 13:12 | Gérard (#7761) répond à Saint-Jo

      Vous avez tellement raison que celui qui aurait voulu réintroduire cette idée de « fokonolona » , je veux dire le colonel Ratsimandrava, n’y a pas survécu une semaine.

      preuve que cette voie vers une réelle « démocratisation » pouvait constituer une menace pour beaucoup d’intérêts ?

  • 21 novembre 2015 à 12:32 | Gérard (#7761)

    Comme d’habitude, ce texte de Léa est extraordinaire de limpidité :

    « Le nombre de citoyens satisfaits sur la démocratie recule d’année en année, de 34% en 2005 à 75% actuellement »

    il n’y a que dans cet hémisphère sud que passer de 34 à 75 est un recul

    et puis en Français , morbleu, on est satisfait « de »....sauf à s’asseoir « sur » la grammaire

  • 21 novembre 2015 à 14:06 | Razaka (#7817)

    Hi there

    = = = Je rejoins ce que dit Saint-Jo en matière de Démocratie, dont chacune de sa définition est fonction du Peuple ou du Pays qui essaye de l’adopter. = = =

    Ce qui m’emmène qu’en matière de Démocratie qui pourrait convenir à Madagasikara :
    = une petite idée ouverte à tout débat pourvu qu’il soit constructif.
    = Je ne vais tout de même pas rentrer dans les détails car si non c’est long :

    # # Une CONSTITUTION qui répond à une Synthèse Pragmatique aux Attentes de tout un Peuple composé de toutes ses Ethnies comme le cas des Malagasy est à mon sens l’une des BASES Fondamentales de sa Démocratie. Une telle Constitution emmène facilement l’ADHESION de Tous. C’est justement là une CLE FEDERATRICE dont Madagascar aura besoin.
    ** Il est évident que pour concevoir cette Synthèse, il ne faut certainement pas la laisser à la seule contribution des Experts en Droits.
    ** Il faudra surtout que les Représentants même de chaque FOKOTANY expriment leurs Visions et leurs Attentes en matière de Réalités économiques, Sociales et tous ceux qui peuvent graviter autour de celles-ci.
    ** On peut l’appeler comme on veut, mais la démarche c’est d’arriver à une sorte d’Assemblée Constituante

    # # Dans le cas de Madagasikara, cette démarche vise aussi à une certaine Autonomie de chaque Région qui représente THEORIQUEMENT nos 18 Ethnies. Il faudra que cette nouvelle Constitution permette aux Représentants de chaque Région de pouvoir contester de FACON CONSTRUCTIVE certaines décisions de L’Etat Central. Tout de même l’Arbitrage que j’appellerai DES SAGES permettra une sorte de garde-fou.
    ** C’est ainsi qu’une telle Constitution permettra à chaque Région de pouvoir voter des Décisions Locales qui accélèrerons toutes les démarches au Development Local.
    ** Le Budget alloué au vrais Development de chaque Région doit être scellé dans cette Constitution.
    ** 1 EXEMPLE : On obligera tous les Professionnels du Tourisme à signer un engagement (juridique et fiscal) de Development DURABLE dans chaque région ou ils opèrent. Cette démarche vise au Rayonnement Culturel des Régions et à de vraies créations d’Emplois pour les Habitants.

    = = > Quand une Constitution fait l’unanimité de TOUS, non seulement le Peuple va s’intéresser d’avantage à la vie de sa ville et à celle de sa Région, mais surtout elle créera la notion de PEUPLE Régionale, donc aussi PEUPLE Malagasy. Cette cohésion de tous est essentielle pour que chacun DEVIENNE RESPONSABLE de ses Actes.
    = = > Une telle Constitution permettra de partager des Responsabilités car aucun Président ne pourra jamais élucider tous les Problèmes de tous les FOKOTANY de Madagasikara.

    # # Avec l’implication de TOUS Responsable :
    ** on pourrait enfin réaliser des Elections plus démocratiques qui FERONT ELIRE les Femmes et les Hommes capables de redresser le Pays
    ** on aurait enfin l’Emergence de Grands Partis politiques aux programmes qui auront fait l’objet d’une adhésion massive et fédératrice des idées.

    # # Il me semble aisé de comprendre que le Cœur de l’Etat, ce qui ne peut pas être délégué car c’est ce qui fonde la Souveraineté : L’Armée, la Diplomatie, la Justice, l’Ordre Public ... restent dans la Gouvernance centrale.

    Je pense que c’est une des démarches qui conduisent au ‘’Leading Change’’ dans le CALME, dont Madagasikara a besoin.

    Have a Great Day

    • 21 novembre 2015 à 15:16 | Dadabe (#9116) répond à Razaka

      Bel effort... Malheureusement, il est fondé sur la notion d’ethnies alors qu’une des chances de Madagascar (par rapport à des pays africains redessinés par les colons et divisés selon un tribalisme hors d’âge) était précisément d’avoir réussi son unité politique et linguistique. Depuis, pas un homme politique n’a évidemment cessé de provoquer des tensions entre Merina et côtiers etc... Mais, ça, ce sont des salauds en mal de pouvoir. Le peuple, lui, s’est métissé depuis longtemps (et la world music a fait le reste...). Reste naturellement des caractères culturels et traditionnels bien marqués. C’est une richesse. Pas un facteur de division. Madagascar n’est pas la Suisse. Votre conception fédéraliste ne tiendra pas cinq minutes et votre souhait d’autonomies régionales est la meilleure façon de multiplier (par 22 ou par 6 ?) les sujets qui fâchent, les trafics en tous genres, les corruptions, les inégalités en termes d’éducation, de santé, de sécurité, de routes, de budget et de développement aussi bien agricole qu’artisanal ou industriel. Bref une idée qui semble généreuse mais qui est mauvaise. Très mauvaise, même.

    • 21 novembre 2015 à 20:21 | Razaka (#7817) répond à Dadabe

      Dadabe,

      # # A aucun moment je n’aurais pas pensé à l’idée d’introduire la démocratie helvétique à Madagasikara. D’ailleurs on ne peut pas comparer le Pays à la Suisse.
      ** Ma proposition n’a aucune suspicion de Fédéralisme à la Suisse non plus, dont la multi culturalité n’est pas tout à fait pareille à la nôtre. Donc ce n’est pas pour aujourd’hui que Madagasikara se lance dans un tel Changement ! ! Un jour peut-être (ou certainement) ?
      Mais avec une certaine prise de conscience possible de Certains, le Pays peut et doit évoluer dans le bon sens qui lui conviendra, … pourquoi pas !! Mais cela est un autre débat.
      ** Gouverner Madagasikara, dans l’état actuel des affaires, relève du non-sens. On voit bien que si l’on ne fait rien, on est dans l’impasse. On y est même déjà. L’immobilisme devient ainsi un Suicide collectif, au moins celui des 90%.

      # # Si je me permets, ce qu’il dit Saint-Jo ci-dessus évoque aussi la Complexité du principe même de la Démocratie où tout est presque sujet à Questions. Cette réflexion s’accompagne alors à la notion de Prudence et donc de la Modestie.
      ** Ce qui implique (mais non pas ce qui équivaut) : que même des Pays dits à Démocratie Avancée avec plusieurs Siècles d’Indépendance, commettent aussi des Erreurs Fondamentales, surtout en matière de Droit de l’Homme. Or le droit de l’Homme est aussi une Des dimensions même qui définisse l’Universalité de la Démocratie.
      Cette masse de Réfugiés en Europe, en Afrique ou ailleurs en est un exemple Indécent voire Criminel. Je me passe outre de différencier les Vrais ou les Faux Réfugiés car tout cela résulte d’un ensemble de Géostratégies qui ne profitent qu’à un petit nombre.
      ** Si la Démocratie est universelle dans son principe en général pour autant elle ne conditionnera pas l’Universalité́ des Institutions PROPRES à un Pays selon sa Tradition et sa Culture. Car les différentes sortes de Démocraties dans leur variété́ DOIT répondre aux exigences de leur société́ puisqu’elle est le résultat même d’une dynamique conjuguée de l’Histoire, de la Géographie, de la Culture, de l’état et du niveau de Development du Pays concerné.
      ** D’où cette Terrible Erreur du Copié/Collé de l’actuelle Constitution Malagasy ! !

      # # Madagasikara dans sa période d’Autoritarisme sous différentes formes :
      = Monopartisme (presque)
      = Coup d’État Militaire (au pluriel)
      = Patrimonialisme (économie de Comptoir où la Croissance n’éradique pas la Pauvreté)
      = Tentative de Présidence à vie (No Coment).
      Tout cela au nom de la création de l’Etat Malagasy, SACRIFIAIT cette possible Démocratie. Or cette dernière aurait dû s’imposer sur le pouvoir du Peuple, contre l’Autel de la Tyrannie et de la Dictature (socialiste-marxiste-libéral) de la post colonie.
      = > EN EFFET, et à partir de ce Constat avec le Témoignage que rapporte MT ici même, m’emmène à oser dire que les Malagasy avaient soif de Liberté pour ce qui est :
      = des Sociétés Civiles indépendantes et critiques
      = de la Formation et de l’Education pour Tous (surtout les Jeunes)
      = de la Citoyenneté
      = des Partis politiques
      = des Presses libres
      = des Political Leaders ……

      Je suis conscient que ma petite idée se repose sur une Adhésion réfléchie et mûre de Chacun. Mais je fais confiance à l’émergence d’un Leadership de Situation FEDERATEUR et capable.

      Je dirai seulement que peut-être la Clé du problème est dans l’introduction du Leadership. Elle pourrait se faire dans la Révolte comme dans le Calme.

      Ma proposition est donc celle qui est Pacifique, car elle serait le Fruit d’une Adhésion de Tous.
      Je ne suis donc pas convaincu qu’elle soit Très mauvaise comme vous dites.

      Toutefois et je n’imagine même pas une seconde que j’aurais une expérience aussi grande que la vôtre, vu votre pseudo et % à mon âge,
      = = > Je serais attentif et serais à l’écoute de vos propositions.

    • 21 novembre 2015 à 21:16 | Dadabe (#9116) répond à Razaka

      Merci d’avoir précisé votre position. C’est l’idée d’une fédération malgache de régions autonomes qui m’apparaît être une mauvaise idée. Toute l’histoire contemporaine (et même plus ancienne) de Madagascar justifie mon « jugement » : tout ce qui peut, d’une manière ou d’une autre, diviser un peuple est nuisible à ce peuple or les « ethnies » malgaches sont toujours des prétextes à division et, je le répète, le pays n’a sans doute jamais connu de guerre civile dramatique grâce à son unité politique et linguistique. Même dans de « vieux » pays, telle l’Espagne, on voit bien qu’en situation de crise économique, les régions autonomes tentent à devenir indépendantes (chacun pour soi et tant pis pour les plus pauvres). En l’état actuel, l’Etat malgache est incapable de faire face au « kere » qui fait souffrir le grand Sud. Je n’ose imaginer ce que cela donnerait si ce grand Sud était une région « autonome »...Ce serait depuis longtemps devenu un désert.
      Dans une démocratie correcte, disons à l’européenne pour faire simple, une certaine régionalisation est sans doute souhaitable (en France, elle existe mais devient problématique avec le désengagement de l’Etat central, crise économique oblige). Dans une apparence de démocratie (ce qui est le cas de Madagascar depuis l’Indépendance) ce n’est plus un dictateur auquel serait soumis le peuple mais à plusieurs petits tyrans locaux. Je ne vous donne pas plus d’un an de ce système avant que ne se déclare une guerre civile qui sera longue, meurtrière et sans doute très profitable à quelques « puissants » locaux, devenus « chefs de guerre » pour l’occasion.
      Madagascar ne peut en réalité s’offrir le luxe d’une vraie démocratie avant très longtemps. Un pouvoir fort et intransigeant, fondé sur une vraie Justice et le respect de l’état de droit, doit agir en attendant que le peuple ne soit vraiment éduqué à la citoyenneté et acquis à la pratique de la démocratie (pas de corruption, respect des lois, fin des trafics etc, etc...). Autant dire que nous n’y sommes pas ! Raison pour laquelle j’en appelle avec obstination à la jeunesse de ce pays. Qu’elle se lève, enfin.

  • 21 novembre 2015 à 19:01 | diego (#531)

    Bonjour,

    A Madagascar les politiciens ont l’habitude, pas tous, mais bien la majorité, d’aborder légèrement et avec un certain dédain l’absence des partis politiques forts.

    Quand je pense à des partis politiques forts, je pense aux nombres des adhérants et leurs présences dans le paysage politique du pays, mais je pense surtout aux partis politiques au sein desquels, nous verrons des politiciens membres de ces partis qui seraient spécialistes de la politique étrangère, spécialistes des affaires sociales, spécialistes de l’économie, de la défense. Voilà quelques échantillons dans lesquels les partis politiques devraient maitriser.

    Ce n’est pas qu’une fois arriver au pouvoir qu’il faut apprendre, maitriser les affaires de l’État. Trop tard ! Les résultats sont devant nous :

    - les parlementaires, les gouvernants ne maitrisent absolument rien, et je suis gentil.

    On évoque des réformes alors que le régime n’a pas de majorité à l’Assemblée, le pays n’a pas de Sénat. Autrement dit, le président veut reformer le pays tout seul dans son coin. On arrive facilement à comprendre pourquoi la majorité des Malgaches pense que Madagascar n’est pas un pays démocratique :

    - on ne fait pas des réformes tout seul dans un pays démocratique !!!

    Il faut oser appeler votre pays d’un autre nom, en tout cas pas démocratique.

  • 22 novembre 2015 à 00:43 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
    - Démocratie ? avec 75 % d’abstentions aux dernier élection la question ne se pose pas ...
    - y en a marre de l’immature de nos gouvernants ...
    - QUE DIEU NOUS REVEIL

    • 22 novembre 2015 à 00:48 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :
      - Messieurs Chef de Quartier - Maire - Député - Ministre - Sénateur et Monsieur le Président vous n’avez pas hontes de l’état actuel de MADAGASIKARA ? tout va bien ?
      - QUE DIEU VOUS OUVRE LES YEUX

    • 23 novembre 2015 à 14:20 | galasam (#7274) répond à kunto

      ...et que Dieu les punisse :)

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 215